AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Check-up médical [Kaede]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Check-up médical [Kaede]   Sam 22 Juin - 23:27

J'avais bien dit que ça ne servait à rien, mais le type de l'infirmerie m'avait dit de repasser pour enlever les pansements et voir dans quel était étaient les plaies. J'avais déjà cicatrisé quasiment donc un check-up ne serait pas utile, m'enfin bon...

Les blessures qui apparaissaient quand une de mes griffes ou lames était fracturée étaient en général assez superficielles et se refermaient relativement vite : le biométal que je produisait subissait la majeure partie de l'impact, et mes petits doidoigtounets tout mignons s'en remettaient généralement assez vite. En fait, seules les blessures les plus sévères (comme un impact de .45) laissaient des marques. J'avais cassé mes griffes un nombre incalculable de fois, et pourtant j'avais encore cinq doigts aux deux mains. Mais ça, bah... Le responsable du service médical de l'Institut ne le savait pas, donc voilàààà il voulait s'en assurer.

Bon je n'allais pas lui en vouloir non plus hein, c'était une mesure de sécurité. Puis pour une fois que quelqu'un voulait s'occuper de moi, je n'allais pas refuser. Après, évidemment, ce n'était pas vraiment "s'occuper de moi", il faisait juste son boulot le zigue, mais voilà, j'allais pas faire ma sucrée à ce sujet. Enfin j'avais rendez-vous dans "la même chambre que l'autre fois", m'avait-on dit, ce matin à 9h30. Je rentrai donc dans l'infirmerie tranquillement à l'heure dite, avant de me diriger vers... Merde, j'étais dans quelle chambre déjà ?
Je me mis à jeter un œil aux diverses pièces, afin de retrouver celle dans laquelle j'avais été provisoirement gardée suite à mon petit "accident de griffes". Pas la première, vu qu'il y avait quelqu'un... Pas la deuxième, elle était en bordel donc il devait y avoir un habitant aussi...

Ah ! Celle-là était vide et elle ressemblait à la mienne. Enfin... C'était pas la mienne, mais celle où j'étais restée en tout cas. Je rentrai donc l'air de rien avant de sauter sur le lit et de fouiner dans mon sac. Hop ! Lait chocolaté et un bouquin. Je ne savais pas combien de temps je devrais attendre donc j'avais prévu le coup... Le machin faisait 450 pages donc j'en avais pour à peu près deux heures, peut-être trois avec de la chance. Ce serait certainement suffisant.
Les jambes croisées je commençai donc à siroter le précieux liquide tout en lisant, et réfléchissant un peu à ce qu'il s'était passé depuis mon arrivée. Rien de bien brillant il fallait bien l'admettre.

Je m'étais faite passer pour un monstre auprès d'une des psy de l'Institut... J'avais déglingué la porte du bureau de l'assistante sociale avant de quasiment m'arracher quatre doigts et m'enfuir... J'avais paru totalement tarée à un type ailé... Un autre type ailé imaginait que je me mutilais... Pas des plus brillants comme bilan, autant le dire. Plus j'y réfléchissais, moins j'avais le moindre espoir d'être un jour intégrée, ne serait-ce qu'un tout petit peu, dans ce nouveau monde qu'était l'Institut. Il faudrait que je termine mes études rapidement puis que je passe à la suite. Trouver un job où mes pouvoirs sont invisibles par exemple... Critique littéraire... écrivaine... linguiste... quelque chose qui n'implique pas de combat, quoi.

Cela dit il y avait aussi ce "programme héritage". Une occasion de servir à quelque chose pour la première fois. Un moyen de... Je sais pas, me focaliser sur un truc bien pour une fois ? Une partie de mon esprit me hurlait d'y aller, que c'était une parfaite porte pour sortir de ce schéma autodestructeur que je m'étais imposée pour survivre (ironiquement). Que c'était une solution en or, une opportunité unique. Mais il y avait toujours cette crainte sourde et écrasante qui me paralysait, cette peur terrible, cette sensation que j'allais me faire jeter et qu'on ne me donnerait jamais ma chance d'essayer.

Je finis par soupirer, chassant ces pensées de mon esprit pour me focaliser sur mon livre. Prenant une autre gorgée de lait chocolaté, je commençai à me lancer dans l'intégrale de la Compagnie des glaces. Aucune idée de ce que ça valait.
Après cinq ou six minutes à lire ainsi, la porte de la salle de bains s'ouvrit, d'un coup. Je sursautai sous l'effet de la surprise, ouvrant de grands yeux sidérés et affichant un air complètement confus.

« Ah merde... Je suis pas dans la bonne chambre, c'est ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Dim 23 Juin - 23:44

Jeudi 9 Mai 2013
10:30



Bien que Amy, Caitlyn et Serafielle lui avaient dit qu'elle se relieraient pour rester avec elle, il fallait bien qu'elles bossent aussi et donc que Kaede se retrouve seule de temps en temps. Puis bon, y avait les infirmière en cas de besoin, donc Kaede ne s’inquiétait pas. Au contraire, celle-ci commençait doucement à prendre ses aises et avait passée une nuit remplit de rêve, comme à son habitude.

Le seule endroit où, de sur, elle ne pouvait pas avoir peur, avoir mal et où elle pouvait mettre de coté toute sa colère, toute sa haine envers les humains, tout en faites. C'était une sorte de bunker mentale, forgée avec l’inhumanité de ses bourreaux , son ultime refuge. Cependant, le manque des multiples drogues, lui donnait parfois quelque petite sueur froide et la sortait de force de son refuge pendant quelque minutes, le temps que la crise passe. C'était pas facile mais surmontable. Le sevrage ne serait pas trop long, c'est juste qu'il serait intense à cause de ses multiples dépendances. Raison pour laquelle Kaede aller surement rester un petit moment à l'infirmerie dépendant de son avancement dans son sevrage.

Spoiler:
 

Quoi qu'il en soit, Kaede n'avait pas perdue certain reflex, et surtout un reflex qu'elle a tout récemment acquis grâce à sa première amie, Silent, à savoir,  la douche dès le réveille !

Ainsi Kaede s'était pratiquement jetée dans la petite douche heureuse rien qu'a l'idée de la tester. Quand on dit qu'il en faut peut pour être heureux, Kaede était l'incarnation vivante de cette expression. Après avoir expérimentée l'eau brûlante et l'eau glacée et après avoir trouvé l'eau tiède, s'en être réjouit, rester presque 5 minutes en admiration devant le pommeau de douche puis devant la bouche d'évacuation de l'eau, Kaede avait réussit à se laver, en se mettant du savon dans les yeux, en glissant une ou deux fois sans tomber, et SURTOUT en créant une beeeelle flaque d'eau. Bref, une gosse qui prend sa douche. Jamais prendre sa douche n'aura été aussi joyeux que de la prendre avec elle c'est certain !

Kaede avait aussi récupérer  cette notion de tout bien ranger. Ce qui fesait que sa valise était bien rangée à coté du lit, non-visible, le lit bien fait, bref, on aurait aisemment pus croire que la chambre était pas forcement occupée.

Ainsi donc, Kaede avait terminé de se laver et quel fut sa surprise lorsqu'elle vit une personne tout à fait inconnue dans sa chambre. D'autant plus que Kaede n'avait pas encore appris la pudeur et avait tendance à se déplacer nue juste après sa douche pour aller s'habiller. Ainsi donc, la chose au cheveux rouges et cornues émit un petit cris de surprise avant de glisser dans la flaque d'eau qu'elle avait elle même créer , profitant à Kaya une vue imprenable sur un entre-jambe volant qui passait de bas en haut alors que la tête faisait l'inverse pour aller se ramasser lamentablement au sol dans une position des plus hilarantes. On aurait dit un mauvais Benny Hill.

Cependant la chute avait été assez spectaculaire et digne d'une gymnaste qui se vautre bien comme il faut après un flip-arrière qui pourtant avait bien commencé.

-Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiik ! *Splat*

Kaede se remit en position assise un peu sonnée par sa chute des plus lamentable, les jambes écartées et la tête sur le coté en se murmurant à elle même d'abord :
- Baka...Baka...Baka...

Suivit de tout un tas d'insulte nippone des plus agréable à entendre.

Puis s'adressant à Kaya.
-Gniiih... Vous êtes qui ? Dit elle en se frottant la tête et en se relevant.

Son corps nue laissait maintenant voir toute les cicatrices, les marques sur ses bras des intraveineuses à répétitions que même une Junkie ne pourrait pas faire mieux et enfin le gros greffon à l’arrière de son dos quand Kaede se tourna pour vérifier qu'elle n'avait rien cassé dans sa chute...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Lun 24 Juin - 8:30

Une chose à savoir : j'aimais bien m'installer confortablement. Quand j'étais dans un canap', je me foutais royalement d'avoir l'air d'une princesse ou autres, je m'étalais totalement. Pareil dans un lit, je m'entortillais dans la couverture, je prenais toute la place, je me calais sur l'oreiller, on pouvait dire que j'étais donc une voleuse de couette. Certains diront "mais on s'en fout de ta vie !". A cela je répondrai : oui, mais certains détails ont leur importance.

En attendant, elle était à poil. Tu parles d'une situation gênante, tiens. Alors, soyons clairs : je ne m'en plaignais pas, loin s'en faut, mais... C'était un peu bizarre comme situation... Et pour ne rien arranger, elle s'écroula par terre avant de marmonner un terme que je n'avais entendu que dans des animes. Japonaise ? Possible vu son allure, mais je n'allais pas vraiment trop me focaliser là-dessus. Pour le moment, elle avait l'air plutôt... disons... surprise par mon apparition soudaine. Bon, ok elle avait même l'air un peu paniquée, admettons. Puis elle avait l'air un peu, euh... rose. 'fin ses cheveux surtout. Après, j'étais mal placée pour trouver ça flashy vu que ma propre chevelure était d'une couleur violette assez peu sobre... Mais ce rose était un peu étonnant. Quoique le plus étonnant, c'était sûrement les cornes.

Ou en fait pas vraiment. Le plus étonnant, c'était les cicatrices qui semblaient parcourir son corps... Il y avait de tout. Marques de piqûres, de coups, de déchirures, la totale. Hé ben mon vieux, moi qui pensais qu'avec mes impacts de balle j'avais le nec plus ultra, j'étais en réalité bien loin du compte. Je me demandais bien d'où elle pouvait sortir pour avoir ce genre de... disons... de "passif". D'où est-ce-que ça venait tout ce merdier ? En fait, la réponse à ma question résidait dans la réponse à une autre question : d'où venait-elle ? Si c'était une nouvelle, elle avait probablement dû tomber sur des gros tarés qui s'en étaient pris à elle de diverses façons à cause de sa mutation. Si elle n'était pas nouvelle... Alors ça venait peut-être de l'Institut, ce qui était plutôt inquiétant. Certes, les expérimentations et autres n'avaient pas l'air d'être le genre de la maison, mais au fond je ne connaissais pas encore très bien l'endroit.

En tout cas, quand elle tomba par terre, mon premier réflexe fut de bondit du lit pour aller l'aider. Résultat, je manquai de m'éclater la tronche par terre à mon tour. Comme mentionné auparavant... J'aimais bien m'installer confortablement. De fait, ma jambe gauche était entortillée dans la couverture et était donc plus ou moins coincée dedans. Je me rattrapai de justesse et assez maladroitement, avec la jambe droite au sol et la gauche prise dans le lit.
Ma réaction fut immédiate. Je pris mon air le plus blasé avant d'observer le linge de maison et de lui lâcher :

« ... nan c'est pas sérieux ça. »

Plutôt grognonne, je tirai un peu sur le tissu et parvins finalement à me libérer d'un coup, rebondissant à cloche pieds pendant une petite seconde jusqu'à ce que je retrouve mon équilibre. Je ne me laissai pas du tout démonter, gardant un air très (exagérément) digne, comme quand un chat se pète la tronche par terre et se met à se lécher d'un coup pour faire comme s'il avait fait exprès. Dans l'intervalle en tout cas, la vraie propriétaire (enfin locataire) de la chambre s'était relevée et m'observait, me demandant qui j'étais. Ahhh voilà une grande question. Hé bien, en 1650, la famille Spencer se lança dans l'élevage de... bon peut-être qu'une présentation plus concise serait de meilleur ton.

« Moi ? Chuis une grosse pommée. » répondis-je donc l'air de rien.

Je réalisai alors que j'avais un peu répondu... "à côté de la plaque" disons, et qu'elle voulait probablement connaître mon prénom, plutôt que la caractéristique qui me décrivait le mieux. Que faire alors ? Hé bien, j'allais utiliser mon talent IMMENSE pour le multitasking et j'allais donc répondre ET enlever la couverture du lit en même temps ! Quelle puissance alors, parvenir à faire deux choses à la fois comme ça, sans problèmes ! Peu de monde pouvait se prévaloir d'une telle habileté mentale, clairement.

« Euh... ouais, nan. M'appelle Kaya ! » dis-je alors, avant de tendre la couverture à miss cheveux roses. « Tiens, pour t'habiller. »

Ouais bon, ok, les couvertures et draps c'était pas l'idéal pour se vêtir, mais je sais pas moi... Peut-être que ça lui plairait de faire un cosplay de sénateur romain en toge, voilà, on va pas y passer la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Lun 24 Juin - 9:09

Kaede allait répondre par un "Bonjour Madame Unegrosse Pommée" lorsqu'elle se rendit compte, enfin, que franchement ça ne sonnait pas bien et que ce n'était de toute évidence pas son vrais nom !

En tout cas, elle avait des cheveux d'une couleur qui plaisait à Kaede. C'était un joli violet qui aurait pus bien aller avec les racines rouges et les pointes noires de Kaede. On voyait bien que le rouge était sa couleur naturelle et le noir ,une coloration faites à la va vite avec le premier colorant pour cheveux piqué dans un supermarché.
Ainsi Kaede bloqua quelque secondes sur le violet des cheveux de Kaya tandis que celle-ci se tournait pour retirer la couverture.

Les doutes de Kaede sur le nom de Kaya s'estompèrent lorsque celle-ci lui tendit la dites couverture et prononça cette fois ci son vrais nom.

- Haa ! Enchantée ! Moi c'est Kaede !  T'es une mutante toi aussi ? C'est quoi ton pouvoir ?!?

Elle regardait Kaya, ignorant littéralement la couverture et ayant un petit air psychopathe dans le regard, plus par maladresse qu'autre chose et on devinait assez bien que Kaede était assez fragile d'esprit, surtout vu l'enthousiasme soudain qu'elle a prit pour cette question un peu étrange. Cette fille la n'est pas seulement nouvelle dans l'institut, elle est carrément nouvelle dans la vie. 23 ans de vie et 7 ans d'age mentale !

Kaede n'attendit pas la réponse et se jeta en travers du lit pour aller se réceptionner dessus, les fesses à l'air, et farfouiller dans sa valise pour y retirer ses affaires.

Des sous-vêtements volèrent, une jupe noir et un haut de style gothique retombèrent sur elle tandis qu'elle les jetaient au dessus d'elle.

Kaede s'habilla alors, avec une grande maladresse aussi, surtout pour son soutient-gorge. La encore, elle avait les geste d'une gamine de 7 ans qui s'habille "toute seule et sans aide de papa et maman , trop fière !"

Et tout en s'habillant elle écouta la réponse de sa nouvelle rencontre, Kaya Pommée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Lun 24 Juin - 12:40

- Haa ! Enchantée ! Moi c'est Kaede !  T'es une mutante toi aussi ? C'est quoi ton pouvoir ?!? répondit-elle alors avec un air HYPER enthousiaste.

J'avais envie de lui dire : "mais bordel, t'es à poil là, tu poseras tes questions après !". Elle avait vraiment l'air de s'en foutre, comme si c'était normal, et je craignais fort que ce genre d'attitude ne lui attire des emmerdements divers... J'étais un peu gênée mais sans plus, ça s'arrêtait là. Par contre, vu son tempérament à priori assez naïf et enthousiaste... Je voyais déjà d'ici les pervers du coin s'attrouper autour d'elle pour tenter de la reluquer toute nue et profiter de sa gentillesse et de son exubérance naturelle. Pour le coup j'avais plutôt envie de la protéger, mais...

Je me méfiais de ce genre d'envie et d'impression. Je ne la connaissais pas et il était tout à fait possible qu'elle n'ait absolument pas le moindre besoin de protection. En fait il était même fort probable que ses propres pouvoirs soient mille fois plus puissants que les miens, et du coup qu'un garde du corps tel que moi soit totalement superflu. Puis cet étrange regard qu'elle m'avait lâché était... Je ne savais pas trop comment bien le définir mais il y avait quelque chose de très clairement inhabituel chez elle, et je ne parlais pas des cheveux ou des cornes là.

Alors qu'elle s'habillait, je ne pus m'empêcher de l'observer avec une mine plutôt sidérée. Tout dans sa façon de faire évoquait une gamine de moins de 12 ans alors qu'elle avait clairement deux fois cet âge... Je ne savais donc pas trop comment réagir exactement face à une attitude aussi inhabituelle et mieux valait que je prenne garde à ce que je dirais, pour le moment. Une fois que j'en saurais plus, je pourrais peut-être me "détendre" un peu mais à l'heure actuelle, je manquais cruellement d'informations sur l'étrange Kaede.

Enfin déjà j'avais une information : sa nationalité d'origine. Comme je le pensais, elle était bien d'origine Japonaise vu que son prénom venait de là-bas. En soi, ça m'apprenait... Hé ben, rien d'intéressant en fait. J'avais plus tendance à être curieuse vis-à-vis de la personnalité des gens auxquels je parlais, plutôt que de détails comme leur ville de naissance ou leurs fringues. Ou dans le cas présent, plutôt l'absence de fringues...

« Mon pouvoir...? » balbutiai-je l'air surprise.

Il n'avait aucun intérêt, je ne voyais donc pas de raison de m'étendre dessus. Je préférai donc faire ce que je faisais de mieux : raconter des conneries. Si la connerie était cotée en bourse, je serais même milliardaire !

« J'ai une capacité augmentée à m'attirer des emmerdements... Et je peux parler tout en enlevant une couverture d'un lit. »

Je ne voyais pas trop quoi dire d'autre. J'aurais pu parler de mon talent particulièrement aigu pour décevoir et devenir invisible, mais je doutais fort que la jeune arrivante soit très intéressée. D'autant qu'elle avait déjà l'air de galérer à mettre son soutien-gorge. Mais d'où est-ce-qu'elle sortait au juste ? Sa mutation était-elle de grandir physiquement 2 fois plus vite que la normale ? Parce que ça expliquerait pas mal de choses, mais... Je ne pouvais pas vraiment lui poser la question comme ça, elle le prendrait sûrement mal. Enfin... En imaginant qu'elle comprendrait le sous-entendu.

« Et toi, j'imagine que... tu as... je sais pas... le pouvoir de t'habiller...? » dis-je alors d'un air hésitant.

Au moins, elle portait des vêtements, maintenant. C'était ça de gagné !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 25 Juin - 11:56

Kaede avait bien galérer avec son soutient-gorge. Visiblement, elle n'était clairement pas habitué à mettre ce genre de sous-vêtement. Après tout ça ne fait que deux semaines qu'elle en porte, et ayant été habitué à des brassières qui sont tout de même plus facile à mettre.

Une fois terminé, Kaede s'assit sur le lit, en tailleur, en regardant Kaya.

« Mon pouvoir...? »

Oui ! Ton pouvoir !

Kaede commençait à avoir quelque doutes. Il était hors de question qu'elle parle avec un humain. Elle ne les supportait pas. C'était plus fort qu'elle. Même si Kyle lui a dit qu'il y avait des bons humains sur cette planète, c'était quelque chose qui lui passait au dessus. Une haine profondément enfouis et qui a terriblement besoin d'être déraciné, pour permettre au blessure mentale de Kaede de guérir, bien qu'elle portera les traces jusqu’à la fin de sa vie.

« J'ai une capacité augmentée à m'attirer des emmerdements... Et je peux parler tout en enlevant une couverture d'un lit. »

Kaede bloqua pendant quelque seconde en réfléchissant  à la nature de ce pouvoir pour le moins original. Elle s'imaginait des trucs un peu fou, elle voulait voir des hommes qui font des boules de feu, des lances de glaces, des femmes qui envoie des éclaires, des hommes machines  et tout ce genre de chose. Et la... Elle avait quelqu'un qui "S'attire des emmerdements" et "Qui sait parler tout en enlevant une couverture d'un lit".

Wow !

« Et toi, j'imagine que... tu as... je sais pas... le pouvoir de t'habiller...? »

Le pouvoir de s'habiller ? Elle savait le faire mais pas super rapidement ! Elle s'habiller comme tout le monde, où plutôt comme tout enfant de 8 ans sait le faire. A nouveau Kaede réfléchissait et chercher un peu la signification de ces phrases parce que, elle doutait franchement sur sa compréhension de l'Anglais. Après tout avec son accent Japonais, on voyait que ce n'était pas sa langue maternelle bien qu'elle arrive a le parler couramment (Seul point positif de son séjour dans le centre scientifique ceci dit).

-Ahhee... Je crois que j'ai pas bien compris ton pouvoir. Parce que, tout le monde sait le faire de parler en tirant sur la couette !

Dit elle en prenant la couette des mains de Kaya.

-Hop ! Trop facile ! Par contre attirer les emmerdements je sais pas faire ! Et mon pouvoir et bah oui j'ai le pouvoir de m'habiller mais ça tout le monde l'a pas vrais ! Toi aussi  tu l'as parce que tu portes des vêtements. Mais moi je découpe des gens. Mais mon grand-frère m'a dit que je devais plus jamais le faire et un ami m'a dit que dois le faire que si on me veut du mal et que je dois pas le tuer sinon après y a la police. Mais j'attaque que les humains, pas les mutants. J'aime pas les humains ! C'est eux qui m'ont mis ça...
Dit elle en relevant son haut et en montrant son dos, sa longue balafre visible et son boitier greffé au niveau de ses reins.

Kaede fit un pause en regardant la tête de Kaya. Elle avait dit ça de façon tellement naturelle que... malgré toute l'horreur contenue dans le fait de "découper des gens", c'était, venant de la bouche de Kaede, quelque chose de tout à fait banale et normale, comme si de toute façon, les humains sont la que pour ça et qu' ils lui rendent déjà bien la pareille en terme d'horreur.

Kaede regardait donc Kaya, assise en tailleur, en souriant.

-ça va ? Dit elle en penchant la tête sur le coté.

Elle n'avait vraiment rien d'une personne qui "découpe des gens". Et c'était la surement son arme la plus forte. Toute ses "victime" ont toutes étaient plus ou moins attendris pour être à portée de "découpe". Les gardes qui voulaient s'amuser avec elle, les matelot qui voulait le violer. Une petite fille sans défense qui pleure, on a naturellement plus envie d'aller vers elle , qu'une furry rouge couverte de sang où on aura plutôt tendance à courir dans le sens inverse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 25 Juin - 12:55

Ok... J'aurais pu tomber dans la chambre de la jeune élève timide. Ou du sage professeur qui était mutant depuis 1920. Ou encore du type énergique et enthousiaste. A la place j'étais tombée dans la chambre de la psychopathe. C'était un bon résumé de mon existence : s'il existe une possibilité que je tombe, par hasard, dans une situation pourrie, alors ça sera la pire situation imaginable. Là... C'était vraiment VRAIMENT pourri. Je me voyais déjà découpée en morceaux au travers de la pièce. D'un autre côté, serait-ce si grave que ça ? J'avais envie de lui dire que j'étais humaine. Comme ça elle me transformerait en charpie et le problème serait réglé pour de bon...

« Je plaisantais. Mon pouvoir n'est pas de m'attirer des emmerdements, ou de parler en enlevant une couette. C'était juste pour rire... » précisai-je.

Bon elle ne comprenait rien à l'humour. Voilà qui démarrait assez mal vu que j'avais une forte propension à l'ironie en règle générale... Ce souci risquait fortement de limiter énormément la communication entre nous deux. Ceci dit, j'avais comme une envie furieuse de foutre le camp de là...

« J'ai un pouvoir inutile. Beaucoup de mutants ont des pouvoirs inutiles, d'ailleurs. C'est assez peu courant d'avoir une capacité qui sert à quelque chose. »

Au moins c'était dit. Et ce n'était pas totalement faux, il y avait bel et bien pas mal de mutants dont les capacités étaient peu puissantes, voire même carrément insignifiantes. Pour ma part je n'étais pas non plus dans cette catégorie, j'étais dans les médiocres. Pas assez puissant pour être intéressant, pas assez insignifiant pour être remarquable. L'histoire de mon existence ! Enfin... Pour le moment, j'avais un autre problème nettement plus urgent qui me préoccupait : Kaede allait-elle me massacrer ou non.

« Je vois... » répondis-je quand elle m'affirma que c'était des humains qui lui avaient causé ces cicatrices et accroché ce bloc bizarre dans le dos.

« Il faut savoir qu'il y a des mutants tout aussi méchants, voire parfois pires encore. Être bon ou mauvais... Les mutations n'y sont pour rien dans l'histoire. Certains humains sont les personnes les plus généreuses du monde, certains autres sont épouvantables. Pareil, certains mutants sont adorables et bons, certains autres sont des meurtriers totalement fous. »

Pourquoi je racontais ça moi ? Elle pigerait probablement rien... Chaque fois que j'encourageais les gens à faire preuve de mesure, ils ne pigeaient rien et restaient dans leurs petites convictions débiles qui ne reposaient sur rien. Soit noir, soit blanc, aucune alternative. Et après on se demandait pourquoi j'avais l'air méprisante... Comment ne pas l'être face à une population aussi incapable de voir une situation dans son ensemble, de manière intelligente, mesurée, curieuse et complexe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 25 Juin - 14:05

« Il faut savoir qu'il y a des mutants tout aussi méchants, voire parfois pires encore. Être bon ou mauvais... Les mutations n'y sont pour rien dans l'histoire. Certains humains sont les personnes les plus généreuses du monde, certains autres sont épouvantables. Pareil, certains mutants sont adorables et bons, certains autres sont des meurtriers totalement fous. »

Kaede avait l'impression de voir Kyle en face d'elle mais en version féminine. En tout cas, elle en reconnaissait le sermon. Décidément, si tout le monde le dit, les humains ne sont peut être pas si mauvais. Mais pourtant à New-york, en pleine, à corne découverte les gens étaient devenues agressif, mais à coté de ça, elle avait vu un humain et une mutante très proche l'un de l'autre. Donc Kaya et Kyle avait raison sauf pour une chose. Elle n'avait pas encore rencontré de mutant méchant ! En faites, ils avaient raison mais c'était la seule chose que Kaede ne pouvait encore voir.

Jusqu'à maintenant ils l'avaient tous et toutes aidées. Même si hiko était un peut spéciale, mais pas méchante. Du coup Kaede avait beaucoup de mal à voir les mutants comme mauvais.

- Mais alors... Comment on fait pour savoir qui est méchant ou non ?Quand je suis avec un humain je...Je ressent beaucoup de colère et de douleur. Alors que quand je sais que c'est un mutant, j'ai moins mal parce que... Pour l'instant je n'ai eu que des gentils avec moi de ce coté la. Quand je suis avec un humain, j'ai l'impression de retourner "la-bas" et je veut pas y retourner.

Ce n'était plus une pseudo-psychopathe énergique qu'elle avait en face d'elle mais une petite chose torturée qui avait soudainement perdue son sourire et qui cherchait juste à savoir comment faire avec la vie. Grandir ne sera pas facile, sa naïveté et son innocence (Toute relative quand elle " découpe des gens") son sa principale faiblesse mais aussi sa force.

Aussi elle passa ses poignets contre ses yeux.

-Gnnnh... Non faut plus que je pleure ! Je suis bien ici maintenant !

Et elle retrouva un sourire, le même que tout à l'heure, révélant alors toute son amertume, tout ce qu'il cache comme haine, comme colère et comme tristesse. Oh oui, Kaede était bien ici, mais elle allait devoir guérir avant. Et une guérison c'est douloureux, ça gratte, ça pique parfois, et surtout, ça laisse des cicatrices. Parfois, elles disparaissent, parfois non. Et enfin il y a les plaies qui ne guérissent jamais. Qui sont toujours la prête à être ré ouverte.

-Tu m'apprendras à reconnaître les méchants des gentils? Comme ça, je serais sur de jamais repartir "la-bas". Et... C'est quoi ton pouvoireuuh ?

Parceque "Inutile" n'était toujours pas assez précis pour elle, Kaede insisté pour connaitre le pouvoir de Kaede ! C'était son indice de confiance à elle. Pour être son ami, une personne devait lui offrir un Prénom et son Pouvoir que Kaede pouvait donner en retour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 25 Juin - 17:31

Je soupirai longuement, l'air pensive. Je pouvais un peu comprendre son appréhension, car j'étais similaire sur certains points. En fait, j'avais des réactions très vives sur le coup... Si quelqu'un d'un groupe m'agressait, j'avais tendance à m'attaquer au groupe entier avec brutalité, pour qu'ils me fichent la paix. Néanmoins, après quelques minutes à peine de calme, je parvenais rapidement à relativiser la situation et dissocier l'agresseur des types qui l'accompagnent. Si j'avais tendance à classer tout le monde en ennemi sur le coup, après un peu de tranquillité je tâchais d'éviter les amalgames et réfléchissais de façon bien plus logique et raisonnable.

En revanche, Kaede semblait conserver ces amalgames de manière que je trouvais assez dangereuse... C'était le genre d'idéologie de la Confrérie ça, "tous les humains sont méchants il faut tous les tuer". Encore une fois, je n'étais pas du genre à faire des amalgames et à considérer que tous les membres de la Confrérie étaient automatiquement des fous sanguinaires... Mais le fait qu'ils restent dans un groupe aux actes aussi inacceptables me suffisait en tout cas à les juger comme infréquentables.

Quant à la jeune mutante, je haussai les épaules quand elle parla de ne pas vouloir y retourner et lui adressai un sourire qui se voulait rassurant.

« C'est normal, d'avoir peur, dans ce genre de cas, tu sais. Que tu ne veuilles pas y retourner est même totalement logique. Mais il faut savoir que... Si tu demandes à un humain au hasard dans la rue : "Savez-vous où est le laboratoire secret où sont torturés des jeunes mutants ?", il va te regarder bizarrement. Il le fera parce qu'il ne sait pas où est ce laboratoire. Il ne saura même pas que ce laboratoire existe. C'est juste un type normal, qui sort du travail et veut juste rentrer chez lui pour voir sa femme, ses enfants, et se détendre. »

Lorsqu'elle dit qu'elle ne devait pas pleurer, ça m'arracha le cœur, vraiment. Je me demandais bien par quoi elle avait pu passer pour devenir à moitié psychopathe, garder l'esprit d'une gamine de 7 ans, et accumuler les cicatrices. Au final j'avais été chanceuse... Carrément chanceuse.

« Il faut pleurer. » lui dis-je alors.
« En gardant ses pleurs pour soi... on finit par les transformer en colère... en haine, en rage, en dépression... En gardant ses pleurs pour soi, on se sent de plus en plus mal, ça ne sert pas à grand chose. »

Et maintenant elle voulait que je donne plus de détails sur mon pouvoir et que je lui apprenne à distinguer les gentils des méchants. Hmm... Déjà, c'était une vision un peu trop bipolaire des choses à mon goût, et puisqu'elle semblait m'écouter, autant en profiter pour essayer de corriger cette vision qui me semblait assez manichéenne. C'était comme souvent beaucoup plus compliqué que ça, mais va le faire comprendre à quelqu'un qui a autant souffert et qui a un esprit de gamine complète.

« Hé bien... La majorité des humains et des mutants ne sont ni gentils ni méchants, en fait. On ne peut savoir si quelqu'un est gentil ou non qu'en parlant avec lui, et en l'observant. C'est parfois très difficile. Il arrive que des personnes qui semblaient gentilles soient en fait méchantes, ou que des personnes apparemment méchantes soient en fait gentilles. Par exemple, moi je pense être gentille, mais je suis maladroite. Je fais des bêtises sans faire exprès, des fois je dis des idioties sans m'en rendre compte, alors certains pensent que je suis méchante. C'est compliqué, de comprendre les gens. Mais ça s'apprend. La seule chose à retenir, c'est que la majorité des humains ET des mutants ne sont ni gentils ni méchants. »

Bon, maintenant passons au pouvoir. J'ignorais si elle avait compris ma tirade précédente ou non, j'avais pourtant tenté de faire simple et d'utiliser des termes basiques ("gentil méchant maladroit" et autres). On verrait bien quel serait l'impact de cet enseignement... enfin enseignement, façon de parler. Je doutais d'être la mieux placée pour enseigner quoi que ce soit à quiconque, surtout le sens moral d'ailleurs... Si les profs de l'Institut me voyaient, en train de parler à une gamine influençable, ils péteraient sûrement un plomb avant de hurler que j'étais en train de la corrompre.
Enfin, le pouvoir donc...

« Quand à mon pouvoir... Hé bien, je peux fabriquer des lames et des pointes de métal. N'aie pas peur, le bruit est bizarre mais ça ne fait pas mal du tout. »

Mieux valait préciser avant toute chose que le son produit par les armes de biométal était inhabituel, surtout pour quelqu'un qui avait souvent dû entendre ses propres os craquer par le passé... Je relevai en tout cas ma manche droite, me reculant légèrement et montrant mon avant-bras. Le côté de celui-ci se déforma et changea de couleur pour passer à une sorte de vert-bleu étrange alors qu'une lame de 3cm d'épaisseur se formait dans un concert de craquements d'os et de sons de peau déchirée. Pas bien ragoûtant, il fallait bien l'admettre. Enfin au moins elle avait la réponse à sa question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 25 Juin - 22:42

Spoiler:
 


Kaede écoutait Kaya. Son regard regard rouge était posé dans ses yeux tandis que les paroles de Kaya la faisait reflechir.

-Kaaaaeeeeedeee ? T'es occupée ?

-Shhh !J'écoute ce qu'elle dit !

-Gnaaaahn Comment tu parles à celle qui t'as supporté Kaede ? Sans moi tu te serais déjà coupé toi même la tête. Tu t'es fait une nouvelle copine ? Tu vas encore me mettre de coté comme un vulgaire détritus ?

« Il faut pleurer. »

- Yerk ! Chouiner ! Pleurer! Se morfondre! C'est bien mieux d'agir. Je te rappel que c'est pas en pleurant qu'on a abattue trois gardes toutes les deux qui voulait nous faire des choses que les grands font parfois la nuit, tu te souvient ? Ohoho ! Eux par contre ils chouinaient quand tu as découper leur truc entre les jambes ! Hihihiihi !

- Tu vas te taire oui ! Je suis sortis de cette endroit ! Je...je n'ai plus besoin de toi ! Et je peut pleurer tant que je veut , elle a raison, ça fait du bien.

- C'est ça... Jusqu'a ce que la haine et la colère revienne et que tes larmes n'arriveront plus a te suffire pour déverser toute ta peine. Et la tu viendras encore à moi, à genou en me suppliant :" Tu les tous Kaede ! Tue les tous J'en peut plus" Et moi je dirais :" Oh bah je t'avais dit Kaede! Ils ne sont pas digne de confiance  Kaede !"

«En gardant ses pleurs pour soi... on finit par les transformer en colère... en haine, en rage, en dépression... En gardant ses pleurs pour soi, on se sent de plus en plus mal, ça ne sert pas à grand chose. »

-Tu...Tu crois qu'elle te connais ?!? Tu crois qu'elle a aussi quelqu'un qui l'aide comme toi ?

-Non elle ne sait pas Kaede. Mais il faudra faire attention car elle pourrait du coup me repérer. Cela serait une bonne chose, j'ai plus envie de rester coincé ici dans ta tête à porter toute ta haine ! Bien que je m'en nourris ! Délicieux !

-Tait toi Baka ! Tu dit n'importe quoi ! En plus elle est trop cool regarde ! Elle des lames dans le corps ! C'est mortelle !

- Fuaaa ! C'est pas parce que tu m'as crée que tu as le droit de me traiter de la sorte ! Je te fait des rêves magnifiques et voila comment tu me remercie ! PFEUH ! Boulot de merde va !

- Retourne dans ta cage !


Et le bruit caractéristique du sarcophage résonnât dans la tête de Kaede tandis qu'elle sortait de sa réflexion. Elle regardait Kaya, inspectant les lames. Elle n'avait ni l'air enthousiaste, ni spécialement triste. En revanche, on pouvait y voir une certaine fascination. Kaede voulait toucher les lames, par curiosité mais une boule de tristesse infinit lui remontait dans la gorge. C'était vrais, elle avait le droit de pleurer maintenant, et ça faisait du bien, c'était pas comme dans le centre ou pleurer était juste totalement inutile car il n'y aurait personne pour elle. D’ailleurs...Pourquoi n'y avait il eut personne pour elle? Pourquoi a t elle du attendre 14 ans dans un enfer de métal froid, de science-inhumaine mêlée à la barbarie de la torture avant que quelqu'un ne daigne la sortir de la?

Elle regardait Kaya tandis que son visage se transformait petit à petit en petit bouille ruisselante de larme tandis qu'elle venait se loger dans les bras de Kaya et pleurer contre elle.

Comme elle avait déjà fait avec Silent. Délester un peu sa haine et sa colère, son désir infinie de vengeance contre un peu d'amour et de compassion. Le must aurait été l'amour d'une mère et d'un père qu'elle n'aura certainement jamais. Silent lui manquait terriblement. Même si c'était pas sa mère, c'était devenue comme une sœur. Qui pensait à elle et que kaede savait qu'elle pouvait compter sur elle.

-C'est ça... Pleure Kaede. Continue de pleurer, tu sais faire que ça de toute façon

-URUSAI! (Ta gueule)

Kaede regarda Kaya. C'était sortit de sa bouche, d'un coup. Elle ne l'avait pas penser. Elle l'avait dit à HAUTE et intelligible voix.

-Go....Gomene ! Désolé Je....Pardon ! Je...c'était pas ....pour toi ! .....Gomene ! Dit elle entre-deux sanglots.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 25 Juin - 23:15

Bon, elle n'avait pas paniqué en entendant le bruit, c'était déjà ça. Mon espérance de vie venait d'augmenter de manière significative ! En fait, elle était restée avec le regard assez fixe, ce qui était... ben en fait je savais pas trop, elle avait l'air comme absorbée dans ses pensées. Je ne savais pas trop si c'était parce que je racontais des trucs chiants, ou parce qu'elle réfléchissait à ce que je racontais. Je le faisais souvent, ça. J'avais l'air absente, et les gens s'imaginaient que je m'en foutais, alors qu'en réalité je pondérais ce qu'ils me disaient tout en écoutant, rien de plus. Enfin en attendant elle n'avait pas pris peur en voyant la lame sortir.

Elle eut d'abord l'air curieuse, avançant comme si elle voulait la toucher et voir de quoi il s'agissait... Mais l'expression de Kaede changea d'un seul coup pour passer de la curiosité à une tristesse inquantifiable. En fait, d'un coup, PLOF ! Elle se jeta dans mes bras. Clairement, mon micro-speech sur le fait que c'est bien de pleurer, machin patin couffin, ça avait fait son petit effet. Bon, un effet légèrement retardé, mais un effet quand même. En attendant, je... héhéhé, marrant ça. En attendant je m'attendais pas à ça. Attendant, attendais... La répéti... bon bref. Le fait était que je n'imaginais pas vraiment que la gamine aurait une telle réaction.

'fin je disais la gamine... Elle avait mon âge, peut-être même plus d'ailleurs. J'veux dire, mince, elle avait même des plus gros doudous que les miens. Pourtant, c'était le terme qui me venait en tête quand je pensais à elle, je ne parvenais pas à m'arrêter à son apparence physique. Elle avait peut-être eu de la chance de tomber sur moi du coup, parce que la plupart des gens l'auraient prise juste pour une attardée et l'auraient envoyée chier, ni plus ni moins. Je la gardai en tout cas contre moi, me mettant à réfléchir...

Je savais bien que certaines personnes procédaient à des expériences moralement critiquables, mais je n'avais jamais vu un "résultat" devant mes yeux. Alors je ne disais pas que maintenant j'étais prête à prendre d'assaut l'un de ces labos pour faire régner la justice et compagnie, hein... Je me ferais sûrement fumer ma tronche si je tentais. Mais j'aurais sûrement quelques explications à demander aux responsables, si par chance je parvenais à les avoir sous la main, un jour ou l'autre... Ceci dit, si le labo était au Japon, je ne risquais pas trop de rencontrer les dirigeants de ces projets abomina...

Mes pensées furent interrompues quand elle cria d'un seul coup, ce qui me fit sursauter, d'ailleurs. Elle disait de la fermer, mais à qui ? Kaede se confondit immédiatement en excuses, signalant que ce n'était pas pour moi. Je gardai un sourire chaleureux, passant alors la main dans ses cheveux et répondant d'une voix calme :

« Pas de problème. T'en fais pas, je sais que c'était pas pour moi. Je ne disais rien, donc je n'aurais pas pu la fermer ! » ajoutai-je avec un clin d'oeil.

Je m'adossai ensuite au lit, avec un air intrigué. A qui parlait-elle au juste ? Le plus simples restait de lui deman... Un bruit de craquement se fit entendre, comme un tissu déchiré. Et merde. Je m'étais appuyée au lit avec une lame sortie, et j'avais donc esquinté le matelas. Super. Génial. Dégradation de matériel, j'améliorais mon cas de jour en jour. Je me retournai et examinai les dégâts avec une mine inquiète, en balbutiant :

« Ohhhlala, c'est pas vraiiii quoiii... C'est pas possible d'être aussi glandue des fois. Oh, puis hé, hein, tu sais quoi ? » dis-je alors, semblant parler au matelas. J'étais la femme qui murmure à l'oreille des matelas... Pas super poétique. Je repris en tout cas, lançant à l'édredon abîmé avec un air assez gavé :
« Merde. Meeeeeeerdeuh. Voilà. »

Je me détournai alors de la literie et "rangeai" ma lame dans un bruit de chair découpée et d'os brisé, avant de revenir à Kaede.

« Donc avant que ce connard de matelas ne m'interrompe... Ah, ouais. Tu parlais à qui du coup ? » demandai-je donc, avec un air sincèrement curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Ven 28 Juin - 23:56

Kaede était encore toute secouée de hoquètement quand elle entendit le craquement de tissus. Kaede était surpris par trois choses. La première était le pouvoir de Kaede et les lames ! C'était juste classe et le bruit de chaire et d'os lui rappelait délicieusement le même bruit que lorsque c'est une de ses ondes qui déchiquète une de ses victimes. La deuxieme était que... Elle l'avait comprise ? Elle parlait aussi japonais ? Kaede était même ravie ! Parler sa langue natale était quand même plus facile que l'Anglais. Et enfin, voir Kaya en train de pester comme un vieux poux contre ce pauvre matelas qui n'avait rien demandé.

Kaede avait même retrouvé un peu le sourire. Comme une enfant après un gros chagrin que l'on essaie de faire rire. Et bien que ce ne soit pas fait exprès, cela tombé au bon moment. Kaede put alors rembarré de façon durable son double imaginaire.

« Donc avant que ce connard de matelas ne m'interrompe... Ah, ouais. Tu parlais à qui du coup ? »

-Ah....Euh bah A...Moi même ! pour que...Je..J'arette de pleurer parce que...Parce que....euuh...Je voulais pas pleurer et tu m'as obligé la !

Kaede aurait pus rajouter "je te ment" derrière que Nicolas cage serais apparus de nul part en criant "YOU DON'T SAY ?!?". Cela n'arriva pas forte heureusement pour la santé mentale de nos protagonistes et pour la cohésion des lois de l'univers... Cependant, kaede ne pus s’empêcher de demander ensuite.

-Et euh...Tu parles japonais toi aussi ?

Bah oui, kaede voulait en être sur avant de lui parler en japonais directement. Bien que Kaede essayait de détourner l'attention de Kaya sur l'origine de la soudaine utilisation de ce mot, elle ne put s’empêcher de penser au pourquoi du comment de cette soudaine folie qui l'avait envahie pendant une demi-seconde. Kaede commençait même à avoir peur de cette "jumelle" qui nichait dans sa tête. Elle avait réussie à s'en sortir et elle ne voulait pas tout briser à cause de ça. Elle devait la retenir plus fort encore, la cacher pour que personne ne la voit jamais. Chose impossible au vu de l'effort qui doit être fait, ajoutant à cela le manque et tout le reste. Kaede remarqua aussi les impactes de balles de Kaya sur ses bras pendant qu'elle lui parlait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Sam 29 Juin - 8:13

Je ne parlais pas un mot de japonais. Enfin... Si, une dizaine, à tout casser, quoi. Parmi lesquels gomene, urusai, ahou, baka, sodeska, soda (rigolo celui-là), sumimasen, kaizoku oni, bref le genre de trucs qu'on apprend en regardant des animes quoi. J'étais trèèèès très loin de pouvoir tenir une conversation complète dans cette langue qui était pour moi plutôt inconnue. Je m'étais renseignée un peu sur la grammaire et ce genre de choses, mais je serais incapable de demander où sont les toilettes ou encore où se trouve le métro le plus proche. Autant dire qu'à Tokyo, je crèverais de faim et de soif ! Mais heureusement, je n'étais pas là-bas pour le moment. Puis j'avais d'autres préoccupations immédiates que celles-là pour tout dire...

Quand elle affirma ensuite qu'elle se parlait à elle-même, je la crus assez, il était évident qu'elle ne me parlait pas à moi. Néanmoins son air hésitant laissait assez clairement voir qu'elle ne me disait pas vraiment tout... Inutile d'avoir une empathie de malade pour le savoir, et même moi qui étais même assez handicapée à ce niveau, je me doutais que ce n'était pas entièrement vrai. Je la regardai alors avec un air totalement sceptique l'air de dire "sérieusement ?", mais je ne le gardai que quelques secondes avant de finalement hausser les épaules et sourire à nouveau. Je voulais lui faire savoir que j'avais bien vu qu'elle ne me disait pas tout, mais aussi que ce n'était pas grave et qu'elle n'avait pas besoin de le faire si elle ne le voulait pas... Restait à espérer que le message passe convenablement, après.

Elle sembla en tout cas reprendre un peu de consistance, ce qui me rassura quelque peu. Avec cette histoire de "découper les gens", si elle pétait un plomb je risquais fort de ne pas apprécier des masses le résultat final. Elle me demanda en fait si je parlais japonais moi aussi... A cette question, je haussai les sourcils et ouvris grand les yeux l'air de dire "HOULA NON !", et d'ailleurs je joins la parole au geste :

« Pas du tout ! Je dois connaître... Dix ou douze mots, au maximum, désolée. »

Je me relevai en tout cas, toujours avec la main dans les cheveux de la gam... oh mais merde à la fin, c'est pas une gamine elle a genre 20 balais ! Pourtant malgré ça je continuais de l'ap... puis oh, zut à la fin, tant pis je l'appelle comme je veux puis c'est marre. Donc j'avais encore la main dans les cheveux de la gamine -haha je dis c'que je veux nananère- alors que je me redressais et observais un peu l'endroit. Elle avait sorti ses affaires d'une sorte de sac de voyage, à ce que j'avais vu, de fait... Elle ne devait pas être arrivée il y a très longtemps.

« T'es arrivée y'a pas longtemps non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Animation
PNJ
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Sam 29 Juin - 9:27

{Ceci est un ajout par l'animation, vous êtes libres d'interpréter ces nouvelles données. A moins d'incohérence RP, l'animation n'interviendra plus.}


C'était l'heure des visites .. enfin c'était plus un contrôle histoire de voir comment se portaient ses jeunes patient(e)s. Cameron aimait beaucoup ce moment. En générale elle prenait le temps de discuter avec eux.
Elle avait donc fini les 2 premières chambres quand elle arriva à celles des filles. Kaya Spencer et Kaede Kobayashi. 2 jeunes nouvelles. Kaya s'était blessée à l'une de ses griffes et Kaede venait d'arriver et subissait un sevrage à cause de toutes les drogues dont la pauvre fille avait été victime.
La jeune fille semblait plutot bien s'en sortir malgré les effets secondaires immanquables.

Cameron toqua 2 coups rapides avant de pénétrer dans la chambre. Elle resta un instant stupéfaite .. heureusement qu'elle était la première .. Téril aurait explosé, mais Cameron était bien plus calme et douce que sa collègue.

C'était pas à proprement dit une vision apocalyptique mais quand meme .. Kaya avait la main dans les cheveux de Kaede qui semblait bouleverser et un matelas était fendu ...

Malgré toujours une certaine douceur, Cameron regarda les filles avec sévérité ... Elles allaient devoir s'expliquer. L'Institut était financé par des bénévoles et toute dégradation était de l'argent .. perdu.


"Puis je savoir ce qu'il s'est passé mesdemoiselles ??" elle restait calme. Elle leur laissait l'occasion de s'expliquer mais elles devaient comprendre qu'elles devaient faire plus attention aux biens communs .. si tous les élèves commençaient à tout détruire ... et surtout ne pas s'auto-perturber. Le respect entre eux était une des premières choses qu'elles devaient apprendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Sam 29 Juin - 14:35

« T'es arrivée y'a pas longtemps non ?

Oui ça c'était certain ! Elle n'était la que depuis hier. Et kaede fut un peu déçue de pas pouvoir parler entièrement japonais avec Kaya. Cela aurait été plus facile de communiquer. Enfin, Kaede arrivait à bien se faire comprendre en Anglais aussi mais son accent pouvait parfois fausser certain mot ou simplement elle se trompait dans ce qu'elle disait.

-Ah J'ai crue que tu parlais japonais parce que tu savais ce que voulais dire. Et euh, Bah je suis arrivé ici hier vers...euh je sais plus trop l'heure. Le soleil commençait a se coucher ! Et c'était beau en plus. Après y a eu Amy et Caitlyn et Sera aussi et elles m'ont dit un peu comment ça marche ici.

Kaede séchait ses dernières larmes. Visiblement, ça lui a fait du bien de se relâcher un peu. Pas suffisant mais c'était toujours ça. Kaede voyait bien qu'elle avait en face d'elle une nouvelle alliée.

- Et toi tu...

Kaede fut interrompue par le Toc-toc de l'infirmière et de celle-ci qui entra à l'intérieur. Kaede regarda autour d'elle en même temps que l'infirmière analysait la scène un tantinet bordélique. C'est la que Kaede réalisa que effectivement la situation était des plus gênante.

"Puis je savoir ce qu'il s'est passé mesdemoiselles ??"

Erreur fatale ! Kaede se mit à rougir jusqu’à en devenir plus rouge que les racines de ses cheveux.

-Je..Euh c'est rien ! Elle a pas fait exprès ! Elle s'est trompé de chambre et moi je prenais ma douche et du coup je l'ai vu et et on a parler puis j'ai pleurer et elle m'a montré ses lames et elle a voulue s'allonger et elle a pas fait exprès parce que elle se souvenait plus que elle avait ses couteaux du coup moi j'ai rigoler et et et !..

On aurait dit une gosse qui explique a sa maman la bêtise qu'elle a fait. Quoi qu'il en soit, l'accent, la vitesse du débit des paroles et le manque de vocabulaire avait rendue cette phrase plus ou moins compréhensible. Elle était rouge de timidité et un peu de honte. Elle termina finalement en une ribambelle de " Gomen!, Gomen ne ! " à la pelle en inclinant la tête à la japonaise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Sam 29 Juin - 22:53

Tiens donc ! Elle était arrivée avec Amy et Caitlyn... Deux personnes qui ne me tenaient pas tellement en haute estime, pour ne pas dire autre chose... Mieux valait éviter que cette rencontre ne s'ébruite, si je voulais éviter les ennuis. D'ailleurs... Amy avait parlé d'une jeune fille au comportement enfantin, qu'elle voulait me coller comme colocatrice. Était-ce Kaede ? Finalement elle avait changé d'avis, jugeant que je serais un mauvais exemple. Enfin... Elle avait dit qu'il vaudrait mieux me mettre avec une personne plus expérimentée que moi, mais j'avais bien saisi le message. Du coup... Si les deux apprenaient que j'étais entrée en contact avec Kaede, je risquais de sérieux emmerdements.

L'étrange jeune femme allait dire autre chose, quand une des responsables débarqua dans la chambre. Et merde... Là, c'était la merde pour moi. J'affichai un air paniqué à l'idée d'avoir encore des problèmes, mais avant que je ne puisse réagir, Kaede se mit à expliquer la situation comme elle le pouvait avec un air tout aussi effrayé que le mien, avant de se confondre en excuses. Ses explications n'étaient pas bien claires et je n'aimais pas la voir dans cet état, d'autant qu'elle allait mieux moins de deux minutes auparavant... Très mauvais timing, là.

Je parus en tout cas faire un gros effort de maîtrise, me calmant immédiatement et prenant Kaede contre moi avec douceur, pour la rassurer. Je lui dis alors, avec une voix aussi douce que possible :

- T'en fais pas, d'accord ? T'as rien fait du tout de mal, je vais expliquer ce qu'il s'est passé. Vu que tu n'as rien fait, il ne va absolument rien t'arriver.

J'observai d'ailleurs l'infirmière, en prononçant ces derniers mots, avec un regard très insistant, comme pour la pousser a confirmer ce que je disais : qu'il n'arriverait rien a la jeune arrivante. Enfin jeune... Je n'arrivais pas a me faire à l'idée qu'elle avait mon âge. Mais j'avais en tout cas l'air d'une mère qui protégeait sa progéniture, dans cette position : Kaede contre moi, moi regardant le "prédateur" avec un air déterminé. C'était presque comique ! Moi, la reine des irresponsables, en mère poule. Mais dans un sens, ce n'était pas si fou que ça... Pour que je devienne responsable, peut-être fallait-il qu'on me donne des responsabilités.

- Elle n'y est pour rien. Je suis entrée dans sa chambre, on a sympathisé, puis elle était triste et pleurait donc j'ai tenté de la réconforter. Ensuite elle a voulu voir mes lames donc je lui ai montré, et j'ai bousillé le lit par maladresse, c'était un accident. Je paierai le matelas neuf, j'en ai la possibilité. Mais elle n'a rien a voir là-dedans.

J'avais répondu sur un ton aussi calme que possible, même si une certaine appréhension était audible dans ma voix. Restait a voir quelle serait la réaction de la responsable... J'étais certaine -à tort ou à raison- qu'Amy ne voyait rien d'autre en moi qu'une source d'emmerdements et une gêne pour l'Institut. Du coup... si par malheur elle apprenait que j'étais entrée en contact avec sa protégée, ou pire encore, que je lui apprenais le bien et le mal... Je doutais qu'elle le prenne super bien, bizarrement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 2 Juil - 9:34

L'infirmière regardait les deux élèves en soupirant. Des brises-tout ! C'était brises-tout ! Bon la couverture ce n'était pas très grave et au pire effectivement Kaya pourrait payer. Et ce n'était pas la première fois que cela arrivait. La question qui se posait vraiment actuellement était de savoir ce que Kaya faisait dans la chambre de Kaede. Parceque bien que ses intentions soient plutôt nobles de tenter de consoler, ce n'était pas le travail de Kaya. C'était bien le rôle des infirmières de soulager, d'écouter et de soigner.

"Bien, cependant j'aimerais savoir ce que vous faites dans une chambre qui n'est visiblement pas la votre ? A moins que vous soyez une proche de Kaede, ce qui m'étonnerait vu les explications que l'on a sur elle. Et votre chambre est la suivante."

Ce n'était pas la première fois que Kaede voyait cette infirmière et elle la savait plus abordable que la "dragonne" comme les autres l'appelaient. Bref, visiblement il était temps que les deux élèves regagnent leurs chambre respectives avant de faire plus de dégâts.

"Quand à vous mademoiselle Kobayashi, il va falloir nettoyer cette flaque d'eau dans la douche ! Je vais aller vous chercher une serpillière. Et je vous rappel a toute les deux le règlements avant que quelqu'un d'autre ne se fâche. On ne dégrade pas le matériel ! Tout du moins, on fait tout pour le sauvegarder de vos pouvoirs, tout aussi destructeurs ou créateurs qu'ils soient."

Et oui ! La vie ça s'apprend en réparant ses erreurs. Ainsi l'infirmière ouvrit un des placard et en sortit une serpillière. Kaya et Kaede ne pouvait peut être pas réparer le lit mais elles pouvaient aider au nettoyage du coup.

Dans la petite douche, tout était trempée. On aurait dit que c'était la première fois que Kaede se douche. Bon ce n'était pas la première, mais on était pas loin. Disons qu'elle n'avait franchement pas l'habitude et comparé au tuyau d'arrosage haute-pression , c'était quand même bien plus agréable.

Kaede regarda Kaya en souriant puis attrapa une serpillière. Kaede resta bloquée pendant quelque secondes en réalisant que... elle ne savait pas comment s'en servir ! Elle avait vu Silent nettoyer plein de truc et surtout elle même, mais Kaede ne l'avait pas vu utiliser la serpillière. Vu que de toute façon ils changeaient souvent d'habitat, le nettoyage du sol n'était franchement pas une obligation.
C'est donc avec un sourire bête qu'elle demanda à Kaya :"- Tu me montre comment on fait ? "

L'infirmière soupira à nouveau...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mar 2 Juil - 10:48

Tiens, c'est vrai ça ! J'avais oublié ce petit détail... Je n'étais pas dans ma chambre. L'infirmière devait me prendre pour une grosse tarée ou une folle dangereuse ou va savoir quoi d'autre encore. Si après ça je n'étais pas virée, c'était juste un miracle. Je soupirai en tout cas longuement, finissant par lâcher Kaede vu que celle-ci ne semblait pas en danger de se faire vraiment engueuler. J'observai le lit dégradé, puis revins à la femme qui se tenait à l'entrée de la porte et semblait attendre mes explications quant au fait que j'étais dans la mauvaise chambre. Je ne pus m'empêcher d'avoir un peu l'air honteuse, tout en répondant d'une petite voix :

- Ben... J'ai pas fait attention... Quand je suis entrée la chambre était vide, j'ai cru que c'était ma chambre. J'ai pas un super sens de l'orientation, désolée.

Je laissai ensuite l'infirmière expliquer qu'il faudrait un peu nettoyer la douche, qui était... Ouaw. Je n'avais pas fait attention mais j'étais assez impressionnée. Mais comment est-ce-qu'elle avait réussi un truc pareil ? Elle avait versé des tonneaux d'eau dans la salle de bains au hasard en espérant que ça la mouillerait ? Après ça, difficile de la considérer comme une adulte... Et pour ne rien arranger, elle sembla carrément confuse face à la serpillière. Une technologie un peu avancée peut-être, héhéhé ! Ouais, nan, c'est pas gentil de se moquer, même si je ne me moquais en général pas méchamment.

Je regardai donc la jeune japonaise alors que celle-ci saisissait l'instrument, l'air un peu confuse. Après quelques secondes, elle m'observa en me demandant comment on faisait. Je haussai un sourcil avec une expression surprise, avant d'immédiatement réaliser qu'elle avait passé sa vie dans un labo. Je soupirai donc longuement, affichant un visage plus compréhensif et me dirigeant vers elle pour lui filer un coup de main.
Je m'interrompis néanmoins brièvement pour regarder l'infirmière, vu que celle-ci n'avait peut-être pas envie que je serve de "mauvais exemple" à la gamine. Bah... J'allais lui montrer le fonctionnement (complexe, alambiqué même) d'une serpillière, voilà quoi, j'allais pas lui filer un flingue avant de lui expliquer comment tuer des lapins.

Prenant l'outil des mains de la nouvelle arrivante, je le saisis fermement pour lui montrer comment la tenir.

- Alors ! Déjà, il faut placer tes mains comme ça, parce que c'est plus confortable.

Je fis ensuite plusieurs fois le geste, absorbant de l'eau, sans la quitter des yeux.

- Ensuite, tu fais ce geste-là pour essuyer. La serpillière va absorber l'eau, tu vois ? Comme une éponge. Par contre, il faut bien bouger les bras : tu ne dois pas te plier en deux quand tu fais ça, sinon tu vas te faire mal au dos. Juste bouger les bras.

Je me baissai ensuite pour récupérer le tissu imbibé de liquide et le tordre dans le seau, l'essorant.

- Quand le tissu est trop plein d'eau, qu'il goutte dans tous les sens, il faut faire ça. On appelle ça "essorer", ça permet d'enlever l'eau de la serpillière. Comme ça, tu peux recommencer après. Tiens !

Pour conclure, je lui tendis de nouveau l'instrument avant de la regarder faire. Si on m'avait dit que je donnerais ce genre de "cours", à mon arrivée à l'Institut, j'aurais certainement ricané et cru que c'était une blague. Comme quoi... Ne jamais sous-estimer la bizarrerie de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mer 3 Juil - 9:48

Kaede copiait scrupuleusement les gestes de Kaya pour nettoyer la petite salle de douche détrempée. Elle se débrouillait pas si mal en fin de compte même si il aura fallut préciser que l'essorage se fait au dessus du seau et non au dessus de...Et bien, de l'essorer comme ça au dessus de rien pour effectivement recommencer.

Pendant ce temps l'infirmière changeait les draps abîmés. Le matelas n'avait pas si morflé que ça, un coup de couture et c'était bon. De toute façon c'était la dernière journée de Kaede dans l'infirmerie. Kaede avait ses cachets à prendre régulièrement et devra baisser la dose toute les semaines en allant voir l'infirmière qui ferait un point avec elle à chaque week-end.

Ainsi, nos deux gaffeuses eurent vite terminés leur tache ménagère. L'infirmière inspectât la petite salle et en fut satisfaite.

"Bon ! Maintenant que c'est fait on va pouvoir enfin faire ceux pour quoi je suis venue. Kaya, Kaede, lavez vous les mains et regagnez vos chambres je vous prit. Je commence par Kaede et je vient vous voir ensuite Kaya. Merci de bien vouloir gardez vos lames à l'intérieur si possibles pour éviter de futures coupures involontaires."

L'infirmière leur fit un sourire tandis que Kaede regardait Kaya en souriant. Elle allât se laver les mains sous les yeux attentionnés de l'infirmière. En effet, une serpillière c'est pas forcement ce qu'il y a de plus propre. Kaede remercia tout de même Kaya pour ne pas s'être fait gronder. Quand elles eurent finit, Kaede se réinstalla sur le lit en attendant l'infirmière.

Il était maintenant temps pour elle de regagner leurs chambre. Enfin surtout Kaya en faites, Kaede étant déjà dans la sienne. Quoi qu'il en soit, elles auraient d'autre occasions de se voir ces deux la.

Et avant de voir Kaya sortir, Kaede lâchât un petit:"Arigato Kaya !"

[Fin du Rp pour Kaede sauf si Kaya souhaite interagir de nouveau ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaya Spencer
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 482
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   Mer 3 Juil - 12:58

Bon... Malgré mes instructions, certains détails n'étaient pas vraiment au point, il fallait bien l'avouer, surtout le côté "j'essore la serpillière au dessus du sol". La scène m'arracha un gloussement amusé. Je lui montrai donc qu'il fallait bien essorer AU DESSUS du seau et non à côté, puis l'aidai ensuite à nettoyer la salle de bains inondée. Cela fait, le résultat sembla relativement satisfaisant. L'infirmière aussi semblait approuver le résultat après avoir vérifié le résultat final, et m'intima finalement de me laver les mains avant de retourner dans ma chambre.

Je soupirai longuement à cette idée, vu que je n'avais pas spécialement envie de partir d'ici, mais... D'un autre côté, je préférais éviter les problèmes. Je m'exécutai donc sans protester et me rapprochai de la porte une fois mes mains propres et reluisantes et tout ça. Bon... Ben il fallait partir, à mon plus grand regret. Je ne savais pas trop pourquoi, mais j'étais assez craintive. J'avais l'impression étrange et stressante que je ne reverrais plus jamais la jeune arrivante... Peut-être mon pessimisme maladif et mon manque de confiance pathologique, va savoir.

Non, ce n'était pas ça. J'avais... Une sorte d'appréhension que je ne parvenais pas trop à bien définir, comme si quelque chose d'anormal allait se produire et risquait de m'éloigner de l'Institut et de ses résidents. Bien évidemment, cette impression écrasante ne reposait sur rien de solide, donc j'avais du mal à me prendre au sérieux quand je me disais ça... Mais je n'arrivais pourtant pas à me débarrasser de cette peur sourde qui rôdait au fond de mon cerveau.

Quand Kaede me remercia, je me contentai de lui sourire tout simplement et de hausser les épaules.

- Pas de souci, plaisir partagé. J'espère qu'on se reverra, ajoutai-je.

Je ramassai ensuite les affaires que j'avais laissées sur place, notamment mon livre et mon sac, avant de finalement quitter les lieux en lançant :

- Ja ne !

[RP terminé pour moi aussi du coup ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Check-up médical [Kaede]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Check-up médical [Kaede]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Certificat médical: j'en ai mon truck !!!
» BACK TO SCHOOL CHECK LIST
» Demander un congé médical
» check gages
» Cabinet à louer au sein d'un centre médical et paramédical. TOULOUSE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: