AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La naissance d'un renard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La naissance d'un renard   Mer 23 Jan - 15:16

La vie dans la Confrérie devenait lassante, le maître de montrait rarement à ses fidèles, les Acolytes ne semblaient plus trop actif, Tarnek n'en voyait plus du tout en se moment, comme s'ils étaient mort. Il n'y avait plus beaucoup d'opération de la Confrérie non plus, les racines qui poussaient sous terre s'était stopper, la Confrérie était sans doute en train de disparaître. Le russe avait bien une idée pour remettre tout cela en place, mais il n'avait eu aucune informations de la part de Mystique, il allait donc devoir mettre son plan à exécution tout seul. Mais avant de commencer son plan, il devait se trouver une échappatoire, avec ce nouveau pouvoir qu'il avait découvert récemment, il allait pouvoir se faire une seconde identité, mais pour cela il devait apprendre à la contrôler. Actuellement, il l'avait juste découvert, et ce qu'il avait remarquer c'était que ce pouvoir apparaissait n'importe quand, mais seulement quand il s'emportait et ne se contrôlait plus. Pour retrouver cette sensation, rien de mieux que le danger, 90% des mutants avaient découvert leurs pouvoirs dans le feu de l'action, dans un sentiment extrême, au moment opportun pour sauver sa propre vie ou celle d'autrui, Tarnek avait eu cette sensation lorsqu'il découvrit sa dimension secrète, il devait absolument s'enfuir pour sauver Selena. Mais ce genre de danger, il devait pas l'éprouver en temps que confrériste mais sous un autre angle, s'il devait faire apparaître ce pouvoir, il devait le faire dans son autre identité, et jouer à nouveau le rôle de confrériste ne servirait à rien.

C'est ainsi que naquit le Renard Gris, une masque de renard sur la partie haute de son visage, une long manteau noir à capuche, des gants noir mais fin, des rangers renforcer au pied, et un pantalon gris foncé. Tarnek avait trouver le maximum d'affaire possible pour son nouveau départ, bien sur il s'agissait d'une identité cacher car il resterait le confrériste qu'il est pour le moment. D'un côté, cette nouvelle identité serait pour changer de vie, d'air mais aussi pour infiltrer des rangs impossible sous sa vrai nature. C'est pourquoi son armement fut aussi différent, des armes non létale, de quoi blesser, mettre KO mais ne jamais tuer, il devait toujours laisser ses adversaires en vie, marquant ainsi un signe de héros. Son choix d'arme fut donc très approprié, un long bâton, deux tonfa, un flash ball dans le format de fusil, des bombes lacrymogènes, deux tasers en forme de poing américain, mais aussi des pistolet à gaz avec une puissance suffisante pour faire très mal. Son armement ressemble presque à des jouets, mais au moins cela lui assure la sécurité de ne pas tuer. Il avait d'ailleurs passer quelques jours pour s'habituer à ses armes, à savoir les utiliser, les recharges.

Le mutant était fin prêt pour partir dans cette nouvelle aventure, bien sur, Tarnek avait l'intelligence de cacher tout cet équipement dans sa dimension et non dans sa chambre à la Confrérie, car il ne fallait pas qu'un de ses confrères le découvre. Ses premières opérations en Renard Gris furent simple, le russe passait son temps à guetter, surtout la nuit, les quelconque bagarre ou agression dans la rue, il affrontait donc les ravisseurs sans ses pouvoirs pour faire parler de lui. Cela lui servait seulement à faire un peu parler de lui, mais à présent il devait taper fort, il en avait marre d'affronter les petites racailles de quartier, il devait vraiment montrer qui il était, mais aussi risquer un peu sa vie pour pouvoir retrouver son nouveau pouvoir.

Son moyen pour trouver ce genre de situation extrême ? Tarnek écouta les fréquences de la police, bien sur il n'était pas bricoleur, alors il trouva un moyen plus radical, à l'aide de ses tasers, il mis KO un agent des force de l'ordre, pour récupérer sa radio. Il plaça ensuite le corps dans une petite ruelle, il voulait partir mais le russe se dit qu'un héros ne ferait pas ce genre de chose, il attendit alors que l'agent se réveille.


« -Je vous vole votre radio monsieur, ne vous en faîtes pas elle sera entre de bonne main. Dite à vos patrons que c'est le Renard Gris qui vous l'a pris. »

Le russe parti ensuite en courant vers le fond de la ruelle, il ouvrit un portail dans le coin de la ruelle et passa à travers pour s'enfuir. Le mutant se retrouva au sommet d'un vieux bâtiment, cherchant alors des fréquences d'appel de la police, il trouva la bonne fréquence mais rien ne se présenta. Comme à son habitude, il passa son temps à faire le tour des quartiers, passant de toi en toi à la recherche d'un peu d'action et de secours, la routine, car il ne trouverait jamais rien de très intéressant comme un gang de la mafia ou autre.

Le mutant passa la moitié de son après-midi à ne rien faire, il se baladait juste, les rues étaient bondé mais calme, aucun acte de violence, il n'était même pas tomber sur un petit braquage d'un commerce de quartier, même les fréquences de la police ne donnaient rien de très intéressant, à croire que ce n'était pas le bon jour pour le mutant.


« -Ici le central, braquage à main armé à l'épicerie du vieux Jim dans prêt de l'église Sainte Monica, aux patrouilles les plus proches, allez-vous occupé de sa. »

Enfin un peu d'action, le Renard allait pouvoir jouer un peu, braquage à mains armé, au moins il avait le risque de se prendre un plomb dans la tête, quelque chose de stimulant pour le mutant s'il voulait déployé ses pouvoirs. Le russe partie donc en direction du braquage, vu que l'annonce venait d'être faîtes, l'individu devrait encore se trouver sur les lieux, après tous si tous ce passe bien pour lui, pourquoi il ne profiterait pas un peu en prenant le maximum de chose. Il fallait espérer qu'il soit avide pour que le renard est le temps d'arriver sur les lieux pour le stopper, traversant ses portails les un après les autre, il allait le plus vite possible. Il devait aller plus vite que les patrouille car il ne subissait pas les malus des bouchons et des rues, lui pratiquait un parcours à vol d'oiseau alors il n'avait aucune contrainte.

Arrivant alors au niveau de l'église, le mutant se stoppa sur le clocher pour observer de sa position les conditions, il avait facilement repéré l'épicerie, des passants regardaient à l'intérieur mais ne bougeaient pas, ils ne tentaient rien, ils restaient la, à observer. Le russe pouvait alors observer une grande tendance du genre humain, certain étaient là à filmer avec leurs portables, mais aucun ne se décider à agir, à l'aider ou autre, bon au moins il restait un espoir, c'était l'un d'eux qui avaient composé le numéro d'urgence donc ils avaient au moins l'intelligence pour le secourir par un autre moyen. Mais cela avait surtout permis au mutant d'être au courant de cela, alors il ne fallait pas trop désespérer mais il gardait toujours ce dégoût pour la race humaine.

Le renard allait passé à l'action, il entendait les sirènes de police qui se rapprochait de sa position, ils allaient bientôt être sur place, il fallait donc agir au plus vite, le téléporteur se téléporta au fond de la boutique, sous son masque de renard, il se fit discret et observa ce qu'il voyait. La boutique avait une baie vitré à l'entrée pour montrer normalement les loisirs de ses viandes et épices, la caisse et le vieil homme se trouvait à côté de la baie, le braqueur se trouvait face à lui. Le Renard s'avança alors lentement dans cette direction, sortant son flash ball, il visa le braqueur, celui-ci ne semblait pas l'avoir remarquer, il gueulait ses ordres au vieil homme, demandant l'argent. Le marchand, assez âgé, mettait assez de temps à servir son dangereux interlocuteur, il donnait une pièce après l'autre, il mettait beaucoup de temps, et cela énervait beaucoup l'autre homme. Le renard fut alors assez prêt pour agir, il devait être à cinq mètre de lui, légèrement décalé, dans un angle mort. Le braqueur portait une capuche, ce qui lui réduisait son angle de visée, ce fut un avantage pour le nouveau héros.


« -Je constate bien que le monde est injuste, mais il est intolérable qu'une fripouille venu des bas-fonds de cette cité, que les rats d’égouts ressortent de leurs tanières pour attaquer de pauvre et vieux commerçant. Il n'y a plus aucune justice en ce monde, que ce soit dans la cours des juge ou le cœur des citoyens. Robin des bois a dit qu'il fallait voler aux riches pour donner aux pauvres, alors il faut être assez crédule pour penser que voler un pauvre vous rendra riche. »
Revenir en haut Aller en bas
 
La naissance d'un renard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Party Burlesque 25-26 mars au Lush Renard à Paris
» Le vif renard brun saute par dessus le chien paresseux. 1 234 567 890.
» Le renard laveur de vitre
» [Les traditions dans la marine] Le renard à bord à terre
» Maître Renard, par l'odeur alléché...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Les Outils :: Fan-Fiction :: Archives Fan-Fiction-
Sauter vers: