AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Dim 13 Oct - 12:44

Début octobre, 9h30 du matin.

C'était le week-end.

Rien que cette information était une bonne nouvelle. Pas de cours, pas d'entraînements, pas de rien du tout. Ce jour-là, j'avais fait mon planning : glander, glander, puis aussi glander un peu. En fait, je m'étais fixé comme objectif de ne rien faire de constructif pendant 48 heures. Je devais incarner l'inutilité, l'oisiveté, tous ces trucs super cool donc. P'tet que j'irais en ville, tiens, me faire un ciné et manger un truc, puis boire un verre. Dans un sens, ça faisait longtemps que je n'avais pas fait ça... Depuis, ben... en fait, depuis que j'avais démarré l'entraînement. J'avais d'ailleurs fortement intensifié celui-ci, passant des heures à sur-solliciter mon pouvoir et frapper dans le vide et sur du métal... J'essayais de le survolter, d'une façon ou d'une autre. Je n'avais pas encore obtenu de résultats probants, mais au fond, ça prendrait sûrement quelques temps avant de parvenir à quelque chose de concret et palpable.

Mais pour ces deux jours, j'allais faire un petit break. Je ferai juste le minimum standard : des étirements et exercices le matin, un moment de méditation sur le lac comme j'en avais l'habitude, mais ce serait tout.
Après un petit déjeuner particulièrement copieux, comme d'hab dirais-je, je me dirigeai donc vers les bords de l'étendue d'eau. L'hiver s'approchait de manière presque palpable... La vie qui grouillait autour de cet endroit, seulement quelques mois plus tôt, avait pas mal disparu. Plus de têtards, moins de petits poissons au bord, moins de libellules, presque plus de sauterelles à part une ou deux pommées qui étaient restées bloquées là... Au fond ça ne me dérangeait pas plus que ça.

Je m'étais levée plus tard que d'habitude, ce jour-là. En général, j'arrivais vers le lac autour de 7h30 du mat', quelque chose du genre, et il y avait encore de la brume qui rôdait au dessus de l'eau. Mais là, j'avais glandouillé jusqu'à 9 heures, donc j'arrivai vers 9h15, quelque chose du genre. Ayant la flemme de faire les étirements et autres immédiatement, je me dirigeai vers l'eau, enlevant mes vêtements et après quelques mètres, je plantai mes ailes dans le sol.
Il y avait plus ou moins 3 mètres de fond, donc je me maintenais juste à la surface. Cela étant fait, je fermai les yeux, respirai lonnnguement, et fis ce que je pratiquais depuis quelques mois déjà. Détente, on arrête de réfléchir, et on laisse filer les pensées sans s'y accrocher... Cet exercice était moins difficile qu'avant, mais je galérais encore un peu. J'avais du mal à lutter contre ma tendance à vouloir penser à tout tout le temps en mode grosse surexcitée.

Surtout qu'il y avait un petit truc à prendre en compte... J'avais enlevé mes fringues pour une bonne raison : lorsque je méditais, l'espère d'armure de cuir bizarre sortait systématiquement, maintenant. Le "tissu" étrange qui grouillait sous ma peau se sentait indépendant et faisait donc ce qu'il avait envie de faire. Et... Cette apparition de la deuxième couche de peau était plutôt désagréable. Il y avait une odeur de fer très forte, ressemblant à du sang, puis certains de mes os semblaient se liquéfier et se resolidifier de façons différentes, en craquant et en faisant des bruits absolument écœurants. Je faisais de mon mieux pour rester calme, et dans un sens j'avais fait des progrès à ce niveau, mais ce n'était pas encore ça...

Ainsi, après quelques minutes, quand j'étais dans le "bon état" de calme, l'espère d'armure fit son apparition. Comme toujours je tentai de rester zen, mais ce n'était pas si simple... Je finis par abandonner, laissant ma peau secréter cette bizarre gelée biologique, qui se solidifia et se tissa autour de moi. Il me fallut cinq bonnes minutes supplémentaires pour me concentrer à nouveau et reprendre la méditation, qui cette fois-ci ne serait pas interrompue par des phénomènes biologiques dégueulasses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Mar 15 Oct - 17:00

Premier Week end d'Octobre.

Les journée de Kaede était maintenant bien rythmée. Rythmée de découverte et d'apprentissage. Rythmée de rencontre et d'échange. Une fois de plus, Kaede s'ouvrait un peut plus avec le monde. Mais s'il y avait bien un moment dans la semaine qui ne changeait pas, c'était le Week end. Les deux jours où c'était comme en été avec la chaleur en moins. Et c'était pas le froid naissant et le ciel grisonnant qui aller empêcher Kaede de faire sa virée hebdomadaire au lac. Tout les week end, Kaede se mettait en chasse de têtards et de libellules, qu'elle capturait de plus en plus facilement à l'aide de ses mains et de ses dons télépathiques pour ensuite aller les montrer à Rachel... Parfois, c'était une toute autre bestiole qui se présentait à elle. Un bousier, un poisson, un chat parfois qui venait à elle (Cerberus). Le mieux, c'était encore de se mettre dans les bois et de déposer quelque graines de pin sur les tables de pic-nic. La, avec un peu de patience, Kaede pouvait y voir des écureuils lorsqu'elle était bien caché. Cependant, cela restait assez rare, surtout que sa chevelure rouge était franchement très, voir trop visible dans les fourrées. Elle ressemblait à un petit prédateur prêt à bondir sur sa proie, la bouche pincée pour retenir au mieux sa propre respiration et faire le moins de bruit possible.

Bref, c'était tout les week end une aventure, qui la fatiguait presque plus que les devoirs et le travail en classe du reste de la semaine. Et lorsque Kaede ne courait pas après un têtard, elle s'amusait a faire vibrer l'eau du lac avec ses cornes. Elle observait les ondes télépathiques découper en une gerbe d'eau la surface du lac. Parfois, elle visait juste sur la surface et donner un belle effet de vibration juste au dessus de l'eau. Cependant, cette activité, était la source de taches de boue et de vase sur ses vêtements, qui lui avaient valus quelque remontrances. Mais c'était trop bon ! Elle utilisait ses dons, non pas pour tuer, mais en simple outils d'amusement, même si parfois cela lui faisait mal à la tête. Surtout quand elle s'amusait à dessiner avec dans la terre.

Aujourd'hui, il faisait assez froid. L'automne avait bien pris ses marques désormais et s'était comme dressée devant Kaede pour lui dire : "Aujourd'hui tu as trop froid ! Tu ne joueras pas dehors !". Mais Kaede était bien plus forte. Il suffisait de mettre des vêtements en plus !
C'est donc habillée un peut plus chaudement que d'habitude que Kaede s'était élancée en direction du lac pour un nouveau week-end recherche et (destruction !) découverte !

Mais en arrivant sur les berges du lac, Kaede fit la rencontre d'un têtards bien plus gros que ce à quoi elle s'attendait. Juste au dessus de la surface du lac, à une bonne dizaine de mètres du bord, il y avait une créature qui semblait flotter au dessus de la surface. Kaede n'avait pas reconnue que c'était Kaya, mais elle l'intriguait encore plus. Elle n'avait jamais vue de créature comme celle-ci et elle n'en voyait que le dos. Il y avait deux grosses extrémités qui partait des omoplates de Kaya et qui s'en allait s'enfoncer dans l'eau. C'était comme des ailes mais, pas dans le bon sens.

La curiosité de Kaede se faisait sentir et celle-ci voulut voir la totalité de cette étrange créature, qui, au grand damne de Kaede, était parfaitement immobile. Du coup, Kaede eu l'excellente (?) idée de tenter de la faire bouger. Et celle-ci ne trouva pas d'autre moyen que d'envoyer une onde télékinétique dans l'eau de façon à lancer une gerbe d'eau sur Kaya.

Kaede se baissa et mis sa tête la plus bas possible pour s'aligner avec l'eau. De la on aurait dit une lionne prête à bondir sur sa proie. Kaede lança l'onde et l'eau éclaboussa jusque dans le dos de Kaya ! Puis Kaede se releva ensuite. Et qu'elle ne fut pas sa surprise de voir que, le fameux gros têtards inconnue, était en faites un têtards qu'elle connaissait bien !

-K....Kaya ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Mar 15 Oct - 21:38

Bon, j'y étais. Les pensées défilaient devant mes yeux, je les laissais aller et venir. Je parvenais à les identifier, mais ne m'y "accrochais" pas vraiment. Elles étaient furtives, sans détails, sans profondeur, elles étaient... Juste là. Il y avait un peu de tout. Moi, l'Institut, Kaede, New-York, la Confrérie, Caitlyn, Josh, le fait que je me sois faite exploser à Call of Duty hier soir, ... plein de trucs. Ce n'était pas désagréable comme sensation, mais étrange. En fait, c'était étrange parce que quand j'étais dans cet état, l'espère de tissu biologique étrange était "libre", je le sentais vraiment. Il grouillait, il évoluait, il se déplaçait, ... J'avais beau avoir fait ça pendant des mois, j'avais toujours autant de mal à me faire à cette sensation vraiment étrange.

Selon Jub', ça m'aiderait à mieux me maîtriser... Peut-être, le fait était qu*SPLASH*

Je sursautai de surprise, une de mes ailes glissant dans la vase à trois mètres de fond. Je tombai donc dans l'eau comme une conne, me mettant à nager et me retournant pour voir de qui ça venait... tiens ! Kaede ! Pfff... Ben bravo, quoi. En plus l'eau était GELÉE quoi ! Saloperie ! Il faisait au moins... moins huit-mille ! Je me débattis donc un bref instant avant d'ensuite nager vers le bord de l'eau, et une fois dehors, je secouai mes ailes vivement pour en enlever l'eau. Cela fait je me précipitai vers mon sac pour y récupérer la serviette et m'enrouler dedans.

« Brrr... Kaede ! Ca va ? P't'ain elle est gelée ! Mhhhpfffrrr... T'aurais pu me prévenir, elle est GELÉE cette eau pourrie ! J'vais... pffff... J'vais déménager en Floride, tiens. Ou... en... je sais pas, moi... un truc où il faut chaud toute l'année, quoi. »

J'affichai en tout cas un sourire bienveillant, alors que je m'asseyais par terre.

« Ça va toi ? Ça faisait un moment que j'avais pas croisée. Tu venais chercher des bestioles ? »

Elle avait l'air d'être en mode "gentille", pour le moment, donc ça allait. Ce n'était pas que j'étais méfiante vis-à-vis de Kaede, mais je savais qu'elle avait quelques problèmes au niveau psychologique... Et selon Caitlyn, elle était extrêmement dangereuse. Et je ne savais pas trop comment prévoir l'arrivée de son "mauvais côté", disons. Et je n'avais aucune envie de me faire exterminer, non plus, d'ailleurs. Mais malgré ça je l'aimais bien, cette petite. Elle avait le potentiel pour devenir quelqu'un de bien, pourvu qu'on puisse lui faire lâcher cette haine peu raisonnable de l'espèce humaine. Enfin peu raisonnable... Je comprenais d'où elle pouvait venir, cette haine, mais elle n'en devenait pas justifiée pour autant, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Jeu 7 Nov - 22:30

Kaede avait les yeux écarquillées. Pas de peur, mais d'excitation. S'en était presque flippant mais en rien dangereux.

« Ça va toi ? Ça faisait un moment que j'avais pas croisée. Tu venais chercher des bestioles ? »

A la base oui mais la cette objectif n'était absolument plus d'actualité. Le regard de Kaede se posait sur le corps de Kaya qui n'avait plus du tout la même couleur ou le même aspect que la Kaya qu'elle connaissait. Et elle était fascinante. Pas autant que le phénix certe mais largement assez pour éveiller en Kaede une petite pointe de jalousie. Chose totalement stupide d'ailleurs car elle n'avait rien à envier à cette étrange apparence plutôt monstrueuse. Mais cela lui prouvait une fois de plus que dans l'institut tout pouvait changé du jour au lendemain. Et c'était ça un peu la magie de cette endroit.

Kaede resta figée quelque seconde avant de se mettre à parler.

- Mais...Mais ! C'est toi ? Qu'est ce que... J'ai crue que t'étais une grenouille géante. Comment ça se fait que t'as tout ça ? ça te fait mal ? Dit elle en venant tâter les ailes et la peau la ou elle pouvait, quitte à lui faire des chatouilles.

Kaya était devenue aux yeux de Kaede une créature étrange à observée, comme si Kaya avait perdue toute son humanité et était maintenant un animal d'un autre monde. Kaede adorait ça. Elle observait chaque petit sillon, chaque petite imperfection de cette étrange carapace moulante et violette. Et ses ailes ! Elles étaient si grandes, si imposantes si... Kaede savait déjà qu'avec ça Kaya pouvait pas voler. Donc... Que c'était en faites pas des ailes.

- A quoi ça te sert ça ? C'est pas trop lourd ?

Elle regardait les pointes des ailes d'assez prêt, la faisant louché. Kaede avait alors une bouille trop Kawai !

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Sam 9 Nov - 15:55

Bon, Kaede était surprise par mon look. D'un autre coté ce n'était pas hyper surprenant... Mon allure n'était pas des plus accueillantes, je devais l'admettre. Elle était même plutôt menaçante, en fait... L'armure me donnait une sorte de look de prédatrice qui était assez étrange et qui n'encourageait probablement pas les gens à venir papoter avec moi. Enfin, sauf la petite Jap', qui semblait très enthousiaste ! Elle se rapprocha de moi et se mit à me tripoter, jouant avec les plaques, avec les ailes, et autres. Cette transformation avait l'air de la fasciner. Au moins, ça faisait une personne qui n'était pas choquée ou effrayée ou rien de ce genre. C'était ça que j'aimais, chez elle. Enfin entre autres... Elle savait que c'était moi. Ainsi, peu importe mon apparence, elle savait que je serais forcément amicale, et elle n'avait pas eu un seul mouvement de dégoût, recul ou surprise.

Je ne pus en tout cas m'empêcher d'éclater de rire quand elle déclara qu'elle m'avait confondu avec une grenouille géante. Ah ben sympa tiens ! Donc j'étais une grenouille géante, maintenant. Je haussai les épaules en tout cas quand elle me demanda si ça faisait mal ou non. Pas vraiment, mais sortir tout ça me foutait la gerbe à chaque fois ou presque. Bon... C'était moins prononcé, maintenant, mais cette sensation de malaise existait encore, lorsque je sortais cette armure de sous ma peau.
Elle finit par s'intéresser aux ailes, louchant dessus avec un air tout mignon qui me fit pouffer de rire, et demandant à quoi ça me servait et si ce n'était pas trop lourd. Je répondis alors avec une mine amusée :

« Lourd ? Non ça va, j'ai l'habitude, ça fait des mois que je les ai. Elles servent à me protéger, et à protéger les autres. »

J'illustrai ce que je disais en les envoyant en avant, puis en nous entourant toutes les deux avec.

« Ça peut résister aux coups, aux balles, et ce genre de choses. Du coup si tu as un problème, tu viens me voir et tu pourras te mettre derrière, d'accord ? J'laisserai personne tenter de t'attaquer. »

Enfin d'un autre côté, elle pouvait sûrement se défendre toute seule. Mais si je pouvais lui éviter de devoir faire preuve de brutalité, c'était mieux. Je préférais MOI me fritter à sa place, plutôt que de la laisser ELLE devoir se retrouver face à un quelconque danger.
Et d'un coup, je me mis à réfléchir... elle pouvait se défendre, car elle envoyait des espèces de chocs à distance. Tiens tiens... Intéressant. J'observai rapidement le lac, dans lequel elle avait mis un coup pour m'asperger, puis fronçai les sourcils avec un visage pensif... Après tout pourquoi pas ?

« Dis donc Kaede... Tu peux envoyer des espèces de coups, de chocs, à distance non ? Tu sais ce que tu arrives à détruire, avec ? Genre un rocher, couper un arbre, ce genre de choses ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Mer 20 Nov - 15:37

« Lourd ? Non ça va, j'ai l'habitude, ça fait des mois que je les ai. Elles servent à me protéger, et à protéger les autres. »

Kaya fit de grand geste pour illustrer ce qu'elle disait. Kaede était subjuguée et même fascinée par cette nouveauté. Elle touchait du bout des doigts les pointes des ailes et la peau chitineuse de Kaya. Malgrès l'apparence qui relevait plutôt du monstre, Kaede se sentait cent fois plus proche de Kaya que n'importe quel humain non-mutant. Il y avait une petite part de magie pour elle, de découverte à nouveau. Bref, c'était juste merveilleux.

« Ça peut résister aux coups, aux balles, et ce genre de choses. Du coup si tu as un problème, tu viens me voir et tu pourras te mettre derrière, d'accord ? J'laisserai personne tenter de t'attaquer. »

Même si elle n'avait pas spécialement besoin d'aide ou de protection, le phénix s'en chargeant déjà, Kaede appréciât tout de même cette proposition. C'était une preuve d'amitié et de confiance irréfutable pour elle. Kaede se sentit même un peu coupable. En effet, beaucoup de personnes semblaient être prêtes a mettre leurs vies en danger pour elle, alors que la p'tite cornue n' avait encore jamais vraiment offert sa protection à quelqu'un. C'était juste son humanité qui se construisait. Et elle se dit qu'un jour, elle aussi, elle pourrait se mettre en danger pour quelqu'un qu'elle apprécie. Pour faire autre chose de ses dons que tuer.

« Dis donc Kaede... Tu peux envoyer des espèces de coups, de chocs, à distance non ? Tu sais ce que tu arrives à détruire, avec ? Genre un rocher, couper un arbre, ce genre de choses ? »

En parlant de ses dons voila que Kaya semblait curieuse à propose de ceux-ci. Kaede n'avait que très peu utilisé son pouvoir télékinésique. Kaede essaya donc de se rémémorer ce qu'elle savait couper.

-Euuh...Un arbre oui, un caillou oui, un gros caillou oui, un caillou encore plus gros oui, un rocher oui, un porte de voiture oui, une voiture euh...je dois attaquer plusieurs fois pour la découper mais oui, et euh... un homme oui, une femme oui, un enfant... oui, un mur oui, un mur en béton... oui si il est pas trop épais, un mur en béton armée non, une télé oui, un cochon oui, une sauterelle...

Kaede continua ainsi. En faites, cela lui rappelait les expériences qu'elle avait subit. Certe, cela ne lui était pas agréable mais elle était capable d'en parler sereinement, notamment grâce au travail de Rachel. Mais son énonciation était dit machinalement, sans aucune émotion, comme si elle récitait une liste qu'elle connaissait déjà que trop bien. Puis Kaede s'en rendit compte. C'était juste pas intéressant.

-Euh..Tu...Tu veut que je te montre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Mer 20 Nov - 18:42

Et Kaede me répondit... C'était une liste pour le moins complète, autant le dire ! Arbre, caillou, gros caillou, rochers, portes de voiture, ... homme, femme... enfant ? Je haussai un sourcil, l'air aussi surprise que perplexe. Mais c'était vraiment des GROS tarés, en fait, dans son labo quoi, s'ils lui faisaient découper des gamins ! Et du coup... Je comprenais mieux cette sorte de seconde personnalité psychopathe qu'elle traînait avec elle. N'importe qui deviendrait totalement dingue dans ce genre d'environnement, surtout si en plus elle avait été "capturée" très jeune. Il était même presque miraculeux que ce ne soit pas son côté agressif qui domine. Je n'avais aucune idée de la manière dont j'agirais, ou dont j'aurais agi, à sa place... Je me serais probablement écroulée, totalement, comme un château de cartes...

Il était du coup d'autant plus impressionnant qu'elle ait l'air de s'en sortir aussi bien. Sa personnalité tarée n'était pas ressortie, pour le moment, et semblait ne faire apparition qu'assez rarement en fait. De ce que j'entendais, elle n'avait pas causé de problème particulier ni rien de ce genre en tout cas.
C'était du coup pour ça que, même si je n'avais probablement pas la même importance que Rachel ou Caitlyn à ses yeux, je devais impérativement protéger Kaede. Elle avait suffisamment ramassé comme ça, elle méritait d'être au calme maintenant. Heureuse, tranquille, sans personne qui vienne l'emmerder.

D'autant que j'imaginais la difficulté que ça représentait pour elle... Je n'avais pas vécu un centième de ce par quoi elle était passée, et je n'arrivais pas à sortir la tête des marécages dans lesquels j'étais totalement embourbée, au niveau émotionnel... J'en étais bien consciente. Je disais des conneries, je m'inventais des excuses, mais au fond je le savais : je n'étais pas heureuse du tout et je doutais de pouvoir l'être un jour. Par conséquent, le fait que la jeune japonaise y parvienne alors qu'elle venait d'aussi loin dans le monde de l'atrocité forçait chez moi un certain respect admiratif. Elle méritait d'y arriver.

Je l'interrompis en tout cas dans son énumération, précisant :

« Euhh ok, je pense que ça me file une bonne idée, merci ! »

Lorsqu'elle me proposa de montrer, je lui souris en hochant la tête, et en ajoutant :

« Oui ! En fait... Je voudrais essayer quelque chose avec mon armure. Tu pourrais... envoyer un coup, mais sur moi ? Sur mon aile, comme ça en cas de problème, tu casses ou tu coupes l'aile, c'est pas très grave. Mais j'aimerais essayer quelque chose. En fait... »

Je me retournai, observant autour de moi, et tombai sur ce que je cherchais : un rocher. Il devait faire à peu près un mètre de haut pour 70cm de large, pas très gros, assez épais par contre, bien rond et poli par l'eau du lac. M'approchant de celui-ci pour arriver à portée, je levai mon aile droite, pris quelques secondes pour viser, et envoyai un grand coup de la pointe de l'aile dans la rocaille.
Le bruit produit fut assez sec et la pointe s'enfonça de six ou sept centimètres, fracturant en partie le rocher... Mais c'était tout. En soi, pas grand chose de bien romanesque. Je tendis alors l'aile droite, tournant la tête vers Kaede.

« Ok, tu peux du coup essayer d'envoyer un coup sur cette aile-là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Jeu 28 Nov - 20:33

« Oui ! En fait... Je voudrais essayer quelque chose avec mon armure. Tu pourrais... envoyer un coup, mais sur moi ? Sur mon aile, comme ça en cas de problème, tu casses ou tu coupes l'aile, c'est pas très grave. Mais j'aimerais essayer quelque chose. En fait... »

Kaya choisit alors une cible. Un rocher assez imposant, lissé par l'érosion se trouvait la et ferait une cible parfaites. Avant que Kaede n’émette un quelconque son, Kaya frappa le rocher. Kaede ne put s’empêcher s’applaudir. C'était une belle démonstration de puissance brute.

« Ok, tu peux du coup essayer d'envoyer un coup sur cette aile-là ? »

C'est la que Kaede fit une tête de perplexe. Elle n'était pas trop sur de vouloir attaquer Kaya. La dernière fois qu'elle avait attaqué quelqu'un, elle avait arraché les bras de cette personne et enfoncé un porte-container plein sur le port de San-Francisco. Donc ouais elle n'était pas trop pour. Cependant elle réfléchit. Le but du jeu n'était pas de tranché les membres de son amie mais juste le long appendice osseux qui sortait de son dos. Kaede pensa alors au bois des Rennes. Ces bois, même si on les leur retire ne sont pas vitale pour les existence et sa repousse. Du coup, Kaede partit du principe que cela ne ferait pas de mal à Kaya et que au pire, peut être que ça repousse en faites.

- D'accord ! Mais si je te fait mal c'est de ta faute a toi ! Parce que c'est toi qui la voulue.

Kaede n'attendit pas de réponse. La charge télékinétique partit, invisible, rapide, puissante et tranchante. Kaya put alors ressentir le choc. L'impression de se prendre, venant de nulle part, une lame de Katana sur la longueur de l'aile avec la puissance d'une balle de 12mm tirée à bout portant. Le plus surprenant était que autant dans l'eau on voit l'onde, comme dans les films quand on voit des personnes qui tirent des balles dans l'eau. Autant la dans l'air, rien. On y voit absolument rien. Kaede fut cependant étonnée. On pouvait voir sur l'aile la trace de l'onde télékinétique mais celle-ci n'avait pas été tranchée. Kaede n'en revenait pas. Cpendant, elle n'eut le temps de rien dire, Kaya avait à nouveau frappé le rocher.

- Wooooooh ! Trop coool ! Et je peut attaquer le reste de ton corps aussi ? ça resiste partout ou juste ton aile ? Tes yeux aussi sont protégés ? Et tes oreilles ? Et ton cou ? Et "entre tes jambes" aussi ? Et "derrière" ?

On voyait dans cette énumération des point faibles de l'être humain que Kaede avait des idées un peu malsaine et qu'elle était visiblement capable de frapper des zones assez sensible sans aucun remord. Ce pouvait être assez déconcertant. Mais c'était la première personne que Kaede attaquait sans la "découper".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Sam 30 Nov - 17:52

Bon... il fallait que je me concentre. En fait, je soupçonnais quelque chose, avec cette armure bizarre. Plusieurs fois, pendant mes entraînements, j'avais mis des gros coups dans un peu de tout. Rochers, murs, ce genre de choses, et chaque fois, je ne me blessais pas parce que l'armure absorbait. Mais je sentais systématiquement une sorte... d'onde qui parcourait le bras qui frappait, une onde qui tendait mes muscles sur son passage, qui me donnait envie de frapper une deuxième fois. A chaque fois, je n'avais pas le temps de le faire, car cette sensation disparaissait : ma force était insuffisante pour que l'énergie absorbée soit très significative. Mais avec les ondes de choc de Kaede, en revanche... Il y avait peut-être quelque chose d'intéressant à faire. Si elle pouvait couper un mec en deux, elle devait déployer une sacrée puissance de feu.

C'était justement pour ça que je lui avais dit de taper l'aile : si elle la tranchait ou brisait, ça me ferait mal (VRAIMENT mal) mais ce ne serait pas excessivement grave. Je n'aurais qu'à en faire pousser une autre et la seule conséquence serait que j'aurais la dalle pendant un ou deux jours, rien de plus. Ainsi, lorsqu'elle me précisa que si elle me faisait mal ce serait de ma faute, je lui lançai pour la rassurer :

« Pas de souci, t'en fais pas, ça sera de ma faute. De toutes façons ça repousse donc c'est pas trop grave. »

Et d'un seul coup... CLAC ! OH PUTAIN ! Alors ça je l'avais senti par contre ! En soi, ça ne m'avait pas fait mal à proprement parler vu que l'armure avait tout absorbé, mais j'avais pourtant bien senti la puissance du choc.
Comme les fois précédentes, cette espèce de sensation bizarre se déclencha au moment du coup. Je voulais maintenant frapper avec l'autre aile, et j'eus à peine le temps d'y penser que j'avais envoyé la pointe de celle-ci vers le rocher qui se retrouva quasiment pulvérisé : plusieurs gros morceaux partirent voltiger à quelques mètres de là avant de s'arrêter.

Bon, ça, c'était assez cool en fait. Par contre il fallait un timing de dingue... J'avais pu utiliser une partie de l'énergie du choc occasionné par l'onde de Kaede, mais je sentais que j'avais frappé un centième de seconde trop tard et que j'aurais pu, en gérant mieux, avoir encore plus de puissance. Hmm... Voilà qui réserverait une très mauvaise surprise à un éventuel petit malin très fier de sa "super force" ou de ses "giga pouvoirs de la mort". Vas-y, mec, éclate-toi, tu vas voir ce que tu vas prendre !

Je me retournai ensuite, pour voir une Kaede surexcitée... Merde, j'aurais dû penser à ça. Il allait falloir aussi réduire sa dose de sucre et l'empêcher de boire du café, à miss Jumbotits. Lorsqu'elle se mit à énumérer des points faibles divers, je haussai un sourcil avec ma tête la plus circonspecte, levant les mains histoire de l'arrêter en route.

« Houlahoula, non alors attends... On va éviter ce genre de tests pour le moment, hein... Mes ailes repoussent, mais pas mes bras ni mes yeux, quoi. Ni mon cou, d'ailleurs. ... ni rien d'autre en fait. Contrairement à la plupart des mutants de l'Institut, je ne régénère pas. 'fin, y'a que mon armure qui se régénère. Si quelque chose passe au travers, c'est terminé, chuis morte. T'as pas envie d'me butter, si ? »

Avec un peu de chance, cela lui donnerait un peu plus de perspective. Et en parlant de perspective, je devais aussi en prendre un peu... J'étais en train d'encourager une nana de 23 ans avec une personnalité de gamine psychopathe meurtrière à utiliser ses pouvoirs, qui permettaient de découper les gens en morceaux. Peut-être valait-il mieux arrêter là les bêtises, pour l'instant. J'en parlerais un peu plus à Caitlyn quand l'occasion se présenterait, ceci dit, car ça allait changer mes entraînements de manière radicale. Il ne fallait PAS que j'esquive les coups : il fallait que j'apprenne à les prendre de la meilleure manière possible pour optimiser au maximum l'absorption et le renvoi de l'énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Ven 6 Déc - 17:24

Au vu de la tête de Kaya, Kaede sentit soudainement que son afflux de question était des plus déconcertant.

« Houlahoula, non alors attends... On va éviter ce genre de tests pour le moment, hein... Mes ailes repoussent, mais pas mes bras ni mes yeux, quoi. Ni mon cou, d'ailleurs. ... ni rien d'autre en fait. Contrairement à la plupart des mutants de l'Institut, je ne régénère pas. 'fin, y'a que mon armure qui se régénère. Si quelque chose passe au travers, c'est terminé, chuis morte. T'as pas envie d'me butter, si ? »

Ah ! C'était donc pour ça. Kaede voyait déjà Kaya comme étant invincible mais finalement non. Elle était super forte et très résistante mais fallait faire attention quand même.

-Ah bah non ! Je veut pas que tu meurt ! Mais comme tu m'as dit que c'était pas grave moi je croyais que c'était pas grave partout ! C'est pour ça. Et puis je sait que y a des endroits qui sont plus fragile que les autres et que du coup tu voulais peut être les connaitre mais oui c'est stupide parce que si on les trouve et bah t'es plus la après pour savoir ou c'était. Enfin moi j'avais déjà fait des tests quand j'étais dans le centre et...euh...Bah de toute façon ils étaient déjà mort.

-Mais si tu veut qu'on continue on peut continuer ! C'est la première fois que quelqu'un bloque un de mes coups et c'est trop trop fort ! Je peut faire des coups moins fort pour pas que ça te fasse mal.


Et la dans le regard de Kaede s'affichait une certaine admiration envers Kaya. Kaede avait l'occasion de faire plus que simplement discuter avec une amie, mais de carrément construire quelque chose. Kaya avait utilisé la puissance destructrice de Kaede pour l'utiliser et la transformer en autre puissance, bien que elle aussi destructrice. Mais l'important était la. Kaede pouvait aussi "transmettre" au lieu de toujours détruire. Enfin, c'était grâce à Kaya, car elle doutait que cela marche avec quelqu'un d'autre. Mais cela lui fit plaisir et elle avait hâte de pouvoir recommencer.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Sam 7 Déc - 15:06

Bon, elle ne voulait pas que je meure, ce qui en soit était plutôt une bonne nouvelle ! Bon, certaines mauvaises langues diraient que non, mais je les emmerde de toutes façons, donc ça règle le problème. Par contre, elle me proposa de continuer... Et là autant dire que j'étais hésitante. Devais-je vraiment nourrir ses envies de violence ? J'étais plutôt divisée. D'un côté, il valait mieux qu'elle me frappe moi, vu que je résistais à ses coups : il n'y avait du coup pas vraiment de risque. Ça pourrait lui permettre d'utiliser son pouvoir et se défouler un peu, et m'aiderait en plus à m'entraîner. C'était du deux en un. Mais en revanche, d'un autre côté, bah... Peut-être se mettrait-elle à attaquer d'autres personnes, pour l'une ou l'autre raison. Je ne pouvais pas trop le savoir...

Je me rapprochai donc d'elle, affichant un sourire, avant de lui préciser :

« Eh. Continuer c'est une chose, mais oublie pas que tout le monde ne résiste pas à ça, d'accord ? Il ne faut surtout pas le faire sur quelqu'un d'autre. Ok ? »

Je la regardai longuement, pour m'assurer que le message était bien passé, puis finis par reculer un peu et attraper un gros caillou plat. C'était une sorte de galet qui était à moitié enfoncé dans le rebord boueux du lac, et qui avait été poli par le temps. Le posant au sol, un peu plus loin, je me redressai, prenant de l'élan et envoyant un grand coup de poing dedans... Le résultat ne fut pas très impressionnant. Les lames sur mes poings firent apparaître des rayures sur la roche, mais rien de plus. Maintenant, il fallait voir ce que ça donnerait après avoir reçu un coup de Kaede dans la tronche...

« Bon... vise bien, hein ? Envoie un coup, cette fois dans le ventre, là. »

Je désignai, tout en parlant, la partie de mon corps qui était couvert par une sorte de "plastron" plus solide que le reste. Je voulais voir si cette partie-là, elle aussi, pouvait absorber et renvoyer les coups...

« Reste éloignée par contre : si ça marche et que je casse le caillou, j'ai pas envie que tu prennes un morceau dans la tête. 'fin ce serait quand même débile comme accident... »

Et nous démarrâmes alors... D'abord, le coup contre le plastron me permit bel et bien de rediriger l'énergie du choc vers mon poing, éclatant ainsi le galet en morceaux. Forcément, un tel succès surexcita la petite japonaise dingue, et pour ma part j'avais envie d'essayer plus. Elle frappa donc à de nombreux endroits différents : bras, jambes, fesses, plastron, dos, ailes, même dans la tête (d'abord des coups légers, puis plus violents, chaque fois arrêtés), ... L'ensemble prit un bon quart d'heure et au final, nous nous retrouvâmes avec un gros tas de cailloux cassés et un certain épuisement. Même si j'arrêtais les coups... Le fait de les réutiliser pour frapper plus fort avait tendance à assez vite me fatiguer. Quant à Kaede, elle n'avait pas utilisé ses pouvoirs depuis un certain temps et semblait commencer à avoir un peu de mal aussi.

Je finis donc pas m'asseoir tranquillement à côté de l'eau, faisant signe à la cornue de me rejoindre avec un sourire.

« Bon... On va p'tet arrêter là, j'ai faim. Mais c'est... ouais... assez étonnant. Merci en tout cas. »

J'ajoutai ensuite :

« Bon, tu veux qu'on aille se prendre un petit déj' ? J'ai un stock de nutella perso. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   Ven 3 Jan - 11:23

C'est ainsi que Kaede put se dégourdir franchement les cornes. Après des mois de quasi-inactivitée, l'activité psy de Kaede n'était pas très engourdit. C'était même plutôt l'inverse. Les premières attaques avaient été franchement molle. Mais au fur et à mesure que Kaede attaquait l'aile de Kaya, elle pouvait sentir à nouveau que ses dons psychiques retrouvaient rapidement leurs puissances. Mais elle retrouvait aussi cette douleur quand ses cornes chauffent après une utilisation un peu trop intensive.

Cependant, la douleur passait bien plus vite. Et Kaede savait déjà pourquoi. L'air frais refroidissait ses cornes plus vite. Elle le sentait. Chaque petit courant d'air sur celle-ci lui faisait du bien. Évidemment, elle s’arrêtait d'elle même si elle avait mal. Mais, cette douleur lui fit ressurgir quelque souvenir. Ils n'étaient pas très joyeux mais, ils lui indiquèrent à quel point elle avait de la chance d'être ici. Comme un regard en arrière depuis la ou elle était. Il y a quelques années, mal-grès la douleur, on l'aurait forcé à continuer. Ses pouvoirs ne lui appartenaient pas. Alors qu'aujourd'hui, elle fait le choix. D'attaquer ou de ne pas attaquer.

Kaede fit tout de même très attention. Elle tenta de toujours attaquer exactement à l'endroit prévue et quand c'était la première fois qu'elle frapper une zone, elle n'y mettait pas toute sa force. Et Kaede fit preuve d'une précision étonnante. Des années d'attaques forcés avaient eut tout de même l'avantage d'affuter les dons de Kaede jusqu’à en devenir redoutable et parfaitement contrôlable. Et surtout, elle ne voulait pas faire de mal à Kaya. Donc, si elle pouvait frapper sans prendre de risque, alors elle ne frapperait que la où Kaya le dit et uniquement si Kaya le veut bien.

Quoi qu'il en soit, Kaede et Kaya purent toutes les deux se défouler, que ce soit sur l'eau du lac ou sur des rochers environnants, Une partie de la matinée jusqu’à ce que l'appelle d'un monstre encore plus terrible que celui du loch-ness ne se fasse sentir dans le ventre des deux élèves. La faim ! Le petit déjeuner faisait son irrésistible appel et Kaya et Kaede.

« Bon... On va p'tet arrêter là, j'ai faim. Mais c'est... ouais... assez étonnant. Merci en tout cas. »

« Bon, tu veux qu'on aille se prendre un petit déj' ? J'ai un stock de nutella perso. »


-Du nutella ?!? Ho ouais j'en veut !

Kaede se mit en route mais après quelque pas celle-ci se stoppa, fit volte-face et vint serrer Kaya dans ses bras.

-Je suis désolé si jamais je t'ai fait mal. Mais t'es une super amie tu sais ?

Elle lui rendit son plus beau sourire et partit avec Kaya s'empiffrer d'un p'tit dej au nutella bien mérité !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lac Breakstone] Par une froide matinée d'hiver... [Kaede]
» CHLODNIK OU SOUPE POLONAISE FROIDE AUX BETTERAVES
» La Guerre Froide
» Sauce béarnaise froide pour fondue
» sauce froide pour flan aux légumes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: