AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Ven 5 Avr - 0:41

CARTE
D'IDENTITE



© avatar



    NOM : Cooper

    PRENOM : Anthony Sebastian

    ALIAS ET SURNOM : Anthony, le négociateur (surnom donné durant sa carrière dans L’ESU), Sariel (l'un des anges de Dieu interférant entre le monde des vivants et des morts)

    AGE : 44 ans

    DATE DE NAISSANCE : 27 mars 1969

    METIER : Agent du B.A.M., Négociateur, Psychologue pénal, Agent de réserve de la section intervention // Médium (métier officieux)

    NATIONALITE : Américaine

    GENRE : Masculin

    CLAN : BAM - Bureau des Affaires Mutantes (après recrutement par RP si possible !)

Pouvoirs :


  • Description :

    Anthony Cooper possèdes des talents télépathiques appelé psychométrie. Sa mutation l’a doté de pouvoirs parapsychiques très particuliers toutes dérivées d’une sorte de télépathie; La psychométrie et la communication avec les morts. Passons en revue chacun de ses pouvoirs !

    Psychométrie

    La clairvoyance permet à Anthony de rentrer en contact psychique avec différentes « choses » ; il peut s’agir de personnes ou alors d’objets « non vivants » tels que des objets ou des lieux. Pour entrer en contacts avec ces différents objets ou personne, Anthony doit pouvoir se trouver dans un endroit très calme et vierge de toute présence humaine. Il doit ensuite se mettre en état de transe, il a besoin en moyenne de 5-6 minutes pour se concentrer si sa cible se trouve dans un périmètre de 100 km. Pour des distances plus lointaines, la connexion psychique s’effectue en moyenne entre 10-15 minutes. Pour se connecter mentalement à un lieu Anthony a besoin de posséder une plan de la ville ou une carte de la région, pour les personnes le mutant doit pouvoir avoir en sa possession une photographie ou un objet appartenant à cette dernière. La connexion avec les objets se font également au moyen d'une photographie. S'il n'existe pas de photographie, Anthony peut se servir de l'image d'un objet de même nature (l'image d'une clé pour retrouver une clé) ou de même modèle (image d'une bombe bondissante pour en détecter une)


    Les personnes (ce pouvoir ne s'exerce ni sur les animaux, ni sur les entités): En entrant en contact mental avec une personne, Anthony peut s’emparer des sens de cette dernière (voir avec ses yeux, entendre avec ses oreilles). Si cette personne ne possède pas un don de télépathie, elle ne remarquera pas qu'Anthony utilise ses pouvoir sur elle. Le mutant va être capable de situer son emplacement exact sur une carte et suivre ses différents déplacements. Il va pouvoir voir ce qui se passe dans les lieux traversés (une personne faisant ses achats, un guide effectuant la visite guidée d’une église) et entendre ce qui se passe dans ces lieux (une annonce effectuée par un speaker dans une gare, une conversation surprise entre deux personnes). Puisqu’il va le faire au travers de la personne visée, il lui sera impossible de concentrer son attention sur une personne ou un objet plus longuement ou entendre un bruit qui ne serait pas perceptible par sa cible. Anthony ne pourra pas user de ce tour de passe-passe avec un mutant télépathe qui détecterait immédiatement son pouvoir. Il se pourrait même que le télépathe remonte le fil de son pouvoir et s'en serve à sa guise, pouvant utiliser les sens du policier; un aspect plutôt inquiétant de ce pouvoir si Anthony est à la poursuite d'un criminel. Il ne pourra pas non plus l'utiliser contre un mutant possédant une invisibilité psychique ou une résistance télépathique. les personnes détenant une entités ne pourront pas non plus être pistées.

    Les lieux : Lorsque Anthony entre en contact mental avec un lieu, il est capable de se projeter dans cet environnement comme s’il s’y trouvait. Il peut donc voir et entendre tout ce qui s’y passe et se concentrer sur un détail de cette vision. En regardant un édifice, il peut décrire ce dernier avec beaucoup de détails (il pourrait par exemple, décrire le style de colonne, les matériaux utilisés pour sa construction, la couleur des murs ou des fenêtres). Sur une courte distance (10 km) Anthony serait même capable de percer psychiquement un bâtiment pour découvrir des objets qui s'y cachent. Ces objets doivent tout de même être d'une taille relativement grande, 40 centimètre au minimum. Il existe certaine matière, telles que le marbre ou les métaux lourds (plomb, fer) qu'Anthony ne pourrait traverser même sur une très courte distance.

    Les objets : Si Anthony se connecte à un objet, il est capable de le décrire avec une grande précision (sa forme, sa couleur, son utilité). Ces objets n’ont pas besoin d’être visibles à ses yeux ou à ceux d’autres personnes. Il pourrait très bien retrouver un objet perdu dans une maison ou découvrir l’emplacement d’un trésor ou d’un vase grec enfouit depuis de nombreuses années. Les objets enfouis ne doivent cependant pas l’être à plus de 50 mètres de profondeur où Anthony serait incapable de les trouver. Pour que l’objet soit détectable, il faut que ce dernier soit d’une certaine taille. Il est impossible pour Anthony de trouver des objets dont la taille serait inférieur à 10 centimètres. De même, s’il devait retrouver une carte d’identité perdue, il pourrait voir la forme de la carte ou la photo qui l’illustre mais il sera incapable de lire les informations qui y figurent.

    La connexion avec les objets peut s’effectuer d’une autre manière que la connexion psychique. Lorsque les objets sont à sa portée et qu’il les touche, il peut ressentir les énergies que ces objets émettent. Cette capacité peut lui fournir des informations sur la personne à qui l’objet appartient. Il peut par exemple savoir si la personne est vivante ou morte, donner des caractéristiques physiques de cette personne (sa taille, ses mensuration, la couleur de ses cheveux ou de ses yeux). Les objets accumulent toutes sortes d’énergie positives ou négatives émises par les personne dans la pièce dans laquelle ils se trouvent. Les objets sont alors également susceptibles de rappeler des évènements très importants de la vie d’une personne (naissance, mariage, mort) qui peuvent se présenter sous forme de flashs visuels lorsqu’Anthony tient ces objets dans sa main. Le mutant pourrait également ne rien ressentir lorsqu’il est réveillé et vivre cet évènement une fois qu’il est profondément endormi. Anthony est également capable de percevoir les énergies transmises par les objets et cela même sans les toucher. Si un couteau ayant servi à tuer une personne se trouvait dans une pièce, Anthony en y entrant se sentirait soudainement très mal en point et pourrait même ressentir une vive douleur physique à l’endroit où la victime a été frappée. L’objet en question doit cependant avoir appartenu à cette personne durant quelques temps et ne pas avoir eu différents propriétaires. Le fait que l’objet ait pu obtenir à plusieurs personnes brouillerait l’esprit du mutant car plusieurs flashs ou sentiments différents se présenteraient à lui au même instant

    La communication avec les morts

    La Super-psi est la capacité d’une personne à obtenir des informations sur une autre personne par l’intermédiaire des proches de cette dernière. La personne recherchée n’est pas connue du médium. Ce phénomène se traduit chez Anthony par une compréhension accrue de la mort. Par l’intermédiaire d’une personne vivante, Anthony est capable de donner des informations sur la mort des personnes ; les sentiments qu’elles avaient avant de mourir, des visions sur un évènement important de sa vie dont la personne mort s'est rappelée avant de mourir, la description physique des personnes mortes, la description de l’éventuel meurtrier de la personne. Si les objets sont capable de cumulés les énergies émises par des vivants, les personnes peuvent également cumulés ces différentes énergies sans réellement le savoir. Il faut pour cela qu'il existe un vrai lien psychique émotionnel entre la personnes vivante et celle qui est morte et que la personne ait été à ses côtés au moment ou elle est morte. Les défunts laissent ainsi derrière eux des traces de leur vie passée. Le mutant se sert de la personne qu’il côtoie exactement de la même manière que les objets qu’il touche, il faut donc qu’il y ait un contact tactile entre le médium et la personne canal.

    Si la personne qu’il rencontre sait que son père est mort à l’hôpital, Anthony sera capable d’interpréter cet évènement et d’avancer des hypothèses (qui s’avèrent très souvent exactes) en disant par exemple qu’il pense que son père était un homme robuste (physique), qu’au moment de sa mort il s'est rappelé de son mariage (évènement) , qu’il ressentait un grand amour pour les personnes qu’il en entourée à ce moment (sentiment), qu'il n'en voulait pas à sa fille de s'être installée trop loin de lui (pensée)… pas contre Anthony serait incapable de transmettre des messages de l’au-delà de la part de ce père.

    La super-psi possède une seconde application très puissante, qui nécessite beaucoup de concentration de la part du mutant. Lorsqu'Anthony est plongé dans la phase profonde du sommeil, son esprit peut se séparer de son corps pour visiter la dimension astrale où il peut entrer en contact avec les personnes décédées. Cela se traduit par des visions, de 2 ou 3 minutes, où une personne pourra l'entraîner dans une vision pour lui transmettre un message visuel. Pour que ce lien puisse se faire, il faut réunir deux critère. Il faut tout d'abord que le défunt ait possédé des dons de télépathie durant sa vie. Il faut ensuite qu'Anthony soit entrer en contact avec un proche du défunt et que ce proche ait transmis une information suggestive qui peut être totalement innocente.

    Si l'on prend l'exemple du père à l'hôpital, la fille pourra révélé que son père aimait beaucoup les fleurs. Anthony pourra ainsi voir le père en train de travailler dans sa boutique de fleurs.

    Anthony restera spectateur de cette vision et ne pourra pas interagir avec lui. Cependant, si Anthony possédait durant sa vie un lien psychique très fort avec le défunt, il pourra interagir avec lui, l'entendre parler et discuter avec lui. Ce fut notamment le cas avec son ami Frank mais ce cas reste une exception. Anthony ne sait pas faire la différence entre une vision et un rêve et il n'a pu utiliser ce pouvoir que deux fois durant sa vie. Il est fort probable qu'il ne le maitrise jamais réellement.

    Le pouvoir d'Anthony est de détecter les esprits, il serait donc tout à fait capable de ressentir l'esprit d'un mutant survivant après sa mort. Le pouvoir d'Anthony ne pourrait s'exercer sur une personne n'ayant jamais réellement été vivante ou une personne ressuscitée (puisque l'esprit à regagner son corps). Une entités pourrait rentrer en contact avec Anthony lorsqu'elle le désire mais ce dernier ne pourrait pas en faire autant, il n'a aucune emprise sur les entités. Si une entités possédait une personne lors de sa mort, Anthony serait incapable de faire la moindre prédiction concernant ce qui c'était produit à la mort de la personne.

  • Niveaux de maitrise :

    En ce qui concerne son premier pouvoir, Anthony le maîtrise plutôt bien puisqu’il a eu l’occasion de le cultiver lorsqu’il participait au projet Stargate. Il est capable d’établir des liens psychiques avec des objets ou des personnes situées dans un périmètre de 300 km de l’endroit où il se trouve. Cependant, plus la cible est éloignée de lui, plus les connexions sont fragiles. Il pourrait parfaitement suivre la trace d’une personne se trouvant dans les 150 km en écoutant et en voyant tout ce qu’il ressent mais si cette personne est trop éloignée, Anthony ne verra plus que des flashs de quelques minutes (2-5 minutes) et entendra de manière sourde et distante. Pour les lieux, il ne pourra pas les décrire de manière aussi détaillée si la distance est trop grande, parler du style architectural d’une cathédrale située à 250 km lui serait très difficile. En ce qui concerne les objets, il sera incapable de trouver un objet enfouis à plus de 50 mètres en dessous du sol ou détecter des objets de moins de 10 centimètres. Anthony perçoit bien les énergies des objets, cependant pour revivre réellement un évènement du passé du propriétaire de l’objet, il faudra que les sentiments de la personne à ce moment donné soit très fort (le simple plaisir de déguster un tasse de café ne serait pas suffisant). Plus l’évènement sera riche en émotion, plus Anthony pourra apporter de détails à sa vision. Il en va de même pour les sensations qu’il ressent dans une pièce visitée.

    Anthony a plus de peine à maitriser son second pouvoir puisqu’il n’a jamais réellement appris à l’utiliser. Lorsqu’une personne viendra à lui, il sera capable de donner les différents éléments sur les personnes décédées (son physique, ses pensées) mais certains éléments (telles que les sentiments du défunt ou la vision d'un évènement important de sa vie) resteront assez flous. Il arrive cependant la majeure partie du temps à ne pas se tromper. Il ne connaît pas encore la réelle portée de ses pouvoirs. Les projections astrales ne se sont produites que deux fois durant la vie du médium, une fois avec une personne télépathe et une autre fois où il entretenait un lien psychique très fort avec le défunt. Il est probable qu'Anthony ne maîtrise jamais réellement ce pouvoir.

  • Lien entre les Pouvoirs:

    Le lien entre les différents pouvoirs est basé sur les capacités psychiques d’Anthony basée sur la psychométrie


Description Physique :


  • Apparence :

    Une des premières choses qui surprend en apercevant Anthony, c’est le charisme indéniable qui émane de lui. Son attitude décontractée et sa démarche assurée témoignent d’une grande force intérieure et d’une confiance certaine digne d’un véritable leader.

    Anthony n’est pas un homme très grand et mesure 1.75 m pour 75 kg. Il possède une musculature assez imposante, entretenue par les entraînements et les missions accomplis durant sa carrière dans la police. Arrivé à l’âge de la quarantaine, le visage d’Anthony commence à se marquer d’inévitables signes de vieillesse. Depuis 10 ans, sa calvitie le prive d’une partie de sa chevelure, passée de brune à gris-sel, et son visage affichent déjà ses premières rides au niveau du front, des yeux et de la bouche. Mais ses quelques défauts n’empêchent pas le policier de conserver un certain charme. Son visage arrondi, ses yeux marrons emplis de malice et ses traits d’une douceur infinie (il possède un nez et une bouche assez fins) rendent le personnage étrangement attirant. Affichant très souvent un sourire rassurant et aimable aux coins de ses lèvres fines, adressant à ses interlocuteurs un regard tendre et bienveillant, il inspire rapidement la confiance de ces derniers. C’est le genre d’homme à qui l’on confierait volontiers le bon dieu sans confession ! Après avoir porté la barbe durant quelques années, Anthony est à présent rasé de près.

    Au niveau de son style vestimentaire, les choix d’Anthony sont très variés. Durant de nombreuses années, le policier a porté l’uniforme réglementaire. Aujourd’hui, Il a troqué ce dernier contre des costards de grandes marques qu’il porte généralement sans cravate. Les couleurs des costards varient entre le noir et le brun. Anthony prend toujours soin de ses vêtements, s’assurant qu’ils soient toujours propres et défroissé. Lors ces passe-temps, le mutant porte très souvent des tenues décontractées ; les chemises et les jeans constituant la plus grande partie de sa garde-robe. Anthony apprécie de porter des chemises de différentes couleurs et ornées de différents motifs.

    Anthony n’apprécie guère les bijoux ou les accessoires et n’en porte que très rarement. Il ne conserve sur lui que des objets symboliques ayant une grande valeur sentimentale pour lui. Malgré la mort de sa femme, il porte toujours son alliance en or à son doigt. Lorsqu’il travaille, il garde également une attache cravate en argent que ses collègues lui avait offert pour ses dix ans de service dans l’unité d’élite.

  • Signes Particuliers :

    Bien que n’étant pas visible au premier coup d’œil, Anthony garde des cicatrices de ses précédentes missions ; une vilaine trace de brûlure sur son avant-bras droit et la trace d’une éraflure de balles sur sa cuisse gauche.


Caractère :

  • Mental :

    Imaginez un justicier des temps moderne, fort et courageux, s’illustrant aussi bien par ses valeurs chevaleresques que par ses qualités de cœur, toujours prêt à voler au secours de la veuve et de l’orphelin… cette image conviendrait parfaitement à Anthony Cooper ! Anthony est un policier convaincu par les idéaux de justice et d’équité qu’il défend passionnément depuis plus de 15 ans. D’un calme légendaire et responsable, il mène consciencieusement chacune de ses missions à terme, tentant de répondre au mieux aux attentes de ses supérieurs. Détestant faire usage de la force, Anthony préfèrera utiliser ses qualités de négociateur pour résoudre les conflits aussi bien dans sa vie professionnelle que privée. Il croit sincèrement aux vertus du pardon et à la bonté humaine et sera toujours disposé à accorder une seconde chance aux personnes qui le lui demanderont. Anthony est une personne ouverte et tolérante, qui écoutera avec attention les opinions divergentes de la sienne avant de prendre une décision. Ami loyal et généreux, il répondra toujours présent lorsque ses amis auront besoin de lui, leur prêtant volontiers une épaule sur laquelle s’épancher ou une oreille pour les écouter. Anthony est un être sensible qui se sentira bien souvent profondément touché par les histoires des personnes qu’il rencontrera.

    Anthony est un être passionné qui ne reculera devant aucun obstacle pour atteindre ses objectifs. Cette qualité admirable peut également lui jouer des tours. Passionné par son travail, il s’est placé des œillères devant les yeux, négligeant sa famille et ignorant les problèmes qu’elle pouvait rencontrer. Anthony est également un grand perfectionniste. S’il accepte les erreurs commises par les autres, il se montre en revanche bien moins tolérant avec lui-même. La moindre erreur pourrait le pousser à se replier sur lui-même, passant par des périodes de grandes remises en questions qui le feront perdre toute confiance en lui. Anthony est un être secret qui n’apprécie guère de parler de ses problèmes personnels. Il garde au fond de lui chacune de ses colères et de ses tristesses, ne désirant pas exprimer publiquement ses émotions pour ne pas inquiéter son entourage. Le cumul de tous ses sentiments peut se traduire parfois par de violentes colères inexpliquées.

    Après avoir rejoint le BAM, Anthony a peu à peu appris à ne pas vivre uniquement pour son travail. Lors de ses congés, il apprécie tout particulièrement les moments privilégié qu'il passe avec sa fille. Il font très souvent des sorties au cinéma ou au théâtre, aiment faire du vélo, de la marche ou encore aller à la piscine ensemble. Anthony est d'ailleurs un grand sportif, il fait un jogging tous les matins avec son chien et pratique des sports le tennis avec ses amis. Anthony aime beaucoup la musique et gratte les cordes de sa guitare électrique de temps à autre mais uniquement à domicile. La famille Cooper voyage souvent aux Etats-Unis mais avec des moyens de terrestre; Anthony a en effet peur de l'avion et a le mal de mer. Bien que son pouvoir rapproche Anthony de la mort et du surnaturel, il déteste les films d'horreur et a facilement peur devant ce genre de films.

    Le sentiment d’Anthony par rapport à sa mutation est très partagé. S’il a facilement accepté sa clairvoyance, il a eu parfois de la peine à supporter les visions des évènements que les objets lui infligeaient ou le mal-être qu’il ressentait les pièces ou ces objets étaient déposés. Il n’a assumés son rôle de médiums qu’il y a très peu de temps. Même s’il est heureux de pouvoirs aider les personnes endeuillées, il ne tient pas à ce que son pouvoir soit connu de tous. Durant des années, il a caché son pouvoir à son entourage et ignorer les morts qui s’adressaient à lui. Après avoir un jour reçut la visite de son meilleur ami décédé, il tenu la promesse qui le lui avait faite de cultiver et de témoigner de son pouvoir. Il apprend désormais à vivre avec ses pouvoirs ne tentant plus de les cacher. Il ne révèle sa mutation qu’à quelques rares privilégiés, les personnes qu’il est conduit à accompagner dans leur deuil.

    La carrière policière d’Anthony lui aura permis de comprendre que le monde n’est ni noir ou blanc, mais bien teinté de gris. Les coups de folie et les erreurs pouvaient arrivés à tout le monde et cela que les suspects soient humains ou mutants. Il ne catégorisera jamais les clans de mutants dans des généralités ; résumer les membres de l’Institut Xavier comme étant les « gentils » et le membre de la confrérie comme les « méchants » lui semblerait bien trop simpliste. Il apprécie beaucoup le concept de l’école de Xavier. Durant sa carrière, Anthony a souvent été confronté à des jeunes mutants paumés considérés par la société comme des dangers publics ou des terroristes. Il considère donc que de leur offrir un refuge aimant et chaleureux est indispensable. Anthony comprend la position de la confrérie vis-à-vis de la haine des humains, les histoires d’intolérance et de rejet qu’il a entendues de la bouche de plusieurs mutants étaient réellement dramatiques. Malgré tout, il ne défend pas leurs actes. Possédant des idéaux pacifistes, Anthony ne croit pas au portrait sombre de l’avenir du monde brosser par les actualités. Il pense sincèrement que les humains et les mutants pourront un jour vivre en harmonie et que les combats des X-men pourront aider les humains à reconsidérer leur point de vue sur la mutation. Les évènements des dernières années, bien que n’ayant pas ébranlé ses certitudes, ont poussé Anthony à se poser beaucoup de questions sur les problèmes de relations entres les humains et les mutants et notamment les évènements dramatiques de Mutant Town. Elevé dans les valeurs chrétiennes de générosité, d’amour et de fraternité, Anthony a beaucoup de peine à comprendre les actes des purificateurs. Cet évènement, semblable aux drames des Templier ou à ceux de la deuxième guerre mondiale, ne sont pas dignes de se produire au XXIème siècle. L’idée même que des hommes, des femmes et des enfants avaient été victime d’un crime racial était tout simplement dramatique. Une contre-attaque mutante était inévitable, une contre-attaque qui provoqua encore plus de victimes. Une nouvelle tragédie envenimant encore les relations entre les deux races qui s’affrontent sans se laisser un instant de répit. Pourtant Anthony n’a pas perdu espoir. La paix s’établira un jour, il en est persuadé. En attendant cette époque bénie, Anthony veillera à ce que les auteurs d’attentats reçoivent la punition qu’ils méritent. Le policier espère que le BAM, qu’il considère comme sa deuxième famille, saura répondre à ses idéaux de justice et d’équité dans les relations entre les humains et les mutants.


Histoire :

  • Talents Particuliers :

    Ayant effectué la plus grande partie de sa carrière professionnelle dans L’ESU, l’unité d’intervention d’élite de la police new-yorkaise, Anthony possède de grandes connaissances dans le domaine des armes, des techniques de combats et de négociations.

    Bon tireur, il est capable d’atteindre avec précision une cible placée à plus de 500 mètres de distance. Il maîtrise plusieurs types d’armes (armes de poing, armes non létales, armes de précision, fusil d’assaut) et possède de bonnes connaissances dans les explosifs. Anthony pratique également divers sports de combats tels que le judo ou la boxe anglaise. Le policier n'est pas vraiment un grand combattant mais peut tout même battre 1-2 adversaires entraînés à la fois. Il serait sans doute capable de battre à la fois 2-3 adversaires non entraînés, mais il ne lui ai jamais arrivé de se battre contre ce genre d'adversaires. Il lui est arrivé de gagner 6 combats au corps-à-corps d'affilée face à des adversaires entraînés.

    Le mutant possède une grande endurance aussi bien physique que psychologique. Il peut conserver une grande vitesse de course à pied sur une longue distance et sait se déplacer sur un grand nombre de terrains (comprend les disciplines telles que l’escalade, la descente en rappel, la natation). Anthony sait garder son calme dans une situation de stress intense et prendre rapidement de bonnes initiatives pour régler les problèmes.

    En dehors de ses capacités physiques, Anthony possède un véritable don de communication. En tant que négociateur professionnel, il a appris à analyser les comportements verbaux et non-verbaux des suspects qu’il devait appréhender. Il sait parfaitement choisir les mots et les thèmes à aborder pour calmer ces personnes et connaît un grand nombre de techniques de « manipulations » pour les raisonner et les calmer très rapidement. Son don de communication l’aidera également beaucoup dans son métier de médium, il saura trouver les mots pour convaincre et apaiser les familles et les amis des défunts.

  • Possessions :

    Anthony possède un appartement qu’il occupe avec sa fille Carrie dans le quartier de Manhattan. Cet appartement moderne de 3 ½ pièces décoré avec goût recèle de trésors cumulés au cours des années par son propriétaire. On peut ainsi y trouver des reproductions de tableaux célèbres et une petite collection d’armes blanches provenant de tous les pays. Quelques souvenirs sentimentaux tels que des photos de famille et d’amis ou encore des bricolages d’enfant précieusement conservés, sont disposés avec soin sur des étagères. Anthony possède sa propre salle de sport et Carrie une petite salle de jeu personnalisée. Grand amateur de musique en tout genre, Anthony collectionne les CD de rock, de metal, de jazz, de musique classique, de musique du monde… Anthony fait également un peu de musique et joue sur une guitare électrique offerte par son meilleur ami Frank comme cadeau d’anniversaire. Une bibliothèque abrite des ouvrages dont le policier est particulièrement fier. On y trouve des romans policiers, des romans de science-fiction et des livres sur des thèmes aussi variés que la psychologie, le droit ou la sociologie. S’intéressant beaucoup à son pouvoir, Anthony collectionne depuis deux ans des ouvrages sur la parapsychologie traitant des rêves, d’expérience de mort imminente ou encore de médiums. La petite famille Cooper a un animal de compagnie, un jeune golden retriever de deux ans portant le nom Meiko. En dehors de son appartement, Anthony possède une jeep Range Rover ainsi qu’un compte bancaire de 100'000 dollars. Anthony gagnait environ 3000 dollars par mois et en gagne désormais 4000 dollars par mois.

  • Biographie :

    (Extrait du journal d’Anthony, 20.06.2012)

    Je ne sais pas d’où m’est venue l’idée d’écrire aujourd’hui… Peut-être que j’estime qu’il est grand temps de faire un bilan de mon ancienne vie avant d’en commencer une nouvelle. J’espère que ces quelques mots sauront raffermir ma certitude d’avoir fait le bon choix pour Carrie et pour moi… j’ai terriblement besoin d’obtenir des réponses à mes doutes, aujourd’hui plus que jamais !

    Commençons par le début de mon histoire…

    Je suis né le 27 mars 1969 dans une famille New-Yorkaise. Mes parents, Eileen et Mike Cooper, étaient tous les deux professeurs dans une école élémentaire de la ville. Je n’ai jamais manqué de rien ! Mes parents gagnaient leur vie confortablement et faisaient preuve à l’égard de leurs enfants d’une patience et d’un amour exemplaires. J’avais un petit frère, James, un sacré farceur, toujours prêt à partir à l’aventure dans les quartiers de New-York. J’adorais Jamie, à l’époque je crois même pouvoir affirmer que c’était mon meilleur ami. Nous passions des heures à jouer ensemble, mon frère adorait jouer à cache-cache ou au gendarme et au voleur, ma passion pour la police date très certainement de cette époque !

    Lors de nos vacances scolaires, nous rendions très souvent visite à nos grands-parents maternels qui possédaient une magnifique résidence à Miami. J’aimais beaucoup mes grands-parents mais je crois avoir toujours eu un faible pour ma grand-mère Mary. C’était une personne excentrique qui pouvait passer des heures à nous raconter des histoires de fantômes qu’elle trouvait effrayante ! Je ne croyais pas à ses histoires mais je l’écoutais malgré tout avec beaucoup d’attention. Son talent de conteuse était vraiment unique !

    Les années s’écoulaient dans la joie de vivre dans une famille unie, rien ne pouvait s’opposer à notre bonheur ! Rien jusqu’au 6 août 1982, ce jour maudit fut certainement le plus traumatisant de mon enfance. Ce jour-là, mon frère avait décidé de jouer au basket à Central Park ! J’étais cloué au lit avec une méchante grippe et Jamie devait donc se priver de son plus fidèle compagnon de jeu. En traversant la route, mon frère avait laissé échapper son ballon. Il courut derrière lui pour le rattraper alors qu’un camion fonçait à vive allure dans sa direction… la mort de Jamie fut très rapide ! Mes parents étaient dévastés par sa mort et moi, je me renfermais sur moi-même refusant de parler à qui que ce soit !

    C’est à ce moment-là que d’étranges phénomènes commencèrent à se produire dans ma tête. Je ne supportais pas de toucher les objets ayant appartenu à mon frère. Ils me renvoyaient sans cesse ces images désagréables et étranges que je ne voulais pas voir. Si je le faisais, je revivais immanquablement le jour de la mort de Jamie et de ça je n’en voulais vraiment pas. Chaque nuit, je faisais d’atroces cauchemars où je me faisais percuter par un camion, revivant à chaque fois la mort de mon frère ! J’en avais longuement parlé à mes parents qui mettaient ces « hallucinations » sur le compte du traumatisme de la mort de mon frère. Mais ces visions me semblaient pourtant si réelles !

    Ils m’envoyèrent chez différents psychiatres qui me prescrire plusieurs médicaments, mais rien y faisait ! Les médicaments défigurés ou ne m’empêchaient d’avoir ces drôles de visions ou de sentiments effrayantes… Au bout de quelques mois, je compris que je n’étais pas fou. Je pouvais percevoir certaines choses invisibles pour la plupart des gens « normaux ». J’étais ce que certains livres de l’époque appelaient des «médiums». Avec le temps, je faisais bien attention aux objets que je prenais dans ma main; pas question de toucher les affaires d’une personne décédée. je trouvais des techniques pour rester éveillé afin de ne pas faire d’horribles cauchemars. Je cessais d’en parler à mes parents pour les rassurer et la vie poursuivit son cours normal.

    Au moment d’entrer à l’école de police, je découvris que je possédais un autre pouvoir ; celui de voir ou de percevoir des personnes et de objets situé à plusieurs kilomètre de l’endroit où je me trouvais. Ma première expérience de clairvoyance eut lieu en 1988, lorsque les journaux annoncèrent la disparition d’une jeune adolescente de 15 ans. Depuis quelques jours, j’avais eu d’étranges visions d’une adolescente qui lui ressemblait étrangement. Dans mes rêves, elle avait été ligotée et dissimulée dans le coffre d’une voiture. Je pouvais clairement apercevoir le modèle de voiture et le numéro d’immatriculation. Quelques jours plus tard, les recherches avaient été abandonnées faute d’indices concluants. Croyant fermement détenir des informations essentielles à la résolution de cette enquête, je rencontrais Jack Smith, un vieil ami de mon père et inspecteur à la criminelle, et lui racontait toutes mes visions. Je ne suis pas certain qu’il croyait un traitre mot ce que je lui racontais, mais il prit tout de même le temps de faire quelques recherches. Après tout, c’était peut-être leur seule chance de retrouver la victime ! Mes visions permirent effectivement de la retrouver et Jack fut très intrigué par cet étrange don que je possédais. Voulant expérimenter la fiabilité de mes visions, il me proposa de participer à d’autres enquêtes. Je me sentais très flatté de sa proposition, je pouvais enfin trouver une utilité à mon pouvoir. Je l’aidais dans plusieurs affaires d’enlèvements et la plupart d’entre elles furent résolues.

    Je terminais bientôt mes études et je devais à présent choisir ma spécialisation. Depuis toujours je rêvais de pouvoir faire partie de L’ESU, l’unité d’intervention d’élite de la police New-Yorkaise. Les résultats que j’avais obtenus pouvaient me le permettre mais les conditions d’entrée spécifiaient que je devais tout d’abord effectuer mon service militaire et quelques années de travail dans un autre service. En discutant avec Jack de mon avenir, il me proposa de contacter pour moi l’un de ses amis officier du FBI afin qu’il m’intègre au programme de l’armée américaine dénommé «le projet Stargate». Ce projet consistait à utiliser des médiums pour qu’ils localisent mentalement l’emplacement d’agents espions ou d’usines d’armement. J’acceptais sa proposition, persuadé que le contact avec d’autres médiums me permettraient d’en apprendre plus sur mes propres capacités psychiques.

    Cette expérience fut en effet très riche. Je rencontrais des personnes intéressantes et ouvertes, qui comprenaient parfaitement les difficultés que je vivais au quotidien. Les missions que j’effectuais étaient réellement passionnantes ! Je n’étais pas le plus doué des espions mais je me débrouillais plutôt bien. Mes supérieurs furent très satisfaits de mes résultats. Cependant, après avoir utilisés mes dons durant deux ans, je voulais quitter ce monde pour entrer dans un nouveau où je pourrais développer d’autres talents que mes aptitudes parapsychiques.

    En 1995, j’entrais donc dans la police et débutais ma carrière dans la brigade antigang et y passais 3 ans. Même si j’appréciais beaucoup ce travail, je n’avais pas renoncé à mes projets. L’année 1998 marqua donc mon entrée dans l’unité d’élite et le début des années les plus heureuses de ma vie. Je me sentis très vite à ma place, entouré par des camarades vraiment fantastiques. C’est à cette occasion que je rencontrais Frank Mills… Frank était l’homme, l’ami le plus fantastique qu’on puisse rêver de rencontrer. Il servait dans cette unité depuis 3 ans déjà. Faisant partie des anciens, il avait pour missions d’encadrer les nouvelles recrues. Nous nous sommes tout de suite très bien entendus. J’étais très admiratif devant son professionnalisme, son courage et sa persévérance. D’une certaine manière, il me rappelait Jamie et j’avais la curieuse impression d’avoir retrouvé mon frère disparu. Nous étions très complices et passions la plupart de notre temps au travail et durant nos congés ensemble. J’adorais mon travail ! Chacune des missions qui nous étaient confiées étaient passionnantes et haletantes. Le chef de notre unité, responsable des négociations, décela chez moi un talent de communication. Je le secondais dans beaucoup de nos missions et je dois bien admettre que cette vision beaucoup plus humaine que technicienne de notre travail me plaisait énormément.

    Pour la première fois de ma vie, je me retrouvais confronté aux problèmes d’intolérance et de rejet rencontrés par les mutants. De jeunes mutants incapables de contrôler leurs pouvoirs étaient considérés comme des terroristes, des mutants rejetés de leurs travails à cause de leur différence prenaient leurs patrons en otage pour obtenir justice… je pourrais citer des milliers d’exemples de cet acabit ! Personnellement, je n’ai jamais fait de différence entre des suspects humains ou mutants. Arrêter un mutant utilisant ses pouvoirs ne m’a jamais paru plus dangereux qu’un humain forcené tirant sans distinction dans la foule. Pourtant, certains de nos supérieurs n’étaient pas de cet avis et commencèrent à lutter très tôt pour un durcissement des peines à l’encontre des mutants. Cette situation était d’ailleurs insupportable aux yeux de Frank. Mutant reconnu, il utilisait ses pouvoirs dans l’exercice de ses fonctions et sa super-vitesse nous avait plus d’une fois tirer de situations délicates. Je savais que toute notre unité était de son côté. Nous étions des amis, une famille qui acceptait toutes les différences au sein du groupe. Si la mutation faisait partie de Frank, la mutation serait respectée !

    Malgré ces quelques frictions au sein de la police, les années qui suivirent furent merveilleuses. Je m’étais réalisé dans ma vie professionnelle et je construisais peu à peu ma vie personnelle. En 2000, je fis la connaissance d’Isabelle Gauthier qui venait de quitter Montréal pour s’installer à New-York. Au premier regard, ce fut le coup de foudre. Isabelle était une femme belle, intelligente, drôle… je ne pouvais que l’aimer. Nous sommes sortis ensemble quelques mois à peine et le 24 avril 2001, nous nous sommes mariés. Isabelle était le rayon de soleil de ma journée, son soutien et son amour me permettait de positiver même lorsque j’affrontais les pires des épreuves. Je ne lui avais jamais parlé de mon don ou des centaines de visions qui hantaient mes jours et mes nuits. Après tout, il n’y avait aucune raison pour que je l’inquiète inutilement. Nous avions pour projets de fonder une famille, mais les choses ne se passèrent pas comme prévu. Après avoir fait deux fausses couches, Isabelle commençait à désespérer de pouvoir un jour devenir mère. Soudainement et sans prévenir, un véritable petit miracle se produisit. Le 7 juillet 2005, notre petite Carrie Hope vient au monde. J’aurais pu faire n’importe quoi pour le bonheur de ce petit ange, belle comme un cœur ! Malgré les exigences de mon travail, j’essayais de passer le plus de temps possible avec ma famille.

    Sur les conseils de mon chef équipe, je suivis une formation de négociateur professionnel et des études en psychologie pénale afin de me spécialiser dans ce travail qui me plaisait tant. Malheureusement, mes études ne me serviraient bientôt à rien. En 2010, une mutinerie s’était organisée dans la prison du Cube ou des mutants très dangereux étaient faits prisonniers. Toute la police était sur le pied-de-guerre et lorsque cette affaire fut enfin résolue, les mSWATres concernant l’arrestation des mutants devinrent très sévères. Les autorités souhaitaient interdire aux unités d’élite de recourir à toutes formes de négociations avec ces « malfaiteurs ». Les mutants seraient traités avec autant de respect que des soldats des armées ennemies en temps de guerre ! Toute notre équipe était profondément choquée par de telles décisions et Frank… je ne le reconnaissais plus ! Cette situation l’avait mise hors de lui. Tous les efforts que nous avions faits pour tenter de maintenir une certaine équité de traitement entre suspects humains et mutants était réduits à néant ! Il estimait ne plus pouvoir se battre pour une police si intolérante et il démissionna de ses fonctions, malgré les efforts de ses amis pour le retenir. Pendant près de 3 mois je n’eus aucune nouvelle de lui et cette situation m’inquiétait énormément.

    Un soir, je reçus un appel de Katherine, la sœur de Frank. Elle était en état de choc et me raconta que Frank venait d’être hospitalisé dans un état critique après s’être fait tirer dessus. Lorsque j’arrivais à l’hôpital, il était déjà trop tard ! Je venais de perdre mon meilleur ami et d’une façon terrible ! Sa mort marqua le début de ma descente aux enfers ! L’enquête sur le meurtrier de mon ami s’était déroulée de manière très curieuse. En quelques semaines à peine, l’affaire fut classée sans qu’aucune piste sérieuse ne soit véritablement avancée. On venait d’abattre le meilleur flic de toute la police de New-York et la criminelle n’allait rien faire pour lui rendre justice ! Il fallait donc que je mène cette enquête par moi-même. Quittant du jour au lendemain mon unité, je passais les 4 mois qui suivirent à enquêter, espérant trouver un indice qui me mènerait au meurtrier. Au final, la vérité me fut révélée au travers d’un rêve. Je compris alors ce qui s’était passé. Un des fils d’un officier de police, qui affichait depuis toujours une haine sans borgne contre les mutants, avait décidé d’abattre Frank pour en faire un exemple. C’était un crime racial que les policiers n’avaient pas pris la peine de résoudre. Ne disposant d’aucune preuve matérielle, je ne pus pas porter d’accusation contre lui ! J’étais totalement déboussolé et démoralisé. Mais un drame encore plus horrible allait bientôt se produire !

    J’avais passé tous ce temps loin de chez moi pour résoudre cette enquête, sans même demander des nouvelles de mon entourage. Après cette longue absence, je revins enfin pour découvrir qu’une tragédie s’était abattue sur ma famille. Isabelle était très malade ! Quatre mois auparavant, les médecins avaient diagnostiqué un cancer en phase terminale. Il ne lui restait plus que six mois à vivre, peut-être moins. Elle avait plus que jamais besoin que son mari soit à ces côtés… et je n’étais pas là ! Elle aurait très certainement dû traverser seule cette épreuve si ma belle-sœur, Laetitia, n’avait pas été là. Elle avait accueilli chez elle sa sœur et sa nièce, veillant sur Isabelle avec beaucoup d’attention, l’accompagnant lors de ses terribles séances de chimio. A mon retour, ma belle-famille m’interdit de voir ma femme et je ne pus qu’assister à son enterrement 2 semaines plus tard. Je n’avais pas pu lui faire mes adieux et je restais là comme un con à contempler son cercueil… Je crus devenir complètement fou ! C’était la deuxième fois en un an que j’enterrais une personne que j’aimais et ma vie n’avait plus aucun sens.

    Je me souviens pourtant avoir sentis ce jour-là une petite main se glisser dans la mienne et m’appeler Papa. Ma petite Carrie me regardait avec des yeux remplis de tristesse et d’espoir. Ma fille comptait sur moi. Elle avait besoin de moi pour l’aider à traverser cette épreuve. Je lui souris donc, me promettant de lui offrir tous l’amour et le soutien que je pouvais lui apporter. Mais au moment où je me penchais vers elle pour la prendre dans mes bras, la main de ma belle-sœur l’agrippa et l’éloigna aussitôt ! 3 semaines plus tard, je me retrouvais au tribunal où la garde de Carrie était discutée. Le juge me déclara père irresponsable et Carrie partit vivre dans ma belle-famille. Je ne comprenais plus rien ! En une année j’avais perdu Frank, Isabelle et voilà que je perdais encore Carrie… je ne voyais plus rien qui pouvait m’aider à me raccrocher au peu de vie qui me restait !

    C’est au fond du trou qu’un véritable miracle se produisit. L’esprit de Frank, ou ce qui me semblait être son esprit, vint me trouver en rêve afin que je transmette un message de sa part à sa sœur ; je devais lui expliquer la raison de son départ. Il ajouta que je ne devais plus avoir peur de mon pouvoir mais au contraire l’assumer. Je devais me battre pour faire triompher nos idéaux, pour récupérer Carrie. Je ne pouvais pas me permettre de tout lâcher maintenant. Le lendemain matin, je partis retrouver Katherine et lui racontait toute l’histoire. Au départ incrédule, elle finit par me croire et me remercia du fond du cœur de l’en avoir informé. Je me sentis alors soulager d’un immense poids, comme si le fait d’avouer la vérité sur mes pouvoirs m’avait rendu la vie ! Cette expérience était bien plus riche que tout ce que j’avais pu vivre les dix dernières années. Je consentis enfin à recevoir les familles qui venaient de perdre un proche et les aider dans leur travail de deuil !

    Après les nombreuses déceptions que j’avais vécues auprès de L’ESU, je ne pouvais plus travailler pour eux ! Je quittais donc mon unité officiellement, promettant malgré tout de rester en contact avec mes anciens compagnons d'arme. Très honnêtement, je n'avais pas la moindre idée de la direction que prendrait ma nouvelle vie. C'est alors que le bureau des affaires mutantes prit contact avec moi. Ils avait entendu de ma carrière au sein de FBI et de l'ESU. Mes états de services les intéressaient et ils me proposèrent une place dans leur rangs. J'acceptais donc, persuadé que le BAM conviendrait parfaitement aux idéaux que je voulais défendre; une monde où les criminels mutants seraient jugés avec équité où les victimes mutantes disposeraient des mêmes droits que les victimes humaines!

    Cela fait maintenant trois mois que je travaille pour le BAM. Après une brève entrevue, mes supérieurs confirmèrent que mon profil convenait parfaitement à ce qu'il recherchaient. Je fus donc engagé dans leurs rangs. J'ai retrouvé un travail et une certaine stabilité émotionnelle et psychologique. A vrai dire, il ne me manque réellement plus qu'une chose. Récupérer ma fille! Le juge a accepté de revoir mon dossier. A présent, il ne me reste plus qu'à attendre sa décision. Malgré tout je garde espoir, je sais que ma Carrie me sera bientôt rendue et que je pourrais enfin vivre avec elle, la voir grandir et s’épanouir sans que rien ne puisse plus jamais nous séparer !


Avatar : Enrico Colantoni
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Si oui, Qui ? : --------------------
Pseudo : Skipkow87
Votre Age : 26 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : Je l’ai connu par l’intermédiaire de Google

Spoiler:
 


Dernière édition par Anthony Cooper le Mar 9 Avr - 21:49, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Ven 5 Avr - 5:12

Bonjour et bienvenue chez nous !

Si tu as des questions n'hésite pas à les poser ici ou par MP.
Préviens-nous lorsque ta fiche sera terminée et n'oublie pas d'aller lire le règlement. Wink

Bonne rédaction et bon courage pour la suite !

À plus. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Ven 5 Avr - 13:10

Hello Jubilée !

Merci pour ton accueil Wink Je viens de terminer ma fiche. Je crois que tout y est !

Je suis prêt à passer sur le grill... J'espère cependant que vous serez tolérants, j'ai le cœur fragile Wink

A+
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Sam 6 Avr - 12:04

Salut l'ami !

Sans plus tarder on démarre de suite la modo !

POUVOIR :

Alors il est Gros-bill ton pouvoir mais sympa. (tu te rends compte que 2 000Km c'est beaucoup donc il faut contrebalancer cette puissance avec des inconvénients sinon c'est pas du jeu)
J'ai besoin de savoir... Quelles sont les conditions pour qu'il se connecte avec un lieu, un objet et surtout une personne ?
Il doit l'avoir déjà vu, croisée, entraperçu ? Il doit déjà l'avoir touché, senti... ?
Une simple description suffit ?
Une simple photo suffit ?

Idem pour un lieu et un objet.

Suivant tes réponses j'aviserais si je te force à diminuer la puissance de ton pouvoir.

Sinon une personne avec une résistance télépathique peut-elle passer entre les mailles du filet ?
Un télépathe peut-elle remonter le lien que tu veux avoir avec lui et retourner ton pouvoir contre toi ?

J'aimerais savoir un peu combien de temps ça lui prend pour trouver une cible et pour pénétrer son esprit.

Ensuite tu es quelques fois floue dans tes descriptions disant « qu'on ne sait pas encore la portée de son pouvoir ». Tous ces passages il faudra les réécrire. En effet dans la partie POUVOIR tout doit être dit même les choses que ton personnage ne sait pas. Donc tu dois donner aussi des limites pour son second pouvoir et expliquer si ces visions (rêves et autre) sont bien réels ou non et en expliquer la nature.

APPARENCE :

« mSWATre » ?

MENTAL :

Que pense-t-il des événements de Mutant Town ?
Que pense-t-il des purificateurs ?
Que pense-t-il des événements d'Yggdrasil ?

BIOGRAPHIE :

Je la lirais plus tard, mouhahaha, je suis feignant. O,O

Bon, c'est une bonne fiche, quelques efforts de précision sur le pouvoir et puis je te souhaiterais de beaux et bon RP ! Courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Sam 6 Avr - 21:08

Hi miss !

Tu sais quand je te disais de me ménager, je n'imaginais pas que tu serais aussi douce. Je ne suis pas en sucre tu sais !

Plaisanterie mise à part, ça m'a fait très plaisir de constater que tu n'avais pas tout rayer avec ton gros stylo rouge! Smile

J'ai apporté les différentes corrections que tu m'as demandé.

Pouvoir : J'aime bien ce pouvoir, mais tu sais je n'ai pas de mérite. Je me suis tout simplement inspiré d'un livre sur les recherches en télépathie que je viens de lire. Très intéressant bouquin !

Effectivement 2000 Km faisait un peu trop, du coup je les ai réduites à 300 km maxi. J'espère que ça suffira. Le temps de connexion est préciser (5-6 minutes pour une localisation de 100 km) (10-15 minutes pour une localisation plus lointaine)

Mental : J'espère que les corrections sur les évènements seront correctes. Je n'ai peut-être pas tout compris !

Biographie : Oui j'admets que je me suis laissé un peu emporté. Désolé pour la longueur de mon texte !

J'attends de tes nouvelles ! A+
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Dim 7 Avr - 2:55

Citation :
Toute la police était sur le pied-de-guerre et lorsque cette affaire fut enfin résolue, les mSWATres concernant l’arrestation des mutants devinrent très sévères.

Décidément ^^

Donc le BAM on n'y postule pas c'est eux qui contactent les candidats potentiels. Modifie la fin de ta bio dans ce sens et décris aussi comment s'est passé la prise de contact avec eux...

Le premier avis positif est tout près.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Dim 7 Avr - 7:13

La fonction remplacer de word est très utile mais pas dans tous les cas Wink

Avant de faire les remplacements de la bio je voulais te poser une question. L'idée était que je fasse le RP de la prise de contact avec le BAM. Donc est-ce qu'il serait juste possible que je précise que le BAM souhaitait une prise de contact et qu'il a accepté?

Et dans la foulée j'ai une deuxième question. Comment choisit-on le secteur dans lequel on va travailler en tant qu'agent du BAM? Est-ce que c'est à nous de décider?
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Dim 7 Avr - 7:20

Jouer l'entretient en RP est assez délicat puisque tous les BAMeurs ne sont pas habilités pour le faire mais c'est possible, oui.

Je te conseille de décrire sommairement ta prise de contact et ton entretient dans ta bio sans donner de description des recruteurs ou des noms et puis par la suite, si tu trouves des partenaires, de jouer ces passages en RP sous forme de Flashs-backs dans ta storyline.
Ainsi cela te laisse l'opportunité de jouer cela en RP mais de ne pas être coincé si tu ne trouves personne.

Quoique tu choisisses de faire, oublie pas que c'est bien le BAM qui recrute ses membres en les contactant les premiers.

Pour le secteur je ne vois pas d'inconvénient à ce que tu sois dans le secteur Intervention étant donné ton profil de négociateur/traqueur.
Enfin cela ne te fermera pas non plus d'autres portes.
L'ancienneté de ton perso dans la police pourra l’amener à participer à des enquêtes également je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Dim 7 Avr - 23:01

J'ai modifié la biographie d'Anthony et est revu les deux derniers passages. Tu me diras ce que tu en penses Smile

Je n'ai pas précisé le secteur dans lequel je voudrais qu'Anthony se retrouve parce que je doute toujours...

C'est sûr qu'il serait plus à l'aise dans le secteur Intervention, mais je ne suis pas convaincu que la profession de négociateur serait très utile pour le BAM... peut-être celle de traqueur... Anthony pourrait peut-être servir d'agent de réserve (en cas de catastrophe) ou d'instructeur des agents de terrain.

Je l'imaginais plus commencer une carrière de psychologue pénal; se charger d'enquêtes éventuelles sur les agents de terrain, de mener les interrogatoires, d'effectuer des évaluations psychologiques des agents ou des détenus... peut être s'occuper du recrutement des nouveaux agents...

Est-ce que le deuxième secteur correspondrait au secteur négociation?

Est-ce que ce serait possible de travailler principalement au secteur des investigations et au deuxième niveau aux interventions?
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Lun 8 Avr - 1:38

Premier avis positif.

On verra ce que le second modo pense pour ton secteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Lun 8 Avr - 6:23

OK Jubilée. J'attendrais de voir la décision finale !

Merci beaucoup pour ta modération I love you
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Lun 8 Avr - 13:24

Bon, t’y as déjà eut droit en CB, mais c’était sous un autre nom, puis c’était la version courte. Alors, prépares-toi !
*Amy active l’enregistrement de sa présentation automatisée ; bah quoi, moi aussi, moi j’en fais mieux je me porte oo*
Bonjour & Bienvenu, je suis Moderator, l’enfant de Zuzu The Great et de Maiwenn La Courte, conçue en ChatBox après des mois de kick et de tentatives infructueuses, à tel point qu’on s’en demandait qui c’était qui n’avait pas les arguments. Aussi considérée comme une plante verte, un pokémon, une crotte de nez, j’ai le terreau fertile à l’imagination de l’équipe, bien que je ne sois RIEN de tout cela. Avant toute modération, je tiens à préciser que je ne cherche pas à compliquer, mais que je suis compliqué de nature, ainsi, voici comment je fonctionne : en gras les remarques importantes, en italique les facultatives et en normal le développement de ma pensée.

Je vais t’expliquer comment cela va se passer, je vais lire ta fiche et poser des questions, pendant que toi, tu vas me maudire et y répondre. Cependant, si jamais tu as toi-même des questions, sur mes questions ou sur un autre point du forum, n’hésite pas à me les poser, ma boite mp est ouverte. Une bonne dose de courage et de patience te permettront d’rp très bientôt parmi nous, alors, Enjoy !

Silence, ça pousse oo

Nom : Ok
Prénom(s) : Ok
Alias & Surnom(s) : Ok – Aha, moi c’est Nephilim, ça vient aussi de la Kabbale mais c’est pas vraiment le même alignement oo
Age & Date de Naissance : Ok
Métier(s) : Ok
Nationalité(s): Ok
Genre : Ok
Clan : Ok

Pouvoir(s) :
  • Description :
    Je te demanderais, dans ton profil, d’expliciter un peu plus tes dons ; médium c’est plus un boulot qu’une catégorie de pouvoir. Merci.
    • Psychométrie :
      • Quels sont les objets/capacités pouvant interférer avec tes dons ? Genre brouilleur/bouclier/résistance télépathique, zone négative, invisibilité psychique/physique ou autre.
        Les personnes
      • Cela ne marche que sur les humains (incluant mutant) ou aussi sur les animaux, ou même sur les créatures surnaturelles (Entités) ?
      • La personne dont tu pirate les sens peut-elle se rendre compte de ce qu’il se passe ?
      • Tu dis qu’il ne peut user de son pouvoir sur un mutant capable de le détecter, quels sont les types de mutants capables de le détecter ?
      • Qu’advient-il dans le cas de personnes détenant une entité ?
        Les lieux
      • Lorsqu’Anthony se connecte à un lieu, les bloquants visuels comme les choses dissimulées ne le sont pas pour lui ? (en gros, il voit la totalité du truc, même les choses cachées)
      • Il ne fait que voir ce qui se passe dans le lieu où il entend aussi ?
    • Communication avec les morts :
      • Les Créatures Psychiques sont-elles des cas particulier avec la communication ? genre un télépathe dont le corps est décédé mais dont les pouvoirs psy lui ont permis de transcender la mort comme le Shadow King, ou un être n’ayant jamais été « vivant » au sens biologique du terme, comme AfterLife
      • Les Entités interfèrent-elles avec la communication ? si l’être était hôte d’une créature surnaturelle au moment de sa mort, tu le perçois comment ?
      • Qu’arrive-t-il en cas d’être mort puis ressuscité ? il faut que le mec soit mort et le reste, ou tu peux quant même communiquer s’il est revenu à la vie ?
  • Niveau de Maîtrise :
      Ok
  • Lien entre les Pouvoirs : Ok – c’est de la Psychométrie et un dérivé inédit, les capacités parapsychiques d’Anthony ^^

Description Physique :
  • Apparence :
    • Décris plus son visage : couleur des yeux, nez, bouche…
  • Signes Particuliers :
      Ok

Caractère :
  • Mental :
      Quels sont ses hobbies et ce qu’il déteste ?

Histoire :
  • Talents Particuliers :
      En conditions théoriques, combien de personnes entrainées/non-entrainées (entrainement d’un militaire moyen ou d’un pratiquant régulier d’art martial) et/ou armées/désarmées peut-il vaincre avec ses capacités martiales ? (au corps-à-corps, s’entend)
  • Possessions :
      Combien gagne-t-il par mois ?
  • Biographie :
      Ok


Joli fiche, personnage profond et original avec pouvoir original, j’aime *-*
Bref, corrige ce que je t’ai demandé et c’est la validation Wink

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Mar 9 Avr - 22:02

Hello Amy... ou Nephilim (très joli pseudo)

Pour être tout à fait franc avec toi, j'espérais vraiment pouvoir avoir ton avis sur ma fiche. Après tout c'est toi qui m'a aidée pour les pouvoirs et surtout pour la communication avec les morts. Wink

Puisque je déteste faire des distinction et des catégorisation dans tout ce que je fais (oui je suis un gros flemmard, s'il y a des corrections à faire qu'importe leurs couleurs... je les traite toutes de la même manière)

Les correction à apporter sur les pouvoir m'ont donné du fil à retordre (Quelle imagination tu peux avoir, je n'avais pas penser à la moitié de ces points Oo !!!) J'espère que ça ira. S'il y a des corrections à apporter, je suis à ta disposition miss (de toute manière, je n'ai pas le choix Razz )

Je crois que le reste devrais jouer... mais ça c'est à toi de me le dire. Wink

Je te remercie milles fois pour ton compliment sur ma fiche. J'ai eu de la chance de trouver un excellent livre sur la télépathie pour écrire le pouvoir quant au perso... je me suis tout simplement inspiré (voire même grandement inspiré) d'un personnage que j'adore et qui a beaucoup de substances.

Ah oui petite question, j'avais adressé à Jubilé une question concernant la future affectation de mon personnage... ne sachant si mon histoire de double secteurs pourrait jouer. J'avait posté le message sur cette section présentation. Est-ce que tu pourrais me donner ton opinion là-dessus?

A+ Miss Lauro!
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   Mer 10 Avr - 9:37

T’inquiète pas pour les questions sur les pouvoirs, c’est toujours compliqué avec moi oo
Mais je fais pas exprès, je le jure m’sieurs l’juge !

T’as pas besoin de me remercier, tant que tu me fuis pas comme la peste, je suis content ^^

Concernant l’histoire des Secteurs ; oui, si tu fais que la négociation, je pencherais plutôt pour une branche du secteur diplomatie, perso. Intervention, c’est de mon point de vu les gros bras, un peu comme le SWAT. Après, dans le Triskelion, c’est pas rare de voir des agents agir sur deux secteurs différents, principalement Intervention/Investigation, parce que les mecs de l’Intervention ont tendance à s’ennuyer, donc à participer aux enquêtes (soit en tant que « garde du corps », soit véritablement en tant qu’enquêteur). Donc un secteur ou l’autre, c’est toi qui choisi (regarde les vignettes sur tes collègues et prends celle qui te plait le plus oo) ; sure que si t’es en intervention, on pourra te proposer des scénarios musclés n’appelant pas à la négociation également, c’est à toi de voir.

Comment ça, on me demande mon avis sur une question à deux réponses et j’en donne une troisième ?

‘Fin Bref, modo oo
(envoies-moi par mp le secteur d'affectation que tu voudras Wink)

Pouvoir(s) :
  • Description :
    Citation :
    Je te demanderais, dans ton profil, d’expliciter un peu plus tes dons ; médium c’est plus un boulot qu’une catégorie de pouvoir. Merci.
    J’ai dût mal m’exprimer ; profil de joueur, http://xmenrpg.superforum.fr/u354
    Je pense pas que beaucoup de joueurs piges ce que signifie « médium » comme pouvoir, sans aller voir ta fiche du moins.
    • Psychométrie :
        Ok
    • Communication avec les morts :
        Ok

Description Physique :
  • Apparence :
      Ok

Caractère :
  • Mental :
      Ok

Histoire :
  • Talents Particuliers :
      Ok
  • Possessions :
      Ok


Félicitations, nouveau Agent du BAM Alpha, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anthony Cooper alias Sariel [Prêt à être modéré]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gwen alias missgwn
» Gary COOPER
» Anthony Svec avait 23 ans quand il a été tué samedi dernier a la fête de Figeac (46).
» Come get a little closer... Gabriel Aaron COOPER
» Wanda Maximoff alias Scarlet Witch |Terminée|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: