AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   Ven 10 Mai - 14:18

Sinistre avait réfléchi à la manière la plus discrète pour reprendre contact avec Ernest. Il n'avait pas encore fini de décortiquer les tenants et les aboutissants des travaux d'Erval mais il savait qu'il aurait peut être besoin d'Ernest pour parvenir à ses fins. En outre, il était certainement le seul être encore en vie à savoir la vérité sur Altérion ... sur le mensonge dans lequel il vivait. Finalement, il avait choisi de lui faire parvenir une lettre à double sens , se faisant passer pour Neko, partie en France. Certaines lettres étaient légèrement appuyées par rapport au reste, un marquage subtile mais Ernest était quelqu'un de très intelligent et ne manquerait pas de le remarquer.


Salut Ernest,
J'espère que tu vas bien. Je n'ai pas trop le temps de lire les nouvelles mais les évènements récents de New York sont remontés jusqu'ici et ça me fait froid dans le dos, rien que d'y penser. Un arbre géant? On vit vraiment dans un monde de dingues ! J'espère que tu as pu éviter tout ce pétrin. En tout cas, il faudra penser à trouver un autre lieu à nous maintenant. Je serai davantage rassurée quand j'aurai pu te serrer dans mes bras.
Ici, la ville des amoureux est fascinante. Entre deux séries de photos, j'en profite pour faire un brin de shopping et visiter. Il y en a de tous les côtés à tel point que je ne sais plus où donner de la tête ! Vraiment ça te plairait, il faudra que j'envisage sérieusement de t'emmener avec moi la prochaine fois. Au moins, je serai sure que tu ne risques pas de te faire écraser par un arbre géant.
Je t'avais envoyé une carte postale, il y a peu. J'espère qu'elle t'a plu comme je n'ai pas trop de tes nouvelles. En attendant prends soin de toi et à très bientôt
Bisous,
N.

PS : Quand on est loin de quelqu'un, la vérité tient parfois à quelques détails.

Spoiler:
 

Au dos de l'enveloppe se trouvait une adresse factice pour récupérer l'éventuelle réponse de l'homme rat. La lettre était volontairement signé d'un N simple et non Neko. Un indice sur son expéditeur , la première lettre du prénom de Sinistre. L'intitulé du post scriptum n'avait rien à voir avec le reste mais constituait l'indice essentiel pour le mettre sur la piste.

Ne restait plus qu'à attendre que Altérion trouve le chemin jusqu'à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   Ven 10 Mai - 17:56

Une lettre ? Une lettre pour lui ? En voilà une surprise ! Ernest ne recevait pas de courrier. Qui diable aurait voulu lui écrire ? Sa seule présence à l’Institut n’avait jamais été officialisée même si c’était un peu un secret de Polichinelle. Il pouvait compter ses proches sur les doigts des mains et pratiquement tous étaient ici, avec lui. Pratiquement tous... Ho, mon dieu, ce pouvait-il que ce soit... Il avait bien un nom en tête, une réponse à cette question qui, inévitablement, s’était imposé à lui sitôt qu’il eut vent de l’existence de la dite lettre. Cette réponse apparaissait d’office comme évidente, car elle était logique, car il en avait envie aussi. S’emparant de l’enveloppe, il frémit, en proie à une excitation qui lui était peu coutumière.

Il en avait voulu à Neko d’être partie loin de lui. Egoïstement, il aurait préféré qu’elle reste même s’il lui avait donnée tant de raisons de le quitter. Après le coup de téléphone fatidique, il avait rayé ce nom de son esprit avec une vigueur quasi haineuse. Plus jamais il ne parlerait d’elle, plus jamais il n’y penserait. C’était ce qu’il s’était dit. Et pourtant, tout ça volait en éclats maintenant qu’il y avait cette lettre. Neko lui avait écrit ! La phrase raisonnait dans sa tête, un rayon de lumière dans son austère existence. D’un adroit coup de griffe, il ouvrit. Affalé sur son lit, il dévora l’écrit avec une avidité totalement inédite. Ce n’était qu’en cet instant qu’il réalisait à quel point l’hybride chatte lui avait manqué. Alors certes, le postscriptum l’étonna un peu mais il n’y porta pas plus d’attention que ça. Des sentiments plein l’esprit, l’heure n’était point aux mystères et aux codes secrets.

Ce ne fut qu’avec le recule qu’il se posa des questions. Et plus il y réfléchissait, plus cette lettre lui semblait étrange. La nuit venue, il n’y tint plus et la relut. A la lumière de sa lampe de chevet, il distingua les lettres appuyées. Encore quelques secondes et il déchiffra le message caché. A nouveau, il frémit, mais pour une toute autre raison désormais.

Non, ce n’était pas Neko. Il la connaissait assez pour savoir qu’elle ne procéderait pas ainsi même si elle savait quelque chose sur cette affreuse histoire de clone. Mais alors qui ? Quelqu’un de rusé. Un autre clone ? Ce n’était pas à exclure. En tout cas, il devait montrer cette lettre aux X-Men, elle était suspecte, c’était le plus sage. Pourtant, il n’en fit rien, il ne dit rien. Il garda tout ça pour lui, le temps, se disait-il, d’y voir plus clair. Le lendemain, il se résolut à répondre, autant pour savoir à qui il avait affaire que pour connaitre le fin mot de l’incident ayant eu lieu dans les égouts de Mutant Town.


***
Ma chère Neko qui me manque tant !

Je suis si heureux que tu m’écrive ! Tu es restée pour moi si précieuse et j’avoue souffrir de cette distance qui nous sépare. Me concernant, tout va bien. Je n’ai pas été inquiété par les événements qui secouent cette bonne ville de New York. Je fais mille efforts pour racheter ma conduite passée et j’espère, un jour prochain, être digne d’à nouveau te tenir la main.

En attendant, si je pouvais te revoir, ne serait-ce que quelques minutes, je me sentirai plus léger. Tu habites chacune de mes nuits. Notre séparation a été trop brutale. J’ai tant à te dire que je ne sais pas comment m’y prendre à cet instant où j’écris ces quelques lignes.

Je crois que le plus simple est juste de te dire merci et pardon. Merci pour tout ce que tu m’as déjà donné et pardon de ce que je t’ai fait endurer.

Au plaisir de te lire à nouveau !
Ton rat
***

Spoiler:
 

Altérion avait utilisé le même code, la même façon de dissimuler le vrai sens de sa lettre. Il avait l’impression de débuter une correspondance des plus insolites. Il se jura de ne pas se laisser entrainer trop loin mais n’avait-il pas déjà mordu à l’hameçon ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   Sam 11 Mai - 20:09

Les maraudeurs n'avaient pas tardé à intercepter la lettre d'Ernest et a l'apporte à leur maître. Ernest avait semble t'il mordu à l'hameçon. La curiosité naturelle avait du l'emporter sur la prudence. Même s'il n'avait encore rien fait de mal, ou qui puisse le mettre en danger, le seul fait de répondre le plaçait en bonne voie pour peut être faire un faux pas hors de l'Institut. Ne restait donc qu'à trouver comment rester dans le mystère tout en en révélant suffisament pour l'intéresser mais pas assez pour qu'il ne sache pas à qui il avait affaire.
Cette fois-ci, il avait fait renvoyer une carte postale où on pouvait voir la tour Eiffel. Le même codage avait été utilisé cette fois encore pour transmettre le message.

***

Coucou,
La rupture n'a pas été plus facile pour moi, qu'elle ne l'a été pour toi. Comme tu vois, je pense encore beaucoup à toi. Je suis contente d'apprendre que tu vas bien et très heureuse de savoir que tu changes en bien. Je suis certaine que nous nous reverrons bientôt, ne t'en fais pas et ne sois pas trop dur avec toi - même. Si ça n'avait pas fonctionné, c'est en partie de ma faute.

J'espère que cette petite carte te plaira et te donnera encore plus envie de me rejoindre en France. J'ai lu dans les nouvelles une histoire d'un homme-rat qui attaquait les gens à Mutant Town, je suis vraiment rassuré par tes mots. Je ne l'aurais pas supporté. Il paraîtrait que son corps à été retrouvé mutilé au milieu de décombres et autre. Non, je ne l'aurais pas supporté.

Il n'y a qu'un seul Ernest et il me manque. J'espère qu'on pourra bientôt se voir. Même si j'imagine que pour toi ça sera difficile de sortir et de venir chez moi. Je dois revenir brièvement sur New York pour quelques jours de vacances. On pourrait en profiter pour se voir à ce moment là . Est-ce que ça te va ou pas? tu pourrais avoir l'autorisation? Ce sera une demande originale, sortir pour voir sa petite amie !


Bisous,
N.
***

Spoiler:
 

Est-ce que l'existence de l'autre allait susciter sa curiosité ? Pourquoi lui écrivait il de cette manière ? Que savait il au juste sur le premier ?
Tant de questions qui venaient épaissir le mystère tout en donnant un semblant de réponse à ses questions. Ne restait plus qu'à choisir de quelle manière l'attirer dans un piège. Il fallait pour celà, laisser planer un doute plus grand. Et après tout ce qu'il révèlerait n'était pas un mensonge, hormis le fait qu'il ne soit pas lui-même un clone d'Ernest. Altérion refuserait sans doute la vérité et voudrait en savoir plus. L'occasion de le rencontrer pour tirer cette histoire au clair, ce que Sinistre espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   Dim 12 Mai - 8:06

Ernest retourna la carte postale et jeta un regard ironique sur la tour Eiffel. Dans sa tête, les idées se succédaient. Un autre Ernest, un autre clone... Bon sang, combien y en avait-il ? Et lui-même, qui était-il ? L’un des leurs, le double d’un original disparu ? Et si tout ça était vrai, et si le vrai Ernest était mort, tué par Rachel ? Il repensa à ce que son amie lui avait dit. Au fond, quelle importance, le clonage remontait à loin en arrière, il était lui-même, peu importait ce que disaient les gènes.

Mais tout de même, ce n’était pas rien. Sa famille, son passé, tout n’était peut-être qu’une illusion, les souvenirs d’un autre. Il n’avait peut-être pas 15 ans mais seulement deux. Erval, Phobos, il songea malgré lui à cette sombre période. Mais la réponse n’était pas là. Elle était entre ses doigts. Cette correspondance pouvait tant lui apporter, ou tant lui retirer. A nouveau, il fut tenté d’en appeler aux conseils des X-Men. Agir seul, la première fois, ne lui avait pas porté chance. Toutefois, il considérait toujours que cette histoire ne regardait que lui. Et puis, cette fois, il était prévenu. Ce que voulait l’autre, c’était peut-être l’éliminer. Etre le dernier, être à nouveau unique, Altérion ne pouvait se voiler la face, il en avait également envie. Non, il ne dirait rien à personne. Il voulait, il devait aller jusqu’au bout. Aussi se résolut-il à répondre une fois de plus.

***

Ma chère Neko !

Tu as eu vent de cette histoire de rat à Mutant Town et je devine ton inquiétude. Mais comme tu peux le lire, ce n’était pas moi. C’en est terminé de mon existence de criminel que tu me reprochais à juste titre. Je veux être un autre, pour les autres, pour toi. Et il me tarde de t’en faire la preuve.

C’est avec joie que j’apprends ton arrivée prochaine à New York City. Aller en France m’aurait été impossible mais il en va autrement s’il ne s’agit que d’une courte sortie en ville. Transmets-moi les dates de ton séjour que je puisse formuler une demande à l’administration de l’Institut. Donnes-moi aussi un lieu, que ce soit bien ficelé. Ils n’en seront que plus rassuré.

Tu reste et restera ma chatte préférée et il me tarde de te serrer dans mes bras !

A bientôt,
Ernest

***

Spoiler:
 

Il écrivit le tout sur une carte postale illustrant Central Parc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   Dim 12 Mai - 22:44

Sinistre avait reçu la dernière lettre d'Ernest et décrypté le message caché dedans. Ce mode de dialogue était décidément bien efficace. Ne restait à trouver qu'une chose ... comment attirer Altérion hors de l'Institut. Sinistre se serait attendu à ce qu'il soit piqué par la curiosité, démente ou cherche ou moins à savoir si ce qu'on lui avait dit était vrai mais il semblait méfiant et fort d'une identité qui n'était après tout pas la sienne. Ses amis, sa petite amie, ses professeurs, bref tout ceux qu'il avait connu s'étaient attaché à quelqu'un d'autre que lui auquel il avait tout volé. Pourtant ça ne semblait pas le choquer outre mesure car sinon il aurait sans doute demander autre chose que "Que veux tu ?". Tomber dans le guet-apens ,la fois dernière avait du lui servir de leçon mais Sinistre connaissait bien Ernest et Altérion pour avoir lu leurs souvenirs et il y avait quelque chose qui devait intéresser Ernest tout autant que lui, le fin mot de toute cette histoire, le but des clones, d'Ervald et aussi d'Ernest à présent ... Maitriser l'Altérium. De ce qu'il savait, cette possibilité lui avait été refusé à l'Institut et la frustration d'une telle limitation devait bien le pousser à partir de là un jour ou l'autre.
La dernière lettre envoyée était accompagné d'une place du prochain match de Basket de l'équipe de New York. Une invitation à le rencontrer.

***

Cher Ernest,
Je suis heureuse de l'apprendre. Comme je te l'ai dit, je serai bientôt près de toi. Il doit bien exister 36 000 façons de passer un peu de temps ensemble et je ne savais laquelle choisir.

J'ai acheter deux places pour la prochain rencontre de Basket. Tu trouveras une place ci-joint pour m'accompagner. Je dois passer à l'hotel avant pour récupérer la clé de ma chambre mais on peut se retrouver avant sous le coup de 8 heures PM pour y aller ensemble.

La météo a prévu un ciel mitigé mais ce n'est pas le genre de chose qu'on peut déjouer ,dommage. Ca me rappelle un salon de japan-expo où j'avais choisi de faire un cosplay de Yui, un personnage de "la malédiction de Jinro". J'ai du passer des heures sur le costume. Je ne pensais pas avoir besoin de parapluie. Et voilà qu'il se met à tomber des trombes d'eaux et que le ciel se barde d'éclair. Sans l'aide d'une amie plus prévoyante, j'aurais finie trempée.

Enfin bref, je suis impatiente de te revoir.
Bisous
N.

***
Spoiler:
 

Le cadre de la rencontre était fixé. Ne restait plus qu'à voir si l'homme rat mordrait à l'hameçon ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   Lun 13 Mai - 7:59

On y était, un rendez-vous formel. Piège ou opportunité ? Sans doute les deux à la fois. On avait rien sans rien, surtout pas quand il s’agissait de l’Altérium. La malédiction, la clé, l’évocation était claire et la tentation concrète. Voilà que l’autre Ernest ajoutait un poids conséquent dans la balance. Clonage et mutagène, un coquetel enivrant, les maîtres mots de toute une existence. C’était habile, peut-être trop habile. Mais Altérion ne ferait pas deux fois la même erreur. Conscient qu’il allait sans doute se mesurer à lui-même, il allait prendre quelques précautions.

Il savait avoir sur ses clones l’avantage de l’entrainement. Lui savait se battre, pas eux. Eux avaient sans doute des pouvoirs plus développés mais il y avait peu de chose capable de repousser une balle entre les deux yeux. Cette fois, il serait prêt. Pas une seconde il envisagea de décliner l’invitation. Et pour la première fois, il ne fut plus tenté d’en appeler à ses ainés. C’était définitivement son affaire. L’Institut n’avait qu’à s’en prendre à elle-même sur ce point. Exploiter l’Altérium, selon lui, c’était lui rendre sa dignité, c’était lui redonner ce qui lui avait toujours appartenu. Son initiative était légitime. Quel mutant pourrait dire le contraire ? Il voulait juste mettre la main sur son potentiel, cessé de n’être qu’un rat faiblard. Et si en prime il pouvait effacer la menace des clones, d’une façon ou d’une autre, il préserverait enfin son image. Alors qu’il en soit ainsi.

Avant de répondre à la lettre, l’élève s’adressa à l’administration afin d’obtenir l’autorisation nécessaire à sa sortie. Il montra patte blanche, s’appuyant sur la fameuse correspondance qu’il avait prit soin de débarrasser des messages cryptés. Comment lui refuser une petite soirée avec sa petite copine ? Si l’on faisait exception de sa fugue, que tous pouvait comprendre, son comportement était exemplaire et ses efforts impossible à nier. Sa demande ô combien légitime ne fit guère de difficulté. On chercha à lui adjoindre un accompagnateur mais il rétorqua, à juste titre, qu’il y avait dans cette rencontre un caractère privé. Ce fut assez. Le voilà donc libre d’agir. Restait à savoir comment tout cela allait tourner.

***

Ma chère Neko !

J’attends cette date avec une réelle impatience. J’ai obtenu l’autorisation de sortie, de ce côté-là tout est ok. Peu importe les caprices de la météo, le moment sera formidable. Je te retrouverai à ton hôtel et, qui sait, après le match, on pourra y revenir afin d’y passer la nuit. Je dois être de retour à l’Institut au plus tard le lendemain matin. Cela nous laisse tout le temps de rattraper le temps.

Puisque te parler est plus simple que de t’écrire, je ne vais pas rallonger cette lettre. Elle porte en elle tout de même l’affection que je te porte et l’espoir que nous puissions réécrire notre relation, tel un rêve. Tu es ma lumière, mon phare, ma raison d’être, cette force qui, jour après jour, me fait aller de l’avant.

A très bientôt !
Ernest

***

Cette fois, aucun message caché. La lettre confirmait ouvertement le rendez-vous mais par cette absence de cryptage, le doute était entretenu. Altérion, aussi, savait se faire mystérieux.

HRP : dernier post pour moi. Je te laisse ouvrir le sujet suivant. En tout cas, j’ai trouvé le principe de ce topic des plus sympas ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   Mer 15 Mai - 17:34

Sinistre lisait la dernière lettre avec un rictus malfaisant sur les lèvres. Finalement l'homme rat n'avait pas pu résister à la tentation. Bien, très bien même, puisque bientôt il serait sans doute face à face. Sinistre espérait tout de même qu'il ne soit pas accompagné. Un X-men compliquerait la tâche car il pourrait alerter ses amis de l'Institut. Encore qu'une bonne attaque mentale pourrait en assommer plus d'un et le mettre dans la poche de Sinistre. Décidément, les choses se goupillaient fort bien. Ernest, Altérion, bref le mutant à l'Altérium serait bientôt à lui mais il fallait agir subtilement. S'il disparaissait, l'Institut se mettrait à sa recherche et Sinistre avait cru comprendre qu'il avait quelques amis puissants prêts à se lancer à sa recherche. Il serait facile de le cacher mais ce que Sinistre espérait ,était de pouvoir le convaincre de quitter l'Institut pour travailler pour lui. Une chose sans doute difficile puisqu'il avait fini par s'attacher à cette vie. Il était en quête de rédemption. Il fallait le briser rapidement ou du moins réveiller la part sombre qui était en lui. Après tout, il ne pouvait gommer d'un trait son passé de confrériste ou les personnes qui avait voulu tuer...

Sinistre embrasa la lettre qui disparut réduite en cendres. Le match de Basket ne débuterait que dans quelques jours, ce qui serait suffisant pour tendre son piège au lieu de rendez vous. Restait à savoir sous quelque forme l'attirer. Un clone sans doute. Oui ce serait le meilleur choix puisque c'était ce qu'il s'attendait à voir, il ne saurait suspecter un double de lui même de quoi que ce soit. A moins que le N en signature n'aie fini de lui mettre la puce à l'oreille ? Tant de choses à faire, oui , tant de choses à faire. Sinistre avait lu et relu les travaux d'Erval et pour obtenir ce qu'il voulait, il avait besoin d'Altérium et donc d'Ernest vivant. En effet, il ne pouvait le cloner en l'état des choses mais aussi étrange que cela puisse paraître, l'Altérium qui empêchait d'être cloner était aussi la base qui permettrait entre les mains habiles de Sinistre de rendre la chose possible.

HRP : fini pour moi également
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bons Baisers de Paris [Pv Ernest]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bons baisers
» Au Bonheur Tranquille et bons Baisers de Bourduche/Boizeau et Hirlay
» [Atolls et bases] LES GAMBIER
» Des idées bons plans sur Paris????
» MURUROA - FANGATAUFA VOLUME 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: