AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BLOW OUT ( Speed X in NY)

Aller en bas 
AuteurMessage
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 31

MessageSujet: BLOW OUT ( Speed X in NY)   Mer 4 Sep - 21:02

Aparté du Rp :
après une longue course:
 



Septembre 2013 - Salle de Débriefing des X Men - Institut.

-  Pfff…Je sais qu’c’est pas évident à décrire…et puis vu l’bordel dans la presse et sur le net, je crois qu’on est tous plus ou moins d’accord sur comment ca c’est passé, je crois que les vidéos et les témoignages…ben ca fait assez pour nous pondre une œuvre de Nolan ! Vous saviez que ma page Facebook a explosé en nombre de Like depuis ? L’aspect positif du truc c’est qu’on va enfin m’demander des autographes A MON NOM cette fois si, et pas à celui de …hum…d’un autre…Je vois ! Vous souriez ! et c’est cool de voir le chauve sourire….hum…oui bon…c’est nul, mais au fond vous m’aimez bien, heun ? Sinon vous ne me demanderiez pas de faire une réunion devant tout l’monde, non ? Notez, grâce à ça, le débat sur l’utilité des X men est ouvert hein ! Y’en a même qui dise qu’j’suis l’étendard d’une génération ! Te marre pas Emma ! j’ai vu ça sur Orange News !

Et puis bon Wonder Beaver, c’est pas Fuzzy, j’ai encore de la marge coté incognito…mais y’en a qui m’ont reconnu hein, la preuve Kyle qui me trolle par texto…Et puis zut hein, pour une fois que je passe pour une héroïne, ce n’est pas comme si…Hein ? C’est vrai ? Ok…oui je m’égare…je…je vais au but.

Oui bon, je n’ai rien fait de mal mais ces deux abrutis m’avaient coffrés pour « trouble à l’ordre public ». Tu parles !!! J’étais en mission de récupération avec Sanzo pour récupérer une petite mutante du côté d’Holloway Street, en tenue donc…et puis pour la dernière fois vu ce qu’il s’est passé…J’ai tenté de m’expliquer, j’ai même tenté l’excuse du Cosplay ! Le hic c’est que le plus vieux était du genre ouvertement raciste anti mutant…et puis impossible de lui expliquer qu’il tenait des propos intolérables, ou y’a pas de tolérance…c’est pourtant pas bien d’être raciste : juger les gens sur leur gène mutant, c’est mal ! Mais bon, vu que sa sœur avait perdu la vie à cause d’un attentat mutant, ben c’était plutôt mal barré. J’ai fait comme on a dit ! J’ai calmé le jeu et je me suis laissé gentiment embarquer…fin…gentiment ….c’est vite dit, ils m’ont ouvertement insulté et malmené mais je ne me suis pas défendue, je connais mon taff, ils n’avaient aucunes charges contre moi et embarquer une future juriste, c’est comme tenter de pisser contre le vent ! …Quoi… ? ah oh…désolée..aheum doooonc….

Une fois dedans, je ne vous raconte pas l’ambiance, j’ai été rhabillée pour l’hiver mais j’ai refusé de décliner mon identité avant d’être au poste parce que le plus vieux, il était remonté comme un coucou et que dans ce cas, moins on e dit mieux c’est. Y’a eu une demande radio pour des renforts sur HooverStreet sur la 10eme, ce n’était pas clair, ça parlait de troubles sur voie public et de gens pris de panique, j’ai as super bien entendu pour tout vous dire, je me demandais comment j’allais me sortir de là et comment Sanzo allait se débrouiller.  
On roulait depuis six ou sept minutes lorsque l’éclair a percuté le flan droit de la caisse…J’ai juste vu l’éclat bleuté de la foudre dans l’obscurité parce que j’étais en train de me faire la réflexion que toute l’électricité du quartier avait sauté. J’etais à gauche du côté passager et la voiture à littéralement volé sur le côté, balayé comme un moustique agrippé à un pare-brise : BOUM ! Ma tête a percuté la vitre, ça je m’en souviens CLAIREMENT…le reste, je ne sais pas trop…sept ou huit tonneaux pour finir encastré dans une vitrine. Pas de douleur et pas trop de bobos…fin…au début..j’etais un peu sonnée mais j’ai réagi au quart de tour et avec ces put…hum..ces saletés de menottes, c’était pas évident. Pourtant j’ai une certaine pratique dans l’art du menottage et demenottage et…je crois que je vais passer ca sous silence…hum…donnnnc….

La lunette arrière était ouverte, déchiquetée…j’ai rampée au dehors et j’ai commencé à voir le bordel.
On se serait cru dans l’combat au sénat galactique entre Palpatine et Yoda ! Y’avait des zébrures d’éclairs et des explosions qui projetait des flammes et des gerbes d’étincelles dans tous les coins ! Genre, la rue ressemblait à une zone de combat à la Terminator the Judgement Day !  Y’avait pu grand monde mais j’entendais des cris et surtout un rire à la con à travers les explosions, le rire d’un mec qui avait pété un câble, clairement.

Ramper jusqu’au flic pour l’agripper et me tortiller pour le sortir de l’habitacle, ça m’a pris une bonne minute…assez pour comprendre que ce qui se prenait pour moi dans mes mauvais jours, ce n’était pas un problème technique mais un problème mutant ! C’est en dégageant le vieux flic qui continuait a me traiter de tous les noms avec le pare-brise incrusté dans la face et en me libérant les mimines que j’ai compris l’origine du problème…Dans le jargon de Danger pour les mission de recup’ : on appelle ca un Code 5 : Mutant hostile dont le pouvoir est hors contrôle et donc à neutraliser au plus vite.
Bon, par reflexe j’ai shooté à l’analgésique les deux flics, surtout le vieux en fait…il me cassait les oreilles et ça m’a chargé un minimum. Le mutant en question, secart, monté sur le toit d’une dodge, assez jeune, moins de vingt, assez grand et au look post punk branlos electro, un genre de kids paumé qu’on croise dans es rave et les soirées garage…en plein trip vu le rire dément. Manifestement il était….difficile à raisonner et s’amusait à shooter à coup d’éclairs tout ce qui semblait avoir du mouvement dans sa ligne de mire. J’aurai pu le shooter…mais…merde, j’ai essayé une méthode moins radical que lui faire ouvertement du mal, on sait jamais ….J’avais pas l’envie de le cramer moi. Je me suis déplacé furtivement mais arrivé à moins de vingt mètres, il a repéré un groupes de civils qui tentaient de s’enfuir à l’angle d’une rue, y’en avait même assez con pour tenter de s’approcher avec son caméscope…Je sais comment ce genre de type réagit…du reflexe…alors j’ai hurlé en me mettant à découvert.   Bah…En fait je m’étais jamais mangé de plein fouet une foudre…l’immune ca a du bon…par contre, voler…j’savais pas qu’on pouvait et là POUF la vérité ultime : voler c’est rien ! L’atterrissage par contre, merde ça craint ! Un mur de facade pour stopper un vol plané c’est cool, mais …Par le Sang Du Christ, le choc, ca on le sent passer même si ça fait pas mal. En tout cas,  l’épaule droite et la hanche droite…elles ont pas aimé des masses…Cameron en dors encore depuis hier…En plus j’sais pas si vous avez vu sur la vidéo de Youtube mais même au ralentit, on ne me voit même pas passer tellement j’ai dégagé vite…par contre on entend bien le bruit de l’atterrissage…c’est après qu’on m’entend jurer comme une charretière…désolée Ororo, j’ai pas pu rester digne et classe, là il m’a foutu les boules.

Bon j’avais le choix, soit les renforts qui mettraient au moins 15 minutes a arriver, soit sachant qu’a part malmener ma dignité, ses éclairs me faisaient pas grand-chose, je gérais ça comme une grande à coups d’esbroufe….Désolée, j’ai choisi l’esbroufe….It’s SHOW TIME….ah et ho…y’avait des civils à protéger et puis j’ai super bien géré non ? Pas UN blessé ! Bon lui il est mort mais ca…je jure c’est pas ma faute !!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BLOW OUT ( Speed X in NY)   Jeu 5 Sep - 16:17


Vidéo Youtube, intitulée « Mutants Clash ».

Nombre de vues plus 250 000 vues en 5 jours. On y voit un combat en milieu urbain entre deux mutants, une jeune femme rousse, electrokynesiste, absorbe des éclairs projetés par un individu semblant hors de contrôle, monté sur un véhicule et foudroyant à tout va. La jeune femme rousse drapée dans un long manteau rouge sang dévie plusieurs charges tout en se déplaçant rapidement jusqu’à aller au contact. Un bref combat s’engage ou très rapidement la rousse maitrise par plusieurs coups précis l’individu qui s’effondre sur le sol du haut du toit de son véhicule. La jeune femme dont on discerne difficilement le visage se tourne vers la foule restée à l’écart tout en déclamant d’une voix forte «  Restez ou vous êtes ! Ne vous approchez pas ! Il y a toujours du danger ! ». Des sirènes de police et après avoir passé un moment agenouillé auprès du mutant, elle se relève et disparait rapidement.

Plus de 400 commentaires allant de l’encouragement et des vivas à l’insulte anti mutante, certains parlent même de l’utilité d’ouvrir des camps d’isolement pour se débarrasser de ces « parias ».  
Très vite, la vidéo est rapprochée d’une autre plus ancienne montrant un personnage similaire haranguant la foule pour une dispersion dans une rue de Mutant town, montrant un autre personnage drapée dans une sorte de longue cape à la Batgirl et une petite asiatique brune à cornes. L’individu se présente comme étant une « X Men » du nom de Wonder Beaver.

« - Mesdames et Messiiiiiieuuurs, le spectacle est terminé ! Merci de votre coopération, grâce à votre calme et votre bienveillance, cette jeune innocente un peu toute zarbi mais pas vraiment dangereuse est placé sous la surveillance des X Men. Peace sur All ! Yeah and God bless America et toutes les choses qui vont avec. Hop !.... Bah ouiiiii…Ah ah ! Tu ne m’connais pas, Wonder Beaver ? C’est moi, la vraie de vraie, tu veux un autographe ?? »

Aussi tôt, le site dédié à la mutante du blog de Wonder Beaver est mis sur pied et la page Facebook du Beaver est saturée de messages à la teneur somme toute assez tranchée entre admiration et enthousiasme et violence et méchanceté. Dire que le phénomène mutant par la lorgnette des X men c’est carrément minimiser l’impact du remue-ménage médiatique.


Revue de Presse.

- X Men ? Violence X ?, The Independent.

Où l’auteur s’interroge sur la probabilité que le gène de la violence soit conditionné au gène X et propose la solution de « marquer » les mutants et de trouver un moyen chimique de « museler » les manifestations du gène X.

- X Men, Sauveur sou criminels ? , The New York Times

Où l’article s’interroge sur l’aspect illégal d’un groupe somme toute paramilitaire et la menace qu’un tel groupe pourrait faire planer sur les institutions et en arrivant à la conclusion que les X Men si effectivement ils se posent en défenseur du Droit Commun doivent se plier à la loi et se mettre à la disposition du Gouvernement Américain.

- Mutanity Pride : Génération X, Fraternity.

Fanzine populaire ouvertement pro mutant : mettant en avant la volonté de bien faire et le coté idéaliste de la mystérieuse équipe des jeune X.

- See No Devil. Rolling Stones

Première page du célèbre Rolling Stone montrant en couverture un diaspora de quelques photos volées des membres de la X Team comme Tornade ou Cyclope et un encart sur Wonder Beaver, commençant à prendre le sobriquet de WB.  

- «  DifferenceS », Violetta.

Magazine ouvertement lesbien faisant une apologie de l’information récupérée via le Facebook officiel du WB concernant son homosexualité supposée et arrivant à la conclusion du respect de la différence sous toutes ses formes.

- Le « Problème » Mutant.  Le New York Society.

Véritable article de fond relatant l’émergence du débat « mutant » dans la société américaine durant ces 10 dernières années , entre logique intégrationniste et logique sécuritaire.

EXTRAITS D’INTERVIEWS TÉLÉVISÉES

- Je ne dis pas que ces hommes et femmes sont mauvais mais s’ils gardent le désir de rester dans l’anonymat c’est qu’ils ont forcément quelque chose à cacher ! Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir accès à cette fameuse école du Professeur Xavier : qu’a-t-il donc à cacher ? Ce lieu « pour mutant » est un secret de polichinelle, qui dit que dans l’ombre Xavier n’est pas en train de former une armée prête à nous détruire ? Que ferons nous face à cette véritable secte du XXIeme siècle à part dire « nous savions ! mais nous n’avons rien fait ! »


John Cardigan, Porte-Parole du Mouvement intégriste Humanity.

- Une aberration ! Une insulte proférée au visage du Seigneur ! Dieu a fait l’Homme à son image. Satan a modelé le Mutant à base d’excréments et de Sang. C’est le signal qu’Armageddon est à notre porte, nous sommes en passe d’être éradiqué sous le sabot fourchu et avilissant de la Bête et ses émissaires. Les Justes doivent porter l’étendard de la parole divine et brandir le glaive vengeur de la purification. Dieu est amour mais l’Amour n’aime pas le Mutant, le mutant est ce mal qui ronge l’Homme, ce qu’il a de mauvais en lui et qui a pourri le cœur et l’âme. Brulez le Mal ! Brulez cette partie obscène ! Brulez le Mutant !

Frère Tuthey, Père Evangeliste de l’Ordre de la Purification du Seigneur.

- Ce n’est pas une question de gènes ou de Xénophobie, je ne peux pas vous laissez dire ça…C’est une question qui concerne la sécurité nationale, le Danger Mutant est un danger réaliste et sérieux qui pose des questions que nous devons traiter. Nous devons à terme user de technologie capable de savoir QUI ils sont à défaut de ce qu’ils nous veulent. Nous devons être capable de les séparer de nous, de les discriminer afin d’éviter tout débordement et de les garder sous contrôle. C’est une question de sécurité nationale parce qu’il y a menace concrète, nous avons la technologie, pourquoi ne pas l’utiliser ?

Bolivar Trask, ingénieur a Trask Corporation Security.


- Je ne vois pas…Je ne comprends pas pourquoi les gens s’en prennent à eux ? Ils n’ont rien fait de mal…Au contraire, je trouve plutôt ca cool que certains d’entre eux mettent au service leurs dons pour aider les autres. Et quoi ? Les indiens, les blacks, les hispaniques…On va recommencer avec les mutants ensuite ? C’est des conneries, à prôner la différence, on en oublie qu’on a tous le même cœur !


Anhk A tu, leader du groupe de Rock TrashField, icône des jeunes.

- Des voyous, des criminels ! Qu’il aient un X sur le cul ou non… J’ai perdus des amis moi à Manhattan ! On devrait envoyer l’armée les foutre au trou définitivement. Ils ne valent pas mieux que les terroristes du 11 septembre ! Je suis sûr que Ben Laden était un Mutant !

Témoignage de la rue.

- Ce qu’j’sais m’dame c’est que si le super Castor il était viendu nous protégé avec ses éclairs et tout l’truc ! Ben on s’serait aussi raide qu’mon copain Steevy qui picolait trop…Les Xem, c’est des gens biens…sont plus efficaces que ces conards de flics quinous matraquent la gueule et nous pête les Beuj’…Garde la pêche man !

Témoignage d’un « habitué » de HooverStreet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BLOW OUT ( Speed X in NY)   Ven 6 Sep - 17:08



Septembre 2013 - Salle de Débriefing des X Men - Institut.

- Nan mais j’suis pas une brute non plus ! Surtout avec mon pouvoir, j’sais bien faire en sorte de shooter quelqu’un sans nécessairement le tuer. D’façon, c’était comme ça que j’avais calculé mon approche, on le confine et on le shoote au dodo. Par définition, un ligntener ca touche de loin, si on réduit l’espace et qu’on va au contact, c’est tout de suite beaucoup moins dangereux, surtout avec une imune. J’avais son attention et ce taré s’est cru dans starwars à balancer la sauce par salves, heureusement que j’avais quelques heures d’entrainements avec Ororo pour ce qui est de contrer et rediriger/ou absorber. Ca m’a pris à peine deux minute de fight et quelques secondes pour le combattre au corps à corps…Mais quand j’étais au contact, c’est là que j’ai vu un truc pas banal. Des camés j’en ai vu des tas mais comme ça non. Ses yeux étaient devenu rouge sang, iris et pupille et le reflexe rétinien, on aurait dit un clignotant. Un vrai Bad trip et c’est comme si toutes les veines de son visage allaient éclater ! Un simple coup de poing au ventre pour lui couper le souffle et j’allais le drainer mais là…il m’a « glissé » entre les mains et s’est effondré sur le sol raide mort. Un genre d’arrêt cardiaque  mais je vous assure que je n’y ai pas mis plus de force que ça ! j’suis pas un monstre hein, vous l’savez, ma puissance physique est quasi normale même si j’ai une bonne frappe. Ça doit être la drogue, j’vois que ça. J’ai essayé de regarder si je pouvais faire redémarrer le cœur mais il était réellement raide foudroyé, si j’ose dire.
C’est là que j’ai commencé à entendre les sirènes et que j’ai compris qu’il ne fallait pas mieux rester dans le coin si je ne voulais pas m’attirer des ennuis et nous en attirer par la même occasion ! Mais j’savais pas moi que ça allait être mis sur le net !  C’est pas de ma faute, j’vais pas quand même courir après tous les photographes ou les mec avec un téléphone dans la main ! En tout cas, j’ai compris la leçon….On s’était dit que c’était « pédagogique » pour l’équipe de récupération de sortir en costume pour habituer la population à notre présence, c’était franchement un mauvais plan…faut oublier.
Non mais sinon, j’vous préviens, j’veux pas retourner au BAM, on est vraiment obligé de répondre à cette convocation ? Ils vont pas m’enfermer hein ? J’ai quuand même sauver des gens quoi ! Comment ça se fait que c’est toujours moi qui ramasse les pots cassés avec ce genre d’histoire ! On peut pas ressortir les documents de Hopes histoire qu’ils nous lâchent la grappe ? Vous n’allez pas les laisser me foutre en taule hein ? J’suis à peine mariée ! C’est pas juste !




Triskelion. Réunion Du Service du Département Externe, Menace bactériologique et narcotique, Secteur A. Haute Confidentialité.

- C’est confirmé ?
- C’est confirmé…les symptômes sont identiques et les analyses de l’autopsie concordent.
- Ca progresse…
- C’était inévitable, nous ne tiendrons pas l’affaire longtemps, c’est assez développé sur la côte Ouest et c’est sur nos rives à présent. C’est le 8 eme cas en New York en 8 jours.
- On ne tiendra pas ca longtemps dans le secret…
- On le tiendra jusqu’au bout, avec les conneries des boyscouts de Xavier, c’est certainement pas le moment de jeter de l’huile sur le feu médiatique.
- On s’occupe de l’Institut…c’est prévu.
- On a des échantillons ?
- Toujours en analyse…toutes l’équipe des stups travaille dessus mais c’est de l’inédit.
- Toujours les mêmes conclusions ?
- Oui…addiction ultra rapide, ça décuple les capacités du Gène X jusqu’à…l’effondrement…
- Ca prend un nom ?
- Oui…y’en a un qui commence à se murmurer à Mutant Town, ils appellent ça le Speed X.
- On fait quoi ?
- Pas grand-chose….ca court loin devant…pour l’instant on ne peut que courir après.
- Seigneur Dieu, ça va nous péter à la gueule.
- Sauf votre respect, Monsieur, ça a déjà pété…là on se contente d’attendre l’onde de choc.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 31

MessageSujet: Re: BLOW OUT ( Speed X in NY)   Ven 13 Sep - 22:04

Ennis,ville du comté de Clare en République d'Irlande.


Avec une légèreté gracile la jeune femme traversa l’espace jusqu’à déposer sur la table basse la revue ouverte sur une double page, revue d’importation américaine au titre éloquent concernant le phénomène mutant à New York et exposant une jeune mutante au cheveux de feu en plein combat urbain contre un individu lançant des éclairs.



La femme d’Age mur qui faisait face à la table en question posa alors un regard distrait sur la page de couverture sans pour autant briser sa position de repos, une tasse de thé délicatement tenue entre ses doigts. Elle laissa son vis-à-vis s’installer silencieusement sur la banquette lui faisant face puis elles échangèrent un long regard muet d’iris bleuté similaire encadré par cette même longue chevelure rousse d’un même reflet de lumière. Au bout de quelques instants, la femme qui semblait de loin âgée du double de l’arrivante se contenta d’un léger soupire avant de murmurer d’une voix à l’intonation rauque et trainante.

- Elle est jeune et elle manque de maturité, ne la condamne pas si promptement, Niahm.


Un rire sarcastique comme toute réponse avant que son interlocutrice se tasse dans son siège.



- Vous plaisantez, je suis bien plus jeune qu’elle, c’est une idiote américanisée, nous n’aurions jamais du là laisser à ces ignares incultes…Et je ne vous raconte même pas les vidéos sur le Net ! Une Oldfield ne se comporte pas ainsi, c’est une honte en plus que d’être un danger pour nous et les autres.


- Ne dis pas de sottises, c’est une Elioth, elle a pris le nom de son père comme la coutume du pays le veut, c’est ce qui l’a protégé jusqu’ici et éloigné « son » regard d’elle, sinon elle aurait été forcé de se terrer comme nous pour lui échapper.
- Peste soit de cet Elioth et de son nom de tourbe ! Elle reste de notre sang, elle porte notre malédiction, vous avez vu ? Elle maitrise la foudre comme Feu Abigaël…
- Le don prend différente forme mais c’est l’expression de la lignée. Tant qu’elle existe « Il » n’arrivera pas à ses fins par contre cet étalage est fort fâcheux, nous avions eu tant de mal à l’éloigner et la faire passer pour morte. IL ne peut pas quitter le sol Irlandais mais ce remue-ménage ne lui échappera pas.
- Et cette débauche de magie va le servir…Là-bas ils appellent ça « mutation ».
- Jadis nous l’appelions sorcellerie, combien ont brulé vive pour ça dans les Highlands ?

D’un geste passif, la jeune fille rousse ouvrit la main y faisant naitre une flamme qui dansa un instant dans la paume jusqu’à ce qu’elle l’étouffe.

- Cela n’arrivera plus à présent…Mais cette idiote de Kathaleen…. Vous auriez dû me dire plus tôt où elle se trouvait mère, j’aurais pu l’approcher et lui parler et..

- Et quoi ? Elle est heureuse comme elle est actuellement, je m’en suis assurée

- Oui…jusque quand, c’est là le problème.
Vous le savez comme moi, ce qui s’étale ici va changer la donne.


La femme d’âge mur perdit son regard sur la page de couverture avant de porter aux lèvres la tasse de thé qu’elle tenait en main sans avoir murmuré à l’intention de son interlocutrice auparavant.

- Le Sang du Christ est généreux, il peut bien protéger une autre Oldflield, il faut l’espérer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BLOW OUT ( Speed X in NY)   

Revenir en haut Aller en bas
 
BLOW OUT ( Speed X in NY)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Speed
» (Jeu Flash) Speed Escape : 5 mn pour s’échapper
» aspen wolstenholme + blow a kiss, fire a gun.
» Speed tousse
» chien trop speed

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Les Outils :: Fan-Fiction-
Sauter vers: