AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Similitudes et divergeances ( PV David Knight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Jeu 27 Juin - 8:33



Garder la forme pour profiter de ses formes ? Paradoxe amusant ! A présent qu’elle pouvait rentrer dans sa robe de mariage et que la cérémonie approchait à grand pas, il était plus que temps d’entretenir sa condition physique afin d’éblouir les mirettes des convives le moment venu…Enfin façon de parler…parce  que dans le fond, elle stressait plus qu’Une Rachel en manque de pâte d’amande ou qu’une Frost sans carte de crédit en période de Soldes.  Qui dit stresse dit forcément un Castor lunatique à prendre avec de sacrées pincettes pour éviter de se prendre un retour gagnant total in ze tronche lors d’une simple conversation : en gros l’Irlandaise était aussi tendue qu’un string et aussi soupe au lait que durant ses périodes de règles, ce qui n’arrangeait rien puisque justement, elle s’y trouvait !

Puisque la gym, c’est pour les tafioles et que la course à pied, pour les frustrées de la libido, elle optait pour l’option bourrine classique : un sac de frappe, et paf ! Plein dans sa gueule en poussant des «  Han » de tennis women croulant sous le poids d’un Garros estival.
Arrivée juste après l’entrainement de son aimée mais suffisamment tôt pour le rituel « baiser de croisage », elle avait installé le plus résistant des sacs de frappe sur le crochet prévu à cet effet à l’écart de la salle et profitait de la désertification des lieux à cette heure semi-matinale là où les cours avaient débutés et là où ceux qui voulaient réviser pour les épreuves de fin d’année s’étaient cloitrés dans leur piaule en bons étudiants paniqués, elle profitait donc des conditions optimum pour s’adonner à sa « sauvagerie » histoire de se passer les nerfs.
Le temps s’y prêtant, elle était uniquement vêtu d’un short court, jambes nues chaussées de baskets, débardeur court cour de couleur gris en mode brassière laissant apparaitre les prémisses de son tatouage de tigre blanc courant de son flanc droit jusqu’à la fesses mais dont émergeait sur la peau nue les pattes arrière, la queue et le début du dos. Ajoutait à cela le tatouage discret de rose noire sur l’épaule gauche et celui plus récent des papillons monochrome sur le haut du sein gauche et c’est une image que peu connaissait qui se donnait à offrir à celui qui était plutôt habitué à la croiser en mode tailleur et jupe droite aux coloris décalés où en tenue d’éternelle ado, jeans t-shirt lors des périodes de relâche.

Sa longue crinière rousse rassemblée en une queue de cheval attaché à hauteur de la nuque et ses lunettes rose de Jubilée sur le nez (dont il n’existait, rappelons-le,  que trois pairs, celle du maitre et de ces deux ex élèves), elle complétait le charmant tableau par le casque d’un Iphone diffusant de la musique classique (pourtant loin de ses gouts musicaux) mais véritablement idéale pour l’aider à se concentrer : un héritage des enseignements de Domino. Ajoutons à cela, les mains gantée de bandages de sécurité afin d’éviter de se faire mal sans s’en rendre compte lors de l’exercice  ( Et donc de faire gueuler une énième fois Cameron et Teril, les infirmières de l’Institut, et se faire houspiller en retour par Amy .
Un bon trois quart d’heure plus tard, elle enchainait donc les frappes lourdes en un bruit mat sonore, alternant crochets et directs et rythmant en déployant passes rapides et vives et coups plus techniques en suivant un programme réplétifs mais dont la  force de percussion était vraiment impressionnante.

Concentrée mais pas fermée à son environnement, elle remarqua une silhouette familière  approchant dans son champ de vision et interrompit sa danse chorégraphiée pour s’emparer en soufflant d’une bouteille d’eau dans son sac à de sport.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Jeu 27 Juin - 9:25

Au fond, Ororo avait totalement raison. Depuis qu’il avait repris le sport, les « accidents » avaient drôlement diminué. Si il y a encore quelque semaine, il aurait pu taser quelqu’un en lui serrant la main. Aujourd’hui, la seule chose que pouvait craindre la personne c’était de prendre une châtaigne au pire, ou de ressentir un léger picotement pas franchement désagréable, mais assez étonnant.

Le matin c’était footing et travail au sol pour garder la forme. David s’était levé à cinq heures, comme tous les matins depuis deux semaines, s’était habillé dans le noir, ou plutôt dans la légère lumière du soleil levant ; car il n’avait pas encore pris la peine de changer les ampoules de sa chambre, et était parti pour son jogging matinal. Objectif du jour, quinze kilomètres, une heure et cinq minutes. Et là, c’est toujours le même schéma. Les dix première minutes, ça passe tranquilles, les vingt suivant, tu pleures à te demander pourquoi tu on t’a greffé les jambes de Colossus, et passé cette frontière de la demie heure, tu échange les jambes de plomb de notre ami russe avec une greffe les ailes de notre prof d’eco au sur nos chevilles. Endorphines, douces endorphines.

Le souffle un peu court, David arrive à environ cinq cent mètres du gymnase. Il commence à accélérer de façon régulière jusqu'à atteindre une bonne vitesse de pointes à mi-chemin, et de finir son parcours en sprintant. Arrivé à la porte, il continue de marcher quelque minute en reprenant son souffle, puis pousse la porte du gymnase. Il passe dans les vestiaires récupérer son sac qu’il avait préalablement déposé ici le matin même avant de partir courir, et se dirige vers la salle en buvant au goulot d’une bouteille. Avant même d’arriver dans la salle, il entend le bruit de coups sourds et réguliers. Un amateur d'entrainement matinal comme lui avait décidé de profiter de la salle pour se défouler. Il décida de ne pas briser sa concentration et entra dans la salle en faisant le moins de bruit possible, pour ensuite se diriger vers les barre pour s’étirer et faire des tractions.

Il poussa donc la porte et vit Miss Elioth en train de boire près d’un sac de frappe pendu. Elle l’avais vu. Cela ennuyait un peu David, mais il était conscient qu’il allait devoir la recroiser un jour. Cela faisait plusieurs semaine qu’il devait aller lui parler, mais il en avait jamais eu le courage, évitant la jeune femme à chaque fois qu’il le pouvait. En réalité, il ne savait pas trop comment l’aborder après ce qu’il s’était passé. Mais là il était coincé. Il fallait bien que cela arrive. Il décida donc de ne pas faire l’idiot et lança un « Bonjour Miss Elioth » qui résonna dans le gymnase.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Jeu 27 Juin - 20:54

« Bonjour Miss Elioth »

Elle ne s’y était pas trompé, l’ayant repéré par son allure de jeune premier pouvant aisément jouer le charmeur premier rôle d’une série à succès qu’on se tapait péniblement de saison en saison le samedi soir à la télé. Surement qu’il devait avoir quelques réussites auprès des femmes, voire même des jeunes élèves en âge de s’extasier pour One Direction pour les plus sages, Sexion D’ass-O pour les plus cailleras de la bande ( du moins c’est là quelques perfides rumeurs circulant dans les couloirs de l’établissement au demeurant fort friand de ce genre de choses), mais son physique avenant lui faisant autant d’effet que le plat de nouilles tièdes qu’elle s’était tapé au réfectoire, sans doute son orientation sexuelle.. Elle se contenta de lui adresser un demi-sourire de circonstance tout en essuyant l’excédent d’eau au coin des lèvres avec sa serviette

Leur première rencontre n’avait pas été des plus cordiales, passée la légendaire maladresse de Cait, il avait commis une double erreur : d’abord mettre en doute le gout très sûr de l’Irlandaise pour le mélange improbable des couleurs, ce qui avait valu au fameux gilet jaune de finir déchiré le soir même à coup de ciseaux sous un regard perplexe d’une Amy interloquée et surtout de l’embarquer sans crier gare par le bras au risque de finir carbonisé par une ZPCE accidentelle et de passer pour une dinde de Thanks Giving hors saison , les pommes de terre rissolées et la farce dans le fion en moins. On faisait difficilement pire comme première approche ! Il l’évitait sans doute mais elle ne faisait rien non plus pour aller à sa rencontre, asociabilité, quand tu nous tiens !!!

Finalement c’était peut-être une bonne chose qu’ils puissent le croiser par les effet du hasard pourvu qu’on tente de gommer les erreurs du passé et de repartir sur une base un peu plus saine. Cait était disposée à le faire, elle n’avait aucun grief contre le jeune professeur et à dire vrai, le fonctionnement de son pouvoir, similaire par certaine manifestation, au sien, la piquait d’une curiosité évidente.
Replaçant une mèche de cheveux rebelle lui tombant sur le front, elle se contenta d’un bref regard avant de stopper la diffusion de sa musique et d’engager la conversation d’une voix assez ferme trahissant la concentration.

- Bonjour Monsieur Knight. Je ne vous savais pas sportif…Comme quoi, c’est toujours assez amusant de se croiser dans d’autres circonstances : vous loin de vos salles de classes, moi de mon bureau de conseillère…Vous venez pour quelques frappes ou vous êtes un habitué ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Jeu 27 Juin - 21:25

Si il était un habitué…Pas réellement. Il était sportif, mais pas du genre à passer son temps dans une salle à frapper un sac ou à s’échiner sur une machine. Il préférait la vie en plein air, s’entrainer dehors, sous le soleil, ou accompagné d’une pluie battante. Il n’aimait pas beaucoup les gens qui passaient leurs temps à travailler leurs muscles en intérieur. Pour se pavaner après, y’avais du monde. Mais pour faire quelque chose de productif…On repassera.
Bref la question n’étant pas s’il préférait les gros muscle ou la taille crevette, il élabora une réponse de la jeune rousse.

« Du gymnase, pas vraiment. Mais on m’a conseillé de faire du sport pour contrôler mon pouvoir. Une philosophie du genre « Essaye de ne plus avoir de jus pour ne plus produire de jus », et il n’y a aucune remarque graveleuse là-dedans. Ca à l’air de marcher, alors je pense que je fais mieux de continuer. Et vous, habitué, ou bien juste une envie de se défouler sur un sac ?"

Il avait remarqué les bandes sur les mains de Caitlyn. Même si pour lui les rares expériences de combat s’étaient soldées par des victoires, c’était surtout grâce à une technique du genre « Tu en place une et tu lâche le courant ». La seule fois où quelqu’un lui avait fait une remarque sur sa façon de frapper, il avait pris « Tu cognes comme un ivrogne sous LSD » comme un compliment. Pas sûr que ça en soit un au fond…Enfin il était toujours vivant, comme quoi ça devait marcher.
Il posa son sac, et en sorti une pomme. Une vraie drogue c’est petite merde. Il interrogea du regard Caitlyn pour savoir si elle la voulait. Il avait foiré son entrée en matière la dernière fois, autant tenter de se rattraper cette fois ci.

« Et vous avez raison, c’est agréable de voir que l’on a une vie à coté de notre travail.  Quand j’étais élève, je me suis toujours demandé ce que pouvaient bien faire mes profs en dehors des cours. Puis quand j’ai vu ma prof d’Anglais rentrer dans un Sex-Shop quand j’avais douze ans, j’ai arrêté d’être trop curieux. »

Sur cette touche d’humour fin et agréable, il sourit à la jeune femme et croqua dans sa pomme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Ven 28 Juin - 5:55

Elle l’écouta formuler une réponse à son discours. Apparemment, le sport était chez lui une sorte de thérapie à laquelle il sacrifiait comme un remède à certains maux. Restait à savoir si cette thérapie avait pour origine un problème psychologique comme un besoin impérieux de se vider afin d’obtenir une certaine paix intérieur pour échapper enfin à d’encombrants démons intérieurs, ou si ‘origine en était plutôt physique dans le sens d’enrayer un dysfonctionnement avéré des mécanismes de son pouvoir. La question restait ouverte.

- Hum, Oui. C’est aussi ce que l’on me conseille de faire lorsque la coupe est pleine : évacuer afin de pouvoir faire tomber la pression. Le trop plein d’émotions négatives est trop prégnant chez moi en ce qui concerne le contrôle de mes capacités, surtout depuis certains évènements malheureux de l’année dernière. Et puis ce pouvoir semble toujours être en évolution, même Mc Coy dit qu’on ne peut deviner sur le moyen terme ce que sera la prochaine étape des manifestations de cette saloperie…Enfin bon, on fait avec quoi.
Mais ce n’est pas pour ça que j’viens ici. Je viens parce que la discipline l’exige. Le Corps administratif n’est qu’une partie de mon travail, je suis une X men avant tout et nous nous devons de garder une forme physique de haut niveau ne serait-ce que pour protéger et se protéger. Deux à trois heures par jour, c’est un minimum…Je suis d’une nature paresseuse, c’est comme ça…Alors j’me force. Entre la course, la musculation, les entrainements…j’ai donc ma dose et in planning hyper chargé. Je m’en plein pas, j’ai choisi cette voie, et tout ce que ça entraine comme contraintes.
Avoir des responsabilité implique ce genre de chose, sur le terrain, je n’ai pas le droit de ne pas être à la hauteur, surtout en tant que leader d’équipe…Fin bon, la responsabilité et tout le blabla, ca doit vous parler aussi logiquement…


Elle le regarda du coin de l’œil sortir une pomme de son sac alors qu’elle terminait de s’éponger et redéposer sa serviette sur son sac, elle déclina poliment d’un petit geste de la main sa proposition. Caitlyn n’était pas sociale au premier abord, cette barrière qu’elle se mettait entre elle et le monde qui basculait souvent d’inconnu à hostile était toujours des plus compliqué à passer. Lorsqu’il s’agissait e rendez-vous professionnel ou d’un jeune public, cela ne lui posait pas de difficultés, mais David devait sans doute être un adulte et avait sont âge, ca en devenait donc plus compliqué, surtout de par sa fonction d’enseignant, fonction qu’elle n’avait jamais porté dans son cœur.
Il plaisanta pour détendre l’atmosphère et l’Irlandaise lui concéda un sourire amusé avant de commenter assez brièvement.

- On a tous notre jardin secret. Mais en ce qui me concerne, je n’ai pas trop de temps pour avoir beaucoup de loisirs. J’en viens à regretter le temps où je trainais comme une désœuvrée dans les rues de San Fransisco…Oh et puis à 12 ans, c’est sans doute moi qui aurais eu l’audace de pousser la porte du sex shop par bravade.


Tout en parlant, elle commençait à retirer d’un geste plein d’automatisme le bandage qui enserrait son poing droit pour soupirer en constatant quelques écorchures sur les phalanges malgré la protection. Trop fort, Jubilée lui avait pourtant déjà dit, elle frappait trop fort. Elle croisa le regard de David qui lui-même regardait semble-t-il avec curiosité le poing rougit de la jeune femme et anticipa sa question d’une voix indifférente.

- Bah…Ca arrive fréquemment. Ne pas ressentir la douleur pose quelques soucis de…limites et de dosage…un petit passage chez Cameron, quelques mots d’engueulade et il n’y paraitra plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Sam 29 Juin - 13:14

Un pouvoir en constante évolution. Il savait que certaines personnes avaient subi des évolutions dans leurs pouvoirs, tout en restant dans un domaine particulier. D’où le concept d’évolution. Mais Caitlyn semblait posséder un pouvoir pour le moins étonnant, qui avait de nombreuses facettes.
Elle retira ses bandages. Ils étaient tachés de sang. En effet la femme devant lui avait les phalanges écorchées. Il lui jeta un regard étonné. Sans être douloureux, ce genre de blessure était pour le moins embêtante. Enfin c’était typiquement, avec les coupures aux jointures des doigts, le type de saloperies qui pourrissait la vie. Mais elle semblait ne rien sentir du tout. Comme si de rien n’était. En réalité, elle lui dit qu’elle était insensible à la douleur.
Ça expliquait la chose. Mais ça devait être une malédiction autant qu’un don. La moindre chute pouvait paraitre bénigne et pourtant si un os se brisait, elle ne pourrait pas le savoir. Le prof de biophysique revient au galop. Il avait bossé sur la douleur, et il savait que sans ce signal, une vie normale n’était pas possible. Il décida d’en parler, mais avant il devait s’excuser. Il avait tout fait rater la dernière fois, mais cette fois il était décidé à ne pas tout faire foirer.

«  Avant toute chose, commença-t-il, je voulais vous prier m’excuser pour la dernière fois. J’ignorai beaucoup de chose, et j’ai été trop familier en plus d’être d’une impolitesse impardonnable. Sachez donc que je suis contrit et gêné de la suite d’évènement qui s’est déroulé la dernière fois. Veuillez me pardonner. »

C’était enfin sorti. ça faisait du bien tout de même. Un poids s’envolait de sa poitrine. Maintenant, allez savoir ce que réserverait l’avenir. Miss Elioth pouvait très bien l’envoyer bouler et les choses en resterait là. Mais peut être qu’elle lui pardonnerait et qu’une relation cordiale, voire amicale pourrait se construire. De toute façon, la balle n’était plus dans son camp.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Sam 29 Juin - 18:19

Des excuses ? Elle ne s’y attendait pas vraiment et n’y accordait pas autant d’importance qu’on aurait pu le croire. Après, elle avait été elle-même très grossière avec lui alors qu’elle ignorait jusqu’à son identité et qu’elle l’apostrophait avec sa rudesse habituelle. Ses maladresses étaient légendaires et ses gaffes avaient l’aura de gigantesques énormités au point que certains n’hésitent plus à les baptiser du charmant sobriquet de « eliothisme ». L’incident était clos depuis longtemps et Ororo en bonne « mère protectrice » était judicieusement intervenue afin d’éviter l’accident d’un malheureux déploiement reflexe d’une ZPCE ( Zone personnelle de Champ Electrique). A présent que les excuses avaient été formulées dans les formes il fallait trouver une manière de lui expliquer les raisons ? Cependant, elle n’en avait pas véritablement l’intention, c’était là quelque chose de trop personnelle pour être échangé avec un étranger même si il était estampillé « Institut ».

Elle se contenta donc d’opiner du chef en esquissant un léger sourire tout en s’occupant de nettoyer les blessures superficielles sur ses phalanges.

- Vous n’avez pas à vous excuser, c’est moi qui devrais plutôt le faire. Je n’aurai pas dû me moquer de votre brushing et de votre sourire ultra-bright. Je vous ai confondu avec un étudiant, vous faite très jeune pour un professeur mais je suppose qu’on vous l’a déjà dit.
Je ne supporte pas les contacts physiques dont je ne suis pas à l’origine, ça me rend « physiquement » malade au point de me filler des nausées. Ce phénomène s’est aggravé il y a quelques mois suite à une..hum…une histoire qui a très mal tournée pour nous, les X men…A présent j’ai même du mal lorsque je suis à l’initiative du geste et mon pouvoir peut…s’emballer. Je pourrais vous électrocuter sans le vouloir. Ororo savait cela, c’est pour ça qu’elle est intervenu, elle sait que je ne contrôle plus ce genre de réaction à présent. C’est affreusement embarrassant, une des manifestations psychologiques de mon « don ».
Nature électrique, il parait ?
Bienvenue au club. J’suis pas trop « pouvoir » et la case « oh oui vas y montre-moi ton gros pouvoir », j’trouve ça puéril et complètement hors propos. Ce qui compte, c’est l’individu : pas le pouvoir. Se définir par un pouvoir, c’est une belle connerie à mes yeux…Fin c’est mon avis.
Donc exit les démonstrations et les « waouh » qui vont avec…
Vous chargez comment en ce qui vous concerne ? Energie ? Bouffage de pommes ? Bombe de laque ? Doigts dans la prise ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Mer 3 Juil - 19:36

«  Pas de soucis pour le brushing, je le prend bien, et de même pour les petites piques sur mon physique et mon apparence. Je ne me vexe pas facilement dessus. Comme je l’ai dit la dernière fois, on m’a trop souvent pas suffisamment pris au sérieux. Au mieux, j’étais l’élève ou le secrétaire du Professeur Knight, au pire un simple étudiant ou admirateur en quête de son idole. Dis comme ca je me fais passer pour une star, mais la plupart de mes fans sont plus intéressés par mes travaux sur l’évolution des spins dans un système à 14 dimensions ou par ma vision des transports neuro électrique que par ma dernière soirée avec la Jet7 ou ma dernière conquêtes parmi les blondasse de la dite soirée. Autre monde, autre mœurs, dit David en souriant, plein d’autodérision. Quant au contact physique, je tacherai de m’en souvenir. Il est vrai que j’ai peut-être été un peu cavalier la dernière fois. J’avais voulu être ouvert et chaleureux, mais c’était surement Too Much. Vous m’en voyez navré. »

Comme la plupart des britannique, David avait la mauvaise habitude de toujours s’excuser de tout. Un peu saoulant parfois, mais on ne changeait plus trop à vingt-cinq ans.

Quant à la question sur son pouvoir, Il tenta d’expliquer ça de façon claire, et à portée d’un néophyte. Il sourit tout de même aux propositions de Caitlyn sur ses temps de charge.

« Pour me charger, je me place trois heure au soleil, et j’en ai pour vingt-quatre d’autonomie ensuite. Plutôt un bon moyen. Non blague à part, je n’ai pas de problème pour me charger. En fait, c’est plutôt pour contenir l’énergie à l’intérieur que c’est le bordel. Mon pouvoir emmerde les lois de thermodynamique. Je suis en surproduction d’énergie. D’après ce que j’ai pu tenter de comprendre, mes pouvoirs sont similaires à ceux de certains animaux. On  a tous un courant électrique qui parcourt notre corps en à tout instant, les signaux de notre cerveau, nos nerfs… Les miens sont juste beaucoup plus puissants. Ce n’est guère novateur en fait au niveau physique. Je suis pas très original en comparaison des passes murailles ou des téléporteurs. Mais comme tu dis, ce n’est pas le pourvoir qui est intéressant, c’est la personne. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Sam 6 Juil - 19:24

Elle lui adressa un sourire tout en posant ses mains sur ses hanches en inclinant la tête en une attitude d’écoute. David n’en finissait plus de s’excuser là où de toute évidence il n’avait pas à le faire ni à ajouter à la situation. Cait n’aimait pas les gens qui ne péchaient pas excès de courtoisie déduisant par là qu’ils avaient forcément une attitude proche de la servilité afin de cacher des problèmes de comportement plus horribles ! Après tout, qui n’avait pas vu Dexter ? Là où sous un charmant et policé inspecteur de police se cachait un redoutable tueur en série ! Certes David n’avait à priori rien d’un serial killer mais les apparences étaient parfois trompeuses ! Qui pour dire que Jubilée s’adonnait à des plaisirs solitaires avec un engin mécanique, qui pour dire que Cait était capable de vous réciter un livre par cœur de tête, qui pour dire que Miss De Lauro à l’allure si haute et si sage aimait qu’on lui fessa le derrière lors de ses ébats nocturnes avec sa jeune fiancée rousse ? Non, il est des choses qu’on ne peut définitivement pas savoir ! Cependant, elle s’amusait à l’imaginer en tueur psychotique le brushing ruiné et la hache à la main tendit qu’il ahanait ses excuses comme une ritournelle sans fin.

- Ok ok ok ! David ! Vous permettez que je vous appelle David ? On va se passer de Miss Elioth et Mister Knight à présent, surtout que dans un mois, vous auriez dû m’appeler Madame Elioth-De lauro…Plus prise de tête encore, non ? Donc l’incident est clos…Gardez vos mains, surtout si elles sont baladeuses et tout se passera pour le mieux dans le meilleur des mondes. Donc, moi c’est Caitlyn…Je préfère Cait’ à dire vrai mais j’ai des tonnes d’autres surnoms, vos élèves finiront par vous les apprendre, ce n’est qu’une question de temps et au fond je préfère vous en laisser la surprise.

Elle cligna des yeux un instant lorsque le jeune mutant lui expliqua qu’il se « chargeait » à l’énergie solaire à l’instar d’Amy et de sa photosynthèse. Elle n’aurait jamais cru croisé quelqu’un ayant une telle mutation mais après tout, le monde était si vaste et jamais à court de surprises. Mais lorsqu’elle comprit qu’il plaisantait, elle leva les yeux au ciel en soupirant et d’un geste vif asséna une droite impressionnante poing nu au sac de frappe en un bruit sec et cinglant puis fit jouer de ses articulation en lui prêtant une oreille distraite.

- Je vois…J’suis au courant pour le champ électrique qui parcours le corps en permanence…On peut même dire que dans mon cas, ca fout un sacrée bordel, notamment au niveau cérébral. Hank dit que mes capacités cognitives et mon fonctionnement cérébral ne fonctionne pas comme le commun des mortels ;C’est pour ca qu’il voulait qu’on se rencontre…
Vous êtes immunisé aux décharges comme moi,  ou non ? Moi ca ne me fait rien, ca renforce mes capacités surtout lorsque j’active ma Zone Personnelle de Champ Electrique…Mais j’ai toujours un problème à juguler l’over Run d’une surcharge…La première m’a conduit à l’arrêt cardiaque, la seconde au coma…j’ai jugulé la troisième mais elle s’est soldé par une perte totale de mes dons…Temporaire…Enfin, juste la partie electrique, en ce qui concerne la douleur, ca ne varie pas…je ne ressent rien…rien du tout.

Ah…C’est vrai que j’ai oublié de vous dire…je me charge à la douleur, la mienne ou celle d’un tiers : je converti en électricité de manière passive…je vous raconte pas ma jeunesse, être obligé de déchargé routes les 3 minutes sous forme d’éclair. A présent je pux me retenir plus d’une plombe mais…je peux toujours évacuer avec la ZPCE, c’est toujours mieux que de foudroyer tout ce qui bouge…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Sam 6 Juil - 21:47

Les pouvoirs de Caitlyn semblait très impressionnant ; autant par leurs potentiel destructeur et létaux que par leurs diversité. Il écouta attentivement les explications de la jeune femme. Le paradoxe était assez impressionnant. Elle semblait à la fois comprendre une grande partie de son pouvoir, et ses explications étaient claires à défauts d’être scientifique, mais l’étendue de ses pouvoirs était telle qu’elle semblait perdu dans la quantité de mécanismes. Le contexte n’était guère propice à une étude scientifique approfondie, il aurait fallu l’infirmerie pour ça, mais le scientifique sommeillant en David venait de se réveiller en sursaut et était pendu aux lèvres de la jolie rousse devant lui. Elle était en réalité le convertisseur biophysique par excellence. Capable de transformer une sensation bioélectrique et chimique en énergie électrique pure. L’incarnation des années d’études, d’hypothèses et de théorie construite par le jeune professeur et par nombre de ses collègues.

Voir sa tête à cet instant devait être très cocasse. La bouche entrouverte, les paupières écarquillées. La tête d’un gamin qui découvre que le Père Noël est juste le vendeur du magasin qui a mis une barbe. Oui ce genre d’expression là.
Il se ressaisit. Ce n’était ni le moment, ni le lieu pour discuter de tout ça. Certes il en avait très envie, mais cela finirait par être très frustrant. Ecouter la jeune femme sans pouvoir étudier ça de façon organisé… Le calvaire. Il décida donc de changer de sujet en utilisant une pirouette qui, à défaut d’être élégante, fonctionnait à tous les coups.


« Félicitation pour votre futur mariage Miss Elioth, euh Cait. J’imagine que votre futur mari et vous-même devait avoir une masse de travail conséquente entre la fin d’année, les missions X-Men pour vous et le mariage à venir. Je comprends en partie pourquoi vous ressentez le besoin de venir défoncer ce sac. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Lun 8 Juil - 5:55


La bouille de chat qu’il afficha était assez explicite pour faire comprendre le message, tout comme tout bon savant fou, le mécanisme du pouvoir de l’Irlandaise l’intéressait et Cait’ ne put s’empêcher de laisser échapper un léger sourire enfantin devant cette mine plus qu’intéressée. Le laissant terminer sa phrase, elle allongea à nouveau une frappe droite qui claque comme un coup de fouet par la violence et le poids du choc, son expression de visage changeant pour un air beaucoup plus renfrogné. Elle s’absorba dans la contemplation de la légère marque de sang qu’elle venait de laisser sur le sac avec une étrange attitude vide d’émotion puis sembla réaliser qu’il était toujours à ses côtés.

- Hum ? Ah…Oui…merci.
Mais il ne s’agit pas d’un « mari » David. Je suis homosexuelle, j’épouse une femme. N'en concluez pas que j’aime « les » femmes de façon volage, j’en aime juste une. Et avec une passion immense. C’est aussi une x woman, Amy de Lauro…Vous l’avez sans doute croisé dans les couloirs de l’Institut, elle répond sous le nom de Nephelim, elle vient de terminer plus ou moins ses études de psychologue. Elle bosse à la scolarité.


Elle fit une pause en haussant les épaules avec désinvolture.

- J’espère que vous n’avez pas en horreur les lesbiennes, parce qu’il faudra vous habituer, les anglais sont…si…coincés parfois.



C’était dit avec un ton humoristique et c’est exactement ce que c’était, un bref trait d’esprit montrant que peu à peu la réserve de l’Irlandaise commençait à s’estomper.

- Oh ! Et je ne ressens pas le besoin psychiquement de venir torturer « Oboros », c’est comme ça que j’appelle le sac…C’est surtout que mon pouvoir connait des « sacrés ratés » dernièrement. Hank dit que c’est un nouveau palier mais j’en sais rien…mes émotions sont prégnantes au point de déclencher des réactions électriques incontrôlables, je…j’ai peur de devenir dangereuse. C’est pour ça, l’autre jour…Ororo…Vous comprenez ? C’est pour ca que je me force à m’épuiser littéralement tous les jours en pratiquant le plus d’activités physiques possibles, lorsque je suis crevé, il y a moins de risques. J’ai déjà l’habitude de faire sauter tout ce qui est électrique autour de moi alors si en plus j’en viens à électrocuter des personnes, ça devient assez contradictoire avec le rôle de X Men, non ?
J’ai vu à votre visage radieux que « la chose » vous excitait…Je parle du mécanisme de mon pouvoir…Je suppose que c’est pour ça qu’on voulait qu’on se rencontre, on pourrait peut-être essayer de s’entre aider, non ? Enfin, si vous êtes immunisé au courant…Parce que sinon, je pense pouvoir vous tuer facilement.

Ah et puis, entre aider ne signifie en rien me laisser voir à poil à l’infirmerie, même si mon éducation californienne a fait de moi une décomplexée physique pur jus, j’en connais une autre qui vous arracherait la tête à deux mains si votre regard se ferait plus…insistant. Croyez-moi, la jalousie de Miss De Lauro est légendaire et elle va dans les deux sens dans notre couple.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Lun 8 Juil - 20:09

David rougit jusqu’aux oreilles. Avec Cait, il n’arrêtait pas d’enchainer les gaffes. Ca commençait à devenir une mauvaise habitude. Il bafouilla quelque excuse puis se ressaisit. Apres tout, il n’y avait aucune gêne. Il sourit et articula quelque mot.

«  Bah dans tous les cas félicitations. Un mariage, c’est toujours important, c’est un sacre engagement, et je pense qu’il faut avoir trouvé la bonne personne. Et le genre de la personne après, c’est en fonction des préférences. »

Il sourit franchement à l’Irlandaise devant lui. Il n’en avait strictement rien à faire de son orientation sexuelle. C’était son choix, pas le sien. Et si il était vrai que les anglais avait souvent la réputation d’être traditionnalistes et coincés, doux euphémisme pour ne pas dire étroits d’esprits, David avait passé une bonne partie de sa vie soit aux USA, soit en Nouvelle Zélande, e qui l’avait profondément… désinhibé. Et il avait lui aussi eut un train de vie que l’association des bonne mœurs traditionnaliste ne rangeait pas dans la catégorie « Vie sage et réservée », mais plutôt dans celle « Démoniaque, ne pas approcher ».

Il reprit son sérieux après avoir pensée à ses années de débauche…Ha, la vie étudiante.


« Quant à votre pouvoir, j’aurai du mal à cacher qu’il ne m’intéresse pas. J’ai très envie de l’étudier, mais je ne pense pas aller plus loin que le soutif, je ne pique pas les jouets des autres. En revanche, je risque de devoir vous faire plein de choses que se déroulerons dans le noirs, et attachée. Non je ne parle pas de délires dominateurs, mais d’un scanner et d’un EEG. Mais cela peut attendre, je préférerai en parler devant un verre avant. Par contre, pour le sac, n’hésitait pas à le torturer, il ne peut pas se défendre…C’est encore plus drôle »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Mar 9 Juil - 21:37

Balancer dans la face de quelqu’un son homosexualité pour l’embarrasser avait quelque chose de jouissif et c’était franchement un des petits plaisirs de la vie dont elle faisait rarement l’économie. Les voir bredouiller, s’excuser, s’affaiblir alors que cet aveu extorqué n’avait rien de déplacé vu qu’il était fait à dessein lui procurait une jubilation espiègle de petite fille effrontée. Elle le savait pertinemment mais ne pouvait pas s’empêcher de voir « failler » les autres là où elle avait hissé le Fail au rang d’art suprême, voire de mutation secondaire en ce qui la concernait. C’est pourquoi son regard pétilla de malice alors que le pauvre professeur s’embourbait comme un oiseau mazouté et attaquait la falaise à force de ramer en se noyant en excuses. Touché Coulé, l’irlandaise en fut fort aise au point de laisser poindre un demi sourire révélateur sur le coin de ses babines et d’incliner la tête sur le côté, lui donnant un air terriblement ingénue et séducteur.

- Oui c’est une question de préférences en effet, certains aiment croquer les carottes, je préfère brouter de la salade. Tant que tout le monde en sort rassasié, il n’y a pas de problème, n’est-ce pas ? Merci pour vos félicitations, vous serez de toute façon convié à l’évènement, il se déroulera ici même puisque c’est ici ma famille.


La suite l’amusa encore plus puisque David su faire preuve d’un esprit à mi-chemin entre le sous-entendu graveleux et le second degré dont elle usait à profusion. C’est pourquoi elle lui offrit un sourire radieux, ce sourire qui la rendait charmante et qu’elle n’offrait qu’à ceux qui lui était proche. David avait marqué des points, sa défense naturelle s’estompait. Elle quitta un instant son sac de frappe pour lui accorder plus d’attention.

- Un jouet ? Hey ! J’ai passé l’âge de jouer, David et je ne me considère pas comme tel, faites attentions à ce genre de propos parce que si celle avec qui il m’arrive en effet de « jouer » attachée et dans le noir, a la faveur d’une bougie, ou en pleine journée en vient à entendre ce genre d’humour, elle risque de vous faire visiter l’infirmerie coté patient. Elle n’a aucun humour en ce qui concerne ce genre de chose, vous avez eu d’la chance, M’sieur ! Vous vous adressez à la plus « déconneuse » du couple De Lauro-Elioth.

Elle poussa d’un air pensif le sac de frappe, son sourire s’estompant quelque peu

- Mais la plus…difficile d’accès aussi, malheureusement.

Elle murmura presque pour elle-même perdue dans ses pensées.

- Le sac…oui, il ne peut pas se défendre, je me suis retrouvé dans cette même situation il y a peu de temps, un simple sac…de..frappe….Peu importe !


Elle retrouva son entrain, haussant les épaules.

- C’est vous l’doc, doc…Va pour vos tests. Par contre, si vous voulez savoir comment ça fonctionne, il vous faudra passer par la Salle des Dangers pour voir ça de prêt ? Ça vous « branche » ? Je vous tiendrai la main si il fait noir, ne paniquez pas…A moins que vous aussi, ca merde un peu niveau contrôle ?
Des problèmes d’évacuations précoces David ? Ca arrive aux meilleurs aussi vous savez…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Mer 10 Juil - 21:35

Au fond, il aimait bien cette fille. Passer son impertinence n’était pas simple au premier abord, surtout quand on avait gardé la réserve légendaire des britannique. Irlando-américaine. Fallait pas s’attendre à une décence des plus parfaites. Mais elle était sympathique quand on passait outre. Il aimait sa franchise et son sens de l’humour au quatre centième degré. C’était rafraichissant. Il ne put par ailleurs s’empêcher de rire intérieurement quand elle lui demanda pour ses problèmes de contrôle. Tout en finesse, comme à son habitude. Mais gardant son flegme habituel, il sourit et esquissa une réponse :

« Ça va mieux depuis quelque temps. Storm m’a donné quelque conseil pour mieux contenir mon jus, et ça à l’air de marcher. Beaucoup de concentration et d’activité physique. Ce n’est pas vraiment par plaisir que je me lève à cinq heures tous les matins pour faire du sport. C’est juste pour éviter de tuer un de mes élèves ou pour éviter de décoiffer la vice directrice quand elle passe à côté de moi. Enfin bon, je me sens beaucoup mieux qu’il y a quelque semaine déjà. J’ai pu remettre le courant dans ma chambre, et je peux prendre une douche sans vaporiser l’eau autour de moi. C’est un bon début. »

Il sourit de lus belle à l’irlandaise en face de lui. Il avait fait exprès de mettre des allusions plus ou moins graveleuses ou cynique. Si le monopole de la blague grasse revenait à Caitlyn, il n’avait pas dit son dernier mot sur le terrain du sarcasme et des traits d’esprits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Jeu 11 Juil - 21:24

Avec un craquement de nuque afin d’assouplir ses articulations, elle se baissa pour ramasser sa bouteille d’eau et la ranger dans son sac de sport en en sortant une serviette bleutée avec laquelle elle s’épongea le visage quelques instants avant de se la passer autour du cou. Puis elle rangea ses bandages de protection dans une pochette sur le devant du sac tout en adressant quelques mots à son interlocuteur.

- Ah ca, la malédiction des appareils électriques, c’est un chapitre que je connais par cœur. Je ne compte plus le nombre de radio réveils tombés au champ d’honneur depuis mon arrivée à l’institut. En plus musicienne dans l’âme, j’ai cramé dans mon adolescence une demi-douzaine de guitares électriques ce qui a fini par me cantonner à la folk ou la classique, frustrant pour une enfant de Nirvana, non ? heureusement qu’y les unplugged…N’empêche, c’est blasant. Ca a quand même quelques utilisations des plus improbables et amusantes, je peux faire des blagues en m’électrisant à coup de taser avec les cheveux mode sorcière dressés sur la tête, je fais rire Amy quand je m’épile les jambes parce que ça fait des grésillements de micro-décharges. Et puis j’ai trouvé une application du champ électrique des plus…personnels lors de certaines activités physiques en privé, ca a tendance à foutre un bordel monstre dans la chambre mais ça offre un spectacle son et lumière des plus impressionnant pour pimenter certaines soirées. Vous devriez essayer !
Mais bon, n’en parlez pas à Ororo, déjà vos problèmes de jus, c’est grave limite ! Elle est mariée vous savez ? Par contre Emma, elle sera ravis de s’occuper de vous, elle est vachement compétente sur la question et si vous savez y faire, m’est avis qu’y aura pas que le courant qui pourrait bien passer entre vous. C’est qu’il faut bien occuper vos soirées lorsqu’il n’y a pas réunion Brushing ? Nan ?
Je vous taaaaaaaquine David. Hu hu hu !


Elle lui adressa un sourire crétin avant de hisser son sac sur ses épaules signifiant par là même la fin de leur conversation.

- Bien, il n’est pas de bonne compagnie qui ne se quitte. Je m’arrange comme convenu pour libérer un créneau en Salle des Dangers afin de vous montrer l’étendue de mes talents et voir s’il est possible de nouer quelques interactions intéressantes entre nos pouvoirs. Inutile de vous dire que c’est un lieu ultra sécurisé et sous la responsabilité des X ce qui sous entends que si vous avez les miquettes, j’comprendrais, pas de problèmes, parce que vous savez, ça porte bien son nom.


Après s’être enquit de sa réponse, elle le salua d’un léger sourire et d’un signe de la main avant de traverser le gymnase qui commençait à se remplir en direction de la sortie. Passage chez elle à la douche, puis à l’infirmerie et c’était le début d’une longue journée de travail en perspective, comme toutes les journées si on y regardait bien, même si l’emblème de l’Irlandaise reste le castor, force était de constater qu’elle avait tout de la fourmi.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Knight
Résident(e) à l'Institut Delta
avatar

Messages : 129
Date d'inscription : 02/06/2013
Age : 22

MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   Dim 14 Juil - 8:50

L’irlandaise mit son sac sur son épaules, lui sourit et sortit en lui disant au revoir et en acceptant son offre pour étudier son pourvoir. Elle l’invita même à la rejoindre dans le saint des saints, dans l’antre des X-Men, la salle la plus sécurisée, secrètes, inaccessible et dangereuse de l’Institut. Un lieu charge d’histoire, de sang et de sueur. Encore mieux que les vestiaires de Niners de San Francisco. Un rêve de gosse qui se réalisait. Il avait bien évidement accepté l’offre avec grand plaisirs. Il dit au revoir à la jolie rousse et reflechit quelque instant à l'etendu des decouvertes que pourrai apporter le pouvoir de la jeune femme.

Soudain,David regarda autour de lui. La salle était complètement déserte maintenant, et le soleil commençait à inonder la salle. Il jeta un coup d’œil à sa montre. Et merde, il était huit heures passé. Autant dire qu’il ne serait jamais à temps pour son premier cours dans une demi-heure. Il ramassa en vitesse son sac et ses affaires. Il avait en gros quinze minutes grand max pour prendre une douche, s’habiller et courir jusqu’à sa salle de cours qui se situais approximativement à l’opposé du campus. Let the game begin. Il traversa donc la salle de dojo, le terrain de basket et les vestiaires des filles en quatrième vitesse, sans même faire attention si ses derniers étaient vides ou non. La porte du gymnase claqua sur un David sprintant à travers le parc comme si il avait la moitié de l’enfer aux fesses.

[Terminé]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Similitudes et divergeances ( PV David Knight)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Similitudes et divergeances ( PV David Knight)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Françoise David appuie les revendications
» Leçons de vie, d'Elisabeth Kübler Ross et David Kessler
» David Bekam pour Amporio Armani !
» Knight divine ou naked ?
» David Beckham fait tatouer son fils de 10 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: