AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Foudre et Flingues [pv Caitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Foudre et Flingues [pv Caitlyn]   Mer 6 Nov - 15:11

*J’vois parfaitement, des fois quant t’es trop dans le truc, tu actives le lien psy ; normalement, c’est que pour les émotions les plus fortes que ça filtre, genre la peur ou la détresse, quant t’as vraiment l’impression de ne rien pouvoir faire seule, et que t’appelles à l’aide. M’enfin, t’appelle pas à l’aide, mais ça filtre quant même. Bref, je vois parfaitement…*


Heureusement que Rachel  passait par un lien télépathique pour ce genre de révélation, sinon je vous raconte pas la honte ! J’ignorais moi aussi que ce type de lien pouvait effectivement fonctionner pour une émotion « vive » de ce type-là. Il faudrait en ce cas que j’essaye de me sortir cette image  de la tête rapidement parce que…heu….c’était assez flippant en fin de compte, non pas que je couche AVEC ma sœur mais que elle, par personne interposée, couche avec Amy ! Oh mon dieu, quelle horreur cette histoire…Je sens venir quelques jours de blocage dans l’acte le temps d’enfouir TREEEES profond cette information. Ça ne m’empêcha pas de piquer un fard mémorable, passant au rouge tomate en pensant justement à mes ébats de la veille.

- T’as convertie ta main en énergie, et que tu lui as donnée forme grâce à la ZPCE.


Hum, c’était logique et le lien me semblait évident. Il m’arrivait d’étendre et de discriminer ma ZPCE comme je le voulais, me servir de l’extériorisation pour en créer un « champ » semblait à présent logique mais je n’aurai jamais cru que cette opération puisse dématérialiser ma propre chair, puis la reconstituée. Je portais de nouveau mon attention sur ma main : plus aucune coupure en fin de cicatrisation ou imperfection, même la marque naturelle d’usure corporelle du au port de ma gourmette avait complètement disparu, comme si, elle était « neuve », il n’y avait pas d’autre mot : « neuve ». Je commençais à comprendre les implications qu’avait une telle dématérialisation et rematerialisation….j’en frissonnais.

«  Risque de dispersion » me fit lever un regard paniqué, là aussi j’avais parfaitement compris le problème. Et si je « perdais » pied et si tout mon corps se dématérialisait et que je n’avais plus de « pensée cohérente » pour me reconstituer ? Qu’allais-je devenir, par le sang du Christ ? Allais-je me vaporiser dans l’atmosphère ou m’enfouir dans le sol ?

- Une..une forme alternative ? P…putain…je….je vais devenir du courant ? Mais mais comment je reviens ?

Pas de reponse dans l’immédiat mais la voix de Rachel me proposant de me rejoindre.

• Non…Je dois gérer ce phénomène avec les personnes compétentes, je vais immédiatement en faire état à Beast puisqu’il n’y a pas de danger ou à s’inquiéter dans l’immédiat puis j’irais tout raconter à Amy. Il faut que nous décidions de ce que nous allons faire, exploiter ou repousser : je n’en sais rien, je ne veux pas être une arme, ni une machine. Je suis désolée de t’avoir inquiété, ma sœur…J’aimerai te « voir » vraiment ce soir, si tu veux bien…j’en ai besoin.
.


Un bras passé autour de mes épaules et un sourire réconfortant, Ororo reprenait son rôle de mère et cela me rassurait bien plus que des explications scientifiques. Je lui rendis un demi-sourire un peu coincé

- N’empêche…j’ai réussi à péter la cible…et à trouver un moyen de faire onduler l’éclair. C’est…c’est déjà bien. On recommencera demain si vous le voulez bien. Et puis une armure, sérieux, c’est possible ? Comme un gros scaphandre ? Je vais avoir l’air ridicule la dedans moi…Non ? Si je me transforme en courant, vous croyez qu’on fera des économies d’électricité à l’Institut en se servant de moi comme batterie ? «  EDC, on vous doit plus que la lumière : Electricité De Cait… »..Hum..

L’humour pour destresser ? Pourquoi pas. L’évolution est un chemin qui va vers l’avant, il n’est pas possible de faire demi-tour mais rien n’empêche d’agrémenter cette progression de la façon que l’on préfère.
Soyons désinvoltes ; n’ayons l’air de rien.



Fin pour Cait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Foudre et Flingues [pv Caitlyn]   Mer 6 Nov - 17:32

Heureusement qu’elle passait par la Télépathie pour parler du fait qu’elle avait droit à un écho des orgasmes de Caitlyn ? C’était pas faux, cela, même si Rachel avait avant tout fait cela parce qu’elle préférait penser que parler, c’était plus facile sans la barrière de la parole, et que cette information ne concernait pas Ororo. Après pour la honte, c’était pas faux, du tout même. Quant aux émotions trop vives, le fonctionnement du lien restait à déterminé, de même que ses capacités réelles, son potentiel, et tout le bordel ; le Phénix l’avait involontairement créé en donnant sa vie, et ne l’avait pas détruit après coup, mais elle ne savait pas tellement de quoi il en retournait. Un lien passif dans le Plan Astral, que l’un ou l’autre des bouts pouvait activer de façon inconsciente, ou bien qui transmettait pensées et ressentis au-delà d’un certain stade ? Excellente question, potentiellement les deux, sachant ce qui se passait en général.

*Y’a pas coucherie interposée, j’ai juste droit à une transmission, je suis pas dans ta tête. Pis j’irais pas regarder ou partager, pas d’inquiétudes à avoir là-dessus.*

Oui, elle essayait d’éviter les quelques jours de blocage, de peur de se faire disputée pour une intrusion un peu plus sérieuse que dans la salle d’entrainement ; et bien plus gênante, aussi. Mais là n’était pas leur affaire, et les pensées de Fuzzy dérivèrent sur les conclusions logiques face aux possibilités d’une telle forme alternative, ainsi qu’aux risques. Qu’importait qu’elle se vaporise dans l’atmosphère ou disparaisse dans le sol, le résultat était le même : la mort. Quant à comment revenait-elle, Rachel ne répondit jamais, d’une parce qu’elle l’ignorait, et de deux parce qu’Ororo la remit à sa place d’entrée de jeu, alors que la jeune femme continuait à être sur les trois tableaux.

*Exacte alors pourquoi tu le fais*

Parce qu’elle en avait fait le choix, pour le bien de sa sœur de cœur. Rachel se retira de l’esprit sans rien dire, laissant là l’X-Woman qui peinait à être autre chose, pour s’en retourner à Caitlyn, qui paniquait. Gérer ce phénomène avec les personnes compétentes, cela l’excluait d’entrée de jeu, alors, quant à Beast, restait à espérer qu’il aurait le temps. Pas de danger, s’il n’y avait pas d’activation, non, et aller en parler à Amy, c’était une bonne idée, sans quoi elle allait encore se plaindre. Quant à quoi faire, le Phénix n’avait pas son mot à dire, mais bel et bien son avis : celui de protéger sa sœur. Exploiter était inconsidéré, à ses yeux, repousser en devenait donc obligatoire.

Ni arme, ni machine, Rachel opina du chef, parfaitement d’accord.

*Tu sais où me trouver, ou comment m’appeler,* répondit-elle simplement à la demande de rendez-vous ; bien sur, qu’elle voulait, elle avait promit de toujours être là, elle voulait toujours être là, et elle le serait. *Et t’excuse pas pour l’inquiétude, c’est pas une bêtise, hein ?*

Strom revint dans le groupe, passant un bras autour du cou de Fuzzy et souriant au Phénix, déclenchant d’abord la surprise de cette dernière, puis un léger sourire ; les méthodes ne plaisaient pas, mais visiblement, le résultat était celui escompté. Rachel n’avait pas les bonnes méthodes, et n’avait pas la prétention de les avoir, elle était celle qui retournaient les armes de l’ennemi contre lui, celle qui combattait le mal par le mal, ainsi une intrusion télépathique pour donner un conseil sur le cœur, ce n’était pas si grave. D’autant qu’elle avait déjà fait bien pire à Ororo…

"Aller viens, on va rejoindre Rachel et réfléchir sur tout ça… surtout comment t'empêcher de t'éparpiller… Une armure peut être… "

- N’empêche… j’ai réussi à péter la cible… et à trouver un moyen de faire onduler l’éclair. C’est… c’est déjà bien. On recommencera demain si vous le voulez bien. Et puis une armure, sérieux, c’est possible ? Comme un gros scaphandre ? Je vais avoir l’air ridicule la dedans moi… Non ? Si je me transforme en courant, vous croyez qu’on fera des économies d’électricité à l’Institut en se servant de moi comme batterie ? «  EDC, on vous doit plus que la lumière : Electricité De Cait… »…Hum…

Rachel les regarda s’éloigner sans bouger, son image s’effaçant peu à peu du monde physique, disparaissant tel un fantôme. Elle était intervenue au bon moment, tant pour Caitlyn que pour Ororo, quoi qu’on lui en dise. Elles s’en sortiraient mieux ainsi, unies dans une normalité affective, que distantes dans cette « force » qu’était leur combativité. C’était une leçon qu’il faudrait retenir, qu’elle-même avait apprise ici, mais si Fuzzy marquait un point, c’est qu’X-Men ou pas X-men, il y avait toujours à apprendre.

Le Phénix contempla deux des piliers opposés du rêve de Xavier s’éloigner, puis s’en retourna au Chant des Mondes, contempler les Possibles sans s’y rendre, regardant les lumières sans voir ce qu’elles contenaient ; elle n’influencerait pas le Temps, mais elle continuerait d’essayer d’en prendre la mesure, et de regretter cette capacité. Puis elle serait là le soir même, pour Caitlyn, pour Kaede, pour toutes ces personnes qui avaient foi en elle, qui l’aimaient, et à qui elle avait promit d’être toujours là. Mais toujours était une définition étrange, car elle pourrait l’être toujours, là, sans pour autant l’être plus d’un instant, et c’était là une complexité de plus.

Le Phénix avait beau ne pas respirer, elle soupira, et cette image mentale se perdit dans le temps. Les Humains disaient, en parlant de leur Dieu, « les Voies qui mènent aux Voies qu’Il choisit sont impénétrables » ; Rachel regardait ces voies s’étendre devant elle, et elle les contempla d’un œil morne et blasé. Il n’y avait pas de Dieu, il n’y avait que le Phénix, et aujourd’hui c’était elle le Phénix. Etait-ce une chance ou une condamnation ?

Elle n’en savait rien, la seule chose qu’elle savait, c’était que cela complexifiait tout, et qu’elle était lasse de cette complexité.

RP TERMINE pour Rachel

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Foudre et Flingues [pv Caitlyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Passation : Caitlyn Elioth [Caitlyn Elioth - Rachel Summers]
» FOUDRE (LSD)
» Nobody's Halloween {Amy, Caitlyn, Kaede, Kaya, Rachel}
» FOUDRE - L 9011 (TCD)
» Croyez vous au coup de foudre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: