AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Caitlyn Elioth alias Fuzzy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Caitlyn Elioth alias Fuzzy   Ven 6 Avr - 19:24

CARTE

D'IDENTITE








© avatar



    NOM : Elioth adoptée par les Kenneth

    PRENOM : Caitlyn

    ALIAS ET SURNOM : Fuzzy, Castor Roux, Ptite Rousse

    AGE : 25

    DATE DE NAISSANCE : 04/08/1987

    METIER : SDF, puis terroriste, puis étudiante

    NATIONALITE : Américaine origine Irlandaise

    GENRE : femme

    CLAN : élève x men


Pouvoirs :



  • Description :
    Transforme la douleur perçue par contact en décharges électrique. Que cela soit sa propre douleur ou celle d’un tiers. Par contact, elle peut canaliser la douleur pouvant ainsi l’anesthésier et a besoin par la suite de la décharger au dehors sous forme de foudre. Elle a une une grande tolérance à la douleur et une quasi immunité à l'électricité. La puissance de la décharge électrique est proportionnelle à l'intensité de la douleur absorbée et convertie. Intervient en conséquence en manque de contrôle lors de la "restitution" qui peut entrainer de gros dommages collatéraux.
    Elle agit donc ainsi sa la douleur : qu'elle soit sienne ou celle d'une autre personne.

    Le mécanisme est simple. Tout se joue au niveau du système nerveux : par toucher sur un tiers. Par la peau, le système nerveux de Lynn draine la douleur déclenchant une sorte de "contact" avec le système du tiers. L'information de la douleur, transportée par les terminaisons nerveuses passent dans le système de Lynn provoquant chez l'individu un effet analgésique. Le propre système nerveux de a jeune fille opère par la suite une conversion alchimique convertissant les neuro transmetteurs en énergie électrique s'accumulant dans l'organisme.
    Si un télépathe bloque les neurotransmetteurs de la douleur , il lui deviendra évidemment impossible d'utiliser ses pouvoirs.
    De même, si un mutant à le pouvoir de susciter la douleur, elle l'absorbera sans problème seule la décharge sera violente, ses capacités d'absorption semble être illimitées mais c'est toujours la restitution qui devient dangereuse.

    Le voltage dépend de la "douleur" convertie. Elle n'atteint pas cependant la puissance de la foudre (100 million de vols), elle se situe entre 1000 et 100 000 volts.
    A dose maximum, c'est suffisant pour tuer. Heureusement elle n'a jamais déchargé une telle décharge jusqu'ici.
    Généralement, elle la projette sous forme d'éclairs ou d'arc électrique par les mains. La distance de projection dépend de la dose à décharger (proportionnelle). Elle pourrait sans doute s'entourer d'arcs électrique mais n'a tout simplement jamais essayer, elle préfère les mains car elle peut à peu prêt en contrôler la direction et le flux.
    Un mutant qui maitrise l'électricité peut en prendre le contrôle. Elle peut utiliser cette électricité pour perturber le fonctionnement des machine mais ne sait pas générer des champs électro magnétique.

  • Niveaux de maitrise :

    Elle le contrôle très difficilement puisqu'elle ressent une irrésistible envie de se décharger dès qu'elle transforme la douleur.
    Elle ne peut se retenir que 5 à 8 minutes pas plus, sinon l'électricité finira par jaillir de ses mains sans aucun contrôle...mais peut être qu'avec de l'entrainement, elle pourrait parvenir à se retenir plus longtemps. Plus la dose de douleur est forte, plus ca devient incontrôlable pour elle de la canaliser pour la décharger. Ce qui lui a valu beaucoup de problèmes lorsque ce pouvoir a commencer à se manifester à l'age de 15 ans après une brusque décharge à 5 ans

  • Lien entre les Pouvoirs:

    Il faut bien dissocier deux pouvoirs mais l'un entraine l'autre. l'absorption de la douleur, elle se fait le plus souvent par apposition des mains, elle est toujours "déclenchée" lorsqu'il s'agit d'un tiers, ce n'est pas un pouvoir inné ( Caitlyn décide d'absorber ou pas), pour la personne "drainée" de la sorte, s'ensuit un état de bien être comparable à celui d'une personne sous morphine : l'effet peut durer plusieurs heures. C'est plus complexe pour Caitlyn elle même car la douleur est automatiquement convertie, ce qui a engendrée chez elle une très grande tolérance à la douleur par l'habitude et une tendance à "électrifier" l'atmosphère lorsqu'elle est énervée (elle a d'ailleurs de gros problèmes avec les appareils électrique à cause de cela). La restitution sous forme électrique. le plus souvent par des décharges de foudres projetées par les mains, elle peut difficilement se contenir,c'est un peu comme "une envie pressante". A noter qu'elle ne peut pas projeter de foudres si elle n'a rien transformé. de même les deux pouvoirs sont complémentaire et agissent l'un après l'autre (elle ne peut accumuler l'énergie et après une petite heure, la décharger : l'absorption entraine la restitution. Cette particularité de manier le courant électrique lui offre une immunité naturelle et complète face à lui.

    En gros le premier pouvoir : le drainage de la douleur fonctionne un peu comme celui de Malicia, sauf qu'il peut être déclenché à volonté et qu'il se limite à l'information "douleur".
    Le second pouvoir fonctionne comme un système d'autodéfense au premier pouvoir. Pour éviter au système nerveux une saturation de la douleur lorsque l'absorption se fait, le second pouvoir convertit les neuro transmetteurs en énergie électrique. Bien entendu, elle doit être évacué par la suite



Description Physique :



  • Apparence :

    Caitlyn est une Girl Next door , mignonne : on lui donne beaucoup de charme. elle n'est cependant pas très grande et d'une taille assez petite (1m58). Elle n'a pas la taille mannequin ni la ligne mais n'est pas en sur poids cependant, assez bien proportionnée, elle a des courbes bien féminine mais les mets très rarement en valeur préférant une tenue "djeuns" qui se rapproche plus du kids des rues que de la Belle au bois dormant elle porte donc toujours des vêtements amples, surtout jamais près du corp, sa poitrine qu'elle juge trop petite la complexe terriblement. D'origine Irlandaise, elle a de long cheveux roux lissés (qu'elle a frisé parfois), un teint assez pale qu'égaye deux grand yeux verts émeraude. Ses yeux ronds lui donne souvent un air infantile. des lèvre assez petites mais charnues. Un visage rond aux courbes assez harmonieuses, elle est tout en rondeur. Elle a de nombreuses taches de rousseur sur le visage . Elle se fout totalement de paraitre élégante et arbore des tenues quelques fois complètement hallucinantes. On pourrait décrire son style comme "post babacool-grunge)

  • Signes Particuliers :

    Elle a un long tatouage en forme de rose noire sur l'épaule, et un autre plus intime sur la fesse (suite à un paris idiot qu'elle a perdu au Lycée) remplacé depuis par un tatouage représentant un tigre blanc lui courant de la fesse jusqu'au milieu de flanc droit.



Caractère :


  • Mental :

    Ce n'est pas pour rien qu'on l'a surnomme "Fuzzy" depuis qu'elle est gosse, "brumeuse..flou..." ca oui, dans son caractère elle l'est. Incapable de prendre une décision et de s'y tenir, elle commence mille chose qu'elle abandonne aussi tôt. Elle est paresseuse et indolente, elle parait souvent comme une "looseuse" qui traine dans les rues. En fait, c'est une sentimentale, elle rêve beaucoup et se perd dans son imagination, de se fait sa concentration est très "limitée". Elle a des défauts très marqués : jalouse, colérique, langue de vipère et surtout agressive dès qu'on lui fait des reproches. elle ne supporte ni l'autorité, ni les bons sentiments..elle a tendance à l'abattement et à la mélancolie, c'est une pessimiste dans l'âme. Elle est cependant fidèle en amitié et d'une témérité qui quelques fois confine à l'inconscience. Elle réfléchit toujours APRES avoir agit.Elle n'a pas peur de grand chose et dit tout haut ce qu'elle pense, quitte à blesser et à se mettre dans des situations périlleuses.Elle a une manière de s'exprimer qui écorche les oreilles des amateurs du "beau parlé".

    Concernant son appartenance au monde des mutants.
    de 15 ans a 20 ans, elle l'a vécu comme une fatalité et une honte sans jamais rencontré l'hostilité puisqu'elle le cachait plus ou moins par peur des représailles.mais son caractère a prit le dessus, elle s'en moque à présent et peu l'afficher ouvertement n'hésitant à "péter la tête" à celui qui ca dérangerait (humain ou mutants). Comme elle se moque de l'institut de Xavier et des confréristes. Ce qui l'intéresse avant tout c'est sa propre vie. Elle n'est pas idéaliste cependant elle juge que les mutants ont autant de droits que les humains et que finalement la seule chose qui sépare les êtres, c'est comme elle le dit en souriant souvent "le gêne de la bêtise". Elle est pour une société où chacun vivrait sa vie sans s'inquiéter de savoir si il a pour voisin ou non un mutant, en celà elle pense que le ressentiment antimutant est plus ou moins une forme de racisme et que comme tout racisme, il trouve sa racine dans la bêtise, la peur et l'ignorance.
    Sa Fiche personnelle vous donnera d'autres informations sur ses évolutions psychologiques ressentes




Histoire :



  • Talents Particuliers :

    Elle joue de la guitare sèche depuis qu'elle est gamine et a un jolie brin de voix, elle ne peut malheureusement pas jouer de la guitare électrique sans la faire exploser car lorsqu'elle joue, elle a tendance à s'"énerver"un peu trop. A une tendance maladive a mettre les pieds dans le plat, à dire la mauvaise chose au mauvais moment ou a commettre des maladresses : certains lui ont dit que "ca devait être un don tellement c'était incroyable par moment". Il est vrai qu'une sorte de fatalité semble la poursuivre. Un don inné pour le maniement des armes de poing.

  • Possessions :

    Elle logeait chez une amie qui s'appelle Lyween avec qui elle partageait le loyer d'un studio pas loin du centre. Elle n'a pas beaucoup d'argent et les fins de mois sont difficiles. Elle possède peu d'affaire. Quelques fringues et surtout un guitare Sèche qui ne la quitte que rarement. Il lui arrive de jouer dans la rue pour gagner un peu de cash.

  • Biographie :

    Caitlynn est née en Irlande. Ces véritables parents sont morts dans un accident d’avion alors qu’elle avait 5 ans (dont elle est  accidentellement à l'origine). Elle fut adoptée par une famille de San Fransisco qui avait un lointain lien de parenté avec ses parents. Son enfance ne fut pas des plus heureuses. Les Kenneth était une famille sans histoire si ce n’est que John, le père avait tendance à lever un peu trop souvent le coude. Les choses se sont aggravée avec le départ de Kyle, celui que Caitlyn considéré comme sont grand frère et qui était âgé de 10 ans de plus qu’elle. Les choses ne furent plus les même après son départ. John ne connaissait plus de limite et un soir il s’en est pris assez violemment à sa femme Jessie. Caitlyn savait que John avait la main lourde et il lui arrivait d’en « prendre une » de temps à autre. Alors qu’il battait sa femme à même le sol, elle est intervenue se couchant sur elle et alors que les coups pleuvaient, elle a sentit qu’elle drainait toute la souffrance, la sienne et celle de jessie. Dans un mouvement de rage elle a tendu les mains vers John et l’a expédié à travers la fenêtre de la cuisine à coup de « foudres ». Elle comprit ce jour là que plus rien ne serait comme avant, elle avait 15 ans. Durant des années elle refusa cet etat de fait. Une mutante comme ceux dont elle entendait parlé à la télé (dont elle abusait au point de devenir une véritable no life , une Geek). Elle s’est laissé couler au plan scolaire alors qu’elle avait des capacités de compréhensions au dessus de la normal. Elle préférait l’alcool, les mecs, les substances plus ou moins illicites. Elle a toujours cependant su rester sur la ligne droite entre la déchéance et la délinquance et la raison. Elle ne respectait rien, ni personne. Elle était une gamine blasée et colérique avant même d’atteindre ses 20 ans. Elle suivait de loin les histoires de mutants, elle connaissait de nom les x men et savait qu’il existait des « mauvais mutants »., elle-même parfois se considérait comme une « mauvaise graine » avec ses sales manies et son langage de Chartier. A 21 ans elle plaqua sa misère pour tenter sa chance à New york, elle y a retrouvé une amie avec qui elle partage un appartement, elle vit de toutes sortes de petits boulots (serveuse, musicienne, vrp, et même la manche !).




Avatar : Lauren Ambrose

Personnage Marvel ? : Oui [] Non X

Double/Triple Compte? : Oui X Non []

Si oui, Qui ? : Zuzu The Great

Pseudo : Fickman

Votre Age : et ta soeur ??

Comment avez vous connu le Forum ? : je cherchais du sexe gratuit sur internet, me suis planté de lien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Caitlyn Elioth alias Fuzzy   Ven 6 Avr - 19:37

Félicitations, nouveau eleve x men beta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Caitlyn Elioth alias Fuzzy   Ven 5 Oct - 21:52

Caitlyn Elioth a écrit:
Pouvoir(s) actuel(s) :

Transforme la douleur perçue par contact en décharges électrique. Que cela soit sa propre douleur ou celle d’un tiers. Par contact, elle peut canaliser la douleur pouvant ainsi l’anesthésier et a besoin par la suite de la décharger au dehors sous forme de foudre. Elle a une une grande tolérance à la douleur et une quasi immunité à l'électricité. La puissance de la décharge électrique est proportionnelle à l'intensité de la douleur absorbée et convertie. Intervient en conséquence en manque de contrôle lors de la "restitution" qui peut entrainer de gros dommages collatéraux.
Elle agit donc ainsi sa la douleur : qu'elle soit sienne ou celle d'une autre personne.
La restitution sous forme électrique. le plus souvent par des décharges de foudres projetées par les mains, elle peut difficilement se contenir,c'est un peu comme "une envie pressante"

Pouvoir concerné par l'évolution:

Délai de rétention de la charge.
Manifestation alternative de la manière de décharger cette charge


Niveau de maîtrise du pouvoir originel (lors de l'inscription) :


Rétention maximum de quelques secondes (5 a 10)
Aucunes alternatives a part décharger sous forme de foudres.

Niveau de maîtrise du pouvoir actuel :

Rétention à presque 8 minutes et toujours en évolution.
Aucunes alternatives a part décharger sous forme de foudres. Manifestation du phénomène d'Over-run en RP, manifestation de la ZPCE en Rp.
Maitrise débutante.


Évolution souhaitée :

Evolution du délai de rétention avant évacuation de l’énergie sous forme électrique.
A présent Cait est capable de garder accumuler l’énergie électrique qu’elle est parvenue à générer dans un délai actuelle de 8 minutes. Ce délai est en évolution constante avec l’entrainement qu’elle effectue sur le contrôle de son pouvoir. Les autres paramètres restent inchangés en ce qui concerne la rapidité de convertissement et l’intensité du courant proportionnelle à la charge accumulée. Le maximum de ce laps de temps qu’elle sera capable d’atteindre sera 10 minutes. Passé ce délai, Cait est obligatoirement forcée d’évacuer le courant hors de son corps, à présent elle peut le faire de deux manières différentes : alimenter leZPCE (Zone Personnelle de Champ Electrique) ou l’évacuer sous forme de foudres ou d’arcs électrique.
Zone Personnelle de Champ Electrique
Un champ électrique est un champ de force invisible créé par l'attraction et la répulsion de charges électriques (la cause du flux électrique) et se mesure en Volts par mètre (V/m). L'intensité du champ diminue à mesure qu'augmente la distance à sa source.
Un champ électrique statique (appelé également champ électrostatique) est un champ électrique qui ne varie pas avec le temps (fréquence de 0 Hz). Les champs électriques statiques sont générés par des charges électriques qui sont fixes dans l'espace. Ils diffèrent des champs qui varient au fil du temps, tels que les champs électromagnétiques générés par les appareils utilisant du courant alternatif (AC) ou par les téléphones mobiles.
Dans le cas de Caitlyn, les charges ne sont pas fixes, puisqu’elles dépendent de l’alimentation de l’intensité de la charge accumulée. Il ne s’agit donc pas d’un champ électrostatiques ni d’un champ électromagnétique.
Il prend la forme d’une zone englobant le corps d’un rayon de 10 cm maximum qu’elle est capable de déployer de manière volontaire à une vitesse quasi instantanée. Elle ne peut être déployée si elle n’est pas chargée par le convertissement corporel de la douleur en énergie électrique ! Ce qui exclut d’emblée toute tentative artificielle (par charge électrique de source externe, on parle bien de déploiement, l’alimentation est un autre cas que nous verrons ensuite). Elle apparait comme une alternative à l’évacuation du courant sous forme d’arcs électriques à l’intensité variable.

On définit l’électrocution comme l’ Ensemble des lésions consécutives au passage d'un courant électrique à travers le corps ainsi qu'au dégagement de chaleur concomitant. Le corps humain possède une capacité de résistance de 25 milliampères en moyenne. C'est au-delà que l'électricité devient potentiellement mortelle. L'électrocution survient lorsqu'un membre du corps humain est en contact avec une source d'électricité (une main, le plus souvent), et que celle-ci peut circuler jusqu'à un point de sortie, le plus souvent le sol. Au-delà de 1000 volt, nous entrons dans une catégorie d’électrocution dite « lourde ». Dans le cas Elioth, on comprend donc que l’électrocution d’un tiers lorsqu’elle n’est pas réalisé sous forme de décharge est à considérer comme une forme de « déperdition » de potentialité de charge vers la terre. Donc s’il y a 1, 10, 100 personnes dans le champ au même moment, le courant aura la même charge jusqu’à ce que la tension initiale par un calcul de résistance soit ramené à une valeur inférieur à la somme de résistance en ampère des corps présent. On pourrait déterminer ce seuil par l’application de la loi d’Ohm afin de définir la résistance mais considérant que le voltage du champ dépend de la charge de Cait, on tombe sur un chiffre variable. La réponse est donc toute nuancée : le nombre de personne électrocutée dépend de la charge du champ (je dis bien électrocuté et non foudroyé) Tant que le cumul n’atteint pas le chiffre seuil, tout est possible. Pour plus de crédibilité devant ce qui peut être considéré comme une tentative de gros billisme déguisé, je fixe arbitrairement une fourchette à partir d’une charge moyenne ( 1000 volt) et maximum 100 000 ( 4 à 100) Oui je sais c’est énorme mais on parle de successivement. Si elles entrent tous dans le champs en même temps, la logique voudrait que rien ne change : je place la barre à 15 personnes maximum en une fois.

Le voltage du champ reste inchangé par rapport aux valeurs annoncées dans la fiche à l’origine. Ce n’est pas une augmentation de puissance mais simplement une utilisation sous une nouvelle forme.
La limite de Cait est fixée à 10 000 Volt par fiche d’origine. Nous allons partir du principe que l’auto régulation s’opère lorsqu’on approche de ce seuil (déperdition accélérée) et l’on va poser la modalité suivante des plus 10 % Maximum. Si l’augmentation de charge ne peut être naturellement et rapidement endiguée, ou si la charge augmente drastiquement de manière brutale au-dessus de cette zone de plus 10 % : l’Over Run se déclenche.


Le schéma de fonctionnement de Cait est dès lors simple : douleur – convertissement – évacuation sous forme d’arcs ou activation de la ZPCE. Il est impossible pour elle de résorber la ZPCE sans l’avoir déchargée (extérieurement bien entendu).
AVANTAGES
- lA ZPCE lui permet de dépasser la contrainte de l’évacuation non contrôlée, elle peut maintenir ce champ autant de temps qu’elle le désir si elle l'alimente( a condition que la déperdition ne finisse pas par l’éteindre) (selon sa condition physique et psychique) et l’auto alimenter.
- Le ZPCE est un « bouclier » électrique redoutable lui permettant de se défendre en cas d’agression (toute personne entrant dans le champ se verrait électrocuté)
- La ZPCE peut être alimentée par une source extérieure de courant UNIQUEMENT lorsqu’elle est déjà activée. C'est-à-dire que toute attaque de nature électrique est absorbée dans le champ et le renforce.
- La ZPCE s’autorégule lorsque l’intensité devient trop puissante, l’énergie contenue dans le champ va s’évacuer vers la terre lorsque c’est possible, si cela est impossible, le ZPCE est hors contrôle et se décharge aléatoirement sous formes de foudres. Cait est en perte totale de contrôle (cf incident de la bibliothèque en RP), le mécanisme d’auto régulation connait donc des limites non pas de charge interne mais externes (absorption d’un trop plein pouvait dégénérer en un hors contrôle : Over run) .
- Le ZPCE se décharge petit à petit et de manière naturelle car il existe une déperdition électrique dans les zones limitrophe du champ : c'est-à-dire que si Cait déploie son champ et ne s’en sert pas, l’énergie finira par s’évacuer sans dommage dans ces zones et le champ s’éteindra de lui-même. La déperdition est rapide et dépend de l’intensité de ce champ. Sans volonté de désactiver et évacuer le champ, il s’estompera en quelques secondes pour une charge faible (activation suite à un coup de poing dont la douleur a été convertie) en une bonne heure pour une charge presque limite au phénomène d’Over run.

INCONVÉNIENTS.
- Tout appareillage électrique porté ou présent dans le champ se voit irrémédiablement détruit.
- Risque d’un phénomène de perte de contrôle : l’Over run.
- Impossibilité une fois le champ déployé de le résorber sans le décharger.
- Risque de dommages collatéraux pour toute personne pénétrant le champ (électrocution)
- L’Autonomie du champ dépend de beaucoup de variables. (conditions physique et psychique, déperdition, charge initiale)
- De même le déploiement de ce champ dépend de ces variables (rayon de la surface du corps à 10 cm d’amplitude)

Over Run : le champ de ZPCE se contracte autour du corps et ce dernier prend une position statique, souvent droite et inerte, mains ouvertes et bras écartés autour du corps. L’expression du visage est vide d’émotion, la chevelure portée par l’électricité statique et le corps striés de micro décharge cherchant à pourfendre de ZPCE, on la croirait « possédée » ou « déconnectée » et c’est un peu ce qu’elle est, se plaçant en spectatrice forcée dans son corps. L’énergie s’évacue anarchiquement sous forme de foudre frappant au hasard avec une cadence allant de 1 a 2 foudres toutes les 3 secondes a plusieurs foudres (5 a 6 en simultanées) Il n’y a pas de logique ni dans la fréquence, ni dans l’intensité des foudres ; c’est une machine en roue libre, hors contrôle. Chose particulièrement flippante : si un individu mal intentionné trouve le moyen de conserver Cait dans cet état en alimentant en continue l’Over Run , il obtient ni plus ni moins une arme de destruction massive qu’on ne peut stopper quand la mettant HS ( mort ou inconsciente).


Niveau de maîtrise du nouveau pouvoir :

Débutant.
C'est-à-dire que ces phénomènes étant nouveaux, elle tâtonne dans leur utilisation : c’est un pouvoir « mécanique » qui ne s’acquière que dans l’expérimentation. Il faut du temps pour contrôler et percevoir « les limites » naturelle (notamment celle de l’Over Run)
Oh que oui ! La fatigue mentale et l’épuisement physique conditionne la ZPCE comme l’a prouvé la bagarre du bar ou elle fut incapable de la déclencher à nouveau pour des raisons physiques et psychiques. Comme dit, c’est une première étape d’un contrôle mental sur le pouvoir d’évacuation (du moins une interaction) la ZPCR n’est pas à l’instar de l’Over Run un mécanisme de conséquences mais une capacité « déclenchée » par Cait. Là aussi il lui faudra comprendre et apprendre à utiliser ce champ et en définir les limites. Il peut y avoir des activations (mais a la charge minime) accidentelles ou des « ratés » d’activations. Si elle n’est pas en mesure d’activer la ZPCE, elle aura recours au schéma classique d’évacuation du courant (foudres et décharges involontaires). Nous laisserons cependant l’interaction Emotive de coté –les émotions étant liées au cerveau limbique- puisqu’il s’agira d’un autre pan d’évolution du personnage. Pour l’instant seule la fatigue physique ou psychique entre en cause pas la résurgence d’émotions. Donc pas de ZPCE sous orgasme (rassure-toi pour Amy) ou de grosse colère. Seul le stress peut lui provoquer des « panes » d’activation qui ressemble plus, je l’ai dit, à des ratés qu’à des incapacités d’activation.

Lien entre le pouvoir évolué et le pouvoir normal :

Expliqué dans le description elle même.

Raison de l'évolution du pouvoir :

4 ans de maitrise du pouvoir actuel en mode forcé (période maraudeuse)
Je ne vais pas lister tous les Rps des differentes missions, le cube, etc....

Effondrement psychologique ayant déclenché un Over-run

(http://xmenrpg.superforum.fr/t336-what-the-hell-i-m-doing-here-libre)

Applications des opportunités de cette évolution par la suite : la ZPCE.

(http://xmenrpg.superforum.fr/t1036-thanatos-pv-james-elioth-possibilite-autres-via-mp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Caitlyn Elioth alias Fuzzy   Sam 1 Juin - 9:53

Évolution souhaitée :

Comme annoncé lors de la première évolution de pouvoir, je m’attaque à présent non pas à l’apparition de « nouveaux » pouvoirs mais à l’évolution des anciens par une meilleure maitrise de son potentiel et un focus sur un fonctionnement particulier des interactions : cerveau et électricité.

Nouveau pouvoir / évolution du pouvoir :
Electrochimie du cerveau et interaction sur le modèle Triunique.


« Toutes nos perceptions, nos pensées et nos souvenirs seraient impossibles sans la conduction nerveuse qui permet à l'influx nerveux de se propager le long de nos neurones.
Cette conduction est de nature particulière : on dit qu'elle est électrochimique. C'est donc de l'électricité faite avec des molécules chimiques.
En effet, l'électricité dans notre cerveau n'est pas produite par des électrons qui circulent comme dans les fils électriques de nos maisons. C'est plutôt le mouvement de molécules chargées électriquement à travers la membrane du neurone qui en est la cause »


D’abord une mise au point.
La nature électrique du pouvoir de cait va dès lors perturber le mécanisme de fonctionnement cérébral de notre Petite Rousse. La vitesse de pensée est anormalement élevée mais paradoxalement anormalement désordonnée en retour qui se traduit par une difficulté générée dans le Néo Cortex à correctement « verbaliser » une idée. Même si Caitlyn jouit d’un vocabulaire riche et soutenu, la verbalisation passera par un choix par « habitus (notion de construction sociologique) du propos parce que par « affection » du langage contenu dans la mémoire (près du limbique) communiquera avec plus de vitesse ( ce qui est un fait scientifique) que le cerveau « éduqué » qu’est le Neo Cortex. Il en résulte un langage souvent « simpliste » imaginé et une incapacité parfois à structurer longuement une idée sans se perdre dans son explication.
Son pouvoir stimulant le limbique et par là même, le siège de la mémoire, Cait a développé un talent inhumain :


Mémoire eidétique

Ou plutôt une sorte de dérivé de cette capacité. Cait est capable de mémoriser en une lecture un document et de le retenir définitivement, ligne après ligne. A noter qu’il lui faut faire un effort de lecture attentive pour activer ce talent et que cette mémorisation est quasi sans faille (elle est capable, par exemple de réciter de tête la bible ou l’Enfer de Dantes ). Si ce talent n’a trouvé son expression que dans la lecture, il fonctionne aussi dans la mémorisation des mélodies mais étrangement pas dans celle des conversations même si elle prête une attention particulière. Cait étant une visuelle dans l’âme, ceci explique peut-être cela.

( justification Rp : De la rencontre de couloir avec Josh ou elle lui récite la bible, A plusieurs Tranches de Vie dans la chambre Cait/Amy ( en particulier celui ou Amy découvre ce talent caché), il y a toujours d’innombrables références à ce don dans beaucoup de Rp)


Principe d’ignition de la ZPCE. ( convertir une émotion psychique)

L’interaction électrique dans le cerveau Mammalien (siège des émotions) engendre des modifications avec l’expérience. Cait découvre seulement et sur le tard un nouveau moyen de faire « fonctionner » son pouvoir, l’intensité d’une émotion pour être convertie en une source d’électricité à charge « mineure » bien moins puissante qu’une charge au drainage ou sur secteur mais suffisante pour « enclencher » une brève ZPCE pouvant causer une électrocution non létale. Cette découverte d’abord accidentelle sous le coup de forte émotions négatives (douleur psychique ou colère) se manifestait par de faibles arcs électriques incontrôlable, suite à l’expérimentation Cait a focalisé le principe de « start » de son pouvoir sur un souvenir particulièrement insupportable : la lutte de sa compagne éventrée sur une table d’opération. Il lui suffit de focaliser une ou deux secondes sur ce pénible souvenir pour initier son pouvoir sans passer par un drainage ou une automutilation physique. Mais notons qu’il ne s’agit que d’une capacité « d’allumage » et avec une intensité assez faible mais suffisante pour se défendre ou activer une ZPCE sur quelques secondes.
Puisque c'est un principe d'activation et que la conversion en énergie electrique n'est pas véritablement conséquente, la ZPCE ne peut être déployé au minimum de sa puissance que sur 10 secondes

(Justification Rp : L’utilisation se fait dans beaucoup de Rp depuis la découverte juste après l’opération post passa d’Amy (où cela s’est manifesté pour la première fois), un exemple classique de l’utilisation face à Sebvo reste le Rp d’enlèvement d’Amy en Allemagne)

http://xmenrpg.superforum.fr/t1635-vendetta-acte-ii-teresa-grigori-evangelina-grigori-caitlyn-elioth-amy-de-lauro
http://xmenrpg.superforum.fr/t1134-passation-amy-de-lauro-amy-de-lauro-caitlyn-elioth



Modification sur la ZPCE.
Le mécanisme en reste assez difficilement explicable, on s’oriente cette fois ci vers une capacité « basique » qui annonce un autre champ d’évolution future : le contrôle de l’électricité puisque jusqu’ici Cait ne se contente que d’en générer. Dans certains cas très rares et une fois de plus liés à l’émotion intense (l’amour dans ce cas) Cait parvient à faire refluer la ZPCE sur une zone de son corps ou englober une personne en créant une sorte de « sous champ de contrôle » protégeant la personne de son choix d’une électrocution, c’est une sorte de contrôle e la ZPCE de nature psionique sur l’énergie qui LUI appartient. Ce phénomène très exceptionnel et lié je le redit à un sentiment identifié comme l’amour, n’est possible jusqu’ici qu’avec sa compagne. Il ne s’agit là que des prémices du « contrôle » mais je tiens à le notifier comme évolution de pouvoir.
( Justifications RP : Dispute dans le parc avec le Fantome, Amour torride avec Amy à San Francisco)

http://xmenrpg.superforum.fr/t1532-emilie-kenneth-part-iii-roots-pv-amy-san-francisco
http://xmenrpg.superforum.fr/t1290-the-sound-of-silence-caitlyn-elioth


Autre phénomène : OVER RUN.

A présent Cait est capable de survivre à son déclenchement mais malheureusement subit comme répercussion la perte de son pouvoir durant une période s’étendant de quelques heures à quelques jours.

(Justification RP : un Over Run reflué lors de la Passation de Cait, un over Run interrompu lors d’un dispute dans le parc suite à l’intervention du fantôme, l’Over Run de « traquée » et ses répercutions)

- http://xmenrpg.superforum.fr/t1630-traquee-fan-fiction-collaborative-demande-sur-mp-pour-cameo
- http://xmenrpg.superforum.fr/t1290-the-sound-of-silence-caitlyn-elioth



Niveau de maîtrise du nouveau pouvoir :

Elle contrôle relativement l'allumage de la ZPCE et sa capacité à mémoriser. L’altération de la ZPCE est un phénomène rare.
Cait sait se servir des différentes facettes de son pouvoir mais paradoxalement se débat dans ce que son gène implique niveau émotionnel par nature et non pas dans ses manifestations contrôlées.

Lien entre le pouvoir évolué et le pouvoir normal :

Et bien, la pratique, le contrôle, les aléa de situations "exceptionnelles" permettant de mettre en œuvre des capacités insoupçonnées.

Raison de l'évolution du pouvoir :

Logique RP ( voir indication et liens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Caitlyn Elioth alias Fuzzy   Ven 12 Juil - 21:26

Changement(s) constaté(s)

  • Section(s) concernée(s) : POUVOIR.
  • Description :
    Apparition d’un pouvoir passif inédit : Hyper cicatrisation et base de régénération cellulaire (uniquement dans le cadre d'une cicatrisation pas d'une régénération).

    Lien logique avec le gène préexistant.

    Il s’agit d’une adaptation des manifestations du gène du traitement de l’information de douleur par un fonctionnement anormal de la bio-chimie électrique du corps à l’information nerveuse de type « blessure » associé à l’information nerveuse du type « douleur » et donc du traitement qui en résulte.

    La biochimie du corps de Caitlyn comme cité à travers d’autres évolutions du pouvoir  est anormalement tournée vers une hyper-activité électrique de son organisme, outre des répercutions sur le mécanisme cérébral de l’Irlandaise, des répercutions sur l’activité des cellules dans le cadre du fonctionnement de l'homeostasie du corps ( L'homéostasie est la maintenance de l'ensemble des paramètres physico-chimiques de l'organisme qui doivent rester relativement constants (glycémie, température, taux de sel dans le sang, etc.). D'ailleurs, la stabilité du milieu intérieur (équilibre hydrique, équilibre électrolytique, équilibre acido-basique) est la condition d'une vie libre et indépendante : c'est-à-dire que nous ne devons pas trop nous préoccuper de l'environnement pour évoluer) en lui-même étaient possibles. Les échanges électriques étant permanents dans le corps humain, ces échanges se trouvent modifiés lorsque la mutation en elle-même se base justement sur une altération de la communication nerveuse via une surproduction électrique.
    Le lien reste  l’électricité saturant en permanence le corps de la jeune fille et c’est cette même électricité qui permet au mécanisme de cicatrisation d’être accéléré considérablement. En gros, le corps de Caitlyn se répare à une vitesse surhumaine.

    Au niveau cellulaire, je vous renvoie au mécanisme de cicatrisation décrit dans cette thèse mise en ligne : http://polgm.free.fr/travail/TPE/ sachant que c’est lors de la phase de l’activation de  la fibrine que les échanges électriques finissent par accélérer le processus de cascade de protéines débutant la cicatrisation.  Ces facteurs sont des enzymes relativement complexes s'activant en cascade et conduisant à la formation de la fibrine et ces enzymes chargés électriquement en ions voient leur vitesse accéléré et leur efficacité complètement modifié. Le caillot sanguin lui-même est éliminé avec une vitesse surnaturelle.
    Par contre, il est impossible de régénérer des parties du corps détruit trop lourdement. La « régénération » cellulaire ne concerne qu’une régénération de type «  cicatrisation » pas du type «  reconstruction ex nihilo » à l’instar d’un lézard privé de sa queue.
    De même , il y a impossibilité de cicatrisation ou de pseudo régénération de tissus ou d'organe que le corps humain en lui même ne serait pas capable de guérir : nous parlons toujours de vitesse de guérison, pas de guérison inédite

    Lien logique avec le développement des manifestations du gène X.

    Pourquoi ?
    Parce que Caitlyn endommage régulièrement son corps par inadvertance  et que les derniers évènements en date (traquée) ont forcé un mécanisme « possible » et en sommeil de son pouvoir en mécanisme passif et en fonctionnement  afin de préserver l’intégrité du corps pour se défendre de la perte de la notion de douleur « prévenant » par message nerveux que les dégâts sont en cours. En gros, privé d’un mécanisme de prévention aux dégâts (la douleur) et poussé dans ses derniers retranchements par des dégâts sévères, la mutation génétique de Caitlyn active un procédé palliatif afin de protéger « après coup » plutôt qu’avant. Il s’agit donc d’une modification du fonctionnement du à la répétition systématique du stimulus « blessure ».

    Quand ?
    Lors de la période d’Aphasie du pouvoir de Caitlyn ( post traquée) où son fonctionnement par une crise d’hyper-douleur à totalement ébranlé le mécanisme de fonctionnement de pouvoirs forçant le corps à « réagir » par la mise en place de nouvelles manifestations dans un réflexe reptilien d’éviter une situation analogue d’hyper douleur (donc en accélérant la cicatrisation ) Ce n’est certes pas la réponse appropriée à la situation mais c’est la seule que le corps de cait a pu mettre en place par une sorte de « mutation secondaire » en réponse à une situation inédite (destruction du corps).

    Fonctionnement.

    Il s’agit juste d’une hyper cicatrisation, on se basera donc sur la vitesse selon le type de blessure.
    Elle se déclenche AVEC le message de douleur altéré par la mutation. Ça veut dire en théorie que si on « charcute le sujet » en empêchant l’information de douleur de fonctionner, il ne se met pas en mode de fonctionnement non plus. (Par exemple sous anesthésie)

    Rappel :
    La cicatrisation d’une plaie est phénomène complexe, encore imparfaitement connu, mais dont les différents étapes ont globalement pu être décomposées comme étant les quatre temps suivants. La connaissance de ces mécanismes est nécessaire afin d’accompagner au mieux le processus cicatriciel et assurer le meilleur résultat sur le plan esthétique.

    La première phase de la cicatrisation est celle de l’hémostase afin d’arrêter le saignement. Il s’agit à la fois d’une phase de nettoyage de la plaie et d’une phase de prolifération cellulaire afin de combler la perte de substance. Le but est avant tout de maitriser le saignement.
    La phase suivante est plus ou moins intriquée avec la première; le nettoyage se poursuit, bactéries et débris cellulaires sont éliminés (on parle de détersion), et dans le même temps, les cellules sanguines de l’inflammation libèrent des facteurs de croissance et préparent la phase suivante.

    La troisième phase est la reconstruction : cette phase proliférative assure la reconstruction d’un tissu de soutien et d’un épiderme en environ 3 semaines. Cette étape permet de parer au plus pressé : la peau est réparée et fonctionnelle.
    Ensuite démarre la longue phase de remodelage. Elle dure 12 à 18 mois et est marquée par une contraction de la plaie, une maturation et une amélioration du tissu de soutien afin de restaurer au maximum les qualités antérieures à la blessure. Les vaisseaux s’organisent et des petits filets

    Le Derme :

    - Blessures superficielles (griffures, entailles peu profondes, écorchures) : guérison complète en une douzaine d’heures en moyenne (entre 6 à 24 selon la superficie)
    - Brulure du premier degré au second (entre 1 heure à 10 heures)
    - Blessures profondes (coup de couteau, impacts de balle) : cicatrisation complète selon la nature de la blessure en 4 à 10 jours.
    A Noter que la phase la plus rapide dans tous les cas de figure est l’hémostase. Dans un souci de préserver la vie de Caitlyn, le saignement selon la blessure s’arrête dans un délai compris entre 30 secondes à 5 minutes maximum.

    Blessure interne.

    - Fracture : si propre, elle peut guérir en 1 à 2 semaines.
    - Fracture complexe : 2 à 3 semaines.
    - Cassure complexe : 10 fois moins de temps que pour un humain normal.
    - Organes interne abimés : 10 fois plus rapidement.

    Pas de possibilités de régénération de membres coupés ou extraits.

  • Niveau de Maîtrise (s’il y a lieu) :
    Pas de maitrise, c’est un mécanisme passif.

  • Cause(s) StoryLine :
    Traquée, entre autre mais surtout ses répercutions.
    http://xmenrpg.superforum.fr/t1630-traquee-fan-fiction-collaborative-demande-sur-mp-pour-cameo
    http://xmenrpg.superforum.fr/t1761-trois-petits-tours-et-puis-s-en-vont-pv-caitlyn
    http://xmenrpg.superforum.fr/t1793-traqueuse
    Mais aussi, «  Ou vont les Cœurs ? »  Ou la thérapie avec Emma Frost ou encore la discussion au sujet des manifestations du pouvoir avec David Knight.
    La découverte de ce pouvoir va se faire touche par touche au travers des Rps.

  • Remarque(s) (s’il y a lieu) :

    La cicatrisation ne fonctionne étrangement pas sur des cicatrices préexistantes puisque liée et couplée dans sa mise en œuvre a l’information douleur (par message nerveux). Donc tatouages ou impact de balles déjà existant ne sont pas soignés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Caitlyn Elioth alias Fuzzy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Caitlyn Elioth alias Fuzzy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Caitlyn Elioth alias Fuzzy
» Passation : Caitlyn Elioth [Caitlyn Elioth - Rachel Summers]
» Rester cool ... en toute situation. [Pv Caitlyn Elioth]
» Vendetta Acte II : Teresa Grigori {Evangelina Grigori, Caitlyn Elioth & Amy de Lauro}
» Passation : Amy de Lauro [Amy de Lauro - Caitlyn Elioth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: