AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Dim 30 Juin - 21:13

▬ EXODUS ▬
MUTANT-KIND SHEPHERD

« Yes, you are mutch, mutch more than human ! You are the Exodus ! The journeyman bridging the chasm between a ancient pass an a distant inevitable future ! That's why your destiny transcends humanity ! Embrace it and the fire of your life will burn forever ! »
Scarab to Benett du Paris – Black Knight: Exodus #1




© Marvel


    NOM : Du Paris

    PRENOM : Benett

    ALIAS ET SURNOM : Exodus

    AGE : 874 ans (757 de stase, 117 vécus et 35 ans d'apparence)

    DATE DE NAISSANCE : 15 janvier 1139

    METIER : Ex-Chevalier / Ex-Propriétaire Terrien / Ex-Croisé / Ex-Serviteur d'Apocalypse /  Membre de l'Ordre du Temple / Terroriste et criminel confrériste mondialement recherché / Acolyte et chef des Acolytes de la Confrérie des Mutants de Magnéto / Fondateur et directeur de la branche asiatique de la Confrérie des Mutants d'Exodus (Dissoute).

    NATIONALITE : Anciennement sujet du Royaume de France, actuellement sans papier ni nationalité.

    GENRE : Masculin

    CLAN : Acolyte
     

Pouvoirs :

« - Blindfold, what can you tell me about this guy ?
- He looks like an angel. A mad, scary angel.
- Do you see his powers ? What can he do ?
- Anything he wants. »

Blindfold to Wolverine&Rogue about Exodus – X-men Legacy #261

Description :
(Cliquez sur l'intitulé du pouvoir pour dérouler le descriptif détaillé)

Pouvoirs Physiques : Exodus possède quelques pouvoirs n'étant pas liés de prêt ou de loin à ses pouvoirs psychiques. Ce sont des capacités physiques qui ont été décuplées par un puissant mutant il y a de cela des siècles.

  • Régénération:
     
  • Force:
     
  • Résistance:
     
  • Endurance:
     

Pouvoirs Psychiques : Sa puissance psychiques est titanesque de telle sortes que des flammes psychiques violettes l'enveloppent généralement constamment, émanant de ses yeux, si il ne fait pas l'effort de contenir sa puissance. Sa forte volonté filtre sur le plan astral et influe les personnes autour de lui suivant leurs force de volonté soit en leur inspirant de la peur, soit du respect ou de la confiance suivant leurs allégeances et la situation. Quoiqu'il en soit il est impossible de le sous-estimer et il joue inconsciemment avec cette image. Pour éviter que cela ne soit trop violent et que cela blesse d'autres personnes il s'est lui même placé des sceaux psychiques et physiques qui se manifestent par des bandes noires au dessus de ces yeux. Lorsque ces bandes disparaissent – ce qu'il peut aisément contrôler – il est plus apte à libérer sa pleine puissance. Avec il est réduit à la moitié de sa puissance pour ses actions demandant plus de concentration.

▬ Télépathie Il fait parti des très bons télépathes mutant, mais n'est pas le meilleur ni parmi les dix meilleurs. Il n'est pas non plus le plus subtil utilisant ses pouvoirs télépathiques plutôt grossièrement il peut cependant résister aux attaques des meilleurs et faire durer des combats contre des télépathes Omégas possédant la force Phénix, contre Xavier ou des entités extrêmement puissantes ; mais il en ressortira très affaibli et même parfois vaincu. Cependant en ce qui concerne les télépathes de niveau inférieur aux principaux il peut les surclasser et user de sa télépathie plus facilement sur eux. Ce niveau de puissance s’applique dans cette partie pour toutes les résistances à ses applications. Je ne reviendrais plus dessus.

  • Lecture:
     
  • Traque:
     
  • Dissimulation:
     
  • Illusion:
     
  • Lien empathique:
     
  • Altération:
     
  • Bouclier psychique:
     
  • Rafales psychiques:
     
  • Contrôle mental:
     
  • Possession télépathique:
     
  • Projection astrale:
     
  • Téléportation:
     
  • Renforcement émotionnel:
     

▬Télékinésie Il est un plus grand télékinésiste que télépathe même si à son niveau cette différence reste infime il est classé 100+. C'est à dire qu'il peut soulever, presser et tracter par télékinésie plus de cent tonnes de matière. Sa télékinésie peut s'appliquer aux gaz, aux liquides et à la matière en générale. Même si lorsqu'il n'utilise il n'a pas une grande précision, dans certains cas d'utilisation elle a une précision de l'ordre atomique et même au delà. Il découle de ce pouvoir une manipulation des spectres électromagnétique lui confèrent de puissantes capacités destructrices.  

  • Sens télékinétique:
     
  • Assemblage/désassemblage intuitif:
     
  • Attaques télékinétiques:
     
  • Désintégration télékinétique:
     
  • Bouclier télékinétique:
     
  • Lévitation:
     
  • Contrôle du spectre électromagnétique:
     
  • Renforcement physique:
     

Pouvoirs métaphysiques : Sa force de volonté et son gigantesque potentiel le rendent capable de prouesses qui peuvent être résumées en une sorte de manipulation des énergies psychique et vitale.

  • Absorption psychique:
     
  • Drainage d'énergie vitale:
     
  • Restitution d'énergie vitale et psychique:
     

Niveaux de  maitrise : Parfaite car c'est de par une maîtrise parfaite qu'il a pu atteindre un tel niveau de puissance et non grâce à un potentiel certes gigantesque mais non illimité.

Lien entre les Pouvoirs : TGCM.

Utilisation Ingame : Les pouvoirs d'Exodus sont puissant, beaucoup trop puissant pour être utilisé n'importe comment. En jeu, l'utilisation des pouvoirs ne se fera qu'à hauteur de 10% des capacités (Télépathie mineure, Téléportation, Vol). En cas de conflit plus intense je m'engage à ne faire  sauter le verrou psychique d'Exodus (verrou le limitant à 50%) qu'avec l'accord du staff.


Description Physique :

Apparence : Exodus est un homme qui dégage beaucoup de charisme que ce soit par l'extraordinaire puissance de ses pouvoirs, par sa réputation et même par sa stature, sa démarche et son regard. Il mesure 1m82 et pèse 88 kilos. Ce poids est en parti du à son imposante musculature très athlétiques et ses tissus naturellement plus solide et résistant que la moyenne. Sa peau est rouge, un rouge sang, inquiétant et renforçant une image tout aussi inquiétante de son visage et de ses expressions. Ses yeux sont également peu commun. Il n'a pas de pupilles ni de rétine et ils sont donc blanc, totalement. Cela vient de sa manipulation par un puissant mutant ainsi que sa stase dans les monts Alpins qui ont altérés son apparence. Sa longévité et ses nombreuses régénérations ont rendue sa peau rouge tandis que l'absence de lumière à transformé ses yeux. Cela ne veut pas pour autant dire qu'il ne voit plus comme tout le monde. Ses pouvoirs psychiques, de régénération et ses sens télékinétiques lui ont permis de retrouver très rapidement la vue même si ses yeux n'ont pas retrouvés leurs apparence naturelles. Exodus a un visage très carré avec des arrêtes franches aussi bien au niveau du nez, aquilin, du menton, double, et du front. Son nez présente une bosse sur le dessus lui donnant un air de bagarreur ou de boxeur. En effet lorsqu'il n'était qu'un humain son nez fut brisé lors d'un combat et puisque ses pouvoirs se sont manifestés après ils ont maintenu cette apparence. Ses lèvres sont plutôt fines même si sa mâchoire est carrée. Ses dents blanches contrastant avec son teint ne laisseront que rarement voir un sourire. Sa lèvre supérieure peut se lever en signe de mépris ou de dégoût. Sa voix est rauque et très grave, presque caverneuse. Elle vient du fond de ses entrailles, c'est la voix d'un Templiers qui arrivait à se faire entendre même sur un champ de bataille. C'est la voix d'un homme posé qui sait haranguer des foules et motiver des hommes. Un discours lent et distinct ainsi qu'une prononciation parfaite même si il utilise énormément de mot français que la langue anglaise à reprise. Son facteur régénérateur lui donne une apparence d'homme de trente ou quarante ans alors que la réalité est bien différente. Il a donc quelques rides sur ce visage marqués par les combats et l'expérience d'un guerriers qu'il était avant de devenir un puissant mutant. Ses sourcils sont noir et épais, soulignant ses expressions. Il a des cheveux mi-longs noir. Ses mains sont imposantes et très fortes tout comme ses jambes et ses bras. Sa démarche est la démarche d'un chevalier portant plus de cinquante kilos d'équipement sur le dos mais également la fierté de son rang et de son devoir. La tête haute, le torse en avant sa stature et sa démarche vient d'un autre temps et est parfaitement droite. Il est toujours prêt au combat, toujours à l’affût même lorsque ses bras son croisés. Lorsqu'il utilise son pouvoir sa gigantesque force psychique se manifeste sous forme de flammes psychiques passant du bleu au violet et émanant de son corps et de ses yeux. Sa concentration lui fait froncer les sourcils et il affiche souvent une expression rageuse bien qu'il n'éprouve que rarement ce sentiment. Les dents serrés et le front plissés il exprime plutôt la concentration physique et la soif du combat. Ce n'est pas de la haine pure, de la colère bête et naïve non, c'est l’expérience d'un guerrier, d'un templiers, prêt à donner jusqu'à sa vie et faisant face à tous les dangers. Ses habits sont aussi un mélange témoignant de l'écart qu'Exodus fait entre le temps. Il porte une combinaison dans ce qui semble être des molécules instables et qui lui avait été donnée par le mutant puissant qui a éveillé ses pouvoirs et disposant d'une technologie très en avance sur son temps. Parfois noire, elle peut aussi être rouge et noire sur les côté ou bien rouge marqué d'une large et grande croix dorée sur le devant. Par dessus il porte des épaulettes, des brassards, des coudières et des jambières dorées en métal travaillé et robuste. Une épaisse cape blanche est attachée avec une broche en métal alors que ses bottes de cuir renforcées de plaques d'acier passent sous les jambières recouvrant jusqu'au genou. Dans son dos il porte une longue épée à deux mains qu'il peut manipuler sans difficulté d'une main. Forgée par le meilleur forgeron des Templiers, elle semble frêle et quelque peu ébréchée, mais inconsciemment : Benett recouvre ses habits et son épée de son pouvoir télékinétique les protégeant et renforçant leurs résistances à un niveau pouvant encaisser la pleine puissance d'Exodus. Son épée devient alors un instrument très tranchant même si Exodus ne s'en sert que rarement. Tout cet accoutrement ne le gène en rien il est capable de manipuler tous les objets individuellement et inconsciemment. Il a également porté des armures de chevalier et cela lui semble bien plus léger.

Signes Particuliers  : Sa peau est rouge sang et ses yeux sont totalement blancs. Il possède de nombreuses cicatrices sur le corps bien qu'aucunes d'elles ne soient dans son dos. Il les a eu lorsqu'il était un chevalier et non un mutant puisque depuis il régénère sans laisser de traces. Au dessus de ses yeux, sur chaque arcades, se trouvent quatres bandes noires fines verticales semblables à des tatouages. Il s'agit en vérité de la manifestation physique du sceau – ou verrou – psychique qu'Exodus s'impose naturellement afin de limiter la puissance psychique qu'il laisserait émaner naturellement sur le plan physique et psychique. Ces bandes noires disparaissent lorsqu'Exodus use de ses capacités à son maximum.


Caractère :

Mental :

« It's inevitable... Soon...Very soon... Mutantkind must be as one. »
Exodus – X-Men Legacy #263

Pour comprendre le mode de pensée, l'idéologie, le mental et la psychologie d'Exodus vis à vis du monde et de tout ce qu'il contient, il faut prendre en compte son histoire, ses pouvoirs et surtout le fait qu'il a vu de ses yeux les conséquences de six siècles d'évolutions de l'espèce humaine. Bien sur, il n'a pas vu le déroulement de cette évolution, mais directement les conséquences. Tel un voyageur temporel il fut comme téléporté dans notre monde contemporain bien qu'il vienne directement d'une époque révolue ou des idéaux, des schémas de pensées et des valeurs étaient différentes. Aujourd'hui nous considérons ces formes de pensées comme dépassées. Et le simple terme, moyenâgeux, prend un sens très négatif. Mais aux yeux de Benett du Paris, ces valeurs étaient aussi respectables que celles qu'il découvre – parfois avec effroi – aujourd’hui. Les pouvoirs également, sans oublier la manière dont il les a obtenu, font de lui quelqu'un qui possède bien d'autres préoccupations et une vision beaucoup plus globale qu'un être humain lambda. Il a connu des forces bien supérieur à la sienne pourtant reconnue comme redoutable et il sait ce qu'il advient de convoiter l'unique puissance. Son histoire également et le fait qu'il soit délivré de sa stase par le mutaniste Erik Lensherr a conditionné pour beaucoup sa vision du monde. Il eut beaucoup de mal à s'en défaire et il dut parcourir le globe pour finalement se faire ses propres opinions et adapter sa vision archaïque à ce monde nouveau.

Généralités : Homme calme, mesuré, posé. Exodus est l'archétype de la maîtrise. À  tous les niveaux il incarne la maîtrise de soi. C'est bel et bien évident dans son utilisation de ses capacités mais cela l'est aussi face aux événements et face aux émotions. Peu importe ce qu'il se passe, que ce soit la fin du monde et la destruction totale il gardera toujours son calme. Chez lui les émotions ne sont plus primordiales, il les a transcendées et elles ne lui apportent plus que des renseignements ou – lorsqu'elles viennent des autres – de la puissance. Il n'a plus peur et cette maîtrise presque absurde tellement elle est exagérée rend son être vide d'humanité et de cœur. Pourtant il en a, un cœur, il ressent les émotions comme vous et moi mais il les maîtrise parfaitement, totalement. Il ne se laissera jamais guider par elles, contrôler par elles. Cela a pour conséquence qu'il a toujours un discours calme et posé. Même si il peut élever la voix pour se faire entendre cela n'implique pas qu'il s'énerve. Discours froid et relations sociales froides également. La question n'est pas de parvenir à percer sa carapace pour lui arracher un sourire ou une amitié, non, la question est de ne pas partir du postulat qu'aucune réaction apparente équivaut à aucune réaction. Il faut croire en l'homme et imaginer que son attitude le touche sans espérer de retour. Amitié et amour sont loin d'être des notions oubliées par Exodus, au contraire et même paradoxalement à son attitude diront certains. Il faut savoir qu'il voit chaque mutant comme son fils ou sa fille qu'il doit guider et protéger. Ce lien est d'autant plus renforcé pour ses proches collaborateurs et amis qui peuvent se qualifier de tels lorsque c'est leurs prénoms ou alias qui est utilisé par Exodus et non un poli et froid « madame », « mademoiselle » ou « monsieur » suivit du nom de famille. Cela dit, cette froideur émotionnelle concerne les émotions fortes et qui peuvent détourner un homme de ses objectifs, qui peuvent le déconcentrer et le gêner. Pour ce qui est des émotions plus anodine comme la satisfaction, la fierté, le regret et le remord dans de faibles proportions ; Exodus – bien que parfaitement à même de les contrôlés – ne prend pas cette peine et les laisse apparaître même parfois sur son visage ou dans ses mots. Du moment que cela ne gène en rien ses plans et ses devoirs cela ne fait que le rendre plus humain et c'est quelque chose qu'il sait important surtout auprès de ses suivants qui ont besoin de figures humaines au sens sentimental du terme auxquelles s'accrocher et à qui s'identifier. Pour ce qui est des plaisirs et des choses qu'il n'aiment pas on peut noter qu'il a gardé le comportement d'un chevalier – noble certes – mais du douzième siècle. Il fait passer ces comportements plus primitifs bien que plus humain toujours après ses devoirs et ses objectifs mais lorsque ces libertés lui sont offertes on peut découvrir un homme aimant manger et bien manger. Viandes, poissons il ingurgite généralement une quantité phénoménale de viande aussi rouges que lui. Fut un temps ou il aimait à bien dormir mais ses pouvoirs ont prit le dessus lui permettant de se satisfaire que de quelques heures voir quelques dizaines de minutes de sommeil. C'est un homme propre... pour les coutumes françaises du douzième siècles. Sa régénération lui permet de consommer immédiatement tout ce qu'il ingère dans son estomac lui évitant toutes envies naturelles. Il ne transpire jamais et bien qu'il ne se lave qu'une fois ou deux par semaine il reste toujours présentable avec la particularité de ne pas sentir aussi fort que ses compagnons de croisades. On peut noter que les flammes psychiques et physiques qui parfois émanent de son corps se chargent de le maintenir dans les normes de salubrité même au cas où il devait partir sur une planète quelconque pendant quelques années. Pour ce qui est des femmes, là aussi il a gardé un comportement très médiéval. Si la conjoncture était plus favorable à de telles frivolités il n'hésiterait pas à s'y adonner. Aimant la bonne chaire, les peaux blanches et charnues d'une ou plusieurs jeunes femmes il est loin des comportements qu'on trouve dans les récits de Chrétiens de Troyes pour fillette de château. Entreprenant parfois, méprisant souvent, il se voit éviter des vestes et des situations embarrassantes par ses propos bourrus de part ses pouvoirs et son rang. Bien sur, avec le temps il s'est habitué aux coutumes du vingt-et-unième siècle et évite de perdre du temps dans ce qu'il considère malgré tout comme des futilités.
La religion est bien plus qu'une croyance, elle permet de donner de l'espoir et une cohésion à un peuple. Faire croire c'est avancer vers un but commun, c'est combattre les peurs. Les religions ont toujours servit, en tout temps, à donner au bas peuple cet espoir et ces croyances nécessaires à a progression des sociétés et à l'évolution des valeurs. Aujourd'hui, les religions ne sont plus qu'un commerce, témoignant une fois encore le malaise que ce monde est parvenu à avoir. Les valeurs et la spiritualité doivent redevenir un centre d’intérêt commun. Mais aujourd'hui les Dieux n'ont aucun impacts, seul l’évolution et l’avenir peut apporter les croyances nécessaires au peuple Mutants. Exodus fut un catholique fanatique en son temps car c'était le seul moyen d'apporter la cohésion au royaume de France. Aujourd'hui, il est un mutaniste tout aussi fanatique et il se battra juste au bout pour ces croyances.

Le Pouvoir : Exodus est considéré pour beaucoup comme l'un des mutants les plus puissants. Avec Magnéto et Charles Xavier il fait parti de ces êtres qui tirent leurs puissances uniquement de leurs gènes et non de forces cosmiques ou d'avantages cybernétiques. Ce fait est important car il conditionne d'une manière toute particulière la pensée d'Exodus qui se fait donc bien plus large, ouverte et globale sur le monde. Il a pu, par exemple, parcourir le monde pendant des années pour le réapprendre et apprendre à le connaître de nouveau. Ses pouvoirs télépathiques lui ont permit de connaître énormément de cultures, de modes de pensées, de psychologies et il peut désormais en tirer certaines constantes suivant les cultures sans compter la connaissance titanesque qu'il a accumulé. Connaissance du monde aussi au niveau géographique car sa capacité de téléportation réduit chez lui les distances planétaires à l'échelle d'une ville. Il voit la Terre comme un endroit petit et réduit et il est aisé pour lui d'y voir la globalité aussi bien dans ses régimes politiques, économiques, ses conflits et ses coutumes, sa nature et ses évolutions. Il se place ainsi tel un demi-dieu au dessus des perceptions humaines pour visualiser la planète d'un seul coup d’œil. Il serait idiot de nier que de tels pouvoirs n'affectent en rien la pensées d'un homme. Mais ce n'est pas la seule et unique chose à prendre en compte dans les pouvoirs pour savoir ce qu'Exodus pense et comment il analyse des situations. Il faut également savoir comment Exodus a obtenu ses pouvoirs. Il les as obtenus après avoir passé un pacte avec une force encore plus démentielle que la sienne. Au début de sa vie, attirée par la puissance dans une quête où il pensait échouer il a renié certaines valeurs d'humilité pour s’adonner à une torture volontairement afin d'éveiller chez lui des gènes surpuissants latents. Apocalypse car il s'agit de lui, l'a mit au monde diront certains et Exodus ne serait rien sans lui. Néanmoins il a su rompre ce pacte, en tirant de lourdes conséquences et aujourd'hui, mieux que quiconque, il sait ce qu'il en coûte de se laisser aveugler par un objectif au point de s'abandonner aux bras d'une forces qui nous dépasse et d’accroître sa puissance. Sa volonté est ainsi faite et il jure par le serment protéger la Terre et ses populations des tentations de puissances. Cette puissance qu'il veut éloigner de la vénalité humaine et mutante est essentiellement au niveau de l'influence – politique et économique – et de l'asservissement d'autres peuples et races. On peut donc se poser une question essentielle : Quelle est la position d'Exodus vis-à-vis de la mutation ? Contrairement à son cas personnel, la mutation est pour lui un événement naturel et du moment qu'elle reste naturelle il faut la préserver, la protéger, car elle incarne le futur et l'avenir. Nier ces faits est dangereux car cela peut simplement mener à la fin d'une espèce et de l'humanité tout entière. Renier des faits naturels c'est également se soustraire à Apocalypse pour qu'il éveille en soit ce qu'on ne devait pas naturellement éveiller : c'est s'aveugler soi-même et nier la vérité. Dans le même cadre de pensée, l'utilisation des capacités ne doit pas être un problème. L'utilisation d'un don naturel est presque un devoir pour l'avenir de cette planète. Malheureusement cette liberté n'est pas encore acquise de la part de tentations extérieures à ces sources de pouvoirs et après l'influence du gain de puissance par les humains et les mutants aux esprits faibles et corrompus par des intentions démoniaques. Exodus est donc un défenseur de l'évolution naturelle de l'humanité en mutanité. Il se battra jusqu'à donner sa vie pour que ces faits naturels puissent perdurer. Il est le protecteur des tentations humaines. Le berger de la mutanité qui est ici sur Terre pour ramener dans le troupeau des personnes qui convoitent la puissance et le gain de puissance. Il est un ange en quête de rédemption qui accomplit dans cette époque à ses yeux futuriste sa tâche que ses capacités mutantes lui permettent d'accomplir, se rachetant par la même occasion de la tentation de puissance dans laquelle il est tombé et qu'il – de fait – combat désormais comme celui qui sait ce qu'il se passe après le pacte fait dans le sang et les larmes avec les Démons.
Pouvoir influer sur la vie et la mort peut paraître une capacité des plus formidables. Cependant, Exodus ne voit pas les choses de cette manière. Son fanatisme et ses croyances le pousse à se considérer comme vecteur d'une puissance divine, un élu qui doit s'acquitter de sa tâche. Jouer avec la vie et la mort doit être fait lorsque l'on connaît la valeur de ces deux choses. Car dans l'Univers – et pour Exodus – rien n'est anodin, tout a son rôle et sa place. La mort fait partie de ces concepts qui ont leur importance, ils rappels la faiblesse de l'Homme et du Mutant, l'inextricable fin plaçant tout le monde sur un pied d'égalité. Il pourrait user de la résurrection pour faire le bien, pour aider les personnes. Cependant, un proverbe dit bien que lorsqu'un homme est affamé, tu peux toujours lui donner du poisson pour qu'il vive une journée. Tu peux également lui apprendre à pêcher pour qu'il puisse ne jamais mourir de faim. La mort apporte de la tristesse aux proches du défunt. De la tristesse, de la haine, de la colère, du désespoir... Agir sur la mort c'est ôter aux familles, aux proches, tout ces sentiments qui les force à réfléchir sur leurs conditions, le pourquoi de la mort, les causes, les coupables... La mort d'un être cher fait ouvrir les yeux à ses proches sur ce qu'est véritablement le monde. Aider les familles en ramenant à la vie le défunt, c'est les guérir de toutes ces émotions fortes et malsaine le temps d'une journée, d'un mois, d'un an : jusqu'à ce que la dure réalité qu'ils n'ont pas eu à affronter les frappe encore de plein fouet. L'Humanité et la Mutanité ne peuvent pas tirer les bonnes conclusions de la mort et évoluer après elle sans qu'elle soit sous leurs yeux, réelle. Dans ce cadre, Exodus ne peut agir car ce serait fermer les yeux de ces familles. Cela peut paraître cruel mais c'est ainsi que les sociétés évolues. Il existe une exception c'est lorsque la mort d'un être est la faute pleine et entière d'Exodus. À ce moment il accepte d'user de cette capacité car il sait ce que veut dire la mort d'un de ses proches ou d'un être décédé par sa faute. Cela implique qu'il ait échoué et cela le pousse, même après la résurrection, à se remettre en question.

L'Humanité : L'Humanité est en pleine évolution naturelle et nécessaire vers ce que l'on nomme la Mutanité. Tous les Hommes et leurs descendants deviendront des mutants et sont des mutants potentiels. C'est ce que croit Exodus mais cela ne règle pas tous les problèmes. L'Humanité est malade, souffrante et s’apprête à muer car elle n'a plus les capacités de faire face au monde, à la réalité. Les sociétés sont malades, les systèmes corrompus, les économies branlantes et à travers son Histoire, toute la faiblesse de ces personnes s'est manifestée. Exodus est né humain, il a vécu des années en se pensant humain. Il sait ce que représente les doutes, les faiblesses, les émotions, les envies des humains. Ces choses qui les poussent à commettre d'irréparables erreurs. Le devoir de la confrérie est de guider le peuple mutant hors de leur ghetto, c'est de survivre à la guerre. Mais pour Exodus, il y a un enjeu bien plus grand : Celui de guider la planète vers l'évolution. Guider mutants et humains vers l'évolution en tout genre. Pour cela, l'humanité doit accepter le fait qu'elle est une espèce en voie de disparition. Mais c'est à eux de choisir comment ils disparaîtront. Ils peuvent faire la guerre et disparaître dans le massacre, ou laisser l'évolution faire son travail lors des renouvellements générationnels et disparaître sans douleur, sans tristesse et paisiblement. C'est ce choix qu'il est important que la confrérie explique. Les gouvernements doivent se soumettre pour arrêter les massacres, ils doivent écouter l'incarnation de l'évolution, ils doivent écouter le représentant légitime des Mutants derrière qui tous les Mutants doivent se rallier et se rassembler pour que l'avenir soit écrit. L'Humanité est orgueilleuse et ses élites trompent le peuple, l'aveugle, lui ment partout et tout le temps à travers des médias contrôlés et transmettant de fausses vérités. Ce système également doit être combattu, il n'est que le vestige d'une époque révolue où l'impérialisme atlantiste prédominait et dictait au monde entier sa loi à travers des guerres, des conflits, des massacres... L'Humanité n'est pas faible. Ils sont nos pères et nos paires, nos ancêtres et nos géniteurs. Ils sont le passé et l'Histoire et ne doivent ni être nié, ni être sous-estimé, ni être méprisé. Ils ne peuvent être nié car ils sont dans notre sang et leurs péchés coulent dans nos veines que l'on doit épurer. Ils ne peuvent être sous-estimés car cela reviendrait à sous-estimer les mutants, à sous-estimer leurs légitimités, leur devoir, leurs valeurs. Ils ne doivent pas être méprisés car c'est leurs armes, leur malheur, leurs péchés, leurs fautes. Ce sont les humains qui méprisent les mutants, rentrer dans ce jeu mènera le monde qu'à sa perte. Retourner les armes de l'ennemi contre lui c'est admettre que l'Humanité est un ennemi, c'est admettre que ses armes sont encore utiles, c'est admettre que l'Humanité a encore une raison d'être. Or, c'est faux, l'humanité se transforme et mue en Mutanité, naturellement et la Mutanité combattra l'Humanité avec ses propres armes : l'évolution.

La Mutanité : La Mutanité est divisée, incohérente et chaotique. C'est ces disparités qui mènent aujourd'hui le monde dans une guerre inter-raciale, une haine viscérale de l'un comme de l'autre. Le devoir de la Mutanité est de se rassembler, de s'unir derrière un leader, un guide. Magnéto est ce leader et Exodus est son bras droit. En tant que bras droit il s'est juré de rassembler les Mutants sur le droit chemin de l'évolution. Il en est devenu le berger, le croisé. En son temps, en son époque, les Croisés accompagnaient les pèlerins sur les lieux sacrés. Ils les protégeaient, les guidaient, les accompagnaient. Aujourd'hui, les Mutants sont devenus ses pèlerins sur le chemin de l'évolution. Ces nouveaux pèlerins doivent être guidés, protégés, accompagnés mais pour ce faire il faut les rassembler et c'est sa première quête. Exodus doit veiller à ce que la Mutanité ne commette pas les mêmes erreurs que l'Humanité. Il doit veiller à ce qu'ils agissent en mutant, en fils de l'évolution, du progrès et de la rédemption des péchés commis par leurs pairs humains. Ils ont ce fardeau sur le dos non pas pour les alourdir, mais pour leur rappeler à leurs devoirs car en tant que Mutant il y a un devoir à suivre, à garder en tête : celui d’œuvrer pour l'avenir, pour l'évolution. Celui de réparer les erreurs du passé, d'offrir aux descendants un meilleur futur, une meilleure société paisible et prospère. Mais ce bel idéal n'est rien si les mutants ne suivent pas leurs guides, si ils continuent de persister dans la voie des Hommes. Le don du gène X peut être une arme, un outil ou peut-être renié. Exodus œuvre pour que ce gène devienne l'outil de tout un peuple l'usant pour bâtir comme l'Ordre du Temple aurait toujours du faire à travers son influence mais d'où ils se sont tous détachés au profit du pouvoir. Exodus comprend le malaise, mieux que quiconque, que les mutants ont envers les humains. Ils les comprend et comprend les personnes de Mutant-Town qui ne font que survivre tant bien que mal. Et c'est cet exacte raison qui le pousse à œuvrer pour eux. Des terres sauvages s'ouvrent devant lui et devant la confrérie. La promesse d'un futur et d'une vie actuelle bien meilleure pour beaucoup de confréristes et de personne se ralliant au côté de Magnéto pour bâtir un nouvel ordre mondial, pour bâtir l'avenir.

Idéologie : Commençons par les X-mens, Xavier et l'Institut. Exodus ne les hait point et les respecte. Il respecte Xavier pour son idéal, pour sa cause et pour le combat qu'il mène. Mais il faut qu'il se rende à l'évidence que l'évolution est en marche et que les mutants doivent se rallier et ne plus rester passif dans l'espoir qu'une cohabitation est possible. Elle l'est, l'espoir est permis, mais elle n'ira pas plus loin que Mutant-Town, que ce ghetto. Xavier doit reconnaître ses erreurs et œuvrer avec son vieil ami pour l'avenir et non pour la sauvegarde d'une société malade et décadente. Les X-mens sont un merveilleux groupe de soldat qu'Exodus respecte également car il a créé lui même la même structure avec les Acolytes. Mais une fois encore, le temps des divergences et des rancunes doit être révolu, le temps de la réunification des mutants et le travail pour un monde nouveau doit avoir lieu. Les X-mens se rendront peut-être à l'évidence un peu tard. C'est ce qu'Eodus veut éviter à tout prix. Ces chevaliers modernes que sont les X-mens ont tout à offrir pour la cause mutante. Ils ont l'état d'esprit de véritables combattants qui se font de plus en plus rare dans la confrérie. Ils ont l'état d’esprit qu'Exodus a inculqué à ses Acolytes, à ses suivants. Ils se battent pour une cause et non pour des sentiments, ils ne se battent pas pour la haine et la vengeance mais pour les idées et pour les hommes, les femmes et les valeurs que cela représente. C'est cela que permet l'évolution, c'est cela que permet la mutation, le gène X. Il ne reste plus qu'à diriger cette formidable force, la guider, l'accompagner. C'est le devoir du Berger qu'est Exodus, c'est ce qu'il s'efforcera de faire jusqu'à ce qu'il soit rappelé dans sa tombe. L’institut est l’œuvre d'un homme et basée sur des valeurs, mais elle est bien trop petite, trop secrète, trop cachée. L'Institut devrait s’étendre à toute la société actuelle, elle devrait s'étendre sur toute la planète. Elle ne doit plus rester dissimulée car c'est un trop grand atout pour les génération future. La société et l'éducation planétaire devrait suivre ce même modèle et pour cela il faut guider le peuple mutant et instaurer un nouvel ordre et cela passera par la conflit si les humains – futurs mutants – ne l'acceptent pas, car le futur et l'avenir est trop important pour ne pas se sacrifier. Le Bureau des Affaires Mutantes est le dernier vestige d'une société à l'agonie tentant de préserver ses lois et ses systèmes obsolètes en rattrapant son retard à travers l'engagement de mutant qui continuent de s'éparpiller idéologiquement. Il est temps pour le monde d'arrêter ce modèle, de passer à l'étape suivante, de suivre l'évolution. Le Bureau des Affaires Mutantes n'est que les derniers remparts en ruines d'une justice trop ancienne. Les Purificateurs sont les véritables guerriers humains. Ils ont clairement choisi leurs camps et Exodus les respecterait pour leurs combat si ils n’étaient pas tous envahi par la haine, par le Diable et par la vengeance. Endoctrinés ils ne sont plus lucides et leur combat pouvant paraître aux yeux d'Exodus, noble, de devient plus qu'une abomination sans nom. Ces personnes sont les cellules cancéreuses de la société actuelles, leurs derniers rejetons amorphes, sans cervelle et corrompu par un système lui-même défaillant. Il faut les aider, et lorsque ce ne sera pas possible, les combattre. Cependant, le combat contre ces personnes ne doit jamais se faire avec les mêmes armes qu'eux. On ne combat pas la haine par la haine sans l'attiser. En cela, Yggdrasil est une erreur qu'Exodus déplore mais comprend. Les mutants ont agis en humains, ils ont répondu à Mutant-Town qui était un acte de haine, par un autre acte de haine. Il n'ont fait qu’attiser les flammes risquant de plonger le monde dans le chaos. Une autre gangrène à soigner ou éradiquer si cela ne suffit pas, ce sont – aux yeux d'Exodus – les mafias, les groupuscules et les mercenaires qui ne font que profiter de l'évolution pour s'installer plus confortablement dans ce système qu'ils devraient changer. Ces personnes sont corrompus et il faut leurs venir à tout pris en aide. Le combat est rude mais le rassemblement de la mutanité passe par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Lun 1 Juil - 7:30

Histoire :


Talents Particuliers  : Sans prendre en compte ses pouvoirs Exodus est avant tout un très bon combattant à mains nue pouvant se débarrasser d'une dizaine d'individu moyennement armés et entraînés. Son style de combat est lourd et puissant usant de ses poings et de ses pieds pour frapper fort et rapidement afin d'en finir au plus vite. Il possède une grande force, une grande endurance et résistance à la douleur de part son entraînements et sa condition de chevalier. Il a aussi de très bon reflex. C'est un excellent combattant à l'épée également ainsi qu'à l'arc et à toutes les sortes d'armes médiévales. Il sait se servir d'armes à feu bien qu'il ne s'en ait jamais servi. Il sait conduire quasiment tout types de véhicules bien qu'il n'ait jamais conduit de voiture, de vélo ni même de char d'assauts... Ce sont des connaissances acquises par l'analyse des psychés de cette époque tout au long de sa vie et l'analyse des technologies après son éveil. Il sait se servir de toutes les technologies terriennes de notre époque sans trop de problème. Il est également un leader disposant d'une prédisposition naturelle à commander et diriger. Pour acquérir des talents par analyse télépathique il doit être dans une disposition où les informations qu'il obtient font échos avec des habilités physiques et intellectuelles qu'il a déjà. Il a donc pu apprendre à tirer parce qu'il avait une très bonne vue et une bonne synergie musculaire de base. Il peut apprendre à manipuler des technologies du moment qu'il ne faut que suivre un guide de fonctionnement qu'il trouve dans l'esprit des gens. Pour ce qui est des talents qui demandent des connaissances et des facultés intellectuelles ou physiques qu'il n'a pas, il ne fera qu'avoir des connaissances dont il ne comprend pas le sens ce qui lui sera inutile. Pour vous donner un exemple, se servir d'un ordinateur est simple pour lui lorsque la démarche peut être résumée dans un mode d'emploi. Hacker un système de sécurité lui est impossible car cela demande une pratique intellectuelle qu'il ne peut posséder sans scanner et s’entraîner pendant des mois et des années ce qu'il n'a pas prit le temps de faire. Enfin, il est un être à l'intellect très développé que ce soit dans l'analyse des situations, la reconnaissance des points faibles lors d'un combat, l'analyse d'un champ de bataille ou d'une situation économico-politiques et l'anticipation des conséquences de certains actes. Il parle couramment Français, Latin, Grec, Hébreu, Arabe et Anglais et possède de très bonnes notions en sciences actuelles, en médecines et en mutation.

Possessions : Mis à part ses vêtements et ses combinaison héritées d'Apocalypse semblables à des molécules instables. Il possède uniquement une longue épée à deux mains dans un métal ébréchée. Sa garde est grande et en forme de croix catholique tandis que le pommeau affiche une tête de lion doré bien qu'usé.

Biographie : NB : Le personnage marvel "Apocalypse" va être cité dans cette biographie bien que cela ne soit pas autorisé par le règlement. La raison est qu'il marque de manière irréversible toute la psychologie et l'adaptation du personnage d'Exodus que j'incarne et d'autre part que la rencontre - et donc les mentions - des deux êtres a eu lieu il y a huit siècles ce qui me pousse à croire qu'en aucune manière cela ne peut gêner une quelconque adaptation du personnage.

Arc des Templiers

L'Ordre du Temple : Notes ésotériques autobiographiques du Milites Templi, Benett du Paris, retranscrites après 757 années de stase dans les roches des monts Alpins.

Mon paternel était maître de l'Ordre le jour de la bulle pontificale « Omne Datum Optimum » fulminée par le Pontife suprême de l’Église universelle Inocent II établissant la reconnaissance pontificale de l'Ordre du Temple. Pourtant, cette bulle ne fut pas accordée pour les bonnes raisons inhérentes aux dignes et légitimes principes des militaires du Christ successeurs de Hugues de Payns. C'est en effet après avoir rapporté en Europe un butin conquis au Sarrasin que le Souverain Pontife Inocent II reconnu l'Ordre. Dès ce jour, les prémices de la cupidité et l'avidité des Templiers fut reconnue par le Saint Siège saignant dans la corruption la plus flagrante, un pacte de sang avec le triste destin de cet Ordre. Oui, la volonté de Godefroy de Bouillon, avoué du Saint Sépulcre, à travers le chevalier champenois Hugues de Payns n'a jamais perduré dans l'Ordre. Cette volonté était la protection des pèlerins en terre Sainte, la protection de ce qui représentait la croyance du bas-peuple d'Europe et l'escorte de l'espoir des sujets. L'Ordre du Temple fut en tout temps divisé entre les Chevaliers se revendiquant du champenois et des codes moraux de la Noble Chevalerie du XIIème siècle et les autres se laissant guider par la soif de bataille, la quête de fortune et par la croix de sang. J'ai, moi, Benett du Paris, fils de Robert de Craon, deuxième maître de l'Ordre du Temple, petit-fils de Renaud Ier de Craon et arrière petit fils de Robert de Nevers ; hérité de la culpabilité et des remords de mon père. Sa grandeur lui a permit de supporter les erreurs que les Templiers ont commises et dont il est le responsable et c'est en sa mémoire qu'il m'incombe de les éviter et de marcher dans le droit chemins tracés par mes pairs.

Ma défunte mère, Jeanne d'Angoumois, était dite la plus gracieuse du royaume de France. Belle et attentionnée elle fut dévouée à son mari et sa famille comme il était de tradition de l'être à ces époques désormais révolues. Le mariage était arrangé entre mon paternel et elle pourtant son sacrifice fut exemplaire. Leurs union fut célébrée le 5 février 1138 alors que ma naissance quant à elle eut lieu le 15 janvier de l'année suivante à Paris. Mais de part un mari toujours absent je demeurais fils unique et seul héritier des Craons. Je suivis l’entraînement et le noble éveil d'esprit inhérent à la place de Chevalier tout en étudiant pour faire un jour moi aussi parti de l'Ordre du Temple afin de partir en croisade en terre sainte. La vie de fils unique de Templier et de Chevalier est loin d'être la pire dans cette France moyenâgeuse. Bien évidemment, aujourd'hui peut de personnes parviendraient à y survivre que ce soit par l'insalubrité, le climat et la rudesse des lieux et des entraînements. Mais c'est ainsi que l'on formait des soldats du Christ au XIIème siècle. Je reçu des leçons de combat au corps, des combats à l'épée, à l'arc, à la lance et à toutes autres armes médiévales. Bien évidemment on m'apprit très jeune et jusqu'à mes huit ans à monter à cheval et à analyser un champ de bataille. J'appris les stratégies militaires, j'appris le latin, le grec, l’hébreu et l'arabe. On m’inculqua les savoirs de guérison et bien évidemment la parole de Dieu et les notions religieuses que le Chevalier va répandre avec sa lame à travers les territoires hérétiques et ennemis de la Terre sainte au pays inexplorés du grand Est. Puis vint le jour de faire ses preuves et en ces siècles anciens, ce jour vient dix-ans plus tôt que ce que l'Europe actuel compte comme majorité. J'avais huit ans lorsque je dû accompagner mon père pour la seconde croisade. C'était une épreuve initiatique de Chevalerie pour voir si j'étais digne de mes ancêtres et digne d'être de l'Ordre du Temple et un Croisé.

Nous partîmes à l'aube d'une journée initiant la sanglante croisade en terre hostile. Un long et laborieux voyage qui exténua même les plus solide gaillard des troupes venues de l'Europe entière. Les guerriers étaient dans la fleur de l'âge de cette année 1147 et je tremblais, comme l'enfant que j'étais, sur le plancher d'un bateau qui fendait la mer méditerranée, haut lieux de la mythologie antique et de légendes plus terrifiantes les unes que les autres. Une fois arrivée en Terre Sainte, les discordes de commandement commencèrent à éclore parmi les troupes venues de l'Europe entière, rassemblée par l'appel de la Croisade sous une quête commune n’effaçant pourtant pas leurs différents aussi immense que leurs égos. Je baignais dans cette virilité sanglante et cinglante. L’âpreté des mots et la rudesse des lieux ne peuvent laisser indifférent. Mais aucune plainte ne fut formulée de ma part, je n'en avais pas le droit. Je ne devais, ni désobéir, ni couvrir de honte mon père et notre famille. J'étais l'héritier, j'étais un croisé bien qu'encore écuyer et par là même je serrais les dents. Je serrais les dents sur les champs de bataille, dans les campements de fortune bâti à même les cadavres. L'hygiène et la salubrité coûtaient énormément de troupes aux croisés là où les Arabes parvenaient à soigner, guérir et rétablir des troupes déjà vaincues. Ils connaissaient mieux le terrain et de nombreuses embuscades nous prirent au dépourvu. Il fallu compter sur les talents de nos chevaliers pour repousser les assauts. Mon père était brave au combat, je le vis de mes yeux. Il était hargneux, vengeur et haineux envers ses ennemis et ainsi cela lui donnait la force d'en vaincre dix fois plus qu'un soldat de base. Mais il s'épuisait vite, l'âge sans doute contrebalançait l'expérience et il se remettait de moins en moins de blessures légères.

Deux années passèrent et nous n'étions jamais retourné en Royaume de France. J'ai grandi deux années sur les champs de batailles de croisade, j'ai grandi en me cachant des ennemis, brandissant parfois mon épée encore trop lourde et tuant – ou plutôt achevant – des Sarrasins qui étaient parvenus, faible, jusqu'à moi. Deux années dans les cris, le sang, les flammes et les bruits des sabots sur la terre sèche et aride. Mais lors d'une embuscade éreintante mon paternel fut touché grièvement. Commandant du régiment, chef de l'Ordre du Temple, chef des troupes ; il fut évacué – moi avec – vers un campement en retrait des champs de batailles. Des soins lui furent prodigués car depuis deux années, les techniques Arabes s'avéraient porter leurs fruits même si elles allaient à l'encontre des Ordres du Saint Siège et par là même de la volonté Divine. Mais ils ne le sauvèrent pas et il ferma définitivement les yeux le 13 avril de l'année 1149. Cependant, il n'est pas parti sans rien laisser. Après m'avoir convoqué dans sa tente, il me dit énormément de chose que je ne compris que plus tard. Il me parla de l'Ordre, de la voie à emprunter et celle à ne pas prendre. Il me parla des sentiments, de la faiblesse des hommes. Il me parla aussi de ses erreurs, de la bulle pontificale dont il se rendait coupable, de la perversion des Templiers et il me transmit ce fardeau que je pris en digne héritier. Je devais laver cet honneur, je devais poursuivre la véritable voix des Milites Christi héritier de la volonté du Champenois. La droiture. Voilà donc la dernière chose que mon paternel me légua. Je ne l'ai jamais oubliée.  

Au cour de l'année 1149, la secondes croisade s'arrêta. Les croisés ne se sont jamais remis de l'échec sanglant du siège de Damas, une année plus tôt. Errant sur ces terres, le temps que les ordres et les informations traversent les mers, la déroute était proche et c'était sans grande surprise que nous repartîmes en bateau, vers l'Europe. Les troupes étaient toutes en piteuses états. Fatigués, sans âme ni lueur dans leurs yeux les croisés avaient perdu une parti d'eux-même et je l'observais avec effroi. La foi les avait quitté il y a bien longtemps et seul la survie restait moteur de leurs muscles et de leurs actions.  Le corps de mon père fut ramené également en piteux état. Il fut enterré dans la Crypte des Craons dans la province de la Mayenne et y demeure désormais en paix. En tant que dernier Craon de ma génération, je continuais à maintenir un entraînement aidé de personnes proches du second maître et proche des Templiers. Combat en tout genre et perfection du maniement des armes il fallait que je sois plus fort pour pouvoir porter le titre de chevalier avec fierté. Ma mère ne sembla pas démontrer une grande tristesse à la mort de son mari. Elle devait y être préparée et reporta toute l'affection sur moi, m'entourant de personnes de confiance et continuant dans l'ombre de veiller sur le domaine des Craons légué par mon oncle, Maurice, qui en était responsable pendant la croisade. À l'âge de 15 ans, j'entrais dans l'Ordre de manière officielle, devenant un Templiers et un Milites Templi au service des pèlerins, du Saint-Siège et du Roi de France depuis le rapprochement du troisième maître de l'ordre, Evrard des Barrès, avec Louis VII. Mais je découvris quelques jours plus tard ce qui se cachait derrière tout cela. Lors du retour de croisade auquel Evrard à très brièvement participé, ce dernier offrit au Roi une importante somme d'argent pour l'aider dans ses dettes et s'accorder ses faveurs et son amitié. Encore une fois, l'Ordre s'éloignait de son but premier, s'éloignait du désir d'Hugues de Payns et débutait une vaste campagne de corruption à l'échelle du continent. Mon rang ne me permettait pas de m'insurger, mais les paroles et les regrets de mon père m’apparurent alors plus clairement. Je connaissais la voie et ma droiture m'empêcherait d'y sortir vivant.

J'ai donc suivi les ordres, participant à la vie des Templiers. Prières, conseils, entraînements... Après la grande croisade les combats se faisaient plus rares et je pouvais même rester dans mon château de Craon pour y vaquer à mes occupation de châtelain. Ma mère arrangea un mariage avec la jeune Hélène de Bourgogne. J'avais vingt ans et elle en avait dix-sept lorsque je me suis marié à l'église de mon château. Ce mariage rendait à notre famille ses terres bourguignonnes perdues pendant la croisade par mon oncle Maurice II de Craon. Ces terres étaient les propriétés de mon grand père et ce mariage arrangé n'avait nul but que de satisfaire cela. Néanmoins, je découvris pour la première fois ce sentiment qui était alors réservé qu'à ma mère. L'Amour, oui, je peux dire que je l'ai connu en ces temps où j'étais encore humain. Hélène était jeune, souriante et belle. Il est rare que lors de mariage arrangé, les deux parties tombent également amoureux. C'est une chose que ma mère n'a pas eu le bonheur de connaître et ce fut un privilège pour moi. De notre amour naquit, le 20 août 1161, Éline du Paris, fille de Benett du Paris et d'Hélène du Paris, fille du compte de Bourgogne. Une fille n'était pas ce qui aurait le plus satisfait les affaires internes de nos propriétés et un héritier aurait été bienvenu. Malgré les quelques guerres menées en Orient aux côtés des Templiers, ce vœux fut exhaussé le 12 janvier 1163. Benoît fut son nom et il était promit à un grand avenir. Celui d'être un descendant de Craon, celui d'être un chevalier, un croisé et un Templier. Pendant plusieurs années j'ai mêlées devoir et vie de Châtelain. Je me suis entouré de garde, de proches et de fidèles écuyer. J'ai donné à mon fils et à ma fille toute l'éducation nécessaire et intrinsèque à leurs rangs. J'ai combattu en Byzance, j'ai étudié des Textes Anciens et participé à la vie de Templier. Pendant dix années, je peux dire que j'ai connu le calme, le bonheur et une vie que toute personne de cette époque aurait souhaité. Mais le malheur arriva une première fois en mars 1173 où ma fille, Éline, succomba à une fièvre foudroyante à l'âge de 12 ans. Les symptômes ne rendirent pas hommage à son enfantine beauté, fruit du caractère de son paternel et de la délicatesse de sa mère. De violents maux de tête lui firent perdre la vue dans les cinq premiers jours. Ses yeux blancs, privés de pupilles, ne sont pas sans rappeler les miens actuellement. Son corps se mutila tout seul et des plaies apparurent soudainement comme si une bête à l'intérieur d'elle devait éclore. Je sais désormais que son caractère mutant était unique à cet époque. Une mutation qui la condamna à périr, dans d'affreuses douleurs stimulant des cris qui hantent encore aujourd'hui le château de Craon. Deux ans plus tard, ce fut ma mère, Jeanne de Craon dite d'Angoumois, de quitter la Château familial. C'était une étrange journée de mai où la pluie tombait en fine goûte. La vieillesse l'a emporté et elle a finalement rejoins son mari dans la crypte du château pour y reposer en paix.

Nous sommes en 1180. Cela fait cinq années maintenant que je vis avec ma femme et mon fils, entouré de nos fidèles dans le village de Craon où notre château domine quelques champs et villages alentours. Il y a vingt sept tours à cette ville médiévale. Le mur d’enceinte fait plus d'un kilomètre et demi. Craon est plus que le Haut lieu de la Mayenne mais surtout l'avant poste contre les bretons. En ces années je me vis contraint de régler quelques différents de voisinage et je dois admettre que le lègue de mes ancêtre est une place sûre et forte. J'ai aussi entreprit quelques voyages à cheval entre les lieux de rendez-vous des Templiers, les batailles internes au Royaume de France et également l'escorte de Pèlerin en Orient. Cela n'avait rien à voir avec des croisades il s'agissait de petites campagnes d'escortes qui se faisaient de plus en plus rares mais rester cher à mon cœur car cher au devoir premier d'un Milites Templi que mon père m'a inculqué et que les maîtres de l'Ordre ont oublié. Je contes toujours à mon fils mes exploits à la bataille d'Ascalon contre les Ayyoubides de Saladin où nous étions quatre vingt Templiers à avoir bousculer les premières lignes des trois milles soldats Arabes et permis à notre petite armée trois fois moins importante de l'emporter. C'est quelques années après cette bataille que le huitième maître de Temple succomba en captivité annonçant le début d'un bouleversement pouvant changer le destin de la planète.

J'avais atteint un échelon et un rang respectable au sein de l'Ordre de telle sorte que je fus prétendant au titre de Maître. Mais, encore trop jeune malgré mes quarante et un ans, ce fut le vénérable Arnaud de Toroge qui fut choisi après quelques douloureux débats où j’observais toute la décadence de cet Ordre. Âgé de soixante dix ans, Arnaud de Toroge entreprit immédiatement une gigantesque campagne de quête. Catalan, il était beaucoup moins intéressé par le moyen Orient que ce que devrait être un vrai Maître et il profita de son rôle pour finaliser ses recherches qu'il avait mené tout au long de sa vie. En 1180 donc eu lieu une assemblée des plus émérites Templiers dont je faisais à cet époque parti. Un autre homme avait été appelé. Son nom était Chrétiens de Troyes et malgré une maladie le guettant, il a eu un rôle formidablement terrifiant à jouer pour les siècles et les siècles suivant : masquer la vérité autour du mythe.

La légende du Graal et les légendes Arthuriennes n'ont eu aucun autre but que de dissimuler par le mythe et les contes des conspirations et des manipulations habiles des Templiers. Depuis longtemps, la volonté première du Premier Maître s'est effacée au profit du Pouvoir et de l'autorité sur le bas peuple par l'influence. Cette journée du 1er Mars 1180 nommée et oubliée en tant que Conseil des Huit Forces regroupait les huit meilleurs et plus honorables Templiers de l'Ordre, Chrétiens de Troyes et le Maître Arnaud de Toroge. Les travaux de ce dernier portaient sur des forces mystiques, sur-humaines, surréalistes et - comme il le dit lui même - divine. Ces forces - d'après les écrits de la grande bibliothèque d'Alexandrie dont il sortit des décombres ces « reliques historiques » venues d'un autre temps - sont disséminées dans le monde. Alexandrie et l'Egypte, véritable centre du monde pouvant le sauver ou l’annihiler. Le conseil a établit rapidement la véracité des propos et l'authenticité des écrits de manière parfaitement arbitraire car il est toujours recommandé d'avoir les faveurs du maître. Sceptique, je le laissais poursuivre son exposé pour qu'il en vienne au point final et important. Huit forces, huit Templiers : l'ordre fut donc donné que chaque Templier présent se mette en quête d'une des forces et donne à ses héritiers cette tâche afin qu'elle perdure au delà des générations. Les huit forces étaient représentées dans les écrits anciens du IVème siècle par les huit passions édictées par Evrage le Pontique le moine Égyptien : Gourmandise, avarice, luxure, ego, colère, tristesse, désespoir et orgueil. On m’attribua le désespoir malgré mes mises en garde sur le détour que prenait l'Ordre dans son objectif. Cependant, on me répondit que grâce à ces forces, l'Ordre serait en mesure de suivre pleinement la voie d'Hugues de Payns. Je n'avais aucune preuve de la dangerosité de la chose si ce n'est mon instinct qui me criait alors que le danger était proche. Chrétiens de Troyes quand à lui, se vit ordonné d'écrire un poème sur une quête d'un objet mythique : le Graal. Par ce conte, Arnaud de Toroge s'assurait qu'aucune trace des quêtes des Huit Forces  ne puissent être révélées autrement que par la trahison. Et que les enquêtes faites sur les Templiers à cet époque ne soient fondées uniquement sur cet écrit. C'est pour cette raison qu'il nous fit faire un pacte de sang dans lequel j'ai modifié la promesse « Je jure de ne jamais trahir l'Ordre » en « Je jure de ne jamais trahir les principes de l'Ordre. » ce qui eu pour effet de faire grincer des dents le Maître. La légende Arthurienne était en marche et serait publiée non achevée l'année d'après quand aux Templiers, ils s'étaient déjà mis en quête avec plus ou moins de convictions. Plus tard, en 1183, la mort de Chrétiens de Troyes parvint à mes oreilles et je ne pus m'empêcher de soupçonner les Templiers d'avoir conserver le secret par la lame recouverte du sang de l'écrivain.

Neuf années à enquêter. Chercher les écris, chercher des documents, des érudits et rien. Il n'y avait absolument rien en Europe qui pouvait me satisfaire ou m'inquiéter. Je m'éloignais de plus en plus de mes rôles et de ma famille. Je me perdais dans le doute laissé par ce dernier ordre. Mes connaissances et mon influence me permettaient d'engager des personnes pour multiplier le travail de recherche mais il fallait se rendre à l'évidence que pendant ces neufs années que j'ai consacrées exclusivement à ces recherches, je n'ai rien trouvé. Mon fils était parti dans le Maine et servait mes intérêts dans la région. Il était plus diplomate et fin que moi et surtout plus intelligent. Une intelligence à toute épreuve qui surpassait mes simples connaissances. Ces efforts de diplomatie en avance sur son temps permirent à Craon de ne plus subir les assauts Bretons pendant la période qui suivit l'année 1189. J'avais cinquante ans et mon rôle de Templier était de me rendre au côté du Roi de France, du Roi d'Angleterre Richard Cœur de Lion et de l'Ordre des Hospitalier. Deux sur trois de mes alliés je les ais combattus. J'ai combattu les bretons Anglais et j'ai combattu les Hospitalier sous ordre du Maître de l'Ordre. Cette croisade allait encore attiser les divergences de l'alliance et diviser les troupes sur le champs de bataille. Je connaissais l'ennemi et le Terrain et en tant que Vétéran de la seconde croisade, en temps que Templier et en temps que Croisé, j'avais quelques centaines d'hommes sous mon commandement. Des Templiers, des croisés et mes fidèles suivant de Craon. Mais la guerre en elle-même ne m'a jamais marquée. Mon esprit était ailleurs et commençait à s'éloigner du rôle premier et de la droiture que je m'étais jurer de suivre. Une fois à Jérusalem, je pris le temps de consulter les bibliothèques et c'est ici que j'y fis une découverte qui allait changer mon destin. Un écrit ancien mentionnait Huit forces mystiques sur-puissantes et divines éparpillées dans le monde des mortels. Je ne pus m'empêcher de prendre ce manuscrit et de l'analyser plus en profondeur dans mon campement. Le rapprochement avec la quête des Templiers était trop évident pour que je le laisse passer. Mais le plus inquiétant survint alors lorsque au bout d'un paragraphe, l'auteur, inconnu, mentionna que la rencontre des huit forces pouvait provoquer l'Apocalypse.

Il fallait que je rentre immédiatement en Occident mais mes devoirs pour la croisade étaient primordiaux. Il fallut donc attendre la fin du siège d'Acre  des ébauches de trêves et finalement le retour de Richard Cœur de Lion - véritable chef d'orchestre de cette croisade ayant même conclu un pacte avec le grand Saladin - en occident, pour que la fin de cette campagne de guerre soit déclarée au alentours d'octobre 1192. Deux mois plus tard, le temps de rentrer avec mes troupes dans mon fief, je fis partir des émissaires pour convoquer le conseil des huit en invoquant un prétexte qui, je étais certain, les ferait venir au triple galop : la découverte d'une force. Bien sur c'était faux, mais il fallait absolument que je les convoque tous pour mettre un terme à ces quêtes qui mèneraient le monde dans le chaos si les prophéties antiques trouvées à Jérusalem seraient avérées. Mon comportement lors de la rencontre des huit fut analysé comme de la trahison, on invoqua que les documents ne valaient rien, que son auteur était inconnu et que le faux motif de convocation discréditait la notoriété que je m'étais faite. Je n'avais pas le choix, brandissant mon épée je les défiais de les tuer si ils s'aventuraient en dehors de cette salle car c'était là mon devoir, empêcher que le monde ne tombe dans les flammes de la palingénésie. Mais à un contre huit, je ne pus gagner et ils me firent le déshonneur de ne pas m'achever. J'avais prévenu mes fidèles que je partais pour peut-être ne jamais revenir, conscient de mes actes. Mais ces derniers s'étaient mis en tête de me retrouver et ils le firent. J'étais inconscient sur la berge d'une rivière qui m'avait transportée sur des kilomètres. Ils m'emmenèrent au village le plus proche où un médecin soigna mes blessures et me remit sur pieds bien que je sois encore très faible. Après deux semaines de soin,  ils me ramenèrent à Craon où je découvris avec effroi que le château avait été attaqué. Les écuries étaient en flamme et la chapelle également mais l'horreur survint lorsque, au milieu du hall de réception, ma femme gisait là, morte. Un tablar des templiers avait été retrouvé et je ne put que constater que mes actes avaient précipité ma femme à la mort. Quelques jours plus tard, mon fils arriva pour donner à sa mère une sépulture digne de sa noblesse et de notre amour. Cependant, je n’eus à ce moment que la rage, la peine et les larmes de colère et de tristesse de mon fils qui m'étaient destinés. Je ne l'avais pas protégée, je n'avais pas protégé sa mère et je n'étais plus digne d'être son père. Je ne l'ai jamais plus revu depuis ce jour. Hélène avait été assassinée par les Templiers et vengeance serait faite par ma lame. Voilà la promesse que je fis sur sa tombe, le 5 janvier 1193 sous les trombes d'eau du puissant orage de ma colère et de celle de mon fils.

Robert IV le Sablé fut le digne successeur de la volonté de Toroge et le onzième maître de l'ordre. C'est en arrachant sa tête de son torse par ma main que j'assouvirais et vengerais la mort d'Hélène. Je suivi ses traces jusqu'en Palestine où des rumeurs parlaient d'une quête qui l'avait mené jusqu'en Egypte. J'étais accompagné de ma garde personnelle. Après quelques mois de traversée de la méditerranée pour arriver en Palestine nous reprîmes la mer en direction d'Alexandrie. Nous avons interrogé beaucoup de monde en Egypte et tout portait à croire qu'il s'était enfoncé plus vers les terres, vers les Pyramides qui furent donc notre prochaine destination. La traversé des terres arides d'Egypte n'était pas de tout repos mais malgré mon âge, je n'avais encore aucun cheveux blanc et transpirais encore la force de vivre et de combattre sous le soleil de plomb, inconscient de ce que j'allais rencontrer.

Arc d'Apocalypse

« Benett du Paris is dead. Now there is only Exodus ! »
Exodus –  Black Knight: Exodus #1

Nous sommes le le premier juillet de l'année 1195. Mes troupes et moi-même étaient établies à un campement de fortune pour passer les deux heures les plus chaudes et les plus pénibles dans notre traversée d'une vallée asséchée d'Egypte. C'est à ce moment qu'une attaque nous prit par surprise. L'assaillant, ignorant la chaleur semblait doué d'une vitesse fulgurante empêchant mes troupes de pouvoir l'identifier rapidement ou de le neutraliser. Aussi foudroyante que terrifiante, l'attaque de cette flèche lumineuse traversait les tentes, laissant des trous béants dans les toiles et dans les chairs des hommes qu'elle découpait. La panique commençait à gagner du terrain sur la maîtrise de mes hommes et leurs propension à garder leurs sang froid. Nous étions une trentaine et ils tombèrent tous un par un.  Des sortes de lames leurs tranchaient la tête sous la vitesse fulgurante et imprévisible. En quelques secondes je me retrouvais encerclé de cadavre alors que je venais à peine de dégainer mon épée. Finalement il apparu devant moi, un de mes compatriotes à la main, le laissant tomber à mes pieds, inerte. Cette bête ignoble, ce démon infâme était une sorte de reptile géant au visage humanoïde et aux mains terminées par d'étranges griffes semblant aussi coupantes que des rasoirs. Une peau verte, recouverte d'écaille me répugnait sur le moment mais la rage que me provoquait la vue de mes hommes décapités par sa fulgurante vitesse me fit serrer mon arme et charger. Il n’eut pas de mal à se jouer de moi mais je ne compris pas pourquoi il n'en finissait pas. Je lui demandais, en criant de manière impolie, si il était un agent du Sablé mais il ne me répondit pas, continuant de m'humilier devant un public fait de sable et de roche. Esquivant mes attaque il m'envoyait voler loin pour mordre la poussière jusqu'à ce qu'il prenne la parole. Je venais de faire face à un cavalier d'Apocalypse et son but était d'éveiller en moi des pouvoirs cachés. Le combat durant des heures. Je n'aurais jamais pensé tenir aussi longtemps mais mon souffle revenait, puis ce fut mes blessures qui se mirent à guérir alors que je sentais la puissance couler dans mes veines. À ce moment précis ma rage se transforma en une déflagration qui propulsa le cavalier dans la roche. Ce dernier intensifia ses attaques mais je pouvais presque l'anticiper jusqu'à ce que, d'un mouvement de la main, je le fige. Je le sentais au cœur de ma paume et en refermant mon poing, il fut totalement désintégré dans un flash lumineux. Ma tête me fit alors mal, extrêmement, comme si je venais d'épuiser tout mon esprit dans des calculs improbables. C'est à ce moment que je tombais, évanoui, sans doute à cause de l'exercice intense du combat sous le soleil de midi exacerbé par la vue des mes compagnons qui gisaient là.

À mon réveil, j'étais au milieu d'une grande salle au style très Égyptien. Au milieu d'un cercle tracé à même le sol, des piliers m'entouraient. J'ouvrais les yeux et tentais de me relever pour voir où j'avais bien pu atterrir et c'est ici que je le vis, cette chose, cet homme, cet puissance et ces mécanisme le composant je ne peux vous le décrire car il n'était à cet époque pas définissable, hors du réel, hors de l’imaginaire : Apocalypse. Tel était son nom. Exodus, tel était le miens. Il savait déjà tout sur moi, mon passé, les Templiers, les quêtes et il disait pouvoir m'aider dans ma vengeance si j'acceptais de le servir en échange. Il me parla des pouvoirs, latent, qui étaient présent chez moi et dont le potentiel était une perle de rareté. Je ne sais comment cela se passa mais tout ce qu'il m'a dit me semblait clair, précis et véridique comme si je l'avais toujours pensé, comme si je l'avais toujours su. Une image de Dieu percuta alors mon esprit et ses mots devinrent lumière. J'acceptais de le suivre dans les ténèbres sans broncher, tel un mort-vivant, un pantin. C'est alors que la torture débuta.

Une torture pour éveiller chez moi les pouvoirs sur-humains qui étaient latents et endormi et qui, sans l'aide de cet être bien au dessus des considérations humaines, seraient partis avec moi, dans ma tombe. Des mutants, un gène mutant, voilà comment il appela tout cela mais je ne l'entendais pas. Je hurlais alors qu'il pénétrait ma tête, alors qu'il tordait mon corps par la pensées. La douleur la plus atroce que j'ai connu fut celle que j'ai éprouvé pendant cette torture qui dura une éternité à mes yeux. Parfois je perdais légèrement conscience, parfois des membres se décomposaient, tombaient, saignaient, se mutilaient mais à chaque fois il me maintenait en vie. Je ne vis rien de tout cela, je ne me souviens que de la douleur, de la souffrance et de la peine. Cela dura onze jours et onze nuits et lorsque la souffrance s'arrêta, j'observais mon corps en lambeau, gisant au milieu de ce cercle par lequel je m'étais réveillé. Je l'observais se reformer, se régénérer et ma peau, rouge comme le sang, signer la métamorphose de Benett l'humain en Exodus le mutant. Tout semblait plus clair dans mon esprit comme si les choses avaient été rangées, arrangées, modifiées, altérées. Je sentais comme jamais la puissance m'envahir et après quelques minutes je commençais à expérimenter mon don. De la Télékinésie majoritairement, de la régénération également, voilà qui faisait de moi le chevalier le plus puissant de la planète, capable d'écraser une rébellion d'un revers de la main, capable d'anéantir une embuscade, capable de venger me défunte et tendre femme.

Mais j'étais bien naïf de penser que tout cela serait sans prix et que la torture serait terminée. Non, cela venait simplement de commencer car le maître Apocalypse se servit de moi comme d'un cavalier, d'un agent au service de ses désirs et prêt à accomplir tout ses ordres. Il continua une torture purement mentale et psychologique par la suite afin d'éveiller en moi deux choses : la télépathie et la maîtrise. Inculquer la maîtrise de quelque chose chez quelqu'un ne se fait pas sans doubleur car c'est forcer son esprit, son corps, ses muscles, ses nerfs, ses reflex et son instinct à se plier à une rigueur et une droiture sans égal. Le 13 juillet 1195 commençait alors pour moi le début d'un calvaire : payer ma dette. Payer la dette que je devais au maître pour m'avoir accordé sa divine puissance. Pendant dix-sept ans, dix-sept années, j'étais à son service pour divers massacres, divers tortures, divers meurtres et manipulation de masse. J'étais le cavalier de l'apocalypse et je n'ai fais qu'apporter le chaos et y prendre un démoniaque et satanique plaisir. La puissance m'aveuglait, elle me détournait de la droiture que mon père m'avait légué et les fils constituant le lien entre le marionnettiste et le pantin que je faisais n'était que plus nombreux, plus solides et plus efficaces. Il m'a contrôlé comme une marionnette je le sais désormais mais sa puissance était encore infiniment plus démesurée que la mienne et il s'adonna à un curieux plaisir de me faire souffrir chaque nuit dans mon sommeil pour éveiller les dernières partielles de talent en moi et écraser les dernières goûtes d'humanité. Au bout d'un an je n'étais plus que sa chose, disposée à tout faire pour lui, j'en oubliais même mon nom, mes devoirs, mes promesses, ma famille. J'étais devenu Exodus, un monstre tueur pratiquant le génocide à ses heures perdues. La terreur envahi le monde car mes pouvoirs de téléportation me permirent de voyager et de répandre le chaos partout sur mon passage, répandre la guerre. J'effectuais des croisades au nom de mon maître mais cela ne pouvait durer éternellement car la réalité nous réveille et nous sort toujours du cauchemars.

Le 12 décembre 1212 au soir, dans la base et le quartier général du Maître, un évènements surprenant s'apprêtait à bouleverser mon existence et mon destin à jamais. Alors qu'il m'avait convoqué un visage familier tomba à mes pieds, ensanglanté et attaché par des sbires d'Apocalypse il y avait devant ma personne vêtue des apparats d'Exodus : un homme. Ma télépathie alla s'implanter dans son esprit et ce que j'y vis me pétrifia. Benoit du Paris, fils de Benett du Paris, capturé en Europe par des cavaliers du maître et ramené ici dans un but sans doute bien précis. Toute mon existence oubliée, ma vie passée et refoulée, les templiers, mes promesse, Hélène, ma famille... Tout me revint en mémoire alors que le sceau psychique de contrôle du Maître sauta de mon esprit. Ce dernier était assis sur son trône et il m'ordonna alors sans plus d'explication de tuer cet homme pour lui prouver ma loyauté. Le regard de Benoît se leva alors vers le miens et il murmura, les yeux écarquillés : « Père... ». Ce mot, je ne l'avais plus entendu depuis dix neuf ans et il me frappa de pleins fouet au visage. Je sentis la rage monter en moi, la colère et la frustration envers mon maître mais la maîtrise et la force que celui-ci m'avaient transmises me permit de lui faire face, sereinement et sans trembler. Elles me permirent de lui faire face et de l'attaquer, de toute mes forces. Son règne devait s'achever et je devais retourner vers les miens. Je démontrais alors tout mon talent, tous mes pouvoirs, toute ma maîtrise et ma puissance mais ce jour là – ou plutôt ce soir là – l'élève ne dépassa pas le maître et je fus ridiculement vaincu, propulsé contre le mur, incapable de bouger. C'est alors que la garde exécuta mon fils sous mes yeux, mettant fin à ma descendance et à ce que j'avais encore de cher en ce monde. Broyé par la puissance d'Apocalypse je ne pouvais lutter mais je gardais face à la défaite et à la mort, ma fierté et mon honneur : pour ma famille. Je vis mon père, je vis ma mère, je vis ma femme, je vis ma fille et je vis mon fils avant que le néant m'emporte et que la vie me quitte. À ce moment précis, je savais que j'étais mort, mutant dans le corps et humain dans le cœur à l'âge de 73 ans, dans un tombeau d'Egypte, au côté de mon fils décapité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22



MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Ven 5 Juil - 13:18

Arc de Magnéto

« Do you still not see ? Do you not yet understand ? I'm Magneto heir : In spirit... and in power ! »
Exodus to Avengers&X-mens –  The Avengers Bloodties #369

Le réveil est dur, douloureux et pénible. Revenir d'entre les morts n'est jamais chose aisé et Dieu sait que je l'ai expérimenté maintes et maintes fois. Ma régénération me permet de revenir quasiment à la vie même si il ne reste plus qu'un doigt de mon cadavre. Pourtant, ce n'est pas elle qui m'a sauvé ce jour là. La vérité est bien plus terrifiante et je la découvrirais plus tard mais Benett du Paris n'était pas mort, il n'a même pas eu l'honneur de mourir dignement les yeux dans ceux de son ennemi, non. Benett du Paris – Exodus – est bien vivant, humilié mais en vie. Dans une crevasse de la face Suisse du Mont Blanc se trouve, au cœur de la Montagne et à plusieurs kilomètres d'altitude, un tombeau d'Apocalypse. Dans ce dernier j'étais figé, dans la glace aussi solide que le froid est mordant. J'ai été placé ainsi, conservant ma digne et fière expression du jour de ma prétendue mort. Les saisons passèrent, les vents, les tempêtes, les nuits et les jours et l'Histoire ne s'arrêta pas pour m'attendre. Pendant le moi de juin de l'année 1970, mon pouvoir commençait à s'éveiller, perturbant le champ magnétique de cette zone du globe. Je m'éveillais petit à petit mais je ne pouvais sortir de cette prison seul. C'est à ce moment qu'il vint à moi, alerté par les modification électromagnétique de mon réveil, il parvint à me trouver. Erik Lensherr fut donc celui qui me sauva de la cryogénisation éternelle ou simplement celui qui me redonna vie. Quoiqu'il en soit c'est à lui que je dois mon existence actuelle, dans ce monde qui n'est pas vraiment le miens. Et puisqu'il n'est pas le miens, je ne fais que suivre ses pas.

Lorsqu'il détruisit la glace qui me figeait, mon corps chuta sur le sol gelé du tombeau sombre et glacial d'Apocalypse. Ma régénération alors libérée put faire le travail de réanimation de ma carcasse et j'ouvris les yeux sur ses pieds, flottant légèrement au dessus du sol. Mon incompréhension n'allait cesser d'être depuis cet instant car je m'apprêtais à me diriger dans un monde que je ne connaissais en rien mais dans lequel j'avais énormément à faire, à construire ou à détruire, à façonner ou à guider. J'ai agressé l'homme sur le coup mais ma faiblesse du à ces nombreuses années de prison me rendait impuissant et il m'humilia de la même manière qu'Apocalypse l'avait fait. C'est alors qu'un dialogue s'installa et que je perçus la réalité à travers sa mémoire qu'il me laissa entrevoir. Nous sommes le 29 juin de l'année 1970 et je respire à nouveau après 7 siècles, 5 décennies et 7 années de stase dans les roches des monts alpins.

Devant ce choc culturel et temporel je réussi à garder le contrôle de moi-même. C'était la seule chose à laquelle je pouvais me raccrocher. Je partis immédiatement pour voir si Apocalypse était de ce monde et ce qu'il avait légué mais ses anciennes bases dont j'avais connaissance ne laissèrent que peu d'informations. Il avait quitté le monde des conscients pour s’enterrer le temps que l'époque soit propice à son réveil chose que je devrais empêcher coûte que coûte. Ma seconde pensée fut pour les Templiers. Qu'étaient-ils devenus ? Que manigançaient-ils ? La réponse fut bien moins évidente et ce monde que je ne connaissais pas me barrait le chemin. Il fallait que je réapprenne tout depuis le début pour pouvoir progresser efficacement et c'est ce que j'entrepris de faire. Une gigantesque mise à jour, un état des lieux de ce qu'est la planète à la fin du vingtième siècle. Une accumulation gigantesque de connaissance, de coutumes, des technologies, d'armes, des idéologies, des conflits, des problèmes religieux, ethniques, monétaires, financiers, politiques... Le monde n'était pas plus complexe qu'avant, non, il était simplement moins bien ordonné et des centaines de fois plus rapides. Je ne savais pas combien de temps il me faudrait alors pour devenir un véritable citoyen de cette époque qui m'échappait et, volant des kilomètres au dessus de ces grandes citées d'acier, je me sentais comme propulsé dans une autre dimension, propulsé en terre inconnue, seul, terriblement seul. Ma famille, il ne devait en rester rien. Ma femme, mes promesses, mes enfants... Alors qu'Apocalypse m'avait donné le pouvoir de redonner la vie il avait maintenu en moi un contrôle certains pour que je ne puisse pas divaguer à tenter de faire revivre mes proches, ma famille, ma femme... Mais il restait un héritage et un rôle à jouer car le destin m'avait placé ici, dans cette époque. Je décidais donc de poursuivre la droiture que mon père m'avait légué, de chérir mes proches et de guider les pèlerins de ce nouveau monde en terre promise. De plus, un homme semblait être là pour m'aider, pour m'initier à cette nouvelle société. Magnéto. Une gratitude éternelle volerait au dessus de ce nom car il est celui qui m'a permit, finalement, de sortir de ce tombeau de glace et d'avoir l'opportunité d'enfin construire quelque chose qui redorerait mon blason entaché par bien trop de défaites et d'humiliations.

Les années soixante-dix furent donc la première des deux décennies qu'il m'a fallu à cette époque futuriste à mes yeux pour assimiler le monde dans lequel j'avais été projeté. Parcourant la planète de téléportation en téléportation, de ville ne ville, je réduisais le globe à l’échelle d'une ville que j'aurais parcourue à cheval. Pourtant, malgré ces facilités mutantes que je possédais, cette télépathie capable d'extraire de la population des données intéressantes et importantes, je restais un étranger dans un monde que même mon imaginaire ne pourrait inventer. Les cités faites de bétons, de vitre et d'aciers dans lesquelles grouillaient une masse silencieuse et individualiste là où aucun rempart, aucun garde ni sentinelles ne semblaient protéger le bas peuple restaient dans mon esprit comme des choses inconcevables. Malgré les mémoires que j'accumulais, que je volais à tour de bras je n'arrivais pas à comprendre et il fallut que je prenne de la hauteur pour contempler l'horreur de cette société moderne basée sur une seule et unique chose : l'argent. Le système monétaire, superficiel, informatique et financier des grands pôles urbains semblait gouverner le monde, lui dicter ses lois. Telle une nouvelle divinité, ce qui ressemblait à un billet vert avait parfois plus de prix qu'une vie. Cette décennies fut marquée par l'expansion technologique et autre découvertes scientifiques profitant à un occident riche et prospère. En Afrique, au Sahel, des sécheresses faisaient des centaines de milliers de morts là où je me sentais le moins dépaysé. Certaines régions n'avaient pas évoluées en total désynchronisation avec le monde occidental. L'argent, la vitesse, encore et toujours alors que des accords sur la transformation du dollar en or s'effondrait dans une crise monétaire terrifiante. Tout se mélangeait et je n'arrivais pas à prendre les choses par le bon bout. Technologie, politique, économie, tout semblait si interconnecté qu'il était difficile de faire la part des choses pourtant, ces sujets étaient tellement immenses qu'ils ne pouvaient être traités autrement que séparément. Le monde semblait divisé en deux blocs politiques basés sur une compétition d'armement plus terrifiante les unes que les autres. Guerre froide, voilà la période dans laquelle je me trouvais et pour un homme sorti des fin fond des alpes, ce n'était que du déjà vu. Des conflit avaient lieux toujours dans des pays et des zones plus pauvres où des grandes nation défendaient hypocritement des intérêts tel le Vietnam. Les médias couvraient la réalité d'un œil bien subjectif et le mensonge régnait partout comme dernier dogme capable de maintenir la population les yeux clos sur le réel. Le pétrole et ses chocs bousculent alors la planète une fois encore faisant flamber les prix et ce qui engendre une série de répercussions à l'échelle mondiale démontrant parfaitement la dépendance financière et technologique de cette société. Les mutants se cachent, s’enterrent dans des égouts ou des bidonville car ils sont plus qu'une minorité, ils sont peu, trop peu nombreux mais le sujet commence à percer les oreilles de grands dirigeant et d'intellectuels qui prennent alors position bien que la population ne puisse les entendre car on leur bouche les oreilles. Pauvreté et richesse, profusion et sécheresse, catastrophe et effondrement, construction et destruction, extrémisme et démocratie, religion et athéisme, paix et guerre, Est et Ouest... Le monde n'est plus qu'un mélange paradoxale de tout et de n'importe quoi. Je ne peux l'imaginer, je ne peux le conceptualiser et je ne peux me le représenter. J'ai parcourus des centaines de kilomètres, plusieurs fois le tour de la planète, j'ai ausculté télépathiquement des millions de personnes de tout horizons et j'ai encore du mal à me représenter les choses si bien que je doive m'en retourner à mon guide.

Je m'en retourne vers Magnéto qui me donna quelques missions, quelques éléments de réponses et quelques ordres pour, dit-il, rendre à ce monde un sens. Oui, c'est ce qui lui manquait à mes yeux. Un sens. Je décide donc, à l'orée des années quatre vingt, de partir en quête de soutiens, de suivants, d’acolytes pour m'escorter, m'aider et aider Magnéto dans ses projets. J'ai besoins de personnes pour m'entourer et j'ai surtout besoin de préparer une armée de soldat préparés à faire face aux menaces planant sur cette fourmilière grouillante qu'est la Terre. Apocalypse et les Templiers. Ils n'ont cessés d'être des menaces même si aucune traces d'eux n'est visible. Je sais pourtant qu'un jour ils referont surface et ce jour je me dois d'être prêt. Je me mets donc en quête d'Acolyte, formant un groupe qui sera par la suite rallié à la confrérie de Magnéto. Je parcours le monde ralliant à ma cause. Je parcours le monde pour en apprendre encore d'avantage. Je parcours le monde pour donner à mon existence et à cette planète un sens. L'explosion d'internet, la montée des tensions entre les blocs de l'est et de l'ouest, des assassinats, du développement artistiques, du développement militaire, des conflits communautaire... Je commence déjà à tirer des constantes dans les habitudes et les lois régissant cette planète. J'y vois plus clair à mesure que je parcours cette sphère. Mes pouvoirs sont depuis peut revenu dans leurs entièreté et ma maîtrise n'est que plus parfaite qu'avant. J'atteins mes limites, je le sens. Cependant, je me sens plus fort que jamais pour affronter les menaces planant sur cette planète. Plus fort que jamais pour combattre les Templiers et pour combattre le retour d'Apocalypse. Aux États-Unis j'ai vent d'une école, l'Institut Charles Xavier pour enfant surdoués. Mais je n'ai pas le temps de m'en préoccuper d'avantage car le recrutement de mon armée de soldat dignes et aux valeurs certaines débute. Mes Acolytes naissent enfin.  Ils viennent de tout horizon, de tout pays et sont tous des mutants aux âmes solides. Ils ne sont pas régit par la haine ni la colère, non. Ils se battent pour une cause et maîtrisent leurs émotions mieux que personne. Mon regard se porte alors, à la fin des années quatre-vingt, vers l’Asie qui s'adonne à des pratiques douteuse sur des mutants. Il me faudra impérativement régler cela mais je dois aussi surveiller les tensions dominant le peuple Égyptien et le tourisme incessant non loin des tombeaux du maître de la fin des temps. Parallèlement j'entreprends des recherches sur les Templiers, découvrant que le mensonge de Chrétiens de Troyes a eu des effets bien supérieurs à ceux escomptés, masquant parfaitement toute trace du conseil des huit. Je n'ai plus aucun autre devoir que ces choses là et ma vie y sera entièrement consacrée. Je deviens le berger des mutants perdues de cette planète, le Hérault de Magnéto, sont héritier Idéologique mais aussi en terme de puissance. Je renais donc finalement car le sens à cette vie est désormais clair. Benett du Paris n'est pas mort, il ne l'a jamais été.

Je suis retourné a Craon en été 89. Le monde s'apprêtait à trembler devant la fin d'un soi-disant conflit mais cela ne me préoccupait pas. Les choses évolues et il faut simplement savoir s'adapter. Cela me pris vingt ans pour m'adapter mais je sens qu'aujourd'hui je suis prêt à construire, à bâtir et à m'imposer dans ce monde. Je suis retourné à Craon, pays de me France natale qui a bien changée. Elle n'est plus un royaume depuis longtemps et je n'en suis plus un sujet ni un chevalier. Mes terres m'ont été reprises ainsi que mes titres à travers l'oubli de l'Histoire. J'ai attendu ce moment de savoir si j'allais la ramener ou non car je ne savais pas encore si je voulais qu'elle me rejoigne ou que je la rejoigne mais maintenant que je descends dans la crypte inexplorée des Français, je l'envie. Je suis venu dans cet hôtel de ville réaménagé dans les ruines de mon château. J'ai ouvert un passage poussiéreux entre quelques briques devant quelques personnes qui ne comprenaient pas ce que je faisais mais qui se sont vite endormies. La crypte était vieille mais elle était là, sa tombe, au centre des terres de mes ancêtres. Je sais maintenant que cette époque n'est pas la sienne et même si mon amour semble encore brûler j'ai décidé ce jour de la laisser se reposer, en paix. La ramener aurait simplement été un acte égoïste d'un homme incapable de se plier aux temps futuristes dans lequel il est envoyé, imposant à sa compagne de subir les horreurs de l'évolution et de la mutation pour éviter d'assumer la solitude. Je le sais maintenant, alors que j'enterre mon humanité dans cette tombe avec toi que j'affronterais la fin du monde seul et qu'une fois cela fait, je pourrais retourner à tes côtés.

J'entrepris en 1994 un voyage en Asie. Bien entendu ce n'était pas le fait de s'y rendre qui me poserait problème mais plutôt de découvrir ce qu'il se tramait réellement dans cette région du globe. Des rumeurs, des manifestations, des organisations et des reportages tendaient à dire que la Chine, la Corée du Nord et le Japon pratiquaient des expériences sur les mutants afin d'en faire des armes. Outre ce fait plus ou moins avérés, des tortures, des massacres, de la ghettoïsation ou même de la concentration de population mutante était effectuée par certains pays asiatique avec la bienveillance Russe et Américaine qui n'avaient encore aucune position politique clair sur le problème. Après quelques mois d’enquête sur le terrain, aidé de ma télépathie, je repérais une position géographique isolée en Corée du Nord. Officiellement il s'agissait d'une base militaire mais officieusement, les témoignages et les rumeurs de fonctionnaires me poussaient à aller y faire un tour. C'est alors que je découvris l'ampleur de la folie humaine et ses projets d'armement. Les Néo-soldats Nord-Coréen sortaient tous de cette usine où ils étaient enfermés depuis leurs naissance, torturés, malmenés, lobotomisés et conditionnés à servir leurs supérieurs. Mon intervention fut rapide et destructrice pour les forces armées de la zone. Ma puissance était telle que les calibres des tourelles, les véhicules et les avions de chasse dépêchés sur les lieux pour m'arrêter ne faisaient rien. Je pus ouvrir aisément une brèche dans le complexe et en libérer les détenus. Je décidais alors de nommer le mutant le plus lucide du groupe chef du corps de résistance qui opérerait alors dans la région. Son nom, elle n'en avait pas, ni dans sa mémoire, ni dans son esprit que je pouvais découvrir même si elle n'y avait pas accès, mais son tatouage lui en donna un : Canaan.



Ils me virent tous comme une divinité et je décidais alors de rester quelques temps pour les guider, les accompagner. Nous étions un groupe de onze confréristes et nous formions la branche asiatique de la confrérie appelée par les autorités et également par les confréristes : la confrérie d'Exodus. Depuis mon réveil et mes actions menées au nom de Magnéto, le nom d'Exodus résonnait dans les différents corps d'armées et police internationales comme l'alias d'une mutant dangereux et d'un criminel qui l'était tout autant. Interpole, le FBI, la CIA et d'autres agences européennes ou Russes comme le MI6 et le KGB s'échangeaient vraisemblablement des infos qu'ils avaient tous plus ou moins : pouvoir puissant, mutant, confrériste. Depuis la chute du mur de Berlin les affaires concernant les mutants devinrent un sujet de préoccupations majeures et les années quatre vingt dix marquaient alors l'expansion de la population mutante à travers le monde et aussi à travers les États-Unis que devenait le pôle majeure regroupant plus de dix pour cents de la population mutante rien qu'à Manhattan et ses environs. La confrérie d'Exodus sévissait alors en Asie et grandissait d'années en années. Canaan se révélait être une très bonne chef ce qui me permettait de pouvoir vaquer à mes occupations qui me trimbalaient à divers endroit du globe. L’Égypte, bien sur, les États-Unis aussi mais également un peu partout au moyen Orient, à Malte, en Amérique du Sud pour traquer quelques traces de Templiers. Lorsque je trouvais un tombeau ou un templier était enterré je le ramenais à la vie pour lui extraire sa mémoire. Cela me prenait du temps et me fatiguait beaucoup mais j'ai juré jadis de venger la mort de ma femme et bien longtemps avant de lutter jusqu'à me mort contre la quête insensée des huit forces mystiques. Je ne savais pas bien ce que rassembler ces huit forces pouvait faire mais c'est en 1999 que je le découvris en retournant dans mon tombeau Alpins. J'y découvris des écrits ancien venant d'une petite bibliothèque qu'Apocalypse avait dans beaucoup de ses bases. L'Octessence était désignée comme le conseil de huit entités cosmiques qui tentaient de réunir des avatars de leurs puissance pour utiliser la planète comme gigantesque arène où leurs champion se battrait. Plusieurs éléments pouvaient être mit en corrélation avec les huit forces jadis découvertes mais la conséquences d'un tel jeu des huit avatar pourrait être dévastateur pour la planète en plus de réveiller la bête Égyptienne. Cela me motiva d'avantage à reprendre les enquêtes qui étaient pour la plupart au point mort.

Le deuxième millénaire et notamment le début de sa première décennie marquait de manière irréversible le problème mutant – qui n'est pas réellement un problème – comme fait marquant d'une société qui avait malgré tout besoin d'un renouveau génétique et idéologique. Les conflits à travers le globe s’intensifiaient et les discrimination interraciales ainsi que le choc de la population face à cette réalité frappant de pleins fouet leurs quotidien aseptisés également. Humain et mutant participaient tous consciemment ou non à une guerre pour l'évolution qui avait déjà débuté et que certains penseurs – comme Erik Lensherr – avaient déjà anticipé. Depuis la fin de la première guerre du golfe et la chute du bloc soviétique, un nouvel ordre mondial s'était imposé sous l'égide américano-atlantiste. Survint alors les attentats du 11 septembre 2001 qui témoignaient de la décadence des hommes et de la nécessité immédiate d'instaurer une société mutante solide et unie. De mon côté, le temps me manquait. J'installais petit à petit des poches de résistances en Europe déjà créées sous des branches confréristes éparses et désorganisées. Il fallait donner des ordres, s'imposer comme chef et comme héritier légitime de la voie de Magnéto. Deux fronts confréristes majeures se créaient alors en Europe et en Asie mais leurs faiblesses, du au manque de population mutante vis à vis des États-Unis, les rendaient peu efficace et constamment en danger. Ils résistaient, ils résistaient pour survivre et pour tenter de sauver quelques uns de leurs frères dont la vie était insupportable. En Asie, les pressions conjointes Sino-coréenne n'aidaient pas Canaan et ses hommes à opérer sérieusement et efficacement. Ils étaient devenu nomade, changeant de position toutes les semaines à un rythme effrénés et éreintant pour tout le monde. Certains abandonnaient, préférant se livrer à l'armée qui les exécutaient en direct à la télévision pour stimuler la confrérie à faire des erreurs lorsque ces derniers étaient en mesure d'avoir un ordinateur, internet et de l'électricité pour se connecter au monde. De nombreuses fois j'ai ressentis de fortes et anormales émotions chez mon bras droit de part un lien forgé d'amitié et de respect. J'intervenais toujours, repoussant avec force les assauts de l'armée. Parallèlement à cela je n'avais que peu de temps pour surveiller les tombeaux et continuer d’enquêter sur les Templiers. Encore une fois dans ce monde futuriste, tout allait trop vite, bien trop vite. Mais guider le peuple mutant n'était pas secondaire et au fur et à mesure que je les aidait, des liens fraternelles se tissaient entre eux et moi ravivant une flamme guerrière de croisé humain.

Aux État-Unis et notamment à New-York, les choses s'accéléraient également. Le gouvernement ne pouvait nier encore longtemps les mutants et il créa petit à petit des ghettos insalubres pour que des mutants difformes et faibles de part leurs rangs dans la société ou leurs statut de sans papiers soit forcé de s'y réfugier. Mutant-Town est né du rejet de l'homme, il en incarne le dégoût pour l'évolution et le manque d'empathie envers des mutants et de mutantes tentant simplement de survivre sans même oser espérer vivre. Face à cette haine et cette colère que les mutants éprouvaient, la confrérie New-Yorkaise a fini par grossir en membre, en importance et en puissance. Dirigée par les nouveaux ou anciens de mon premier recrutement d'Acolytes, elle demeurait une vrai puissance politique et idéologique alternative à la société humaine.

Cette montée des tensions imagée par l’évènement du Pont a finalement conduit les États-Unis à une guerre ouverte entre mutant et humains du gouvernement. Une tentative de prison ultra sécurisée fut mise en place pour tenter de rassurer la population humaine que les mutants étaient sous contrôle mais le Cube n'était que de la poudre aux yeux car la technologie humaine ne surpasse pas les pouvoirs mutants et leurs ingéniosités qui a mené aujourd'hui le monde dans une impasse de conflits, de génocides, de guerres et d'asservissement du peuple par l'argent ne peut rivaliser avec les armes de l'évolution, les armes du progrès, de l'avenir de la construction d'une société juste et unie. De la même manière que le mutants n'auraient jamais été imaginable il y a de cela quelques décennies par les grands de ce monde, l'utopie d'une paix et d'un monde unie leur éclatera au visage comme une réelle possibilité et non une hérésie. Mais pour leur, c'est le Cube qui éclate, libérant avec luis es détenus et ses promesses de sécurité du monde. Mais il ne faut jamais sous-estimer son ennemi et le gouvernement décida de créer un organisme de justice pour combattre le feu par les flammes en y recrutant des mutants égarés de leurs droits chemins. Des brebis que je me dois de ramener dans le troupeau menant vers l'avenir et non celui menant vers le ravin du passé. Le Bureau des Affaires Mutantes est malgré tout la meilleure initiative gouvernementale qui a été faite si on omet la corruption planant sur les gros bonnets humains de cet organisme.  

La folie des hommes prend alors sont tournant le plus dramatique lors des attentats de Mutant-Town. Lors de cette nuit sinistre j'étais en Inde, en pleine enquête sur des traces sérieuses d'un groupuscule traquant une des huit forces. Je n'appris ces évènements que bien plus tard, me rendant sur place pour prodiguer quelques soins sans pour autant ressusciter les morts. Le destin avait placé cet évènements sur le lignée de l’évolution et les mutants comme les humains devaient prendre acte – à travers, les larmes, les cris, les pleurs, les flammes et les morts – de la situation mondiale et de la nécessité de changement. La confrérie, les X-mens et toutes les organisations américaines devaient réagir et je ne devais que les guider, non les forcer. Du moins, c'est ce que je pensais et c'est certainement la position que j'aurais eu si il n'y avait pas eu une accélération de mes propres enquêtes. Un mauvais pressentiments planait avec la marque d'une croix rouge, celle des Templiers, au dessus de ma tête. Je le savais maintenant, ils étaient encore bel et bien actif et avaient énormément plus de coup d'avance que moi. Je découvris avec effroi qu'en Inde, une organisation religieuse Hindouiste célébrant et vénérant Jagannâtha était dirigée financièrement par un anglais dont le nom m'était familier. Richards était l'un des huit templiers du conseil établissant la quête de ce que j'ai appris plus tard être l'Octessence. Si il était avéré que ce Richards-ci était un de ses descendants, cela expliquerait qu'il se soit porté un intérêt particulier pour la vénération d'une divinité rappelant en de nombreux point l'avatar d'une des forces. Tout ceci fut vite confirmé par des analyses télépathiques et je suivis les traces de cette organisation jusqu'au Royaume-Unis.

Ma traque des Templiers fut interrompu par un phénomène Hors du commun qui illumina l'ensemble du plan astral. Fin juin 2012, un météore tomba en plein Manhattan mais je ne fus pas le plus rapide à arriver sur les lieux. Les X-mens étaient là et s'étaient occupés de dissimuler l’évènement ainsi que de s'occuper de la personne qui avait atterri en même temps que le météore. Le Phénix était de retour et avec lui son lot de danger, de convoitise et de désolation. Je du m'entretenir avec Magnéto à ce sujet et il fut convenu de laisser à Xavier le soin de protéger l'oiseau de flamme et son hôte. Je m'empressais alors de vérifier que cette irruption cosmique dans notre atmosphère n'avait pas réveillé l'Apocalypse mais il n'en fut rien. La partie allait être de plus en plus serrée désormais mais il fallait à tout prix que je mette la main sur les Templiers avant qu'ils ne déclenchent aux aussi des perturbations astrales sans précédents pouvant plonger le monde dans le chaos le plus total. Il restait encore un espoir. Un espoir que je me sois mépris sur l'analyse psychique de ce météore. Un espoir qu'il ne s'agisse là que d'une fraction des pouvoirs de l'entité cosmique qui a déjà opéré sur cette planète quelques années auparavant. Mais le doute suffit à ce que toutes les précautions soit prises. Je retournai donc aux Royaumes-Unis mais chercher des traces de cette organisation Indienne étaient encore plus difficile qu'en Inde. Pourquoi se délocaliser aux Royaume Unis ? Pour quelle raison ? Encore une fois je ne pu approfondir ma traque car la colère des Confréristes envers les attentats de Mutant Town se fit immédiatement entendre. Yggdrasil et l'expression pure et simple de la haine de voir ses frères et ses sœurs mourir. Cette acte de haine plongeant le monde dans un cercle vicieux et illustrant magnifiquement et à la fois horriblement le conflit interracial que personne n'ose regarder en face. Les confréristes ont besoin d'être guidés car leurs haines les ronge. Mais, incapable de me multiplier, je suis contraint de faire confiance à Magnéto pour retrouver la raison et le droit chemin dans ses plans.

Début décembre je touche enfin au but. Après plusieurs semaines de traque je retrouve les traces des Templiers et du culte de Jagannâtha vers Stonehenge. Mes sens télékinétiques ne tardent pas à trouver une entrée secrète dans les profondeurs de la Terre, sous les pierres dressées d'Angleterre. J'y découvre alors la vérité sur cette organisation. Au centre d'un culte d'exorcisme se trouve l'avatar d'une des huit forces. Prisonnier malgré sa puissance il ne lui reste que peu de temps avant que Richards ne s'empare de sa puissance à l'aide de puissants mutants hindous conditionnés et endoctrinés à une cause qu'ils croient divine. Richards s'est habilement servi de ce culte Indien pour recruter et lobotomiser des mutants de cette nation grouillante. Une fois cela fait, il a tendu un piège à sa proie. Organisé, minutieux il n'a fait aucune erreur si ce n'est ne pas prendre en compte qu'Exodus traque encore et toujours. Je les attaquais aussitôt, usant de toute ma puissance pour les anéantir rapidement et libérer l'avatar. Les guerriers Hindous étaient formés au combat et leurs sabres comme leurs pouvoirs les rendaient difficiles à calmer sans les tuer. Mais je ne m'offris pas le luxe de les libérer de leurs fanatisme car l'échec n'était pas permit. Richards, descendant d'un des huit Templiers de l'ordre que j'ai côtoyé et au côté duquel j'ai combattu pendant la seconde croisade avait presque atteint le but ordonné par Arnaud de Toroge il y a de cela des siècles. Les Templiers n'étaient plus à prendre à la légère car leurs folies et leurs influences encore secrète les rendaient bien plus dangereux que n'importe-qui. Nous sommes le 20 décembre 2012 et je suis retourné auprès de Canaan et de sa rébellion. Je me dois de l'aider et de lui montrer que je suis encore là même si ces derniers mois ce n'est plus le cas. Ma projection astrale est restée à New-york pour donner quelques ordres de missions à des Acolytes. C'est la seule manière que j'ai de pouvoir être à deux endroits en même temps. C'est alors que le Phénix refait surface après avoir été parfaitement dissimulé par Xavier et ses X-mens. Une explosion au dessus de Manhattan, une explosion de flammes et un cri strident est immédiatement ressenti par moi qui doit prendre congé de la branche asiatique alors qu'elle s'apprêtait à effectuer une opération de libération d'un camp mutant. Cependant, le Phénix est bien plus important et je me téléporte immédiatement à Manhattan où je découvre l'ampleur de la colère de l'entité. Un cri, un prénom et une drôle de traque prenait pour terrain de jeu la ville entière. Xavier avait échoué et ses X-mens également. Il était le temps pour moi de protéger directement la planète de la colère du Phénix.

    « They need a different kind of protector  now. A different kind of crusade. We must all of us consider what that might be. Strive to be the knights our lost tribes need... Whatever that striving might cost us !  And in the meantime turn our back on the ways that can no longer help us. »Exodus to The Acolytes about Mutantkind–  X-Men Legacy #225

Le lien empathique vibre à l'intérieur de mon esprit et un cri de désespoir retenti alors. C'est celui de la seule personne que je peux ressentir aux delà des distances planétaires. J'ai manqué à mon devoir en restant plusieurs mois en Europe pour aider à planifier des attaques contre des groupes armés anti-mutants. J'ai manqué à mon devoir en laissant Canaan seule diriger une opération périlleuse. Après une longue téléportation je découvre le massacre effectué par les troupes Nord-Coréenne. Un véritable massacre car il ne reste plus aucun survivant, tous exécutés sur place alors que seule Canaan est faite prisonnière. Ils voudront s'en servir pour m’amener à eux et me capturer aussi. C'est ce qu'ils font d'ailleurs alors que j'arrive devant le camp militaire sur la défensive. Il y a environ trois cents soldats armés jusqu'aux dents. Trois avions volent aux dessus de la zone de même que quatre hélicoptères de combat et cinq chars d'assauts sans compter les véhicules blindés armés de mitrailleuses lourdes. Je flotte quelques dizaines de mètres devant la base entourées de montagnes et de vallée. Ils me crient dans leurs langues qu'ils détiennent la terroriste Canaan et qu'ils la tueront si je ne me rends pas. Ma concentration est parfaite et sans bouger un seul doigts j'entoure la base, les chars d'assaut et les hélicoptères d'une sphère télékinétique. Ma télépathie cherche Canaan et je la trouve enfermée, morte par décapitation, dans une cellule souterraine. Je tends alors la main devant moi avant de fermer le poing et de comprimer toute la base dans une explosion de roches et de béton assourdissante. Les avions de chasses contre-attaque immédiatement et je retourne leurs missiles contre-eux avant de me téléporter auprès de Canaan et de l'emmener, elle et sa tête, loin d'ici en quelques téléportations. Elle est morte par ma faute et uniquement par ma faute et, même si aucune larmes ne coulent de mes yeux, je décide de lui redonner la vie et d'en assumer les conséquences. Me concentrant je lui injecte toute mon énergie psychique et physique alors que nous sommes cachés dans une petite forêt à flanc de montagne. Une gigantesque colonne d'énergie psychique violette s'élève dans les cieux et ne tarderait pas de ramener la cavalerie Nord-Coréenne. Elle respire mais n'est pas encore consciente il faudra encore quelques semaines ou même quelques mois avant de lui redonner sa pleine vitalité mais déjà, des avions de patrouilles repèrent la colonne. Mon état de fatigue est extrême et je ne peux me téléporter. Je tente une manipulation psychique sue les pilotes mais leurs vitesses est trop grande pour que ma précision soit optimale. Ils larguent des bombes incendiaires qui ravagent la forêt et je décide de voler à leurs rencontre pour les éloigner de Canaan. Ils sont plus rapide que moi à pleine vitesse mais je suis plus mobile. Dégainant mon épée je la lance en direction d'un cockpit tout en usant mes dernières forces pour tirer un laser sur le deuxième avion avant de chuter, incapable de me soulever par télékinésie. Les pilotes se sont éjectés et c'est ma seule et unique chance de m'en sortir. Après une course à pied à travers la dense forêt je fini par les repérer, par encaisser leurs tirs de pistolet et par leurs drainer toutes leurs énergies vitale et psychique me permettant de retourner auprès de Canaan pour nous téléporter puis voler loin de là. Après plusieurs semaines de soin et de repos elle est de nouveau sur pied, elle et sa mémoire. Je décide de l'emmener alors en Europe, sur la base européenne afin qu'elle puisse y trouver de l'aide et de nouveaux frères d'armes. Je veux aussi qu'elle s'y repose, qu'elle mène une vie calme là bas. Elle n'a cessé de fuir et de combattre depuis 18 ans et il est temps pour elle de prendre un peu de repos. La mort de ses camarades l'a beaucoup bouleversé et je sais qu'elle n'a plus que moi désormais. Cependant, je suis certains qu'elle trouvera sa place un temps en Europe le temps que je m'occupe de quelques affaires aux États-Unis. Nous sommes en juillet 2013 et la branche asiatique de la confrérie n'est plus. D'après cet échec, il est temps pour moi, Benett du Paris dit Exodus, de prendre les choses en mains et de débuter la construction d'un nouvel ordre mutant unis et paisible car une lueur d'espoir se lève au Pôle Sud et avec elle la possibilité d'une Terre Promise et d'une nouvelle croisade pour le guide des pèlerins mutants de ce nouveau monde que je suis.

Avatar : Comics Marvel
Personnage Marvel ? : Oui [X] Non []
Double/Triple Compte? : Oui [X] Non []
Si oui, Qui ? : Jubilation Lee / Afterlife
Pseudo : Skinstad
Votre Age : 19
Comment avez vous connu le Forum ? : Google
Mot Magique :


    Canaan:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Ven 5 Juil - 13:45

Cette fiche est-elle terminée ? Si oui, merci de le préciser dans l'intitulé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Ven 5 Juil - 14:15

on courage à toi pour finir cette fiche
Revenir en haut Aller en bas
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Dim 7 Juil - 13:22

Cette fiche de présentation est à présent terminée.
Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Mer 17 Juil - 12:37

Bon, j'ai passé plusieurs jours à lire cette fiche et avant tout, bravo, parce que c'est un vrai plaisir à lire. On est prit au point qu'on est capable de rater son arrêt de métro !

Pour ce qui est de la modération à proprement parler, voila :

    • Nom : on dirait vraiment un nom français imaginé par un américain, mais Ok
    • Prénom : pour le coup, on dirait un nom américain imaginé par un français, mais Ok
    • Age : Ok, mais peux-tu rajouter son âge apparent ?
    • Métier : Il me semble qu'il est EX-membre de l'ordre, non ? Je me trompe ?
    • Nationalité : Ok
    • Genre : Ok
    • Clan : Ok (tu vas te sentir un peu seul, mais bon)
  • Pouvoirs :
    • Description :
      Bon, soyons réalistes, il a tellement de pouvoirs que ça en devient incommensurable (je crois qu'il lui manque juste les manipulations temporelles, et de réalités alternatives). Les pouvoirs sont bien expliqués et je n'ai pas à te demander plus d'information. Il peut tout faire, c'est un fait. Donc pour moi, la partie pouvoirs, c'est Ok à un tout petit détail près : peux-tu renommer la sections "pouvoirs mystiques" en "pouvoirs métaphysiques" ou "pouvoirs de manipulation des énergies vitales" ou un autre truc du genre ? Je te demande ça, parce que "mystique" peut faire allusion à des dimensions magique ou divine qui ne sont pas présentes dans le BG du forum.

      Je me permets juste de te mettre en garde, car avec des grands pouvoirs viennent des grandes responsabilités... Heu non, c'est pas ça... Avec des grands pouvoirs, vient une grande retenue RP : tu ne vas pas pouvoir participer à des RP qui ont pour enjeu d'atteindre un objectif en travaillant en équipe, parce que ton personnage étant très puissant, il pourra atteindre cet objectif seul et trop rapidement, ce qui exclurait les autres personnages du RP. Exodus va de fait se retrouver exclu de certains événements et certaines missions, ce qui peut être frustrant. Te connaissant, je me doute que tu as bien réfléchi à ce point, mais je préfère le verbaliser pour m'en assurer (en plus, c'est mon rôle de modératrice relou, donc, je le fais sans réfléchir).

    • Niveau de Maîtrise : Ok
    • Lien entre les pouvoirs : j'aurais pas dit mieux
    • Utilisation In Game : on est bien d'accord là-dessus. De toute façon, ça serait un travail démentiel de devoir décrire systématiquement tout ce qui passe par les perceptions d'Exodus à chaque RP, genre, alors à 850m, y'a une veille dame qui arrose ses fleurs, à 327m, y'a des cafards qui rongent un os qu'a laissé un chien qu'en en train de faire pipi sur un puceron qui mange une plante qui est atteinte de mildiou...
  • Description Physique :
    • Apparence :
      Bon, j'hésite un peu parce que tu écris par exemple que ses pouvoirs compensent son ancienne cécité, ce qui n'est pas censé être dans la partie description physique. D'un autre côté, ça gène pas la lecture et ça donne une cohésion au texte, et je trouverai dommage de le changer juste pour ça. Donc, pour ma part, je te laisse le choix de retirer ou de laisser ces parties, mais il est possible qu'un second modérateur te demande de les retirer. A toi de voir, en ce qui me concerne.
    • Signes Particuliers : Ok
  • Caractère :
    • Mental :
      Qu'est-ce qu'il pense de l'amour ?
      Ah mince, t'as déjà répondu...
      Bon, ben j'ai rien d'autre à demander, ça me va.
  • Histoire :
    • Talents particuliers :
      Est-ce qu'il serait aussi capable de développer une appli Web ? En gros, mon interrogation, c'est : est-ce qu'on peut considérer que si une personne sait faire un truc, alors il le sait aussi parce qu'il l'a lu dans son esprit ou est-ce que ce n'est valable que pour des connaissances d'il y a plus de 10 ans ? Il doit actualiser régulièrement ? Comment il se tient à jour des nouveautés ?
    • Possessions :
      Ok. Il fait un concours avec AfterLife à celui qui aura le moins de choses sur lui ?
    • Biographie :
      Bon, je suis un peu déçue. Cette bio fait 12 000 mots pour plus de 800 ans d'existence, ce qui fait environ 15 mots par an, ce qui est pas énorme quand même. Je t'invite à prendre exemple sur cette fiche qui a environ 9000 mots pour 15min de vie, soit 315 000 000 mots par an.

      Plus sérieusement, celle-là, c'est la partie qui m'a le plus tué !
      Je dis pas qu'il n'y a pas quelques fautes d'orthographe qui trainent pas, mais sur 12000 mots, ça reste bien rare.
      Outre la beauté de ce texte et l'émotion qui peut y passer, tout y est. On a même des faits historiques auxquels se rattacher. Juste merci !

      Par contre, tu as oublié d'évoquer un événement majeur de l'histoire du forum : l'annonce du mariage de Caitlyn Elioth et Amy De Lauro. Est-ce qu'Exodus compte venir ? De quel côté de l'assemblée sera-t-il ? Se tapera-t-il la directrice adjointe dans les toilettes avec le micro-casque encore allumé ?

Trève de conneries, cette fiche est excellente. Juste parce que je veux pas que tu prennes la grosse tête, va me faire les modifications que je t'ai demandée. Après, on verra pour ton AP.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Mer 17 Juil - 14:28

Tout d'abord je suis honoré de vos compliments.
Voici les modifications

AGE : Ajouté

    Citation :
    874 ans (757 de stase, 117 vécus et 35 ans d'apparence)


METIER : Non, il se considère comme un Templiers encore actuellement et donc comme le dernier véritable membre de l'Ordre. Techniquement il n'a pas été radié de l'Ordre, on a simplement fait pression sur lui pour qu'il suive les ordres.

POUVOIR : Modifié pour le "Mystique" et ajout pour la régénération afin de préciser ce qui est dit dans l'apparence.

    Citation :
    Fait marquant : sa régénération a permit de guérir de sa cécité visuelle due à des siècles de stase et ses multiples régénérations ont transformé sa peau en une peau rouge sang.


    Citation :
    Pouvoirs métaphysiques : Sa force de volonté et son gigantesque potentiel le rendent capable de prouesses qui peuvent être résumées en une sorte de manipulation des énergies psychique et vitale.


TALENTS PARTICULIERS : Précisé.

    Citation :
    Pour acquérir des talents par analyse télépathique il doit être dans une disposition où les informations qu'il obtient font échos avec des habilités physiques et intellectuelles qu'il a déjà. Il a donc pu apprendre à tirer parce qu'il avait une très bonne vue et une bonne synergie musculaire de base. Il peut apprendre à manipuler des technologies du moment qu'il ne faut que suivre un guide de fonctionnement qu'il trouve dans l'esprit des gens. Pour ce qui est des talents qui demandent des connaissances et des facultés intellectuelles ou physiques qu'il n'a pas, il ne fera qu'avoir des connaissances dont il ne comprend pas le sens ce qui lui sera inutile. Pour vous donner un exemple, se servir d'un ordinateur est simple pour lui lorsque la démarche peut être résumée dans un mode d'emploi. Hacker un système de sécurité lui est impossible car cela demande une pratique intellectuelle qu'il ne peut posséder sans scanner et s’entraîner pendant des mois et des années ce qu'il n'a pas prit le temps de faire.


Pour ce qui est de l'Utilisation In-Game j'en ai parfaitement conscience mais ce personnage n'est pas jouable pour participer à des missions mais pour les générer et les distribuer aux confréristes afin de créer du jeu dans ce clan.

Pour ce qui est des pouvoirs : Il est bien évident que je ne puis tout détailler comme il se devrait pour des pouvoirs de ce genre. J'ai placé le sceau psychique que je peux enlever qu'avec l'accord du staff pour essayer de montrer patte blanche quant à mes intentions de jeu.

En espérant avoir rien oublié je m'excuse pour l'arrêt manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Mer 17 Juil - 14:51

Pour moi, c'est très satisfaisant, je te donne donc ton premier avis positif.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Mer 17 Juil - 18:33

Que dire ?
Cette fiche est un véritable monument.
Tu as réussi à faire preuve de précisions, clarté et rigueur sur un perso complètement casse gueule. La biographie elle-même est une perle de littérature.
Tu connais mon sentiment sur ce genre de personnage qui à lui seul dénature tout le forum à mes yeux par sa trop grande puissance et l’incapacité à être stoppé si il n’est pas bridé.
Mais bon, qui d’autre qu’un modérateur de ta trempe pouvait répondre à ces exigences que lui-même aurait posées face à l’exercice impossible d’un Over Gros Bill comme celui-là.
Alors c’est une question de confiance, c’est sûr. Confier le code des armes nucléaire de la force de frappe d’un forum à une personne, ça fait toujours froid dans le dos et tu sais que de toute façon, on t’aura forcément à l’œil.
Sincèrement, après 3 LECTURES de ce pavé, y’a qu’une chose qui me froisse.


L’altération.


Je me dois ici de te rappeler la règle fondamentale de « non altération d’un perso sans son accord » parce que celui-ci reste sa propriété intellectuelle. Il te sera donc impossible de « dénaturer » la personnalité d’un PJ sans son accord, qu’on soit clair la dessus.

Si tu es ok sur le principe, tu obtiendras mon AP.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Mer 17 Juil - 19:34

Nous sommes bien d'accord sur ce principe Daniel.
Je suis même prêt à augmenter encore la limitation de son verrou psychique qui ne peut être enlevé sans accord du staff si il le faut. Puisqu'à mes yeux, ses capacités ne servent qu'implicitement à justifier son rang et sa prestance.

Encore une fois merci pour les compliments sur ma fiche qui - je dois l'avouer - m'a quand même fait énormément suer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   Jeu 18 Juil - 15:58

Félicitations, nouveau Over Gros-Bill Acolyte Gamma , les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Benett du Paris Aka Exodus [Fiche Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wade Wilson alias Deadpool (fiche terminé)
» Alissa "Cali" Grigori, aka Kina ... [Fiche Terminée]
» Nikolaï M. Kolyakov [Fiche terminée]
» Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]
» Alice Carpenter - La Justice est aveugle [Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: