AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 31

MessageSujet: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   Dim 19 Mai - 0:27

Il était tôt le matin, Sera venait de terminer de s'entrainer dans le gymnase. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait put s'entrainer sur du vrai matériel de gymnastique, elle se sentait bien.

Le soleil étincelant dehors, elle n'avait put résister à l'envie d'aller dehors. Elle n'avait pas encore recommencer les cours, cela ne saurais tarder, mais elle avait encore un jour ou deux. Elle ne se sentait pas de rester à l'intérieur, elle avait encore l'impression, dès qu'elle restait trop longemps dans un petit pièce que les murs se refermait. Elle n'avait pas peur, mais elle se sentait un peu prisonnière.

Elle s'était donc éclipser dehors. Il était tôt, le vent sentait bon, et elle entendait des oiseaux chanter. L'adolescente ferma les yeux pour savourer la caresse du vent sur sa peau. Son estomac était plein, elle avait put prendre une douche sitôt son entrainement terminer. Elle se sentait bien. Puis, des images de sa familles la frappèrent. Elle sentit son cœur se tordre et une boule se serrer dans sa gorge.

Elle ne voulait pas pleurer. Elle avait passé une partie de sa nuit à le faire. Il était mort il y a deux ans, ne pouvait-elle les laissé derrière elle ? Elle ferma les yeux pour endiguer les larmes et ses bras se serrèrent autour d'elle pour endiguer la douleur. Elle prit une grande inspiration, puis une autres, et lentement la douleur reflua, ainsi que les larmes. C'était un peu plus facile ce matin, dans la lumière du soleil levant, de faire disparaitre la tristesse et la douleur. Et pourtant, elle était encore là, diffuse, mais présente. Il lui manquait tant. Elle devait vivre cependant.

Elle n'était plus dans la rue au moins, il serait content de cela. Comme il avait du d’inquiété pour elle. Ses deux familles. La mutante leva les yeux vers le ciel et pria, puis, sans vraiment s'en rendre compte, elle s'était mise à fredonner. Petite, cela avait été son refuge, puis dans la rue, en plus de son gagne pain, c'était devenue un moyen de ne pas se perdre dans la douleur. C'était son espoir, ce qui lui réchauffait le coeur et l'âme. Et combien d'autre avait-elle réchauffer à ses paroles ?

C'est alors qu'une chanson lui vint en tête. Sans vraiment réfléchir elle l'entama. Au fur et à mesure des paroles, le manque de sa famille, de ses anciens amis l'emplie, mais aussi avec une sorte d'espoir. Quand elle chantait, elle se sentait vivante, en harmonie avec l'univers. Plus la chanson avançait, et plus sa voix se faisait forte et assuré. Chanter lui faisait du bien, un peu comme mettre un baume sur les plaies de son âme.



Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazard
Élève à l'Institut Epsilon
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Dame Corbelle   Dim 19 Mai - 14:50

bon heu je savais pas vraiment où se trouvait ton perso lors de sa chanson donc j'ai fais deux débuts possibles ^^. tu me diras celui que tu préfère...


Aujourd'hui pas de cours ! Non pas que rien n'était noté sur son emploie du temps mais le caméléon ne pouvait s’empêcher de lézarder sous un si beau soleil. Du coup sa journée se résumait pour ainsi dire à sécher au soleil et il s'y employait avec rigueur. L'étrange dinosaure à forme humaine avait trouver moyen d'aller sur le toit par le biais de sa fenêtre pour y ronfler sans que personne ne vienne le déranger. Bon les télépathe à la bolo pouvais toujours le choper mais ils avaient surement d'autre lézard à fouetter et pis il était tranquille-pénard là pour le moment donc ça allait.

version 2:
 

Comme n'importe qui d'autre en cas de soleil il avait mis ses lunettes à verre adaptatif au soleil dans un style royalement steampunk. Portait un classique chemise-jean-basket dont la chemise orange détonnait avec sa peau verte croco, les manche repliées et tout et tout on aurait presque dit un ado normal si ce n'est son physique et ses lunettes qui changeaient tout. Cette tenue était tout à fait adapté à la journée... sauf peut être à cette heure du mat'... mais il s'en foutait il allait y passer toute la journée de toute façon !

Toujours est il que notre ami reptile était en pleine contemplation de la nature qu'il ne voit pas toujours cloîtré derrière son pc dans sa chambre rideau tiré. et qu'il entendie une douce mélodie à ses oreilles.


Sometimes we stumble
Sometimes we even fall
And we can't find a friend
Can't comprehend it all
And we are lost
With nothing to hold on to

When we can't find the answer
Sometimes a Prayer will do
And though we wonder
Uncertain if we will get through
To face the future
Sometimes a prayer will do


Une fille qui chantait ! et bien en plus ! Fallait qu'il voit ça ! L’ex-cambrioleur et apprenti cavaleur de toit se leva et se dirigea vers la chanson douce... C'était une demoiselle qui chantait avec beaucoup de conviction... comme si elle en avait besoin pour ... comme si elle en avait besoin quoi !

version 2:
 



Sometimes we reach
For what's not really there
Sometimes we lose our grip
Come tumbling through midair
And we are searching
For something to hold on to

When we can't find the answer
Sometimes a Prayer will do
And though we wonder
Uncertain if we will get through
To face the future
Sometimes a prayer will do


Ouais décidément elle avait une fichue voie et elle savait s'en servir ! Le problème c'est qu'elle s'éloignait du bâtiment et donc du sécheur ce qui aurait pour effet de lui couper la musique ce qu'il ne voulait pas. Il lui fallait donc l'appeler sans descendre de son perchoir...


Then we are stronger
Somehow we know we will get through
To face the future
Sometimes a prayer will do

Yeah, we are stronger
Somehow we know we will get through
To face the futur
Sometimes a prayer will do
Sometimes a prayer will do


- HEY !


bon maintenant l'attention était attiré il fallait désormais assumer les conséquence et pas se foirer. donc reprenons:

- Hey ! bonjour, Madame la Corbelle.
Que vous chanter bien ! que cela agaye mes oreilles !
Sans mentir, si votre plumage
Se rapporte à votre ramage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces...


BOUM !

ouais bon niveau attention c'était réussi, une gamelle comme celle ci on en voyait pas tout les jours...

_________________
Ps: les trucs en italique sont juste des jeux de mots ou référence (parfois de l'anglais traduit) donc vous inquiétez pas si le sens n'y est pas... Et aussi, les truc en Comme ça c'pas du dialogue, juste du monologue intérieur même si ça peut porter à confusion...

Spoiler:
 

M3RCI S3V3N !


Dernière édition par Éléazard le Lun 20 Mai - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   Dim 19 Mai - 20:26

Perdu dans ses pensée, elle avait continuer de marcher dans le parc, s’éloignant de l'école, les yeux dans le vague. Sa tête était ailleurs, même si ses pieds continuait de bouger. Le vent, la lumière, le paysage, tout semblait l'aidé à apaisé. En plus de sa musique bien sur.

Puis un cri vint briser sa concentration, la faisant sursauté. La bulle de calme et apaisante qu'elle avait créé dans son esprit vola en éclat et elle se retourna, prête à fuir, ou a se défendre. Elle avait passé trop longtemps dans la rue pour se retourner calmement, la survie était désormais inscrite dans son inconscient.


- HEY !

Du haut du toit, quelque chose bougeait, il y avait quelqu'un... mais ce n'était pas un humain. Une sorte de lézard géant courait vers elle. L’adolescente eu un mouvement de recul avant qu'elle ne comprennent qu'on allait pas l'attaqué, que ce n'était pas un animal, mais quelqu'un.... enfin, avec le discourt qu'il lui tint, elle se demanda vraiment d'où il venait. Il lui avait sorti des vers adapté d'une fable de la fontaine.
Devait-elle éconduire ce reptile, ou être flatté, Sera se le demanda
sérieusement. Elle avait perdu l'habitude des gens dans sa cavale.


Hey ! bonjour, Madame la Corbelle.
Que vous chanter bien ! que cela agaye mes oreilles !
Sans mentir, si votre plumage
Se rapporte à votre ramage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces...


Avant qu'elle n'est le temps de décider et de comprendre tous ce qu'il lui disait, et donc les flateries, il venait de tombé du toit ! La guérisseuse prit le pas sur l'adolescente craintive et elle se précipita vers l'autre mutant en priant pour que cette chute ne soit pas trop grave. Déjà son cerveau était passé en mode analyse. Elle pensait rapidement, la peur, l'incertitude, tout avait cédé le pas a une compassion quasi professionnelle et a une réflexion faites de logique. L'adrénaline affluait déjà dans le corps de caducée, et elle se préparait à évaluée les dégâts et blessures occasionné par la chut.

"Ne bougez pas ! Je vais d'abord examiner si vous avez quelque chose de casser."


En quelque instants, elle avait été à son côté. Déjà elle s'agenouillait près de lui, vérifiait rapidement, d'un coup d’œil, s'il saignait.

"Vous avez mal quelque part ? Comment vous sentez-vous ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazard
Élève à l'Institut Epsilon
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Oh ! un ange   Mar 21 Mai - 15:30

La chute avait plus sonné que blessé le reptile, tout au plus avait il une cheville foulée et peut être un os de la queue de légèrement fêlé, bref pas de quoi pilonner un zèbre. Par contre il avait légèrement perdu conscience et se réveillait donc dans les bras de la guérisseuse/chanteuse pour qui il avait composé deux secondes auparavant... Il était trop sonné pour vraiment pouvoir répondre au questions qu'on lui posait et surtout pour les entendre. Et du coup bien qu'il sentait un œdème commencer à gonfler sa cheville droite il s'écria avec toute la force décibélique d'un écouteur de téléphone (ouais bon il murmure fort quoi !):

- même pas mal !


Ce qui le fit rire un peu car... bah si il avait mal mais personne ne le savait ! sauf lui bien sur... En même temps s'il n'avait pas mal, enfin si les autres le pensaient, en quoi ça l'arrangerait ? Nan par ce que un gars qui tombe d'un toit et qui se fait pas mal on va se demander qu'est ce qu'il y foutait et du coup il allait passer pour le cassos' qu'il était. Mais d'un autre côté s'il avouait un peux qu'il avait mal, on allait le plaindre (les filles surtout car les mecs s'en foutent quand d'autres ont mal à part quand c'est grave) et avec un peu de chance il allait même avoir une dispense de sport pour les quelques cours à venir ! Du coup mieux valait que les témoins en soient informés où tout du moins celle qui prêtait attention à lui à ce moment...

- En fait si j'ai un peux légèrement mal à ma cheville gauche... heu droite... enfin celle ci quoi !


À ces mots ils désigna sa cheville droite qui avait en effet enflée d'environ 3cm de rayon à l'endroit de la foulure... Et pour causes c'était la troisième fois qu'il la tordait dans un sens pas très naturel...Et du coup il se retrouvait encore avec un big mac à la place du pied, ce qui n'est pas des plus pratiques pour marcher alors dans son ancien métier c'était pas la galère !

_________________
Ps: les trucs en italique sont juste des jeux de mots ou référence (parfois de l'anglais traduit) donc vous inquiétez pas si le sens n'y est pas... Et aussi, les truc en Comme ça c'pas du dialogue, juste du monologue intérieur même si ça peut porter à confusion...

Spoiler:
 

M3RCI S3V3N !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   Mar 21 Mai - 17:04

Sera put remarquer que le garçon était plutôt sonné, et elle regarda avec inquiétude ses pupilles. Elle fut soulagé de voir, dès qu'il ouvrit les yeux, qu'elles étaient de taille égale. Au moins, il n'avait pas de commotion, bien sur, elle pouvait les guérir, mais c'était long, et difficile pour elle de savoir si elle avait tout guérit.

Le garçon, c'était sans doute un mâle, lui répondit qu'il n'avait pas mal, mais Sera était habitué à voir des blessures en tout genre et à examiner les gens après presque 2 ans à jouer les ambulancière et les infirmière clandestine. Le ton était empreint de bravade, et il y avait une touche de douleur dans ses yeux. Cependant, ce n'était sans doute pas trop grave pour qu'il soit en mesure de parler ainsi, sans grimacer de douleur.

Puis, il avoua avoir mal, et alors même qu'il parlait de ses pieds, il n'aurais pas eu besoin de pointer sa cheville. Sera l'avait déjà remarquer. Elle enflait déjà ce qui n'était pas des meilleurs signe. La jeune fille la regarda, s'interrogeant. Maintenant qu'il n'était plus en danger immédiat, l'adrénaline l'avait laissé, et elle était retourner à son état normale. Les émotions, et surtout les doutes, l'assaillant de nouveau. Devait-elle le guérir ? Il était conscient, elle devait donc lui demander la permission, sauf que même s'il acceptait, devait-elle lui parler aussi de son autres pouvoirs ? Il ne faisait pas de mal, mais c'était quand même pas très honnête de pénétré dans la tête des autres et de lire leur personnalité.


"Je peux te guérir si tu veux... seulement par le fait même, j'aurais accès a voir ta personalité. Rien de mauvais cependant, mais je vais partager la partie de toi qui est bonne, forte. Ce que tu aime, et ce qui fait de toi quelqu'un de bien."

Voilà, c'était dit. Bien sur il pouvait refuser... mais il aurait de la difficulté, de un à expliquer à un adulte comment il s'était fait mal, et de deux, il aurait de la difficulté à se rendre sans souffrir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazard
Élève à l'Institut Epsilon
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 20

MessageSujet: la clarté incertaine   Mar 21 Mai - 20:31

"Je peux te guérir si tu veux... seulement par le fait même, j'aurais accès a voir ta personalité. Rien de mauvais cependant, mais je vais partager la partie de toi qui est bonne, forte. Ce que tu aime, et ce qui fait de toi quelqu'un de bien."

Alors ça c'était clair mais pas précis ...qu'elle puisse le heal et réparer ses blessures de guerre aérienne on ne pouvait rêver mieux mais partager ses... sa.. son... bah lui quoi ! lui paraissait on ne peut moins précis ! Déjà est ce qu'elle pouvait lire à l’intérieur de lui comme on lit un magazine people ? ou bien comme on lit un livre ? Et pis qu'était-ce que cette histoire de "bonne" partie de lui ? Tout n'était donc pas pourris dans l'humanité ? Nan mais la grosse question c'est " qu'est ce qui se passerait si elle guérissait quelqu'un de foncièrement mal ?" pas un super-vilain comme dans les comics avec une âme toussa toussa hein ! un VRAI méchant, le bidule qui ne vis que pour exterminer ce qui lui est différent un... un... dalek quoi ! Bah ! ça devait pas être important !

Le truc vert sans paillette examinait donc ses options : d'un côté si il ne faisait plus sport tant qu'il n'aurait pas guéris mais il marcherais mal pendant ce temps aussi, de l'autre il se retrouvait guéris mais elle voyait ses qualité et établissait un contacte entre eux... La seconde ne semblait pas avoir tant de défauts en y regardant de plus près et puis qu'y verrait elle ? nan parce qu'y doit pas y'en avoir des masses de choses qui font de lui un bon machin tout vert et ce serait p'tete intéressant de savoir quoi...


-Hmmm Mouais ça me vas mais juste, est ce que t'auras accès à mes souvenirs ? Nan passque sinon ça me vas !

_________________
Ps: les trucs en italique sont juste des jeux de mots ou référence (parfois de l'anglais traduit) donc vous inquiétez pas si le sens n'y est pas... Et aussi, les truc en Comme ça c'pas du dialogue, juste du monologue intérieur même si ça peut porter à confusion...

Spoiler:
 

M3RCI S3V3N !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   Mer 22 Mai - 4:14

Sera attendit avec une certaine nervosité que son interlocuteur lui réponde. Elle était tant habitué à fuir les gens dernièrement, et avant a être rejetter qu'inconsciement, elle s'y préparait cette fois encore. Elle fut un peu déstabilisé, quand il accepta tout cela presque avec naturelle. Mais elle était dans un sanctuaire pour mutant, elle avait encore du mal à s'y faire. Ses talents n'était pas plus étrange pour eux que les leurs. Elle était une mutante parmi d'autre, et quelque part elle s'en senti réconforter.

Sauf que là, il sembla demander une explication plus approfondit des pouvoirs de lecture de la petite ange, et l’adolescente ne sut que répondre. Elle comprenait à peine elle-même comment ses pouvoirs fonctionnait.


"Je, je ne crois pas que je verrai tes souvenirs. DIsons, pour te donner un exemple, que je toucherai un père de famille, je verrais très certainement, ou ressentirait, l'amour qu'il a pour ses enfant. Sinon, je pourrais sans doute voir le courage de certain, l'inteligence de d'autre. Je peut voir ce qui fait de toi quelqu'un de bien, ce qui te donne envie d'être une meilleur personne, de te dépassé, ce qui te fait vibrer, qui t'émeu, ou te donne envie d'être généreux."

Elle sourit avec un certain malaise

"J'espère que c'est un peu plus clair dit comme cela. J'ai beaucoup de difficulté à expliquer ce que je vois et ressent, je ne choisis pas non plus, c'est assez sporadique et quand le contact dure longtemps, il me faut parfois un peu de temps ensuite pour me rappeler qui je suis, et ce qui appartient à la personne que j'ai touché."

Puis elle se rappela ne pas s'avoir présenté. Elle n'allait certainement pas partager un moment aussi "intime" avec un parfait étranger.

"Au fait, je m'appelle Serafielle Courcel Dubois, je suis nouvelle à l'institut."

Elle commença à retirer ses gants, elle avait besoin d'un contact de peau à peau pour guérir.

"C'est quand tu es près."

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazard
Élève à l'Institut Epsilon
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Dissection d'un cerveau reptilien   Mer 22 Mai - 16:00

Bon si elle chopait pas ses souvenirs, tout du moins les connaissance qui font de lui un bon lui ça allait. Certes il acceptait bien rapidement mais que pouvait il risquer ici ? Mourir tout au plus et encore il y avait plus de chance qu'il se retrouve dans le corps de la demoiselle et elle dans le sien que sa guérison d'entorse tourne mal... Mais bon il ne s'y connaissait pas encore assez en pouvoir mutant ou tout du moins ses connaissances se limitaient à ce que l'on enseigne dans les dessin animé et comics...

Le fait qu'elle partage ses bon côté pendant quelques instant était presque un bon côté car comme première impression qu'y a t'il de mieux que de faire découvrir uniquement ses bons côtés ? C'en était presque une bonne chose qu'il se soit tordue la cheville plutôt que de se lancer dans un numéro de cirque à deux balles comme à son habitude. D'ailleurs vous vous demandez surement, chères lecteurs imaginaires, ce qu'elle verrait en visitant les zones fleurie avec pleins de petit poney de son esprit... Et bin voici !


petite description du reptile
Même s'il a du mal à le reconnaître, ce qui en est une en soit, l'ado écaillu avait des qualités. Tout d'abord il était plutôt bon dans tout ce qui est matière scientifique et art (pas qu'il était bon en dessins mais plutôt qu'il s'y connaissait, en littérature et en cinéma aussi... cela dit il n'était pas non plus un mauvais dessinateur) mais pour le temps qu'il passait à bosser... Il se débrouillait pas mal en informatique sans être pour autant un génie du code.

Côté caractère il ne démarquait pas vraiment des bonnes personnes en générale: il était gentil, généreux envers les demoiselles et moins envers les demoiseaux, il appliquait autant qu'il le pouvait les règles de la galanterie abandonnant facilement sa place dans le bus ou le métro. Il avait du mal à voir quelqu'un souffrir devant lui et encore plus du mal à faire mal sauf en cas de légitime défense ou de colère noir.

Du côté affection il en était un parfait diffuseur : il ne détestait personne en particulier (sauf peut être sa mère-grand) et aimait bien ou beaucoup la majorité de ses connaissance que ceux ci lui rende ou pas. Le fait qu'il soit très ouvert, complètement tolèrent et sacrément extraverti aidait pas mal à ça.


-...Ah et moi c'est Éléazard, je suis un boulet à l'institut ! ravis de faire ta connaissance charmante guérisseuse et, je dois dire, sacré chanteuse !

À ses mots il lui sera la main qu'elle venait de déganter. Il signalait cette qualité de manière humoristique même s'il en avait de nombreuse fois prouvé la véracité...

_________________
Ps: les trucs en italique sont juste des jeux de mots ou référence (parfois de l'anglais traduit) donc vous inquiétez pas si le sens n'y est pas... Et aussi, les truc en Comme ça c'pas du dialogue, juste du monologue intérieur même si ça peut porter à confusion...

Spoiler:
 

M3RCI S3V3N !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   Jeu 23 Mai - 0:25

Sera sourit devant la main tendu, un sourire presque triste, mais ses yeux étincelère de malice pendant une fraction de seconde avant qu'elle ne réponde avec une touche d'humour :

"Il vaut mieux que je guérisse cette jambe avant, la poignée de main peut attendre. Je sais bien que les hommes sont sensée être des dur, mais bon, nulle besoin de faire duré la douleur."

Elle se força alors à lui faire un clin d’œil. Nulle besoin qu'il sache à quel point le contact avec les gens, mais surtout les visions que cela engendrais, la mettait mal à l'aise. Elle allait déjà en voir bien assez en le guérissant sans avoir besoin de lui serrer la main sans ses gants. Elle n'aimais pas violé l'intimité des autres, même avec leur permission.

Elle se décala un peu et fit se pencha au dessus du pied, observant la blessure et tentant d'évaluer le temps que cela prendrait. 2 minutes tout au plus, la jambe ne semblait que foulé.


"Dit le moi lorsque tu n'auras plus du tout mal. Normalement j'évalue assez bien avec l'enflure et tout, mais la plupart des gens que j'ai eu à traité était inconscient, alors je n'ai jamais été certaine si javais bien tout guérit."

Elle ne voulut pas ajouter qu'elle n'avait pas pus tous les sauvé, ou que parfois, c'était elle qui avait du partir avant de terminer car les ambulanciers ou les policiers arrivait sur les lieux. Il n'avait pas besoin de savoir cela, et ce n'était pas quelque chose qu'elle se sentait capable de partager avec qui que se soit. Elle même préféra chasser les images que cela avait généré dans son esprit. Elle n'acceptait toujours pas de ne pas avoir put sauvé tous ceux qu'elle avait croisée. Leur morts hantait encore ses nuits, et souvent ses jours aussi. Elle préférait les oubliés et les relégués dans le fond de son esprit.

"Ça risque de faire mal un tout petit peu au début, car je dois appliquer mes mains dessus, mais ça devrait guérir vite."


Elle se rendit alors compte qu'elle retardait le moment de posé ses mains sur la peau du lésard. Pas parce qu'elle n'aimait pas son apparence, non, elle avait presque oublié les différence de l'autre adolescent. Elle différait parce que contrairement au autre personne qu'elle avait guérit, le sentiment d'urgence n'y était plus. Elle ressentait toute ses émotions, elle n'était plus en mode guérisseuse et elle appréhendait de "mêler" son esprit à celui du garçon. Lui ne verrait rien... heureusement sans doute... mais elle elle deviendrait lui en quelque sorte.

Elle prit une grande inspiration, elle devait le faire, et posa délicatement sa main sur la cheville mal en point. Elle sentit le lézard se raidir sous ses doigts, mais elle l'ignora. Alors qu'elle fermait les yeux et envoyait son énergie vers l'autre pour le guérir, alors qu'elle souhaitait le voir guérir, elle sentit aussi, autant qu'elle commença à voir qui était Éléazar.




Spoiler:
 


*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

Les images commencèrent tourbillonée dans son esprit, les sentiments et la personnalité d'Éléazar se mêlant à la sienne alors qu'elle le guérissait. Elle ne se rendait pas compte non plus qu'elle murmurait une berceuse, pour elle-même autant que pour lui. Elle n'avait jamais remarquer, et personne n'avait put s'en rendre compte non plus, que lorsqu'elle guérissait, plongé dans la transe curative tout autant que dans les sentiment de ses patients, elle chantait.

Cette fois, elle murmurait la berceuse du Labyrinthe de Pan.

Elle vit un garçon devant un ordinateur, fier de ce qu'il accomplissait, elle sentait sa fierté, elle était contente de ses talents à l'ordinateur.

Elle se vit ouvrir la porte à une jolie fille, des papillons dans l'estomac, mais surtout content simplement de pouvoir lui rendre hommage. Elle était galante, et c'était bien. Elle sentait que ce n'était pas par obligation, ou par obscurantisme. C'était comme un cadeaux, un hommage au femme, à ce qu'elle était, belle ou laide, vielle ou jeune. Elle méritait considération, pas parce qu'elle ne pouvait se défendre, mais tout simplement parce qu'il aimait leur rendre hommage.

Elle se vit ensuite avec des amis, content de pouvoir rendre service, puis donnant à d'autre, généreusement.

Elle se laissait doré au soleil, heureuse de profiter de l'instant présent, sans stress, simplement pour apprécié une belle journée.

Elle était chevaleresque, et juste. Il ne souffrait pas la douleur des autres... Elle ressentit un peu comme un lien entre elle et lui à ce moment là. Comme du déjà vu, était-il comme elle... ou elle comme lui ? Qui était qui se demanda-t-elle vaguement, mais elle ne put se répondre, se perdant à nouveau dans son don.

Elle vit d'autre image, mais surtout des sentiments, Sa générosité, ses amitiés, des visage défilèrent, des visage qu'elle ne connaissait pas, qu'elle oublierais sitôt la transe terminer. Il s'effaçait déjà de sa mémoire aussitôt apparut, ne laissant qu'une trace diffuse d'affection.



*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*



Lorsqu'elle eu terminé, elle cligna des yeux plusieurs fois. Incertaine d'où et de qui elle était. Le soleil brillait, et elle ne reconnaissait pas les lieux où elle était. Moins de deux minutes s'était écoulé, mais c'était assez pour qu'elle se sente désorienté pendant quelque secondes. Elle voyait Éléazar devant elle, elle savait qui il était, mais en même temps, elle était encore un peu perdu dans ce qu'elle avait partagé avec lui. C'était d'autant plus difficile pour elle qu'il se ressemblait, mais pas exactement.

"Est-ce que.... est-ce que ça va mieux ?"

La guérison avait pris moins de deux minutes, mais Sera se sentait quand même légèrement fatiguer. Rien de bien grave, un peu comme si elle avait courus, mais elle était en forme, et commençait à être habituer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazard
Élève à l'Institut Epsilon
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Sera utilise SuperPotion sur Lézardteubé !   Dim 2 Juin - 20:29

Ça picote et ça chatouille, est ce donc ce que ressente les héros de jeux vidéos lorsqu'un healer les... heal ? En plus c'est tout chaud comme si on appliquait de la pommade magique dessus ! N’empêche ils doivent kiffer ces enflures ! d'ailleurs je suis sur qu'ils se droguent à ça quand on regarde pas ce qu'il font où que les serveurs sont hs !


Telles étaient alors les pensés de l'ex blessé lors de sa guérison expresse, en plus c'était quelques chose de voir un œdème se résorber à vue d’œil ! Sérieusement on avait l'impression de voir un ballon se gonfler sur une cassette que l'on rembobinait ! Fallait sérieusement le voir pour le croire ! Et ça pour le voir, il le voyait ! Il ne pouvait même pas décoller sa vue de ça ! Lorsque il ne ressentie plus rien de douloureux le grand blessé de la cheville voulut en avertir la charmante guérisseuse mais elle paraissait en transe ou un autre truc dans le genre et elle murmurait un truc depuis qu'elle avait apposé sa main sur la jambe de l'écailleux personnage...

Mais qu'est ce qu'elle f... à ouais c'est frais ! elle m'a dit qu'elle se mélangeait avec la tête des gens quand elle les soignaient ! Et chantonner dois l'aider dans cette entreprise.. 'fin j'imagine. En plus c'est sympa comme musique/chanson ! c'est comme une berceuse... Du coup elle doit voir tout un ramassis de débilité sur moi là ! genre je suis intelligent ou bien que je suis quelqu'un de bien comme il faut toussa toussa ! Ou alors elle voit une sorte de bêtisier de ma vie sans les sous-titre... Oh et pis ça s'trouve elle voit un diapo de ma vie avec une foutue musique épique ! à quoique non c'pas possible ça serait moins long... En fait elle vie ma vie en mode fisrtplayer et dérouille des zombie au pompe ! Mouais.. faudra que je lui demande quand elle se réveillera !


Bah oui avoir une imagination débordante couplé à un esprit... hum.. "original" c'est pas toujours utile et ça peut assez souvent mener à des délire.. délirant heureusement que personne pouvait lire ses pensée hein !.. Oh wait ! Bon pour finir la gentille oiselle rouvrit les yeux, stoppa sa mélodie et sembla complètement perdue sans se rappeler d'où elle se trouvait ce qui devait être normal après avoir visité un esprit aussi peux.. enfin autant... bref l'esprit du lézard.

"Est-ce que.... est-ce que ça va mieux ?"

- Oh oui merci ! Mais toi ça va ? t'as l'air plus paumé qu'un vélo au rayon papier toilette... Et pis juste en passant, hum.. heu.. qu'est ce que t'as vue ? nan par ce que ça m'intrigue en fait... C'est comment dans mon moi bon ?

Evidemment que l'étudiant au teint de peau inhabituelle donnait plus d'importance à la santé de la demoiselle qu'à ses visions mais bon.. ça l'intriguait quoi !

_________________
Ps: les trucs en italique sont juste des jeux de mots ou référence (parfois de l'anglais traduit) donc vous inquiétez pas si le sens n'y est pas... Et aussi, les truc en Comme ça c'pas du dialogue, juste du monologue intérieur même si ça peut porter à confusion...

Spoiler:
 

M3RCI S3V3N !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   Dim 2 Juin - 21:13

Alors qu'elle avait peine à reprendre pied dans la réalité, Éléazar posa LA question qui la fit bafouiller, ramenant à la surface au grand V, les visions, les sentiments et la confusion.

"Je suis... ha... tu... nous"

Elle ne voyait plus le paysage autour d'elle, elle revivait à nouveau les visions qu'elle avait eu de lui, d'elle. Qui était-elle ? Qu'est-ce qu'il lui avait demander déjà..

"Ordinateur" Voilà ce qu'elle voyait en ce moment "Généreuse, je suis généreuse, et puis galante... mais... a non, tu ouvre les portes au filles."

Tout tourbillonait dans sa tête et elle se sentait un peu essouflé. Que devait-elle répondre, encore d'autre vision qui revenait. Elle prit une grande inspiration. Cela devait cesser, c'était difficile... Et puis, elle n'avait pas remis ses gants, et sans s'en rendre compte, alors qu'elle se sentait complètement perdu, elle mis ses mains devant elle, mais rencontra de nouveau les jambes de Éléa, et elle fut repartit pour un tour, cette fois, sans vraiment s'en rendre compte, elle se mis à décrire ce qu'elle voyait et ressentait au fur et à mesure.

"Il faut être gentil et galant avec les dames. Elles mérites notre respect et notre attention, douce et magnifique créature. Nervosité... elle sont si belles, inaccessible."

Elle haleta un instant, en essayant de comprendre ce qui se passait de nouveau, mais échoua, les images allait trop vite et sa confusion et sa fatigue n'aidait pas. C'était la première fois qu'on lui posait cette question et ça avait tout embrouiller.

"J'aime les ordinateur, les comprendre, trouver des moyens drôle de les utilisé."

"Il faut profiter de la vie, toujours, le soleil, la douce caresse du vent, le bruit des feuilles, les odeurs de l'extérieur. Il faut prendre le temps de prendre soins de soi"

"Il faut rire dans la vie, une bonne blague détente l'atmosphère."

Elle parlait à toute vitesse, au fur et à mesure que les flash, les sentiments et les impressions défilait dans sa tête.[/i]

"Faut pas s'en prendre a plus petit. Défendre ceux qui le doivent, surtout les belles demesoilles... oui, j'aime bien les demoiselles, les flatté.


Les images continuait, et la voix de Sera devançait plus profonde, pleine de sentiments qui n'était pas tout à fait les siens.

"Il faut donner, partager, ça goute meilleurs et la vie est plus joyeuse."

"Se sortir de situation embarassante, faut pensée vite, avoir beaucoup d'imagination et de créativité."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazard
Élève à l'Institut Epsilon
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 20

MessageSujet: C'est pas moi c'est ma soeur qu'a cassé la machine à vapeur !   Ven 21 Juin - 15:43

"Flute ! j'l'ai cassé !"


La demoiselle qui venait de l'aider nécessitait elle même désormais bien de l'aide... Elle s'était mise à réciter ce qui ressemblait à des phrase que l'ex-blessé aurait pus dire à une vitesse phénoménal ce qui, il faut le dire est assez impressionnant Bon à coté elle semblait plus trop tenir sur ses guibolles et vacillait légèrement de droite à gauche et inversement... Le tout avec le regard dans le vague. Bref ça faisait peur.


L'ado pataud attrapa sa sauveuse par les épaules histoire de la stopper dans ses mouvement flippant, ce qui ne changeait pas grand chose car lui tremblait comme une feuille dans un aspirateur dyson, et essaya de la raisonner ou en tout cas de la faire sortir de cet état peu rassurant...

- Heu... ça va ? chuis désolé hein je voulais pas te causer du tort ou quoi que ce soit ! tu m'entend ? heum.. si tu m'entend tu connaitrait pas un moyen de te faire sortir de là ? ou en tout cas que tu redevienne un peu normal ? Non ? Et si tu m'entend pas bah... bah tu m'entend pas en même temps...  Ah ! j'ai une idée ! alors essaye de chanter, de fredonner ou bien même de réciter ça dans ta tête une chanson, une comptine... c'que tu veux un truc de quand t'étais petite ou de quand tu sera vielle même mais que ça te rappelle qui t'es ! tu peux ? Sinon repare toi ça me va aussi hein ! allez steuuuuuuuuuplait !


Le reptile perdait sont sang froid et stressait comme pas possible, en même temps il venait de faire planter la jolie demoiselle qui venait de le réparer... Bon si elle revenait pas à la vie d'ici deux minutes il essayerait de l'amener à l'infirmerie et pis si elle revenait à elle il l'y amènerait quand même par ce que un délire pareil c'est pas rassurant !


vraiment désolé pour le retard !

_________________
Ps: les trucs en italique sont juste des jeux de mots ou référence (parfois de l'anglais traduit) donc vous inquiétez pas si le sens n'y est pas... Et aussi, les truc en Comme ça c'pas du dialogue, juste du monologue intérieur même si ça peut porter à confusion...

Spoiler:
 

M3RCI S3V3N !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 31

MessageSujet: Re: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   Jeu 27 Juin - 19:00

Dès que Éléazar bougea, le contact entre les mains de Sera et sa peau se perdit et Sera fut sorti de sa transe. Elle était encore perdu, déboussolé et secoué de tout les côté comme un prunier. Elle regarda autour d'elle, essayant de se repéré. Elle savait où elle était, mais le reste lui échappait. Pourquoi il le secouait. Non la.. elle était une fille, pas Éléazar. Elle était Sera.

Elle prit de grande inspiration et s'efforça de chasser le restant de personnalité du lézard qui continuait à s'accrocher à elle. Elle avait l'impression d'avoir courut le marathon et elle avait un peu mal à la tête, mais ses pensée s'éclairait un peu. Elle se recula vivement pour pouvoir remettre ses gants sans risquer de frôler le garçon de nouveau.


"Je.... suis désolé. Je suis confuse, j'ai du te toucher de nouveau... mais c'était si vivace." Elle ne savait pas trop ce qu'elle devait faire, mais il lui fallait pensée vite, c'était une situation embarrassante, donc elle devait s'en sortir rapidement. La confusion la gagna à cette pensée. Étais-ce elle qui pensait cela ? Elle eu l'impression que non. Comme si deux personne différente lui suggérait deux façon différente de s'en sortir. Fuir, ou trouver quelque chose de drôle à dire.

"Tu as une personalité tellement attachante que j'ai pas put m'en empêcher." C'était sorti tout seul, comme si quelqu'un d'autre parlait à sa place, en fait, elle avait exactement le même ton de voix, les mêmes intonations, mais avec sa propre voix, féminin et plus aigu, que Éléazar. Cela aurait put être lui exactement qui aurait dit ses mots, mais avec une voix de fille.

Le reste du discourt du garçon c'était complètement perdu dans les méandres confus de l'esprit de Sera. Elle n'avait à peu près rien compris de ce qu'il avait dit, elle n'était même pas certaine qu'il est dit quoi que se soit d'ailleurs. Sa personalité et celle de l'autre adolescent semblait se livré bataille en elle et lui suggéré des solutions complètement contradictoire à sa situation et elle ne savait pas du tout ce qui était elle. Ce n'était pas la première fois, en fait, cela lui était arrivé assez régulièrement depuis qu'elle avait muté, mais elle n'arrivait toujours pas à trouvé une méthode pour se protégé, pour redevenir elle-même. Par contre, cela avait été la première fois que c'était aussi vivace, qu'elle avait l'impression de l'expliquer autant que de le vivre. C'était la première fois qu'on lui demandait de raconté ce qu'elle avait ressentit. Elle n’aimait pas vraiment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éléazard
Élève à l'Institut Epsilon
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 14/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Direction infirmerie   Mer 4 Sep - 18:08

Bon au moins la demoiselle semblait être un peu plus elle même... enfin c'est pas dis ça. Elle avait l'air complètement perdu dans ses pensées, si c'était vraiment les siennes, et semblait haleter.

"Je.... suis désolé. Je suis confuse, j'ai du te toucher de nouveau... mais c'était si vivace."

Alors là, le bras cassé fraîchement réparé n'en revenait pas: elle le soignait alors qu'il s'était blessé tout seul comme un grand, il la troublait en posant visiblement LA question qu'il ne fallait pas et c'était elle qui s'excusait ! À partir de là soit il avait vraiment pris un gros coup sur la tête soit c'était elle qu'en avait pris un !

-Mais nan t'excuse pas c'est ma faute, et pour de vrais en plus ! c'est moi qu'ait fait des conneries que t'as essayé de réparer ! c'est moi qui t'ai foutue dans ce pétrin bizarre !


"Tu as une personnalité tellement attachante que j'ai pas put m'en empêcher."

Bon alors là c'était vraiment le comble: premièrement elle disait des ineptie incroyable au yeux dur reptile et secondement elle lui avait piqué sa voix ! À ce niveau, même si ça ne lui plaisait pas une seule décision s'offrait à lui, l'infirmerie. Même si cela signifiait qu'il devrait justifier sa présence sur les lieux et donc se taper une heure de colle de plus il décida de faire ça. Après tout quels autres choix avait il ? qui allait guérir la guérisseuse ? et surtout pas un autre healer si c'est pour finir comme celle ci !

- Heu... ça te dis on va à l'infirmerie ? Ça pourrait t'aider je pense... et pis ça serait moins risqué nan ? Allez c'est bon pour c'que t'as !

_________________
Ps: les trucs en italique sont juste des jeux de mots ou référence (parfois de l'anglais traduit) donc vous inquiétez pas si le sens n'y est pas... Et aussi, les truc en Comme ça c'pas du dialogue, juste du monologue intérieur même si ça peut porter à confusion...

Spoiler:
 

M3RCI S3V3N !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chanter pour réaprendre a vivre (Éléazar + Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une association de Protection Animale
» Suspicion d'infection au papillomavirus :(
» Patti Smith et Soeur Cristina vont chanter pour le pape François au Vatican
» Nouveau membre : en Bretagne pour l'instant, souhaitant vivre en Irlande près de Dublin ou Cork
» Trop juste pour vivre moyennement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: