AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Colosseum - G10/12 [Inscrits]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Jeu 16 Mai - 9:51

Amy disait, Ernest faisait. C’était aussi simple que ça. Non, le rat n’avait pas l’intention de s’engueuler avec Sanzo, ni maintenant, ni plus tard. Il s’était décidé à ne lui offrir que sa dédaigneuse indifférence. Il n’avait rien à dire aux idiots, voilà tout. Son présent rôle, cette seconde place, sous exploitait son potentiel. Avertir le chat de tête, juste ça, autant dire qu’il rouillait. Il avait tant espéré que cette séance le pousse d’avantage que ça mais non, il fallait... faire équipe. Coopérer, dans l’absolu, il n’avait rien contre, mais encore fallait-il avoir à faire avec des compagnons de son niveau. Supporter les amateurs, c’était au dessus de ses forces. Pire, supporter un ado, mais quelle horreur !

« Dans deux cases, y’a un piège, la dalle est surélevée... »

Il débitait avec sa neutralité, n’ayant en fait plus guère d’implication dans l’exercice. Ce conflit lui était resté en travers de la gorge. Sa fureur sourde n’était pas prête de retomber. Il mourait d’envie de voir Silver Cat échouer. Ainsi il aurait la preuve qu’il n’était pas à la hauteur. Et Altérion n’aurait rien à ajouter, se contentant d’apprécier. Déjà qu’un demi-rictus s’était profilé après l’esquive partielle des fléchettes. Ce n’avait duré qu’un rien de temps. Qu’est-ce que ce serait lors d’une vraie catastrophe ?

« Mur de gauche, 10 cm au-dessus du sol, un laser d’ici trois cases... »

En vérité, le rat ne se rendait pas compte qu’en restant comme il était, il passait à côté de la plaque, il rejetait tout l’aspect coopératif. Il n’était qu’un soldat haineux bourré d’expérience mais vide de compassion. Le cœur, c’était toujours ça le problème. Intolérant, irritable, là étaient les traces de son traumatisme, là était tout l’enjeu de sa rédemption. Seuls quelques individus triés sur le volet passaient le mur de froideur car il en avait un besoin vital. Demeurer seul lui était insupportable. Mais sitôt ce manque comblé, instinctivement, il n’allait plus vers les autres, même s’il prétendait un peu le contraire. Dure dure de lutter contre sa nature car, inutile de le nier, Ernest n’avait jamais été un ange, même avant, même quand il était humain. Depuis, il avait changé, il avait compris des choses, mais de là à le croire altruiste...

« Une trappe sur ta gauche... »

En cet instant, il n’attendait qu’une chose, la fin. Il se jurait déjà de revenir dans la SDD mais seul afin de ne pas y perdre son temps et ses efforts.
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Ven 24 Mai - 13:01

Sanzo était perdu. Il fallait être honnête il s'était planté. Il avait compté sur le soutien d'Ernest mais le rat le lui refusait. Il n'avait pas l'envergure d'un combattant … ni meme d'un simple soldat. Il ne devait compter que sur lui et ses aptitudes … aptitudes bien maigres au demeurant. La déception pouvait se lire, ses oreilles et sa queue s'étaient affaissées. Il n'avait qu'une envie sortir sauf que … Sauf que tout au fond de lui, le félin se rebiffa. Se sauver n'était pas une option. Sanzo se retrouva coincé dans son propre corps. C'était un piège encore plus redoutable que la Salle des dangers. Ce fut indirectement Ernest qui le décida. Montrer une quelconque faiblesse devant lui était impensable. Sanzo n'était pas vraiment orgueilleux … mais c'était un ado … Alors il laissa parler le fauve et s'abandonna à son instinct primitif.
Un léger feulement et se fut comme si une porte s'ouvrit. Ses sens devinrent plus sensibles. Ses oreilles étaient à l'affut du moindre petit bruit, ses yeux voyaient ce qui jusque là lui avait échappé. Son odorat perçut les nombreuses odeurs. Celle d'Amy fruitée et parfumée, celle d'Ernest plus .. animal presque délicieuse … Il devait se ressaisir. Manger Ernest n'allait certainement pas l'aider à devenir ami avec lui. Ses pieds pouvaient sentir la plus infime variation … Ses lèvres se retroussèrent sur ses dents pointues. Il n'était plus devant une épreuve mais à la chasse et le danger était partout.


« Dans deux cases, y’a un piège, la dalle est surélevée... »
« Mur de gauche, 10 cm au-dessus du sol, un laser d’ici trois cases... »
« Une trappe sur ta gauche... » 


Ses oreilles captaient les moindres paroles du jeune rat alors qu'il voyait les pièges en meme temps. Ses pieds se mouvaient sous l'impulsion de son cerveau. Ses bonds étaient légers et gracieux, totalement félin. Ce fut d'un pas non seulement décidé mais sur qu'il avança. Il était à la limite entre l'animal et l'humain. S'il s'abandonnait totalement à l'un ou à l'autre il échouerait. Il finit par prendre un certain plaisir à éviter les pièges, c'était si facile. L'animal ne se pose pas de question, il agit. Tout lui vient d'instinct. Et de plus, Sanzo avait l'avantage de l'intelligence humaine.
Enfin la dernière plaque, malgré sa concentration, il souriait. Il franchit le dernier obstacle avec aisance et se retourna vers ses deux partenaires. Dans ses yeux une immense fierté. C'était la première fois qu'il se prêtait à ce genre d'exercices et finalement il s'en était plutôt bien sorti … enfin assez pour ne pas paraitre trop ridicule devant Ernest.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Ven 31 Mai - 18:00

Ils finirent par faire équipe, de mauvaise grâce, mais ils le firent ; Nephilim s’interrogea sur ce qu’ils feraient si l’un ou l’autre était en réel danger, mais se ne seraient pas les pièges qui les y mettraient. Une fois lancé, la machine fonctionnait ; oh, c’était creux, mais cela fonctionnait. Un feulement alors que Sanzo plongeait un peu plus dans les pouvoirs de son hybridité, chose qui se fit ressentir sur son physique, alors qu’Ernest indiquait les pièges qu’il parvenait à repérer. Ils n’y furent pas tous, mais du faut, ni l’un ni l’autre ne furent prit, ou n’en déclenchèrent d’autres. Tranquillement, Amy les suivit, attendant qu’ils arrivent à l’autre bout du pont.

Lorsque se fut fait, ils furent sur une nouvelle plateforme, semblable à la précédente, et elle les regarda un instant, Sanzo tout fier et Ernest égal à lui-même. Pas une réplique, pas une remarque, rien. Elle attendit simplement que la suite arrive.

A leur côté, le sol s’ouvrit pour laisser s’élever, de la même manière qu’il en avait fait pour eux, des motocycles bien particuliers. Les X-Men étaient sensés savoir conduire des véhicules comme le Black Bird, mais la plupart du temps, c’était à peine s’ils avaient leur permit voiture, lorsqu’on leur proposait la passation. Amy, elle n’avait jamais mit les pieds sur une moto, même si elle avait eut droit à un apprentissage accéléré grâce à Emma Frost, et c’était donc l’une des choses qu’elle escomptait leur apprendre : pilotage de véhicule. Les premiers seraient les motocycles. Ceux créés par la Salle des Dangers étaient spécialement conçus pour être, à l’inverse des véritables, stables : des roues larges, une structure compacte, ils tenaient droit seuls sans l’aide d’une béquille ; du moins, à ce niveau de difficulté. Le guidon était relativement bah, faisant que le conducteur devait être relativement couché sur sa machine, chose expliquant qu’elle puisse tourner malgré la taille de ses roues ; on ne faisait rien sans rien.

"Epreuve numéro trois : course de motocycle. Objectif : parvenir au bout du parcours."

- Bon, je sais pas si parmi vous, y’en a déjà qui ont pratiqué la moto, mais vous aller avoir un apprentissage accéléré : main droite, accélérateur et frein avant. Pied droit, levier de vitesse ; la boite de vitesse est en mode automatique, mais vous pouvez régler. Main gauche, embrayage, et le petit bouton rouge c’est un boost. Il faut se pencher sur le côté pour tourner, et user des freins avant ou arrière pour tout freinage ou changement brutal de direction. Danger les a adaptées à vos morphologies respectives, et elles n’ont pas d’armes. Les commandes sont vocales.

Le décor autour d’eux commença à changer, alors qu’une partie de la plateforme s’abaissait pour permettre le départ des motocycles dans le parcours. Parcours qui était en réalité une immense structure qui, de leur point de vue, s’étendait jusqu’à l’autre bout du Colosseum, et sur plusieurs étages, avec de nombreux points de saut ou de chute, et d’autres permettant d’accéder aux étages supérieurs et inférieurs par le biais de passerelle. Il y avait du vide, également, des loopings et tout ce qui ferait rêver un passionné de course acrobatique. La majeure partie de ce qui était là avait été tiré de Mario Kart, dont Amy observait sa compagne et Rachel y jouer de temps à autres, et à par les cadeaux, il y avait bon nombre de merdes que l’on trouvait dans les batailles.

Nephilim chevaucha son motocycle de manière experte, restant assise dessus le temps que les deux autres en face de même.

Le tableau de bord n’indiquait pratiquement aucun des voyants que l’on pouvait s’attendre à voir sur un engin normal, mais était une interface informatique, affichant des paramètres tels que la vitesse, l’état du véhicule, ainsi que le mode de boite de vitesse, et une simple flèche pour savoir vers où ils devaient se rendre. C’était simple, tant d’utilisation que de prise en main. Trop simple.

Amy se coucha alors que le moteur s’allumait de lui-même, callant ses talons compensés sur les poses-pieds et s’emparant des poignées, et lâchant un seul mot : « manuel ». Il y eut également une proposition de casque, la moto parlant d’une voix synthétique, proposition que l’italienne déclina. Si l’un des autres acceptait, un casque se matérialiserait, parfaitement adapté là-encore à sa morphologie.

- Suivez les indicateurs sur votre tableau de bord, il y a de nombreux chemins qui mènent vers l’objectif. N’oubliez-pas, on est une équipe. Je me mets en queue.

Elle les laisserait partir devant dans l’ordre qu’il leur plairait, cela n’importait pas vraiment dans cette épreuve, pour l’instant du moins.

La pente qui permettait de quitter la plateforme pour s’élancer sur le parcours était sèche, très sèche, et avec une accélération suffisante, leur permettrait d’atteindre plus d’une centaine de kilomètres par heure assez rapidement, tandis que le terrain était fait d’une sorte de verre translucide, suffisamment sombre pour que l’œil le perçoive sans difficulté mais puisse également voir au travers, et il n’était pas composé d’un parcours unique, étant également largement assez grand pour qu’ils se séparent et mettent une distance presqu’égale à celle de la Salle des Dangers entre eux. C’était fou ce que l’on parvenait à faire avec une technologie holographique et laser, mais les dimensions de la SdD restaient les mêmes, même lors des séances.

Le parcours en lui-même n’était pas un unique point à atteindre, mais bien une succession de zone qu’ils devaient franchir tous les trois, zones réparties dans tout le Colosseum. C’était une épreuve qui, à haut niveau de difficulté, pouvait être particulièrement dure, mais à 5%, ils devraient s’en sortir sans trop de difficultés. Après, maitriser le motocycle n’était que la première partie de l’épreuve, mais ils devraient avancer un peu plus pour en découvrir la seconde partie.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Dim 16 Juin - 19:21

Une minute, où était l’aspect coopération en équipe dans une course de motos ? C’était plutôt compétitif comme concept. Ok, il y avait anguille sous roche. Où exactement ? Là était la question. Ernest se garda bien d’être enthousiaste à l’idée de battre Silver Cat. Il n’y aurait pas bataille, c’était une certitude. Toujours aussi glacial, le rat enfourcha son engin qui était, bien sûr, adapté à sa morphologie. La conduite, il n’y connaissait presque rien. Forcément, il n’avait pas la bonne taille pour ça. Sans doute ne serait-il jamais habilité à piloter quoi que ce soit, surtout pas le X-jet. De toute façon, il n’en avait jamais éprouvé l’ambition, ni même le désir.
 
Mémorisant sur l’instant les explications d’Amy, il s’assura au préalable de bien les avoir assimilé avant de faire quoi que ce soit. La méthode, toujours la méthode. Il laissa la boîte de vitesse en automatique et ne demanda pas de casque. Il s’élança tranquillement, éprouvant son peu de maîtrise avant d’éprouver l’appareil. Altérion n’avait jamais été démonstratif. Il n’avait rien à prouver, juste à apprendre. Et si justement il pouvait apprendre quelque chose, cette séance d’entrainement ne serait pas un total échec à ses yeux. Jusqu’à présent, il avait appris que Sanzo était chiant et que faire équipe avec des boulets, c’était nul. Il avait également constaté que la prof était hyper puissante, histoire de lui montrer ce qu’il ne serait jamais. Super comme bilan !
 
Vous l’avez deviné, Altérion était un rien négatif dans sa façon de voir les choses. Il se complaisait en retour à demeurer absolument neutre, froid, distant. Il s’efforça, la course ayant débutée, de rester bien à côté d’Amy.
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mar 18 Juin - 11:36

Sanzo ouvrit grand les yeux comme un gosse le jour de noel. Devant lui une magnifique moto.  Bon il n'en avait jamais fait mais peut importe, il était un garçon c'était dans ses gène ... du moins il l'espérait. Et puis il avait piloté plus d'une fois Lara Croft parmi de nombreux dangers. Amy leur expliqua rapidement l'utilisation. Sanzo retenait avec peine son excitation, il avait hâte de commencer. Bien sur Ernest n'avait pas pris de casque et était déjà prêt. Ce garçon était d'une rapidité .. dommage que rien ne semblait l'atteindre. Sanzo était un peu triste pour lui. Ne rien ressentir, ne rien apprécier devait être lourd à force.
Il s'installa, sans casque bien sur. Son père et surtout Karl l'auraient tué s'ils avaient su .. mais ils n'étaient là ni l'un ni l'autre. Il était pratiquement couché sur l'avant. Ses cheveux libres flottaient. Il alluma le moteur, la machine se mit à ronronner doucement, il rit. L'appareil était à son image .. féline et puissante.
Le tableau de bord était simple, un vrai jeu vidéo. Sanzo n'était pas perdu autant qu'il le redoutait.
Il avança un peu, tout en douceur. La machine semblait flotter et surtout répondait à ses moindres gestes. Un simple effleurement de ses orteils semblait suffire. C'était vraiment le pied.
Un coup d'oeil sur ses 2 partenaires, Amy laissait les 2 garçons passer devant mais Ernest resta près d'elle. Sanzo le regarda avant de hausser les épaules. Il n'allait certainement pas se priver parce que le jeune rat boudait. Légèrement devant sur leur droite pour ne pas les gêner, il monta rapidement en vitesse durant la descente. Il ne put s’empêcher un hurlement de joie. Son adrénaline grimpait rapidement. Peut être un peu trop. Sa machine se déporta sur Ernest, il devait se reprendre. Il diminua légèrement la vitesse passant juste en dessous des 100km/h . La portion de route droite prit fin et des virages apparurent. La moto se pilotait si facilement que Sanzo regretta le manque de danger ... Le parcours semblait simple ...
Un virage plus serré suivit d'une descende et le plaisir revint ... l'inconscience aussi ... de nouveau il accéléra. La vitesse frôlait les 110/115 km , plusieurs fois, il sentit la machine glisser, par chance elle avait de larges roues sinon elle aurait basculé. Sanzo regarda le compteur il roulait bien trop vite .. heureusement qu'il était dans un jeu ... car pour lui c'était juste un jeu ... et dans un jeu il n'y avait pas de réel danger. A peine venait il d'y penser que la route sembla ... s'effacer ou disparaître sous ses roues. La moto décolla ... il volait ... Il ne put s’empêcher de crier de nouveau de joie, avant que les roues ne reprennent brutalement contact avec le sol. Ses dents s'entre choquèrent et il perdit le contrôle ... La moto zigzagua dangereusement, les bords et surtout le vide s'approchèrent à toute vitesse ....  Sanzo serra le guidon tout en freinant. Il allait se ramasser c'était certain ... mais il devait y avoir un dieu pour les gamins inconscients.
Il reprit le contrôle et se promit d’être un peu plus prudent ... et surtout responsable. Il ne voulait pas rater le test. C'était peut être ça .. Amy voulait peut être juste se rendre compte de leur capacité à se montrer responsable et à maitriser leur enthousiasme ... Sur ce plan là, Sanzo était largement derrière Ernest ..

Au dessus de lui il aperçut les deux autres véhicules ... allons bon à faire l’imbécile il s'était trompé de route.
Il fit la grimace, il devait les rejoindre ... et rapidement .. La route se séparait de nouveau ... il n'hésita pas, de toute façon meme s'il avait diminué sa vitesse il devait se décider et rapidement. Il prit celle de droite et finit par se retrouver derrière Amy et Ernest. Il les rattrapa et ne put s’empêcher de leur sourire et de lever son pouce, tout allait bien .. vraiment bien ...

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mar 18 Juin - 14:57

Pas une seule réponse, juste de la surprise et de la méfiance pour Ernest, et de la joie comme de l’excitation pour Sanzo ; le Ying et le Yang une fois encore, mais une dualité incapable de se compléter. Quelques tests, chacun, puis ils furent partis, avec l’énergie et la fougue de la jeunesse pour Silver Cat, et la nervosité comme la froideur pour Altérion. Nephilim avait déclarée se placer en queue, c’était ce qu’elle ferait, elle laissait au deux autres le soin de réussir leur épreuve, n’étant là que pour compléter.

Sanzo fonça sans trop de considération vers l’avant, alors qu’Ernest se montra plus mitigé, et revint rapidement vers elle ; qu’attendrait-il ? Là était la question. Il avait surement comprit qu’il y aurait un piège, mais plutôt que de se risquer à le déclencher, il restait à son côté.

- N’hésitez pas à vous parler, il y a des transmetteurs-récepteurs sur les engins, précisa Nephilim, alors que le plus âgé de ses deux élèves s’éloignait au-delà de la portée de voix, laquelle était de toute façon bien réduite par la vitesse, laquelle était parfaitement simulée, comme tout le reste d’ailleurs.

Silver Cat en reconnaissance, elle en observatrice, ils n’étaient ni coordonné ni réellement en équipe, mais cela n’importerait pas jusqu’au premier point.

Ses deux élèves avaient laissées les boites de vitesse en automatique, ce qui avait ses avantages et ses défauts ; il était plus facile de gérer sa vitesse ainsi, et l’on ne risquait pas de fausse manœuvre, cependant, les manœuvres complexes et le contrôle de la vitesse étaient bien plus dur à faire, de ce fait. Oh, Amy ne s’attendait pas à les voir effectuer des cascades, enfin pas outre mesure, mais leurs conduites devraient être plus souple, sans quoi ils risqueraient des dommages. D’un autre côté, ce serait plus fluide, et s’adapterait à leurs besoins, progressivement. Etant de nature à faire des changements de direction comme de vitesse des plus brutaux et dangereux, l’italienne se gardait de l’automatisme, qui réagissait trop lentement.

Passant les vitesses adaptées à la sienne au fur et à mesure, Nephilim se campa à la barre des 100km/h, et ne s’écarta pas de la voie principale, cela n’étant pas encore nécessaire. Pas de looping, par de virages excessifs ou de saut, elle laissait Sanzo prendre en main sa moto et s’entrainer à cela, chose qui lui serait très utile pour la suite. Elle-même n’avait rien à prouver, mais elle craignait qu’Ernest ne soit handicapé par sa docilité pour la suite de l’épreuve ; les X-Men n’avaient peut-être pas besoin de gamins, mais ils n’avaient pas besoin de soldats non-plus. De guerriers, des « croisés », pas des soldats, même si certains d’entre eux y ressemblaient beaucoup.

Silver Cat, prenant de la distance à l’avant, s’enfonça dans l’un des niveaux inférieur, testant la vitesse, la manœuvrabilité, et les sauts, certes de façon inconsciente (tant par gaminerie que réelle inconscience, puisqu’il s’amusait plus qu’il n’essayait de prendre l’engin en main), mais de façon réelle. Bon, pas sur qu’il aurait fait cela avec un véritable véhicule, mais ce n’était qu’un détail. Il faillit finir par terre, chose qui ne mettrait pas forcément fin à la séance, s’il parvenait, de façon théorique, à survivre à l’accident. Après cette peur, il décida de revenir vers elle aussi, alors que suivant un virage incliné, la voie commençait à suivre de façon plus précise la flèche qui leur indiquait l’objectif.

Fier comme un pan, il leur sourit et leva le pouce, décrochant un sourire amusé à l’italienne.

- Concentre-toi un peu, Sil, déclara-t-elle, simplement, sans le rabrouer.

Le premier point d’objectif était ni plus ni moins qu’une arche au-dessus du parcours, un demi-cercle lumineux qui s’éteignit lorsqu’ils le franchir. Il était dans un virage, et la fin de celui-ci les reconduisit vers l’intérieur du Colosseum, où le terrain n’avait pas réellement changé. Pas réellement, car il fallait porter une réelle attention au terrain pour remarquer que certaines dalles de verre étaient devenues opaques, indicatrices du piège qui se trouvait dessous. Piège se résumant à des neutralisateurs, qui désactiveraient la moto, ou encore à des plus classiques, comme la traque, ou la mine. Cependant, ce n’était pas là le principal danger qui les attendait.

Il se matérialisa sous la forme d’un rugissement synthétique, alors que le bruit constant des moteurs était rejoint pas celui répétitif de griffes d’acier sur le verre. Derrière eux, à quelques centaines de mètres, couraient trois grands fauves de métal, commençant à les rattraper en feulant à leur tour, un bruit de par sa mécanicité désagréable à entendre. Trois, un pour chacun.

Amy aurait réussit à se débarrasser du sien, à ce niveau de difficulté, sans le moindre problème d’ailleurs, mais transformer une balade de santé en motocycle en une course poursuite où ils étaient les proies allait considérablement augmenter la difficulté pour ses deux compagnons. Il y avait plusieurs méthodes : soit user du décor pour leur échapper le temps d’atteindre les points objectifs, sois user du décor pour parvenir à renverser la situation et devenir les poursuivants, ainsi que potentiellement les vaincre, même si c’était risqué. Enfin, il y avait la méthode brevetée par Rachel lors des « tests » de Colosseum, qui consistait à essayer d’aller faire du corps-à-corps avec les bestioles, dont la résistance à 100% avait désagréablement surprise la jeune femme d’ailleurs, qui avait même fini par y laisser la moto. Même à 5%, une telle méthode semblerait suicidaire pour ses élèves, cependant ; enfin, elle l’espérait.

- Bon, les chances de s’en débarrasser seul sont réduites, il va falloir coopérer ; des idées ? clama-t-elle alors que les créatures commençaient à gagner du terrain.

Vu le niveau de difficulté, ils devraient s’en sortir, après, s’ils restaient à se la jouer solo, c’était finis. Quant à elle, bien sur qu’elle avait des idées, mais elle les terrait, c’étaient à Silver Cat et Altérion de parvenir à se coordonner. Hors, là était leur principale difficulté. Allaient-ils y arriver, ou le Colosseum se finirait sur leur échec, à eux deux ?

Hors Jeu:
 

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mer 19 Juin - 7:40

Mon dieu, mais que Silver Cat était gamin, songeait Ernest en son fort intérieur. Certes, lui-même n’était pas très adulte en se renfermant ainsi dans sa mauvaise humeur, proche d’une bouderie. Seulement, comme chacun sait, voir les erreurs des autres est bien plus simple, bien plus commode, que de balayer devant sa porte. Ainsi donc, le rat se fit un devoir de ne pas modifier son comportement d’un dixième de millimètre. Il aurait aimé, de surcroit, ignorer l’hybride chat totalement mais cela aurait été en contradiction avec sa propre logique, le froid professionnalisme. Travail d’équipe, le maître mot ne lui en déplaise. Alors, il se forçait à surveiller son immature compère, au cas où il faudrait l’avertir de quelque chose. Et puis, comme ça, si Sanzo se rétamait, Altérion n’aurait pas loupé la plaisante scène.
 
Hélas, le félin, pourtant proche de la chute à quelques reprises, resta sur son engin. Le trio atteignit le premier point intermédiaire, la corvée qu’était devenu cet entrainement continua. Ernest eut toutefois la satisfaction de constater qu’il avait vu juste. Tout ça était trop facile, l’épreuve se compliqua. Fidèle à son naturel méthodique, l’élève commença par apprécier la situation. Des gros chats en métal s’étaient joints à la fête. De plus, certaines cases du parcours s’étaient opacifiées, signales supposés de pièges. Sur cette base, le rat réfléchit. Il y avait trois cyberfélins pour trois candidats. Un pour chacun ? A vérifier. Quels pouvaient être les pièges ? Pouvaient-ils servir contre les monstres d’acier ? Vérifier pouvait être utile mais dangereux. Tout d’abord, il fallait avertir des dangers. Ernest, toujours aussi neutre, impersonnel, mit à profit le système de communication de sa moto.
 
« Des cases opaques sur le parcours, sans doute à éviter. »
 
Pour les chats, pas la peine, il aurait fallu être sourd et aveugle pour ne pas les remarquer. Ceci fait, le semi-rongeur calcula pour lui-même un chemin alternatif l’écartant temporairement de ses compagnons de course, mais pas trop longtemps. Quand il voulu s’y engager, il éprouva quelques difficultés de pilotages, étant jusqu’à présent sans doute resté trop sage aux commandes. Redoublant de concentration sur sa seule conduite, il s’efforça de ne pas tomber alors que les virages mettaient en péril son équilibre. Ses réactions rendues brusques à cause de sa nervosité collaient mal à sa boîte de vitesse automatique et donc trop peu réactive. Le constatant, il passa en manuel et du coup, il se mélangea encore plus les pinceaux, allant même jusqu’à caler.
 
En cet instant, Lenoir était bien mal engagé. Toutefois, il n’était pas sans ressources. Là où beaucoup auraient paniqués, il resta stoïque. Gardant tous ses moyens, notamment sa vitesse de réflexion, sa mémoire sans faille et, la somme des deux, un talent inné pour l’apprentissage, il reprit la route. Il ne tarda pas à montrer des signes concrets d’amélioration. Si l’épreuve avait été d’une difficulté plus élevée, ça n’aurait pas suffit, mais là, il s’en sortit, se muant peu à peu en cascadeur.
 
Quiconque voyait cela était en droit de se demander pourquoi le mutant se plaignait de sa condition. Il était surdoué, cela lui offrait des marges de manœuvre plus qu’honorable. Pourtant, Ernest ne s’en rendait pas compte, aveuglé par l’Altérium et son potentiel. Il se disait, en ces minutes où pourtant il se dépassait, que tout aurait été plus simple s’il avait eu à sa disposition de puissants pouvoirs, comme ceux d’Amy. Il se savait intelligent mais se bornait à croire que cela ne lui avait servi qu’à avoir des bonnes notes à l’école. Oui, on pouvait avoir un super QI et être archi con.
 
Retrouvant la route principale, Altérion avait constaté ce qu’il voulait. Un seul des massifs poursuivants ne l’avait suivi. Il y en avait donc bien un pour chacun. Le rat put donc proposer son idée.

 
« Je propose qu’on se sépare afin d’entrainer nos adversaires respectifs sur des chemins distincts. En se recroisant, si on est bien coordonnés, on va les faire entrer en collision. Ok ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Sam 22 Juin - 14:08

- Concentre-toi un peu, Sil, déclara-t-elle, simplement, sans le rabrouer.

Il sourit encore plus à Amy. Elle semblait plus amuser que fâcher par ses bêtises. Il inclina la tête et se concentra sur la route pour lui montrer qu'il pouvait aussi être sérieux, meme si l'adrénaline parcourait toujours ses veines.

Un bruit attira son attention ... il connaissait très bien ce bruit .. il faisait parfois le meme lorsqu'il courait  meme si ses griffes étaient moins solides bien sur que celles des 3 fauves qui venaient de surgir.

Sanzo se sentit .. étiré .. ou divisé ... Avant d'avoir pu contrôler quoique ce soit, il freina brutalement manquant de peu de se retrouver par terre et fit face aux monstres ... Son instinct prenait le dessus ...
Des rivaux ... ces monstres étaient sur son territoire ... Il retroussa les lèvres et se mit à feuler ... Un avertissement ...

Il devait se reprendre .. ils étaient trois .. et malgré ses capacités accrus il n'était qu'un humain .. alors que les machines qui s'avançaient devaient dépasser les 170 kg ...

Heureusement qu'il n'avait pas coupé le moteur, la machine rugit mais repartit sans peine.

Tout ceci avait duré moins d'une minute mais les fauves s'étaient considérablement rapprochés.  


- Bon, les chances de s’en débarrasser seul sont réduites, il va falloir coopérer ; des idées ?clama-t-elle alors que les créatures commençaient à gagner du terrain.

Des idées .. des idées .. non il n'en avait aucune  ... à part la fuite ou l'attaque ... Il se demanda si Ernest l'aiderait avant de réaliser que le garçon ne pouvait faire le poids face à ces redoutables créatures ...

D'ailleurs ou était il .. à son tour, il s'était un peu écarté mais revenait vers eux .. suivit d'un monstre


« Je propose qu’on se sépare afin d’entrainer nos adversaires respectifs sur des chemins distincts. En se recroisant, si on est bien coordonnés, on va les faire entrer en collision. Ok ? »

Cette fois Sanzo n'eut rien à redire. Il était d'accord ... La ruse pouvait marcher sur les machines.
Il leva le pouce en signe d'assentiment un sourire carnassier sur les lèvres. Décidément cette épreuve faisait ressortir tous ses instincts ...

S'il n'avait pas été aussi concentré et aussi excité, il aurait senti quelque chose au fond de lui. Comme si son cerveau changeait ..

Simple hasard ou ... devant eux le chemin se divisa en 3 ... il ralentit un peu avant de bifurquer vers la gauche. Il se retourna pour vérifier que le fauve le suivait ...

Faut dire que toute son attitude indiquait le défis ... Les oreilles couchées, la queue en mouvement et toujours ces grondements qui sortaient ... Il fixa son adversaire dans les yeux et montra les dents ...

Il préféra laisser sa machine en mode automatique, il ne savait meme pas d'ailleurs quelle différence cela ferait mais il était sur d'une chose : il aurait l'esprit plus libre ... et pour l'instant son esprit était concentré sur le monstre de fer ... et toujours ce dilemme : attaque ou fuite ..

Il mourrait d'envie non pas de se mesurer au fauve mais de lui montrer qu'il n'était pas le bienvenue ...
Sanzo n'avait jamais réellement eu cet instinct de territoire ... c'était étrange ...
Enfin il avait approuvé le plan d'Ernest (qu'il trouvait bon ) il allait donc obéir ..

Il accéléra un peu ... sa machine dépassa les 100km/h mais le fauve se rapprochait toujours. Un coup d'oeil sur le tableau de bord, la flèche pointait vers la droite alors que la route bifurquait vers la gauche .. Sanzo s'éloignait .. il  n'était pas inquiet bien sur mais il ne voulait surtout pas rater le test.

Un rapide regard pour évaluer la situation, en contre bas une autre route ... il évalua ses chances ... elles étaient minces.. bien minces .. trop minces ... mais avait il le choix ... alors il se décida ...

il accéléra et se dirigea droit vers le vide ... Les roues quittèrent la route ... et il eut peur .. vraiment très peur ...  il allait mourir c'était certain ...  Sa vie défila ... son père .. Karl ... Cait ... Rachel ... Océane ...

non il ne devait pas les décevoir ... ils l'avaient tous encouragé ... alors il serra les cuisses, serra les poignées de la redoutable machine, serra les dents et attendit le choc ..

le verre de la route se rapprochait à vitesse effrayante ... le choc fut brutale, la machine rebondie une à deux fois avant de zigzaguer ... mais il était prêt. Il entendit un drôle de crissement, l'animal avait été surpris et n'avait pas eu le temps de bifurquer mais Sanzo savait qu'il n'avait pas beaucoup de temps devant lui.
Il entendrait les griffes sur le verre bien assez vite, alors il accéléra encore  .. et la machine s’arrêta brusquement. La chance l'avait quitté et il n'avait pas vu la dalle plus sombre sur laquelle il avait fini. Le choc faillit le faire passer pardessus le guidon de sa moto et surtout l'animal arrivait ... Il était vraiment en mauvaise posture.
Il regarda le tableau de bord tout était éteint .. qu'est ce qui n'allait pas ... Il essaya de nouveau de démarrer l'engin .. sans résultat. Il ne savait s'il avait le droit de descendre, tant pis il tenta .. c'était ça ou se faire manger par l'animal mécanique. Il avança la machine à la main se décalant de la dalle traitre et la machine repartit ... Il remonta mais n'avait toujours pas compris ce qui s'était passé ...
Par chance le nouveau tronçon était une ligne droite ... il avait reprit le contrôle de l'engin et filait droit en direction de la flèche et de ses amis .. le fauve sur ses talons ...  

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mar 25 Juin - 22:01

Sanzo ne fit que sourire plus à l’italienne, lui faisant un instant s’interroger sur le besoin ou non d’être plus sévère ; ce n’était pas parce que c’était dit gentiment qu’il fallait s’en amuser, c’était une remarque sérieuse. Cependant, malgré l’amusement du départ, Silver Cat sembla en tenir compte, et ce concentra d’avantage.

L’arrivée des Cyber-fauve ne fut pas pour lui plaire, et cet idiot freina pour leur faire face. Amy le regarda faire avec une certaine stupeur ; Rachel avait fait le même coup, mais c’était une chienne de guerre, au sens propre du terme, dressée pour l’attaque, alors que Sanzo n’avait rien de ses capacités ou de son savoir de la guerre et de la mise à mort. Il allait se faire tailler en pièce, d’autant que les machines couvraient rapidement la distance et qu’un arrêt de plus d’une demi-minute signifiait se retrouver entres leurs griffes. Et à 5%, ces griffes étaient suffisantes pour vaincre les trois compères, les créatures étant à peu près deux fois plus fortes qu’Amy, soit d’une classe de force de 0,5.

Silver Cat feula, comme si cela allait atteindre les trois autres, qui n’avait de félin que l’allure, tenant plus du monstre de métal de cinq ou six cent kilogramme, si ce n’était pas de la tonne. Pas d’instinct, ni réellement d’autre centre d’intérêt que d’essayer de tailler en pièce le petit adolescent de soixante kilo pour passé aux deux autres.

Amy avait réagit immédiatement, couchant la moto sur le travers d’un coup du corps, pour terminer son demi-tour d’un coup du frein avant, dispersant l’énergie cinétique sans lâcher l’accélérateur, et causer quelques dommages mineurs aux disques de frein comme au moteur, qui rugis de plus belle alors qu’elle tentait de maintenir sa vitesse là où l’automatisme aurait automatiquement réduit cette dernière ; les joies du manuel.

Fonçant vers Sanzo, elle attira les fauves vers l’une des voies transversales, partant à contre sens de leur objectif, faisant une nouvelle foi un changement de direction dommageable. Pour le coup, elle n’avait plus du tout envie de rire, et n’en avait plus réellement le temps.
Oui, les monstres étaient paramétrés sur une cible chacun, mais ils n’étaient pas stupides, et étaient capables d’initiatives et de collaboration, ainsi le maillon faible avait été prit pour cible par le trio.

Deux à sa suite, le dernier aux talons de Silver Cat, seul Ernest et l’avance qu’il avait dû prendre pouvaient être hors d’atteinte.

« Des cases opaques sur le parcours, sans doute à éviter. »

Bien, Altérion les avait non seulement repérées, mais signalée, également. C’était un début de coopération, malgré qu’il devait maudire correctement l’autre pour sa stupidité et son imprudence, pour lesquelles Amy ne pouvait guère plaider cette fois. Elle qui voulait rester en retrait…

- Les faire entrer en collision ? Bonne idée. Je vous livre les miens dès que je peux, déclara-t-elle dans son communicateur, regrettant de ne pas s’appeler Domino (plus pour la capacité à altérer les probabilités qu’à livrer des pizzas, soit dit en passant).

Cherchant un échangeur afin de se retrouver dans le bon sens sans avoir à esquiver les deux fauves, Nephilim ne put que constater le saut de l’ange de Silver Cat, qui n’avait vraisemblablement pas trouvé d’autres moyens pour mettre de la distance entre lui et son poursuivant. Cependant, il avait mal calculé son coup, et fini sur l’une des cases pièges. Il aurait put libérer de nouveaux fauves en tombant sur l’une des cases « traque », ou tout simplement déclencher une explosion en passant sur une mine, cependant il était tombé sur le troisième genre, celui qui complétait à merveille son erreur précédente : la pane.

- Altérion, j’espère que t’as la place pour un passager, car on va finir la course à deux motos !

Réagir vite et bien, elle savait le faire, mais Nephilim était toujours très extrêmes dans ses actes, et s’il était parfois difficile de la lancer, une fois que c’était fait, elle ne doutait plus ; en un sens, heureusement que c’était un entrainement, car on n’accepterait rapidement plus de lui prêter de véhicule vu son respect du matériel. Mais elle préférait toujours voir du matériel à la casse qu’un cadavre dans un cercueil.

-Prépare-toi à venir me chercher !

Se plaçant sur une trajectoire de saut qui lui permettrait d’arriver prêt de Sanzo, Amy appuya sur le petit bouton rouge, déclenchant le boost. A 100%, lorsque les Cyber-fauves pouvaient atteindre des pointes de 600km/h, le boost était le seul moyen, combiné avec les sauts et les changements de direction brutaux, de les maintenir à distance, mais à ce niveau de difficulté là, en user permettait, plus que de semer ses poursuivants, de prendre suffisamment de vitesse pour détruire l’un desdits poursuivants à l’impact.

Et ce fut ce qu’elle fit, projetant son véhicule à la vitesse démultipliée sur le flanc du poursuivant de Sanzo avant que ce dernier de l’atteigne, elle-même sautant de sa machine un peu avant l’impact. De par ses muscles améliorés, Nephilim était capable de bonds assez impressionnant, sans pour autant parvenir à sauter des étages non-plus, mais le plus impressionnants fut sans doute lorsqu’elle dévoila l’un de ses atouts les moins connus : les Ala-pulmos. Grandes ailes aux plumes rouges et fibreuses d’une enverguèrent de quatre mètres, en réalité des excroissances du tissu pulmonaire alliées à de fins os creux, lui permettant en théorie de voler grâce à l’amélioration des bio-tissus et au vieillissement accéléré, même si elle ne savait pas encore très bien le faire. La plupart des gens ignoraient l’origine du surnom de Nephilim, mais en la voyant ainsi, avec ses ailes de chairs, on comprenait mieux pourquoi elle portait le nom des demi-anges.

L’impact déclencha une explosion très cinématographique, et la carcasse du fauve comme celle de la moto ne tardèrent pas à disparaitre, numérisées, alors que l’italienne atterrissait sur le sol, accroupie.

L’esprit d’équipe était nécessaire au travail d’équipe, car travailler en équipe impliquait la confiance et l’aide mutuelle, et dans des cas extrêmes, le sacrifice ou le fait de remettre sa vie aux mains de ses équipiers. C’était presque aveugle, quant on avait réellement une bonne équipe, très soudée. Elle n’avait pas hésitée à remettre sa vie entre les mains d’Emma Frost sur le terrain, qui l’avait sauvée d’une torture des plus douloureuses, et même si c’était un entrainement, elle venait de faire de même avec Altérion.

Accroupie, prête à une extension fulgurante de ses jambes pour, d’un salto arrière, se rattraper sur la moto d’Ernest et lui servir de passage, elle savait pertinemment que s’il arrivait trop tard, elle devrait se confronter les deux fauves. Les trois fauves, même, puisqu’à la disparition du précédent, un nouveau était apparut, même s’il restait encore bien loin de leurs positions.

Non, les motos n’étaient pas faites pour avoir un passager, mais à part le déséquilibre causé par celui-ci, la place ne devait pas être une gêne, entre le postérieur du conducteur et la roue. D’autant plus qu’Amy serait capable de se tenir en équilibre sur le véhicule, pour peu qu’elle ait une poignée à laquelle s’accrocher, chose que Danger avait déjà expérimentée. C’était donc sur Ernest que reposait la réussite ou l’échec de l’épreuve, puisque Silver Cat venait de s’échapper dans l’autre sens, et n’aurait pas le temps de faire demi-tour avant que les Cyber-Fauves de soient sur elle.

La journée en équipe, en coopération, elle sourit en voyant le pari qu’elle prenait, puis attendit, prête à bondir.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mer 26 Juin - 18:51

Heureusement pour Silver Cat, Ernest était assez absorbé dans sa conduite pour ne pas tout remarquer de ses bêtises. Heureusement pour Ernest aussi car ainsi il n’eut pas de raison de s’enfoncer encore d’avantage dans sa propre bêtise. Le petit mutant allait de plus en plus vite sur son bolide, faisant en fait ce qu’il aurait dû faire plus tôt, lors de la première étape. Nulle trace de jubilation ou d’excitation sur son bestial visage, juste de la concentration. Calcule de trajectoire, gestion des vitesses, appréciation des inclinaisons... n’étant pas pilote dans l’âme, il commettait encore beaucoup d’erreurs, mais apprenait aussitôt de ces dernières. Pouvant à la fois gérer le moment présent et analyser ce qui se passait, il était en mesure de progresser à l’image du surdoué qu’il était, qu’il avait toujours été, avant même le gène X. Comme quoi, la mutation, c’était une chose, en aucun cas une globalité en soi.

Visiblement, son plan avait été adopté par ses deux compagnons. Il n’y avait plus qu’à l’exécuter... enfin, ça, c’était avant que Nephilim ne doive intervenir pour sauver Sanzo. Résultat, changement de programme. Altérion leva un instant la tête, apercevant l’explosion. On se serait cru dans un film hollywoodien. Cette SDD, c’était vraiment un must ! Pas le temps d’y songer, pas le temps de se dire que, peut-être, l’entrainement n’était pas si nul que ça, pas le temps de s’avouer que la balade devenait presque plaisante. Pas le temps de songer au fait qu’Amy et ses ailes aurait fait un merveilleux premier rôle ou, plus terre à terre, avait l’étoffe des X-Men. Le temps, maintenant, était bien trop précieux.


« J’arrive Nephilim. » dit-il dans le système de communication de la moto.

Son ton demeurait invariablement le même. Avoir vécu l’enfer, cela avait au moins l’avantage de savoir gérer le stress avec une efficacité rare. Pour une fois, ce n’était pas un jeu d’acteur. Le calme du rat était authentique. C’était à peine si son rythme cardiaque avait augmenté. La colère contre Silver Cat l’avait bien plus affecté que l’urgence de la situation. D’abord, l’analyse. Où était le chemin le plus court ? Altérion le repéra. Désormais, il slalomait entre des cases opaques avec une certaine aisance. C’était en ligne droite, c’était désormais tout à fait à sa portée. Ensuite, encore de l’analyse. Ernest allait-il arriver dans le délai ? Non, les fauves d’acier allaient être sur le prof avant lui. Que faire ? Accélérer, encore accélérer. Cette fois, plus le choix, c’était le bouton rouge.

Le boost mit Altérion en difficulté. Il mordit sur une case piégée, faisant apparaitre un quatrième monstre. Pour ne pas perdre tout contrôle, il s’envoya une décharge d’adrénaline. Dès lors, pour lui, le monde se ralentit. Dès que possible, débouchant d’un virage, encore un coup de boost. L’air lui fouettait le visage, la vitesse devenait folle. Analyse : était-il dans les temps à présent ? Juste, ça allait être très juste et encore. Il commença à serrer les dents. On lui avait demandé quelque chose, il devait le faire. L’échec, dans cette optique, n’était pas envisageable. Que le chat se plante, ok, mais pas lui bon dieu ! Au virage suivant, il fut à deux doigts de basculer dans le vide. La moto dérapa. En catastrophe, Altérion rétablit sa trajectoire. Voilà, il y était, presque...

Il pensa à rabattre sa queue sur son dos afin de libérer un maximum d’espace à l’arrière du véhicule. Il se prépara à anticiper le changement de poids. Son compteur de vitesse affichait 410 km/h. Il n’osa même pas évaluer la synchronisation qu’il allait falloir à Nephilim pour réussir son salto arrière, d’autant plus qu’il arrivait vraiment à la toute dernière fraction de seconde. Il n’était même pas conscient qu’en cet instant, il avait tant crispé ses mains que ses jointures allaient lui faire mal pendant un moment. L’échec, la peur de l’échec... il était si dur avec lui-même...

HRP : à mon avis, Amy tu peux répondre tout de suite. Ne te prive pas de faire agir Ernest. Si le saut est réussi, il fonce vers l’objectif. Sanzo répondra après et moi après lui. Enfin, si vous êtes d’accord.
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mar 2 Juil - 8:09

Une explosion tout près ... et le fauve s'évanouit. Sanzo ne comprit rien à la situation .. qu'est ce qu'il avait encore fait ... C'était trop ... il commençait à en avoir raz le bol. Tout ceci le dépassait, il ne controlait plus rien ... d'abord il avait cru un simple jeu .. ou du moins à un entrainement puis il y avait eu ce combat contre les robots, lui qui n''aimait pas se battre ... puis il s'était attiré les foudres du rat qui le prenait pour un débile, ce qui l'énervait. Ensuite tous ces pièges et maintenant des fauves et une course poursuite en moto. Il avait passé l'excitation du départ ... il était à deux doigts de balancer sa moto dans le décors et de claquer la porte .. sauf que ... sauf que ce n'était pas dans son genre d'abandonner. Il avait quand meme son amour propre et rien que d'imaginer le sourire moqueur d'Ernest ... alors il serra des dents et reprit tant bien que mal sa concentration. Il ne voyait plus les 2 autres ...

"ou etes vous ?? " murmura t il. Au détour d'un virage il finit par voir l'arche lumineuse. Malheureusement pour lui, un nouveau fauve était apparu et l'avait pris en charge. Il pouvait entendre les cliquetis de ses griffes sur le verre de la route. Il soupira .. et voilà c'était reparti ... Un détail sur la route attira son regard ... par endroit elle semblait plus sombre. Il comprit enfin .. de nouveaux pièges. Il ralentit un peu, et zigzagua entre les carrés noirs. Peut être que si la bestiole mettait le pied dessus elle exploserait comme l'autre.
Son espoir fut de courte durée .. il était à peu près sur qu'une autre le remplacerait. Il n'y avait qu'un moyen de se débarrasser de ces choses : arriver au point lumineux. Alors il fonça de nouveau. Son chemin finit par se retrouver en perpendiculaire avec Ernest et Amy .. ensemble sur la meme moto... qu'est qui c'était passé ... Ernest avait il eu un problème ... un léger sourire moqueur apparut .. il le cacha bien vite il n'avait pas envie de fâcher le rat une nouvelle fois. Ils allaient devoir la jouer serrés pour que les fauves entre en collision mais pas leur moto. Sanzo ralentit un peu et se concentra. Comme sur l'épreuve précédente ses sens redoublèrent d'acuité. Ses oreilles tournées vers l'arrière enregistraient les moindres sons du fauve, il savait exactement à quelle distance il était. Ses yeux fixés sur la route, n'étaient plus que deux fentes signe d'une concentration extrème.


"on va y arriver .. il faut y arriver ... " un grondement sortit de sa gorge. Il était complètement couché sur sa machine. Ses mains et ses pieds frôlaient légèrement les manettes.

"Ernest tu m'entends ??? si tu m'entends cale ta vitesse sur 110 km qu'on soit parfaitement synchrone ... on va y arriver ... " il fallait qu'ils y arrivent. Sanzo avait confiance ...

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Sam 13 Juil - 17:56

Les secondes étaient d’un naturel long, pour Nephilim ; elle réagissait, percevait, pensait et analysait cinq fois plus rapidement qu’auparavant, suite à sa mutation tissulaire. Grossièrement, elle aimait à dire que lorsque quelqu’un comptait jusqu’à un, elle comptait jusqu’à cinq. Ce n’était pas exactement vrai, pourtant. Elle se ralentissait constamment, dans ses mouvements, dans ses réactions, elle devait s’adapter à un monde dont la vitesse lui était inférieure, désormais, et cela n’avait pas été facile, au début. Comprendre les mots, ralentir les gestes, seuls ses processus biologiques étaient restés normaux. Mais qu’advenait-il lorsqu’elle les accélérait, eux aussi ? L’histoire de l’APB, pour Accélération des Processus Biologiques, pouvait suivre sa propre histoire, ses propres épreuves, ses propres malheurs. Il avait vu le jour lors de l’attaque de Met, même s’il avait, d’une certaine façon, existée avant. Amy c’était mutilée, suite à l’Attaque de Mutant Town d’où elle n’avait réchappé que grâce à une agente du BAM et une autre de la NYPD, et où elle avait perdu une amie ; elle c’était ouverte la main à de multiples reprises, après avoir volé un couteau au réfectoire, pour forcer son Facteur Guérisseur à accélérer. Cela avait marché, et dans la tentative d’enlèvement de DeathStryke au Met, cela avait dégénéré. Elle avait accéléré tous ses processus biologiques, pas seulement la guérison. Cela l’avait tué, une première fois. Un arrêt cardiaque, dont elle n’avait conservée aucune séquelle physique, mais une peur de ses pouvoirs. Une peur qui n’avait faite que croitre. L’APB était un joker, il lui avait fait faire un autre arrêt cardiaque face à Karma, qui avait réussi à la réanimer, une fois encore. Il y en avait eu d’autres, jusqu’à ce qu’on la prenne par la peau du cul pour l’envoyer se faire analyser chez Mc Coy. Puis, l’entrainement pour devenir X-Men, avec Jubilee, Oméga Red et Caitlyn, et une nouvelle apparition inquiétante : ses tissus musculaires semblaient s’altérer comme sous l’effet d’un cancer. La passation, et l’automutilation revenant au galop pour qu’elle puisse dépasser ses limites ; cette fois, cela n’avait pas été s’entailler avec un couteau alimentaire, mais s’ouvrir jusqu’à l’os avec un glaive en bronze. Et cette fois, cela n’avait pas été un arrêt cardiaque ; cela avait été la fin. La fin d’Amy de Lauro, gentille petite élève qui n’en imposait pas même aux plus petits qu’elle, la fin d’une adolescente juvénile et joyeuse, timide et naïve. Ce qui était ressorti de cette fin était ce qu’elle était maintenant, une chose qui perdait de son humanité chaque jour, et était condamnée à vivre l’éternité pour nos seulement perdre ceux qu’elle aimait, mais également être sure qu’elle ne pourrait connaitre que deux fins : la monstruosité si sa mutation durait trop longtemps, et la mort si sa mutation, dans ses aléas, l’emportait. Amy savait déjà ce qu’elle choisissait, et elle savait également que l’Accélération des Processus Biologiques accélérait le processus.

Cependant, alors qu’elle était genou à terre, elle sortait son joker. Le monde est lent lorsqu’on le contemple cinq fois plus rapidement que les autres, mais il le devient encore plus lorsqu’on tourne au carré cette capacité. Car si l’APB accélérait sa mutation, il accélérait aussi tout son corps, tous ses pouvoirs. Elle ne respirait plus, consommant ses réserves d’airs à grande vitesse alors que son cœur allait atteindre trois fois le nombre de battements par minute mortels pour les humains, signifiant qu’elle arrivait au seuil de la partie « sans danger immédiat » de sa capacité.

Ses sens perçurent l’accélération boostée de l’engin d’Altérion, ainsi que l’enclenchement d’une case piège. Ni explosion, ni interruption du véhicule, c’était donc une case « traque ». Les cases avaient été nommées ainsi car elles libéraient de nouveaux cyber-fauves, un pour chaque participant. De trois cyber, ils venaient de passer à six ; trois pour chaque véhicule. Les additionnels ne réapparaitraient pas, contrairement aux trois premiers, elle devrait donc en détruire un certain nombre. Elle pouvait, désormais, elle en avait la force ; mais cette force impliquait de danser sur une corde suspendue au-dessus d’un vide, et elle ne volerait pas si elle tombait, elle le savait.

Altérion arriva, et Nephilim bondit. Dans son état, elle parvenait à esquiver les balles par reflexes, fonction de la distance de tir, et à courir bien plus vite que les motos ne le pouvaient en conditions normales, cependant, celle d’Ernest arrivait trop vite ; plus vite qu’elle ne pouvait bouger. Calculer, estimer, visualiser… Il avait activé le boost, il devait parvenir à atteindre la vitesse d’un TGV, ce qui lui donnait une vitesse de 400km/h, soit environ 4m par 1/25 de seconde. Il faudrait au moins 2/5 secondes à Nephilim pour accomplir son saut. Les informations chiffrées défilaient dans son esprit, rappelant à l’italienne pourquoi elle n’aimait pas les math et la physique. Une secondes avant impact, elle bondit, continuant ses calculs une fois en l’air et rouvrant les yeux pour voir la lente image de la moto passer sous elle ; repérer la poignée, tendre le bras et s’en saisir. De peu, elle l’attrapa, déployant de nouveau les ailes pour éviter tout contact avec le sol. Elle était plus résistante, mais elle ne doutait pas se faire théoriquement déchiquetée si elle le touchait ; heureusement, la vitesse n’était que simulée. Ils ne s’en arrêteraient pas là, visiblement.

Elle ne ressentait pas la douleur, ce n’était qu’une information inutile lorsqu’elle était en Berserk, puisque la régénération se chargerait des blessures, cependant elle n’en senti pas moins un très fort engourdissement au niveau de sa main, d’autant plus désagréable lorsqu’elle accomplit une traction pour se retrouver sur l’arrière du véhicule, et changer de main pour être dos à dos avec Altérion, accroupie et accrochée.

L’APB commençait déjà à ralentir, de même que les images et les battements de son cœur, alors que ses cellules se calmaient pour revenir à l’agitation normale. A ne plus faire en entrainement, que de sortir l’APB.

De sa main libre, Nephilim s’empara du Tesla, et commença à chercher à aligner leurs poursuivants. Cyber-fauve, un tir et s’en était fini.

"on va y arriver… il faut y arriver… "

Amy ne put s’empêcher de sourire ; même s’ils ne s’appréciaient pas, ni Silver Cat ni Alterion n’accepteraient d’échouer ici. Cependant, le Colosseum était long, très long, si long que même sans échouer, il viendrait un temps où le cours se finirait, et où se serait Danger qui interromprait la session. Tiendraient-ils jusque-là où échoueraient-ils avant ? Ils n’avaient pas fait plus d’un quart d’heure, et c’était prévu pour trois heures…

"Ernest tu m'entends ??? Si tu m'entends cale ta vitesse sur 110 km qu'on soit parfaitement synchrone… on va y arriver… "

Nephilim n’ajouta rien ; un seul candidat pouvait activer la porte, tant qu’il n’y avait pas d’éliminer, c’était possible. C’était s’il y avait un éliminé que la session se terminait, car dans la philosophie d’Amy, il n’y avait pas de sacrifiés.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Jeu 18 Juil - 7:26

Et bien, pour être juste, c’était juste. Ernest sentit Amy se réceptionner derrière lui. La moto, soudainement plus chargée, accusa le choc. A cette vitesse, un rien suffisait pour que tout parte de travers. Une fois de plus, le semi-rat fut à deux doigts de la perte de contrôle. Fort heureusement, il négociait alors une ligne droite relativement épargnée de cases pièges. Quand vint le virage, il s’était reprit.

L’avantage des situations intenses, c’était qu’elles ne laissaient pas de place au reste. Or Altérion, dans son jeu de l’hyper-sérieux, devait pour bien agir tourner toutes ses pensées sur le moment présent, sa moto, le trajet, les fauves d’acier, les pièges, la coordination avec Silver Cat. Le ressentiment pour l’hybride-chat était passé temporairement au second plan.


« Je fais mon possible », fit-il simplement en réponse de son collègue.

Et il le fit, ayant désormais acquis assez de savoir-faire dans la maîtrise des bolides virtuels. Il demeurait crispé cependant, pas assez à l’aise pour risquer le relâchement. La peur de l’échec était un fantôme en arrière plan. Se ramasser en SDD, avec la prof derrière, non merci. C’était la honte. Surtout lui qui désirait être efficace, ce bémol lui serait insupportable.

La fin du parcours, en ce qui concernait Ernest, se passa sans autre frayeur. Relativement bien synchronisé avec Sanzo, le résultat ne fut toutefois pas vraiment au rendez-vous, les monstres d’acier ayant assez d’intelligence pour anticiper la collision. Qu’à cela ne tienne. A l’arrière de la moto, Amy avait tout le loisir de dégommer ces adversaires. De surcroit, à ce niveau de difficulté, Ernest n’était plus rattrapable. Il joua deux fois du turbo, se retrouva vite avec une confortable avance. Dès lors, il minimisa les prises de risque et passa le cercle lumineux, symbole de l’objectif à atteindre, tranquillement.

Allait-il y avoir un troisième tour de piste ? Ou serait-ce l’épreuve suivante ? Altérion resta sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mar 23 Juil - 7:18

Sanzo était confiant il voyait la moto d'Ernest arriver pile sur lui, le choc allait être rude. Il s'accrocha ... et rien ... les robots possédaient une certaine intelligence du moins assez pour anticiper le choc. Sanzo jura avant de donner un grand coup sur sa moto qui n'apprécia pas du tout et lui fit savoir en zigzagant dangereusement. Il se reprit rapidement tout en continuant à vociférer car non seulement il était toujours suivi par les monstres mais il s'éloignait de l'arche lumineuse contrairement à Ernest. Sanzo en avait plus que ras le bol de tout ça. Il avait suivit les conseils du rat et se retrouvait dans une position vraiment très inconfortable voir catastrophique. Il ne pouvait faire demi tour et faire face aux robots meme s'il en mourait d'envie ... à ce moment il aurait attaquer n'importe qui ou n'importe quoi tellement il était furieux. Ses mains et ses jambes se remirent à trembler, un profond grondement sortit de sa gorge ... il devait se reprendre et vite. Il accéléra cherchant une route qui lui permettrait de revenir .. mais rien ... Il vit en surplomb celle qu'il avait quitté un peu plus tot mais si un saut était possible pour descendre .. il ne voyait pas comment monter surtout avec la moto. Tout en fonçant il cherchait désespérément une solution quand plus rien .. plus de cliquetis, plus de grincement, plus de grondement, ses oreilles orientées vers l'arrière ne captaient plus rien ... Il se retourna brièvement ... personne les monstres avaient disparu ... Il freina brutalement perplexe avant de laisser sa colère éclater ... la pauvre moto en fit les frais. Sanzo n'était pas du genre colérique cela lui arrivait meme quasiment jamais mais là .. trop c'était trop. Une chance que sa mutation ne soit pas très .. dangereuse. S'il avait eu ne serait ce qu'1/10ème des pouvoirs de Rachel ... Il finit par plus ou moins se calmer .. donner des coups de pieds dans un engin métallique quand on ne porte pas de chaussures n'est pas le summum de l'intelligence ... mais Sanzo n'était plus en état de réfléchir ni de raisonner. En fulminant il se massa le pied avant de relever brutalement le bolide. Faisant demi tour, il repartit à grande vitesse vers l'arche lumineuse où Ernest et Amy l'attendaient. Il lança un regard assassin à Ernest en grondant méchamment ... un grondement qu'il n'avait pu empêcher. Il inspira profondément sa colère était toujours là et il ne voulait quand meme pas l'attaquer. Il se tourna vers Amy
"qu'est ce.. qu'est ce qui s'est passé ?? ou sont les monstres ??? vous .. s'il vous plait pouvez vous m'expliquer .. j'y comprends rien et  ... "

meme s'il avait essayé de ne pas hausser le ton c'était raté ... Son regard reflétait en plus de sa colère une incompréhension totale, de la fatigue, une absence de maitrise et il ne se sentait pas du tout à la hauteur ...

"mais bordel c'est quoi ce putain d'endroit ???   (une chance que ni son père ni Karl ne soient là car ils n'auraient certainement pas apprécié sa vulgarité) et toi (il regarda Ernest) t'écoutes jamais .. Tu veux prouver quoi .. que t'es meilleurs que moi ... t'en fait pas c'est le cas ... voilà t'es content ... "

il flanqua un nouveau coup de pied dans sa machine gardant obstinément le dos tourné, il n'était pas fier de lui ... vraiment pas et il attendait les remontrances d'Amy ... et elle aurait tout à fait raison .. il était complètement irrationnel dans son comportement, mais la maitrise glaciale d'Ernest et son air hautain lui portaient sur les nerfs. Ce gamin ne ressentait il jamais rien ... Pour Sanzo il ressemblait aux robots qu'ils venaient d'affronter ...  
Sa queue se balançait furieusement, et des grondements se faisaient toujours entendre.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   Mar 20 Aoû - 0:42

« Je fais mon possible »

Oui, malgré son expérience du terrain, Altérion avait ses limites, comme tous, et il luttait contre elles, comme il se devait. Sanzo devait en faire bien plus, de par son manque d’expérience et sa naïveté juvénile, toujours était-il que les deux s’en sortaient bien dans la théorie, cependant, le principal point n’était pas acquis : ils n’étaient pas une équipe. Nephilim n’aurait jamais dû participer comme elle l’avait fait, mais l’absence d’un troisième membre l’y avait contraint, puisque par la suite, certaines épreuves nécessiteraient la présence d’une équipe de trois, tel qu’avait été prévu le Colosseum ; Colosseum qui montrait ces failles, également, ses failles pratiques, que la théorie n’avait pas prévue. La première d’entre elle était que face à l’environnement sécurisé de la simulation, les participants avaient tous loisir de s’entre-déchirer sans conséquences, alors que sur un terrain réalité, une telle inadéquation des membres était un péril grave. Tout aurait pu se résumer ainsi, à bien y réfléchir : trop de théorie, pas assez de réalisme pratique. Erreur classique de la part de l’italienne, à dire vraie, et elle se surprit à connaitre si mal ses propres faiblesses.

Pour l’heure cependant, elle n’avait pas la possibilité de réviser son programme, malgré que sa position de soutien et de tourelle lui laissait plus libre cours à la réflexion que le pilotage. Ernest, malgré quelques difficultés, se reprenait et progressait, elle n’avait donc que peu à s’inquiéter de ses actions. Sanzo, en revanche, après quelques tentatives bien synchronisées, et portant l’espoir d’une entente ou tout du moins d’une mise au banc des frictions, de carambolages des Cyber-fauves, fini une nouvelle fois à contrecourant.

D’après les bruits, et l’attention que Nephilim lui porta, il commençait à s’échauffer, surement à cause de la frustration ou du stress, cependant, le véhicule qu’elle squattait sans réelle gêne continuait sa route vers l’objectif, séparant une nouvelle fois le groupe. L’esprit d’équipe, éternel manque de celle-ci, signifiait l’échec majeur de son programme, qui plus que leur donner des compétences, devait forger ce qui manquait aux X-Men actuels.

Altérion et Nephilim finirent par arriver au point de parcours suivant, la moto s’arrêtant à son franchissement, alors que Silver Cat continuait ses péripéties ; Amy serra les dents, car ils allaient se retrouver à deux dans l’embuscade de fin de parcours. A ce niveau de difficulté, ce n’était pas bien grave, surtout considérant l’expérience d’Ernest dans les fusillades, cependant cela isolerait encore plus Sanzo ; elle n’avait pas réellement de moyen de rattraper le casse-cou retardataire, et devrait bien faire sans.

Il n’y avait aucune case piégée sous l’arche de fin de parcours, mais la moto s’arrêta, dispersant rapidement son énergie cinétique jusqu’à s’arrêter sur une nouvelle plateforme, ronde cette fois ; plateforme qui fut rapidement entourée par des cyber-gladiateurs « Sagittarii », du nom des gladiateurs antiques armés pour la distance ; même si les humanoïdes d’acier n’avaient nul arc mais bien des sortes de fusils lumineux tout droit sortis d’un film de Science-Fiction. Il n’y eut pas de coup de semonce, et les tirs fusèrent rapidement.

Trois groupes de trois, espacés et ciblant dans leur programmation chacun un participant ; ici, le dernier groupe divisait ses tirs, donnant la majorité à Altérion.

Un cri d’avertissement alors que les barricades et les tireurs se matérialisaient autour d’eux, puis Nephilim plongea en avant, roulant pour se rattraper et se redresser, tout en s’éloignant de la moto ; un seul véhicule ne fournirait un couvert que d’un seul côté, ainsi son allié avait le dos et un flanc de découvert, et il valait mieux remédier à cela rapidement. Ne s’inquiétant nullement de la réaction d’Ernest dans la situation, Amy fit ce qu’elle savait le mieux faire : le corps-à-corps. Charge, saut, ciseaux de Vovinam suivit, une fois au sol, d’un balayage de Xingyi Quan puis, dans la continuation du mouvement alors qu’elle se relevait d’une flexion, d’un coup de pied circulaire, et le premier groupe de trois fut neutralisé. Leur résistance laissait véritablement à désirer, à un tel niveau de difficulté ; peut-être le passer à 10% lors de la prochaine séance, si prochaine séance il y avait, et qu’elle ne se redirigeait pas vers une simulation plus standard.

La fusillade se terminerait vite, considérant les deux participants, et Silver Cat en revint d’encore plus mauvais poils, pour ainsi dire. La colère transpirait littéralement de son corps, alors qu’il ne cachait plus son hostilité envers son coéquipier, etse mit rapidement à cracher ses questions comme des insultes.

"Qu'est-ce… qu'est ce qui s'est passé ?? Où sont les monstres ??? Vous… s'il vous plait pouvez-vous m'expliquer… j'y comprends rien et… mais bordel c'est quoi ce putain d'endroit ???   Et toi t'écoutes jamais… Tu veux prouver quoi… que t'es meilleurs que moi… t'en fait pas c'est le cas… voilà t'es content… "

Ponctuant un discours par un coup aussi gratuit qu’inutile à sa machine, tournant le dos à ses coéquipiers, Silver Cat continua à gronder, tant au sens figuré qu’au sens propre.

- Danger,interruption de la simulation, sauvegarde les données pour la prochaine fois, merci, déclara simplement Nephilim, terminant ce qui était inutile à l’heure actuelle.

Alors que le décor autour d’eux reprenait l’apparence froide et vide de la Salle des Dangers, l’italienne croisa les bras, soupirant légèrement.

- Désolée de vous dire cela, mais c’est inutile de continuer, car nous avons déjà perdu, et j’insiste sur le nous ; qu’elle est le principal point fort des X-Men ? Ils sont une équipe. Nous œuvrons en équipe, cela nous permet de contrebalancer les faiblesses de chacun, et de réussir là où nous n’y arriverions pas individuellement. Nous ne sommes pas tous amis, il y a même eut des querelles bien plus graves et virulentes que la vôtre, cependant, lorsque nous sommes sur le terrain, nous les mettons de côté. Je vous demande de réfléchir un instant ; qu’adviendrait-il en situation réelle, si vous aviez un tel comportement ?

Un silence, alors qu’elle les laissait réfléchir, sachant pertinemment que la querelle entre Wolverine et Cyclope, légendaire malgré l’absence des deux protagonistes à l’Institut, viendrait aux esprits lorsqu’il s’agissait d’X-Men incapables de se sentir, et le fait qu’ils se battent côte à côté et s’entraide prouvait qu’ils devaient dépasser leur différent, ou tout du moins le mettre de côté, pour la bonne cause.

- Sanzo, je te demanderai de présenter tes excuses à Ernest ; je sais que c’est ta première fois, donc que le stress et la frustration de ne pas être le « meilleur », même si je considère pas cela comme un défaut, l’ont emporté. Regardez ce fait, justement, cette concurrence entre vous ; c’est aussi puéril que stupide, dans une équipe, il n’y a pas de concurrence, puisque nous sommes complémentaire. Sanzo, tu dois apprendre à maitriser ton stress et tes émotions, et Ernest, tu dois apprendre à laisser parler tes sentiments, à prendre des initiatives et à coopérer sans en avoir reçu l’ordre ; nous ne sommes pas des soldats, rappelez-vous en toujours.

Nouveau silence, consciente qu’elle était de dire des choses qui ne plaisaient pas ; cela ne l’empêchait pas d’être parfaitement calme, et de parler avec douceur. Réprimander ou crier ne servirait à rien, pas à leurs âges et considérant leurs caractères respectifs, ainsi des explications et des demandes posées, bien plus aux goûts de l’italienne, étaient la voie qu’elle avait choisie.

- Nous n’aurons que deux séances de Colosseum, cependant si vous n’êtes pas capables de mettre de côté vos différents, j’annulerai la seconde, car elle ne vous apportera rien. Sanzo, d’ici la semaine prochaine, pourrais-tu essayer de faire d’autres séances de Salle des Dangers, je suis sûre que Caitlyn t’y emmènera volontiers, pour apprendre à gérer sur le terrain, s’il te plaint ? Ernest, de ton côté, le terrain ne pêche pas, mais le travail en équipe si. Essaye de t’ouvrir, socialement parlant, ça s’en ressentira dans ton travail ici. N’agit pas en coordination avec d’autres pièces, forme un engrenage avec des gens, fies-toi à eux ; ils ne sont pas une variable ou des compétences, ils sont des équipiers, le but est que le tout forme plus que la somme des parties, tu comprends ?

- Si vous n’avez rien à dire, on arrêtera là, le reste de votre après-midi est libre, même ce qui aurait dû être les horaires de mon « cours ».

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colosseum - G10/12 [Inscrits]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colosseum - G10/12 [Inscrits]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Colosseum - G10/12 [Inscrits]
» [09] Ariège
» Bibliothécaire territorial : postes limités ?
» Granville: vers un évènement Maritime?
» Noms des navires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: