AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phil Subberty [fiche terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Phil Subberty [fiche terminée]   Dim 8 Avr - 12:17

CARTE

D'IDENTITE







©TJ Thyne



    NOM : Subberty.

    PRENOM : Phil.

    ALIAS ET SURNOM : à voir.

    AGE : 29 ans.

    DATE DE NAISSANCE : 13.04.82 .

    METIER : interprète au B.A.M. .

    NATIONALITE : Australien, naturalisé Américain depuis ses vingt-et-un ans.

    GENRE : Masculin.

    CLAN : B.A.M. .




Pouvoirs :



  • Description :
    Télékinésie des ombres :
    - Le pouvoir que détient Phil consiste à changer l'ombre portée d'une matière quelconque (eau, rocher, chaise, etc.) en une brume plus ou moins épaisses, dépendant de l'apparence de cette ombre dans son stade primaire (donc plus ou moins claire), et pouvant ensuite contrôler cette matière dans un rayon définit, avec une concentration dépendant de l'épaisseur et du nombre d'ombre, de brume, sous son contrôle *.
    - Une ombre ne peut être créé si il n'y a pas de sources de lumière. De ce fait, une pièce "noire" ne peut créer d'ombre, et donc ses pouvoirs n'ont, évidemment, aucun effet ici, à moins d'emporter une ombre provenant d'un autre lieu.
    - La brume créée à partir d'une ombre est un minimum palpable, ou plutôt disons quel peut être sentit, sans non plus pouvoir la saisir, ou blesser quelqu'un en la projetant sur une cible. Il est cependant possible pour lui d'augmenter sa consistance en mêlant la brume de plusieurs ombres entre-elles, rendant alors résistant la brume à soulever un poids assez lourd *.
    - Si l'objet dont il a utilisé l'ombre est détruit entièrement (donc si l'objet n'existe physiquement plus), la brume semblera "s'évaporer", et disparaîtra moins d'une seconde après la destruction de l'objet.
    - Il lui est aussi possible d'accumuler suffisamment d'ombre pour s'en recouvrir, et de cacher sa présence parmi les autres. Il est par contre difficile d'user de ce pouvoir en plein jour, même dans une ruelle sombre, car un contraste tel pousserait au soupçon rapidement. N'ayant pas le don de vision infrarouge, Phil évite de l'utiliser quand il est dans une filature.
    - Il ne peut pas utiliser l'ombre d'êtres vivants autre que végétaux.
    - La transformation des ombres en brume est un automatisme, il suffit qu'il le décide pour qu'ils prennent cette forme. Il faut cependant un contact visuel pour obtenir cet effet. Par contre, une fois cela fait, il n'a pas besoin de les voir pour les faire venir vers lui, d'aller autre part, ou de se regrouper – autrement dit, il est connecté avec elles. Voir l'ombre à partir d'un reflet (eau, miroir, etc., allant même jusqu'à la caméra vidéo), lui permet aussi d'avoir ce contact visuel, il lui suffit de connaître la position approximative d'une ombre.
    - La description orale d'une ombre fait par quelqu'un d'autre alors que Phil ne la voit pas, ne lui permet qu'un très difficile contrôle de l'ombre. La brume est habituellement plus faible, moins palpable, moins rapide.
    - Bien que possiblement défensif, ce pouvoir ne permet pas une protection aux infractions mentales, et n'agit pas comme un réel bouclier, il ne fait que d'amortir les coups *.
    - En raison de l'ombre transformé en brume, son pouvoir ne peut être contré par une source de lumière quelconque.
    - Face à un adversaire au pouvoir similaire, le duel se jouera à la voie du plus fort, c'est à dire que celui qui aura le plus d'aisance à contrôler les ombres des autres aura le plus de chance de s'emparer des ombres de l'adversaire et de le rendre donc impuissant.
    - Il n'a pas de contrainte de distance liant le lieu de contrôle d'une ombre et son origine, lui permettant de voyager en possession d'une d'elle assez librement.
    - Une fois l'emprise sur l'une d'elle terminée, l'ombre retournera vers son lieu d'origine, en suivant le sens du soleil, en regagnant son aspect primaire, permettant à ce niveau de traverser tout type de mur.
    - Lors du contrôle de plusieurs brumes, il ne peut pas en projeter plusieurs dans des sens différents, puisqu'il doit savoir précisément où les lancer, et réfléchir à deux endroits brouilleraient sa précision. De ce fait, il ne peut pas se couvrir de brume et la projeter tout autour de lui, à la manière d'un champs de force.
    - Il ne peut en aucun cas sentir la présence d'une ombre à longue ou courte distance de lui. Autant qu'il ne peut ressentir la présence d'un mutant au pouvoir similaire au siens.
    - La brume qu'il crée projette une ombre sur le sol du moment où une source de lumière la touche. Elle est plus ou moins faible, selon la densité de la brume. Par contre, il ne peut contrôler celle-ci.


    Du à son contact prolongé avec sa mutation, Phil est devenu addicte des ombres. De ce fait, se trouver dans une pièce sombre avec présence de lumière, donc remplit d'ombre, le mettra dans un état d'excitation réjouit, et dans un lieu de grande absence d'ombre (au grand jour, dans une plaine, par exemple, ou dans un lieu noir, sans présence de lumière), il en sera dépressif et à long terme (une dizaine d'heures), tomberai dans un lourd coma.

  • Niveaux de maitrise :
    - Phil détient ce pouvoir depuis ses quinze ans, soit quatorze ans, et a apprit à l'utiliser sans trop de difficulté, à un point tel qu'il pourrait prendre l'ombre de tout un immeuble sans une difficulté qui l'exténuerai. Il en est devenu un automatisme pour lui de s'emparer de celle de petits objets (d'une lampe, par exemple).
    - Il ne peut contrôler plus de trente-trois de ces « petites » ombres, en soit la dimension que prendrait une sphère d'un rayon de trois mètre cinquante, et ceux pendant un temps d'une quinzaine de seconde, pour finir sans être épuisé, et d'une minute trente en finissant exténué. Son rayon de contrôle est de quatorze mètre, par contre une « ombre » projetée à travers cette zone d'action peut s'étendre à seize mètre, mais le contrôle de celle-ci est alors rompue et ne se dirigera qu'en ligne droite.
    - En travaillant la pratique avec plus de ténacité, il serai possible pour Phil d'arriver à augmenter le poids maximum pouvant être soulevé par une brume, pouvant aller jusqu'à cent-trente kilogramme. Mais il reste à un bon niveau, soit quatre-vingt seize kilogramme. Mais il reste à un bon niveau, soit quatre-vingt seize kilogramme, et le temps d'utilisation de cette portée est égal au contrôle qu'une « brume » de la dimension de celle-ci vaudrait en temps.
    - Cette fois-ci, la vitesse sera moindre : de 92 kilomètre heure maximale, car il devra en plus de contrôler l'ombre, il devra contrôler l'équilibre de celle-ci.
    - Phil ne peut pas créer de « champs de force », à longue durée, seulement des petits, peu performant, et durant un peu plus de trois secondes, mais pouvant se protéger des poings d'humain ou de mutant sans force accrue. Il est inefficace contre toute arme à feu, ni pouvoir de type plasma, rayon laser, etc., ainsi que contre tout mutant ayant une rapidité accrue, la création d'une protection étant plus lente que leur vitesse de frappe.
    - Phil n'est pas suffisamment entrainé pour être précis et arriver à attraper une chose à distance grâce aux ombres. La brumes qu'il maîtrise est une masse brumeuse et sans forme, qui est avant tout utilisé pour être projeté vers sa cible.
    - Il y a bien longtemps que les émotions de Phil ne joue plus sur la qualité de ses pouvoirs, ou sinon c'est à peine visible : une précision moindres lors de colère, une rapidité d'action plus forte lors d'un excès de joie, un besoin de plus de concentration lors de moment d'étonnement.
    - Pour un bonus de concentration, il est préférable que Phil utilise ses mains pour contrôler les ombres le plus précisément possible.

  • Lien entre les Pouvoirs:
    Aucun.



Description Physique :



  • Apparence :
    En débutant par une description général, puis s'étancher sur les détails, et finir sur le général, l'on pourrait dire que Phil est de corpulence moyenne : soixante-dix huit kilogrammes, un mètre soixante-dix neuf et neuf millimètre, pour être précis. Plutôt bien battit, comme nous pourrions dire, mais pas jusqu'à avoir l'apparence d'un ex militaire. Il est simplement bien, voir discret dans sa carrure. Une silhouette dont on ne se souvient pas, puisque ordinaire.
    Ses yeux sont marron, visible sur le contour des pattes d'oies qui sont la marque d'une vie passée sous le signe de la bonne humeur. Son front présente une léger signe d'années de dur labeur à apprendre son vocabulaire et la grammaire mandarine (désolé, j'ai pas pu m'en empêcher...). Ses joues sont pleines, sans en faire trop, et montre une barbe finement coupé, ne donnant pas l'aspect « Bad boy » que l'on trouve chez certains à la barbe mal rasée. Elle marque aussi la preuve d'une chevelure châtain claire, frisée, et coupée plutôt court, dégageant ses oreilles. Un nez normal, plus une légère fine bouche.
    Phil maîtrise le look du jeune homme urbain, détaché de toutes contrainte, qui ose porter ce qui lui plait, soit des habits colorés, souvent amples. Et bien qu'il lui arrive parfois, bien que rarement, de mettre un chapeau, son désamour de la lumière lui fait préférer des lunettes de soleils. Il en a d'ailleurs quelques unes chez lui, de la paire de lunette de type « Baba-cool », à celle « chauffeur », bien qu'il garde une préférence pour les « urbaines », utilisées lors de sortie en ville.

  • Signes Particuliers :
    Aucune, il est tous ce qu'il y a de plus normal.



Caractère :

  • Mental :
    Phil a été élevé de façon à penser que tout ses rêves sont possible du moment d'y mettre un peu de volonté, d'obstination, et de travail. Mais c'est au fond vraie : il a pu baser son futur profession grâce à ça, à coup de livre étranger, manuel de langues, CD où répétait continuellement une langue que l'on prend souvent pour une langue incompréhensible, et gros dictionnaire traducteur. Il n'a pas peur de travail, car au fond il y trouve quelques chose de bon, d’intéressant. Car bien que le jeune homme se juge libre,aime la liberté, et les hommes qui ne s'en font pas suffisamment par la vie pour être un minimum libre, il n'en est pas moins orgueilleux et regarde hautainement toutes personnes moins cultivées que lui, ou simplement ayant commit une erreur, même d'inattention. Il juge mal, par exemple, une faute d'orthographe dans une lettre, et méprise les personnes usant de l'écriture sms dans un message quelconque. Car les deux vont de paire, il ne respecte pas les personnes qui, pour parler, use de raccourci divers, ou de mots d'argot urbain – verlan, par exemple. Au contraire, il n'a rien contre les insultes, les mots dits sans beaucoup de réflexion, et les reflex oraux, qu'il use lui aussi.
    Contrairement à ceux que l'on pourrait croire avec ces derniers éléments, il n'est pas du genre à en utiliser à bout de champs, et est quelqu'un d'habituellement simple, qui n'a besoin que de peu de chose pour se sentir bien : sa tasse de café au réveil, par exemple, une étagère avec simplement un ou deux livres posée dessus, ou un appartement ne comportant qu'un minimum de meuble. Ça fait de lui quelqu'un d'amoureux des départs, n'aimant pas la monotonie trop présente dans certaines vies, et pour cette raison, étrangement, il s'oblige à laisser le moins possible de chose dans son frigo, pour avoir à aller acheter quelques choses parfois une fois par jour à l'épicerie du coin. De même raison, c'est ce qui l'a décidé à prendre l'emploie d'homme de terrain dans la B.A.M. .
    Amoureux de la culture étrangère, il n'est pas faux de dire qu'il pourrait partir visiter un autre pays si l'occasion se présentai.
    Le jeune homme est un amoureux d'histoire épique relatant la quête de l'amour d'une jeune femme par un homme, il est d'ailleurs hétérosexuel, faisant de lui quelqu'un de plus attaché aux histoires d'amour d'un homme et d'une femme que d'autres. Il ne juge donc pas l'amour comme une chose abstraite et irréalisable. Il est plutôt respectueux envers la plus part des personnes qu'il voit –, du temps qu'ils ne rentrent pas dans le groupe des personnes qu'il méprise ou qu'il considère comme nocive –, et ne juge pas sur le physique, bien qu'il lui arrive encore parfois d'être étonné par l'apparence d'un mutant, ou même d'un être humain normal.
    Il juge d'ailleurs les humains comme son égal, les respectant du temps qu'ils le respectent, faisant de lui quelqu'un qui ne tolère pas les actes de Magnéto, le jugeant trop extrémiste envers un peuple qui ne le mérite pas, du moins pour la plus part. Il a un avis différent envers le professeur Charles Xavier, et aime sa façon de voir différente de celle de Magneto, et le respecte. Il n'a, par contre, jamais ressentit l'envie de le rejoindre dans son institut.
    Par contre, bien que Phil ai apprit le mandarin, c'était avant tout pour un amour de la langue, la Chine est sans doute le seul peuple humain qu'il ne tolère pas, pour son comportement esclavagiste, bien que restant dans tous les cas quelqu'un de pacifiste avant tout – du moment que son travail ne l'y oblige pas.
    En parlant de mutant, Phil a développé de son désamour du soleil un fétichisme des lunettes de soleils.



Histoire :



  • Talents Particuliers :
    Le principal talent de Phil et qu'il a une suffisamment bonne mémoire pour apprendre des choses plus simplement que certains. Pas suffisamment évidemment pour apprendre une langue en quelques mois, mais il est arrivé à apprendre le Français en quelques années, le mandarin en deux ans, le japonais en un an et demi, et son entreprise d'apprendre l'espagnol depuis un an est en bonne voie pour se conclure en beauté ! Disons que plus le temps passe, plus il acquiert des automatismes pour apprendre les langues.

  • Possessions :
    Il a mit quelques sous de côté, et a obtenu un appartement à New-York. A gardé sa moto, ainsi que bon nombre de paire de lunette de soleil (29), de tous type. On le voit rarement en extérieur sans.

  • Biographie :
    Que dire de l'enfance de Phil ? Il y aurait pu avoir des désastres, le jeune homme aurait pu fuguer, pour revenir un jour ou jamais, il aurait pu vouloir tout abandonner, de ses études je parle, et se lancer dans les pas de son oncle, un plombier qui reparait les canalisations comme personnes ! Ou autrement dit, avec des pinces et des clés qui commençaient à prendre l'eau des tuyaux qu'elles touchaient comme un poisson prend l'air : mal.
    Mais.... il échappa à se tragique destin de loin, car la grande compassion vis à vis des démunis, et l'obstination qui faisait le trait de caractère de ses parents, lui avaient été inculqués par ceux-là, et il put donc s'épanouir dans sa vie d'étudiant ainsi que dans celle qui était sociale. Il put trouver de nombreux amis chez ceux qui prenait la gentillesse comme un trait de caractère important, mais en perdit dans ceux qui n'aimait pas le regard hautain qu'il pouvait lancer à plusieurs moments.
    Comme certains de ses enfants de son âge, son caractère était tristement et suffisamment différent de certains autres personnes pour que quelques tensions naissent entre lui et des camarades de classe, de collège, voir de ville. Ce fut d'ailleurs dans un de ces moments qu'il fit la connaissance de l'ombre comme une brume dense. Enfin... le mot est autant exagéré que le fait est nul. Phil n'a rien vu, en faites, c'est les dires de ses camarades qui l'a aidé à comprendre : il fallait dire qu'un rassemblement de brume qui venait s'entrechoquer entre lui et les poings de Xavier, le camarade en question, et en pleins mois de mai avec une température extérieur frisant les trente-trois degrés, n'était pas quelques chose de très courant en Australie. A l'époque, Phil n'était pas très bagarreur, loin d'être fort à ses treize ans qu'il le sera plus tard, arrivé ses vingt-neufs ans. Mais ce fut cet incident qui changea tout : de calme, il passa à petit voyous gentils au poings légers. Bien loin du caïd qu'était certains, mais suffisamment pour se faire de nouveau amis, au caractère qui s'associait à lui. Mais c'était dans les débuts, seulement, car il développa quelques mois après la découverte du contrôle des ombres un facteurs influençant son état moral selon le taux de présences des ombres proches de lui. Et ce n'est pas peu de Ce fut de là que date l'arrivée du jeune homme, âgé alors d'un peu moins de quatorze ans, dans le quartier pavillonnaire de New-York. Le soleil moins présent que là-bas, Phil pu reprendre une vie plus simple où il fut permit de sortir. Il continua à apprendre la langue qu'il avait prit comme principale dans son ancien collège, et se perfectionna dans sa quête de la maîtrise de la langue du fameux Molière jusqu'à ses premières années en faculté. Entre temps, il avait pu se faire de nombreux amis, dont bon nombre n'était devenu que de simple connaissance, et s'était créé une petite bande de nouvel ami plus ou moins proches dans la faculté.
    Il avait choisit une maîtrise de langue comme projet, principalement en Français et Japonais. Il prit plus tard le mandarin, qui fit tous le début de sa carrière professionnelle. Car une fois ses maîtrises en poche, il enseigna deux ans le mandarin à une petite université à New-York, et c'était ensuite vu offrir le poste de professeur de cette même langue dans une université Japonaise, dans la préfecture d'Ibaraki, où il put faire partager à ses élèves son amour des langues, dans une salle de classe aux volets à trois quart fermé pour ne faire entrer la lumière qu'un minimum.
    Il fit l'achat d'une vielle moto Japonaise quelques mois plus tard, conduite grâce au permit qu'il avait pu passer à l'âge de dix-sept ans à New-York.
    Il y resta un peu moins de deux ans lorsqu'il reçu l'appel d'un responsable de la B.A.M., qui, attiré par sa maîtrise de trois langues – français, japonais, chinois, sans compter l'anglais –, lui proposa un poste d'interprète à leur service.
    Entre temps, le jeune homme avait passé une partie de son temps libres à s'entendre que mieux avec les ombres, et s'entraînant à les contrôler avec la plus grande facilité possible – ce fut peut-être, d'ailleurs, la raison qui avait laissé le responsable de son engagement sur l'accord qu'ils avaient passé –, et une fois arrivé à New-York et ayant fait ses débuts en temps qu'interprète, il prit rapidement la décision de s'engager dans l'étude d'une cinquième langue : l'Espagnol, en raison des Hispaniques la pratiquant aux États-Unis, dont à New-York.
    Un an plus tard, Phil maîtrise assez bien l'Espagnol, et ne lui manque que quelques leçons – qu'il suit via l'ordinateur, par l'aide d'un Espagnol qui reçoit une vingtaine de dollars chaque fin de mois.




Avatar : TJ Thyne.

Personnage Marvel ? : Oui [] Non [x]

Double/Triple Compte? : Oui [] Non [x]

Si oui, Qui ? : /.

Pseudo : /.

Votre Age : 17 ans.

Comment avez vous connu le Forum ? : j'étais sur l'ancien forum, et avant ça devait être par google, j'imagine.


[J'ai édité la partie bio' pour effacer le passage qui parlait de son appartenance aux agents de terrains, au BAM ; simplement car Phil n'avait pas les connaissances requises, maintenant comme à l'époque, pour l'être ^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Phil Subberty [fiche terminée]   Dim 8 Avr - 12:34

Félicitations, nouvel agent du BAM Delta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Phil Subberty [fiche terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wade Wilson alias Deadpool (fiche terminé)
» Alissa "Cali" Grigori, aka Kina ... [Fiche Terminée]
» Nikolaï M. Kolyakov [Fiche terminée]
» Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]
» Alice Carpenter - La Justice est aveugle [Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: