AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Livraison nocturne [Icare]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Livraison nocturne [Icare]   Mar 15 Oct - 8:19

Bon ! Mon entraînement nocturne était terminé. Je venais de passer plus d'une heure à faire des étirements, à courir partout, sauter, foutre des coups dans le vide, tataner des arbres, faire des gestes de boxe thaï, et compagnie... Et maintenant j'en avais marre et j'étais crevée. En plus il était pas loin de minuit et demie, donc ouais, en fait il était l'heure d'aller pioncer.
Mais avant... J'avais un petit quelque chose à faire ! MANGER ! ... bon, en fait j'avais un autre petit quelque chose à faire. Mais avant, manger, parce que je venais d'utiliser l'armure et les ailes et j'étais donc assez affamée.

Je récupérai mon sac, puis observai un instant les sortes de gantelets qui recouvraient mes mains... Si je retirais l'armure, j'allais encore avoir cette sensation infâme que mes os fondaient, craquaient, et se répandaient comme une sorte de pâte à tartiner avant de se resolidifier, ce n'était pas vraiment super top... Avais-je vraiment envie de le faire ? Bof. J'le ferais plus tard, avant d'aller dormir, tiens. Allez hop.
Ouvrant le sac, j'en sortis un sandwich poulet-salade-mayo-tomates qui fut avalé en moins de deux minutes, puis un sandwich salami-beurre-cornichons qui fut dévoré tout aussi rapidement. Bien entendu, j'avais un autre sandwich avec de la salade, des tranches de bœuf froid, et une sorte de sauce à base de crème. Et évidemment, pour conclure, je m'envoyai aussi un sandwich avec du surimi, de l'avocat, et une sauce mayo-citron. Pour arroser le tout, je vidai cinq petites bouteilles de lait. Deux normales, une au chocolat et deux à la fraise.

Et pile à ce moment-là (c'est bien fait quand même hein ?), je sortis du bois et arrivai devant les portes de l'Institut. Tout était noir et les gens dormaient sûrement... Il valait donc mieux que j'évite de faire du bruit et foutre le bordel. J'allais lancer mon opération discrètement, mais efficacement ! Je glisserais dans les ombres, telle euh... telle... je sais pas moi... la... le... telle la panthère moyenne, tiens. Quelque chose du genre. Je suis pas zoologiste de toutes façons moi, hein...

Mais pourquoi diable voulais-je voyager discrètement dans le noir ? Hé bien, l'anniversaire de Josh était passé, quelques semaines plus tôt, et cet idiot ne m'avait rien dit en plus ! Je l'avais appris totalement par hasard. J'étais du coup en retard, mais pas grave, je ne comptais pas me laisser démonter et j'avais prévu quelque chose...! Dans le paquet que je sortis de mon sac, qui était entouré d'un papier-cadeau rose bonbon avec un petit nœud mignon, dessus, il y avait une chemise neuve. Et pas une pourrie, hein. Un bon truc.
Quelques mois auparavant, lors du bal de fin d'année, j'avais... hmm comment dire. Sauté sur l'ange ? Je l'avais jeté sur le lit et je lui avais arraché son haut de manière un brin, disons... un peu en mode "moi femme de la jungle, moi veut homme, toi enlève ça". Le fait était que j'avais ruiné ses fringues, et je comptais donc lui en offrir une neuve. Je me disais aussi que ce serait un petit clin d’œil amusant à ce moment plutôt bizarre, avec lequel je réfléchissais avec amusement, maintenant.

Sur le nœud j'avais mis un petit mot : "Si un homme te jette sur ton lit, pense à enlever cette chemise avant qu'elle ne soit arrachée cette fois !". Je n'avais pas signé, je me doutais qu'il saurait qui avait laissé ça. Mon but était de m'introduire dans sa chambre, de laisser le paquet quelque part en évidence, puis de me tirer. Ça lui ferait la surprise demain matin, c'était rigolo.

Arrivant devant la chambre, j'actionnai très lentement la poignée... Et bingo, ce n'était pas fermé ! Et coup de chance en plus, la porte ne grinça pas ni rien de ce genre. Dans les films, la porte grince toujours pour faire chier le héros, mais malgré ce grincement le méchant n'entend rien, et tout... Mais là, pas de grincement ! Ha ! J'étais la reine de la furtivité !
Une fois à l'intérieur, j'observai rapidement la chambre. Il y avait un gros tas de plumes sur le lit, donc ça c'était Josh, et il y avait un bureau sur lequel il y avait assez de place pour déposer mon colis. Nickel ! Je fis donc quelques pas aussi délicats que possible, arrivant jusqu'au bureau, et...

*BUNK*

... merde. Une de mes ailes avait accroché une chaise, la faisant basculer et tomber par terre. L'ange était-il réveillé...?
J'attendis une seconde... Deux secondes... Nan, pas de signe. Ouf...

Je continuai donc ma route, et sentis une grande satisfaction alors que je déposais le cadeau sur le bureau, très contente d'avoir réussi à ne pas réveiller le locataire des lieux ! ... du moins à ce moment-là, j'ignorais que j'avais totalement échoué, et qu'il était bel et bien réveillé. Eh, d'un autre côté, une chaise qui tombe par terre, n'importe qui se réveillerait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Mar 15 Oct - 11:36

Ne pas bouger une plume, pas même une plumette minuscule. L'intrus était là, rôdant dans sa chambre ! Élève qui voulait lui faire une farce ou personne mal intentionnée désirant le voler voir se venger, peu importe, Josh veillait. On ne savait jamais, bien que l'institut soit plutôt sûr, le risque zéro n'existait pas. Le jeune homme attendit avant de se dévoiler, allez savoir si l'autre voulait lui faire du mal et qu'il se retrouve plaqué contre un mur avec une aile arrachée ! Le chanteur réfléchissait à toutes vitesses, qui lui en voudrait assez pour ça ? Ernest Lenoir, il avait sensément changé, Josh avait même parlé avec lui mais l'enfant-rat avait déjà menti pour ce genre de choses, et puis il avait essayé de le tuer par le passé, cela ne s'oubliait pas facilement même avec la volonté de faire la paix. Sinon, il pouvait s'agir d'une simple blague et le mutant se ferait un plaisir de dire à l'inconnu ses 4 vérité. On ne le réveillait pas impunément, surtout quand il était plongé au milieu d'un rêve.

Ne disposant hélas pas d'une vision nocturne à défaut d'en avoir une excellente de jour, le jeune homme ne pouvait que deviner la silhouette qui se dessinait, guidé par ses bruits bien que l'inconnu(e) soit très discret(e). Bon, à part le bruit de chaise qui se fracasse par terre évidemment, celui là même qui avait réveillé Josh. L'ange était heureusement en pleine expiration, sans quoi il aurait crié sans pouvoir se retenir. Par chance, pour l'instant en tout cas, on ne l'avait pas repéré et il pouvait observer l'intrus à sa guise, attendant le bon moment pour agir en conséquence.

Et puis "l'ennemi" se tourna vers lui après s'être dirigé vers son bureau, pour fouiller et trouver de l'argent peut-être ? Oui ce devait être ça, un élève voleur ou farceur, Josh décida évidemment d'être plus sévère envers le premier cas, mais pour ça il devait encore observer pour deviner les intentions de l'autre. Son plan échoua à la seconde même où les yeux jaunes brillants se posèrent sur sa personne. Ceux d'Ernest étaient rouge sang, mais qu'est-ce que cela changeait présentement ? Cette fluorescence n'indiquait rien de bon, elle représentait le fauve en chasse, ou pire encore, le monstre du cauchemar. Ah tiens, peut-être que Josh rêvait ? S'il en avait eu le courage, le jeune homme serait resté muet et se serait pincé, mais au quart de seconde même où les yeux maléfiques s'étaient posés sur lui, le chanteur avait déjà raté un battement de coeur. Le cri montait déjà dans sa gorge et tout ce qu'il pu faire, c'est de se retenir d'aller plus haut que les décibels normales et casser les vitres.

Prenant sur lui, ou plutôt suivant son instinct car incapable de réagir avec raison, le mutant bondit hors de son lit, dans un semi-vol qui voulu le faire atterrir directement sur son adversaire. Icare était un courageux qui s'ignorait, malgré sa peur, il attaquait l'ennemi pour que ce dernier ne s'en prenne pas à des plus jeunes ou démunis, ou tout simplement était-ce un trait de caractère bien trempé caché par sa timidité journalière. Ou alors était-ce un geste de défense désespéré.

Toujours est-il que Josh sauta en visant le mieux possible, son plumage tout ébouriffé. Poussant un cri étouffé précédemment retenu, le jeune homme se tapis contre le mur, tâchant de se faire menaçant avec son plumage gonflé et un air peu avenant que son adversaire voyait peut-être lui dans le noir. Grognant presque comme un animal acculé, le chanteur se colla contre le recoin du mur, n'arrivant même pas à intimer à l'inconnu de décliner son identité comme dans les films. Il était tétanisé. Mouais, le courage s'était arrêté à mi chemin quoi. Raaaah pourquoi ça lui tombait toujours dessus ce genre de truc ?

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Mar 15 Oct - 20:34

Haha ! J'étais trop la reine de la furtivité en milieu hostile ! Enfin... nan, l'Institut n'était pas un milieu hostile, c'était plutôt... oh, puis merde hein, je me comprends. Heureusement d'ailleurs, parce qu'au fond j'étais bien la seule à me comprendre, héhéhé... En tout cas, je me préparai à partir de là, quand soudain... BAM ! Je me pris un triple assaut de la mort dessus ! Enfin... non, plus exactement, Josh avait subitement décidé de me sauter dessus. Je conclus de cette information qu'en fait, il ne dormait mais genre PAS DU TOUT quoi. Je poussai un cri de surprise assez étrange, quand il m'arriva sur la tronche, et finis à moitié étalée par terre, ne me retenant que de justesse avec les ailes. Je repris néanmoins rapidement mes esprits, observant l'ange qui était contre un mur, l'air terrorisé. Fronçant les sourcils, j'affichai un air assez grognon, me relevant et parlant d'une voix forte :

« Nan mais ça va pas bien de faire peur aux gens comme ça !? En pleine nuit en plus ! »

Bon... Ok, venant de moi c'était assez ironique, vu qu'au fond, c'était moi qui m'étais introduite dans sa chambre en pleine nuit alors qu'il dormait. En fait, dit comme ça, ça faisait un peu "grosse stalker flippante et chelou", d'ailleurs... Il fallait que je prenne garde à ce que je faisais, tiens. Encore, l'emplumé comprendrait, mais quelqu'un d'autre risquait fortement de trouver ça carrément chelou voire de porter plainte, ou un truc du genre. Et franchement, retourner aux tribunaux, pour breaking & entering en pleine nuit, ça craindrait... Enfin ! Une fois debout, j'envoyai un (petit) coup d'aile sur l'interrupteur, allumant la lumière. Cela fait, je montrai du doigt (enfin de la griffe) le paquet sur le bureau.

« J'étais venue te poser ton cadeau d'anniversaire en retard, pas la peine de partir en mode assaut et tout, hein... J'vais pas te manger. »

Et à cette mention, je levai les yeux en l'air, avec une mine rêveuse.

« Oh... Manger, tiens... »

Je secouai toutefois la tête et soupirai longuement.

« 'fin, non, tout ça pour dire, désolée de t'avoir réveillé, j'ai pas fait gaffe avec cette aile de merde et j'ai embarqué la chaise avec moi. Ou alors la chaise m'aimait, je sais pas... Elle veut me suivre jusqu'à Rio de Janeiro où nous vivrons heureux loin de toute civilisation, à élever des chèvres dans les montagnes... 'fin y'a pas énormément de montagnes au Brésil note... Donc je sais pas... plutôt... Ah, à Santiago, au Chili, y'a des montagnes de dingue là-bas, c'est parfait. »

... je venais de parler d'un voyage imaginaire au Chili avec une chaise que j'avais renversée. Décidément... Mes petits soucis de concentration ne s'amélioraient pas. Enfin, au moins j'en étais consciente, c'était déjà un début non ? ... non ?
Je pointai du doigt une des ailes de Jay, et pouffai de rire avec un air crétin.

« Hé... héhéhé. T'as les ailes rigolotes. Héhé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Mer 16 Oct - 9:52

La chose poussa un cri qui ressemblait à une sorte de rugissement bestial, renforçant Josh dans ses positions, à savoir un goût immodéré pour la décoration de sa chambre puisqu'il semblait tenter de rentrer vainement dans le mur à présent. Ne sachant plus que faire, le mutant attendit, prêt à se défendre si l'ennemi approchait, mais en attendant paralysé contre sa paroi. Et ce, bien longtemps encore après que la "créature" ne parle, laissant au chanteur le loisir de reconnaître sa voix.

-Ka...ya ? C'est toi, mais mais pourquoi tu as les yeux comme ça ?

Balbutia Icare au bout d'un moment tandis que son plumage hérissé comme les ailes d'un oiseau fâché reprenait son emplacement original. Le jeune homme reprenait doucement son souffle après l'espèce de roulé-boulé qu'ils avaient fait. Sans pour autant replier ses ailes, ni s'approcher, il laissa passer un petit moment d'études avant de reprendre la parole. Vu l'allure de la chose, s'agissait-il bien de Kaya ou d'un mutant métamorphe ?

-D'ailleurs quelle preuve j'ai que c'est bien toi hein ? Vas-y donne-moi en une... Quoique, vu ce que tu racontes... Mouais va pour Kaya, mais pourquoi tu as un regard jaune ? C'est toi qui fous la trouille à rentrer comme ça chez les gens je signale !

Grogna Josh pour la forme, quittant enfin son recoin pour se laisser tomber assis sur le lit. Après avoir été tiré aussi brutalement de son sommeil et avoir réveillé ses muscles sans préavis, la fatigue lui retombait dessus. L'artiste replia doucement ses ailes alors que les dernières plumes reprenaient leur place originale. Il haussa les épaules alors que Kaya lui disait que celles-ci avaient une drôle d'allure, sûrement moins que la sienne ! Heureusement le coup de peur s'estompant petit à petit, Jay ne garda pas rancune, il laissa juste passer un autre instant, le temps de revoir la scène pour se rappeler des détails qu'il avait manqué.

-Mon anni... Anniversaire ? Mais c'était en juillet. Oh... Merci ce n'était pas nécessaire...

Fit-il en rattrapant sa bévue, comprenant après coup que la jeune femme y avait songé en retard. Souriant, le mutant fit signe à son amie de venir près de lui sur le lit, même si ses yeux l'intimidaient encore. C'était nouveau ce truc ?

-Quelle idée de m'apporter un cadeau en pleine nuit, et tu sais bien que je n'en ai pas besoin, le vrai cadeau c'est d'être entouré par mes amis, mais j'apprécie vraiment. C'est très gentil, je n'y avais même pas pensé le jour venu. Chez nous on se dit joyeux anniversaire et c'est tout, c'est ce qui compte, en plus on n'a pas l'argent même si je tente d'offrir un petit quelque chose à chacun avec l'argent des concerts. M'enfin, bon, et toi alors ? Je te vois moins, tu as l'air super occupée, qu'est-ce que tu complotes ? L'élimination irrévocable de tous les poteaux de la planète ? Raconte un peu, comment vas-tu ?

Demanda le jeune homme en écoutant son amie, attendant patiemment qu'elle lui réponde sans s'intéresser au cadeau de prime abord. A vrai dire, il s'inquiétait pour Kaya, une fille tourmentée en pleine évolution, mentale mais aussi ADN. Heureusement Caitlyn l'avait pris en main à ce qu'il avait entendu.

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Mer 16 Oct - 13:13

L'ange semblait surpris par mes yeux. Ben quoi mes yeux ? Ah, ouais, note... J'avais gardé l'armure. Oui, non forcément dans ces conditions je comprenais mieux sa surprise, normal.

« C'est la nouvelle mode. » répondis-je alors avec un sourire idiot.

Il se mit alors à me demander une preuve que c'était bien moi, mais finit par réaliser que quelqu'un racontant des conneries pareilles ne pouvait être que moi. Dans un sens, c'était flatteur, héhé ! J'avais une caractéristique unique : je racontais une quantité de conneries par minute étonnante. Bon, je ne voyais pas trop comment vraiment mettre ce type de talent en valeur... Mais si les imbécillités étaient cotées en bourse, je serais milliardaire.

Josh sembla ensuite surpris par le fait que je vienne lui offrir un truc pour son anniversaire, vu que j'avais plusieurs mois de retard. Ben ouais...

« Tu m'avais pas dit quand c'était ! En fait je l'ai appris par hasard la semaine dernière, c'est pour ça que du coup je rattrape le coup un peu en retard. »

Quand il déclara finalement que ce n'était pas nécessaire ni rien, puis me demanda ce que je faisais de beau, je haussai les épaules l'air de rien. Je faisais, je faisais... Pas mal de conneries, à priori. Peut-être deux ou trois trucs bien... Mais j'avais du mal à bien estimer ce que je réussissais et échouais. Comme je l'avais dit à Caitlyn quelques jours auparavant, j'avais de sérieuses difficultés vis-à-vis du concept de réussite, vu que j'avais été habituée à ce que tout ce que je fasse, même ce qui était réussi, soit considéré comme un échec. Ou passe inaperçu.

Je m'appuyai donc sur mes ailes et répondis d'un ton nonchalant :

« Bah... J'me suis beaucoup entraînée, et j'ai même fait un tour en salle des dangers... C'est dingue cet endroit. Même moi qui suis du genre "les pieds sur terre" j'ai fini par oublier que c'était une simulation. On pourrait se faire un pognon de malade si on en faisait une salle de cinéma. »

J'ajoutai ensuite en pouffant de rire bêtement :

« Ou un sex shop ! »

Mais arrêtant de rire, je haussai un sourcil, comme si j'avais une idée de génie.

« Ehh, mais ouais... Voilà comment j'dois faire pour sortir de la spirale du jeu solo...! 'fin en quelque sorte... Enfin je disais quoi ? »

Où j'en étais, déjà, avant de raconter des conneries... Ah, oui voilà !

« Ah ouais, c'est ça ! Ouais, donc la salle des dangers. C'était bizarre. Et j'ai un nouveau cosplay. C'est moche, ça sert pas à grand chose, et ça fait briller les yeux pour les rave party. Et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Mer 23 Oct - 17:08


[HJ: Désolé pour les fautes s'il y en a, je suis sur un clavier español]

-Chez nous on n'as pas vraiment l'habitude de le fêter, du coup ça ne me semblais pas très important, merci en tout cas.

Le jeune homme étouffa un baîllement, après avoir surgi du fond de son lit pour tenter de surprendre "l'ennemi", le mutant se retrouvait dans un état d'entre deux, ses cellules n'ayant pas finies de se réveiller. Josh écouta tout de même son amie, surpris par la rapidité d'évolution de son gêne X qui ne semblait plus vouloir s'arrêter. Josh esprérait seulement qu'en poussant trop son corps, son ADN modifiée ne finisse pas par causer des dégâts. Lui-même se souvnait d'une adolescence pénible pour ne pas dire éreintante alors que ses ailes poussaient et que son corps changeait. A la fois à cause de la puberté et du gêne X, sachant que le sien avait été particulièrement envahissant, tout comme celui de son aînée finalement.

-Je n'y suis jamais allé personnellement, tu vas connaître l'institut mieux que moi alors que j'y suis depuis plus longtemps ! Enfin fais attention à ne pas trop pousser les entraînements quand même. Je sais que tu as pour habitude de n'en faire qu'à ta tête mais parfois je trouve que les X-Mens n'ont pas conscience du moment où stopper. Ils sont ultra entraînés et personne ne sait quand son corps va décider de tout rejeter en bloc. C'est extrèmement dangereux, la santé c'es ce qu'on a de plus précieux et pour avoir été malade deux ans avec ma mutation, je t'assure en savoir quelque chose.

Josh se souvenait également que ses parents n'avaient pas les moyens de soigner leurs enfants, ainsi une toux ou un rhume pouvait s'éterniser, se transformer en infection etc. Icare ne voulait pas encore jouer les rabats joies mais c'était son rôle d'avertir, que Kaya le prenne comme elle le souhaitait.

-Oh moi, rien de neuf, je n'ai pas ta vie palpitante. Je crois et les infirmiers aussi que mon gêne X s'est stabilisé. Je pourrais m'entraîner pour me maintenir ou améliorer un peu mon endurance mais vu que la régénération fait déjà tout... Et puis je vole déjà 6 h en écomomisant. Côté Mutant je ne serai jamais un X-Men ou quoi. Mais du coup vu que tu les fréquentes plus, tu y as pensé toi ? A part ça quelques concerts. C'est la crise mais ça marche plutôt pas mal.

Fit Josh sans vouloir se vanter, étant même un peu en dessous de la réalité puisqu'il avait un certain succès. Icare prit ensuite le paquet cadeau et l'ouvrit, il déplia la chemise à la faveur de sa petite lampe de chevet. Un sourire effleura ses lèvres, cétait de la bonne facture, Kaya ne s'était pas moquée de lui. Le mutant ailé lui fit une bise puis se prit à rire lorsqu'il lui le commentaire inscrit dessus. Le thème le gênait toujours un peu mais ça restait bon enfant, en plus avec son amie qui était bi, personne elle m'allait pas le juger. D'ailleurs en parlant de ça, si il y avait du neuf dans sa vie. Le sujet lui semblait un peu délicat mais faisant un effort vu que Kaya était son amie et qu'elle ne devait pas se sentir exclue. Les confidences sur les histoires d'Amour, c'était bien ça que des amis étaient sensés faire, pas vrai ?

-Ahah, je n'ai pas l'intention qu'on me la déchire, elle est trop belle, ne t'en fais pas ! D'ailleurs je t'avais parlé de Lilian non ? Il est journaliste, je crois que ça devient gentiment sérieux. Je l'apprécie vraiment, et ce doit être réciproque, on se voit pas mal... Et j'ai l'impression qu'l dragouille moins à côté. Tu sais on fait des activités tout ça quoi, des trucs de couple. Donc je sais pas, on verra ce que ça donne mais il me plaît ! Et toi, toujours personne en vue à part ton pote à plumes gay sur qui tu as sauté le soir du bal ?

Josh sourit, le rouge aux joues mais plein de volonté dans les yeux, fixant son aînée, comme pour tenter de faire croire qu'il était très à l'aise avec ce type de sujet.

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Ven 25 Oct - 22:02

Je haussai les épaules, quand il me remercia.

« J'ai pas l'habitude de le fêter non plus, tout le monde l'a toujours oublié au point où même moi j'y pense plus maintenant. »

Certains trouveraient ça triste, sinistre même... Mais c'était avant toute chose une réaction d'autodéfense. Si j'oubliais, alors j'oubliais aussi que tout le monde oubliait, et la boucle était bouclée ! Le problème ne se posait plus, ou du moins, plus en ces termes. C'était intéressant, ceci dit... Pas que j'oublie par réflexe de défense, non. Dans le gang, les anniversaires étaient des occasions particulières, et les soirées avaient tendance à tourner de manière... disons... douteuse. Drogue, prostituées, sexe débridé, ... J'avais souvent profité de ces instants pour m'envoyer en l'air avec quelques hommes désinhibés par l'alcool, ou quelques demoiselles ouvertes d'esprit, parfois de manière parfaitement publique.

Enfin le fait était que ce genre de chose n'avait jamais été organisée pour moi. Tout le monde zappait, même quand je le rappelais "innocemment" quelques semaines à l'avance. Tout le monde zappait de manière systématique, mais uniquement pour moi. Marrant... Enfin marrant, je me comprenais. Josh enchaîna en tout cas sur la Salle des Dangers, et notamment le fait qu'il n'y était jamais allé. D'un autre côté, je ne me souvenais pas qu'il ait cherché spécialement à rejoindre les X-men ou des trucs du genre, il ne me semblait pas être vraiment du genre à se lancer dans ce genre de grand truc avec de la baston du sang et des larmes et compagnie. Moi, par contre, c'était mon profil. Je n'avais aucun instinct de conservation et j'étais limite masochiste, donc forcément, c'était la voie idéale.

Je haussai en tout cas les épaules quand il parla de ne pas savoir où stopper, et de savoir quand son corps rejetterait tout en bloc. Malade deux ans à cause de sa mutation ? Ce genre de chose me gonflerait très rapidement, il fallait bien l'admettre... Je serais du genre à me forcer quitte à m'en tuer, mais à ne pas pouvoir rester assise ou couchée dans un lit à ne rien foutre. Je me sentirais OBLIGÉE d'agir, de faire quelque chose, de m'activer les jambonneaux. Il ajouta ensuite en précisant que sa vie n'était pas palpitante, qu'il volait 6 heures, et demanda si j'avais pensé aux X-men. Puis précisa que c'était la crise.

« Bah... Palpitante... Je la préférerais sûrement moins palpitante et moins solitaire, mais bon. Dans les faits, j'y ai pensé aux X-men, c'est pour ça que je m'entraîne en fait, d'ailleurs. Et que j'essaie de survolter mon gène... Les résultats commencent à se faire sentir, comme tu vois, même si on n'y est pas encore. En tout cas, 6 heures de vol, j'avoue que c'est assez bluffant, avec ça tu peux aller plus ou moins où tu veux en peu de temps je pense. Et justement, c'est pratique pour les concerts, nan ? Pas besoin de jet privé ! Avec JAY ARLINES, la musique s'envole et atterrit à domicile ! Réservez votre place dès maintenant ! »

J'affichai un sourire amusé, ayant prononcé les dernières phrases comme si j'étais une sorte de vendeuse d'assurances, ou une présentatrices de télé-achats. Je serais curieuse d'assister à l'un de ses concerts, n'empêche... Je devrais me renseigner. Bon, ce n'était probablement pas dans le style que j'écoutais : je le voyais assez mal dans un concert de death metal ou quelque chose du genre. Ce serait drôle n'empêche... Il avait les cheveux suffisamment longs en plus, héhéhé ! Josh l'ange en train de headbang sur du brutal death, sur scène, ce serait absolument mortel ! Si un jour ça arrivait, je devais le filmer ! Mais bon, ce serait une autre fois.

Il sembla en tout cas apprécier la chemise, ainsi que la note, avant de me faire une bise. Je me contentai de hausser les épaules avec un air un peu gêné. C'était bizarre, qu'il vienne me faire une bise alors que j'avais la peau couverte d'une sorte de cuir lisse étrange. Enfin c'était à lui de voir de toutes façons... C'était pas empoisonné donc il risquait rien au fond. Il précisa qu'il ne comptait pas laisser quelqu'un la déchirer, puis me parla de Lilian... Il m'avait parlé de lui, oui, assez brièvement. Journaliste, hein ? Intéressant. Peut-être y'aurait-il moyen d'obtenir de l'influence dans les médias... Enfin, je réfléchissais en politicienne opportuniste et non en amie, là, je devais bien l'admettre. Mieux valait laisser cette idée de côté, au moins provisoirement.

Ils faisaient visiblement des trucs de couple. Je ne savais même pas ce que ça pouvait être... Mes expériences s'étaient limitées à des relations durant moins de 12 heures. Personne n'avait jamais tenu suffisamment à moi pour que l'on fasse des "trucs de couple". Il semblait en tout cas assez content, je haussai donc juste les épaules avec un sourire. C'était cool, au moins. Il me demanda ensuite si j'avais quelqu'un en vue et j'ouvris grand les yeux. Quelqu'un en vue ? Ouais... En quelque sorte.

« Quelqu'un en vue ? Nan... Carrément pas. »

Pourquoi ne pas avoir répondu "oui" ? Parce qu'en fait, non. Je m'étais entraînée pendant de longues années à ne tenir à personne et à rien. Mesure de protection. Donc en réalité, la réponse était VRAIMENT non. Je faisais des progrès, en ce moment... Je m'entraînais, j'essayais d'intégrer les X-men, je méditais, je tentais de me calmer, j'en apprenais plus sur moi-même et sur les autres, ... Ce n'était pas le moment de m'auto-atomiser en me lançant dans des histoires pas possibles dont je n'avais aucune, mais alors, AUCUNE chance de sortir plus heureuse. Ce ne serait qu'un puits sans fond de misère et de tristesse dont je n'avais aucun besoin pour le moment. Donc... La réponse était non.

« Après c'est surtout que personne m'aura jamais en vue, mais bon, c't'une autre histoire. »

J'observai l'ange un moment, affichant un petit air joueur, mutin.

« Je réalise qu'en fait... Je t'ai jamais entendu chanter, dis donc. C'est quand et où ton prochain concert ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Mer 30 Oct - 0:07

-Hihi Jay Airlines, tu n'en perds pas une ! Disons que c'est surtout théorique pour les 6H. Je l'ai fais une fois, lors d'une mauvaise passe, encore une sale histoire, on peut dire que ça m'a sauver la vie. A voir si je pourrais le refaire quoi, et sûrement pas tous les jours... En tout cas pour ton anniversaire je comprends, ça m'arrive aussi bien que j'ai ma famille pour me le rappeler en général. Mais ouais, on ne le fête pas vraiment en général. Dix sous pour dix gosses, on n'aurait pas fini !

Josh ne se plaignait pas, apparemment la situation de son amie était bien pire puisque personne ne lui disait "joyeux anniversaire". Pourtant Jay préférait garder un côté rieur face à la situation et non pleurer sur la situation de son amie.

-En tout cas à partir de maintenant tu auras quelqu'un pour te le rappeler ma vieille. Ne pense pas y couper.

Au moins le mutant comptait améliorer le futur de Kaya et c'était le plus important.

-Oh... Mais c'est tout triste ça, va falloir te trouver un beau garçon ou une jolie fille. T'as le choix entre les deux en plus, c'est cool. Hummm alors je reformule, qui serait bien dans ton genre ? Sans penser aux inaccessibles ou autre, imaginons, aucune barrière, qui te plairais ? Disons dans l'école.

Le jeune homme ne voulait pas encore une fois insister sur la beauté de Kaya dont il lui faisait part dès que possible. Son amie ne devait pas se morfondre, et vu qu'elle ne le croyait jamais quand il lui disait combien elle pouvait être séduisante, autant ne pas insister une fois de plus. Au lieu de ça, le mutant préférait la mettre au défi, espérant réveiller son esprit combattif, et si jamais elle ne lui donnait pas de réponse, Icare se ferait un plaisir de la traiter de peureuse, de timide ou de mijaurée. Pour rire bien sûr encore une fois, mais pas question de l'épargner, puisque Kaya ne le ratait jamais. Les amis c'était fait pour ça, pour faire "souffrir" afin d'aller vers quelque chose de positif. Lui-même s'était confié sur Lilian alors son aînée n'allait pas s'en sortir aussi facilement, Josh voulait une réponse. Il avait eu du mal à aborder le sujet, mais maintenant que ce dernier était lancé, il n'allait plus lâcher sa camarade, sauf si cela se révélait trop douloureux.

-Et pour en revenir aux X-Mens, tu en côtoies plus alors ? T'as un programme d'entraînement particulier ? Tu as déjà parlé à Caitlyn de ton projet ?

Oui, ça aussi ça l'intéressait. Ainsi, sous la lune, à côté d'une créature d'aspect démoniaque, l'angelot conversait tranquillement. Quelle belle petite nuit, certes il était un peu ensommeillé mais retrouver son amie restait un plaisir. Vraiment, la vie était devenue belle. Bon un peu moins lorsque Kaya lui demanda de la prévenir sur son prochain concert. Et si elle se faisait une fausse idée de sa voix ? Et si ça la décevait ? Certes Josh avait un public de plus en plus grand mais tout ceci ne l'intéressait pas vraiment, le plus important restait quand même l'avis de ses amis.

-Euh ce wee-kend, dans le Blood Orchid, un bar assez chic, j'ai vécu une sacré mauvaise aventure là-dedans, mais j'ai réussi à y retourner et ça se passe bien maintenant.

Fit-il, à la fois flatté que son amie veuille venir et inquiet de sa réaction. Si Kaya s'ennuyait pendant tout le concert, ce serait très moyen, d'autant plus que sans avoir un style classique, Josh n'était pas non plus très "rock and roll". Du coup il craignait que son amie décalée s'ennuie et le trouve encore plus chochotte que d'habitude. Enfin, il verrait bien, les critiques c'était toujours bien pour avancer.

-Et toi, tu chantes ? Tu as déjà joué d'un instrument de musique ?

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Sam 2 Nov - 12:24

Ah, visiblement les six heures c'était un cas unique et il ne savait pas trop s'il pourrait ou non le refaire. A priori, oui, mais il ne semblait pas certain de son coup. Il reprit en tout cas sur cette histoire d'anniversaires, signalant qu'ils ne les fêtaient pas en raison d'une situation financière complexe : 10 gamins ça ne devait effectivement pas être très simple à gérer. J'en serais sûrement incapable... Je risquerais fort de péter un plomb avec *un* enfant, alors dix ? Ce serait juste ingérable. Enfin je m'inquiétais peut-être un peu tôt, vu que pour le moment il y avait assez peu de chances que j'en ait un un jour. Il fallait voir le positif ! Je ne ruinerais pas la vie d'un gamin avec mon éducation, disons... sûrement douteuse.

Je sortis en tout cas de mes pensées quand Josh m'affirma qu'il y aurait quelqu'un pour lui rappeler systématiquement et que je ne pourrais pas y couper. Je ne pus m'empêcher d'afficher un petit sourire mi-gêné mi-ravi en rougissant légèrement. Il faudrait voir s'il s'en souviendrait vraiment, mais ce serait pour ainsi dire la première fois ou presque que ça m'arriverait. Je haussai en tout cas les épaules sans rien dire de plus, alors qu'il enchaînait sur le fait qu'il faille me trouver quelqu'un ! Beeeen tiens ! Plus facile à dire qu'à faire, ça. D'autant qu'il demandait qui serait bien dans mon genre... Il fallait bien admettre que je ne connaissais pas grand monde, en fait. Du coup, la réponse demeurait la même :

« Ben... Personne en particulier. Nan puis, d'autant que le problème c'est pas de trouver quelqu'un qui m'intéresse, c'est de trouver quelqu'un que moi j'intéresse. Là, c'est pas gagné. Laisse tomber va, c'est compliqué puis ça m'amènerait plus d'emmerdements qu'autre chose. J'ai besoin de stabilité, et au fond... Aimer quelqu'un, c'est aussi être sûre de se faire abandonner et trahir. Je vois pas l'intérêt dans l'immédiat. »

Enfin, j'allais pas non plus lui vider mon sac et compagnie. 'fin... ça me ferait du bien, je le savais, mais je ne voulais pas l'éloigner à cause de ça. J'avais l'impression que le faire, "vider mon sac", ne ferait que repousser tout le monde comme si j'étais subitement couverte de jus d'égout dégueulasse. Quoique dans un sens, j'étais déjà recouverte d'un truc pas net... Mais ce n'était pas la question. Pour le moment, je continuais d'accumuler... J'ignorais combien de temps je pourrais le faire. Peut-être encore un ou deux ans. Suffisamment pour apprendre à devenir une X-woman, et aider des personnes qui en avaient besoin. Pour que le bilan de mon existence devienne positif...

L'ange finit en tout cas pas revenir à cette histoire d'entraînement et de X-men, justement. Il semblait assez curieux concernant ce projet que j'avais. Je devais avouer que je n'étais moi-même pas sûre de mes propres motivations. Je commençais à avoir des doutes... Pas sur le fait de vouloir faire partie des X-men, au contraire. Non, j'avais des doutes sur la nature exacte de mes motivations. Je me détestais, c'était évident... Ne me lançais-je du coup pas volontairement sur un chemin difficile, rempli d'épreuves parfois terribles, justement à cause de ça ? J'avais un peu de mal à analyser mon cerveau tout moisi. Je répondis en tout cas à Jay, en haussant les épaules une nouvelle fois.

« J'ai un programme d'entraînement, oui, avec Jubilation Lee. Elle est pas grande mais putain elle a une de ces patates... Quant à Caitlyn, elle suit mes progrès, et voit comment j'avance, avec des contrôles réguliers. Notamment le passage en salle des dangers, là. Je pense que c'était pour voir où j'en étais. C'est pas simple... Mais je vais continuer. Après, pour ce qui est de croiser des X-men, pas tellement en fait, à part Cait' et Jubilee. Je n'ai pas vraiment trop eu l'occasion de croiser les autres, ils doivent être occupés et avoir mieux à faire, j'imagine. »

Mieux à faire que de voir ma tronche... Je ne pouvais pas m'empêcher de penser de cette manière. Mais contrairement à quelques mois plus tôt, je m'en rendais compte. Était-ce un progrès ? Difficile à dire. Enfin le fait était qu'en attendant, je ne savais pas trop bien quoi faire. Heureusement, le blondinet volant changea de sujet en parlant de son concert. J'affichai immédiatement un grand sourire ravi ! Je savais où aller ce week-end, et je ne comptais pas rater cette occasion de le voir en action ! Il avait l'air un peu gêné, et enchaîna d'ailleurs rapidement en me demandant si je chantais ou jouais d'un instrument de musique.
J'éclatai de rire d'un coup, comme s'il venait de dire une énormité.

« Houlaquoinonmaisattends, moi, chanter ? Houuulaaaaa, tu préférerais sûrement écouter des chats griffer un tableau noir plutôt que de m'écouter chanter. Et des instruments, bah... Pour faire chier un mec du gang, j'avais appris à jouer du trombone, j'aimais bien aller jouer devant sa chambre à 2 heures du mat' pour lui casser les noix. Après je suis pas une experte. Puis le trombone, c'est quand même pas l'instrument le plus Rock'n'roll. J'apprendrais bien à jouer d'autre chose, mais je doute d'aller bien loin. »

Je haussai alors (une troisième fois) les épaules, puis fixai Josh avec un grand sourire.

« Enfin ! Le Blood Orchid ce week-end ! Je sais où je vais aller du coup ! Chuis sûre que ça va être bien ! Et promis, je me tiendrai bien. »

Je terminai ma phrase en prenant mon air le plus sérieux possible, comme une gentille élève exemplaire. Il ne manquait plus que l'aura au dessus de ma tête. Bon... Avec l'espèce d'armure démoniaque et les ailes griffues, ça ne faisait pas très angélique, il fallait bien admettre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   Mer 4 Déc - 21:24

-Pas si l'autre t'aimes aussi, parce qu'il aura également peur d'être abandonné. Il ne faut ni être trop naïf, ni trop pessimiste, sinon c'est trop triste. Ça veut dire que toute histoire est vouée à l'échec, pourtant il y a des couples qui s'aiment toute leur vie... Non ? C'est la symbolique du mariage après tout, pas vrai ? Rien que comme exemple je peux te citer mes parents.

Répondit Icare avec un léger sourire à l'évocation de ceux qu'il voyait comme un modèle. Sa propre relation avec Julia lui avait semblé parfaite, ils auraient été un couple fantastique si seulement l'adolescente n'était pas morte... Et que Jay n'aurait pas eu de révélations sur ses penchants d'ailleurs. Pour cela, le chanteur voulait croire en l'Amour éternel, difficile à vivre tous les jours, avec des hauts et des bas oui... Mais avec des sentiments jusqu'au bout, pour qui le méritait.

-Bah ne dis pas ça

Fit-il en haussant les épaules, parfois un peu lassé de cette dévalorisation de soi automatique à laquelle recourait son amie. Lui-même avait eu de sombres périodes, ce qui lui avait permis de voir que ce genre e lamentations était finalement ce qui attirait le malheur. Loin d'être fâché contre Kaya ou rendu impatient car il ne se le serait pas permis, ancien pessimiste compulsif, Icare aimerait pourtant lui montrer que cette attitude engendrait justement tout ce qu'elle ne souhaitait pas.

-Je suis très sérieux les fois où je te dis que j'aurais volontiers été avec toi si je n'avais pas été gay. Tu es marrante, sympa et jolie... Enfin sans ton armure dégoûtante soyons honnêtes, parce qu'elle est dégueu, oui. Je ne vois pas pourquoi toi moins qu'une autre. Les mecs aiment les filles qui savent rigoler et surtout qu'elles ne soient pas chochottes. Pour eux tu es une perle rare. -Ajouta le jeune homme en prenant un ton plus léger.- Pas de shopping et de bijoux à foison, ils ne peuvent pas rêver de mieux ! Et capable de mieux tenir la bière qu'eux encore.

Josh attrapa ensuite sa guitare et la tendit à sa camarade. S'ils revenaient sur le thème de la musique, il allait se faire un plaisir de répondre, totalement dans son élément.

-C'est original le trombone, et puis tu dois avoir un certain goût artistique quand même car pour casser les oreilles de quelqu'un, pas besoin d'apprendre. Ça te dirais la guitare ? Je peux t'enseigner si tu me promets d'arrêter de te dénigrer sans arrêt avant même d'essayer. Alors ça te dis ? Si tu es d'accord, premier cours demain matin, ok ?

Josh aurait préféré lui demander de ne pas assister à ses concerts en échange, il avait bien trop honte pour se sentir à l'aise à l'idée. Et si Kaya trouvait qu'il chantait comme un pied cassé ? Allons bon, voilà que lui aussi versait dans les lamentations personnelles... Flûte, soit il n'était pas totalement guéri, soit Kaya l'avait contaminé, bon un peu des deux à vrai dire car le jeune mutant n'avait jamais eu totalement confiance en lui. En tout cas il avait préféré négocier l'arrêt des auto-fustigations de son amie en espérant l'aider à aller un peu mieux. Cela dit, le fait qu'il « regrette » de l'inviter venait aussi du fait de son faux sourire angélique avec son armure, mouais, pas très rassurante la Kaya vue comme ça.

-Cet air ne te sied pas, arrête direct, sinon j'annule le concert de peur que tu fasses tout le contraire.

Acheva-t-il en choisissant de rire tout en revenant sur une observation attentive de son amie. L'armure lui fit songer à l'entraînement évoqué plus tôt, encore une sujet dérivé de leurs multiples conversations dans lesquelles eux seuls pouvaient se retrouver, habitués à sauter du coq à l'âne sans s'emmêler. Le signe d'une complicité évidente.

-Ça ne te fatigue plus autant de garder cette apparence on dirait ! Tu crois que ca va encore évoluer ? C'est curieux quand même, tu es loin d'être une ado dont les gênes se réveillent. J'veux dire que moi, même si je m'entraîne ou que je massacre des poteaux, rien ne changera. Qui sait c'est peut-être ton troisième pouvoir ? Évoluer à l'infini ? On est peu à en avoir trois mais ça existe.




_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Livraison nocturne [Icare]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Livraison nocturne [Icare]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Auchan - Camions de livraison
» La Nocturne de l'ULB annulée
» Comment organiser une livraison?
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» randonnée raquette en nocturne à la Féclaz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: