AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alec T. Abrams [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Alec T. Abrams [terminé]   Sam 7 Avr - 18:05

CARTE

D'IDENTITE







© bosie



    NOM : Abrams

    PRENOM : Alec, Timothy

    ALIAS ET SURNOM : Boyscout

    AGE : 28 ans

    DATE DE NAISSANCE : 17 mars 1984

    METIER : agent du BAM, département opération

    NATIONALITE : américaine

    GENRE : masculin

    CLAN : BAM




Pouvoirs :



  • Description : La mutation d'Alec est peu banale, elle s'est déclenchée par la naissance d'un mini soleil dans l'un de ses poumons, son organisme sérieusement mis à mal, réagit en créant dans son second poumon un point de froid intense. Lui permettant de réguler sa température et par la même de survivre, cependant cela ne se fit pas simplement.

    Son organisme utilise ses membres comme vecteur pour libérer les excès de température, se centrant principalement dans ses mains. Ainsi sa main droite peut devenir glaciale et la gauche brulante, inverser cela est impossible. Cela se propage dans ses avant bras, mais d'intensité moindre. Plus il force plus cela remonte le long de ses bras, mais c'est généralement mauvais signe, cela veut simplement dire qu'il force beaucoup trop.

    Par contact direct il peut bruler ou glacer, mais sans projection de feu ou de glace, c'est en cela que le pouvoir est particulier. A noter que plus le contact est prolongé plus il est effectif.
    En aucun cas il n'a la capacité de faire geler un lac ou une grande étendue d'eau, son pouvoir se concentre uniquement à l'endroit où il a apposé sa paume et une dizaine de centimètre autour. La chaleur maximum qu'il peut atteindre pour le moment c'est environ 500 celsius et au plus bas -273 ° celsius ce qui est considéré actuellement comme le zero absolu et qui confère à cette seule main une résistance total à l’électricité.

    Pour la chaleur, s'il touche un combustible, celui si pourra prendre feu. La chaleur intense, tout comme le froid ne le perturbera pas, puisque, son corps servant de catalyseur aux deux extrêmes a développé une forte résistance aux variations de température et n'en est donc, nullement affecté. Une brulure mettra plus de temps pour blesser sa main gauche, de même le froid ne blessera pas sa main droite. Elles conservent leur aspects elles ne sont pas plus résistances à un impact, mais il peut fragiliser une surface avec notamment sa main droite et ainsi la briser.
    En apposant ses deux paumes sur quelqu'un il peut créer un choc thermique et donc provoquer une perte de conscience provisoire.

    Il contrôle son pouvoir, mais si pour une raison ou une autre, il perturbe trop son équilibre en utilisant trop la partie glaciale par exemple, il devra équilibrer en évacuant le surplus de celle chaude. Dans le cas contraire il se sentirait souffrant, accès de fièvre ou froid intense pouvant perdurer, selon l'excès, de quelques minutes à plus d'une heure.

  • Niveaux de maitrise : Il n'a aucunement besoin de se concentrer en permanence pour conserver un état stable. Si en cas de colère intense son pouvoir peut se manifester, en général il sait rester maître de lui même. Il ne peut utiliser en continue son pouvoir de façon extrême, il s'épuiserait au bout d'un quart d'heure, ou ne parviendrait à maintenir l'équilibre et finirait par en pâtir lui même.

    Question intensité, il peut rendre sa main assez brulante pour causer de graves brulures, cela équivaut en terme de douleur a l'application d'une lame chauffée à blanc. Par un contact prolongé il peut enflammer un objet combustible, bien entendu la rapidité de combustion dépend de la combustibilité de l'objet en question, un bout de bois sec ne prendra par exemple que quelques secondes. Il peut également faire fondre du métal, se limitant toutefois au fer. Plus celui-ci est dense plus cela met de temps, cela ne concerne en général que de petites pièces.

    Pour ce qui est du froid, il peut congeler l'endroit qu'il touche, jusqu'à le rendre cassant. Un contact dans le cas d'utilisation de son pouvoir provoquerait le même type de brulure par le froid que l'azote liquide peut le faire. A noter que si c'est à ce niveau de froid, la main gauche sera réciproquement brûlante. Il doit constamment conserver cet équilibre. Bien entendu il peut réguler la température à sa guise.

    Dans certains cas il rompt lui même l'équilibre, pour le retrouver il rejette, dans un cas des rayons de froid intense ou de chaleur brulante. Il doit faire très attention car passer d'un extrême à l'autre n'a rien de bon pour son organisme et au final peut l'affaiblir s'il en abuse. Il contrôle encore très mal cet aspect de son pouvoir et ne peut le provoquer sans avoir recours à un excès. Pour l'instant après un seul rayon, il est épuisé. Mais plus tard il pourra sans aucun doute projeter des rayons sans s'épuiser autant, c'est une évolution plus que probable de son pouvoir.

    Bien que localisé au niveau des poumons, cela n’altère pas son souffle, il ne peut ni projeter du froid ou du chaud. Il pourrait rejeter de chaud et froid autrement mais c'est beaucoup plus compliqué, il a besoin d'un point de concentration. Les extrémités sont ce qu'il y a de plus simple, il pourrait utiliser ses pieds également, mais le fait peu pour des raisons pratiques. Pour ce qui est de son corps, puisque dans l'absolu il pourrait être capable de chauffer ou refroidir l'intégralité de son corps, il est totalement insensible aux brulures ou au froid. Un bémol tout de même, si il se sert, par exemple, trop de la partie chaude, il y développera une certaine sensibilité ou chaud et au froid, c'est la même chose pour la partie froide.

  • Lien entre les Pouvoirs: Sa résistance aux température et de la même aux brulures de toutes sortes provient de son premier pouvoir. Son organisme servant de catalyseur a développé son propre système de défense. Il n'est donc nullement affecté par les variations de température puisque son organisme se charge de tout réguler en permanence.



Description Physique :



  • Apparence : Malgré les années passée dans la base de Quantico, on ne peut pas dire que la carrure d'Alec soit particulièrement impressionnante. Musclé sans avoir la silhouette d'un preneur d'anabolisant. Son allure générale ainsi que sa démarche rapide laisse suggérer quelqu'un d'énergique. Son maintiens, en général, très droit est une habitude prise lorsqu'il était encore marine.

    Il atteins à peine le mètre quatre vingt pour un poids d'environ soixante quinze kilos, non on ne peut pas dire qu'il effraie au premier coup d'œil. Bien qu'arborant des cheveux châtains constamment savamment décoiffée, une barbe de quelques jours et aucune recherche particulière au niveau vestimentaire, il présente bien. Cela est sans aucun doute dû à son sourire facile qui dévoile des dents parfaite, fait naître des fossettes sur ses joues et à son regard pétillant d'un bleu délavé. Une barbe de quelques jours peut apparaître sur ses joues lorsqu'il n'a pas la patience de passer devant le miroir le matin. Souvent on lui donne bien moins que son âge, il ne s'en vexe plus, il a pris l'habitude. Il a toujours eut l'air plus jeune, mais après tout c'est plutôt une chance. En tout cas s'en sera une sur le long terme.
    Son organisme régulant constamment sa température, été comme hiver il est habillé de la même manière. Tee shirt, et une simple veste qu'il porte simplement pour ne pas trop détonner dans le paysage hivernal. Assez pâle il ne bronze pratiquement pas, peu importe l'endroit où il se trouve.


  • Signes Particuliers : Il a deux cicatrices importantes, une sur le mollet et une autre sur le biceps droit . Un engin explosif a manquer de heurter le véhicule dans lequel il se trouvait. Mais l'explosion l'a fait sortir de la route et Alec a été projeté à l'extérieur, un éclat de verre l'a blessé s'est enfoncé dans son mollet, et un autre dans son biceps. Fort heureusement si ce n'est les cicatrices, il n'a pas souffert de perte de mobilité. Un autre homme est mort, c'est grâce au troisième qui l'a trainé à l'écart qu'il doit sa vie.


Caractère :


  • Mental : Généralement de bonne humeur. Alec est de nature plutôt enjouée et motivée. Il ne renâcle jamais à l'effort, toujours prompt à rendre service. Si le portrait dressé apparaît d'abord comme celui d'un brave et gentil type, il faut préciser qu'il sait bien cacher ses défauts. Seul les gens qu'ils considèrent comme des proches ont généralement le droit à ses accès de mauvaise foi. Ses erreurs, il ne les reconnaîtra que difficilement. Obstiné également, il n'abandonne jamais, ce qui peut être à la fois un défaut ou une qualité, suivant les circonstances. Ses colères sont rares, et généralement froides, il élève à peine la voix mais ses répliques deviennent cinglantes et blessantes, il n'a dès lors plus aucun tact. Il montre peut ses véritables sentiments, préférant intérioriser ou tourner ça à la plaisanterie.

    Concernant les deux grands ralliements du monde mutant son avis est assez tranché sur la question. Magnéto est un terroriste dangereux qui a perdu depuis longtemps le sens des proportions. Mais il comprends également que certains puissent choisir son camps, la haine est souvent la voie la plus simple. Quand à Xavier, c'est un idéaliste qui lui n'a plus le sens des réalités, et ses x-men il ne leur fait pas particulièrement confiance. A trop jouer les héros ils font parfois plus de mal que de bien. Il craint le jour ou cela en finira en guerre. S'il est au BAM c'est parce qu'il croit que pour que la justice soit réellement effective, il faut qu'elle soit institutionnalisée et surtout le plus neutre possible.



Histoire :



  • Talents Particuliers : il a suivit le programme d'art martial des marines et en est actuellement ceinture noire au sixième degrés
    il sait conduire un hélicoptère, ainsi que la plupart des véhicules terriens du corps des marines
    il maîtrise également la plupart des armes à feu, du simple révolver à l'obusier, en passant par le fusil sniper.
    bon stratège.

  • Possessions : un appartement sur New York, une moto et une voiture. Outre son révolver de service, il conserve le fusil qui l'a accompagné durant son parcours de marines, chez lui.
  • Biographie :




    Avril 2012


    Un amas de papier tomba sur son bureau, Alec sursauta et releva les yeux vers son collègue.

    « Affaire classée. Encore une. »
    « Un pyromane alors ? »

    Une troisième personne faisait son entrée. Les incendies, avaient fait couleur beaucoup d'encre. Il n'y avait eut fort heureusement aucun mort à déplorer, mais ça avait été juste. Dix incendies, avant d'enfin arrêter le coupable, et ce n'était même pas de leur ressort. Une fois encore cela démontrait la promptitude de la masse à accuser la population mutante. A croire qu'on occultait que le danger venait aussi de l'humain dit normal.

    « Un vrai taré, on a refilé l'affaire et le type aux flics. »
    « Et il hurlait : Je suis un mutant, je suis un mutant ! »

    Un sourire amusé naquit sur les lèvres d'Alec, il repoussa le rapport et s'étira avant de se relever. La journée était finie.

    « On va boire un verre ? »

    Il n'hésita pas longtemps avant de suivre ses amis. Il se sentait bien au BAM, on ne pouvait vraiment dire qu'il s'était installé dans la routine, de nouvelles affaires tombaient assez régulièrement. Alec attrapa sa veste, ils avaient leur bar ou se réunir après une journée. Cela faisait à peine un an qu'il était un agent à part entière, et il était certains de n'échanger sa place pour rien au monde. Même si parfois, il devait l'avouer, les marines lui manquaient.

    Février 2011


    Le Bureau des Affaires Mutantes recherchait du personnel qualifié. Il avait à peine hésité lorsque le major avait fait cette annonce. Il avait passé les tests, les entretiens et tout ce qu'il fallait pour être intégré à cet organisme. Il avait fait ses classes en Afghanistan, il avait grimpé les échelons et avait maintenant le choix entre suivre les traces de son père, ou prendre une autre route. Celle du BAM lui paraissait être la bonne. Lorsqu'il avait annoncé la nouvelle à son père, celui-ci n'avait pu cacher sa déception, le général Abrams ne comprenait pas cette décision. Il ne voulait pas la comprendre. C'était un travail de gratte papier, en outre son père ne cautionnait pas la création de ce bureau. Puis la question du mutant était un non débat pour lui. Il n'y avait que deux catégories de personne pour lui, les criminels et les autres. Les terroristes et les autres.

    Alec n'avait pas essayer de se justifier auprès de son père, il avait passer sa vie à devenir celui qu'il avait souhaité, c'était la première fois qu'il se positionnait contre son avis. Il n'avait plus envie d'être un soldat, plus pour l'instant en tout cas, il y avait d'autres combat à mener. Et le front avait laissé ses marques. Sa mère l'avait encouragé, mais il fallait dire que madame la sénatrice Abrams avait appuyé ce projet. Ses parents refusaient de divorcer, mais c'était tout comme, ils ne se parlaient plus et faisaient chambre à part. En annonçant cette nouvelle, Alec avait eut l'impression de verser du vinaigre sur une plaie ouverte.

    « C'est ça que tu veux devenir un agent minable en costume trois pièces ? Tu vas être promu major il y a des hommes qui comptent sur toi là bas ! »
    « Je ne suis pas le seul officier compétent. Ils ne risquent pas de perdre la guerre si je ne suis pas... là bas. »

    Le ton montait, et la mère se plaça entre les deux hommes, une main sur chaque épaule. Son expression était un peu trop satisfaite et son époux préféra quitter la pièce, marmonnant contre le gâchis du potentiel de son fils. La sénatrice préféra reprendre la tasse de thé qui avait été abandonné quelques minutes plus tôt.

    « Et que pense Beth de ta décision ? »
    « Elle part en Libye. »
    « Donc j'imagine que vous n'êtes plus ensemble. »

    Alec lança un regard agacé à sa mère. C'était à son tour d'être déçue, elle qui voulait tellement qu'il se pose enfin, devait se rendre à l'évidence, le grand mariage et les petits enfants dans le jardin ce n'était pas encore pour tout de suite.

    « Et Mickael ? »
    « Il va devenir formateur, pour rester auprès de Lucie et d'Alexandre. »

    Avril 2009


    Adossé au véhicule, Alec attendait les ordres. Lui et les quelques mille hommes qui avaient été placé à des endroits stratégiques au tour de Nawhzad. La ville avait mis en difficulté les estoniens et l'armée de sa majesté. Et un seul bataillon de marines ne semblait pas non plus en venir à bout. Soudain la radio émit un grésillement, il se pencha dans l'habitacle alors que résonnait la voix éraillé du Général.

    « Boyscout, ici Godfather, vous me recevez ? »

    A l'extérieur plusieurs visage s'étaient tournés vers lui, attendant la suite des événements. Ça faisait quatre heures qu'ils piétinaient au milieu de nulle part. Certains soldats s'étaient simplement assis par terre, d'autres sur des rochers, mais ils étaient subitement devenu attentif, la plupart ne pouvait entendre ce qui se disait dans l'habitacle mais guettait les signes de têtes.

    « Je vous écoute Godfather. »

    Les décisions des grattes papiers arrivaient enfin. Attaquer une ville pour la libérer, pour que les élections prochaines puissent se dérouler de la façon la plus démocratique qu'il soit. Se battre pour la liberté y'avait-il plus beau combat ? Jusque là, il avait été surtout au contact avec la population, des missions de confiance, apporter des vivres, montrer une belle image de la glorieuse Amérique. Le but était de créer une zone tampon pour les prochaines opérations, annonce le général. Ils ont ordre de tirer à vue. La communication terminée, Alec monta sur le toit du véhicule répétant les consignes. Les rangs étaient animés, pour certains se seraient leur première bataille, il espérait simplement que ce ne serait la dernière de personne. Il rappela les risques, les consignes qu'on leur rabâchait toute la journée. Puis sauta au sol ce fut le signal. Assis, son fusil a porté, Alec ne déridait pas. Si la plupart des autres s'envoyaient des plaisanteries grasses, ou des piques pour oublier l'appréhension, lui n'y parvenait pas. Il venait d'être nommé capitaine, il comprenait soudain pourquoi certains gradés se sentait obligé de hurler sans arrêt. La pression était forte, la plupart étaient ses amis, des gens avec qui il avait sué dans la base d'entrainement de Quantico. Une main s'abattit sur son épaule.

    « Te voir faire la gueule rassure personne. »
    « Je sais. »

    Dans le rétroviseur central il échangea un regard avec Barry. Son nom complet était Mickael Barrett, il avait été témoin à son mariage. Son meilleur ami. Il avait fait une promesse à sa femme, et à lui même, le ramener en un seul morceau.

    « Tu l'as mérité cette promotion. Mais te transforme pas en con. Y'en a assez chez les gradés. Tu vas finir comme Yeller »

    Il grimaça.

    « Vous m'insultez lieutenant ? »
    « Je n'oserai pas capitaine ! »

    Après un sourire., plus aucun mot ne fut prononcé, plus que le fracas des fusils tandis qu'ils appliquaient les ordres.

    Juin 2008


    « Qu'est ce que tu fais là ? Ta femme te cherche ! »

    Mickael se tourna vers Alec, et comme à chaque fois qu'il le voyait en costume eut un sourire moqueur.

    « Je prends l'air. »
    « Quelque chose ne va pas ? »

    Le champagne avait coulé à flot toute la soirée, et Alec n'était plus très frais, mais il voyait bien que son meilleur ami n'allait pas bien.

    « Lucie est enceinte. »
    « C'est génial ! Félicitation ! »

    La mine grave de Mickael lui rappela qu'ils partaient dans peu de temps pour l'Afghanistan.

    « Il... ou elle va naître et je m'envolerai pour l'autre bout du monde, pour aller me battre. Et si jamais... je revenais pas ? »

    Sa voix était éteinte. Alec voyait bien qu'il était terrifié, mais il avait bien trop d'orgueil pour le dire, tout comme il avait bien trop d'orgueil pour refuser de partir. Alec plaça ses mains sur ses épaules. Il se promis qu'il le ramènerait en entier, il était hors de question que l'un d'eux ne meurent dans ce foutu désert. Et ils reviendraient couvert de prestige. Ils se toisèrent quelques secondes avant qu'Alec ne prenne la parole.

    « On va gagner cette guerre, et je te ramènerai à ta femme et à ton fils... ou à ta fille, et il où elle sera fière de son papa... du moins jusqu'à l'adolescence ou il deviendra un hippie et te détestera en écoutant Bob Marley dans sa chambre. »
    « Bob Marley ? »
    « C'est impérissable. »

    Ils se sourirent.

    « Ah vous êtes là ! Lucie te cherche partout Mickael ! »

    Ils se tournèrent vers la nouvelle arrivante, Sydney, la meilleure amie et demoiselle d'honneur de Lucie.

    « On arrive. »
    « Dépêchez vous ! »

    Une fois disparue, Mickael donna un coup de poing dans l'épaule d'Alec dont les yeux s'étaient attardé sur l'endroit que la jeune femme venait de quitter.

    « Non. »
    « Quoi non ? »

    Avec toute la mauvaise fois du monde, Alec pris son air le plus innocent qui soit.

    « Lucie m'a fait promettre de te brieffer au sujet de Sydney, elle sort d'une histoire compliqué, tu ne t'approches pas d'elle. »

    Bien entendu il promis. Mais une promesse d'ivrogne, qui ne tint pas plus de trois heures. Fort heureusement Lucie n'en sut jamais rien. Alec craignait plus son courroux à elle, que celui de son ami.

    Novembre 2005


    Assis autour d'une table, Alec et quelques uns de ses camarades de dortoir avait démarré un poker. Il menait la partie, mais pas cette manche, et lorsque la porte s'ouvrit brutalement, que la haute silhouette du major Nimivitz fit irruption dans la pièce. Chaque soir ou presque il envoyait quelqu'un faire une quelconque corvée. Il croisa le regard de Mickael, c'était entre eux deux.

    « Abrams ! »

    Il se leva, bien droit devant la table, tandis qu'il entendait le rire amusé de Mickael. Le major était un homme immense, qui se sentait obligé de hurler pour communiquer. Il le surnommait Yeller entre eux.

    « Corvée de mégot ! »

    C'était bien la tâche la plus enrichissante qui soit, aller ramasser les mégots dans la cours. Alec ne sourcilla pas.

    « D'accord Major. »

    Il était presque à la porte, quand le major aboya à nouveau son nom et le rappela. Surpris, il fit demi tour et se replaça là où il était précédemment. Le major approcha son visage du sien, il pouvait sentir son souffle chargée de nicotine, pas la peine de se demander comment il avait trouvé cette idée.

    « T'es un vrai boyscout toi. »

    Il croisa le regard du major, quand celui-ci se mis à littéralement hurler.

    « Que tu sois d'accord, ou pas d'accord, tu le fais quand même ! »

    Ici on n'apprenait plus à réfléchir par soi même, tout découlait d'ordre et de hiérarchie. Savoir obéir. Apprendre à obéir. Et ce n'était que le début, à l'académie c'était une partie de plaisir. Il n'était rentré que trois heures plus tard fourbu, et avec l'impression d'avoir perdu du temps comme ça lui était rarement arrivé dans la vie.

    septembre 2002


    « Ainsi soit-il jusqu'à ce que l'Amérique remporte la victoire, et qu'il n'y ait plus d'ennemi mais seulement la paix ! »

    Début de l'année à l'académie naval d'Annapolis. Dans un bel ensemble tous les cadets venaient de réciter le code des marines. Ici ils allaient être formés avant de rejoindre la base de Quantico. Alec attendait ça depuis qu'il était petit. Depuis qu'il allait voir son père défiler dans son bel uniforme. A ces côtés celui qui serait son camarade de chambre, Mickael Barett. La première chose qu'il lui avait annoncé était la grande soirée prévu dès le couché du soleil. Grande soirée voulait également dire bizutage, mais cela faisait partie du jeu, il l'affronterait sans crainte. Sur les gradins les années supérieurs les observaient, ils devaient attendre avec impatience que la soirée commence.

    « Regarde leur tête de sadique, ils doivent jubiler d'avance. »
    « L'année prochaine on sera dans leur cas. »
    « De quoi vous parlez ? »

    Si vous lui demandiez aujourd'hui, Alec serait bien en mal de vous redonner le prénom de celui qui était intervenu. Il ne passa même pas la soirée d'intégration. Il fallait dire que les aînés avaient rivalisé d'imagination. Connaître le règlement de l'école, les codes des marines, tout ça Alec s'y était préparé, il avait réussi haut là main les premières épreuves. La suite n'était plus qu'un flou artistique, ou l'alcool se mêlait à des courses, des plongeons. Le lendemain il s'était réveillé dans la salle de bain attenante à la chambre, avec un mal de crâne comme il n'en eut plus jamais dans sa vie, et avec une envie de vomir qui ne le quitta pas de la journée.

    Décembre 2000


    « Non Alec ! »
    « Mais mon groupe a un concert ! »

    Le débat tournait en rond. Alec et son groupe avait décroché un concert pour la soirée du nouvel an. Mais ses parents avait une soirée, chez il ne savait quelle personnalité de la ville, et il le voulait pour former la parfaite petite famille. Il n'avait aucune envie de troquer son baggy et ses tee shirts trop larges, pour un costume.

    « Et coupe moi tes cheveux ! Tu ressembles à rien ! »

    La porte de sa chambre claqua. La poignée glacée se brisa entre ses doigts. Il entendait encore son père vociférer dans le salon. Il attrapa un album de radiohead qu'il mit dans son baladeur cd. Il s'approcha de sa batterie électronique. Ses parents avaient consentis à la lui payer, lassé des répétitions sur la vraie qu'il s'était démené pour se payer. Là il pouvait répéter autant qu'il voulait. Et il en avait besoin pour se détendre. Mais trop énervé, l'une des baguettes s'enflamma tandis que l'autre gela. Le fait de ne rien pouvoir toucher sans commettre un désastre ne parvint qu'à l'énerver un peu plus. Il se souvint des exercices qu'on lui avait appris à l'institut. Il fallait se calmer.

    Alec avait de bonnes notes, il avait même rejoins l'équipe de foot du lycée. Et pourtant on lui refusait juste ça. Son père bien qu'il soit en constante guerre contre lui depuis un an, était la personne qu'il admirait le plus et dont il cherchait constamment l'approbation. Mais quoiqu'il fasse cela ne semblait jamais être assez. Par contre, il savait que son intérêt pour la musique était carrément de trop. Mais il avait besoin de quelque chose pour se canaliser.

    Mais trop énervé cette fois-ci, il n'y parvint pas. C'était insupportable. Au final il avait été dehors, courir sous la pluie torrentielle, son incapacité à ressentir chaleur ou fraicheur, lui permettait de ne pas souffrir de la température, mais courir trempé l'avait rapidement agacé. Mais il fallait reconnaître une chose, c'est qu'il allait mieux. Et il avait pris une décision il ferait ce concert, il quitterait la soirée vers 22 heures. Tant pis pour la punition, il ne pouvait pas louper ça. Il était rentré, dégoulinant d'eau. Il croisa le regard de sa mère, qui ne formula pas le moindre reproche. Elle encourageait pratiquement le désaccord entre son fils et son mari.

    « Ce n'était vraiment pas la peine de me ramener à la maison. Si c'est pour me traiter comme un monstre ou un incapable j'étais aussi bien à l'institut. »

    Il avait eut la chance d'avoir une famille assez compréhensive. Bien qu'il soupçonne son père de ne voir en sa mutation qu'un moyen d'en faire un meilleur soldat, il n'avait jamais eut à subir le rejet. La pique qu'il venait de lancer était totalement injuste, et il en avait parfaitement conscience, mais il avait eut besoin de blesser, et s'en prendre à sa mère lui était bien plus simple que de s'en prendre à son père. Celle-ci se contenta d'un regard lourd de reproche, elle avait cette faculté de vous faire vous sentir mal sans avoir besoin de le formuler. A mi-chemin dans l'escalier il entendit sa voix.

    « Quand ta crise d'adolescence sera passé, pense à me faire signe, qu'on puisse à nouveau communiquer sans que tu ne te sentes obligé de me reprocher tout ce que tu n'oses pas reprocher à ton père. »

    juin 1997


    Alec était concentré, utiliser ses capacités et réguler en même temps, devait devenir totalement instinctif, pour sa propre santé. A l'institut Xavier, il suivait une scolarité quasi normal, si ce n'était les cours de maîtrise de ses pouvoirs, le reste était normal. Mais c'est ce qui lui prenait le plus de temps. Apprendre à gérer les écarts de température, il ne savait passer que du minimum au maximum, il s'épuisait, déréglait son organisme, et le rééquilibre était simplement dangereux, puisqu'il libérait des rayons brulants ou givrant sans aucun contrôle. La patience n'avait jamais été son fort jusque là, et rien n'allait assez vite pour lui, il aurait voulu maîtriser rapidement son pouvoir et pourquoi pas plus tard devenir un x-men.

    C'était la fin du mois d'aout il était là depuis près de six mois, il avait déjà fait de gros progrès, mais ce n'était pas encore ça, pas assez pour ne pas risquer de bruler ou geler la main de quelqu'un en la serrant, ou de mettre le feu à un papier qu'on lui tendrait, mais il commençait à comprendre comment cela fonctionnait. Mais ce n'était toujours pas instinctif. Il avait fait bruler trois fois son lit et l'avait congelé quatre. En plus de manquer de se tuer, il trouvait cela assez humiliant, pendant un moment il avait essayé de dormir le moins possible, mais c'était encore pire, et sa santé se détériorait. Cela faisait peut être un mois qu'il parvenait à enfin trouver un équilibre.

    « Alec ? »
    « Oui ? »
    « Ne t'acharnes pas, les autres ont organisé un tournois de basket tu devrais aller les rejoindre. »
    « Pour faire fondre le ballon... »
    « Ce n'est pas en restant assis ici que ça s'améliorera, c'est en te confrontant à ce genre de situation que tu pourras apprendre à te canaliser. »

    Il lança un regard sceptique à l'homme, puis se leva pour retrouver ses camarades dans la cours. Il n'avait rien à perdre à essayer, et au pire il n'était ni le plus dangereux, ni le plus maladroit des gens présents sur le terrain.
    Son équipe perdit le match, mais il parvint à ne pas faire de catastrophe, il comprit que le sport était un bon moyen pour apprendre a faire attention. C'est à cette époque qu'il prit l'habitude de faire un jogging au moins une fois dans la journée.

    octobre 1996


    « On ne peut pas le laisser dans cet état ! »

    Les parents d'Alec se trouvait devant sa chambre, parlant avec animation. Leur petit passait d'une température très haute à une très basse, ils ne savaient plus quoi faire. Ils avaient compris depuis longtemps que c'était une mutation. Ses accès de fièvre lui avait fait perdre beaucoup de poids et le froid le rendait malade. A ce rythme là, il ne verrait pas Noël prochain.

    « J'ai entendu parler d'une institution qui s'occupait des jeunes mu... »
    « Si c'est un endroit où ils vont le disséquer pour s'en servir comme arme je te préviens... ! »
    « Calme toi bon sang ! C'est un centre spécialisé, ça n'a aucun lien avec l'armée, l'homme qui le tiens est un idéaliste. »

    Un silence s'installa, chargé d'angoisse, avant qu'elle ne plonge son regard dans celui de son mari. Résignée.

    « Tu penses qu'il pourra l'aider ? »
    « Quel choix il nous reste ? »

    Par la porte entrouverte, ils observèrent Alec, il semblait à bout. Il faisait les cents pas, la plupart des objets étaient calcinés, d'autres gouttaient après une récente congélation. Il parvenait à peine à manger ou à boire. Sa mutation s'était déclenchée par ce qu'ils avaient pris pour un gros rhume. Il leur disait que sa poitrine le brûlait. Envoyé à l'hôpital, on leur avait annoncé qu'ils ne pouvaient rien faire pour lui, que ce n'était pas de leur ressort.

    « Je vais leur téléphoner. »
    « Tu veux qu'il y aille dès aujourd'hui ? »
    « Tu préfères attendre que ton fils meurs ! »

    La femme eut un sanglot, tandis que son mari dévalait les étages pour aller chercher le numéro. Elle poussa un peu plus la porte. Alec était si pâle que cela lui serra le cœur. Elle s'assit sur un coffre.

    « Alec, ton père et moi avons pris une décision. »
    « Vous allez m'abandonner, c'est ça ? »

    Son ton n'était ni paniqué, ni triste, il paraissait résigné, comme si il s'y était préparé. Sa mère approcha sa main de son bras, il était gelé.

    « Bien sur que non. Ton père a entendu parler d'un endroit ou on pourra t'aider. Mais on viendra te voir, on ne t'abandonne pas tu comprends ? »

    Le petit garçon acquiesça, pourtant persuadé que sa mère lui mentait. Soudain elle poussa un petit cri, il venait de lui bruler la paume. Elle tenait sa main, la gène et la colère qu'il eut contre lui même firent monter sa température, et il tomba assommé par cette chaleur.

    « Henri ! »

    Octobre 1990


    A la télévision le président Bush faisait un discours. Alec ne comprenait pas tout ce qu'il disait, ce qu'il regardait c'était son père, dans son bel uniforme, bien droit derrière le président. Sa mère était assise sur le canapé, le regard fière, et un grand sourire aux lèvres. Elle n'était pas spécialement partisane de Bush, mais la nouvelle était enfin tombé. Le mur de Berlin n'était plus. Elle était tellement soulagée, le monde allait peut être enfin devenir sure pour son cher fils.

    « Plus tard je serai comme papa ! »
    « Tu veux devenir militaire ? »
    « Oui ! »
    « Ca lui fera plaisir. »

    Le ton était un peu ironique, mais Alec était trop jeune pour le comprendre. Quelle mère pouvait rêver de voir son fils transformé en cher canon. Les mots du président sur le rôle des états-unis, les gendarmes du monde, la glacèrent. Intervenir dans chaque conflit, elle posa son regard sur Alec, pourquoi ne préférait-il pas devenir président ?

    Mars 1984


    « Timothy. »
    « Alec. »
    « C'est un prénom à la con. »
    « Timothy ça fait enfantin. T'y penses quand il sera adulte ? »
    « Sofia... »

    Elle ne démordait pas. La mine fatiguée, le petit dans les bras. Elle avait accouché la veille, et ils n'avaient toujours pas décidé d'un prénom.

    « Henri. Qui a accouché ? »
    « Non mais tu l'as pas fait toute s... »
    « Qui. A. Accouché ? »
    « Toi. »
    « Il s'appellera Alec. »

    Henri s'approcha de son fils, ses grands yeux clairs observaient tout autour de lui, le débat ne semblait pas l'intéresser le moins du monde. Et pourtant c'était le principal concerné.

    « Alexandre au moins. »
    « Alec. »

    Il soupira, il n'avait jamais pu lui dire non. Et ça elle le savait parfaitement.

    « Timothy en second prénom. »
    « D'accord. »

    Alec venait de s'endormir paisiblement. Henri était en permission, et il n'avait que deux semaines avant de devoir partir. Il pris son fils contre lui alors que l'infirmière entrait.

    « On va le ramener à la nurserie, l'heure des visites est terminé il faut laisser la maman se reposer. »

    Henri acquiesça et tendit son fils a la jeune femme.

    « Au fait, vous avez décidé d'un prénom ? »
    « Alec. »



Avatar : Seth Gabel

Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]

Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]

Si oui, Qui ? : écrire ici

Pseudo : Bosie

Votre Age : 23 ans

Comment avez vous connu le Forum ? : j'ai vu de la lumière je suis rentrée

Vu par Seamus alien

© X-Men RPG


Dernière édition par Alec T. Abrams le Mer 18 Avr - 17:20, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Sam 7 Avr - 18:18

Bienvenue OO

Est ce que j'ai déjà dit que Alec c'était nul comme nom ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Sam 7 Avr - 18:20

D'abord : Merci !

Ensuite : Je savais que se serait toi le premier commentaire !

Et enfin : c'est toi qui est nul le nain vert !

Revenir en haut Aller en bas
Ampère
Acolyte Beta
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Sam 7 Avr - 18:28

Aleeeeeeeeeeec! Pinaise, j'suis quand même surprise que t'aies pas pris Adrien Brody... What a Face

Bref, hâte de lire ça et de voir ce jeune homme en jeu!

_________________

Merci Ash pour l'avatar. Gif de tumblr


Merci Palouf!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Sam 7 Avr - 18:29

Il calait tellement pas avec le personnage, avec tout les efforts du monde c'était pas possible !

De mon côté hâte de finir la fiche !
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Ven 13 Avr - 1:49

Je refuse de faire cause commune au BAM avec ce... Cette chose O_O

Du moins, pas tant qu'elle n'aura pas changé son pseudo What a Face

Bienvenuuuuuue collèèèègue 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Ven 13 Avr - 8:16

TG fucker sucker je veux pas faire cause commune avec toi t’inquiète pas !



Mais merci quand même collègue Cool
Revenir en haut Aller en bas
Paladin
X-Men Beta
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Ven 13 Avr - 11:28

je suis entrain de me dire, tu es plus profil Opération qu'Investigation ... on pourra faire équipe mais ça sera pas un duo officiel avec Clarice

_________________

Paladin

Spoiler:
 


Paladin + armure d'énergie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Ven 13 Avr - 16:58

Ca n'empêchera pas de travailler ensemble, les départements sont bien obligés de communiquer !

Sur ce j'ai terminé ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Sam 14 Avr - 20:46

Re-bienvenue Alec ! Smile

Comme tu es un ancien je t'épargne tous les habituels palabres concernant la modération pour attaquer dans le vif du sujet.

Accroches-toi à tes baskets, on est déjà partit Cool

Nom: Ok

Prénom : Ok

Alias : Ok

Age & date de naissance : Ok

Métier : Ok

Nationalité : Ok

Genre : Ok

Clan : Ok

Pouvoirs : Comme la source de son pouvoirs est localisé dans ses poumons, peut-il utiliser un souffle brûlant ? Un souffle glacial ?

Tu nous dis que les excès de température sont essentiellement évacué par les mains, cela veut-il dire qu'il peut les évacuer autrement ?

Au niveau de la résistance de son corps aux températures extrêmes, quel en est la limite en degrés ?

Niveau de maîtrise :

 
Citation :
[...] se limitant tout de fois au fer.

Toutefois OO

Lien : Ok

Apparence : Ok

Signes particuliers : Aucun tatouage, piercing, cicatrice ?

Mental : Ok

Talents Particuliers : Ok

Possessions : Ok

Biographie : Ok

Penses à te relire, il y a quelques petites fautes de syntaxe qui surprennent un peu. Hormis ça c'est une bonne fiche, j'ai bien aimé le coup de l'histoire inversée ^^

Préviens moi lorsque les modifications seront terminées !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Dim 15 Avr - 0:07

J'ai corrigé pas mal d'étourderies ! Et j'ai rajouté un dernier paragraphe dans niveau de pouvoir pour répondre à toute tes questions ! En espérant que ça aille Smile

merci à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Dim 15 Avr - 17:09

Bon bon ...

Je crois que je vais devoir sévir, ça ne va pas du tout ! Suspect

Punition : Premier avis positif ! Félicitation Very Happy

Un autre modérateur passera sous peu pour continuer, bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Dim 15 Avr - 17:34

Merci d'avoir été si rapide !

Revenir en haut Aller en bas
Esther Ophraïm
Résident(e) à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Mer 18 Avr - 8:14

Alors, je suis bien partie pour donner un autre avis positif mais il y a une toute petite chose que je voudrais que tu éclaircisse.

Au niveau du pouvoir, tu dis qu'il ne peut projeter d'énergie (froide ou chaude) par ses mains et qu'il doit y avoir contact avec l'objet ou la personne voulue. Pourtant plus loin, tu parle de projeter un rayon d'énergie pour rétablir l'équilibre de ses deux extrémums.

Alors quid? Il peut? Ou il ne peut pas? Est-ce envisagé dans une future évolution de pouvoir?

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Mer 18 Avr - 8:28

En fait il ne peut qu'en cas de déséquilibre, lorsqu'il utilise trop l'un des extrêmes, il doit décharger l'autre, c'est le seul moment ou il peut projeter, mais causer un déséquilibre étant dangereux pour lui il le fait rarement. Ça le fatigue trop. En outre pour que se soit réellement effectif, il faut que le déséquilibre soit important, et plus il est important plus il risque de se retrouver complétement épuisé.
Il en est capable, peut le provoquer, mais après un unique rayon, être complétement vidé de ses forces. C'est possible que plus tard il est un contrôle un peu plus certains sur ce pouvoir, sans se mettre lui même en danger, mais pour le moment ce n'est pas le cas.

voilà grande Cérès ^^
Revenir en haut Aller en bas
Esther Ophraïm
Résident(e) à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Mer 18 Avr - 17:14

Oki oki. Dans ce cas j'aimerais juste que tu précises dans la partie pouvoir que ce déséquilibre pourra être contrôlé et utilisé par la suite.

Dès que c'est fait, je te donne un aller-simple pour le RP Very Happy

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Mer 18 Avr - 17:20

C'est fait, merci à toi !
Revenir en haut Aller en bas
Esther Ophraïm
Résident(e) à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 270
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Jeu 19 Avr - 12:19

Deuxième avis positif, personnage à valider.

Bon RP parmi nous

Cérès

_________________



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paladin
X-Men Beta
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   Jeu 19 Avr - 22:48

Félicitations, nouvel Agent du BAM Beta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Paladin

Spoiler:
 


Paladin + armure d'énergie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alec T. Abrams [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alec T. Abrams [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» TERMINÉ ''Fais-moi découvrir ce que je n'avouerai jamais'' - Seth J. Homeston & Alec-Ivy Anarchy Selwyn (18 +)
» Pacioretty : Saison terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: