AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]

Aller en bas 
AuteurMessage
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 33

MessageSujet: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Sam 13 Avr - 7:53

CARTE
D'IDENTITE



© avatar


    NOM :Dubois (née Courcel)

    PRENOM : Serafielle

    ALIAS ET SURNOM : Caducée (Quand elle a commencer a guérir les gens anonymement)

    AGE : 17 ans

    DATE DE NAISSANCE : 21 septembre 1995

    METIER : Étudiante

    NATIONALITE : Canadienne (Entrée illégalement au É-U)

    GENRE : Femme

    CLAN : Institut Xavier




Pouvoirs : Guérison et lecture de personnalité tactile


  • Description : Les pouvoirs de Sera sont surtout tactile, une sorte d'échange d'énergie vitale/psychique. Pour ce qui est de la guérison, ils sont déclenchés par une forte compassion, par des sentiments puissants, et un désir de guérir l'autre. De nature attentionnée et compatissante, ce pouvoir est l'expression de la répugnance qu'a Sera a voir d'autre souffrir. Lorsqu'elle le désire véritablement, qu'elle se concentre et utilise sa compassion, elle peut accélérer la guérison des êtres qu'elle touche, leur insufflant une guérison accélérée un peu comme celle de Wolverine, mais en plus lente. Par la force de sa pensée et de ses sentiments, elle force les cellules d'une personne à se régénéré plus rapidement.

    Elle peut guérir les coupures, les petite fractures, tout ce qui ne met pas la vie de quelqu'un en danger en dedans de 5 minute. Les petite coupure lui prennent quelque seconde à peine à guérir, chaque point de suture qui serais nécéssaire pour refermer une blessure ajoute 5 minute au temps de guérison. Une cassure à un os prend 5 minute par centimètre. Ensuite, la réparation des organe interne suive à peu près la même proportion. Pour regénéré le sang d'une personne, cela prend 5 minute par 100ml.

    Elle peut aussi guérir les maladies, comme le cancer, mais il lui faut beaucoup de temps, et sur plusieurs jours. Pour guérir une personne au début du cancer, il lui faut 30 min par jour pendant 1 semaine. Pour une phase 2, il lui faut 1 heure par jour pendant 2 semaine, puis la personne retombe en phase 1. Pour une phase terminal, il lui faut 2 heure par jour pendant 1 mois pour qu'elle retombe en phase 2.

    Elle n'a jamais essayer de faire repousser des membres perdu, mais elle le pourrait. Cela la fatiguerait plus que tout le reste, et il lui faudrait sans doute faire garrot et assurer un moyen pour que la personne reste en vie durant le processus. Avec le temps et l'entrainement, elle pourra surement le faire plus facilement, plus rapidement et avec moins d'énergie dispercé. Plus elle en apprendra sur le corps humain, moins elle dispersera son énergie pour guérir et plus elle sera efficace. Faire repousser une oreille est équivalent 5 point de suture, faire repousser un bras prendre plusieurs heures, et il n'est pas dit qu'elle réussira à mener à terme. Théoriquement, elle pourrait réussir à faire repousser jambe et autres, mais il faudrait qu'elle le fasse en étape, et se serais sans doute un processus douloureux pour la personne et exténuant pour Sera. Elle pourrait aussi faire repousser des organes, la grosseur étant proportionnel au temps. Pour chaque centimètre cube, il lui faut 5 minutes.

    Pour ce qui est de l'épuisement, chaque minute de guérison équivaut à une minutes de course pour une personne en forme. C'est l'une des raisons pour laquelle elle a commencer à s'entrainer physiquement. L'épuisement est proportionelle au temps de contact... qui lui est proportionnel à la gravité des blessures.

    Son pouvoir de lecture de la personnalité ressemble à celui de sa soeur, si ce n'est que contrairement à elle, elle doit toucher la personne pour obtenir les "visions" et les "impressions" sur la personne. Son pouvoir ne s'active que si elle touche les gens directement, de peau à peau. Tant qu'elle touche la personne, elle continue de lire en la personne. Si le contact est accidentel et ne dure que quelques seconde, cela lui donne une intuition brève de la personne. Une qualité, une force de caractère, quelque chose de positif, ce qui fait d'elle une personne "bonne". Ce qui la motive à aider d'autre de manière désintéresse, ce qui l'émeu, ce qui est beau en elle. Dès qu'elle touche quelqu'un, elle aura une vision de cette personne, ou des impressions sur cette dernière. Si le contact se prolonge, comme par exemple lors d'une guérison, elle peut en apprendre plus sur la personne. Il est possible de le bloquer, mais seulement si la personne possède déjà un don pour cela. Comme les pouvoirs télépathe, quelqu'un qui n'est pas entrainer, ne peut se bloquer. Plus le contact se prolonge, plus elle pourra en apprendre sur cette personne. Elle ne peut le faire cesser, ni le contrôler cependant. Une personne avec un bouclier psychique pourra bloquer ce don très facilement pour le moins qu'il le veuille. Un inconvéniens de son don cependant, c'est que plus le contact dure longtemps, plus elle ressort confuse de l'échange. Elle peut avoir de la difficulter pendant un temps proportionnel à celui qu'elle a passer à lire la personne a avoir de la difficulter a savoir ce qui est elle, et ce qui est l'autre. Comme par exemple, si la personne a des enfants, elle se sentira responsable d'eux, si la personne est amoureuse, elle aura se sentiment envers l'amoureux, etc. Elle prendra pendant un leger moment les aspect "positif" de la personnalité de l'autre.

    Personne n'est entièrement mauvais. Même les gens qui sont dit pshycopathe, auront des qualité. Par exemple, il aimeront leur famille, il seront persévérant, personne ne déteste tout dans la vie. Pour les personne moins "moralement" bonne, les impression seront plus confuse, moins puissante. Par esemple, elle sentira qu'il sont persévérent, ou intelligent, mais ce ne sera pas un sentiment aussi impérieux que si elle touche une femme profondément attaché à ses enfants.

    Ce qu'elle voit, c'est les qualités des gens, qui sont étiquemetn bonne, selon elle. Mais sont étique es près du stage 5 de Kolberg. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_du_d%C3%A9veloppement_moral_de_Kohlbergt). Et il se situe aussi au niveau de l'acceptable pour de "bon chéritiens", le moralement acceptable de la société, et surtout le respect.

    De même, pour une personne télépathe, il sera particulièrement aisé de lire en Sera dès lors qu'il y a un contact physique, car elle est complètement ouverte et tournée vers autrui. Lors de la guérison, plus cette dernière est profonde, et plus il y a de chance que la personne qui est guérie voit aussi ce qui est bon, les qualités et la personnalité de Sera, car cette dernière projette son énergie, sa psyché en l'autre lorsqu'elle guérit... ou même lors de tout contact physique, c'est simplement que lors de la guérison, elle a un peu plus conscience de ce qu'elle fait et elle "dirige" sa Psychée vers un but défini.

  • Niveaux de maitrise : Pour ce qui est de la lecture tactile, elle n'en a aucune maitrise. Pour éviter d'être intrusive et pour conserver la confidentialité des gens qu'elle côtoie, Sera porte en permanence des gants, des manches longues et autres vêtements cachant sa peau. Elle évite ainsi la plupart des contacts peau à peau qui déclenchent son don.

    Elle commence à maitriser légèrement ses dons de guérisons, arrivant à maintenir une bonne concentration malgré les visions chaotique et sensation procurée par sa lecture de personnalité intime lors des guérisons. Elle peut rester concentrer assez longtemps pour guérir les gens qui sont gravement blessés, mais elle ne peut pas encore accélérer la guérison de ses derniers à sa guise. Sa volonté lui permet seulement de ne pas perdre sa concentration dans des situations de stress.

    Si elle conserve trop longtemps le contact physique avec une personne pour tenter de lire en elle, où lors d'une guérison, elle en ressort confuse pendant un certain temps sur ce qui est sa propre personnalité, et ce qui est celui de l'autre. Éventuellement, son cerveau fait le tri, mais cela peut prendre un certain temps, surtout si elle est très émotionnellement impliquée dans une situation. C'est aussi très déconcertant pour elle quand cela arrive par accident.

    La nuit, elle rêves maintenant presque en permanence des visions qu'elle as eu des gens qu'elle a guérit. Elle revoit les images, les sensations qu'elle as partagé avec eux, et il se mêles au scène de souffrance dans lesquelle est les as rencontrée. Elle se réveille souvent la nuit, confuse, ou en pleur. Parfois aussi, ses pensée deviennent sont refuge. Si elle revoit ses personne régulièrement, les flash seront plus présent aussi, même en plein jour. Il ne sont pas envahissont lors de ses heures d'éveil cependant, mais il surgiront brèvement, environs 1 à 5 secondes, durant la journées si elle pense à ses personnes.

  • Lien entre les Pouvoirs: Il dépende tous les deux du fait que Sera projette sa Psychée en l'autre. Son esprit est calibré de telle façon qu'elle réagit aux émotions "positives" et les perçoit facilement. Ses deux pouvoirs sont sujets au toucher de l'autre, pour passer la "barrière" de la peau d'une personne. Cette barrière, c'est surtout une question de "bouclier" que la plupart des personnes ont inconsciemment, et que Sera leur projette aussi. Tous les deux se situent aussi à un niveau de transfert "d'énergie".



Description Physique :


  • Apparence : Serafielle est de petite taille, à peine 1m57 et à cause des privations de son voyage, elle ne pèse que 36kl. Elle a dans ses traits beaucoup de sa mère, une Onondaga, les yeux bridés et la peau tannée. Ses lèvres pleines sont presque constament étiré dans un sourire doux et amical. Elle a un nez plus large que long, comme la plupart des Onondaga. Contrairement à sa soeur, elle a aussi hérité des yeux de sa mère qui sont d'un brun chocolat, et peuvent devenir d'un bel ambre lorsqu'elle utilise ses pouvoirs de guérison, où selon l'éclairage. Elle a aussi les cheveux de son père, autrefois comme de la soie de nuit, aujourd'hui emmêlé. Elle les tient courts depuis qu'elle a fugué de chez elle, étant plus pratique de ne pas avoir à les coiffée trop. Petite et souple, avec son visage qui n'a pas encore complètement pris sa maturité d'adulte, un menton triangulaire et des pommettes douces. Elle a souvent une expression douce, presque naïve et elle pose des yeux empreints d'idéalisme sur le monde autour d'elle, mais lorsqu'elle est seule et qu'elle regarde le monde son visage peut prendre une expression de rêveuse torturer, la mort de ses deux familles la hantant encore. Elle à généralement une démarche souple et coulante du fait de sa pratique quotidienne de la gymnastique, qu'elle continue de faire en improvisant dans différent endroit, surtout bâtiment désaffecté ou en construction.

    Elle porte des vêtement toujours long, et préfère largement les pantalon et les gilet ample pour être confortable. Bien qu'elle soit assez belle, ses gout vestimentaire cache aussi ses formes, ce qui est un nécessaire pour survivre dans la rue. Elle ne porte jamais de blanc, trop voyant et le sang s'y incruste trop facilement. Elle va plutôt porter des tons de gris foncé, de brun ou de noir. Elle ne porte jamais de vêtement voyant pour éviter d'attirer l'attention sur elle.

    Elle porte à son coup une petite chaine en argent qu'elle cache bien soigneusement avec une effigie de Marie sur une face, et de Jésus ressucité sur l'autre.

  • Signes Particuliers : Elle porte une tache de naissance en forme de croissant sur l'épaule gauche.



Caractère :

  • Mental : Sera est une fille à la fois forte et douce. De nature habituellement compatissante et raisonnée, elle peut devenir passionnée lorsqu'il s’agit de défendre ses valeurs et son code moral. Elle est très loyale et n'hésite jamais à se mettre en danger pour défendre les faibles contre les forts et protégé ceux qu'elle estime le mériter. Elle défendra bec et ongle, ou avec des discours passionnés et brillants, ses idéaux et ses causes. Lorsqu'elle s'implique dans quelque chose ses toujours à fond. Elle ne déteste pas avoir ses moments de calme et de détente cependant, et elle est souvent rêveuse dans ces moments-là. Elle est passionnée par la philosophie, et les livres d'aventures. Très chevaleresque, elle est légèrement féministe et très orgueilleuse aussi. Elle résiste difficilement à des défis, bien que depuis sa fugue elle respecte un peu plus ses limites, questions de survie. Elle cache souvent ses faiblesses et ne supporte pas ses propres échecs alors qu'elle est très prompte à pardonner ceux des autres. Elle est aussi très travailleuse et intelligente, ce qui la plaçait à l'école parmi les meilleurs étudiants de sa promotion. Elle comprend vite et son esprit adorant apprendre, elle se démarque beaucoup à l'école.

    Elle ne comprend pas beaucoup les humains et les mutants qui semblent s'enfermer dans la violence au lieu de s'aider les uns les autres. Pour elle les pouvoirs des "mutants" ne sont rien de plus que des dons comme celui d'être fort en mathématique, ou un as du volant. Ceux qui sont des as de la gâchette sont à ses yeux tout aussi dangereux que les mutants et ses derniers devraient quant à eux mettre leur pouvoir au service du reste de l'humanité... et non chercher à dominer comme beaucoup le font.

    Cette dernière catégorie de gens, mutants comme humain, lui font pitié et la rendre triste. Il semble y avoir beaucoup de douleur et de colère dans ses êtres pour que leur vision soit tellement obscurcie par la peur, ou la haine, pour qu'il ne songe plus au mal qu'ils font aux autres.

    Elle admire beaucoup les mutants qui utilisent leur don pour aider leur semblable au quotidien. Chevaleresque et romantique, elle a aussi un faible pour les gens comme les X-men qui se lèvent tels des héros pour protégé les humains contre leur propre défaut, mais elle ne peut se résoudre complément à voir Magneto et ses semblables comme des ennemis. Elle est surtout triste pour eux. Elle rêve, bien qu'elles comprennent que c'est un idéalisme et non quelque chose de réaliste, que les mutants et humains puissent vivre en paix.

    Elle n'aime pas les groupe extrémiste, qu'il soit humain ou mutant. Pour elle la violence ne peut jamais amener autre chose que de la violence, bien que quelque fois, elle comprennent que pour se défendre contre eux, il faille agir. Ce qui c'est passé à mutant town la révolte et l'écoeure, tant de vie perdu, des vie innocentes, des enfants et des gens ordinaire la met en colère. Cela fait ressortir son côté chevaleresque en elle, et elle regrette d'avoir été en prison au moment des événement et de ne pouvoir avoir aidé. Si elle croise des gens qui font se genre de chose, elle fera tout pour les raisonné, si elle le peut, mais elle n'y pensera pas à deux fois avant de s'interposer entre eux et d'autre de leur cible. Elle s'opposera à ce genre de personne ou de groupe de toute ses forces.Elle est de même tout aussi contre Yggdrasil qui ne fait que répondre par la même violence au événements qu'il dénonce. Pour elle c'est du pareil au même, qu'on soit mutant ou humain, on a tous droit à la vie, à l'intégrité physique et à la paix. Elle dénonce toute forme de violence extrème.

    Sur le même ordre d'idée, les ghetto, qu'il soit pour mutant ou pour humain pauvre la rendre profondément triste, et même révolté. Pour elle, c'est de l'élitisme et elle n'aime pas. Les gens devrait s'entraider les uns les autres, et bien qu'elle soit consciente que c'est assez naif, elle est convaincu que si ont donnait une chance à tous d'être réellement utile à la société, tous le monde en sortirait gagnant et que la pauvreté ne fait qu'engendré plus de pauvreté et de misère. Les grouvernement, à son avis, serait plus gagnant à long terme d'élminer le manque de scolarisation et la pauvreté, et ce même sur un plan économique car ses gens rapporterait à la société au lieu de la déteriorer.

    Bien qu'elle soit parfaitement consciente qu'il est naif, même utopique de croire que tous peuvent, ou voudrait vivre selon un code morale comme ceux des héros de ses romans, elle est convaincu que plus de gens essaierons et plus il donneront l'exemple à d'autre de le faire. Elle fait de son mieux pour ne pas juger ceux qui n'agissent pas comme elle. Elle sait que beaucoup de souffrance engendre souvent de la violence, de la mésentente et des préjugés, mais vu son don de lecture de personalité... elle est aussi intimement convaincu que toute personne peut devenir quelqu'un de bien si l'on lui en offre la chance et le support nécessaire.
    Une des grandes douleurs de sa vie, c'est d'avoir été séparée de sa jumelle. Elle garde toujours l'espoir qu'un jour le destin les réunissent toutes deux à nouveau. Elle ne peut croire qu'elles ne se reverront jamais. Elle a tout tenter pour convaincre les juges, et sa famille aussi, de lui dire où était sa soeur, mais ont a jamais voulue, lui répétant toujours que la cour avait statué qu'elle ne pourrait avoir de contact entre elles avant d'avoir atteint au moins 16 ans. Parfois la nuit, elle ressent encore son absence comme une blessure physique. Elle prie alors très fort pour que sa soeur soit heureuse quelque part, dans une famille aussi gentille que la sienne.

    Elle espère et croit aussi qu'on peut régler plusieurs conflit avec de la patience, de l'amour et de la compassion plutôt que de la violence. Bien sur, il est nécéssaire de se défendre, mais à son avis on a pas besoin de faire un mal extrème au autres pour ce faire. Elle prône la stricte force nécessaire dans les conflits et que la résolution de conflit par la commuication est préférable à un escalandre de la violence. Elle a vu ce que la violence peut faire, et que parfois il est nécessaire d’asséner un peu de plomb en quelqu'un pour qu'il vous écoute, ou cesse de vous faire mal, mais elle ne croit pas que c'est en dominant physiquement ses adversaire qu'on en fait des alliés. Tous le monde à ses blessures, mais aussi ses victoires et quelqu'un chose d'important pour eux. Il suffit de trouver quoi, et de les aidés à guérir pour en faire des alliés... ou au moins elle l'espère et ne cessera jamais d'y croire et de travailler pour cela. Tout ce qu'on fait de bien, finit par nous revenir.

    Elle ne se pose pas la question si c'est une carapace, elle croit vraiment en la bonté de l'homme, même chez les plus violent. Elle l'a vu en Mikael, un amour pour son père, de l'intelligence et du leadership. C'était simplement mal utilisé. Elle est convaincu aussi, par ce qu'elle connait de son expérience et des autres qu'elle as croisée dans des famille d’accueil que l'on peut transformer quelqu'un en lui donnant simplement sa chance ou en l'aidant à changer. Elle croit en plusieurs téorie morale et comportemental tel que Banduras, Piaget et plusieurs autre béhavioriste. Elle ne les connait pas tous, mais elle s’intéressait un peu à la psychologie quand elle a perdu sa 2e famille.

    Serafielle espère sincèrement que le BAM deviennent un pont entre les mutants et la justice, un organe impartial qui aidera les mutants à bien s'intégrer dans la société et surtout à ne pas abuser de leur pouvoirs. Elle sait que c'est peut-être utopiste de le pensé, mais croire peut parfois déplacer des montagne et elle est toute prête à laissé le bénéfice du doute à se nouvelle organe du gouvernement des É.U. Cependant, le fait d'être arrêter par eux, et tout les interrogatoire qu'elle as subit ne la met pas complètement en confiance. Il n'ont cependant pas sembler abuser de leur pouvoir avec elle, cela augure donc bien.


Histoire :

  • Talents Particuliers : Très doué pour la gymnastique, elle pratique se sport depuis son adoption par les Dubois. Elle parle couramment le français et l'anglais, et a quelque basse en latin qu'elle a appris pour le plaisir et pour comprendre le nom des maladies plus tard comme médecin. C'était surtout un passe-temps et un jeu avec son frère.

    Elle a aussi un talent pour le chant. Elle avait fait parti de la chorale de son école primaire et au secondaire aussi, avant les tragédies qui on changer sa vie. Elle ne chante pas comme une diva, et n'a pas l'entrainement d'une chanteuse professionnelle, mais elle met beaucoup d'émotions dans ses chansons et chante juste. Elle arrive à gagner assez d'argent pour survivre dans la rue avec ses performances dans les lieux publique.

  • Possessions : Presque rien, un livre de mathématique, un livre de bio, des cahiers à moitié remplis de notes d'école, et diverse maintenant. Quelques vêtements qu'elle a réussi à s’acheter dans des friperies en chantant dans les lieux publics. Une trousse de premiers soins qu'elle entretient de son mieux. Elle possède sur elle environs une vingtaine de dollar américain qu'elle a glaner durant ses représentation.


  • Biographie : Je suis née au Québec, dans une toute petite ville d'Estrie. Mon père et ma mère étaient des amis d’enfance, des enfants d’un milieu de drogue et de violence, ils en sont sortis, et ont fondé un foyer ensemble. Après la naissance de ma jumelle et de moi, mes deux parents on décidé de ne pas avoir d’autre enfant, car leur revenue ne leur permettait pas. Les cinq premières années de ma vie furent de belles années, remplies de rire, de jeux et surtout d’amour. Mais mes parents moururent dans un accident d'auto alors que je n’avais que cinq ans et sans famille adulte capable de nous prendre en charge toutes les deux, j'ai été séparée de ma soeur.

    Pendant 2 ans, nous sommes passées de famille d'accueil, en famille d'accueil. Je n'ai jamais su ce qu'il était advenu de ma soeur. Les juges avaient jugé, semblait-il, qu'il serait trop douloureux de nous revoir avant d'avoir atteint 16 ans, un âge où nous serions plus en mesure de comprendre et de décider pour nous-mêmes. L'âge légal pour avoir accès à nos dossiers sans consentement parental.

    Donc, pendant 2 ans, je suis passée d'une famille d'accueil à un autre. Pas que j'étais une enfant difficile, au contraire, on me disait souvent trop sage et trop prompte à vouloir plaire... mais il y eut premièrement l'arrivé inattendue d'un enfant, puis la maladie et le trop grand âge des adultes de la famille, et finalement la perte d'emplois de l'homme. Finalement j'aboutis chez les Dubois et tout de suis quelque chose cliqua. Il ne pouvait avoir d'autre enfant après leur fils, qui était de 2 ans mon ainé, et il désirait adopter. Je me sentis tout de suite chez moi, et le sentiment fut réciproque. Il ne fallut pas de temps pour que je fisse vraiment partie de la famille et ils m'adoptèrent. Durant la procédure, mon nom devint plus un souvenir, un papier qu'ils conservèrent pour que puisse le reprendre plus tard si je le désirais, et pour qu'il me reste quelque chose de mes racines. Cependant, usuellement, je devins Serafielle Dubois.

    La mère, une ancienne gymnaste et maintenant professeur de l'école primaire de la petite ville m'initia à se sport quelque mois après mon arrivé, pour faire quelque chose entre filles et je me pris de passion tout de suite. Elle m'inscrivit dans des cours, et si j'eu put devenir une professionnelle, l'école et les devoirs avait ma préférence. De plus, bien que j'aimais la compétition, je savais que ma famille n'était pas si fortunée, et rapidement, je compris que j'aurais le choix entre aller dans une véritable école secondaire (celle de notre petite ville était loin d'être bien côté), et faire de la véritable compétition de gymnastique. Je choisis l'école, ayant le désir de devenir médecin, déjà aussi jeune, et la passion d'apprendre.

    Je grandis en goutant intensément chaque moment de ma vie. Mes parents ne m'ont jamais caché mon histoire. Entre l'école, mes efforts pour avoir les meilleures notes possible et la gymnastique où je m'investissais aussi a fondent, j'avais peu de temps pour une vie sociale, et je m'en souciais peu. Au primaire, cela eut peu d'importance, cependant, quand je fis mon entrée au Lycée, la vie fut différente.

    Avec l'argent de leurs économies depuis mon adoption, mes parents payèrent une école privée très réputée pour continuer à pousser mes notes et aussi mes efforts en gymnastique. Mon frère l'avait aussi choisie avant moi, pour des raisons semblables. Nous avions le rêve commun de pratiquer la médecine ensemble et d'ouvrir un cabinet à nous d'eux. Le sport qu'il y choisit fut le volleyball.

    Je n'ai jamais aimé les têtes fortes et ceux qui utilisent leur force pour prendre avantage des autres. Mes parents m'ont toujours appris qu'il ne fallait jamais utiliser plus que la force nécessaire et toujours en dernier recours. La discussion et l'intelligence devraient toujours prévaloir. De même, mes romans et mon idéalisme me poussaient à m'élever contre les tyrans. Je ne les supportais simplement pas.

    Rapidemnt, donc, je devins un peu le bouc émissaire, celle qui protège les faibles, mais dont ceux-ci se servent aussi pour éviter les coups. Je n'avais qu'une amie véritable dans toute l'école, mais cela ne m'arrêta pas pour autant. Je reçu des coups, des pièges et bien d'autres manières de me faire souffrir et de me ridiculise. Je continuai malgré tout.

    À l'âge de 14 ans, mes pouvoirs se dévoilèrent. C'était durant l'été, peu avant mes 15 ans en fait. J'étais partie en randonnée de vélo avec ma meilleure amie et mon frère dans le bois. J'aimais bien la forêt et le vélo de montagne l'été. Les sensations fortes que cela me procurait ressemblaient beaucoup au plaisir et à l'adrénaline des routines sur les barres asymétriques. J'aimais la vitesse, et mes deux comparses aussi. Ma meilleure amie fit une très mauvaise chute et se fractura une jambe. Elle perdit connaissance pendant un temps à cause de la douleur et je paniquai.

    Mon frère parti, me laissant m'occuper de mon amie, pour tenter de trouver un signal satellite pour appeler les ambulanciers. Alors que je tentais d'immobiliser mon amie, ne supportant pas de la voir dans un tel état, je sentis mon énergie quitter mes mains pour, semblait-il aller dans le corps de mon amie. En même temps, je vis, et ressenti d'étrange chose. Comme si je pouvais contempler mon amie de l'intérieur, je vis des moments émouvants de sa vie, par image chaotique, et je ressentis comme une intuition ce qui la passionnait, sa famille qu'elle aimait, les arts qui la faisaient se sentir plus vivante, son amitié pour moi. Au fur et à mesure que je percevais aussi sa blessure et que je sentais mon énergie, mon affection pour elle forcer quelque chose en elle à se guérir, je voyais des brides de la personnalité de mon amie. Tout était confus et je me sentais de plus en plus faible.

    Alors les ambulanciers arrivèrent pour voir les blessures de mon amie se résorbé, avec moi au-dessus d'elle, les mains sur sa jambe, puis je tombais dans les pommes. À l'hôpital où l'on nous emmena tout d'eux, on nous fit subir des tests. Mon amie se révéla être une parfaite humaine, contrairement à ce que crurent les ambulanciers au départ... c’était moi la mutante.

    Ma vie bascula à ce moment-là, la nouvelle se répendie comme une rumeur, c'est à dire rapidement. La presse s'empara rapidement de l'historie d'une adolescente qui en guérit une autre. Au début, c'était sans doute avec de bonne intention... mais je devins une cible, j'étais entrée dans la guerre mutant/humain sans vraiment l'avoir voulu. Mon caractère entier, ma passion, mon intelligence, mes notes et ma grande gueule attisèrent aussi les sentiments négatifs, la jalousie et la peur des gens. J'étais une mutante, et donc je n'aurais pas dû avoir autant de dons. Les professeurs cessèrent de me donner de l'attention en classe, ceux qui étaient avant indifférent à ma personne rejoignirent ceux qui me taxaient ou m'intimidaient. On m'ignora au mieux, sauf ma famille et ma meilleure amie. Mes parents ne changèrent rien de leur relation avec moi. Pour eux, mutant ou humain, on était tous des enfants de dieu, des gens comme les autres.

    Je supportai tout, tentant de continuer à défendre mes valeurs. On ne voulut plus de moi dans le club de gymnastique et l'on fit savoir à mes parents que ce serait ma dernière année dans ce collège. Il était un collège côté, et hupé, pas une place pour les mutants. Tout cela, je supportai. De même que les regards dégoutés, ou que les insultes de ceux que je défendais des autres tyrans. À la place, dès que je tentais d'aider des gens, il se retournait contre moi, m'insultait. Tout pour ne pas être les victime. Je devins encore plus un bouc émissaire qu'avant.

    Lorsque j'eus 15 ans, Mikael, le tyran, s'en prit une fois de trop à ma meilleure amie. Elle et son gang la tabassèrent tant qu'elle était presque inconsciente par terre quand j'arrivai. Il ne s'attendait pas à mon arrivée, ni à ma brutale attaque. Habituellement je me contentais d'encaisser et de parler. Mais cette fois, je ne sais trop pourquoi, ce fut trop. Je me jetai sur la fille de gang et je la frappais si fort qu'elle tomba par terre. Je ne m’arrêtai pas cependant, et je lui envoyai un bon coup de pied dans le ventre, brisant une côte. On s'y prit à plusieurs pour me séparer, j'avais trop encaissé et quelque chose en moi ne l'avait plus supporté. Mon amie avait été tabassée parce qu'elle me soutenait encore malgré tout.

    Le soir, ma vie plongea plus loin encore en effer. En sortant du bus, j’entendis une déflagration et tout le voisinage fut ébranlé. Une peur atroce me noua l'estomac. Je courus à perdre haleine jusqu'à ma maison pour la découvrir en ruine, en train de bruler. Tout de suite, je pensai au motar. Ce n'était pas la première fois qu'il mettait le feu quelque part... mais pourquoi ma maison avait-elle exploser ? Étais-ce le gaz ? Nous chauffions au propane. Mais toute ses questions, je me les posai plus tard. Sur le coup, j'étais en état de choc. La seule pensée qui tournait en boucle dans ma tête, c'était qu'on avait puni ma famille pour ce que je venait de faire. C'était ma faute. Je ne savait ni comment ni pourquoi, mais ce ne pouvait être que de ma faute.

    Je venais de perdre toute ma famille, la 2e que j'avais eue. En plus de vivre avec la culpabilité d'avoir utiliser la force pour faire mal à quelqu'un pour la première fois de ma vie, ses salopards de motard venaient de tuer toute ma famille. Il pouvait recommencer, je ne serais en sécurité nulle part.

    Paniquée, paranoïaque, je m'enfuis le plus loin possible. J'errai pendant des jours et des jours. Je survécu en volant de la nourriture dans les poubelle, ou en chantant dans les parc et les lieux publique. Je ne restait jamais longtemps au même endroit car plus d'une fois je faillis me faire intercepter par des policier. Puis, un matin, je me rendis compte que je n'étais plus au Canada, j'avais traversé la frontière sans le savoir. Impossible cependant de retourner sur mes pas, je ne savais pas où j'étais passée. De toute façon, le Canada ou les É.-U., c'était quelque part, et c'était loin de ceux qui avaient assassiné mes parents.

    Je sortis de mon deuil après plusieurs mois. C'est un accident qui me réveilla réellement. Alors que je marchais sur le côté de la route, un chauffard ivre percuta une minifourgonnette avec une famille à l'intérieur. Je ne pouvais pas les laisser mourir, c'était mon devoir de les sauver. Sans plus trop réfléchir, je me précipitais à l'intérieur et sortirent les enfants en premier. Un bébé et une petite fillette. Il ne semblait pas trop amoché. J'utilisai mes pouvoirs pour guérir rapidement les blessures des enfants, puis je fonçai pour sauver les parents. Je ne pus rien faire pour le père, il avait reçu l'impact de plein fouet et était mort sur le coup. Cependant, la mère bien que n'en ayant pas pour longtemps semblait encore en vie.

    J'utilisai donc mes pouvoirs pour la sauver. Je tirai beaucoup sur mon énergie cependant, et jamais auparavant je n'avais guérit autant de blessures et de si grave. Une fois terminai, la tête me tournait tant que je dus fermer les yeux un instant. Je ne savais plus trop qui j'étais non plus. J'avais vu tant de choses à travers mon don durant la guérison que ma personnalité n'était plus vraiment la mienne. Mais c'était aussi si beau. L'amour d'une mère pour ses enfants, l'amour fraternel, l'amour d'un enfant pour ses parents. Le partage désintéressé d'un jouet, la solidarité entre voisins. Était-ce moi ou eux. J'entendis alors des sirènes au loin et la peur m'envahit. Je ne pouvais permettre de me faire questionner, ou quoi que se soit. J'étais aussi à visage découvert. Je m'enfuis donc.

    Rapidement, je cherchai un moyen de caché mon identité pour que je puisse continuai d'aidé les gens. Je ne voulais pas me retrouver avec un procès sur le dos pour avoir "mal" aidé quelqu'un. De même, je me rendis compte que mes pouvoirs avaient une certaine limite. Je recommençai à m’entrainai, espérant qu'avec un corps plus fort, je pourrais aidé plus de gens. J'utilisai des endroit désaffecter, je faisait des redressement assis, des pompes et d'autre moyen d'améliorer sa forme sans argent et sans matériel. Les chantier de construction était devenue mes terrains de jeu, j’utilisai les poutres et les tuyau pour refaire les routines que j'avais pratiquer quand j’étais encore une gymnaste.

    C'est quelque mois après avoir commencer a sauver les gens, masquer, qu'un jeune garçon que je venais de sauver me demanda mon nom. Pris au dépourvu, la première idée qui me vint en tête fut "Caducée". C'était un symbole qui m'avais toujours fasciner, autant par sa forme, que par son historique, avec le dieu Hermès, les serpents, les pouvoirs qu'on lui associait. De plus, c'était devenu un symbole de guérison.

    Quelque mois plus tard, je sauvai un chat qui avait été écrasé par une voiture. Ce dernier semblait m'être extrêmement reconnaissant et se mit à me suivre partout. C'était un chaton énorme qui ne cessait de grandir. Il m'aida alors a me nourir, attrapant des souris, attirant aussi la sympathie des gens quand je chantais où que je faisait mes représentation dans les lieux publique.

    2 ans est passé depuis ma fuite de chez moi. Je portais dans ma poche un masque que je m'étais fabriqué en faisant des trous dans un foulard doré que j'avais trouvé. Grabuge, je l'avais nommé ainsi parce qu'il adorait trainer des choses dans tous les coins, renverser les poubelles, ou autre, pour jouet avec tout ce qu'il trouvait, faisant des pagailles monstre, me suivait toujours. Il était devenu comme une famille, presque. Je n'avais plus personne, mais l'attachement qu'il me prodiguait me garda saine ces deux années-là.

    J'ai aussi continué à poursuivre mon parcours scolaire de moi-même en utilisant des livres dans les bibliothèques et en me faisant discrète pour les lires. J'ai toujours mes vieux livre d'école avec moi, et je continue de lire sur la médecine et les premiers secours pour me garder à jour.

    Malheureusement, je finis par me faire prendre par la police. Alors que j'étais sur les lieux d'un grave accident, tentant de soigner un père qui ne s'en sortirait pas sinon, j'entendis des sirènes. Je devais fuir pour me préserver, mais si je le faisais, il mourrait. Je ne pus m'y résoudre. La confusion de notre communion ne m'aidant pas non plus, je restais sur place.

    J'avais changé physiquement cependant, et aucun avis de recherche n'avait été lancé pour me retrouver, car on m'avait présumé morte dans l'explosion de ma maison, avec le reste de ma famille. 4 corps avait été retrouver, et les motars avait fait étouffer l'affaire. Aucune véritable enquête n'avait été fait.[/color] Je ne donnai pas mon nom à la cour, on me fit plusieurs menaces, ou d'autre fois des promesses. Mais j'étais une mutante et on hésitait un peu sur la marche à suivre. Mon arrestation alors que je sauvais la vie d'un homme, mon absence d'identité et mon refus de coopéré énervèrent les autorité, mais le BAM fut d'opinion de laissé l'institut essayer de découvrir qui j'étais. Il tenterait de me faire parlé, tenterais de retrouver ma famille, et me garderait loin des humains "ordinaires". Ainsi tout le monde était content... mais j'avais intérêt à marcher droit et à coopérer si je ne voulais pas qu'on finisse par me créer une identité et qu'on me donne un casier judiciaire.

    Voilà donc que j'étais embarquée pour cet institut dont j'avais entendu parler, et dont tellement de rumeurs, certaines contradictoires, circulaient.


Avatar : Jessica Parker Kennedy (comme ma soeur, vu que nous jouons des jumelles)
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Si oui, Qui ? : écrire ici
Pseudo : Care
Votre Age : 27 ans (et oui, nous sommes vraiment jumelle Razz)
Comment avez vous connu le Forum ? : Ma jumele l'aime beaucoup

le mot magique est: [Vu par Jubylosaure ] ]

_________________


Dernière édition par Serafielle Courcel Dubois le Mer 17 Avr - 2:38, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Sam 13 Avr - 8:00

Bonjour et bienvenue sur X-men RPG !

As-tu terminé ta fiche ?
Si c'est le cas tu peux le signaler en notant "Terminée" dans le titre ou en postant à la suite pour nous prévenir.

Sinon deux choses :
- N'oublie pas d'aller lire le règlement.
- Tes avatars ne sont pas aux bonnes dimensions. Les dimensions réglementaires sont 200*400 pixels et 200*320 pixels.

Voilà voilà =)

À plus !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Sam 13 Avr - 8:04

Oui, je viens de terminer le règlement ^^ pour les avatars, j'avais passé rapidement et m'était occupé surtout à l'essentiel. Donc je viens de mettre le mot magique et je vais essayer de me trafiquer un avatar de la bonne taille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Dim 14 Avr - 11:31


Hello et bienvenue sur le forum, comme tu le sais ou comme je te l’apprends, il y aura deux modérations concernant ta fiche, je vais donc m’atteler à la première qui vise avant tout a déblayer le terrain pour une modo plus pointue (si il y a lieux) en second passage. Pour faciliter les relectures de ta fiche, je te demanderai d’indiquer en une autre couleur les modifications que tu auras opérées sur cette dernière lors de tes éditions. Bon courage, et ne perd pas patience, tout devrait bien se passer.

ALIAS ET SURNOM : Caducée
Comment a-t-elle obtenu et pourquoi ce surnom ?

NATIONALITE : Canadienne
Uniquement ? Quel est son statut sur le territoire américain en ce cas ? Visa ?

Pouvoirs :
« Ils sont déclenchés par une forte compassion, par des sentiments puissants, et un désir de guérir l'autre. » Dois-je en déduire que son pouvoir n’est pas passif ? Que se passe-t-il si ce sentiment n’apparait pas ? Peut-elle soigner à contrecœur ?
« elle peut accélérer la guérison »
Ok pour le principe, mais rien n’est chiffré, ni limité : il faut nous donner des exemples concrets de vitesse et de situations de guérisons : peut-elle régénérer des tissus ? Cicatriser ? Soigner ? En combien temps ? Tu peux mettre sur pied une échelle de valeur et t’inspirer par exemple de la fiche de Josh Foley ( Eixir) dont les pouvoirs sont plus puissants mais analogues. ( Cf sa fiche)

Lecture de personnalité :
Pouvoir offensif je suppose ? Dans ce cas je te renvois directement à la fiche de ta sœur si i s’agit exactement du même pouvoir. Les questions qu’on put se poser sont classiques : combien de temps pour enclencher la lecture ? Combien de temps peut-elle utiliser son pouvoir ? Y’a-t-il des risques psychologiques à la lecture de sentiments forts (empathie poussée), Peut elle lire ce que le sujet s’évertue à cacher ( mensonge) ?

Niveau de maitrise :
« où lors d'une guérison, elle en ressort confuse pendant un certain temps sur ce qui est sa propre personnalité, et ce qui est celui de l'autre. Éventuellement, son cerveau fait le tri, mais cela peut prendre un certain temps, surtout si elle est très émotionnellement impliquée dans une situation. »
J’aimerai que tu développes ce passage en donnant des exemples et en définissant jusqu’à quel point cela peut altérer sa personnalité.
Apparence : Voix, intonation, style vestimentaire.

Psycho : Son sentiment vis-à-vis du BAM, des Purificateurs (extrémistes humains violents) des incidents de Mutant Town (incendie du quartier par les Purificateurs) et des attentats confreristes.

Talent :
« travaillante », travailleuse, ça ira.
Pour ce qui concerne son implication dans ses études, je ne pense pas qu’on puisse parler de talent particulier, c’est plutôt à indiquer dans Mental.
Le Chant, c’est bon par contre, t’iras monter un groupe avec Caitlyn.

BIOGRAPHIE :
Je ne comprends pas trop comment tout bascule lors de la manifestation de son pouvoir, a la lecture, on comprend que son état de mutante est donc connu de tous mais rien est dit. Comment les parents ont réagi ? et elle ? Est-ce qu’elle a compris ce qu’était une mutante ? Comme cela s’est su ?
« Des gens s'enfuyaient, il avait mis le feu, mais n'avait pas pensé au gaz. Notre maison était chauffée de cette manière... tout avait explosé »
Heu, c’est radical comme comportement, je sais qu’on est au Canada mais de tels comportements sont rares et punis par la loi, surtout pour une histoire de railleries et de gamineries.
« ses salopards de motard »
?? Qui où comment ?
« Je m'enfuis le plus loin possible. J'errai pendant des jours et des jours. Puis, un matin, je me rendis compte que je n'étais plus au Canada, j'avais traversé la frontière sans le savoir »
Invraisemblable. Comment survit-elle ? Comment voyage-t-elle ?
« Je recommençai à m’entrainai, espérant qu'avec un corps plus fort, je pourrais aidé plus de gens. » Tout en étant SDF et sur les routes ? Une fois de plus, ton histoire ne tient plus debout : problème de cohérence.
« 2 ans est passé depuis ma fuite de chez moi. » Toujours le même problème : comment urvit-elle durant ces deux ans , d’un point de vue pratique. Elle est Sdf sans revenus, sans rien dans un peys étranger. Il faut regagner toute cette partie pour la rendre plus crédible.
« car on m'avait présumé morte dans l'explosion de ma maison » Incohérent. Elle revenait de sa bagarre, et les corps même dans un incendie, ça ne disparait pas.
« J'étais connue, légèrement, de l'opinion publique, et mon arrestation alors que je sauvais la vie d'un homme, mon absence d'identité et mes manières secrète attirèrent l'attention de l'institut Xavier ». Si tu étais connue, Xavier n’aurait pas entendu 2 ans pour te trouver même sous couvert de l’anonymat, il existe une équipe de « récupérateurs » chargés de retrouver les jeunes mutants et les ramener, cerebro les trouve et les X Men interviennent.
« mais j'avais intérêt à marcher droit et à coopérer si je ne voulais pas qu'on finisse par me créer une identité et qu'on me donne un casier judiciaire. »
L’institut collabore avec le BAM, tu peux en effet y etre amené suite à une arrestation ( ce qui est le cas ici) mais tu entreras dans le cadre du programme de réinsertion du BAM mise en place avec l’Institut mais en aucun cas l’Institut te « cachera » des autorités, surtout un clandestin non ressortissant des EU.

Voilà voilà, comme tu le vois, c’est surtout le Bio qui me pose problème ( après le déclenchement de son pouvoir) il faut donc combler les blancs et rendre les choses plus crédibles. Bon courage en tout cas, accroche toi, c’est une belle petite fiche.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Lun 15 Avr - 1:32

Voilà, j'espère que sa convient à tes demandes Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Lun 15 Avr - 5:29

Oki Doki, c'est suffisant pour un premier passage, tu as ton premier avis positif

un modo passera d'ici peu pour le second passage

merci et a très bientôt en jeu.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Lun 15 Avr - 9:22

Hello, à mon tour :

NOM : Ok
PRENOM : Ok
ALIAS : Ok
AGE+DATE DE NAISSANCE : Ok
METIER : Ok
NATIONALITE : Ok
GENRE : Ok
CLAN : Ok

DESCRIPTION DU POUVOIR :

Si je comprends bien donc elle ne peut pas user de ses propres pouvoirs sur elle, n'est-ce-pas ?

Soin (passif) :
- Au bout de combien de temps commence-t-elle a ressentir une fatigue physique due à l'utilisation de sa guérison ?
- Peut-elle faire repousser des parties du corps de son patient ?
- Si oui en combien de temps (pour un membre, pour un organe) ? Cela la fatigue-t-elle d'avantage que pour les autres soins qu'elle peut procurer ou bien la fatigue est simplement proportionnel au temps de contact ?

Empathie tactile (passif) :
- Que perçoit-elle si il n'y a rien de bon en la personne ?
- Cet notion de « Choses bonnes en une personne » est-ce d'après le point de vu de ton personnage ?
- Étant donné ce pouvoir psychique est-elle plus à même de résister à des manipulation ou des lectures de sa propre personnalité par des pouvoirs télépathiques ou empathiques similaires ?

NIVEAU DE MAITRISE :

- Lui arrive-t-elle d'avoir des flashs ou des souvenirs de personnalités qu'elle a déjà perçu par le touché dans le passé ? Dans son sommeil, ses rèves par exemple ?

LIEN : Ok

APPARENCE :

- Décris moi un peu plus son visage : nez, lèvres, boche... Et aussi son allure générale. Ses bras doivent être fins tout comme ses jambes étant donné son poids. Pourtant elle pratique la gymnastique donc il se peut qu'elle soit un peu plus musclée que ce qu'on pourrait penser. Qu'en est-il de la réalité ?
- Décris aussi ses habits, ses mimiques et autres tics qu'elle peut avoir dans la vie de tous les jours...
Cela permettrait d'avoir une description un peu plus garnies.

SIGNES PARTICULIERS : Pas de cicatrices, tatouages, piercings ? Ok

MENTAL :

- Que pense-t-elle du Bureau des Affaires Mutantes ?
- Que pense-t-elle d'Yggdrasil ?
Pour info : Yggdrasil est un attentat mené par la Confrérie en représailles aux attentat de Mutant Town. Il visa à envahir Manhattan avec une plante géante attaquant tout ce qu'elle croisait et transformant les humains en monstres et plongeant les mutants dans un léger coma artificiel.

Quelques questions pas obligatoires que je pose seulement si tu veux affiner d'avantage le caractère de ton perso :

- Ton personnage possède réellement une vision naïve des romans qu'elle apprécie ?
- Ne porte-t-elle pas un jugement plus critique sur la situation et la discrimination inter-racial de la société actuelle ?
- Que pensait-elle de la construction d'un ghetto pour mutant tel que Mutant-Town ?
- Pense-t-elle pouvoir toujours régler les conflits de manière pacifique ?
- Si un être qui lui est cher est menacé de mort usera-t-elle de la violence ?
- N'a-t-elle pas plutôt peur que la violence soit inévitable et que la guerre soit inéluctable et de fait ne se cache-t-elle pas derrière un idéalisme et une naïveté sans faille pour ne pas regarder la vérité en face ?

TALENTS PARTICULIERS : Ok

POSSESSIONS : De l'argent ? Combien ?

BIOGRAPHIE : Ok

HORS-JEU : Ok

Voilà pour le moment, si tu as des questions hésite pas à me MP.

Préviens-moi lorsque ce sera fait.

À plus,

Jubylosaure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Mar 16 Avr - 0:04

Voilà

Pour ce qui est du BAM, je crois que j'ai déjà répondu non ?

Je crois que j'ai répondu à tous le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Mar 16 Avr - 8:20

Hum j'ai peut-être mal lu alors.

Peux tu me citer en réponse à ta fiche ce passage où tu décris ce qu'elle pense du BAM dans son mental ?
Ça m'aiderait à vérifier.

Sinon les corrections me vont tu peux enlever les balises de couleur si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serafielle Courcel Dubois
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 12/04/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Mer 17 Avr - 2:30

Tu as raison, finalement je ne l'ai pas écrit, ou peut-être c'est il enlever durant mes manipulation. Je le met dans mon texte et je te met une copie ici, vu que j'ai enlever toute les balise de couleur.

Citation :
Serafielle espère sincèrement que le BAM deviennent un pont entre les mutants et la justice, un organe impartial qui aidera les mutants à bien s'intégrer dans la société et surtout à ne pas abuser de leur pouvoirs. Elle sait que c'est peut-être utopiste de le pensé, mais croire peut parfois déplacer des montagne et elle est toute prête à laissé le bénéfice du doute à se nouvelle organe du gouvernement des É.U. Cependant, le fait d'être arrêter par eux, et tout les interrogatoire qu'elle as subit ne la met pas complètement en confiance. Il n'ont cependant pas sembler abuser de leur pouvoir avec elle, cela augure donc bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Mer 17 Avr - 7:39

Second avis positif, félicitations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   Mer 17 Avr - 16:25

Félicitations, nouvelle elevr x men beta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Serafielle Dubois (née Courcel) [Terminer]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Havre - PIERRE DUBOIS
» April Morgan [Terminer]
» Livres de Guy Dubois
» Dubois Levasseur Bellami Margueritte Roussel Fleury Godefroy Mauconduit Lambert Crevon
» Le Havre: le cinéma peut rapporter gros.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: