AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lilian D'Eyncourt - Etranges amitiés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilian D'Eyncourt
Neutre Delta-Epsilon
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Lilian D'Eyncourt - Etranges amitiés   Sam 13 Juil - 16:41

[Quelques personnages déjà apparus dans mes RP et que je garde en pnj récurrents puisqu'ils très proches de Lilian. Les descriptions sont susceptibles de s'étoffer si d'autres éléments apparaissent à la suite d'un scénario.]


    Méli-Melo alias Pierre-Alexandre de Ravenelle
    F E A T . Paul Boch

      Age, date et lieu de naissance : 1988 en Louisiane
      Groupe : Neutre
      Pouvoir : Hypnose : Mélo est capable de plonger dans un état d’hypnose toutes les personnes dont il peut capter l’attention. Une fois sous contrôle, il sera capable de leur faire dire ou faire à peu près tout ce qu’il désire. En touchant leur inconscient, ses victimes ont le sentiment de suivre un raisonnement logique à leur réveil et ne remarquent pas la manipulation dont elles ont été les victimes puisque leur inconscient aura tout raccordé lui-même.
      Métier : Assistant de Lilian, ce qui va de l’attaché presse au directeur commercial. Il a plusieurs casquettes et peu les changer au besoin, même si sa préférée reste la négociation – truquée – des contrats.
      Qualités : Aucune ? Ou plutôt, disons que sa verve et son culot peuvent être considérées comme de grandes qualités dans sa profession.
      Défauts : Jaloux, égocentrique, manipulateur, menteur, mesquin, envieux, capricieux, etc. Enfin, vous avez compris.
      Signe(s) particulier(s) : Mis à part un certain (mauvais) goût pour les tenues très colorées, les autres sont à trouver.
      Célébrité suggérée? : Paul Boch
      Statut : Libre




      © crédit de l'avatar





      - C A R A C T E R E . D U . P E R S O N N A G E -
      Avec Mélo, une chose est certaine, il adore son pouvoir et n’hésite pas à en abuser. La facilité avec laquelle il peut transformer ses interlocuteurs en pantins pour les plier à tous ses désirs l’a rendu excessivement cynique et très paresseux socialement. Pourquoi prendre le temps de créer une amitié si on peut l’obtenir d’un claquement de doigts un jour de solitude ? Il méprise à peu près tous ceux qui n’ont pas son intelligence et peine à considérer les non-mutants en êtres humains. D’un sens moral très limité, il applique à merveille le proverbe : « La fin justifie les moyens ». Toutes les considérations éthiques semblent glisser sur lui. Mélo adore se donner en spectacle, et se moquer ouvertement des autres.
      Cependant, son sens de l’initiative reste très limité. C’est un suiveur qui a besoin de se trouver un genre de modèle, une personne à admirer, quelqu’un avec qui partager une relation unique et privilégiée. La fissure mentale que peut traduire cette attitude se manifeste par une possessivité assez prononcée, une tendance dérangeante à vivre à travers les « exploits » de l’autre plutôt que ses actes. Il a sans cesse besoin de se sentir approuvé. [Le reste est à la libre interprétation]

      - P H Y S I Q U E . D U . P E R S O N N A G E -
      Plutôt beau garcon, Mélo présente un visage à la fois fin et dur : front droit, joues creuses, les yeux enfoncés et les paupières très ouvertes. Son regard vert d’eau est d’un glacial qui ne met pas franchement en confiance, même lorsqu’il s’efforce à sourire aimablement en chassant une raillerie très naturelle à ses lèvres.

      - H I S T O I R E . D U . P E R S O N N A G E -
      La vie de Mélo est faite de nombreuses parts d’ombres. Il semble que le mutant ait fait une croix sur son passé, sa famille, et ne souhaite définitivement plus le rappeler à ses souvenirs. Son véritable prénom est presque tombé dans les limbes de l’oubli. Il l’utilise à contre-cœur pour les affaires administratives. Né en Louisiane dans une famille à particule nostalgique de ses lointaines origines françaises, il semble que le jeune homme ait dû suivre une éducation plutôt stricte à laquelle sa faiblesse de caractère n’est jamais parvenue à s’émanciper réellement.
      Tout a basculé après son entrée à l’université. Assez brillant pour entrer à Harvard, Pierre-Alexandre avait à cette époque le profil type du fils à papa bon à être bizuté. En découvrant son pouvoir et sa vivacité d’esprit, Lilian l’a pris sous son aile à sa façon, en lui ouvrant les clés d’un monde sans limites. Pierre-Alexandre était mort, Mélo naquit, avec tous les déséquilibres qu’une enfance tardive éclatée trop vite peut causer.




      - Avec Lilian D’Eyncourt -
      Les liens qui unissent les deux hommes sont des plus tordus. Lilian a été une sorte de mentor pour Mélo qui continue à le suivre un peu partout et vit presque chez lui (enfin… sur le palier d’en face, en théorie) depuis près de trois ans. Certaines personnes les supposent ensemble, mais les choses sont loin d’être si claires. Vis-à-vis de Mélo, Lilian n’a jamais rien éprouvé. Il ne voit en lui qu’une sorte de gamin brisé dont le pouvoir est d’une grande utilité et la compagnie très divertissante. Puisqu’il ne supporte pas la solitude, sa présence l’arrangeait jusqu’à une époque encore récente. Depuis près d’une année en revanche, le jeune homme aimerait retrouver une certaine indépendance à sa vie et se trouve pris à son propre jeu. Il n’est pas dit que Mélo, qui le voit désormais comme une sorte de propriété lui revenant de droit, ait l’intention de partager. Sous cet angle, ses pouvoirs prennent une tournure assez inquiétante pour ses affaires.


_________________

... Et moi je continuerai à resplendir comme une figure brillamment absurde, dans un monde sans signification ... (The beautiful and damned)


Dernière édition par Lilian D'Eyncourt le Dim 14 Juil - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian D'Eyncourt
Neutre Delta-Epsilon
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Lilian D'Eyncourt - Etranges amitiés   Sam 13 Juil - 17:17


    Delia Sutherland alias DeathSworm, The QueenF E A T . C E L E B R I T E

      • Age, date et lieu de naissance : 1989, Etats-Unis [ville au choix] • Groupe : Neutre pour l’instant, possibilité d’en faire une confrériste • Pouvoir : Certains insectes et arachnides pondent leurs œufs sous la peau d’un hôte mais, celle de Délia attire toutes les espèces, il n’y a pas d’organisme plus parfait que le sien pour couvert les charmantes larves en gestation. Au contact de sa mutation, le code génétique des œufs sont multipliés, leur développement est accéléré, et ses créatures gagnent en résistance. Une fois sortis, ils forment un essaim, une communauté dont elle est le seul et unique cerveau. • Métier : Biologiste (en thèse) • Qualités : Studieuse, cultivée, patiente, calculatrice • Défauts : Froide, réservée, sens moral limité • Signe(s) particulier(s) : [A l’imagination du joueur] • Célébrité suggérée? : Au choix • Statut : Libre


      © crédit de l'avatar





      - C A R A C T E R E . D U . P E R S O N N A G E - Toujours sur la réserve, Delia n’en dévoile jamais beaucoup sur elle, rien de plus que ce que les codes sociaux exigent d’elle la plupart du temps. Rien ne semble pouvoir l’atteindre et sa passion pour les insectes est, semble-t-il, la seule chose qui régisse sa vie. Très digne, trop fière, elle est surtout très exigeante en matière de relations humaines, les sarcasmes fusent très vite lorsqu’on essaye de l’approcher, et il faudra trouver la bonne manière d’y répondre pour espérer nouer un semblant d’amitié avec. Il sera très difficile d’en obtenir davantage tant ses barrières sont farouchement dressées. Certainement très sensible dans le fond, elle a les moyens de se montrer d’une cruauté sans égal par le biais de ses amis insectes si elle se sent menacée.- P H Y S I Q U E . D U . P E R S O N N A G E - Peau d’ivoire, cheveux cuivrés et grands yeux verts, Délia est une froide beauté qui fascine plus qu’elle n’attire. D’apparence, on la trouve juste ce qu’il faut pour ne pas la juger maigre. Une taille de mannequin dira-t-on, aux côtes légèrement saillantes et à la poitrine plutôt discrète. On l’observe de loin et l’approche peu. Une impression de menace, de distance, a souvent raison des cœurs les plus ardents.- H I S T O I R E . D U . P E R S O N N A G E -  A l’instar de Mélo, Delia reste marquée par une enfance compliquée et, puisqu’elle s’est autorisée quelques confidences à Lilian nous pouvons en apprendre un peu plus, ouvrir une porte sur ces genres de drames qui se jouent parfois dans la haute. Delia est la fille d’un mannequin de 22 ans et d’un politicien de haut rang qui se payait le luxe d’une double vie. Sa mère en était folle amoureuse, on lui avait fait miroiter un divorce qui ne venait jamais. Alors sa mère fit de plus en plus de bêtises pour apaiser sa peine et attirer la pitié de cet homme qui refusait d’être entièrement à elle, ce furent d’abord quelques verres de trop, des nuits qui finissaient en larmes au téléphone, puis des coups d’un soir, presque au nez de sa fille, qui se sentait troublée sans comprendre, et dont l’existence devenait de plus en plus secondaire. Lassé, le politicien finit par la laisser tomber sa mère. Elle avait tout juste 30 ans, la fin de sa carrière approchait, la drogue s’en mêla, puis un accident de voiture. Delia avait onze ans et personne pour veiller sur elle. A propos de son père, elle ne dit rien. Ce fut l’enquête ouverte à la mort du mannequin qui permit de retrouver sa trace. Il refusa catégoriquement d’entendre parler d’elle, on la plaça donc dans un foyer d’accueil.Ses pouvoirs se manifestèrent pendant cette grande période de trouble, comme une révolte intérieure qui ne demandait qu’à sortir. Ce fut d’abord assez discret. Les jours de beau temps, les insectes venaient pondre sur ses bras des œufs qui écloraient dix minutes plus tard. Elle fit de son mieux pour cacher cette horreur, quitte à garder un col roulés par 30°C. Son corps lui inspira très vite la plus profonde des aversions mais, paradoxalement, elle trouva un refuge dans sa mutation et se prit d’une étrange affection pour les insectes qui, au moins, l’appréciaient assez pour lui confier leur progéniture.Son adolescence très solitaire fut troublée vers ses seize ans avec l’arrivée très inattendue de son père, récemment divorcé. Déçu par son fils aîné, il la reconnut pour fille, lui offrit une bourse d’études et même un appartement. Leurs relations sont à ce jour très respectueuses des deux côtés, même si Delia lui cache sa mutation de crainte d’être à nouveau rejetée.Elle dédie ses études supérieures dans les insectes et connaît chaque espèce du bout des doigts. Sur le plan personnel, peu de choses sont à relever. On lui connaît une liaison très espacée avec Lilian, mais, pour le reste, sa vie semble assez abyssalement vide.


      - Avec Lilian D’Eyncourt - Pour Lilian, Delia a d’abord été un oisillon à apprivoiser voilà quatre ans, à cause d’un simple jeu de séduction qui l’envoie presque toujours vers des cas désespérés compliqués à conquérir. Avec le temps, une complicité très forte s’est tissée entre eux mais, si quelques écarts sont autorisés, il n’a jamais été question d’autre chose que d’amitié. D’un système de pensée à assez proche du mutant, Delia semble accepter le contrat implicite, au point de s’effacer souvent plus de six mois. Que fait-elle ? Lilian la soupçonne de travailler sans chercher à rencontrer d’autres hommes ni de femmes, ce qui l’incite à maintenir des rencontres très espacées. Malgré le profond respect qu’il a pour elle, il la sent trop brisée et instable pour ne pas garder quelques méfiances vis-à-vis de ses possibles réactions et de son inquiétante mutation. Il sait néanmoins qu’il garde en elle une alliée de choix en cas de problème.


_________________

... Et moi je continuerai à resplendir comme une figure brillamment absurde, dans un monde sans signification ... (The beautiful and damned)


Dernière édition par Lilian D'Eyncourt le Lun 9 Mar - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian D'Eyncourt
Neutre Delta-Epsilon
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 03/04/2012

MessageSujet: Re: Lilian D'Eyncourt - Etranges amitiés   Dim 14 Juil - 12:57


    Iphigenia PowellF E A T . C E L E B R I T E

      • Age, date et lieu de naissance : 1995, Etats-Unis [ville au choix] • Groupe : Neutre pour l’instant, peut devenir confrériste ou élève de l’institut. • Pouvoir : Connectée à plusieurs réalités, Iphigenia a le pouvoir de faire disparaître et les faire réapparaître ailleurs tant qu’elle en garde une bonne mémorisation (celle-ci étant limitée en nombre et en temps, au-delà, l’objet envoyé sur un autre plan sera perdu ou retrouvera sa place dans la bonne dimension). • Métier : Etudiante, Serveuse à Mutan Town • Qualités : Joviale, pétillante, volontaire, fiable • Défauts : Un peu colérique, susceptible • Signe(s) particulier(s) : Du fait de son pouvoir, la jeune fille a un corps presque transparent, ce qui lui vaut de se faire surnommer « Hologramme ». • Célébrité suggérée? : TwiggXstock • Statut : Libre


      © crédit de l'avatar





      - C A R A C T E R E . D U . P E R S O N N A G E - A première vue, la jeune fille est une adolescente bien dans sa peau même si elle n’en perd pas pour autant un goût pour le rock’n’roll et la rébellion. Elle semble avide de vivre, plutôt positive et rapide d’esprit (une spécialiste des réponses du tac au tac). Sa condition mutante et le rejet de sa famille est une chose à laquelle elle semble être résignée et, même si ce n’est pas toujours facile – quoiqu’elle essaye de le cacher – elle désir profondément avoir les mêmes chances que tous dans son futur. Evoquer la transparence de sa peau la rend cependant très susceptible, et elle a peur de finir oubliée ou négligée à cause de son apparence fantomatique.- P H Y S I Q U E . D U . P E R S O N N A G E - Malheureusement pour elle, Iphigenia ressemble plus à une projection holographique qu’à un être humain. Elle est pourtant bien faite de chair et de sang même s’il semble que ses fonctions sensorielles soient réduites de 50% par rapport à un être humain normal. Cet inconvénient ne l’empêche cependant pas de rester très souriante. Elle aime se teindre les cheveux dans des couleurs vives et porter des tenues rebelles et extravagantes pour s’efforcer d’être remarquer et ne pas devenir une personne trop secondaire et évanescente.Sur la question du bien et du mal, son avis n’est pas très tranché, malgré une générosité de caractère évidente.- H I S T O I R E . D U . P E R S O N N A G E - Née dans une famille de hauts fonctionnaires du New-Jersey, Iphigenia a eu une enfance plutôt heureuse et sans histoire jusqu’à l’apparition de son pouvoir vers ses quinze ans. Militants anti-mutants, ses parents lui ont fait clairement comprendre qu’ils ne voulaient plus la revoir, préférant faire passer sa disparition pour une fugue ou un enlèvement plutôt qu’avoir à assumer d’avoir engendré un être de son espèce. Mise à la rue, elle s’est réfugiée dans un lieu connu pour être fréquenté par les mutants afin d’appeler à l’aide. C’est là que Delia l’a trouvée et a eu l’idée de l’envoyer à New-York où elle savait que Lilian et Mélo pourraient assurer sa protection, étant donné qu’il était plus prudent de mettre une certaine distance entre sa famille et elle. La jeune fille vit aujourd’hui dans le même immeuble que les deux mutants en suivant les cours du lycée par correspondance (elle a perdu une année). Afin de ne pas rester trop enfermée et de vivre comme les autres, elle s’est trouvée un petit boulot à Mutant Town malgré les mises en gardes de Lilian.


      - Lilian D’Eyncourt - Avec Iphigenia, les liens sont plutôt amicaux et même assez naturels. Tout en menant une vie assez indépendante – ce qui arrange chaque parti – l’adolescente est vite devenue un membre privilégiée d’une curieuse famille de mutants orphelins. Elle n’est pas dupe des activités des deux hommes mais leur porte assez d’affection pour ne pas y voir précisément le mal et se sentir de leur côté. Pour Lilian, c’est surtout un pouvoir de plus sous la main. Et, même s’il n’est pas encore tout à fait maîtrisé, ça compte.


_________________

... Et moi je continuerai à resplendir comme une figure brillamment absurde, dans un monde sans signification ... (The beautiful and damned)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lilian D'Eyncourt - Etranges amitiés   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lilian D'Eyncourt - Etranges amitiés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les différentes facettes de l' AMItié
» Votre définition de l' Amitié
» chez Kiki (au fil de l'amitié)
» l'amitiée
» Lilian Thuram

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Postes Vacants :: PVs des membres-
Sauter vers: