AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Lun 12 Aoû - 21:22

Le poteau. Il était encore là, vaillant, prêt à prendre des coups. Depuis combien de temps est-ce-que je brutalisais ce connard de lampadaire ? Quatre semaines, presque ? Quatre et demi même ? Il avait bien ramassé n'empêche. Même si mes lames n'étaient pas assez tranchantes pour passer au travers, il y avait des belles marques un peu partout à cause des coups. Même de l'acier pouvait être abîmé, si on le frappait suffisamment. Il y avait aussi d'autres genres de traces... Sur le métal, et par terre, du rouge. J'avais mis du sang dessus et pas qu'un peu. Combien de fois avais-je fracturé une lame ou cassé une griffe ? Presque tous les jours j'avais des bleus, et régulièrement je me retrouvais avec des pansements au bout de certains doigts. Et maintenant, j'étais de nouveau devant cet instrument sur lequel je m'étais démolie pendant des soirées entières, prête à continuer...

Cette nuit ne serait pourtant pas dédiée aux lames, mais aux ailes. Je n'avais pas d'entraînement demain avec Jubilee, et c'était donc l'occasion pour moi de travailler cette nouvelle capacité que j'avais bien du mal à contrôler convenablement. Génial le bilan. J'avais des lames inutiles, et maintenant des ailes qui ne faisaient rien d'autre que prendre de la place et démolir des douches. Si je ne parvenais pas à les contrôler un minimum, mais j'veux dire genre le minimum vital, je risquais de démolir la moitié du patrimoine immobilier de l'état en assez peu de temps... Voilà pourquoi j'étais là.

Soupirant donc longuement, j'enlevai mon T-shirt, mon soutif, et commençai à me concentrer. Quelques secondes plus tard, après une myriade de bruits bizarres et gluants de craquement, je me retrouvai une nouvelle fois avec ces deux appendices monstrueux à l'allure tout à fait étrange. Je remis mon soutif, laissant mon T-shirt de côté, et m'avançai vers le poteau, pour remarquer... Que je n'était pas vraiment en équilibre. Je tombais un peu vers l'arrière... Normal, vu le poids de ces merdes. Mais je sentais autre chose... A la base des ailes, il y avait des muscles que je ne connaissais pas... Dans mon dos. Je ne les avais jamais sentis, parce que j'étais toujours restée immobile, mais maintenant que je tentais de faire quelques pas, je pouvais très bien détecter leur présence. Tiens, détecter leur présence, héhéhé, ça faisait très "Star Trek"... M'finouivoilàdoncjedisaisquoi... AH OUI, les ailes.

J'avais moins de difficultés à les contracter, ceux-là, de muscles. Ils étaient comme "raccordés" aux lombaires et aux latéraux... Du coup, si je forçais un peu dessus, cela activait automatiquement les muscles de soutien des ailes. Tiens, voilà leur nom : soutien. Je me concentrai donc dessus, commençant à faire quelques pas...
Bon, ce n'était pas hyper gracieux et ma démarche était assez maladroite, mais au moins j'arrivais à me déplacer avec mes bidules sortis et en position de repos. C'était déjà un bon départ ! Après quelques minutes, je ne sentais même plus les muscles de soutien, et je me déplaçais presque normalement. Bon... C'était facile. Si tout le reste était dans le même genre, ce serait nettement moins compliqué que je ne le pensais !

J'étais loin de me douter que ce serait nettement moins simple que ça. Autant la partie soutien fonctionnait de façon plus ou moins machinale et réflexe, un peu comme quand on tombe et qu'on se rattrape machinalement, autant les autres parties... C'était une autre histoire. Après avoir marché puis trottiné une bonne quinzaine de minutes, je me retrouvai de nouveau face au poteau... Bon. Il fallait que j'essaie d'en bouger une. Il fallait que je fasse comme l'autre fois : bouger le bras, et l'aile suivrait. Par réflexe, mon cerveau semblait plus ou moins faire correspondre les deux. Si je parvenais à faire bouger les ailes de cette manière, je pourrais alors ensuite identifier comment bouger les articulations des ailes sans faire bouger les bras, et ça serait la réussite !

Je me concentrai donc sur les deux appendices, écartant ensuite largement les bras d'un coup, ce qui eut pour effet de déployer les deux ailes de toute leur longueur... Et quelle longueur, mon vieux. Sept mètres cinquante au total, du bout d'une aile au bout de l'autre. Je reposai ensuite mes bras, les laissant mous et décontractés, et les deux machins revinrent se mettre en place. J'étendis encore les bras, et hop, les ailes suivirent le mouvement. Après avoir fait cela une dizaine de fois, je commençai à un peu sentir ces nouveaux muscles qui m'étaient inconnus, mais pas encore assez pour les bouger. Je décidai donc de continuer cet échauffement, étendant encore les bras, et... Alors que j'étais là, en soutien-gorge dans la forêt, avec les ailes insectoïdes déployées, j'aperçus une forme familière. Josh ! Comme lors de notre première rencontre, en train de voltiger au dessus du bois, à la recherche de dieu savait quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Mar 13 Aoû - 5:34

Comme souvent, l'ombre d'Icare apparaissait sur les différentes surfaces de l'Institut. Longtemps les professeurs avaient espéré que ce soit le cas, aujourd'hui leur souhait était comblé. Josh ne refusait plus sa nature et il volait souvent deux bonnes heures par jour sans compter ses cours. A vrai dire, le jeune mutant avait absolument besoin de se défouler de la sorte. Non seulement cela l'avait maintenu en forme voir même musclé vu la demande d'énergie incroyable que voler lui demandait, mais il était plus concentré en classe. L'artiste avait peu de cours à l'institut, ayant déjà fini ses études, mais pour les heures qui lui restaient, souvent des classes de droit des mutants ou d'histoire voir des matières étudiées par curiosité, il était bien qu'Icare puisse se concentrer sans avoir les ailes qui fourmillent. Fait pour le ciel, le jeune homme ne pouvait pas se passer de ce dernier bien longtemps. D'un côté cela le rendait plus habile que n'importe qui-ou presque- dans les airs et il avait noué une grande complicité avec le vent, de l'autre il s'était découvert une dépendance parfois difficile à réfréner. C'est donc au début de cette balade matinale où il semblait toujours à la recherche de quelque chose -lui-même ignorait quoi, souvent de beaux paysages, de nuages à travers lesquels passer ou de scène intéressantes comme celle d'une fille qui frappait les poteaux.- qu'Icare eut justement une impression de déjà vu.

En effet, la silhouette qui se trouvait en bas ne sut échapper à son regard aiguisé. De là-haut bien sûr, l'Ange ne pouvait voir son visage, mais les ailes monstrueuses étaient bien trop reconnaissables pour se tromper. Comme la jeune femme avait levé la tête et semblait le suivre des yeux, tout du moins c'était ce que sa position laissait supposer, Josh s'arrêta un moment, faisant du surplace pour s'assurer que son amie le contemplait bien. Tout content de remarquer que c'était probablement le cas, il lui fit un signe de la main et se remit en position pour entamer une descente en piquée. Repliant ses ailes, le mutant se laissa tomber, gagnant en vitesse. Ses entrainements lui permettaient peu à peu de combler son retard, lui qui avait refusé de voler avant. Désormais il était plus assuré et se permit une chute libre jusqu'à environ 10 mètres du sol avant de se redresser en déployant largement ses ailes pour planer jusqu'à Kaya. Droit à présent, il atterrit les deux pieds dans l'herbe à quelques mètres de son amie. A peine arrivé, le jeune homme ébouriffa ses plumes et les replia gracieusement pour se diriger vers la mutante. Son appréhension face aux monstrueuses ailes rétractiles était toujours présent mais il avait suffisamment confiance en son aînée pour s'approcher, chose dont tout le monde ne saurait se vanter, sachant que le jeune Guthrie avait évité Charles Xavier pendant plus de deux ans et que le vieux sage continuait de l'effrayer. Décidément, les porteurs du gêne X impressionnants, ce n'était pas vraiment son truc.

-Salut Kaya
-Commença Jay en préférant ne pas s'attarder sur la tenue disons excentrique de son amie.-qu'est-ce que tu fais ? J'espère que tu ne martyrisais pas encore ce pauvre poteau !

Lança-t-il, mi-amusé, mi sérieux, ne se doutant pas en réalité que son aînée continuait ses entraînements "sordides" depuis qu'ils s'étaient rencontrés, n'ayant jamais arrêté. Bien entendu le mutant voyait parfois ses plaies mais il n'osait trop rien dire, sachant Kaya plutôt bagarreuse et têtue. A force il avait fini par faire tellement abstraction de ses plaies qu'il se voilait la face. Souriant, Icare s'approcha un peu, comme pour lui demander la permission de lui faire la bise, il ne voulait pas créer une réaction en chaîne incontrôlée en oubliant de la prévenir, en l'effrayant ou quoique ce soit. Il plongea son regard azuré dans les yeux désormais vairons de son amie, ça lui allait plutôt bien d'ailleurs. Malheureusement Josh avait fini par connaître la raison en regardant les journaux. Ce souvenir ricocha dans son crâne, il n'avait pas pu lui demander quoique ce soit lors de leur dernière rencontre vu la situation, aujourd'hui l'Angelot ne savait pas si ce serait une bonne idée de reprendre ce thème.


-Ça va ? Tu n'as pas mal à ton oeil ? Et les ailes, ça commencer à marcher on dirait. T'as parlé à quelqu'un ?

Fit-il avec un doux sourire. Au moins, il ne jouait pas les voyeurs en lui réclamant de savoir ce qui s'était produit, son devoir d'ami étant surtout de s'enquérir de la santé de l'une de ses meilleures amies sinon LA meilleure avec Enora bien que dans un autre registre. A vrai dire, les deux n'étaient pas comparables. Miss Lacourt était sa protégée, alors que Kaya évoluait sur un même plan que lui, tous deux avaient d'ailleurs tendance à vouloir couver l'autre en refusant le contraire. Un jeu du chat et de la souris plutôt tendre qui semblait en agacer un de temps en temps.

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Mar 13 Aoû - 7:03

"J'espère que tu martyrisais pas encore ce pauvre poteau", me demandait-il. Sérieux ? Y'a des marques dessus dans tous les sens, y compris de sang, et il me demande si je mart... bref pas grave. C'était aussi le côté un peu innocent et mignon de Josh, il ne se rendait pas toujours compte de grand chose. Enfin, au moins il se rendait compte de ce qui était important et au fond c'était bien le principal. Que demander de plus...? Il avait en tout cas un air assez enjoué, ça faisait plaisir à voir. En fait ça faisait plaisir de le revoir tout court.

Je relâchai les deux bras, les ailes revenant alors à leur position de repos, faisant la bise à l'ange qui venait d'atterrir et s'était rapproché. Je lui adressai alors un large sourire, et haussai les épaules (ce qui me fit hausser un peu les ailes) à sa question concernant le fait de tabasser le lampadaire électrique, qui en avait vu des vertes et des pas mûres.

« Je m'y apprêtais, mais t'en fais pas, ça me fera pas mal. C'est pour voir un peu comment bouger ces machins de bordel de merde convenablement, et voir le genre d'impact qu'ils peuvent faire. »

Etttt il se mit à mes poser plein de questions. Si ça allait, comment allait mon oeil, si j'avais parlé à quelqu'un, etc... Dans l'ordre, ça allait, mon oeil all... oh merde ! J'ouvris grand les yeux et me retournai subitement, manquant de foutre un coup d'aile à Josh (c'était pas loin) et me mis à courir d'une manière assez gauche voire un peu ridicule vers mon sac. J'aurais besoin de quelques temps d'entraînement, avant de pouvoir me déplacer normalement avec ces trucs dans le dos... Enfin, du coup je fouillai un moment dans le sac pour finalement en sortir un bandeau noir que je plaçai par dessus mon oeil encore blessé.

J'avais enlevé le pansement car il n'était plus nécessaire, mais autant dire que mon oeil droit était encore dans un triste état malgré tout... Encore assez bleu, et il y avait des traces rouges dessus. Je commençais à voir un tout petit peu, par contre, mais pour l'instant il était plus prudent de le protéger. Une fois le cache-oeil en place, je me relevai et me retournai avec un grand sourire crétin.

« YARRRR ! Héhé ! Je vais m'acheter un déguisement de pirate et me promener avec dans l'Institut ! »

Je revins alors vers Josh, marchant toujours de façon bizarre, comme si je me dandinais un peu, avant de finalement répondre à ses questions.

« Enfin ça va oui... L’œil va un peu mieux, mais c'est pas encore ça. Il me faudra encore bien une semaine avant de pouvoir voir, et deux de plus pour que ça soit totalement cicatrisé. Et j'ai parlé à Caitlyn, ouais... On est allés voir le professeur McCoy qui va étudier un peu cette manifestation, et il faut que je m'entraîne à me servir de ces gros bidules pour éviter les accidents... »

Je me mis à afficher une mine gênée, l'air de ne pas être hyper fière de mon coup.

« Avec l'une d'elles, sur un mauvais mouvement, j'ai fait un trou dans le mur de la douche des filles et j'ai éclaté les carreaux par terre... Du coup pour éviter de ravager la moitié de l'Institut, j'viens m'entraîner ici. Et toi ? Tu patrouilles ? Le protecteur des airs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Mar 13 Aoû - 9:20

-Bon sang Kaya, fais gaffe !

Lança Josh sur un ton plus paniqué que colérique. Il venait encore d'avoir une sueur froide, non parce que ses propres ailes faisaient déjà mal, mais se recevoir un coup "d'os façon acier" de Kaya devait être bien pire et le jeune homme n'était pas passé loin. C'était sa propre articulation qui avait failli dire bonjour à celle de son aînée et il allait sans dire que les ailes plumeuses n'auraient pas appréciées. Intrigué par le manège de son amie, Jay oublia rapidement le presque-incident et se demanda ce que faisait Kaya. Peut-être se vêtir un peu mieux ? Curieux de voir comment elle s'y prendrait avec ses branches quand lui-même peinait à la tâche Icare s'approcha un peu, ce fut pour voir une Kaya réjouit se retourner et lui présenter son déguisement de pirate. Le chanteur lui offrit un petit sourire mais il était un peu moins dans le délire cette fois parce qu'il s'inquiétait pour son aînée.


-Tu devrais peut-être te reposer, pour ton oeil quand même. Imagine que tu te prennes une brindille juste dans la prunelle ou même des poussières ? C'est quand même risqué.


Fit le jeune homme en manquant de s'appuyer sur le poteau avant de remarquer ENFIN les traces dessus. Ah voilà qui expliquait les hésitations de son amie à lui répondre. Poussant un large soupir, le mutant croisa les bras, observant les ailes de Kaya se hausser en même temps que ses épaules avant de répliquer à son tour.


-M'enfin, c'est pas sérieux tout ça, t'as pas eu assez avec ces machins ? Ce poteau ne fera qu'intervenir des facettes autres que voulues de ton don, sans que tu ne sois forcément préparée pour l'évolution. Mais tu as parlé c'est déjà chouette. Qu'est-ce qu'ils ont dit de plus ? Quand est-ce que tu auras les résultats ?


Lança le jeune homme sur un ton plus conciliant, sachant qu'il ne pourrait jamais vraiment faire la leçon à Kaya. D'ailleurs, à défaut d'un ton légèrement exaspéré, Icare n'avait jamais eu le ton moralisateur, il ne pouvait pas se le permettre après tout, n'étant ni le père ni même le frère de Kaya. Sans compter que Josh commençait à connaître son aînée, il savait que la contraindre était le meilleur moyen de la pousser encore plus dans la voie contraire et puis question intimidation on avait quand même faire mieux que lui. Le pauvre angelot avait donc bien trop peu de chances de convaincre Kaya pour s'y risquer vraiment, il ne pouvait que lui donner de gentilles mises en garde qui en restaient quand même, c'était son devoir d'ami.


-Je confirme pour les risques d'accident-Sourit Josh en se souvenant avoir failli se faire trancher une aile juste avant à quelque chose près. Sa peur avait reculé depuis un bon moment déjà, le jeune homme n'allait pas quitter le terrain comme ça. Signe qu'un certain courage résidait en lui certainement, ou bien était-ce de la loyauté tout simplement ?- C'est ça le patrouilleur du ciel fous-toi de moi.

Fit-il en riant franchement cette fois, décidé à oublier cette histoire de poteau pour laquelle il ne pouvait rien faire pour le moment.

-C'est vrai que j'ai tout à fait le physique pour faire fuir l'ennemi. Dès qu'ils me voient ils tremblent... De rire probablement, y'a pas plus viril que moi mais ça tu le sais déjà hum ?-Commenta Icare sans la moindre pitié pour ce qui était de se moquer de sa propre petite personne.- Nan, je me baladais juste, j'me dérouillais un peu quoi. Les trois quart du temps, ces ailes me cassent les pieds, pour m'habiller, dormir etc, faut bien qu'elles servent un peu, même si depuis que t'as les tiennes je loue le ciel de m'avoir refilé celles-ci. Bon j'peux t'aider à t'entraîner ? Au moins je pourrais servir de protecteur de poteau pendant quelques heures, ce sera déjà a de gagné pour cette pauv'bête. Alors qu'est-ce que je peux faire à part me laisser plumer pour calculer la puissance de tes trucs ?  

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Mar 13 Aoû - 10:55

Il semblait inquiet vis-à-vis de mon œil... Bah. Je voyais mal ce qu'il pourrait lui arriver de bien terrible, d'autant que j'avais une protection. Puis franchement, au point où j'en étais...

« Bwohf... ça va, j'ai pris une balle dans la tête, je pense que je survivrai à une brindille. Puis eh ! J'ai mon super bandeau de protection de pirate ! Je vais trop avoir la classe avec ça. Faut que je le garde autant que possible pendant que ça cicatrise. »

Et il remarqua finalement l'état du lampadaire électrique, que j'avais plutôt maltraité pendant plusieurs semaines. Visiblement, le fait que je continue de le tabasser ne lui plaisait pas des masses. Quoi, il était de la ligue de protection des poteaux innocents ? Bon, ouais, ok, je me doutais bien que ce n'était pas pour ça, mais l'idée qu'il existe une association de protection des luminaires urbains me plaisait assez. Et le fait que l'ange en fasse partie me semblait encore plus hilarante, ce qui entraîna l'apparition d'un grand sourire crétin sur mon visage quand il se mit à s'énerver vis-à-vis du fait que je "m'entraîne" encore. Enfin s'énerver... Il n'était pas énervé, il avait plutôt l'air exaspéré en fait.

« Ce poteau a déjà fait intervenir des trucs imprévus... J'voulais développer une sorte de régénération, ou chais pas, de l'armure, et à la place j'ai eu ces bidules difformes. Puis ça va, taper avec les ailes ça me fait pas vraiment mal. Sinon chais pas quand j'aurai les résultats, on verra. »

Je haussai les épaules, l'air de rien. Je ne savais effectivement pas quand j'aurais les résultats, on verrait bien. Peut-être que ça ne donnerait rien... Mais pour le moment, un élément était apparu : ce n'était pas du métal. C'était en bonne partie métallique et osseux, mais c'était vivant, innervé par du sang, par des nerfs, par plein de trucs biologiques. Je me demandais ce que c'était exactement que ce tissu bizarre... Il me servait à former des armes, mais je sentais que je pouvais faire bien plus encore. En fait, depuis l'apparition des ailes, je sentais... Je ne savais pas trop comment le décrire. Quelque chose, difficile d'être plus précise.

Quand il évoqua ensuite sa "grande virilité" en tant que protecteur du ciel, je ne pus m'empêcher de pouffer de rire. Il fallait bien admettre que Josh était assez loin du gros mec balèze plein de muscles et avec tellement de testostérone qu'il rend tous les hommes chauves sur 10 mètres de rayon... Mais étrangement, je ne trouvais pas cette idée si saugrenue que ça. C'était ce que m'avait dit Caitlyn, et je pensais qu'elle avait amplement raison à ce sujet : souvent, ce qui fait un héros c'est autant (voire plus) son esprit que son état physique. L'ange était gentil, et je savais qu'il était prêt à beaucoup de choses pour aider quelqu'un à qui il tenait.

« Tu d'vrais mettre une tenue de cuir et tout, ça s'rait la classe. La patrouille volante cuir moustache. » dis-je en pouffant bêtement.

Par contre, quand il évoqua le fait de protéger le poteau, je haussai un sourcil, plutôt surprise. Comment ça protéger le poteau, il voulait servir de punching ball ? Mauvaise idée... Très, très mauvaise idée, franchement. Je ne me croyais pas hyper forte, hein, loin de là... Je savais que j'avais encore énormément de progrès à faire. Mais mon aile gauche avait transpercé un mur en béton et fait un trou dedans, quand même. Même si Josh pouvait se régénérer, je préférais éviter de le mutiler.

« Euh... Protéger le poteau, dans le sens servir de punching ball ? Mauvais plan, j'pense... Tiens, tu vas comprendre. »

Je me retournai alors, allant me mettre à un peu plus de trois mètres d'un arbre. Me concentrant alors, je fis quelques mouvements du bras pour me préparer... Bon. Maintenant, je devais faire correspondre le mouvement du bras à celui de l'aile. Une... Deux... CRAC.

J'envoyai le bras en avant, de toute sa longueur, comme si je tentais de mettre un coup de poing, et l'aile suivit à la même vitesse. Le mouvement n'était pas hyper précis, mais la cible était grande... Par conséquent, dans un claquement sonore, la branche la plus longue (de l'aile) transperça le tronc de l'arbre sur toute sa longueur, et... et merde. J'arrivais pas à retirer mon aile. Je tirai mon bras vers l'arrière, l'air un peu énervée, avant d'ensuite attraper l'aile elle-même avec les deux bras pour tenter de me sortir de là, mais... sans grand succès.

« Pfff... C'est pas sérieux ça... » clamai-je alors avec une mine boudeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Mar 27 Aoû - 22:22

-Une... Ba... balle dans la tête ? C'est quoi encore cette histoire ? Fin... Pas sur de vouloir savoir... Ou plutôt si... Comme tu veux, en tout cas le résultat est le même, quelqu'un t'as fait du mal, qui c'est ?! GRRR.

Grogna-t-il en adoptant un air particulièrement intimidant, presque convainquant même avec son plumage gonflé et sa sincère amitié pour Kaya qu'il souhaitait protéger. Mais comment faire si cette dernière ne s'épargnait pas plus que ses ennemis mystérieux ? Retombant dans le désarroi, le jeune homme quitta son air de "super héros" pour se retourner vers la demoiselle au moins aussi brute que le gros méchant dans les films. Pour le coup c'était lui qui avait l'air désespéré de la copine ou de la mère du héros qui veut à tout prix risquer sa vie. Après Roméo et Juliette revisité, on pouvait dire que le chanteur était un as pour tourner des parodies


Oh non tu continues pour le poteau, c'est bien ça ? Mais pourquoi si tu n'as déjà pas eu ce que tu voulais... Tu veux avoir une autre paire comme ça ? C'est dangereux !

Icare ne put s'empêcher de soupirer, son amie lui semblait tellement peu sérieuse parfois. Certes il s'agissait d'une carapace par moments, le chanteur l'avait bien deviné, sans compter que Kaya lui en avait vaguement parlé, mais par moments, elle était vraiment délurée.

-Je ne pense pas que le prof a qui tu en as parlé t'as demandé ce type d'exercices. D'ailleurs Caitlyn... Caitlyn, t'étais pas sensée peu l'apprécier elle ? Tant mieux si ça s'est arrangé.

Oscillant tantôt entre découragement et espérance, le jeune homme avait vraiment l'impression que Kaya possédait déjà un nouveau don du gêne X. Pouvoir jouer avec les émotions d'autrui, d'un extrême à l'autre. Tiens en parlant d'états altérés, son aînée qui abordait désormais la délicate situation des tenues de cuir parvint à le faire rougir de confusion, tant et si bien que le mutant oublia un moment ses premières prérogatives et quitta son air sévère tellement crédible. Se reprenant après un léger toussotement de circonstances, l'ange mit un doigt juste devant ses yeux et l'agita un peu, comme une mère qui s'apprête à punir son enfant, la conviction sincère mais le résultat sans doute médiocre. Grrrr pourquoi riait-elle juste après avoir parlé de balles dans la tête ? Ou alors en le regardant ? Que pouvait-elle bien concocter dans sa petite tête cette fois ?

Icare n'eut pas le temps d'émettre de nombreuses hypothèses que l'arme jaillit et frappa. Effectivement, prendre la défense du poteau semblait être une mauvaise idée, et s'il se montrait vil, égoïste et quittait sa cape de super héros métallique pour une fois ? Relevant la tête après avoir fait un pas d'écart par réflexe, le mutant ouvrit les yeux, eux aussi avaient réagit, se fermant dans une attitude absolument pas salvatrice. En voyant la scène, le chanteur quitta également son rôle de pseudo moralisateur ou ami inquiet selon le nom à donner pour s'approcher. L'air ébahit, Icare contempla l'arbre bel et bien planté avant de se mettre aux côtés de Kaya, juste près de ses flancs pour lui aussi tirer sur le métal peut ragoûtant qui formait ses ailes. Ce n'était pas forcément prudent bien sûr, mais voulant aider son amie, le jeune homme n'y avait pas réfléchit à deux fois, preuve qu'un certain courage se cachait derrière sa prudence parfois exaspérante. Il était prêt à beaucoup pour ses proches.

-Pfiiiuuut... Impossible, essaye peut-être de la bouger, je sais pas si ce serait assez tranchant pour faire une entaille et sortir de là ?

Tenta Josh en essayant une fois de plus d'observer les étranges "membres" de sa camarade. A côté, ses pauvres joies ailes ne faisaient pas le poids et bien entendu, inutile de penser à fracasser l'arbre avec, si solides soient ses os.


-Pousse dedans au contraire puis retire en arrière, ça va peut-être agrandir le trou ?

Proposa le jeune homme plein d'espoir, ayant perdu la notion du temps ou de la situation bien rocambolesque. Pour le moment, sortir Kaya de là avant qu'elle ne se blesse trop était une priorité, pour la mutante aussi probablement.

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Mer 28 Aoû - 11:40

J'eus beaucoup de mal à ne pas pouffer bêtement de rire quand Josh fit "GRR". Ce n'était pas... extrêmement intimidant, il fallait bien l'admettre. Ceci dit, avec les plumes gonflées et tout, ça aurait quand même pu donner quelque chose, tiens... Il fallait peut-être juste qu'il paraisse un brin moins gentil et mignon et un peu plus "badass" sur les bords. Après, moi je m'en foutais, je l'aimais bien comme ça, gentil comme tout. A choisir, au final, c'était nettement mieux que badass et con sur les bords. En tout cas il semblait énervé par le fait que quelqu'un m'ait mis une balle dans la tronche, je levai de suite les mains pour l'arrêter et préciser :

« Houla non non c'est personne, c'est moi, c'est... une longue histoire compliquée, j't'expliquerai après. 'fin une fois que j'aurai sorti mon aile de ce con d'arbre. »

Concernant le poteau, je me contentai de hausser les épaules, tout en tirant sur l'aile coincée. Et à la mention de Caitlyn, pour toute réponse, je hochai la tête pour confirmer que ça s'était arrangé avec un sourire qui ne laissait aucun doute concernant le fait que cette nouvelle situation me plaisait bien mieux. J'avais juste eu peur, à priori pour pas grand chose. Restait à voir si ça m'arriverait de nouveau... C'était drôle, venant de moi, cette attitude, de fuir à cause de la peur... Alors que j'étais celle qui clamait haut et fort que la peur des humains / peur des mutants était le premier générateur d'imbécillité. Comme quoi, personne n'est parfait, hein. Enfin, je n'avais jamais clamé que je l'étais, mais c'était juste pour dire.

En tout cas, pour le moment, j'avais un ennui plus pressant à régler : le fait d'être bloquée. Le mélange étrange d'os et de métal (car ce n'était *PAS* du métal) était vraiment coincé. Je n'avais aucune idée de comment j'avais bien pu faire. En fait, je pensais juste que je ferais un poc dans l'arbre, et rien d'autre... Je n'imaginais pas que ça passerait au travers. Josh se rapprocha, tentant de m'aider, et je sentais ses mains sur la branche de l'aile... C'était toujours aussi bizarre, d'avoir des sensations tactiles sur un membre qui n'est pas censé exister. D'ailleurs ça devait aussi être bizarre pour lui, vu que la texture était entre celle d'un os, d'une carapace d'insecte, et d'un métal chaud.

Il me demanda si je pouvais trancher, mais l'aile n'était pas tranchante : il n'y avait pas de lame dessus. C'était rond, comme ben... Un os, quoi. Ceci étant dit... J'avais pu déployer des pointes dessus, déjà. Pourquoi pas des lames, du coup ?

« Ben, là comme tu vois, c'est rond, donc non c'est pas tranchant... Mais je peux p'tet régler ça. Attends... Touche pas, mets-toi de l'autre côté. »

Une fois Josh repositionné, je me concentrai un moment, et toute la "face" extérieure de l'aile prit une forme de lame, comme celles que je pouvais sortir de mes bras. Un craquement se fit entendre alors que la lame entamait le bois, et j'affichai un sourire assez satisfait.

« Ok, reste de ce côté... Un... Deux... TROIS ! »

D'un coup sec, l'aile partit sur le côté, tranchant la moitié du tronc d'arbre au passage. Et j'avais l'air assez sidérée. Encore une fois... Je ne m'attendais pas à ça. Je pensais que ça agrandirait le trou et que je pourrais sortir l'aile, je n'imaginais pas UNE SEULE SECONDE que ça allait couper net le tronc. J'avais déjà mis des coups de lames contre des arbres avant, mais en général, ça faisait le même effet qu'une hache bien aiguisée, pas plus. Là, c'était passé au travers comme une tronçonneuse, plus que ça même.

L'aile revint se mettre en place dans mon dos alors que le végétal se mit à craquer et pencher sur le côté...

« Et merde... »

Le pauvre arbre se mit à osciller, puis finit par s'écrouler, tombant sur le côté dans un bruit de tronc qui craque et de feuilles qui bruissent lors de la chute, les branches se brisant sous le choc. Lorsque Josh reposa le regard sur moi, il put m'apercevoir avec les mains devant la bouche, et l'air au bord des larmes, totalement dépitée et prête à sangloter. J'annonçai d'ailleurs la raison de cet air totalement déprimé assez rapidement :

« ... j'ai coupé un arbre ! »

Certains diront que ma réaction était un brin excessive, mais j'étais vraiment détruite à l'idée de l'avoir totalement fait tomber. Tout ce que je voulais, c'était mettre un coup dedans pour montrer à Jay qu'il valait mieux éviter de taper le poteau avec, et résultat, par ma maladresse, j'avais fini par le tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Ven 30 Aoû - 12:02

[HJ: Je copie colle le rp fait de mémoire dans le train, désolé si il y a quelques oublis ou que je manque d'exactitude. J'ai le net uniquement dans le patio, imagine comme j'ai l'air malin lol ! Du coup je viens voir les rp, je les retiens, je rentre écrire et je ressors lol]

-Même compliquée, je n'arrive pas à imaginer comment tu as fait ton compte. Est-ce que tu as voulu ?... Enfin tu sais ?

Josh avait baissé la voix, comme s'il parlait d'un sujet tabou, ce qui au fond était un peu le cas. Ce genre de choses requérait toujours un minimum de délicatesse, par automatisme, lorsque quelqu'un parlait de suicide, le ton devenait étouffé, les muscles se crispaient et le « mot » était sous-entendu, comme si le prononcer pouvait attirer le malheur ou faire de vous un criminel. Supposer qu'une personne ait voulu mettre fin à ses jours était risqué, cette dernière, même ouverte d'esprit ou ayant réellement tenté la chose pouvait s'offusquer. Jay s'était permis de le supposer à haute voix uniquement parce qu'il avait déjà essayé de mourir et que son amie le savait, sans quoi, il aurait gardé ses hypothèses pour lui, ou tout du moins ne l'aurait pas dit volontairement. Le jeune homme eut néanmoins ce petit élancement dans la tête qui fait buguer comme un ordinateur, celui-là même qui vous fait cesser de respirer le temps de se demander si on a bien fait de poser une questions sans pour autant parvenir à y répondre. Le chanteur n'avait plus qu'une chose à faire, attendre la réaction de son aînée. Il n'osa pas tenter d'adoucir la situation en blaguant sur la couleur d'yeux de son interlocutrice, sous-entendant que pour en changer, elle aurait très bien pu mettre des lentilles de contact. Même en sachant son amie très libérée, cette fois, cela lui paraissait déplacé.

En attendant, le mutant ne savait pas trop quoi penser, les questions défilaient à grande vitesse dans sa tête, ainsi que les suppositions. Kaya semblait avoir des projets d'avenir puisqu'elle tentait de s'améliorer. Certes, pas de la bonne façon mais au moins, cela supposait qu'elle voyait plus loin que le présent, et avait donc envie de vivre. Avait-on réussi à la dissuader de se tuer, où cette histoire de balles était-elle suffisamment rocambolesque pour n'être qu'un accident, un simple accident. Machinalement, le jeune homme avait saisi l'aile de son amie et tira un peu, la tête ailleurs. Il revint sur terre rapidement néanmoins, aidé par la situation qui pressait et la texture de la « branche » de son amie. Sous ses doigts, il sentait comme un os, mais aussi une tige de métal. L'aile de sa camarade osciller entre les deux, voir même la carapace d'un insecte. Icare n'était pas un expert mais il avait l'impression de toucher une de ces petites bestioles qui avaient attirés le gamin qu'il était alors. C'était moins désagréable sous la main que le physique de la chose laissait sous-entendre en tout cas. Une bonne chose car ce n'était pas vraiment ragoûtant à regarder, on aurait toujours dit une de ces femmes araignées dans les films d'horreur. Jay eut un flash, pensant simultanément au film Van Helsing et à la vampire Dame Cochonna crée de toutes pièces par son amie. Les deux superposés s'emboîtaient plutôt bien, les ailes de cette dernière ressemblaient bien aux appendices du grand méchant Dracula.

Malgré cette pensée fugace, Icare continuait son travail, s'aidant de ses propres ailes pour donner de la force à sa poussée en arrière. Il faut dire que comme le laissait comprendre son physique androgyne, Josh était loin de pouvoir concurrencer un garçon normalement constitué de son âge. Heureusement, ses demoiselles duveteuses étaient elles, puissantes et l'aidaient à ne pas avoir une emprise trop ridicule. Kaya lui demanda toutefois de se retirer, essayant une autre méthode puisqu'apparemment ses ailes n'étaient pas faites pour trancher. Icare allait observer qu'elle avait sans doute raison, vu qu'effectivement le bout était rond. Il allait même ajouter que leur aspect agressif l'avait induit en erreur, une chose aussi impressionnante paraissant en effet pouvoir tout couper, bout rond ou pas... Lorsque ses propos se réalisèrent avant qu'il ne les formule. L'arbre fut tranché net. Surpris, le mutant fit un pas en arrière, buttant contre son propre pied et finissant sur le derrière, mains étalées dans l'herbe et ailes à demi étalées sur le sol. Dans un réflexe d'auto-défense, il s'était jeté en arrière pour mettre son cou à l'abri, or, à défaut d'être fort il était très rapide. Pour une fois cela l'avait plutôt desservi d'ailleurs. Choisissant le rire pour cette fois afin de détendre l'atmosphère, le jeune homme daigna enfin respirer et s'adresse à son amie, faussement moqueur.


-Pas tranchant dis-tu ?

Pour autant, son sourire s'effaça rapidement lorsqu'il vit l'état dans lequel se trouvait Kaya. Celle-ci semblait au bord de l'apoplexie, une réaction compréhensible finalement pour une personne qui se croyait nulle et se découvrait dès le lendemain, des capacités très puissantes. L'ancienne peur du mutant ailé refit surface, il avait craint les porteurs du gêne X aux gros potentiel, au point que le charismatique Xavier lui-même, malgré son doux aspect avait mis des mois à l'approcher sans qu'il ne soit sur la défensive. Néanmoins, Josh avait changé, il s'était un peu enhardi après ses combats où sa vie avait été mise en jeu contre des puissances qui le dépassaient. De plus, Kaya était une amie et vu son état, c'était à lui de prendre le rôle du protecteur, celui qui était assuré, qui contrôlait la situation pour la consoler. S'approchant d'elle malgré le risque de se faire faucher par une des ailes de cette dernière, Josh voulait lui prouver qu'elle ne l'effrayait pas, qu'il savait que derrière ces membres « affreux », il y avait toujours Kaya, et que ses nouveaux dons ne devaient pas modifier la vision qu'elle avait de sa personne. Posté sur le côté, il posa ses mains sur ses épaules et inclina légèrement sa tête vers la sienne, comme s'il s'apprêtait à se nicher contre son cou.

[orange]-Allons, ce n'est pas grave, au moins maintenant on sait de quoi ces ailes sont capables, mieux vaut un arbre qu'une personne. En plus, je connais un mutant qui fait repousser les plantes mortes, pourvu qu'elles aient été abîmées récemment. Ce soir je vais le chercher et il refera pousser cette arbre à partir du tronc. Pour ce qui reste par terre, il pourra le faire disparaître et rien n'y paraîtra. De toutes façons, en vivant ici, au milieu d'adolescents qui jettent du feu, de la glace, créent des tornades ou ont des ailes tranchantes, ce sont devenus des « supers-arbres ». Je suis sûr qu'ils sont habitués à ce genre d'accident, pas vrai ?[/orange]

Fit Icare en prenant un ton détaché pour s'adresser au tronc en souriant un peu, timidement certes mais cajoleur et rassurant-oui il y était parvenu.- Après tout, ce n'était pas faux tout ce qu'il disait, et Kaya était à présent bien entourée.

[orange]-De toutes façons, tu pourras aussi en parler à Caitlyn vu que maintenant vous vous entendez bien. Tu n'es pas seule, et comme je te l'avais déjà dis, les profs sont habitués à faire face à ce genre de trucs. Si tu savais ce que j'ai pu exploser dans l'institut avec mes ailes au début... Je crois même que j'avais envoyer balader une peinture originale et un vase de chine valdinguer en me fâchant avec un camarade. Pour sa part, il avait brûlé les rideaux... [/orange]

Fit-il en grossissant un peu les faits mais sans mentir. L'école était potentiellement dangereuse, mais jusque là, il n'y avait aucun mort à déplorer, ni de blessés graves. Ceux qui s'occupaient des lieux étaient des professionnels, disposant eux aussi de dons pour pallier à ces problèmes bien spécifiques à l'institut.

[orange]-Tu ne voudrais pas faire une pause et venir manger avec moi en ville ou un truc à la cafétéria de l'institut ? Sinon on pourrait se faire un ciné, ou une sortie quoi. Quelque chose qui te détende et te fasse penser un peu à autre chose. Et puis, j'aimerais bien passer un peu plus de temps avec ma Dame Cochonna préférée moi. [/orange]

[i]Acheva Jay en souriant, il avait déjà comme idée de la faire voler un peu dans le parc ensuite, ou même maintenant, à voir. Désormais le jeune homme se sentait suffisamment solide pour porter une personne, il s'était bien amélioré en cours de vol et Worthington paraissait satisfait de son élève, au point qu'il pouvait maintenant prendre un poids de 70 kilos environ selon leurs calculs sans prendre de risque. Auparavant Josh avait déjà porté des gens mais plus à cause d'une urgence.

  

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Ven 30 Aoû - 18:56

Ce n'était pas tellement le fait que les ailes soient plus fortes que prévu qui me choquait. C'était surtout le fait que j'avais coupé un arbre. Si j'avais fait pareil avec une hache ou une tronçonneuse, mon état aurait été le même... Ouais, je jouais la dure à cuire, et je me mettais à pleurnicher si je coupais un pauvre arbre. C'était difficile à croire. J'avais tranché net le bras d'un connard et je n'en avais pas eu grand chose à cirer, mais couper un arbre par contre, ça me mettait dans un état pas possible. Dans le genre pas net, ça se posait là... Peut-être que c'était encore cette même notion centrale qui revenait souvent chez moi : "il n'avait rien fait". Le type dont j'avais viré l'avant-bras gauche avait tiré sur mes potes, et m'avait aussi tiré dessus. Il avait fait quelque chose. Par contre, l'arbre, ben... Il avait rien demandé à personne.

Mon... "trouble" venait peut-être aussi du fait que je n'en avais pas l'intention. Trancher l'autre débile, c'était mon objectif : j'avais tenté la diplomatie, le non-létal, mais rien à faire il avait gardé son flingue et continué de shooter. Donc c'était volontaire. Là, l'arbre, ça n'était pas du tout voulu ni prémédité ni réfléchi ni rien. Je voulais juste élargir un petit peu le trou pour parvenir à faire sortir mon aile, rien de plus.
Quand Josh me déclara que ce n'était pas grave, j'ouvrais grand les yeux, semblant encore une fois à deux doigts de me mettre à sangloter comme une gamine :

« Mais... Mais l'arbre ! »

Il m'interrompit, signalant alors qu'au moins maintenant on savait ce que pouvaient faire ces ailes, et qu'il valait mieux un arbre qu'une personne. Sans compter le fait qu'il connaissait un mutant avec des pouvoirs particuliers : celui de contrôler les plantes d'une certaine façon. Il pouvait faire, notamment, repousser les végétaux morts. Si c'était vrai, c'était absolument prodigieux ! Il pourrait réparer cette connerie ! Mon visage reprit tout de suite un air un peu moins déprimé, et je me mis même à sourire un peu. Et au fond, il n'avait pas tort... Il y avait des mutants bien plus puissants voire destructeurs que moi à l'Institut, la végétation avait donc dû vivre des événements largement pires. Feu, glace, tornades... Tous ces trucs me ramenaient à une réalité bien triste, mais rassurante aussi quelque part : les arbres avaient vu bien pire que moi. C'était triste parce que ça me rappelait le fait que pour servir à quelque chose, je ne pourrais pas compter sur mes dons. Mais c'était rassurant car je savais que les gens de l'Institut sauraient sûrement comment gérer ça, vu qu'ils avaient vu bien plus sévère.

Je hochai en tout cas la tête quand il déclara que les profs avaient l'habitude de faire face à ce genre de choses, avant de sourire quand il évoqua la peinture et le vase démolis... ainsi que les rideaux. Je jetai un dernier regard au tronc qui avait chuté au sol, avant de soupirer et revenir à Jay. Celui-ci me proposa de faire une pause et aller manger en ville, ce qui me convenait parfaitement : j'avais faim. Sortir ces bidules me donnait sévèrement faim... Je hochai donc la tête, montrant mon approbation vis-à-vis de ce plan.

« Ok, allons manger quelque chose. Par contre si ça t'embête pas... 'fin, dans l'Institut, je vais les garder. T'as raison... C'est con de les planquer, et ici tout le monde a déjà vu 1000 fois pire que ça... Et ça m'aidera à m'y habituer, à marcher avec, et à faire attention. Par contre avant... »

Je regardai l'aile droite, celle qui avait coupé l'arbre, et semblai me concentrer un moment. Assez rapidement, dans un de ces classiques (et toujours aussi dégueu) craquements, la lame se trouvant sur la branche principale disparut, l'ensemble redevenant rond comme un os normal.

« Je pense que ça s'ra déjà moins dangereux... Bref, je tuerais pour... hmm... De la bouffe japonaise, tiens. Des takoyaki, ou un onokomiyaki. J'ai pas mangé ça depuis une éternité. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Sam 31 Aoû - 15:10

[HJ : Toujours dans mon patio MDR ! Vive LibreOffice ]

Kaya sembla proche de s'effondrer avant de retrouver enfin le sourire. Visiblement le jeune homme avait bien fait de lui rappeler qu'elle n'était pas seule ici. Son amie avait du compter surtout sur sa propre personne auparavant pour s'en sortir, il était normal qu'elle ne songe pas naturellement aux éléments extérieurs favorables. Ayant vu les professeurs de l'institut en action avec son cas qui semblait désespéré, Icare savait qu'ils avaient le sang froid et la patience nécessaire pour aider Kaya. Sans compter que cette dernière était plus volontaire que lui lorsqu'il était arrivé. Elle au moins n'était pas son propre ennemi qu'il avait fallu combattre avant de commencer à aller mieux. Jay espérait qu'aucun obstacle ne se mettrait en plein milieu du processus comme ça avait été le cas pour lui, lorsque Samuel Paares, membre des X mens et ami était mort. L'ange n'était pas reparti de 0, non. Ceux qui avaient pensé qu'il était impossible de chuter plus bas que lui lors de son arrivée avaient fait une lourde erreur. Il avait tout recommencé à -10 en réalité. Retrouver sa confiance avait été extrêmement ardu, et c'était justement ceux qui avaient percé sa carapace au début qu'ils s'étaient retrouvés honnis par le mutant qui s'était senti trahi. Icare le spécialiste des chutes était donc bien placé pour savoir que les professeurs de l'institut avaient vu bien pire que Kaya. En dons certainement quand on voyait des hybrides araignées/dinosaures géants ou ayant besoin de sang pour se nourrir comme les vampires, mais aussi en comportement. Le panel était très diversifié, il y avait les bads boys gentils au fond, les terreurs qui n'avaient pas une once de bonté, ceux qui cherchaient la rédemption après des crimes affreux ou encore les dépressifs comme l'avait été Jay. Miss Spencer devrait vraiment aller loin avant d'épuiser les responsables de l'école ou leurs ressources.

[color=orange]-Ça ne me gêne pas du tout, c'est même une excellente idée. J'ai mis plus d'un an avant de dire ça et un mois de plus avant de le faire, et encore je ne m'y conforme pas dans toutes les situations. [/orange]

Josh avait encore ses tombées de moral de temps à autre, il reprenait alors ses courroies de cuir qui lui cisaillaient le dos pour cacher sa mutation le plus possible. Heureusement ces moments étaient devenus rares, le mutant ayant bien saisi que malgré son don visible, il faisait parti des chanceux.

Dans un nouveau bruit dégoûtant une partie de l'aile de son amie se rétracta tandis que les siennes se remettaient doucement à leur place après s'être gonflées de colère puis se repliaient un peu dans un élégant bruissement. Josh fut amusé de constater que Kaya et lui étaient on ne peut plus différents. Elle aurait aimé un pouvoir plus fort pour être utile, lui être humain. Miss Spencer était ouverte, fonceuse, lui timide et encore immature sur bien des points. Certes il avait aussi vécu des aventures palpitantes où sa vie était en danger mais il avait connu le protection du nid familial d'un certain côté bien qu'il n'ait pas su en profiter à cause de son mal être et de la situation précaire des siens. Même leurs cheveux étaient contraires, ceux de son amie foncés et courts alors que les siens tiraient désormais vers le blanc sans l'atteindre toutefois, oscillant entre le blond et cette couleur, sans oublier le fait qu'ils atteignaient le milieu de son dos, cavalant entre ses plumes immaculés. Et bien sûr sans parler de leurs ailes complètement à l'opposée, pouvant même symboliser l'enfer et le paradis, Kaya était une fille et Josh un garçon. Pourtant ils étaient en train de discuter ensemble à ce moment précis, de pouvoirs du gêne X ou de nourriture par exemple. D'ailleurs Icare n'avait jamais goûté à la nourriture japonaise. Chez lui c'était plutôt pâtes/riz étant donné les moyens de la famille. Dans toute sa vie, le jeune homme avait dû aller 3 fois au restaurant, enfin 4 en comptant le déjeuner dans la péniche avec Enora qui avait été son repas le plus chic. C'était un peu minable mais Icare ne voulut pas mentir à son amie, il s'était toujours promis de ne pas jouer ceux qui savent alors qu'il n'y connaissait rien, quitte à passer pour un débile.


[color=orange]-Moi je n'ai jamais goûté, je ne sais même pas ce que c'est qu'un Tayoki ? Euh Takokiyi ? Un Tayokiki ? Bref, ce dont tu me parles. Ça peut être pas mal, allons-y alors ![/orange]

Lança joyeusement le jeune homme, bien content d'avoir de quoi payer ses propres repas à l'extérieur grâce à ses concerts maintenant, d'ailleurs il pourrait même inviter Kaya, n'étant plus dans le besoin, précisément grâce à sa passion même s'il était loin d'être Crésus. Seulement un compte n'étant pas dans le rouge et atteignant jusqu'à 5 000 dollars c'était un miracle pour lui.

[color=orange]-Tes ailes te fatiguent moins ? A les garder tout le temps ouvertes à l'institut, tu n'as pas peur de faire un malaise par contre ? Même si c'est une super idée que les profs adoreront sûrement ? [/orange]

Demanda quand même Josh, soucieux de la santé de son aînée, et se rappelant surtout l'état de cette dernière après sa première transformation lorsqu'il avait presque dû lui enfourner la fourchette dans la bouche. Surtout que lui-même connaissait la faim. Sa famille avait juste de quoi nourrir les siens, sauf que lui, adolescent en proie à une mutation particulièrement coûteuse n'avait jamais assez. Depuis il n'avait jamais récupéré quelques kilos manquant encore d'ailleurs. De ce fait il refusait que Kaya endure cette souffrance même si la sienne avait plus était sur le long terme, moins douloureuse sur le coup. Levant les yeux au ciel le jeune homme renonça à rentrer par la voie des airs, préférant la compagnie de son amie bien que son instinct fourmille encore.

[color=orange]-Euh et autre détail[/orange]-fit-il en posant les yeux sur son amie qui portait seulement un soutien-gorge.-[orange] Tu crois que tu peux tenter de remettre un tee-shirt à enlever quand tu les rangeras ? J'en ai des troués, ça dois sortir à peu près du même endroit, entre omoplates et il me semble que j'en ai un trop grand pour moi justement. [/orange]

Et oui, parce que dans leur duo, c'était la fille qui était plus grande.

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Jeu 5 Sep - 17:06

Il ne trouvait pas ça gênant... D'un autre côté, j'aurais dû m'en douter, vu qu'il avait lui-même des ailes. Enfin, pas vraiment le même "modèle", évidemment, mais il aurait de toutes façons été assez illogique, voire carrément bizarre, qu'il soit choqué. Je me mis en tout cas à marcher avec lui pour repartir vers l'Institut, alors qu'il dégonflait ses plumes. C'était plutôt rigolo, il ressemblait à une sorte de mésange qui s'énerve, genre petit oiseaux mignon qui joue au dur. L'idée m'arracha un petit sourire amusé, mais je ne dis rien. Je me doutais bien que le fait qu'on le considère en permanence comme un gentil petit mignon devait l'énerver à force, surtout si on lui faisait la remarque à longueur de journée. Et je la faisais déjà assez régulièrement, autant ne pas en rajouter une couche.

Sur le chemin, il se mit à poser des questions sur la bouffe que je venais d'évoquer. Ce n'était rien de très complexe, mais c'était particulièrement bon et étrangement difficile à trouver, même à New York. La ville avait beau être un soi-disant "melting pot" des cultures et compagnie, trouver ce genre de nourriture demandait même de faire un peu de recherche ! La prévalence de la "culture sushi" avait entraîné une prolifération de restaurants plus ou moins Japonais (souvent tenus par des Cantonais, en fait), mais les "vrais" restaurants japonais étaient assez peu courants, en fait. J'avais néanmoins fait mes devoirs et savais donc précisément où aller ! Un petit restaurant sur Eastern 9th Street faisait parmi les meilleurs takoyaki de la ville.

« Des TAKOYAKI. C'est une sorte de petit beignet salé, en forme de boule, avec une sauce super bonne et du poulpe. C'est tout bête mais vraiment super bon ! Après, dans le resto que j'connais, y'a d'autres trucs redoutables. Genre des... euh... J'me rappelle pas du nom exact, c'est genre Onokomoki, Onomiyaki, quelque chose du genre. C'est une sorte de grosse pizza japonaise avec des oeufs de la viande et tout, c'est redoutable. Dans le genre goinfrage tu peux difficilement faire mieux ! »

J'avais un air particulièrement enjoué, en répondant. De la bonne bouffe, c'était le truc tout bête, mais qui remontait sévèrement le moral. D'ailleurs, les fois où j'avais des coups de mou ou même d'angoisse, en général je me préparais un truc à manger et zoup, ça allait mieux. Du coup je comprenais un peu mieux pourquoi l'Amérique avait des problèmes d'obésité... Avec le stress ambiant et compagnie, il suffisait que certaines personnes ne parviennent pas à maîtriser ce problème d'angoisse et c'était juste foutu... Sans compter le fait qu'il y avait maintenant du sucre et des saloperies dans tout ce qu'on mangeait.

Enfin, pour l'instant le sujet n'était pas à l'obésité et l'alimentation ! Josh me demandait si mes ailes me fatiguaient moins, et dans un sens, oui et non... Elles me consommaient toujours pas mal d'énergie en soi, et j'avais faim quand je les sortais, mais... Moins qu'avant. Chaque fois que je m'en servais, je sentais qu'elles étaient moins gourmandes. Je haussai du coup les épaules, répondant avec un air nonchalant.

« Nan ça va. En fait, c'est quand je sors beaucoup trop de lames et de trucs divers que je commence à aller mal. Là j'ai un peu faim, mais ça va. »

Quand il évoqua le fait de mettre un T-shirt, je haussai alors les épaules, ce qui me fit aussi hausser les ailes par réflexe... Il faudrait que je tente de mieux contrôler ça.

« Nan, en fait c'est pas aux omoplates. Tiens regarde. »

Je me retournai alors, en prenant garde de ne pas frapper Josh avec les immenses ailes, pour lui montrer mon dos. Le point de naissance des ailes était en fait au bas du dos, juste au dessus des hanches. D'ailleurs, à l'endroit où elles sortaient, il y avait pas mal de cet étrange métal et divers filaments de couleur violette partaient dans tous les sens dans mon dos. Il s'agissait de sortes de filaments musculaires étranges, qui permettaient de porter le poids de ces ailes et de les maintenir convenablement. La nature était bien faite...

« J'ai pas besoin de trouer un T-shirt, l'arrière sera juste un petit peu soulevé mais ça passe sans problèmes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Lun 9 Sep - 13:06

-Ah ouais, mais même pour moi là ça fait un peu trop, comment tu fais pour avaler ça ?

Et rester toute fine... Tel était la question, car Icare ne mangeait pas tellement, bien qu'il consomme beaucoup d'énergie avec ses ailes non rétractiles. C'était peut-être ce qui expliquait ses quelques kilos en moins d'ailleurs, mais lui se sentait bien ainsi et à part quelques fringales impressionnantes -à son niveau, pour Miss Spencer, se devait être un repas normal- habitué à peu, Josh restait plutôt sage aussi question nourriture. Cela étant le mutant avait certainement la capacité de plus, et sûr qu'en l'entraînant dans un bon gueuleton avec conviction, il se remplirait la panse et toute l'envergure des ailes en prime.

Curieux, le jeune homme observa les ailes de son amie, il n'imaginait absolument pas avoir les siennes à cet endroit, sans doute parce que la fonction était différente. Pour voler il serait déséquilibré et perdrait énormément de force, au point de ne plus pouvoir décoller certainement. Pour pousser encore plus loin leur inscription dans l'extrême, les membres de Kaya étaient insérés dans sa peau d'une manière bien peu jolie aux yeux de Jay. Les espèces de veines violettes le mettaient mal à l'aise, c'était comme du venin qui la parcourait dans les films, ou des muscles trop saillants et peu naturels, bien sûr le complexe était en fait attaché au dos de Kaya de manière très naturelle mais l'impression était encore une fois comparable aux films d'horreurs, quand les siennes, duveteuses jaillissaient avec harmonie de ses omoplates, de petites plumes douces couvrant la "déchirure" au niveau de ses omoplates. Mais en attendant, l'apparence "horrifique" était bien plus pratique question habillement. Josh jeta un regard légèrement sceptique puis envieux à sa camarade, néanmoins la "jalousie" n'était pas réelle, il était content qu'elle puisse non seulement se vêtir correctement, sachant qu'étant une fille ce serait encore plus compliqué si elle les portait aux omoplates et puis elle pouvait aussi les rétracter.


-Bon allons-y alors, c'est décidé, tiens d'ailleurs, comment tu as découvert ce style de nourriture ? Je dois reconnaître qu'à part les spaghettis au beurre dans une marmite géante pour une famille de 12... Je ne sais pas grand chose. Bon je vais juste remettre mes courroies et un manteau, sinon c'est casse-pied, les gens vont regarder tout le temps et ça gâche le repas. En plus j'ai déjà eu quelques ennuis donc autant éviter.


Lança le jeune homme qui devait se soumettre à cette douloureuse torture pour son dos mais le faisait sans geindre. Ne pas avoir accepté sa mutation pendant des années l'avait bien entraîné, il avait porté les courroies de cuir maintenant ses ailes coincées contre lui durant des journées entières, parfois même la nuit tant il se détestait. Supportant bien la douleur, Josh s'y faisait d'autant plus quand il savait qu'un agréable moment avec une amie se profilait.

-Je reviens.


Sitôt dit, sitôt fait, soulevant quelques feuilles sur le sol, sans prendre d'élan, le jeune homme décolla de terre, et rejoignit sa chambre en moins de deux dans un froissement délicat de l'air. Laissant aussi son amie aller se changer si elle le désirait -ou au moins mettre quelque chose parce qu'aller en ville en soutien gorge...- Dix minutes plus tard, il revenait à pied à l'endroit convenu, l'air de rien, ses ailes très flexibles bien calées contre lui semblaient avoir disparu sauf pour qui les savaient présentes et faisait attention à la légère bosse dans son dos lorsqu'il se penchait un peu. Et peut-être une plume ou deux qui ressortait à l'articulation de ses genoux si le long manteau se soulevait.

-Voilà, est-ce que finalement ils ont analysé ce qu'il y avait dans tes ailes ? Ils en savent un peu plus ? Tu as revu Caitlyn ? Moi je connais sa compagne, Amy en cours de vol-oui elle vole-, elle est plutôt sympa.


[HJ: Pour faire avancer un peu la chose, j'ai dis qu'il allait se changer et qu'ils avaient convenus d'où se retrouver, si ça te gêne dit-le moi, mais ainsi le prochain rp peut se faire en ville Smile]

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Jeu 12 Sep - 21:35

Pour lui, ça faisait trop... Oui, mais d'un autre côté, il ne produisait pas des espèces de machins bizarres. Je haussai les épaules, répondant du coup avec un air pensif alors que je me remémorais des instants pas si marrants que ça.

« En fait mes lames consomment beaucoup d'énergie. Quand j'étais plus jeune et que je mangeais normalement, j'étais très maigre, à cause de ça. Je n'ai repris un peu de rondeurs que quand je me suis mise à me goinfrer. »

Nous continuâmes ensuite de marcher, et je prenais un peu plus d'assurance. Ce n'était pas exactement la folie, mais j'apprenais à faire bouger les ailes en même temps que le reste de mon corps, progressivement, pour qu'elles accompagnent mes pas. Ces deux excroissances étaient assez inhabituelles. Le fait qu'il y ait des muscles dedans et que je ressente des sensations tactiles avec était plutôt singulier... Quand mes lames touchaient quelque chose, je ne sentais absolument rien, donc pourquoi avec les ailes, si ? Beaucoup de mystères que je ne pourrais de toutes façons résoudre qu'avec l'aide d'un expert. Je n'étais pas une experte en biologie et je doutais fort qu'un généraliste puisse m'être d'une très grande aide dans l'analyse de mon pouvoir.

Josh finit en tout cas par signaler qu'il n'avait pas l'habitude de ce genre de bouffe qu'il avait une famille de 12. Forcément, je me doutais que dans ce genre de cas, les moyens financiers ne croulaient pas... Avoir 12 gosses. En avoir un seul serait déjà une hantise pour moi, alors douze ? Je serais juste incapable d'y survivre mentalement.
Il finit en tout cas par aller se changer, affirmant qu'il reviendrait dans dix minutes. De mon côté, je l'observai partir et fouillai dans mon sac, à l'intérieur duquel j'avais laissé mon T-shirt que je repassai tranquillement. Pas besoin de repasser dans ma chambre. Une fois cela fait, j'observai les pointes de mes ailes et me mis à réfléchir...

Au fond, pourquoi pas ? Bougeant les bras, je plantai les deux membres osseux dans le sol avant de pousser vers le haut, commençant à me soulever moi-même. Au début il me fallut un certain effort de concentration, mais rapidement je réalisai que les ailes avaient une force surprenante. Plus qu'assez pour me soulever...!
Une fois les branches dressées, je me retrouvai à trois mètres de haut... Maintenant, il fallait tenir. Je décidai donc que ce serait le moment idéal pour mettre en pratique l'exercice que m'avait demandé de faire Jubilee. Méditer en l'air alors que j'ai des membres mutants plantés dans le sol, dans le genre plus bizarre on pouvait difficilement faire mieux, mais au fond pourquoi pas ?

Je croisai donc les jambes, restant appuyés sur les immenses ailes, fermant les yeux et soupirant longuement. J'eus beaucoup de difficultés à ne pas me focaliser sur mon propre équilibre et sur ces nouveaux muscles que je contrôlais encore mal... Déjà de base, assise, il n'était pas simple d'arriver à cet état si singulier dans lequel on ne se fixait sur aucune pensée précise, mais là, dans ce type de conditions... Pourtant, elles n'étaient pas si hostiles que ça. J'appréciais cette sensation de force immense, le fait d'être à trois mètres de haut, avec la fraîcheur du soir et l'odeur de la végétation... En fait, sans m'en rendre compte, je finis par parvenir à ne me concentrer sur rien après bien sept ou huit minutes.

L'arrivée d'Icare me fit revenir à la réalité. Il avait passé une veste, et visiblement un attirail qui dissimulait ses plumes. Ce n'était pas étonnant qu'il cherche à les dissimuler en ville, mieux valait éviter une attention inutile... D'ailleurs, il faudrait que je vire les miennes aussi. Je me ramenai donc au sol avant de sortir les pointes de la terre. Soulevant ensuite mon T-shirt, je fis rentrer les ailes dans mon dos, ce qui prit bien six à sept secondes entières de bruits vraiment dégueu (l'inverse de ceci, donc).

« Leur composition ? Aucune idée. Personne n'en sait plus, je n'ai vu que Jubilee qui m'entraîne sans pouvoirs, et Caitlyn qui n'analyse pas les pouvoirs non plus. Je l'ai revue, en fait, et j'ai intégré l'équipe de récupération mais je dois me préparer avant, donc entraînements, et tout ça... Normal d'ailleurs. Me lancer à l'ancienne sans aucun entraînement ce serait la porte ouverte à la catastrophe, surtout avec moi ! » conclus-je avec un rire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   Ven 13 Sep - 18:43

Josh venait juste de revenir, il n'aimait pas spécialement porter un long manteau qui entravait ses mouvement, et surtout, heureusement qu'il n'était pas une fashion victime car il aurait fait une crise cardiaque. M'enfin, il fallait ce qu'il fallait. Là où ce fut plus dur de s'adapter, c'était de voir son amie perchée sur ses membres bizarres à trois mètres du sol en position du "lotus". Sans faire de commentaires mais conservant un air intrigué, le jeune mutant s'était approché, prudemment car même s'il faisait confiance à Kaya, la vision demeurait assez spectaculaire et puis l'ange se sentait quand même affaibli par l'entravement de ses ailes, quoiqu'il en dise, c'était instinctif. Voir le ciel sans y accéder devenait toujours un peu plus une torture. Le revers de la médaille quand on acceptait de s'entrainer et de laisser sa nature reprendre le dessus. Choisissant d'agir comme si de rien n'était, puisqu'après tout Kaya ne maltraitait aucun poteau, le jeune homme avait reprit le fil de la discussion comme si de rien n'était malgré le fait qu'il soit impressionné.

-Au moins tu es suivie.


Lâcha Josh soulagé, non pas qu'il pensait qu'effectivement son amie était une catastrophe dont il fallait évaluer chaque pas, mais plutôt une mutante qui n'avait pas achevé son parcours et qui pouvait présenter des complications. Lui-même avait eu de la chance car sa famille quoiqu'aimante était trop pauvre pour lui payer un suivi médical. Il avait caché son état à ses proches, ses parents avaient failli lui faire voir quelqu'un néanmoins, en essayant de s'arranger car sa santé s'était détériorée à l'adolescence. Une perte importante d'énergie, des difficultés à respirer et parfois même, le regard voilé qui avait laissé penser qu'il devrait porter des lunettes ou se faire opérer, tout ça parce que son gêne X était en train de le modifier. Pas une seule séance standard aurait pu déterminer son mal, ses parents auraient juste perdu leur argent. En revanche il aurait effectivement pu rejoindre l'institut où étaient ses frères et soeurs, il était même curieux que personne n'ait pensé à une mutation quant ses aînés étaient tous là bas. Peut-être la véhémence qu'avait mis Icare à démentir et détester les mutants avait rendu ce genre de pensées incompatibles ? Illogiques ? Mais le Gêne X ne demandait pas la permission pour toucher quelqu'un, ni creuser son corps, tracer des sillons, laisser ses marques pour s'installer. Kaya avait déjà plus de 20 ans, il fallait vérifier ce qu'avait l'intention de faire ses cellules mutantes sur un corps déjà modifié. Sans doute n'était-ce rien, mais on était jamais trop prudent.

Quoiqu'il en soit, si le jeune homme n'avait fait aucune remarque concernant la méditation bizarre de Miss Spencer, il ne put s'empêcher de grimacer lorsque son oreille musicale entendit le bruit horrible des ailes de son amie qui se rétractaient. Il n'hésita pas à lancer un petit commentaire, sachant que l'intéressée le prendrait bien, enfin tout du moins il l'espérait.


-Beuârk, tu pourrais servir de doublage en bande son dans un film d'horreur avec ces trucs. On dirait une bestiole pleine de bave qui ouvre sa bouche tu sais. Remarque pour impressionner son ennemi c'est cool, je suis sûr que le mec qui te vole ton sac à main, il te le rend derechef. Moi il ricanerait bien. Enfin j'ai pas de sac à mains mais bon...

La question d'impression de prime abord, et pourquoi pas le dire, de virilité était souvent abordée à mi mots entre eux, or il était vrai que même étant une fille, et pas spécialement forte de corpulence, Kaya était bien plus douée que lui. Le jeune homme n'avait qu'un faible potentiel d'intimidation, dû au rapprochement possible entre sa mutation et les anges, mais ceux qui étaient vraiment mauvais se moquaient bien de la poésie dégagée par le visage ou les ailes de l'intéressé. Du coup on ne pouvait pas dire qu'il était vraiment protégé, même Ernest l'enfant rat avait pu lui donner une leçon d'intimidation à l'époque, d'ailleurs Icare n'avait rien apprit sur le coup et encore plus timoré que maintenant, il avait même pris peur. Le jeune homme n'avait ni le physique, ni l'attitude pour jouer les petits durs. Sans compter que si la demoiselle s'était renflouée, lui-même n'avait jamais repris le poids perdu pendant son adolescence et demeurait très mince, un peu trop même, ne faisant qu'accentuer son allure androgyne. Pour ses cheveux, ça, c'était de sa faute mais il les aimait bien ainsi, alors un détail le desservant de plus ou de moins... Pour la forme, en y repensant Jay soupira, il se trouvait plus de relief et de caractère avec ses cheveux et ses ailes rousses, sans oublier ses yeux verts plutôt que sa pseudo ressemblance avec les anges du paradis de maintenant. Foutu mutant changeur de couleurs. M'enfin, sa peau avait été épargnée au moins.

Le duo put donc se mettre en route, Icare se laissait guidé par sa camarade. Le jeune homme n'était pas spécialement à l'aise en dehors de l'institut et cela le faisait sourire car avant, c'était l'école qu'il fuyait. Rectification, aujourd'hui il se sentait bien sur le bitume mais en le survolant. Entraver ses ailes lui était décidément de plus en plus insupportable, heureusement il y avait son amie et quelque part, le plaisir aussi de se retrouver un peu "comme tout le monde". Deux jeunes adultes qui avaient envie de s'amuser, le tout en commençant par manger des sushis au nom imprononçable.

_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pigeon vole ! Kaya vole pas. [Icare]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quels chokes pour le pigeon
» Un homme vole 88 sous-vêtements à sa voisine
» Lecteur ou correcteur bénévole en maison d'édition
» Québec: Le canot d'écorce!!
» Association

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: