AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Evan McArneth [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Evan McArneth [Terminé]   Mer 29 Mai - 14:13

CARTE
D'IDENTITE




© avatar


    NOM : McArneth

    PRENOM : Evan Artémis Aaron

    ALIAS ET SURNOM : Hyde

    AGE : 33 ans

    DATE DE NAISSANCE : 29 mars 1980

    METIER : Agent du B.A.M, et journaliste à ses heures perdues

    NATIONALITE : Américain par la naissance, Ecossais par ses racines

    GENRE : Masculin

    CLAN : le B.A.M




Pouvoirs :


  • Description :

    Evan est doué de deux pouvoirs : d’un côté, il est capable, par le toucher, d’inhiber le pouvoir d’autres mutants. En effet, à son contact, un mutant sera incapable d’utiliser ses pouvoirs. Si son pouvoir est lié à une transformation physique durable, la personne retrouvera son aspect humanoïde initial. Ce pouvoir étant à un niveau faible, puisque jamais travaillé, ni même connu de son possesseur, il faut forcément un contact. Ce contact ne peut se faire au travers d’un quelconque vêtement (gant, etc.). Evan est purement et simplement incapable de bloquer le pouvoir de quelqu’un à distance, et il est possible que même avec beaucoup d’entraînement, cela ne soit tout simplement pas réalisable.
    Si Evan ignore sa nature mutante, ça n’est pas le cas de son autre personnalité : Hyde. Aucunement une entité extérieure qui aurait pris le contrôle de son corps, Hyde est une autre facette d’Evan. Ce dernier, schizophrène, voit ainsi deux personnalités s’adjuger le contrôle de son corps.
    Le second pouvoir d’Evan est donc celui de Hyde. E il est, cette fois, largement maîtrisé. Il consiste en une capacité illusoire impressionnante. Sous sa personnalité « Hyde », il est capable de créer des illusions de masse, pouvant toucher plusieurs personnes, dans un périmètre de plus d’une dizaine de mètres. Bien évidemment, tout cela ne reste que des illusions, et celles-ci ne peuvent pas avoir d’effet physique sur les gens. Mais Hyde sait largement comment toucher ses victimes avec ce pouvoir… Ces « créations » pour le large public ne sont pas vouées à durer longtemps (de quelques secondes à quelques minutes) car, plus le temps passe, moins elles persistent, et des « détails » peuvent faire comprendre aux personnes qui subissent l’illusion que tout cela n’est pas réel. Par exemple, un mur qui s’écroulerait, ou une personne qui cesserait de bouger, tout à coup. Dans une certaine mesure, on peut considérer qu’Hyde doit « maintenir » tous les détails de son illusion en permanence, d’où la nécessité de se concentrer. Généralement, différents facteurs entre en compte dans la durée de vie d’une illusion : l’étendue, le nombre de personnes piégées dedans, leurs capacités cognitives, de réflexion, et leur esprit critique.
    A savoir qu’Hyde peut créer des illusions bien plus puissantes lorsqu’il a touché sa victime. En effet, il lui suffit de toucher une personne pour que ce « savoir » qu’il engrange à son propos reste en lui durablement et lui permette de plonger la personne dans une illusion cette fois bien plus solide et crédible. D’où son habitude de toucher le plus de gens qu’il peut. Sait-on jamais, ça peut servir. Notons qu’il n’a conscience de son influence sur une personne (selon s’il l’a touché ou non) qu’au moment de créer l’illusion, ou si bien sûr, il se rappelle avoir eu un contact avec elle.
    Dernier point, Hyde a besoin d’être présent à proximité de l’endroit où il crée son illusion. Par conséquent, fuir, mettre de la distance avec Hyde lorsqu’il vous a piégé dans une illusion peut-être un moyen d’y mettre fin. Sauf si bien sûr, Hyde modifie dans l’illusion le caractère rectiligne des murs, pour vous faire courir en rond à proximité de lui… Une personne de nature sûre d’elle, si elle commence à douter de la réalité de ce qui l’entoure, pourra réussir à faire mollir, voire à faire voler en éclat l’illusion. Surtout si Hyde n’est jamais entré en contact physique avec elle. Dans le cas contraire, et si l’illusion n’entoure qu’une seule personne, cela devient nettement plus compliqué. Il devient alors nécessaire qu’une personne extérieure à l’illusion « réveille » la victime, ou force Hyde à y mettre fin. Une illusion nécessite en effet une certaine concentration, et si cela ne l’empêche pas de marcher, parler, voire interagir dans son illusion, il ne peut en aucun cas la maintenir en se battant, où s’il est complètement tiré de cette concentration (une bruit soudain et inattendu, ou une bousculade, peuvent causer des défauts dans son illusion, sinon sa disparition.).


    (Quelques difficultés pour classer ces deux pouvoirs en fonction des statuts ‘actif’, ‘défensif’ et ‘passif’, je dois dire… Ni l’un, ni l’autre ne me semble offensif, dans la mesure où je ne peux infliger de dommages directs. Le premier me semblerait éventuellement défensif, voire passif. Le second plutôt passif. Je ne suis pas contre un éclaircissement !)

  • Niveaux de maitrise :

    Ignorant tout de sa nature mutante, Evan n’est pas à même de maîtriser, et encore moins de « travailler » son pouvoir d'annulation de pouvoirs mutants.
    Par contre, Hyde a, quant à lui, eu l'occasion d'expérimenter à plus d'une reprise son pouvoir, et en a désormais un bon contrôle. Satisfait de ce qu'il est actuellement capable de faire avec, il ne cherche pas forcément à améliorer son pouvoir, ou à en tester les limites. Sa langue acérée est pour lui son meilleur "pouvoir", et ses illusions sont un outil, plus qu'une part de sa nature à dompter.

  • Lien entre les Pouvoirs:

    Le seul réel lien entre les deux pouvoirs d’Evan, c’est son enfance. Ils proviennent tous les deux du contexte dans lequel il est né : la peur de sa mère des pouvoirs mutants, cette envie profonde de faire disparaître le sien ; et un contexte de mensonge, l’illusion d’une vie heureuse, mais marquée du sceau du secret. Le premier semble venir directement de sa mère, elle qui n’a su se débarrasser de son pouvoir en a légué un à son fils qui le permet. Le second, lui, est apparu plus tard, durant l’enfance. Nul ne sait s’il faut y voir une relation de cause à effet ou de pur hasard, concernant l’apparition de ces pouvoirs. Mais il serait assez étonnant que ces pouvoirs, si représentatifs de ce qu’a été la vie d’Evan, soient apparus par un véritable hasard. Dans tous les cas, les deux pouvoirs se sont « partagés » entre les deux personnalités d’Evan.



Description Physique :


  • Apparence :

    Evan est quelqu’un d’élégant. Il tient à rester convenable en toute circonstance, et c’est pourquoi il ne quitte que rarement son habituelle chemise, sa veste et ses chaussures cirées. Plutôt grand, les cheveux couleur ébène et généralement coiffés avec un peu de gel, les yeux sombres, et généralement une barbe de quelques jours, il a tendance à ne pas vouloir se démarquer particulièrement des autres, ou tout du moins, ne pas paraître « étrange ». Il évite les vêtements colorés, autant que les grosses montres en or, ou les coupes de cheveux qui sortent de l’ordinaire. Prompt à sourire, et s’amuser, lorsque la situation s’y prête, il préfèrera généralement présenter un visage neutre, bien qu’amène.
    Pas particulièrement musclé, Evan n’en est pas moins assez svelte. N’ayant jamais cherché à plaire physiquement aux femmes, il est loin d’être complexé, et se rit des gens qui enchaînent les régimes, ou les séances de musculation.


  • Signes Particuliers :

    Schizophrène. Deux personnalités complètement différentes se partagent le corps d’Evan. Il y a Evan, bien évidemment, et Hyde. Jamais personne ne s’est rendu compte de cette schizophrénie, tant elle est habilement maquillée et tant les deux entités évoluent dans des mondes différents.
    Et un signe particulier permet de savoir quelle personnalité a le contrôle : une tache orange, qui cercle la pupille d’Evan. En présence de Hyde, on peut observer cette légère coloration dans les yeux, alors qu’elle est absente avec Evan.
    Autre signe particulier, deux phrases, tatouées dans le haut du dos d’Evan : La mort n’est pas une absence, mais une différence de présence. Ceux que le malheur n’abat point, il les instruit. Ces deux tatouages, Evan les a fait tatoués après la mort de sa mère, lorsqu’il a prit conscience du malheur qui avait apparemment décidé d’entourer l’ensemble de sa vie. Deux phrases qui lui permettent, dans les moments difficiles, de se rappeler qu’il a connu des moments plus durs encore, qu’il a vécu le pire.




Caractère :

  • Mental :

    Evan est un jeune homme qui assume totalement ses opinions. Il n’est pas du genre à s’écraser en présence de quelqu’un qui voudrait imposer son point de vue, et préfère, au contraire, faire jouer un certain esprit de contradiction. Au-delà de ça, Evan est plutôt réservé, et discret. Il préfère écouter que parler. Après tout, on est né avec deux oreilles et une seule bouche, il faut donc écouter deux fois plus que parler.
    D’un naturel enjoué, il apprécie les joies simples que lui offrent la vie et la Nature. Bien plus tourné vers l’environnement, la planète, et les choses naturelles que vers un monde industrialisé à l’excès, où les technologies se remplacent mutuellement à une vitesse démentielle, il n’est jamais plus heureux que lorsqu’il est en expédition, en voyage, ou même en forêt, à se promener. Néanmoins, il reste un homme pessimiste, et a conscience que toutes ces choses, tous ces moments qu’il chérit sont voués à disparaître, à plus ou moins long terme. Evan est du genre à imaginer, à partir d’une situation donnée, la meilleure issue possible, pour ensuite la fracasser à grand renfort de pessimisme. Amoureux des lettres, il aime sa langue, et n’a de cesse que de vouloir en saisir la moindre parcelle. Il aime s’en servir pour séduire, frisant par moment la limite du beau-parleur, sans forcément s’en rendre compte. Il prend également le temps d’écrire, parfois. Il n’y a guère que dans ces moments qu’il peut accepter qu’une histoire finisse bien, avec bonheur et félicité pour tous. Malgré cette sombre vision du monde, il reste quelqu’un de généralement apprécié, du moment qu’on ne cherche pas à creuser trop profondément dans son passé, son histoire, et sa vie privée. C’est généralement ce qui peut le faire passer du jeune homme placide et souriant à l’homme aux remarques acerbes, et au regard violent.

    Ayant toujours trouvé triste de devoir passer la majorité de sa vie à travailler, Evan n’a jamais voulu se forcer dans le cadre d’un travail. Si un boulot ne lui plaît pas, il change. Mais actuellement, au B.A.M., il apprécie son job, et prend plaisir à le faire. Cela lui permet de rester en contact avec un sujet qui le passionne littéralement : les mutations chez les humains. Lui qui ignore sa propre mutation, il s’intéresse vraiment à tout cela. Il ne souhaite pas particulièrement être doué d’une mutation, mais il trouve ça réellement fascinant. Il a eu l’occasion de rencontrer des mutants, avec qui il s’est très bien entendu. Il est partisan du fait que les humains et les mutants peuvent fort bien cohabiter, avec des concessions des deux côtés, et des adaptations dans le système actuel. Ayant eu l’occasion de rencontrer le professeur Charles Xavier, il garde de cet homme un sentiment de profond respect, et d’admiration.
    Malgré leurs actions parfois macabres, Evan parvient à comprendre le comportement de mutants comme ceux de la Confrérie. Sa vision noire du monde le pousse à accepter que, victimes d’un ardent ostracisme, certains mutants en arrivent à des « solutions » extrêmes. Ne cautionnant pas pour autant leur façon de faire, il se refuse à leur jeter la première pierre, estimant que peu de monde est en mesure de saisir l’ampleur de ce qu’ils subissent.



Histoire :

  • Talents Particuliers :

    Evan est réellement doué pour le piano. Il joue de cet instrument depuis de très longues années, et c’est le meilleur moyen pour lui de se détendre, de faire le point sur quelque chose. C’est pour lui l’une des ivresses les plus appréciables : se sentir néant dans la musique. Mis à part cela, Evan a suivi pendant plusieurs années des cours d’auto-défense, de tous genres, et sait donc se défendre efficacement face à un adversaire belliqueux. Dernier talent notable, l’écriture. Evan est en relation avec un petit journal new-yorkais pour lequel il rédige, par moment, des articles. C’est une activité qu’il prend plaisir à faire.

  • Possessions :

    En plus de son arme de service, Evan possède une sorte de petite dague, avec laquelle il a appris à combattre. Trouvant le combat à l’arme blanche bien plus excitant qu’avec une arme à feu, il se sent presque plus rassuré avec cette dague qu’avec son revolver, bien qu’il maîtrise ce dernier tout à fait convenablement. Une condition nécessaire à l’entrée au B.A.M. Au-delà de ça, peu de possession auquel il tient réellement. Juste une montre à gousset, avec une photo de ses parents et lui-même encore bébé ; un berger allemand qu’il a trouvé dans la rue 3 années plus tôt ; et un petit carnet et un vieux stylo plume, qui l’accompagnent en permanence, et dans lequel il note un nombre incroyable de choses.
    Bref, Evan est loin d’être réellement attaché aux choses matérielles. Il n’aime sa maison que parce qu’il y dort protégé du mauvais temps, n’aime sa voiture que parce qu’elle lui permet de se déplacer rapidement, n’aime sa télé que pour les infos…



  • Biographie :

    Juin 1979. Alors que les cloches de l’Eglise retentissaient encore pour fêter l’union sacrée de deux êtres qui venaient de se promettre mutuellement amour et confiance, un troisième être, fruit de cet amour, et à l’origine de tous leurs maux futurs, venait d’être conçu. En effet, les deux jeunes mariés, Moïra et Keith McArneth, après avoir réussi à échapper à l’assemblée constituée de la famille et des amis de deux jeunes gens, s’étaient offert, dans une chambre de l’hôtel particulier loué pour le mariage, un moment d’intimité, un avant-goût de leur lune de miel…
    Un instant gravé à jamais dans leur mémoire. Pendant longtemps comme l’un des plus agréables. Puis comme le plus regrettable. Et regretté. Car l’enfant qui allait naître de cette relation allait faire éclater le masque de bonheur et de secrets derrière lequel le couple se cachait. Evan serait le reflet brutal, sans concessions et sans fard de cette union. L’union d’un homme et d’une mutante.
    Car oui, Moïra était une mutante. Une mutante qui aurait donné tout ce qu’elle possédait pour changer sa nature, pour être… « normale ». Mais ne pouvant y parvenir, elle avait fait le choix de laisser sa mutation et ses pouvoirs de côté. De ne jamais s’en servir, de les oublier, de vivre normalement. Et elle y était parvenue. Elle était allé à l’école, fait des études de droits, rencontré Keith, un jeune homme affable et intelligent. L’alchimie avait prise entre les deux jeunes adultes. Seule ombre au tableau, Moïra n’avait jamais parlé de son « don » à Keith.
    Néanmoins, le couple vécu heureux. Ils voyagèrent, s’installèrent ensemble, puis se marièrent. Et eurent un enfant : Evan. Une grande peur naquit chez Moïra : et si Evan était également entaché de mutations ? Si lui aussi se révélait posséder des pouvoirs ? Keith, intelligent comme il l’était, ne tarderait pas à comprendre l’implication de sa femme. Cette peur grandit au cours des semaines qui suivirent la naissance d’Evan, commençant à fissurer cette petite famille. Mais le nouveau-né ne montra aucun signe d’une quelconque mutation. A 5 ans, il n’avait pas présenté quoi que ce soit d'intriguant. Il paraissait être un enfant comme les autres, pour le plus grand bonheur de sa mère. Et une période de calme et de bonheur s’installa dans le foyer McArneth.
    Une période qui fut la plus heureuse pour le jeune Evan, mais qui ne dura pas éternellement. Le jour de ses 12 ans, Evan avait reçu, en cadeau, un vélo flambant neuf. Il s’était, bien évidemment, empressé de l’essayer. D’abord dans la rue calme du lotissement dans lequel il vivait, puis, accompagné de ses parents, il était allé un peu plus loin, près d’une route généralement peu fréquentée. Encore peu prudent, il l’avait traversée, sans regarder si une voiture arrivait ou non. Il traversa sans encombre. Quelques instants plus tard, il voulut retourner vers ses parents, et traverser à nouveau la route. Confiant, il fonça droit vers eux, au moment où une grosse voiture, lancé à vive allure, arrivait.
    Moïra et Keith comprirent vite que leur unique fils était en danger. Mais si Keith ne pouvait rien faire, Moïra, elle, savait qu’elle pouvait empêcher cela. Il fallait qu’elle se serve de son don. La mère hurla en voyant arriver la voiture, criant à son fils de s’arrêter, de partir, de rester sur le trottoir. Sans effet. Comme une poussée d’adrénaline, la mère du jeune enfant perdit tout contrôle de son corps, et de sa capacité de réflexion. Elle utilisa son don : la téléportation. Elle apparut près d’Evan, sous les yeux ébahis de son mari, et voulu disparaître à nouveau en emportant son fils à l’abri de la voiture, dont le chauffeur n’avait manifestement pas les yeux tournés vers la route. Mais ce qui se produisit la frappa comme une barre de fer en plein ventre : elle n’y parvenait plus. Elle avait réussi à l’instant, mais maintenant qu’elle tenait son fils dans ses bras, elle n’y parvenait plus. Etait-ce son don ? Annuler les pouvoirs des mutants ? Elle fut ramenée à la réalité par les vrombissements du moteur de la voiture qui s’approchait. Le chauffeur parut prendre enfin conscience de ce qui l’entourait, puisqu’il tenta d’éviter la mère et l’enfant tant bien que mal. Il n’eut pas d’autre choix que de faire une embardée vers le trottoir où se situait Keith. L’homme n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit… Evan venait de perdre son père. Moïra, son mari.

    A partir de ce jour, Evan devint, aux yeux de sa mère, en partie responsable de la mort de Keith. Cette dernière, ne parvenant à supporter le poids de la responsabilité à elle-seule, en accabla l’enfant. Celui-ci, jusqu’à présent choyé, désormais ange déchu, n’eut d’autres choix que de le supporter. Supporter les regards lourds de celle qui l’avait mise au monde. Une femme qu’Evan détestait de plus en plus chaque jour, et pourtant, une femme qu’il aimait plus que quiconque. Un sentiment très particulier prit l’enfant. Il aurait souhaité que son père revienne, il le souhaitait ardemment. Et un jour, sa mère recommença à sourire. Quelque part, en Evan, quelque chose s’était brisée, laissant s’éveiller une partie de lui qu’il ignorait. Il avait 17 ans, et venait de basculer dans une schizophrénie ignorée. Il n’en avait pas conscience, mais deux personnalités allaient devoir cohabiter dans un seul corps : Evan McArneth, fils de Moïra et Keith McArneth, un adolescent profondément bon, à l’enfance difficile, et dont l’unique « don » lié à une mutation était d’inhiber les pouvoirs mutants au toucher, un don qu’il ignorait, purement et simplement ; et une autre personnalité, bien plus sombre, résidu de la haine de sa mère envers lui, et qui avait développé le don de l’illusion. A cette époque, les deux personnalités d’Evan n’avaient pas encore de séparation précise, et les deux s’exprimaient plus ou moins. Et désormais, sa mère vivrait dans un monde heureux. Illusoire, mais heureux. Un monde dans lequel elle ne souffrirait plus de la mort de son mari. Cette illusion, d'une force rare, et impossible à reproduire volontairement par le jeune homme, était le fruit des années de contacts physiques, maternels entre une mère et son fils. Il n'y avait guère que sur sa mère qu'Evan était en mesure de déployer une illusion si puissante, et surtout, si durable. Et ce, sans qu'il n'en ai conscience. Les deux personnalités se fondant l'une dans l'autre, cette capacité d'illusion était utilisée en permanence, pour assurer à sa génitrice un cocon de bonheur, dans lequel Keith était encore en vie. Pour Evan, qui n’avait pas conscience de cette illusion, sa mère avait juste fait son deuil. Et les quelques moments où elle semblait parler avec son mari décédé, Evan comprenait que la douleur était encore présente dans le cœur de sa mère, et que c'était pour elle un moyen de l'apaiser.

    Cette situation fonctionna de longues années. Le temps qu’Evan grandisse, et que les deux personnalités s’installent. C’est vers 22 ans que commencèrent les périodes où les deux personnalités d’Evan s’alternaient. A savoir que seule la personnalité sombre avait conscience de l’existence de l’autre personnalité. Et ce dernier, responsable de l’illusion qui bernait Moïra, décida un jour qu’il était temps de la faire se confronter à la réalité, et d’arrêter d’épargner une femme qui l'avait détesté pour la mort d'un père dont il n'avait que de vagues souvenirs. Il mit un terme à l’illusion. Et Moïra, ne comprenant pas, plongea dans une folie destructrice. Qui la mena au suicide. Evan la retrouva, un jour, allongée par terre, les veines entaillées, et de longues plaies sur de nombreuses parties de son corps désormais mutilé. Ce moment-là est encore à ce jour gravé dans l'esprit d'Evan, comme s'il l'avait vécu la veille. Non pas à cause de cette image déchirante de sa mère morte, mais parce que ce jour-là, Evan a vu sa mère se redresser, puis sourire, et éclater de rire, se moquant de la crédulité du jeune homme, qui avait cru au suicide de sa mère. Une vision qui dura quelques secondes, tout au plus, puis qui disparut, illusion évanescente proposée par son autre personnalité. Ce fut ce jour l'une des premières confrontations, inconscientes, entre Evan et ce qui deviendrait bientôt Hyde. Ce dernier venait de lui proposer une vie agréable d'illusion, Evan n'y avait pas cru, l'avait refusé... Il vivrait une vraie vie. Dure, sombre, parfois triste, mais véritable.
    Evan était désormais orphelin, de père comme de mère. Il avait 23 ans. Et les deux personnalités avaient largement pris leurs marques, et agissaient différemment : Evan venait de finir un stage de formation et de mise à niveau - au final, plus un test qu'autre chose - qui devrait lui ouvrir les portes du B.A.M. Il avait œuvré plusieurs années durant dans la police de New York, démontrant à plus d'une occasion qu'il était un jeune homme débrouillard, désireux de découvrir des choses, intelligent, et vif d'esprit, au point qu'il avait fini par recevoir, avec une discrétion assez étonnante, une lettre du B.A.M. lui proposant de "se réorienter professionnellement". Il n'avait guère hésité, et avait saisi cette occasion de voir de nouvelles choses.
    Il aimait écrire, rencontrer des gens, lire, et faire de la musique. Ouvert aux autres, et à leurs opinions, le jeune homme aimait débattre de sujets brûlants, de ceux qui passionnent les foules, dont celui qui faisait le plus parler de lui ces derniers temps : les mutants.
    Et de l’autre côté, l’autre personnalité, qui avait décidé de se faire appeler Hyde. Un jeune criminel terriblement doué, intelligent, et empli de haine. Et qui avait appris à s’adapter au fait de devoir partager un corps. Il tenait à ce que l’autre personnalité continuât d’exister, afin de garder une « façade » affable, et bienfaisante. Il agissait donc généralement de nuit. Et à cette époque, il commença à tisser des liens avec les criminels les plus réputés, mais pas n’importe lesquels : les mutants. Hyde était persuadé de la nécessité d’instaurer une suprématie mutante, et d’assujettir les humains inférieurs, sans pouvoir. Pour lui, tout avait une raison. Et si des hommes avaient été dotés de pareils pouvoirs, ça n'était pas sans raison.
    Hyde avait fini par entretenir avec les mutants qui partageaient son opinion des relations allant du cordial à une pseudo-confiance. Il n'avait cependant rejoint aucun clan déclaré, mais était en bons termes avec la Confrérie et autres groupes de plus ou moins grandes importances. Il avait conscience que sa nature schizophrénique était une chance, et qu'il devait tout faire pour la maintenir à flots. Et cela passait par une visibilité la plus faible possible.
    En bref, vous l’aurez compris, deux personnalités clairement opposées se partageaient un seul et même corps.

    Aujourd’hui, Evan a désormais 33 ans. Et les choses n’ont fait qu’empirer : Hyde est reconnu par ses pairs comme un génie du crime. En effet, ses illusions lui permettent de faire un nombre incroyable de choses. Braquer une banque devient un jeu d’enfant, lorsque l’on plonge l’ensemble des vigils dans une illusion leur montrant un collègue qui vient les remplacer, et que les employés de la banque sont persuadés que la personne en face d’eux est leur directeur alors qu’il s’agit en fait de Hyde. Simuler un suicide est d’une facilité déconcertante lorsque l’on plonge sa victime dans une illusion d’une route sans voitures alors qu’un énorme camion arrive à tombeau ouvert. Bref, Hyde a clairement appris à maîtriser son pouvoir, et s’en sert à des fins malfaisantes.
    De l’autre côté, Evan a intégré le B.A.M. avec succès. En couple épisodiquement, il est actuellement célibataire, ayant du mal à concilier sa vie privée et son travail. Toujours passionné par la cause mutante, et ignorant toujours sa propre nature mutante, il se lance corps et âme dans chacune des enquêtes qu’on lui donne à mener. Employé exemplaire et acharné, il a eu l’occasion de rencontrer quelques mutants, et de créer de forts liens avec ses collègues. Jamais personne n’a soupçonné quoi que ce soit de sa capacité, tant cela passe inaperçu tant qu’il ne touche pas un mutant qui essaierait de se servir de son pouvoir.

    Enigmatique, Evan œuvre ainsi dans deux camps différents, sans vraiment s’en rendre compte.



Avatar : Julian McMahon
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Si oui, Qui ? : //
Pseudo : Evan
Votre Age : 21 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : Via google, après une p’tite recherche.

Mot "magique" : [Vu par Amy]


Dernière édition par Evan McArneth le Mer 29 Mai - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Mer 29 Mai - 14:56

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Mer 29 Mai - 16:54

Bienvenu ! Bon courage pour ta fiche ^^

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Mer 29 Mai - 19:30

Bonjour et bienvenue Evan !

Avant la modération je te demanderai de bien aller lire le règlement.
Préviens-moi quand ce sera fait et un modérateur passera pour le premier tour.

Bonne lecture et à bientôt sans doute.

Jubilosaure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Mer 29 Mai - 21:44

Merci pour les messages de bienvenue.

Mes excuses pour "l'oubli", ça m'était clairement sorti de la tête.
Je pense avoir rectifié le tir.
En espérant avoir rien oublié d'autre !
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Dim 2 Juin - 11:01

Bonjour, je suis le modérateur qui va être chargé de ton premier tour.

Avant toute chose et avant d'entrer dans les détails je vais aborder le Lien entre tes pouvoirs.
Le lien est capital et obligatoire et dans ton cas il n'est pas bon. Or le fait de ne pas trouver un lien valide entraîne forcément un changement majeur dans les pouvoirs et je sais également que des changements majeurs dans les pouvoirs ont des répercussions sur toute la fiche. Voilà pourquoi j'aborde ce point en premier.

Ton lien est un évènement de sa vie et un contexte or le lien doit être pseudo-scientifique ou de causalité.
Je te conseil de bien relire ce que l'on dit sur le lien ici : http://xmenrpg.superforum.fr/t210-guide-fiche-de-presentation

Je te laisse le refair, mais je dois avouer que cela ne sera pas facile. Actuellement je ne vois pas de lien valide qu'on pourrait tisser entre tes deux pouvoirs mais si tu peux en trouver un je ne demanderais rien de plus. ^^

Bon courage et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Lun 3 Juin - 14:42

Je dois bien avouer qu'ayant lu, avant de rédiger cette fiche, le point sur le lien entre les pouvoirs, je m'attendais à un souci à ce niveau-là. J'espérais néanmoins que le fait que le développement de ces deux pouvoirs puissent être "pseudo-scientifiquement" expliqué par des conditions de vie particulières (semblant de notions de causes à effets).
Je prends en tout cas bonne note de ta remarque, et vais tâcher d'y remédier. Mais vu que, tout comme toi, je vois mal comment concilier les deux, je pense retoucher jusque dans ses fondements ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Lun 3 Juin - 15:37

Très bien, tiens moi au courant de l'avancée de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Mar 11 Juin - 3:39

Des nouvelles sur cette fiche ?

Si il n'y a pas de nouvelles d'ici la semaine prochaine elle sera refusée.

Merci de ta compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   Lun 17 Juin - 22:01

Fiche refusée faute d'activité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evan McArneth [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evan McArneth [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» blah fiches terminées
» Evan Blake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches refusées-
Sauter vers: