AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Jeu 17 Jan - 20:46

Rosalinda
Calderini




© avatar


    NOM : Calderini

    PRENOM : Rosalinda

    ALIAS ET SURNOM : surnom Rosa et mon alias est Darkice ( mon alias vient d'une discutions que j'ai eu avec ma soeur, nous en avons parler et nous en avons conclus ceci : Dark >> Pour notre coté sombre, notre vie dure et Ice >> Pouvoir de la glace )

    AGE : 18 ans

    DATE DE NAISSANCE : le 22 décembre 1994

    METIER : Étudiante à l'institut

    NATIONALITE : Américaine

    GENRE : Féminin

    CLAN : Élève a l'institut




Pouvoirs :


  • Description : J'ai deux pouvoirs.

    La cryokinésie : Je m'étais longuement renseigné sur des ouvrages de science-fiction, bien qu'ils ne m'avaient pas énormément aidé, je ne savais pas d'où cela venait, je ne savais pas comment le maîtriser. Mais j'avais réussi à savoir au moins une chose utile. Son nom. La Cryokinésie. Mon pouvoir. Plutôt pas mal hein ? Détrompez vous. Il peut paraitre pas mal vus comme ça, mais quand on là, c'est une tout autre histoire. Tout d'abord, il faut savoir contrôler ses émotions, car, j'ai remarqué que si je ne contrôlais pas les miennes et bien... Je risquais de geler ce qui se trouvait autour de moi, en commençant par les liquides. Je vous donne un exemple cela sera plus clair. Alors, imaginez une pièce, par exemple un salon, avec des canapés, une table basse, d'autres meubles, bref, vous savez un salon quoi ! Imaginez des verres posés sur la table basse, un vase posé sur un petit meuble près du mur et de la porte. Vous voyez tout ça ? Bien. Et bien, maintenant que vous avez la pièce en tête, je vais vous expliquer. On me met en colère. Vus de l'extérieur, j'ai l'impression d'être tout a fait calme, comme tous les autres jours. Or, je ne suis pas calme, je suis en colère. On peut très bien le voir, car je fronce les sourcils, je lance des regards noirs et... Le liquide dans les verres ce trouvant dans la pièce et dans le vase aussi, commence a cristallisé puis a geler progressivement, tout d'abord, le liquide se refroidie et on voit au centre du givre ce formais avant de gagner du terrain sur la périphérie puis a geler complètement. Je vous donne un autre exemple. Avec le vase. Pour le liquide, c'est pareil qu'avec le verre, ça ne change pas, mais ça ne s'arrête pas là. En même temps que le liquide ce gèle, les tiges des plantes qui y sont, on commençait a cristallisé, a fragilisé avant de geler complètement, de la tige jusqu'au pétale. Un autre exemple ? Très bien. Avec une bouteille d'eau cette fois-ci. Oui, j'aime la diversité. Donc, avec une bouteille d'eau, le liquide gèle de la même manière que dans le verre, ensuite, plus le gèle atteint le plastique de la bouteille, plus le plastique ce fragilise jusqu'à éclater et ne laisser qu'un bloque de glace. Voilà ce qui en est de la colère. Bien entendus, je peux le faire en étant calme, bien sûr, mais cela arrive quand je suis en colère et inconsciente de mes émotions alors je peux geler des choses sans m'en rendre vraiment compte. Ensuite, je ne gèle pas que l'eau, je m'en sers également, comme source. Les Pyrokinésistes ont comme source un briquet par exemple, moi je me sers de l'eau que je gèle et contrôle sous forme de glace. Lorsque je contrôle la glace, le bout de mes doigts deviennent geler presque glaciale. J'ai remarqué que j'avais un périmètre limité pour contrôler la glace, a une certaine distance, je ne peux plus contrôler la glace, même si on y trouve de l'eau, la distance est trop grande pour que je contrôle la glace... Je peux aussi geler certains objets, j'ai plus de facilité avec les objets froids, tel que le métal, le fer, le verre, le plastique aussi. Les matériaux avec lesquelles j'ai le plus de difficultés sont le bois, le bétons et les autres matériaux je ne sais pas puisque je ne les ai pas encore testé. Tous ces matériaux je peux les geler en faire de la glace, avec plus ou moins de difficultés. Il m'arrive aussi, seulement pour jouer, de poser mes doigts sur une vitre et de laisser le verre cristallisé, laissant apparaître du givre sur la vitre au niveau de mes doigts et se répandre sur le verre.

    En plus de contrôler la glace, je peux la créer. Et oui, crée la glace est quelque chose de vraiment très agréable. Enfin, pour moi. J'adore crée ou encore transformé des objets en glace. C'est très... rafraîchissant. Par exemple, j'adore l'hiver. Oui, c'est plutôt logique que j'aime l'hiver, mais bon. Alors, par exemple, en hiver, lorsqu'il y a des stalactites, je m'amuse a en crée d'autre sur les gouttières. L'hiver, le froid, la glace... c'est tout moi. La glace fait a présent parti a pars entière de ma vie, crée la glace c'est devenu ma force. En parlant de force. Pour créer la glace, j'ai besoin de prendre ma propre force et ma propre énergie pour la créer. Lorsque je ressens des fourmillements dans le bout des doigts, les mains, les bras cela montre que j'atteints mes limites et que je devrais m'arrêter. Je ne sais pas ce qui se passerait si j'allais au-delà de mes limites, je ne sais pas, je n'ai jamais essayé et je pense qu'il ne vaut mieux pas. La glace que je crée à une température égale a -50°C Je gère assez bien le fait de contrôler la glace sans être immunisée contre elle et le froid ardent que je crée. J'ai cette particularité au bout de mes doigts qui n'étaient pas du à mon pouvoir du contrôle et de la création de la glace. Il vient de moi. Ce qui fait que lorsqu'il fait froid, mes doigts sont plus froids, presque geler, aux fils des années j'ai fini par m'y faire, a cette particularité. Je sentais toujours le froid, comme les autres d'ailleurs, ce n'est pas parce que je le contrôle et le créer que je ne le crains pas pour autant. Je le crains comme un humain normalement constituais. Après, moi, j'adore contrôler et créer la glace à ma guise, même si cela peut s'avérer assez "rafraîchissant" j'aime ça.

    Je tiens à vous préciser que non seulement je peux cristalliser la végétation, mais aussi des êtres organiques, tel que les humains et les animaux. Mais, cela n'arrive que dans un excès de rage ou de profondes colères, sinon en temps normale, c'est-à-dire quand je suis calme, mes touché ne sont pas mortelle. Juste rafraîchissant. Mais, comme je vous disez, quand je suis en colère, il peut m'arrivé de ne pas contrôler mes émotions, comme avec les verres, la plante et l'eau que je vous ai expliquez tout à l'heure. Quand cela arrive avec un être organique tel que l'humain ou un animal, avec un touché assez persistant, on pourra voir apparaître sur sa peau ou sa fourrure, une fine couche de givre, l'être est toujours vivant, il est juste dans une sorte d’hypothermie. Mais moi, je ne m'en sortais pas en pleine forme, comme après avoir pris une énergie nouvelle, non, ce n'est pas ça. Lorsque je refroidie quelqu'un à une très basse température, mon corps lui-même se refroidie, si mon contact avec cette personne persiste, non seulement il peut en mourir, mais moi aussi. Ces touché ne sont pas sans risques. Mais, mes touché peuvent aller dans cet ordre là pour les effets : un engourdissement du corps, des engelures puis, la mort. C'est en partie pour cela aussi que je garde des gants et, encore plus quand je suis en colère. Il peut m'arriver de sombrer dans l'inconscience après un contact qui a duré trop longtemps, il peut en être de même pour ma "victime" mais rien n'a été vérifié après tout, personne ne réagit de la même manière.

    En temps normale, ce qui veut dire lorsque je suis calme, zen, je peux contrôler mon pouvoir sans trop de difficultés pendant environ 2h, au-delà je ressens de la fatigue et je dois m'arrêter. Mais quand je suis en colère, je ne contrôle plus très bien mon pouvoir, mais il est plus imprévisible pendant une bonne trentaine de minute je dirais.

    Si je devais un jour faire face à un autre Cryokinésiste, plus fort que moi, j'aurais certes des difficultés à contrôler ses attaques, ses jets de glace ou autres. Mais si cette autre Cryokinésiste, m'attaque, je pourrais contre-attaqué en lui lançant des jets de glace par-ci par là, le déstabilisé, le fatigué même, le forçait a utilisé son pouvoir mais, sans que cela mette ma vie en danger, cela va de soi (j'entends par là que je serrais capable de repousser mes limites, mais je ferais en sorte de ne pas avoir a le faire sur une longue durée, contre-attaqué un mutants qui contrôle et créer la glace comme moi serais difficile, mais pas impossible, je pourrais aussi bien me protéger derrière un bouclier de glace, le laissant se fatiguer puis je lui porterais le coup de grâce, mais je me vois mal tué quelqu'un).. Mais si un jour il m'arrivait de ne pas pouvoir contrer une attaque, en sachant que je serais à bout de force, mon temps et ma durée de création et d'utilisation serais à leurs terme, je m'écroulerais au sol, a bout de force, sans pouvoir contrer une autre attaque, je deviendrais alors vulnérable. Et c'est là, le point négatif de mon pouvoir. Lors d'un combat avec un autre Cryokinésiste je dois faire très attention, car si je force trop, je risque de me vidais de mon énergie celle qui me sert à créer ma glace et je deviendrais alors vulnérable à la vus de mon adversaire. Je ne pourrais plus me défendre, je serais sans défense, comme un nourrisson dans son berceau. Je peux ensuite sombrer dans l'inconscience, en espérant me réveiller. Adviendra ce qu'il adviendra de moi.

    J'ai un périmètre d'utilisation égale a 15m. Mon rayon d'utilisation, de maîtrise, de création et de contrôle s'étend a 15m au alentour.

    Je peux utiliser mon pouvoir quand je suis calme environ 2h peut-être moins, cela dépend si j'utilise beaucoup d'énergie ou pas. Mais en revanche, quand je suis en colère, ma durée d'utilisation diminue, moins d'une heure, selon l'intensité de mes créations des fois je peux aller que jusqu'à 30min.

    Mon temps de création, il peut varier selon ce que je crée. Par exemple, plus j'utilise de l'énergie, plus mes créations sont imposante et plus mon temps de création diminue. Par exemple, si je veux créer quelque chose de la taille d'un arbre de 3m50, ma durée de création diminue irrévocablement, après avoir créé cela, je dois attendre et me reposer avant de pouvoir crée à nouveau. La durée de création pour des objets de grandes tailles est de 30min environ. En ce qui concerne des créations plus petites, ma durée de création est plus large, presque 1h. Bien sûr je ne dépasse pas encore les 1h, mais j'aimerais bien, j'y travail en tout cas...

    Ensuite, mes jets de glace ressemble à des jets d'eau a pleine puissante, mais en glace poudreuse qui se durcie lorsqu'elle touche sa cible.


  • Niveaux de maitrise : Je maitrise assez bien mes pouvoirs je dois le reconnaitre. Même si j'ai quelque difficulté dans certaine situation. Par exemple, lorsqu'on me met en colère, je sers les poings en plantant mes ongles dans mes mains, en fixant mon interlocuteur ou adversaire, sans le faire exprès, les liquides autour de moi ce gèle petit a petit, de seconde en seconde. Si les liquides se trouvais dans des récipients en verre, ceux-ci finissais par éclater en mille morceaux. Cela arrive plus avec la colère, la jalousie, la rancoeur. Après, d'autres émotions et sentiment négatif comme la tristesse peuvent me déstabiliser. En revanche, avec les émotions et sentiment tel que l'amour, la joie, le bonheur, font augmenter quelque peu ma puissance, de pas beaucoup bien sûr, mais c'est toujours ça...

  • Lien entre les Pouvoirs: Le fait de créer et de contrôler la glace au quotidien fait que tout m'est devenu beaucoup plus familier. Cela me parait tout à fait naturel lorsque j'utilise mon pouvoir sur la glace. Cela me parait tout naturel et "normal" comme le bout de mes doigts geler. C'est normal, pour moi, la création de la glace fait partie de moi...



Description Physique :


  • Apparence : j Je suis une jeune femme, assez grande, 1m72 pour 50kg. J'ai hérité, tout comme ma soeur, des cheveux bruns de notre mère. Ils sont naturellement ondulés, mais comme ma soeur, cela m'arrive de les lisser. Ils descendent en cascade libre le long de mes épaules et s'arrêtant au milieu de mon dos. Mon beau visage, qui ressemble traits pour traits à celui de ma soeur jumelle Eleanora, des traits fins issus de nos origines italienne. Des lèvres douces et pulpeuses, un petit nez, de belle petite joues. Un regard qui nous venait de notre père, des yeux bleus/gris encadrer de grand cils noir. J'ai pris l'habitude de souligner mes yeux d'un trait de crayon noir ainsi que du mascara, il m'arrive aussi de mettre du fard a paupière, cela dépend de mes envies. Tout comme il m'arrive de mettre du rouge, cela dépend des occasions et de mes envies. Ma peau d'ivoire du a notre ascendance italienne. Eleana et moi avions hérité ce trait de notre papa. Notre marche assurée, que l'on qualifiait souvent de "féline" léguer par notre mère, Bianca, alors que nous étions encore bien jeunes, il me semble que nous devions avoir 8ans à l'époque. Du haut de mes 1m72, je suis une jeune femme plutôt mince, avec un corps souple et bien proportionné. Une poitrine généreuse que j'aime bien mètre en valeur quand l'envie me prenais. Ma soeur et moi avions hérité notre belle silhouette de notre mère. Je mets souvent des jeans slims, même si je peux mettre des jupes, des shorts ou encore des robes, le jeans reste ce que je mets le plus souvent. Ensuite, j'aime bien mettre des vêtements qui épouse mon corps, qui avantagent mes atouts et ma poitrine. J'aime bien mettre des décolletés, mais tout cela ne m'empêche pas de mettre un sweat-shirt ou un pull.

  • Signes Particuliers : J'ai une cicatrice, sur le côté du ventre. Une mauvaise histoire. C'est du passé. Mais elle me rappelle souvent que les gens sont vraiment stupides et sans cervelle. Cette cicatrice vient d'un règlement de compte, dans lequel, ma soeur et moi, nous sommes trouvés par erreur. Résultat, nous avons toutes les deux étaient blessées. Nous n'avions rien fait et c'était nous qui avions étaient blessées. Comme quoi je vous dis que les gens sont stupides.



Caractère :

  • Mental : Je suis très protectrice, surtout envers ma jumelle Eleanora. Je la protège comme une mère envers ses nouveaux nés. Je suis l’aîné, je suis responsable. Je l'ai toujours été, depuis toute petite envers ma soeur. Mais je suis méfiante et froide envers les autres. Tout le monde excepté ma jumelle. Il m'arrive d'être gentille, enfin, avec ma soeur, je le suis tout le temps, ou presque. Etre gentille avec les autres personnes étaient rare, mais pas impossible. Je suis souvent calme, surtout quand je dessine ou que je chantonne pour faire passer le temps, a la recherche d'une occupation. Mais, je peux être aussi tout le contraire, mais c'est rare, mes crises de colère son rare, mais puissante. J'accorde ma confiance assez difficilement, je suis méfiante, froide et distante avec les autres qui ne me semblaient pas être une bonne fréquentation ou que je n'aimais pas. Mon caractère est assez difficile a cerné, mais il est aussi un poings très négatif en ce qui concerne mes pouvoirs, car, lorsque je suis dans mes crises de colère tout devient incontrôlable, j'ai besoin de m'isoler, d'être seul, pour dessiner, me calmer, chanter. Le chant et le dessin avait le pouvoir de me calmer. Parfois, la vraie magie ne ce cache pas en nous, mais les choses qui nous font du bien, sont parfois plus magiques, que la vraie magie...
    Il faut savoir aussi que je fais passer les autres avant moi. Je vous explique. Je vais plus faire attention à ce que ma soeur soit heureuse avant moi, je m'occupe de ma soeur en premier, elle est prioritaire, mes besoins personnels viennent après. Par contre, je suis sérieuse, responsable, protectrice, mais il y a quand même des moments où je me laisse aller et rigole un bon coup ! Ça fait du bien de rigoler.

    Je trouve le bureau des affaires mutantes assez intéressante, même si à mon gout, les humains sont toujours aussi retissant a notre existence. Ils ne sont pas d'accord que nous aillions notre place dans la sociéter. Mais ce que j'en dit moi, c'est que nous sommes des êtres vivants, tout comme eux, je ne vois pas pourquoi nous ne pouvons pas avoir notre place. C'est en partie pour ça que je n'aime pas vraiment les humains, mais je ne les détestes pas tellement enfin, pas tous, car notre mère est humaine et les détestés cela veut dire que j'inclus notre mètre avec, même si elle a commis des erreurs je ne là déteste pas. Les idéologies de la confrérie sont intéressantes, ils défendent notre cause, notre existence, nos droits, face au humains et leurs lois qui ne veut pas de nous. Je suis d'accord avec leurs idée, même si je les trouve un peu trop radical ou brutal. Après... L'institut, l'endroit où ma soeur et moi avons était recueilli et où nous avons appris a contrôler, maîtriser nos pouvoirs capricieux. J'aime l'institut, je sens que j'ai ma place parmi les autres étudiant, dans ce manoir, parmi eux. Mais il y a des mutants qui préfèrent rester libre de leurs choix en ne rejoignant aucun camp, ni la confrérie, ni l'institut. Ma fois, s'ils ne veulent pas rejoindre un camp, libre a eux de choisir, au fond, ils font ce qu'ils veulent. Pour moi, ma mutation est quelque chose qui fait qui me différencie des autres, cela n'est pas une mauvaise chose, au contraire, j'aime ça et puis, moi et ma soeur on a toujours était considérer comme "différente" au moins là on l'est vraiment. Mais je ne suis pas réticente envers ma mutation. Notre mutation c'est comme le début d'une nouvelle vie qui commence et qui s'ouvre à nous.



Histoire :

  • Talents Particuliers : On m'a souvent dit que j'étais une sorte d'artiste. J'avais un talent pour le dessin et le chant. Je pouvais dessiner tout ce que je voyais, je m'installais bien confortablement avec mon cahier de croquis, mon crayon et ma gomme et j'étais partie dans un autre monde. Lorsque je dessine, il était formellement interdit de me déranger, sous peine de recevoir une mauvaise réponse de ma pars sans vraiment le vouloir. Ensuite, en ce qui concerne le chant, j'ai toujours aimé chanter, mais jamais en public, je chantonnais dans ma chambre, seul dans mon lit pour faire passer le temps. Ou bien, auprès de ma soeur, lui chantant des berceuses pour qu'elle s'endorme après avoir fait un horrible cauchemar. Seul ma soeur sait que je chante, car il n'y avait qu'à elle que je chantais des chansons. Il m'arrivait aussi d'écrire, mais pas aussi souvent que le dessin et le chant. Donc, oui, on peut dire que je suis une artiste. Une artiste, rafraîchissante....

  • Possessions : Je ne possède pas grand-choses, mise a pars mes vêtements qui tenaient dans un sac. Je possédais aussi un album photo commun avec ma soeur, un album photo où on pouvait voir notre père et nous deux, lorsqu'il nous portait dans ses bras forts, nous portant chacune sur un bras. Il était fort, beau, musclé, courageux.... C'était notre père. Notre père nous avait offert, à ma soeur et à moi, le jour de nos neuf ans, un pendentif en forme de coeur. Tout deux identiques. Mais unique. Les coeurs étaient en cristal bleu électrique qui dégradait sur un joli bleu de givre. Le coeur, était maintenu par un ovale en son sommet, au creux de cette ovale se trouver mon initial un " R " en argent. Je possédais un carnet de croquis, dans lequel se trouver tous mes dessins, on pouvait aussi y trouver des feuilles volantes que j'avais glissés dans mon carnet et sur lesquelles j'avais dessiné des paysages, des animaux, des objets, ce qui pouvait m’intéresser et qui pouvait être intéressant à dessiner...
    Je possède également une paire de gants en cuir noir, qui couvre tout mes avant-bras et qui s'arrête sous mon coude, sur le dos de la main du gant de droite on peut y trouver l'initial de mon alias, un " i " brodée aux fils d'argent.
    Je possède aussi une guitare acoustique que ma mère m'avait offert. A l'époque je devais être âgée de 11 ou 12 ans. Lorsque je chante, je compose des mélodies avec ma guitare, c'est reposant et mélodieux...

  • Biographie :

    Mes souvenirs d'avant mes deux ans restent et serons toujours très flous. Je me souviens que l'on a vécu en Italie, jusqu'à l'âge de nos deux ans, à ma jumelle et moi. J'avais une grand-mère qui habitait tout près de chez nous, si je me souviens bien, elle s'appelait, Annabella. Oui c'est ça, Annabella. Elle nous faisait souvent des gâteaux, l'après-midi lorsque nous venions chez elle. Ma soeur et moi l'adorions. Notre père était militaire dans l'armée italienne.

    Et puis, un beau jour, mon père est rentré et je l'ai entendus dire a notre mère si elle était d'accord de faire notre vie ailleurs. Le mot, " ailleurs " a l'époque, ne voulait pas dire grand-chose pour moi, je n'étais qu'une petite fille qui marchait à peine. Mais quand j'ai compris que nous allions quitter l'Italie, mon pays natale, je n'ai bien évidemment rien pu faire, mais cela ne me plaisait pas. J'allais devoir dire adieu a notre grand-mère qu'Eleanora et moi adorions plus que tout.

    Je suis une jeune fille assez spéciale je trouve, car j'ai le bout des doigts froids, ma grand-mère me disais souvent " main froide, coeur chaud" j'aimais bien lorsque ma grand-mère me disais ça, cela me faisait moins bizarre d'avoir le bout des doigts froids. Et oui, j'étais la seul a avoir le bout des doigts froid, le pire c'était en hiver, ils étaient presque glacés... Et je n'ai jamais aimé mettre des gants, je sais pas trop pourquoi, j'aimais pas trop ça...

    Nous voilà en Amérique, à San Francisco. Nous habitions une belle maison, notre père c'était engagé dans l'armé de terre américaine. Notre mère, avait trouvé un poste d'infirmière a l'hôpital de San Francisco. Ma jumelle et moi, dans notre nouvelle école, avec de nouveau enfant, une nouvelle langue à apprendre et à savoir parler. Nous avions du mal avec cette nouvelle langue, elle était compliquée. Tous les autres enfants nous regarder d'un mauvais oeil, nous étions rejetés, différente, nous n'étions pas de la même nationalité. A cette époque, ma soeur et moi nous étions rapprochés de plus en plus l'une de l'autre, nous étions toujours dans notre coin a l'écart des autres gamins, mais au moins, nous étions ensembles. On ce serais les coudes, on n'était solidaire, solitaire. Depuis cette époque, nous étions devenues froide et distante envers les autres. La maternelle a été un moment marquant dans notre vie.

    Notre père c'était engagé dans l'armé de terre américaine, il voyageait beaucoup, on le voyait qu'un mois par an.
    Je me souviens, de deux choses que notre grand-mère Annabella nous disait souvent. " Les fenêtres sont les miroirs de l'extérieur comme les yeux sont les miroirs de l'âme " " N'oubliez jamais qui vous êtes " Je n'avais jamais vraiment compris l'enjeu de ses paroles, mais lorsque j'étais triste ou quoi, je pensais à elle, à sa voix, ses paroles et après j'allais mieux, ses paroles, elle nous les disais rien qu'à nous, à ma jumelle et à moi, nos parents n'on jamais rien sus.

    Les années passèrent, nous avons continué à apprendre notre anglais a le perfectionné. Arriver en primaire, on parlait déjà un peu mieux, mais ce n'était pas encore ça. Nous étions toujours toutes les deux dans notre coin, essayant de passer inaperçus à la vu des autres américains.

    Un soir, je me souviens très bien, nous étions en décembre, il faisait froid, très froid. Notre mère avait préparé un bon repas, un repas pour quatre, notre père allait rentrer à la maison. Ma soeur et moi étions devant la fenêtre qui donnait sur l'allée, où notre père arrivé, nous étions toujours là, quelques heures avant son arrivée, poster devant cette fenêtre, les mains sur le rebord, dresser sur la pointe des pieds, le regard porter vers l'extérieur, sur l'allée, la route, les voitures qui passaient en espérant que la prochaine serait celle de notre père. Les secondes, les minutes, les heures s'écoulèrent sans que la voiture de notre père s'arrêta dans l'allée.

    Dans nos petits peignoir polaire qui nous tenait chaud, face au froid de l'extérieur, nous restions à la fenêtre, dans la même position, sans bouger le moindre doigts, sans détourner le regard une seule seconde. Nous ressemblions a deux statuts devant cette fenêtre, deux statuts de deux fillettes, attendant leur père en ne comprenant pas pourquoi il n'était toujours pas là...

    Nous sommes restés comme cela une semaine, sans jamais voir notre père arriver. Un jour, notre mère reçus un étrange papier jaune, elle l'avait lus à une vitesse folle, en voyant ses yeux défiler sur le papier, ce remplir de larme de seconde en seconde. Puis, sans rien comprendre, elle a laissé tomber le papier par terre et est monté dans sa chambre en sanglot. J'avais pus l'entendre courir dans le couloir pour rejoindre sa chambre et s'y enfermer. J'avais quitté la fenêtre pour lire ce papier jaune étrange. Je l'ai ramassé, ma soeur m'avait suivis, j'étais face à elle, le papier jaune dresser devant moi. Je m'était mise a le lire. Mes yeux c'était remplir de larmes, tout comme ceux de ma mère. Mais je n'allais pas prendre la fuite, j'ai donc pliée le papier et l'ai mis dans l'une des poches de mon peignoir, ne voulant pas qu'elle tombe dessus. Je venais d'apprendre que notre père était mort. Mort ! Vous vous rendez-compte ? Nous n'avions plus de père...
    Ne voulant pas voir ma soeur souffrir autant que moi et ma mère, je lui avais racontée que notre père était porté disparus et qu'ils ne savaient pas quand est-ce qu'ils le retrouveraient et ils avaient jugé bon de nous prévenir. Lorsque j'appris la mort de notre père nous étions âgés de 9 ans.

    Depuis ce soir-là, notre mère était devenue très bizarre. Déjà, elle restait souvent enfermé dans sa chambre et lorsqu'elle rentrait du travail, elle avait l'air, ailleurs, absente. A l'époque nous avions 11 ans et il ne m'avait pas fallut longtemps a découvrir que ma mère ce drogué, surement des médicaments trouver à l'hôpital. J'avais appris qu'elle s'était fait viré à cause de ça. A présent sans emplois, elle se laissait encore plus aller.

    Une fois, j'étais aller voir ma soeur en lui demandant si elle allait bien, celle-ci m'avait répondus que oui. Je lui avais demander aussi comment elle vivait la disparition de notre père ainsi que l'état "fébrile" de notre mère. Elle m'avait répondus qu'elle savait que leurs père était porté disparus et qu'elle comprenais la réaction de leurs mère. A l'époque, j'ai trouvais ma soeur bien mature pour son âge. Elle savait que notre père était porté disparu et elle comprenais l'état de notre mère. Pas besoin de s’étaler sur le sujet. Néanmoins, notre mère fait le nécessaire pour nous. Certes, elle n'est plus très exactement la mère belle et vive qu'elle a été autre fois, mais, elle reste notre mère. Elle nous commande à manger, des fois ce sont des pizzas, d'autres fois du chinois, du mexicain et ainsi de suite. Elle essaye a mainte reprise de nous parler, mais, ce ne sont que des bref dialogue que nous échangeons à chaque fois. Elle nous chouchoute, pour nous assurait que tout ira bien. Mais, moi, je sais tout comme elle que ça ne va pas. Elle fait cela en partie pour Eleanora, qui n'est pas encore au courant de l'affreuse nouvelle. Elle se souciait beaucoup de nous, mais à mon gout, toujours pas assez d'elle-même.

    Un soir, nous étions à table, nous trois, ma mère avait de grosses cernes sous les yeux, une peau très pâle, des cheveux salles, bref, elle ne prenait plus la peine de prendre soin d'elle. Ce soir-là, j'ai explosé, je me suis brusquement levé de table, ma mère également sous l'effet de surprise. Je lui hurlais qu'elle était une drogué, même pas capable de garder un emploi, même pas capable de s'occuper de ses deux filles, même pas capable de surmonter la mort tragique de leur père. J'en avais assez, je l'ai poussé, quelque chose d'étrange est arrivé au bout de mes doigts, je n'y fis pas attention. Ma mère somnolait sur place. Je la pris par les épaules et me mis a la secouer avec force tout en lui hurlant ce que je lui avait dit quelque seconde plus tôt. Je là sentis se figer sous mes doigts, mais je n'y fis pas attention non plus, pensant qu'elle était tout simplement surprise par ma brusque crise de colère. Lorsque je décidais de la lâcher enfin, elle s'écroula sur le sol, je n'avais pas compris ce qui lui arrivait à l'époque. Je ne savais pas. Ma soeur l'aida a se relever, je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Apeurée par cette scène, je suis sortie, j'ai laissé ma soeur aidée notre mère. Je suis sortie dehors dans le jardin, je m'étais assise dans l'herbe, les jambes ramener vers ma poitrine. Des larmes avaient commencé à couler le long de mes joues. J'avais besoin de prendre l'air, de m'isoler. Mais bon sang que m'arrivait-il ?! Je ne comprenais rien à ce qui m'arrivait. Je me suis levé pour faire les cent pas dans notre jardin, dans la nuit et le froid. Le bout de mes doigts était froid, je tentais de les réchauffer en les mettant dans les poches de mon jean, en vain, ils restaient froid.

    Plusieurs heures plus tard, je suis finalement rentré chez moi, en montant a l'étage j'ai jeté un coup d'oeil dans la chambre de notre mère et j'avais pu voir que celle-ci dormais a point fermé. Je suis ensuite allé m'enferme dans ma chambre et me suis allongée sur mon lit. Quelques minutes plus tard, ma soeur vint me rejoindre dans mon lit et me pris dans ses bras. J'avais resserré son étreinte et lui avais alors avoué toute la vérité, tout ce qu'elle ne savait pas, tout ce que je lui avais caché. Je lui avais avoué que notre père n'était pas porté disparus, mais qu'il était décédé. Je lui avais ensuite avoué pour notre mère, qu'elle se droguait sur son lieu de travail et qu'elle avait perdu son emploi à cause de ça. Je lui avais aussi parlé de ce qui s'était passé plus tôt dans la soirée a table, avec maman, je n'avais rien compris, je lui avais avoué que j'avais peur, que je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Je lui avais dit ce que j'avais ressentis lorsque je l'avais touché, cette sensation de froid. Mais une fois toutes ces révélations faite, j'avais ajouté aussi que si je lui avait mentis c'était pour la protéger.

    Un mois plus tard. Je m'en souviens encore comme si c'était hier. Ma soeur, ma mère et moi, portions des robes aussi noirs que les ténèbres, mon coeur serait dans ma poitrine, les yeux qui me piquaient, les joues mouillés, il faisait froid. Nous étions un mardi, je m'en souviens très bien. Ce mardi-là, c'était l'enterrement de notre père. Depuis le temps, notre mère c'était un peu plus endurcie, ma soeur et moi, devions vivre sans père. Je me souviens de ce matin là, nous étions respectivement dans nos chambres, hésitant encore sur nos tenus, en se demandant quelle robe papa nous aurait conseillé, quelle robe il aurait préférer. Mais il n'était plus là pour nous conseiller, plus là pour nous protéger, plus là pour nous prendre dans ses bras, plus là pour nous câliner le soir quand on fait des cauchemars, plus là pour nous rassurait quand on avait peur qu'un monstre ce cache sous le lit. Nous devions faire avec et voir la vérité en face, même si elle était dur. Après avoir choisi ma robe, une robe noire, courte, arrivant au-dessus du genou, avec un col arrondie. Oui, je me souviens encore de ce que j'avais ressenti en mettant cette robe, le doux touché de ce tissu qui frôler et épousé ma peau pour la recouvrir. Des petites ballerines noirs, j'avais décidé de laisser mes cheveux détaché ce jour là, en pensant que mes longs cheveux châtains cacheraient mes larmes si je penchais un peu la tête. Oui, mes cheveux longs était parfait en cet instant, avais-je penser. J'étais allée rejoindre ma soeur et ma mère, toutes les deux vêtus de noirs. Ma soeur avait choisi une robe noire similaire à la mienne, tendis que notre mère avait préférait mettre un tailleur tout en noir, elle avait attaché ses cheveux en un chignon bien discipliné, un voile noir en résille qui tombait devant ses yeux. Nous avions pris la voiture. J'étais monté à l'arrière avec ma soeur, je fixais le siège passager vide, en pensant qu'il le resterait et ce pour toujours, vide. Notre mère nous conduisis sur les lieux de l'enterrement, là-bas se trouvais des collègues de notre mère, mais aussi de notre père, des militaires, dans leurs uniforme. Ils tenaient tous à nous dire bonjour et à nous adressaient leurs plus sincère condoléances. Je les croyais quand ils disaient tous cela, après tout, ils avaient plus vus notre père que nous... Je les remerciais tous, d'un sourire forcé suivis d'un hochement de tête. Nous avancions en tête du cortège, juste derrière le cercueil. Notre mère devant nous, tenais une rose blanche entre les mains. Nous étions juste derrière elle, ma soeur et moi, nous nous tenions la main et, de notre main libre, nous tenions une rose blanche, identique à celle de notre mère. Le prêtre récitât des adieux a notre père et que dieu puisse accueillir son âme parmi les anges. Oui, un ange, j'étais sûr qu'il les avait rejoint. Je n'écoutais que brièvement son discours, mes pensées était toutes tournées vers mon père, mon regard, vers son cercueil. Lorsque le prêtre eut finit enfin son discours, je regardais ma mère et m'aperçus qu'elle pleurait, a chaude larmes. Je lui avait pris la main en lui souriant, elle tourna la tête vers moi et me rendis mon sourire. Le prêtre nous autorisa enfin à déposer nos roses sur le cercueil avant qu'ils ne le descendent dans le sol. Après ça, nous avons regardé le corps de notre père, descendre a six pieds sous terre, au milieu de ces inconnus. Mon père était un brave homme, grand, courageux, loyale et un père formidable. Il est mort de façon héroïque. Notre père est mort au combat, chose qui arrive à plusieurs soldats au cours de leurs missions. Et oui, ce jour-là, c'était l'enterrement de notre père, nous avions les larmes de notre corps et les larmes du ciel. A croire que nous n'étions pas les seules à pleurer l'âme de notre père. Oui, certainement. Notre père était quelqu'un de bien. J'emporte avec moi, des souvenirs heureux, bien qu'ils étaient cours, ils étaient exceptionnels. Notre père, il n'en existe pas deux comme lui. Que dieu bénisse son âme et que les âmes lui ouvrent la porte de l'autre monde. Après l'enterrement, une sorte de repas a eu lieu pour l'occasion, plusieurs amis de notre mère étaient là et là soutenait en lui disant qu'elle ne devait pas ce laissé abattre ou encore, qu'elle ne devait pas se laissait accablé par les évènements. Même qu'ils se trouvaient dans une pièce à côté, ils parlaient assez fort pour que ma soeur et moi, qui étions à l’écart, les entendes. Pas mal de gens nous on offert des gâteaux, des cookies, des lettres d'encouragement, de soutien et tout le blabla. Avec tout ce petit monde, nous sommes rentré que dans la soirée, nous étions crevés une fois arrivé chez nous. Nous n'avions plus qu'une seule et unique idée en tête : dormir.

    Quelques jours plus tard, en faisant du rangement dans le buffet du salon, je suis tombé sur une étrange pille d'enveloppe. Je les ai ouvertes et ai découverte des pilles de dettes impayée. Mon père avait des dettes et nous n'étions pas au courant, je doute que ma mère le soit. J'avais trouvé cela étrange tout de même, notre père, avec des dettes jusqu'au coup, qui les avait cachés à nous. Je ne savais pas trop d'où venaient ces dettes ni pourquoi. Ma priorité était d'assurer une bonne vie à ma soeur et ces dettes étaient un problème, nous devions les régler...


    J'en avais parlé à ma soeur, nous en avions longuement discuté et nous étions tombé d'accord : nous avions décidés de nous trouver de petits boulots pour essayer de payer ces dettes qui allaient bientôt nous engloutir.

    Eleanora sembler m'en vouloir que j'ai ce " truc " et pas elle. Elle m'éviter. Nous étions en froid l'une envers l'autre. Je ne pouvais pas trop lui en vouloir en même temps, si j'avais été à sa place, je crois que j'aurais pensé la même chose. Mais très franchement, j'espérais que ce " truc " aller disparaître vite, je n'aime pas être en froid avec ma jumelle.
    Nous sommes restés distante l'une envers l'autre durant plusieurs mois. Je voyais bien qu'elle était jalouse de moi, mais je n'y pouvais rien, si j'avais pu je le lui aurais donné, je n'aime pas quand ma soeur me fait la tête ou encore quand elle est jalouse de moi.
    Avant qu'elle ne vienne me parler de ce qu'elle avait ressenti lorsqu'un garçon l'avait touché, l'empêchant de partir, il avait ressenti comme une brûlure, m'avait-elle dit. Je l'avais prise dans mes bras, ainsi mon " truc " n'allais pas disparaître, mais au moins nous en avions un toutes les deux...

    Nous avons eu notre premier job a 16 ans, l'âge l'égal pour un premier emploi. C'était un modeste job de serveuse dans un bar. Nous étions forcés de porter des tenus, obligé par le gérant. Une petite jupe avec un chemiser, un tablier et des talons. Nous paressions plus grandes c'est sûr, mais nous devions nous concentrer sur notre travail, nous avions besoin de cet argent.

    Un jour, j'étais derrière le comptoir, en train de nettoyer un verre. Ma soeur s'occuper du service. Je là surveiller du coin de l'oeil et puis, quand je la vit s'asseoir sur les genoux d'un garçon et que celui-ci ne ce gener surtout pas pour la tripoter, j'ai manqué de briser le verre entre mes mains. Je l'avais posé et avait dit à mon collège que je revenais. J'étais allé voir ma soeur, fou de rage, je les prise par le bras en la faisant descendre des jambes de ce mecs, je l'ai ensuite conduite dehors en passant par la porte de derrière. Je lui ai demandé des explications. Nous nous sommes ensuite disputé. Quelque seconde plus tard, le mec est arrivé par la même porte par laquelle nous étions passés. Il était en colère que j'ai enlevé ma soeur de ses jambes. Je l'avais vu préparer son poing, près a me frappé. Mais au moment où sont poing partit, ma soeur c'était mis devant moi au dernier moment et c'était pris le poing à ma place en s'écroulant par la suite. Il avait pris la fuite, j'avais voulu le poursuivre, mais Eleanora m'avait dit dans un murmure de rester là, que c'était pas la peine. Elle avait raison. Je m'étais accroupis auprès d'elle. Quelques jours plus tard, nous étions virés.

    L'hématome de ma soeur avait presque disparu depuis.

    Nous avions a présent toutes les deux quelque chose de spécial. Des pouvoirs. Ma soeur connaissais quelqu'un qui lui avait gentiment passé les clefs d'une ancienne usine me semblait-il. Ce que je trouvais drôle c'est que nos pouvoir étaient opposés, mais complémentaire. Eleana c'était le feu prouvant son imprévisibilité et sa force de caractère. Moi, c'était la glace, prouvant ma distance et la froideur que m'inspirais les autres. C'est dans cette usine que nous avons appris à maîtriser nos pouvoir. Parfois, pour taquiner ma soeur, j'envoyais un jet de glace sur ses flammes pour les éteindre. A chaque fois j'étais plié de rire en voyant sa tête agacé. J'adorais m'entraîner avec ma soeur. J'adorais manipuler la glace à ma guise, mais j'avais alors remarqué que certaines fase de mon pouvoir réagissait selon mes émotions. Je devais alors être d'autant plus vigilante, mais étant donné que je suis plus d'un naturel calme et zen tout aller bien...

    A l'époque, j'étais dans le salon, assise sur le rebord de la fenêtre, mon cahier de croquis sur les genoux en train de dessiner. Ma soeur était rentrée en disant qu'elle avait une bonne nouvelle. D'habitude je déteste qu'on me dérange lorsque je dessine, mais j'étais toujours à l'écoute de ma soeur. Je m'étais arrêté de dessiner pour écouter ce qu'elle avait a me dire. Elle m'appris qu'elle avait trouvé un travail de serveuse dans un restaurant. Je lui avais dit comment elle avait trouvé ce job. Elle m'avait répondus en rougissant que son copain connaissait le gérant. Je ne savais pas que ma soeur avait un copain.

    Quelques mois plus tard nous étions à nouveau vêtus d'un uniforme, semblable au précédent. Nous travaillons toujours en tant que serveuse et j'avais pu croiser le copain de ma soeur, mais il n'était pas très sympa à mon gout.

    Un jour, j'étais en train de faire mon service habituelle. Une fois mes commandes servis, je cherchais ma soeur du regard, demander à un collège, mais personne ne l'avait vu. Bizarre, ce n'est pas du tout son genre de disparaître comme cela. Je commence alors a m'inquiétais de plus en plus et j'en parle au gérant, il me dit qu'il ne fallait pas s'inquiétait, qu'elle était surement derrière en train de fumer. Sauf que ma soeur ne fumait pas, ou du moins pas à ma connaissance, mais non... Pas possible. Je là chercher nerveusement en me demandant où elle était et puis je là voit sortir, les boutons de son chemiser sont défait, sa coiffure défaite. Elle coure dans mes bras, je la prend et le serre contre moi en l'amenant dehors, hors de la vu des autres. Elle m'expliqua alors ce qui s'était passé, elle m'avait avoué qu'elle sortait avec son copain, uniquement pour le boulot et qu'il avait voulus le faire avec elle, mais elle avait refusé. J'avais consolé ma soeur du mieux que je pouvais. En revenant dans le restaurant, j'avais vu son copain près du comptoir, ainsi que le gérant. Ils nous regardaient comme si nous avions fait quelque chose de mal. Le gérant nous appris que nous étions virés, choqué, je lui avais alors demandé pourquoi, il nous avait répondus que quelqu'un lui avait appris que nous volions de l'argent dans les caisses derrière sont dos. Je n'arrivais pas à croire ce que j'avais entendus. J'avais essayé de le convaincre que c'était faux, que nous n'avions jamais rien volé de notre vie. Mais ils ne voulaient rien savoir. C'est ainsi qu'ils nous on misent dehors, en tant que voleuse. La nuit était tombée, nous étions en hiver, nous n'avions pas de manteau, nous avions froid. Coller l'une contre l'autre pour nous tenir chaud contre le froid et la neige qui commençait à tombé, nous venions de nous faire virer, encore...

    Nous marchions ainsi dans les rus de San Francisco, sans but précis. Puis, un homme en fauteuil roulant nous salua et nous proposa à prendre un café. Je lui avais sourie en m'excusant que nous n'avions pas d'argent pour nous payer un café. Il nous avaient alors dit que ce n'était pas grave, que c'était offert. J'avais lancée un regard à ma soeur, un peu de chaleur nous ferais du bien. Nous avions accepté. Nous l'avons suivis dans un café. Il a commandé trois cafés. Pendant que l'on préparait notre commande, il nous parla d'un institut, il nous avoua également que nous étions des mutantes. Nous avions du mal a le croire. Lorsque je l'entendis parler, sans que ses lèvres ne bouge, j'en rester sans voix. Nous étions resté silencieuses ne sachant pas quoi dire, nous étions choqués, surprise, apeurée. Puis, notre commande arriva, j'avais mis mes mains autour de la tasse pour réchauffer mes doigts, même si je savais que c'était inutile, puisqu'ils étaient toujours froid quoi que je fasse. Il avait attendu que le serveur parte pour continuer. Il continua en disant qu'on devait le suivre à l'institut, là-bas nous pourrions contrôler nos pouvoirs, nous avait-il dit. Nous ne savions pas trop quoi dire, mais s'il nous invitait à venir dans l'institut, c'est qu'il disait forcément la vérité.

    Alors, comme ça, nous étions mutantes. Je lui avais demandé si nous pouvions nous donner rendez-vous au même café vers 15h. Il avait accepté. Cela allait nous permettre de parler de cette situation, ce que nous venions d'apprendre. Je savais que les mutants existais, mais je n'aurais jamais douté que j'en étais une. Cela faisait encore bizarre, mais au fond, cela ne me paraissait pas complètement fou. Après tout des mutants c'est quoi ? Des personnes comme vous et moi avec des capacités hors normes. Au fond, le mot mutants qui m'était maintenant destiné pour me qualifier de me paraissait pas aussi saugrenus.

    En chemin pour rentrer chez nous, ma jumelle et moi avions beaucoup parlé. Nous savions que nous n'étions pas les seules, c'était certain, le professeur Xavier nous le prouvais. Il était mutant tout comme nous. Quand j'avais du temps, je lisais des livres de science-fiction. Le professeur Xavier nous à prouver qu'il était télépathe, je me demande s'il a d'autres pouvoirs...

    Nous savions qu'il y avait un bureau des affaires mutantes monté au sein même du gouvernement. A l'école, nous en entendions souvent parler, sans vraiment nous en intéressait pour autant. En rentrant chez nous, j'avais attrapé le téléphone pour appeler quelqu'un. Notre oncle Cristian, nous refusions de laisser notre mère seule et encore moins dans l'état dans lequel elle se trouve. Notre oncle était mécano et avait déménagé en même temps que toute la famille en Amérique. Cristan était le frère de notre mère, nous nous entendions très bien avec notre oncle, parfois, on se disait qu'il ressemblait a notre père...
    Quand son frère vint chez nous, je lui exposais toute la situation, il m'écouta avec attention et sérieux, comme il l'avait toujours fait et c'est ce que j'aimais bien chez lui. Après avoir fini de tout lui expliquer, il n'hésita pas et nous assura qu'il prendra bien soin de sa soeur et qu'il fera attention a elle. Il nous souhaita bonne chance et nous dit qu'il était fière de nous. Il était fière de nous. Cela me réchauffa le coeur. D'une certaine manière j'avais imaginé, pendant quelque seconde, que ce soit mon père à sa place et que ces mots sorte de sa bouche. Mais au fond, mon oncle, pour moi était comme mon père... D'une certaine façon bien sûr.


    Le lendemain, nous avions préparé nos valises en peu de temps, nous n'avions pas beaucoup d'affaire. Bien qu'un peu nerveuse, nous avons fait nos adieux et sommes partis au rendez-vous. D'une main je tenais ma valise qui tenait mes affaires et dans mon dos se trouvait ma guitare acoustique dans sa housse de protection, la sangle en travers sur ma poitrine. Ma soeur et moi n'avons jamais regretté notre décision. Nous avions fait le bon choix, nous serions plus a notre place là-bas et puis, si nous possédions des pouvoirs, ne pas apprendre a les contrôler deviendrais un danger pour les autres et pour nous-mêmes. L'année qui passa nous permis à ma soeur et à moi, d'apprendre à maîtriser nos pouvoirs et à nous habituer dans le monde dans lequel nous allions vivre. Même s'il nous reste encore pas mal de choses à apprendre... Mais après tout... On apprend toujours quelque chose, que l'on soit apprentis, élèves, professeur. L'enseignement ne s'arrête pas, on n'as toujours quelque chose à apprendre...






Avatar : Victoria Justice
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [o]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [o]
Si oui, Qui ? : écrire ici
Pseudo : Apeller moi Rosa.
Votre Age : 16 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : Ma jumelle là trouver et cela m'a intéresser.

mot magique : [Vu par Léno] Lénore

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Dernière édition par Rosalinda Calderini le Mer 27 Fév - 16:28, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Jeu 17 Jan - 21:24

Bienvenue à toi amie glaciale.
Ça va me faire une concurrente.

Mais je suis le maitre du froid !!! Mwahahahahah !!

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Jeu 17 Jan - 22:31

Merci Surion pour cette accueil ^^

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 25 Jan - 23:35

~Petit up pour vous signaler que ma présentation est terminé~
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Jeu 31 Jan - 18:19

 Hey hey ! Jé suis El Mozarella, lé modératoré ! Jé vé m'occupé de toé, j'aimé l'italie et les pastaaas, et el pizzaaa haihaihai ! Tou va voir, jé suis gentille, très gentille, ou pas. Tou es prête ? Alors c'est partiiiiiiiiiiii.
Bref, plus sérieusement, je suis Lénore, et je suis méchante, un peu, mais on me force, comme je le dis bien souvent, le bureau des plaintes se trouve dans la chambre de Kurkaru, un truc vert qui se balade dans le coin, et si tu veux taper les admins qui me forcent à être pas gentille, tu vas voir Jubilee, une mangeuse de riz qui parle pas comme nous.
GO ! ( Et bienvenue ! Et Bonne année !)

/!\Petite chose à savoir et à faire si tu es un gentil membre qui veut être validé. Si tu pouvais mettre tes modifications en couleur dans ta fiche ou les recopier dans un post après avoir terminé, ce serait formidable, et plus facile pour nous qui avons la vue qui baisse, pour continuer ta modération. Je t’en remercie. ^^

Pour rester compréhensif, mes questions et mes directives sont en police normal et le fil de ma réflexion en italique.Voilà voilà.


Nom Ok

Prénom Ok, Rosa va dans surnom pour le coup.

Alias et Surnom Donc à rajouter Rosa, et donne moi l'origine de « Darkice »

Age Ok

Date de naissance Ok

Métier A l'institut ou spécialité ?

Nationalité Alors, par rapport à la biographie, tu as la nationalité américaine, vu que Rosa y vit depuis ses deux ans, elle peut l'avoir. Si elle reste avec la nationalité italienne, elle est étrangère, voir clandestine car un titre de séjour ne dure pas éternellement. De plus, tu ne peux être à l'institut et vivre à San Francisco car l'institut est dans l'Etat de New York et tant qu'élève tu y résides, du coup, San Francisco, c'est bien loin.

Genre Ok

Clan Ok

Pouvoirs
  • Alors, en l'état même, je ne peux modérer cette partie. Pourquoi ? Parce que tu as deux pouvoirs offensifs. Explications :
    → Un pouvoir offensif est un pouvoir qui favorise l'attaque. En gelant quelqu'un, tu peux l'attaquer, ce n'est donc pas un pouvoir défensif.
    → Un pouvoir défensif est un pouvoir qui bloque une attaque ennemie sans le blesser et sans favoriser une attaque de ta part, comme les boucliers par exemple. Si tu m'avais proposé un bouclier de glace, je l'aurai accepté donc.
    Mais, une alternative existe. Tu as la possibilité de réunir tes deux pouvoirs pour n'en former qu'un seul : La Cryokinésie ; contrôle de la glace.
    → Dans ce cas, reprend depuis le début. Explique en détaillant plus que tu ne l'as fais, car ce n'est pas détaillé et ça ne me facilite pas tellement la tâche.
    Mode d'emploi rapide :
    ↳ Tu expliques ce qu'est la Cryokinésie (Tu peux regarder un marvel comme IceBerg ou t'informer du terme pour t'aider)
    ↳ Tu expliques comment il fonctionne
    ↳ Tu expliques quel type de matières, elle peut geler (Objet, individu etc.)
    ↳ Tu mets en place un périmètre d'utilisation qui est considéré comme une limite d'utilisation. (Ex : Josette ne peut gelé que dans un périmètre de 100 mètres pas au-delà.
    ↳ Tu dis combien de temps elle peut utiliser son pouvoir
    ↳ Tu expliques les techniques qu'elle peut faire. Ce que tu as actuellement comme pouvoir peut être vu comme des techniques
    ↳ /!\ Contrôle ne veut pas dire création. Si tu veux créer, alors il te faudra ce second pouvoir.


Niveau de maitrise

  • Donc à revoir par rapport au pouvoir mais déjà quelques questions:
  • Explique moi ce que tu entends par « plus puissant »
  • Je ne suis pas sûre que le fait d'empêcher le pouvoir de sortir soit acceptable. Il serait plus simple que tu restes sur un système émotif. Par conséquent, explique moi quand elle est triste, ou dans d'autres états que la colère.


Lien entre les pouvoirs
  • A revoir par rapport au pouvoir[\i]


Apparence

  • Poids, taille exactes ?
  • Démarche ?
  • Façon de s'habiller ?
  • Maquillage ?


Signes particuliers
  • Ok


Mental
  • Que pense-t-elle du Bureau des affaires mutantes ?
  • Que pense-t-elle de la Confrérie ?
  • Que pense-t-elle des humains ?
  • Que pense-t-elle de l'institut ?
  • Que pense-t-elle des mutants neutres ?
  • Que pense-t-elle de sa mutation ?


Talents particuliers
    Ok


Possessions
    Ok, pour les gants à voir en fonction du pouvoir


Biographie

  • La mère est morte sous le coup des pouvoirs de Rosa ? je n'ai pas compris
  • [i]Si c'est le cas, il va y avoir un problème vu leur âge. Deux filles de 11 ans orphelines ne passent pas inaperçu.
  • Qu'a-t-elle avoué à sa sœur ?
  • Elle cherche du travail à onze ans ? C'est un peu tôt non ? Ou il manque un repère chronologique et dans ce cas, cela devient flou.
  • Selon notre Evelyne Délia du forum, il ne neige pratiquement pas à San Francisco
  • Majorité aux USA = 16 ans, 15 c'est illégal en tant qu'employé.


Avatar Ok
Personnage Marvel Ok
DC/TC Ok
Pseudo Ok
Votre Age Ok
Connaissance du forum Ok

Pense à te relire, il y a de nombreuses fautes de frappes et de conjuguaisons;)
Si tu as des questions n'hésites pas, ma boite mp est ouverte.
Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 1 Fév - 17:16

Fiche placée en attente à la demande de la joueuse

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 18:00

Oubli de le dire mais :

Fiche remise en modération le 5 février.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 18:05

Voilà j'ai fait toutes les modifications que vous m'aviez demander, j'espère que cela vous conviendra
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 18:20

Alors alors, tu as bien repris le pouvoir, cependant, j'ai du mal m'exprimer en MP et je m'en excuse '.'
Il faudrait que tu enlèves résistance au froid (ce qui sera au fond pas gênant si tu l'as pas), parce que même si moi personnellement, je considère que la cryokinésie et la création peut sembler être un même pouvoir, pour le reste des modos ça le sera pas et donc pour l'instant tu as trois pouvoirs, alors je te le dis pour pas qu'on te le demande après, et ça sera plus simple ^^
Par contre si tu enlèves résistance, enlève ton histoire de doigt gélés et tout, sinon ce que je te propose ne marchera pas oo

Par conséquent, tu as maitrise + contrôle. Avant de te donner mon premier AP, j'ai quelque question à te poser.
- Périmètre d'utilisation ?
- Durée d'utilisation ?
- Temps de création, avec des exemples ?
- Création de formes ? De jets ?
- Que se passe-t-il si elle ne peut pas contrer une attaque de même pouvoir ?

Voilà voilà, je ne dis pas que j'en ai plus, mais bon si tu réponds à ça, c'est déjà bien Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 18:46

D'accord je vais modifier cela mais en ce qui concerne les doigts froid, ce n'est pas du a son pouvoir de la résistance au froid mais c'est du a sa maîtrise et a la création de la glace, pas a la résistance. Je ne comprend pas pourquoi je dois supprimer ce point en sachant qu'il y est depuis le début...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 18:51

enfaite en ayant discuter, la résistance te permettrais de supporter la glace au bout des doigts. Dans la logique, avoir de la glace au doigt c'est signe d'amputation quand même. Je n'ai pas du le voir dès la première lecture. Ce détail ne changera rien à la maitrise et la création, c'est pas grave si t'as pas de glace au bout des doigts quand tu utilises le pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 19:24

Voilà j'ai fait les modification en orange.

Et le bout de ses doigts ils sont froid, pas forcément parce que elle as de la glace dans les doigts ni du a la résistance au froid. Mais c'est presque naturel, je peut modifier en disant qu'ils on toujours était froid ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 19:48

Bon tu peux Wink
Dit moi quand ça serait fait et je te dirais ce qu'il en est de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 20:28

Voilà j'ai fait la modification dans l'histoire au début en orange Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 20:33

Ok, c'est bon pour moi.

Tu as ton premier avis positif !

Un second modérateur passera sous peu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 8 Fév - 20:36

D'accord

Merci ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Jeu 14 Fév - 21:48

Bonsoiiir

Je suis Dim MotherTucker, le second modérateur à prendre en charge ton inscription. Si tu as des questions ou des remarques/suggestions suite à ma modération, n'hésite pas à m'en faire part.

C'est parti !


Alias : Alors, je ferai ici la même remarque qu'à ta sœur, à savoir qu'un alias de mutant c'est surtout pour les personnes qui ont besoin de préserver une identité ou de se faire connaître de manière efficace par un alias (genre confrériste, xmen, "héros masqué", etc...) ais honnêtement, une élève X de 18 ans n'en n'a pas grande utilité. Après, tu peux le conserver si tu veux, mais je voulais quand même faire la remarque Wink .

Pouvoir :Ensuite, peut-elle utiliser son pouvoir pour cristalliser des êtres organiques comme des humains ou animaux ? (à priori oui puisqu'elle peut le faire avec des plantes) mais qu'elles en seraient les conséquences physiques pour la personne ? Genre à quel point est-ce létal ?
Enfin, j'aimerais faire remarquer qu'une température de -1200°C n'existe tout simplement pas. Le zéro absolu se situe à -273,15°C, ce qui représente l'immobilité totale des molécules. Donc il faudrait que tu revoies cette limite s'il te plaît (sachant que je ne pense pas autoriser le zéro absolu pour une élève X de 18 ans) et également, elle-même n'est pas immunisée au froid, comment gère-t-elle son pouvoir de ce point de vue là ?

Citation :
[...]Cryokinésiste, m'attaque, je pourrais contre-attaqué en lui lançant des jets de glace par-ci par là, le déstabilisé, le fatigué même, le forçait a utilisé son pouvoir mais, sans que cela mette ma vie en danger, cela va de soi.

Juste une remarque pour là : le "sans que cela ne mette ma vie en danger", je n'ai aps tout à fait saisi à quoi il faisait référence, sachant que dans un combat de mutant, ça dépend jusqu'où ça va, mais ça peut rapidement devenir mortel Wink .

Ensuite, il y a une petite incohérence ici :

Citation :
En temps normale, ce qui veut dire lorsque je suis calme, zen, je peux contrôler mon pouvoir sans trop de difficultés pendant environ une heure,

et :

Citation :
Je peux utiliser mon pouvoir quand je suis calme environ 2h peut-être moins, cela dépend si j'utilise beaucoup d'énergie ou pas.

Tu mets 1 ou 2h selon la version, à toi de voir laquelle tu veux choisir Wink.

Description physique :
Citation :
Ma peau ivoirienne du a notre ascendance Italienne.

XD. Je te conseille plutôt d'utiliser l'adjectif "peau d'ivoire" ou "peau d'albâtre" pourquoi pas, car "ivoirienne" ça désigne quelque chose relatif à la Cote-D'Ivoire plutôt.

Sinon, fait un peu attention aux fautes et aux participes passés, il y a pas mal de fautes sur les "é" au lieu de "er" et vice versa Wink .

Histoire :

Citation :
Je suis une jeune fille assez spéciale je trouve, car j'ai le bout des doigts froids, ma grand-mère me disais souvent " main froide, coeur chaud" j'aimais bien lorsque ma grand-mère me disais ça, cela me faisait moins bizarre d'avoir le bout des doigts froids. Et oui, j'étais la seul a avoir le bout des doigts froid, le pire c'était en hier, ils étaient presque glacés... Et je n'ai jamais aimé mettre des gants, je sais pas trop pourquoi, j'aimais pas trop ça...

Attention, si tu fais référence à la période avant tes deux ans ou même avant la puberté, ça ne peut pas être causé par le pouvoir, celui-ci ne pouvant apparaître que vers l'âge de 12 ans pour les plus précoces.

Après, même remarque que pour ta soeur, dans la bio : il ne neige pas à San Fransisco, ça doit arriver une fois tous les 20 ans. Le climat est beaucoup trop chaud pour Wink.

Sinon, ça parait étrange que à onze ans ton personnage ait réussi à cacher à sa soeur que leur père était mort et non pas disparu, surtout sachant que la mère, même malgré son état catatonique, je doute qu'elle n'ait pas ouvert la bouche pour y faire référence, ou si ta soeur n'a pas évoqué la chose en face d'elle sur sa "disparition".


Voilà voilà. Ce ne sont majoritairement que des détails, le reste ça va Wink. Si tu as des questions, n'hésite pas.

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Ven 15 Fév - 19:28

Voilà j'ai apporté les modification que vous m'aviez dit de faire et en se qui concerne le bout des doigts froid de Rosa, ce n'est pas du a son pouvoir, c'est une caractéristique chez elle, qu'elle a depuis qu'elle est petite, c'est un fait naturelle qui n'as rien a voir avec son pouvoir, il vient d'elle et non de son pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Dim 17 Fév - 23:29

Ok pour les doigts froids, donc.

C'est reparti pour un tour en ce cas ! Et tu peux me tutoyer tu sais Wink .

Pour l'alias, ok tu le gardes donc.

Pour le pouvoir, alors, première chose :

James Tucker a écrit:
Enfin, j'aimerais faire remarquer qu'une température de -1200°C n'existe tout simplement pas. Le zéro absolu se situe à -273,15°C, ce qui représente l'immobilité totale des molécules. Donc il faudrait que tu revoies cette limite s'il te plaît (sachant que je ne pense pas autoriser le zéro absolu pour une élève X de 18 ans)

et

Rosalinda Calderini a écrit:
La glace que je crée à une température égale a -273.15°C je m'entraîne durement pour aller au-delà de cette température.

N'oublie pas que sans immunité, si elle se refroidit en permanence elle peut elle-même être engourdie, avoir des engelures, tomber dans le coma ou mourir avec une température trop basse. Surtout vu son niveau de maîtrise presque nul.

Ensuite, pour la congélation d'être humains, ça n'a jamais été possible de réussir à refroidir assez un homme ou une femme pour le mettre "en pause" et le faire repartir ensuite. Donc l'espèce de stase de gel, ça ne sera pas possible malheureusement. Néanmoins, ça dépend à quelle température ton personnage utilise son pouvoir, mais ça peut tout à fait être mortel (pour ton personnage aussi d'ailleurs puisqu'il n'a pas d'immunité).

Pour l'inconscience suite à cette "stase" du coup, je pense que tu devrais laisser l'appréciation des dégâts au joueur que tu cibles, en précisant simplement que selon l'intensité du froid généré, ça peut aller de l'engourdissement aux engelures ou la mort.

Ensuite, avec les exemple que tu donnes avec les humains et le chat, si ton personnage n'est pas capable de ne pas geler quelque chose d'organique, alors ce n'est pas ce que j'appelle maîtriser ses pouvoirs assez bien. Donc à toi de voir comment tu veux orienter ton personnage, mais pour le coup c'est en contradiction avec ce que tu as mis dans la partie "maitrise des pouvoirs".

Après, pour le combat face à un autre cryokinésiste, attention, s'il maîtrise mieux son pouvoir que toi le tiens, si tu atteins tes limites, tu ne pourras pas aller au-delà.

Autrement, il reste toujours ce point :

Rosalinda Calderini a écrit:
Sinon, ça parait étrange que à onze ans ton personnage ait réussi à cacher à sa soeur que leur père était mort et non pas disparu, surtout sachant que la mère, même malgré son état catatonique, je doute qu'elle n'ait pas ouvert la bouche pour y faire référence, ou si ta soeur n'a pas évoqué la chose en face d'elle sur sa "disparition".

A onze ans, on n'est pas autonome, et la mère semble vraiment faire preuve de négligence, comme si elle ne parlait même pas à ses filles.

Voilà pour le moment. Si tu as des questions, n'hésite pas Wink .

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Lun 18 Fév - 17:46

Voilà, j'ai apporté les modifications nécessaire. (en rouge je précise)

Et en ce qui concerne ce point :

James Tuckers à écrit :



Alors, les filles, comprenne que leurs mère ne va pas bien, d'accord elle sont encore jeune, mais pas stupide. Elles peuvent se débrouiller seule. Il y a bien des enfants dans le monde contraint de se débrouiller seuls. C'étais leurs cas. Et puis, elles étaient assez mature pour leurs jeune âge, enfin, surtout Rosa qui était " l’aîné " et donc pour elle, c'étais sur elle que reposé la responsabilité de s'occuper de sa soeur et de la protéger. Cela n'étais pas une corvée car elle là toujours fait, depuis qu'elles sont petite, Rosa a toujours eut cette instinct maternelle et protecteur envers sa soeur.

Voilà ça serra tout je pense
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Lun 18 Fév - 19:35

Bon, troisième tour c'est reparti.

Alors, je ne vais pas me répéter plus longtemps, c'est déjà la troisième fois que je te le dis, mais le zéro absolu, c'est non. Non seulement parce que pour 18 ans sans maîtrise de pouvoir ce n'est pas crédible, mais aussi parce que là, tu gèles un truc au zéro absolu, tu y passes, ou en tout cas une partie de ton bras. Donc pour le moment, j'attendrais simplement que tu prennes en compte toutes mes remarques pour la modération.

Préviens moi quand ce sera terminé.

Autrement, je reste sur mon avis quant à la capacité de toi et ta sœur à 11 ans à ne pas être totalement autonome. Tel que je lis les choses là, c'est limite si la mère n'est pas une espèce de morceau de chiffons sans intelligence ni capacité de raisonner ou de parler. Si le père est mort, je la vois mal vivre dans la MÊME maison que ses deux filles sans qu'elle ne s'en préoccupe et sans même ni les croiser ni leur parler, sans jamais évoquer cette mort de manière claire ni même que son comportement mette la puce à l'oreille. Surtout s'il y a un enterrement, qu'on ramène les effets du père et etc...

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Sam 23 Fév - 21:52

Voilà j'ai apporté les modifications nécessaire, j'espère que c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Mar 26 Fév - 1:53

Re !

Bon, c'est reparti pour un tour allons y.


Première chose : autant -1200°C n'existe pas, autant le zéro absolu n'est pas autorisable pour les raisons sus-citées, autant 10°C c'est tout aussi irréaliste. Avec une telle température, tu peux oublier la congélation, l'hypothermie des gens et autre bris de glace ou jet de froid. Avec 10°C il est impossible de faire de la glace. En fait, tu la ferais même fondre.

Deuxième chose :


Citation :
Si je devais un jour faire face à un autre Cryokinésiste, plus fort que moi, j'aurais certes des difficultés à contrôler ses attaques, ses jets de glace ou autres. Mais si cette autre Cryokinésiste, m'attaque, je pourrais contre-attaqué en lui lançant des jets de glace par-ci par là, le déstabilisé, le fatigué même, le forçait a utilisé son pouvoir mais, sans que cela mette ma vie en danger, cela va de soi (j'entends par là que je serrais capable de repousser mes limites, mais je ferais en sorte de ne pas avoir a le faire sur une longue durée, contre-attaqué un mutants qui contrôle et créer la glace comme moi serais difficile, mais pas impossible, je pourrais aussi bien me protéger derrière un bouclier de glace, le laissant se fatiguer puis je lui porterais le coup de grâce, mais je me vois mal tué quelqu'un)..

Un combat entre mutants ce n'est pas un jeu vidéo au tour par tour ou chacun attend l'autre hein, c'est quelque chose de violent, impitoyable et imprévisible la plupart du temps. Donc le coup du "je pourrais me battre contre lui mais sans mettre ma vie en danger", c'est comme dire que tu pars faire la guerre mais que tu ne mourras pas : irréaliste.

Ensuite pour les limites, toujours comme dit avant, non. les personnages ont des limites sur les pouvoirs, ils ne peuvent pas les dépasser, hors évolution de pouvoir, mais c'est un cas particulier.

De même, comme dit avant, si elle est obligée de porter des gants pour atténuer son pouvoir et ne pas blesser ses pairs, parce qu'elle n'a pas beaucoup de contrôle, ce n'est pas ce que j'appelle "maîtriser assez bien son pouvoir" dans la partie maitrise.

J'en profite pour remarquer que ton lien entre les pouvoirs n'en est pas un. Tu te contentes de dire que la glace, c'est cool, mais ce n'est pas ce qui est demandé.

Sinon, toujours cette histoire de nouvelle du décès du père quand elles avaient neuf ans. C'est pas en mettant que la mère commande chinois et mexicain pour nourrir ses filles que c'est une solution. D'autant plus si elle est endettée à mort. Et je vois mal la mère qui se drogue, au bord de la crise de nerfs, en train de "chouchouter" ses filles avec amour. Enfin je veux dire, avec la description que tu en as mis et sa déchéance, ça fait bizarre d'un coup tout ce bisounoursisme. Mais ça donne toujours l'impression que la mère est limite inexistante dans l'histoire. Genre elle est là parce qu'il faut bien avoir une mère, mais surtout, limite c'est une visiteuse occasionnelle de la maison , tu vois ce que je veux dire ? Et je viens juste de revoir ce passage mais :

Citation :
A l'époque, j'ai trouvais ma soeur bien mature pour son âge. Elle savait que notre père était porté disparu et elle comprenais l'état de notre mère. Pas besoin de s’étaler sur le sujet.

Juste pour être sûr qu'il n'y a pas incohérence : juste avant tu mets :
Citation :
Ne voulant pas voir ma soeur souffrir autant que moi et ma mère, je lui avais racontée que notre père était porté disparus et qu'ils ne savaient pas quand est-ce qu'ils le retrouveraient et ils avaient jugé bon de nous prévenir

Du coup elle est plus si mature que ça xD.

Bref, voilà pour le moment, si tu as des questions n'hésite pas.

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Sam 2 Mar - 18:51

Fiche mise en attente à la demande de la joueuse

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   Mer 17 Avr - 21:42

Pas de nouvelles depuis plus d'un mois.
Fiche refusée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rosalinda Calderini~Darkice~ [ Terminé ]
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches refusées-
Sauter vers: