AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Apprentissage partagé {Franklin Richards}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Mar 1 Jan - 22:45

Mercredi 3 Octobre – 18 : 19 P.M.
Amaranth sortait de deux heures d’entrainement, attaquant sa troisième heure du mercredi après-midi, soit la dernière de sa journée. Trois quart d’heures de course à pied le matin, suivit d’une demi-heure d’escalade et d’une autre de saut de cheval, pour ne pas arriver en cours trop fatiguée, puisqu’elle enchainait sur trois heures de cours, deux heures de pause pour se nourrir puis de nouveau trois heures de cours et enfin à nouveau trois heures d’entrainement, qu’elle avait mit aujourd’hui à du trampoline pour la première, histoire d’améliorer ses capacités de figures dans l’espace (chose plus qu’utile lorsqu’on apprenait à voler malgré le fait que les ailes donnaient un équilibre différent), et une autre de combat, seule, répétant les prises et les figures qu’elle avait maitrisé des différents arts martiaux qu’elle pratiquait. Sachant qu’elle accomplissait tout cela à une vitesse surhumaine, elle avait encore impressionné les autres élèves présents ; si cela l’intimidait assez, Amaranth n’en laissait rien paraitre. Cela faisait un mois qu’elle était devenue une X-Woman et qu’elle ce comportait comme tel, l’entrainement, considérant ses capacités physiques, permettait plus de ce connaitre que de s’améliorer. Elle ne souhaitait pas repousser ses limites, car à chaque fois qu’elle le faisait, elle atteignait un nouveau stade de sa mutation, et la plupart lui étaient létaux, chose qu’elle ne voulait plus tenter.

De fait, c’était surtout pour maîtriser et découvrir les capacités d’Amaranth qu’elle s’entrainait « aussi durement », sachant que ses capacités physiques améliorées lui permettaient de s’imposer des objectifs de niveau olympique sans pour autant s’entrainer constamment comme l’avait fait Jubilee. Et puis, elle s’entrainait cinq fois plus vite aussi, ayant depuis longtemps laissé tomber le compte des heures et celui de l’équivalence sur un biologisme normal.

Pour sa dernière heure d’entrainement avant de retrouver les bras de son aimée, elle avait choisit la natation ; à son habitude, c’était plutôt le début d’après-midi, ou pour correspondre à son emploi du temps scolaire, le matin, qu’elle nageait, mais elle avait choisit de venir aujourd’hui nager à cette heure pour une raison précise. Et cette raison avait un nom : Franklin Richards. Elle avait appris qu’il s’entrainait discrètement à nager à cette heure depuis quelque temps, et c’était l’occasion rêvée pour le retrouver.

Franklin était le fils d’un des plus grands scientifiques au monde, inventeur de la molécule instable si souvent tournée en dérision par sa compagne et elle-même, et était lui-même un génie, ce qui faisait qu’il avait parfois des discours ou des réactions étranges, mais il était très attachant. Leur première rencontre datait d’un cours de Karma, où Amy officiait en intervenante en langue étrangère, et où le garçonnet avait été mordu par une araignée crée par un de ses camarade, se retrouvant du fait à l’infirmerie à ses côtés après qu’elle eut fait une crise d’APB, ne le contrôlant pas à l’époque. Cela remontait, et s’ils avaient été plutôt proches suite à une expérience télépathique involontaire mais très bizarre, qui avait conduit l’un et l’autre à partager son corps à elle et à ce que leurs esprits se synchronisent temporairement, partageant souvenirs et savoirs, Amy en venait à considérer Franklin comme un protégé ou un petit frère, ce n’était plus le cas. Un mois qu’elle était morte en sortant de la Salle des Dangers, un mois qu’elle était Amaranth et X-Woman, un mois qu’elle ne l’avait pas revu.

Les réactions face à son nouveau corps avaient été diverses, de l’acceptation au refus, et l’avait fait craindre cette rencontre ; d’où toute cette mascarade. Elle allait pouvoir l’aider, faciliter l’échange par une activité commune où elle pourrait lui permettre de progresser, et risquait moins de se faire rejeter ainsi. Montrer que malgré le physique, il y avait toujours des fragments d’Amy, et que c’était toujours elle, au fond.

Là où autrefois, Amy pouvait se servir des Ala-pulmos comme tubas durant la natation, ce n’était plus le cas, mais elle n’en avait plus besoin : elle parvenait à tenir environ quatre heures en apnée, passant généralement ses longueurs sous l’eau, ne ressortant la tête qu’une fois qu’elle avait fini l’entrainement. Ce n’était que l’un des points mineurs qui avait changé.

Franklin la reconnaitrait-il ? Peut probable, pas physiquement du moins. Deux en avait été capables, et l’une d’elle partageait son intimité tendis que l’autre lui mentait depuis des années, « pour la protéger ». Elle n’avait pas besoin de protection, pas plus qu’elle n’avait besoin d’Evangelina et de son fantôme, les lettres de cette dernière étant désormais jetées à la corbeille sans autre forme de procès, qu’importaient les révélations qu’elles contenaient. Elle n’était plus la petite fille fragile dont Amy donnait l’apparence, elle était, physiquement du moins, Amaranth. Plus grande d’une dizaine de centimètres et plus vieille d’une demi-douzaine d’années, il s’agit toujours d’une jeune brune, mais ses traits sont devenu plus fins et sculpturaux, son corps ayant prit en formes, quittant l’adolescence pour devenir celui d’une femme parfaitement proportionnée. Plus mature, plus belle, plus adulte, elle était différente, mais c’étaient les détails qui perdaient ceux qui la connaissait. Toujours les mêmes mimiques, mais avec un sens complètement faussé, et sa nécessité de ralentir ses gestes pour d’adapter à la vitesse des humains n’aidait pas à la sincérité, bien qu’elle n’y fasse plus réellement attention, habituée à cette lenteur. Le plus déroutant restait cependant son regard, ses yeux ayant virés au bleu cristallin là où ils avaient été d’un brun brillant. Sa chevelure avait également été coupée en un carré court après une crise d’identité donc Caitlyn seule connaissait l’existence, tentative de rattraper le gâchis qui était ressortit d’une pathétique tentative de destruction mutilatrice à l’encontre d’Amaranth, Amy ne pouvait plus réellement se blesser sans faire souffrir son aimée également, et ne voulant surtout pas faire cela.

Elle était passée se changer dans sa chambre d’X-Woman, désormais vêtue d’un maillot de bain une pièce, bleu avec des espèces de bretelles croisées, assurant un excellent maintient du buste. Elle avait joint la piscine extérieure en ayant passé par-dessus un débardeur sombre et un jean, sa tenue classique, et ayant sa serviette et des dessous de rechange dans un simple sac à dos, ainsi qu’une bouteille de deux litres d’eau déjà plusieurs fois vidée dans la journée.

Agissant à vitesse humaine, elle arriva discrètement, trouvant Franklin déjà dans l’eau, à l’endroit le moins profond. Se débarrassant de ses affaires, elle s’assit au bord de l’eau pour s’y glisser agilement jusqu’à ce que ses pieds touchent le fond. D’une main, elle se passa de l’eau sur la nuque puis dans la chevelure, rabattant cette dernière sur l’arrière de sa tête, avant de s’avancer vers Franklin.

- Tu veux un coup de main ? demanda-t-elle simplement, avec le sourire, sa voix elle-même ayant changée.

C’était connus qu’Amy avait connu un grand changement physique à cause de sa mutation, mais comme l’avait dit Samuele, ce n’était pas ce à quoi on s’attendait ; c’était cela qui faisait qu’on ne la reconnaissait pas, même si l’on était au courant des changements.

Fendant les eaux dans sa direction, Amaranth restait cependant suffisamment apte à réagir pour s’immobiliser s’il le fallait, et l’italienne attendait la réaction du jeune garçon avec appréhension, même si elle savait qu’elle ne serait pas surprise de cette dernière, décomposant les mouvements et les expressions du blondinet comme de tout autre.

Franklin avait recommencé à s’isoler dernièrement, comme au début, ne gardant que ces quelques proches auprès de lui, dont son ami Philippe. A part ce camarade de chambrée, il ne voyait pas grand monde, et la « disparition » d’Amy n’avait pas réellement aidée. Un autre point à discuter avec lui, une fois que le contact serait de nouveau établit.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Jeu 3 Jan - 10:26

Cela faisait maintenant un mois que les cours avaient commencés, le jeune Franklin Richard avait fait son entrée à l'institut, à la fin juin et par conséquent à la fin de l'année scolaire. Cette rentrée avait donc été sa première dans cette école, une école bien différente de celles où il avait été et souvent rejetés par des gens qui ne comprenaient pas ce qu'était un mutant et qui voyait en lui un danger. Jusqu'à présent, sa vie n'avait pas été des plus simples et ses parents avaient souvent eu recours à des professeurs à domicile pour lui donner des cours. Le gamin ne s'en était jamais plein mais, avec le temps il était devenu un peu moins sociable et c'est en partie pourquoi sa famille avait décidé de l'envoyer à l'institut du professeur Xavier.

Ici, nul besoin de faire semblant, il pouvait être lui-même, utiliser ses dons, apprendre à les gérer et côtoyer d'autres personnes, présentant des gènes mutants. Se sentir comme tout le monde était vraiment une chose agréable, aucun jugement, seulement de la compassion. Malgré quelques péripéties, Franklin s'était assez bien habitué à vivre parmi les gens comme lui,malgré le fait qu'il se comportait parfois un peu bizarrement et avait trop tendance à s'immiscer dans la tête des autres. Un comportement qu'il devait changer, il le savait, car cela l'avait mit dans des situations peu appréciables par les autres. Il se souvenait notamment de sa fusion temporaire avec Amy, elle avait dit à Franklin qu'elle ne lui en voulait pas mais, étrangement depuis quelques temps il ne la croisait plus, il se demandait si elle ne lui en voulait pas et si elle ne cherchait pas à l'éviter. Ce ne serait pas la première personne à lui en vouloir, il y avait aussi Ernest qui à présent le détestait pour ce qu'il avait fait à Rachel bien que le petit blondinet sois toujours convaincu d'avoir aidé la jeune femme.

Franklin sortit un peu de ses mauvais souvenirs en se concentrant sur son devoir. Un devoir très intéressant sur le comportement que devaient avoir les mutants en compagnie de gens dit " normaux". le petit mutant n'aimait pas trop ce terme mais, il ne pouvait pas non plus penser qu'il était quelqu'un de normal. Il fini de remplir assez rapidement le devoir et le rendit au professeur qui le dévisagea un moment en regardant quelques lignes de son devoir. Ce devoir était un peu comme un test psychologique et même si Franklin était intéressé de savoir quel comportent il fallait adopter, les réponses qu'il avait rédigé était un peu étranges.

Quand vint la fin du cours, il s'empressa de sortir de classe avant que le professeur ne l'interpelle et se rendit directement dans sa chambre, Philippe lui avait proposé de jouer dans le parc mais, comme très souvent en ce moment, Franklin refusait tout type de jeux, il avait une autre activité en tête. Conscient que son comportement n'était pas toujours très sociable, le gamin voulait changer d'attitude et s'était dit qu'il devait se montrer un peu plus " cool". En étudiant certains élèves et en sondant quelques esprits, une fois de plus. Il avait vite comprit que le sport était essentiel. Beaucoup impressionnaient les filles avec ça et même s'il ne s'occupait pas trop de ça pour le moment, il s'était dit que ça le rendrait peut être un peu plus normal et moins sauvage. De plus, tout maigrichon qu'il était, pratiquer un peu de sport ne lui ferait pas de mal.

Franklin avait donc réfléchit à ce qu'il ferait et son choix s'était porté une fois de plus sur quelque chose d'individuel, la natation. Il n'était pas très bon nageur et barbotait plus qu 'autre chose mais, il aimait bien se baigner malgré le fait qu'il était très pudique et n'aimait pas trop ce déshabiller n'importe où. Né en moins, il avait de bon souvenir des moments passés dans le lac avec ses autres camarades mutants, durant l'été et peut être que s'il les impressionnaient un peu il pourrait se faire plus appréciée. Une drôle d'idée qu'il avait là, lui qui habituellement aimait rester dans son coin et étudier. Décidément, cette école le changeait complétement et surement positivement.

Le jeune télépathe ouvrit l'armoire de sa chambre et ne trouvant pas son short de bain qui se trouvait probablement à la laverie, se résigna à enfiler un maillot de bain, que les grands nommaient souvent, un "moule burne". Le gamin se surpris a rigoler tout seul en se regardant dans la glace. Il n'avait vraiment pas une allure athlétique et il donnait plutôt l'impression d'aller faire des châteaux de sable plutôt que de nager. Au moins, le bonnet n'était pas obligatoire à la piscine extérieur qui heureusement était un peu chauffé. Il enfila par-dessus son maillot de bain, un jeans et troqua sa chemise pour un tee-shirt. Il engouffra des affaires de rechanges dans un sac ainsi qu'une serviette et y mit également une bouteille d'eau et quelques gâteaux. Il se rendait ainsi régulièrement à la piscine depuis un peu plus d'une semaine, après les cours.

Arrivé prêt de la piscine, Franklin fut ravi de n'y trouver que deux autres personnes qui nageaient à l'autre bout. Il se rendit dans les cabines et se changea puis y déposa ses affaires, ne gardant que sa bouteille d'eau et sa serviette. Il déposa ses objets sur un banc et mit un orteil dans l'eau pour y sonder la température qui était plutôt agréable. Il se laissa ensuite glisser dans l'eau, ne sachant pas encore faire de plongeon. Il s'était promis d'y arriver assez vite, parce qu'il trouvait ça plutôt classe mais, n'était pas encore prêt à le faire et ne savait pas comment s'y prendre. Une fois dans l'eau, il resta dans la zone la moins haute, pour éviter de boire la tasse et il commença à nager, s'emmêlent dans ses mouvements et se donnant plutôt l'allure d'une grenouille que celle d'un dauphin.

Il voulut essayer de nager le crawl quand soudain il entendit une voix inconnue derrière lui.


- Tu veux un coup de main ?

Sursautant, il se retourna et observa une femme, qui lui souriait. Elle était très belle, avait un peu moins de trente ans et semblait tout droit sortit d'un compte de fée. Franklin était plutôt immature concernant les histoires d'amour mais, il ne pouvait pas s'empêcher de trouver cette femme ravissante. Il resta un moment muet en se déplaçant dans une zone où il avait pied jus qu 'aux épaules. Il faillit boire la tasse au passage mais, concevant sa pudeur, il ne voulait pas montrer son corps d'athlète manquant de muscles, à cette jeune femme. Sans comprendre pourquoi, il n'était pas indifférent à sa beauté.

-Heuuu..bonjour.. non, ça va, j'essaie de nager, enfin... Non, je veux dire je sais nager déjà mais, je m'exerce..

Franklin se sentit rougir et se plaqua au rebord de la piscine en souriant timidement et sortant un bras de l'eau pour s'appuyer sur le rebord. Qui conque observait la scène, aurait pu trouver ça très comique. Un gamin, d'à peine onze ans, qui essais de se montrer cool, pour impressionner une femme qu'il n'avait jamais vue. D'ailleurs, il ne put s'empêcher de lui poser la question, préférant éviter de faire une fois de plus, une intrusion dans un esprit.

* Sois cool franky*

-Pardon madame, mademoiselle enfin heu..je sais pas..je veux pas dire que vous êtes assez vielle pour vous appelez madame enfin ..pardon.. est-ce que vous êtes nouvelle ici?

Le gamin l'observa plus attentivement et étrangement ses sens cherchaient à lui faire comprendre quelques choses. La connaissait-il? Mais, comment oublier une si belle femme? Il se décrocha un peu du mur et s'approcha d'elle.


- Est-ce qu'on se connait? J'ai l'impression de vous avoir déjà vue mais, je dois me tromper, c'est impossible. Moi je m’appelle Franklin!

Se sentant un peu bête et résistant à l'envie de sonder les pensées de cette femme, Franklin souriait timidement et ne s'aperçut même pas qu'il avait reculé et buvait la tasse, il toussa, recracha un peu d'eau et se résigna à s'approcher un peu plus du bord, ayant pied jusqu'à la taille.

Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Jeu 3 Jan - 21:21

Franklin sursauta lorsqu’elle lui adressa la parole ; il ne l’avait entendu venir, pourtant, elle avait été bruyante. Bon, bruyante selon ses critères, sachant qu’elle était apte à entendre jusqu’aux souffles des deux autres élèves qui jouaient dans le bassin profond, c’était probablement silencieuse pour ceux des autres. Elle soupira intérieurement, c’était pourtant habituée à ce fait, en théorie.

Il la regarda tout en rejoignant, avec une difficulté relative et une pudeur attendrissante, la partie basse, où malgré sa petite taille, il avait pied ; surement un mètre vingt-cinq ou vingt d’eau, chose arrivant aux épaules du jeune homme et à la poitrine d’Amaranth. Amy elle-même était assez malaisée du regard qu’il lui lançait, mais n’en laissait rien paraitre, consciente que les quelques expressions qu’elle ne pouvait bloquer seraient si rapides qu’elles n’en seraient même pas des flous pour Franklin, lequel ne les percevrait même pas.

Le garçonnet la salua, mal à l’aise, expliquant qu’il essayait de mieux nager avec maladresse, rougissant et s’accoudant au rebord de la piscine avant de lui sourire timidement. C’était drôle à regarder, Franklin se tenant malaisé en essayant de paraitre le contraire, le tout avec un jeu d’acteur mauvais, démultipliant les maladresses à vouloir en faire trop. Madame, mademoiselle, elle s’en moquait bien, par contre le coup du « vous êtes assez vieille pour vous appeler madame » la blessa ; Amy était du genre à miser sur sa propre apparence ainsi que son comportement pour s’attirer la bienveillance d’autrui, dans sa peur d’être seule, et le fait qu’Amaranth la vieillisse était de fait vexant, encore plus en décalage avec elle-même. Lui dire qu’elle était en âge d’être « madame », sous-entendu d’être mariée, c’était la vieillir encore plus : la plupart des gens lui donnaient dans les vingt-cinq ans, et elle ne se privait pas de préciser qu’elle n’avait que la vingtaine, mais même à vingt-cinq ans, le mariage pouvait sembler prématuré. Après, elle allait bien se marier à dix-neuf…

Son désarroi passa rapidement sur son visage, guère plus qu’un flou pour les capacités visuelles humaines, mais elle ne répondit rien, continuant de s’approcher du blondinet, lequel l’observait avec toujours plus d’attention ; c’était amusant à regarder, surtout sachant que l’eau troublait tout. D’un simple regard, elle était capable de déduire un nombre incroyable de choses sur un individu, pas toujours vraies mais avec un taux de réussite plutôt appréciable considérant qu’elle n’était pas Sherlock Holmes, et Franklin s’essayait à cette technique, sans grand résultat. Qu’avait-il ? Sa main directrice ? Sa qualité physique ? Son milieu d’origine – encore que peu probable puisque le maillot de bain ne reflétait pas sa situation monétaire mais bien son entrainement olympique – ? Rien qui ne lui soit véritablement utile.

Elle s’immobilisa lorsqu’il se mit lui-même en mouvement, approchant d’elle.

- Est-ce qu'on se connait ? J'ai l'impression de vous avoir déjà vue mais, je dois me tromper, c'est impossible. Moi je m’appelle Franklin !

Amaranth eut un sourire triste, détournant le regard du jeune garçon pour le porter aux deux autres qui barbotaient également, les ignorants. Il avait l’impression de l’avoir déjà vu, mais la raison l’emportait sur l’émotionnel : impossible. Elle avait également cette tendance à l’intellectualisation, sa moitié lui ayant depuis bien longtemps fait comprendre qu’on ne pouvait voir le monde qu’avec le cerveau mais qu’il fallait également le regarder avec le cœur ; elle y parvenait, elle ne parvenait pas à voir Caitlyn avec le cerveau, uniquement avec le cœur. Mais pour le reste, son cœur restait fragile et elle pensait et raisonnait tellement vite que c’en était difficile.

Franklin l’avait bien connu, très bien connu, trop bien connu, mais Amaranth les avait éloignés, beaucoup éloignés. Une étrangère ; une étrangère qu’il avait l’impression d’avoir déjà vu sans pouvoir y croire. Etrangère dans l’apparence, mais qu’en serait-il du reste ?

Il but la tasse, attirant son attention sur lui par sa maladresse familière ; lui n’avait que peu changé, par contre. Toujours aussi attendrissant et malhabile, l’un aidait l’autre d’ailleurs ; toujours aussi peu confiant en lui-même et catégorique à la fois, et toujours près à aller vers les autres pour peu qu’ils fassent un pas vers lui. Elle eut un petit rire contant à cette constatation. Il ne s’isolerait que par timidité, elle connaissait bien cela, et n’escomptait pas lui laisser commettre les mêmes erreurs.

- Je ne suis pas nouvelle, même si je ne suis pas encore ancienne, déclara-t-elle, retournant son attention sur l’Institut. Je vis ici depuis mon arrivée, en décembre dernier ; j’ai moins d’un an d’ancienneté, et pourtant, me voilà déjà X-Men.

Semer une piste de miettes de pain, préparer le terrain pour la révélation finale, s’il ne saisissait pas avant. Certains élèves passaient des années sans jamais devenir X-Men, soient parce que cela ne les intéressait pas, soit parce qu’ils n’étaient jamais prêt ; très peu l’étaient devenus en moins d’une année. Leurs noms étaient généralement connus pour cet exploit ; un indice, un. Arrivée en décembre dernier, en plein milieu de l’année scolaire, un autre indice : cela encore, ce n’était pas courant, et Franklin ne connaissait qu’une personne à être arrivée ainsi. Il devait s’en souvenir, car cette personne ne lui avait pas dit, il avait vécu la scène en souvenir.

Les pensées de Nephilim, incroyablement rapides, l’enjoignaient à en dévoiler rapidement toujours plus, pour mettre un terme au stress de savoir s’il le découvrirait ou non, sans pour autant le laisser réfléchir à cela et assembler le puzzle qu’elle lui présentait. Elle lui laissa une demi-douzaine de secondes avant de reprendre, fermant les yeux pour tourner son visage vers le garçonnet.

- Et tu m’as déjà vu, oui, tu ne te trompe pas. Ne juge pas de l’impossible dans cette école, Franky.

Ce n’était pas un reproche, c’était dit avec bienveillance, ne dissimulant pas le fait que ce n’était là qu’un interlude.

- Cela ne relevait-il pas de l’impossible de se faire mordre par une araignée qui n’était référencée dans aucun livre ? Cela ne relevait-il pas de l’impossible de rencontrer un jeune garçon capable de se transformer en flaque de plomb ? Cela ne relevait-il pas de l’impossible de rencontrer une Berserker et de synchroniser son esprit avec elle ? Tu ne connais, tu me connais même très bien, Franklin Benjamin Richards.

Amaranth ouvrit les yeux, dévoilant les membranes nictitantes d’un vert lumineux, signe caractéristique de la mutation d’Amy de Lauro.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Ven 4 Jan - 21:51

Une drôle de sensation envahissait Franklin, il avait en effet comme une impression d'avoir déjà vue cette femme. Peut être ressemblait-elle à quelqu'un d'autre mais, qui? Le jeune mutant était perturbé et se trouvait un peu confus de penser connaitre cette jeune qui était peu être une nouvelle. C'était cela, il devait confondre avec une autre femme, le petit blondinet avait toujours une grande peur de l'inconnu et souvent il s'imaginait connaitre les gens pour mieux les appréhender. Il se dit également que ses pouvoirs lui jouaient des tours et qu'il s'était peu être introduit dans la tête de la jeune femme sans s'en rendre compte. Non, ce n'était pas cela non plus.Il allait poser davantage de questions en essayent de rester "cool" mais, la nageuse lui répondit par une phrase qui ne résolvait hélas, pas grand -chose. Elle était à l'institut depuis moins d'un ans et précisément depuis décembre dernier. En cherchant un peu dans sa propre tête, Franklin ne trouva qu'une personne qu'il connaissait mais, c'était impossible, cette femme ne ressemblait pas à son ami qu'il n'avait pas revu depuis un bon mois. Il hocha la tête en fixant la jeune femme et pensa à certaines choses mais, il aurait été bien stupide de les avouer à cette femme qui l'aurait prise pour un fou. De plus, si elle était Amy, cela voulait dire qu'elle se jouait de lui et tentait de le berner, hors, il ne pensait pas son ami capable de lui faire ça. Non, Amy était sincère avec lui et il avait partagé des choses uniques avec elle et si elle se trouvait actuellement devant lui, il l'aurait reconnu et elle ne se serait pas permise ce genre de camouflage.

Franklin avait un peu froid en restant ainsi sur place, alors il se mit a barboter un peu au tour de l'étrangère, qui venait de lui confirmer qu'il la connaissait ou du moins, qu'il l'avait déjà vue. Pourtant, même si ce sentiment de déjà vue lui trottait dans la tête, le gamin pensait qu'il e serait souvenu de cette femme. Son cerveau était parfois étranges et à force de trop réfléchir il oubliait certaines choses. Pourtant, quand la jeune femme lui parla d'un moment passé, il ne faisait aucun doute sur l'identité de cette belle inconnue. A cet instant, Franklin ne savait plus quoi penser, ni que faire. Il sortit alors de la piscine et s'asis sur le rebord, laissant ses pieds, vadrouiller dans l'eau. Il ne disait pas un mot et se contentait de regarder Amy qui se trouvait dans l'eau, à quelques mètres à peine de lui. Il la fixait, sans colère, ni haine mais, avec une profonde interrogation. Pourquoi faisait-elle ça? c'était telle déguisé? Mais, cette voix? il ne la reconnaissait même pas. Elle avait complètement changé et paraissait même plus âgé, plus mature.

Le petit mutant continuait de regarder celle qui était censée être son amie, celle qui l'avait rassuré quand il avait passé la journée à l'hôpital, celle qui avait partagé bien des choses avec lui, ils avaient fusionné l'espace d'un temps et durant un moment chacun avait pu connaitre la vie de l'autre et partager ses émotions. A présent, il ne la reconnaissait pas, ni sa voix, ni son odeur et étrangement son don d'empathie ne lui indiquait rien de particulier. C'était comme si Amy avait totalement disparu, laissant place à cette inconnue qui paraissait très gentille mais, étrange. La seul chose positive que voyait Franklin, était qu'elle, au moins le reconnaissait et c'était déjà un début. Il fini par sortir de ses pensées et même si le choque de cette retrouvailles n'était pas passé, il se glissa de nouveau dans l'eau et s'approcha de celle qu'il n'osait pas appeler par son prénom.


-Tu...?C'est bien toi? Pourquoi? Pourquoi tu as fait ça? C'est à cause de ça que j'te voyais plus depuis un mois? Tu voulais plus me voir, tu as changé et préfère voir d'autres gens?


Franklin était partagé entre la colère et la crainte de ne plus revoir son amie et s'imaginait alors, tout et n'importe quoi. Il était sans nouvelle d'elle depuis un mois et elle réapparaissait subitement, sous une forme différente. Quoi qu'elle dise, il faudrait un petit temps d'adaptation au jeune garçon, avant qu'il réalise vraiment ce qu'il se passait. Dans sa tête, ses pensées bouillonnaient et il sombrait dans l'incompréhension, ne sachant pas s'il devait s'en fuir à la nage ou rester et attendre que se mauvais rêve se termine. Et pourtant, là chose était bien réel et tendit qu'il dévisageait la jeune femme, il sortit une main de l'eau et toucha son visage. Elle ne semblait pas menaçante et il avait besoin de la toucher. Hélas, même en touchant le visage d'Amy, il ne la reconnaissait toujours pas.

- C'est peut-être toi mais, j'arrive pas à te reconnaitre, est-ce que ça t'a fait mal? Tu sais, j'ai eu peur de ne plus te revoir, j' croyais que tu étais fâché et que tu voulais plus me parler.

Puis, Franklin ne pu se retenir en fondit en larme en serrant Amy dans ses bras. Bien heureusement, il avait pied car, il était tellement perturbé par ce changement, qu'il aurait eu vite fait de se noyer et il ne savait pas si cette femme qui était censé être son amie, était toujours prête à l'aider, comme elle l'avait fait il y a quelques mois.
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Sam 5 Jan - 22:45

Franklin bougeait dans l’eau alors qu’elle lui parlait, prit de frissons bien visible ; le froid, sans doute. Il lui tournait autour, cherchant à comprendre, sans doute. L’italienne ne regardait pas son visage, ayant peur de ce qu’elle pourrait y voir. Mais lorsqu’elle conclut ses révélations, il s’éloigna définitivement, sortant de l’eau, perdu. Il aurait surement besoin d’un moment pour réfléchir, et ce fut les épaules basses et le coup vouté, le regard perdu dans les eaux, qu’Amy lui accorda.

Chaque seconde était encore plus longue qu’à l’habitude, alors qu’elle n’osait le regarder mais savait pertinemment où il était : hors de l’eau. Tout en symbolique, cette rencontre : elle dans l’eau, lui en dehors ; les flots du temps les ayant séparés, ou encore ceux de l’incertitude la maintenant prisonnière. Elle n’aurait pas dût venir mais l’avait fait, et avait eut raison de rester éloignée jusque là.

Amaranth ce détourna, s’apprêtant à entreprendre son entrainement le cœur lourd d’avoir perdu un ami. La réaction de Samuele était été plutôt positive, face à Amaranth, et c’était inespéré ; la réaction de Franklin semblait plus logique, surtout à son âge. Elle ne voulait pas le brusquer, elle voulait le ménager, et voilà ce qui en résultait. Vallait-il mieux insister ? Surement. Elle se retourna de nouveau vers là où le garçonnet avec quitter la piscine, le voyant rerentrer dans l’eau à son tour ; le voyant avancer vers elle, de la colère et de la peur sur le visage.

-Tu... ? C'est bien toi ? Pourquoi ? Pourquoi tu as fait ça ? C'est à cause de ça que j'te voyais plus depuis un mois ? Tu voulais plus me voir, tu as changé et préfère voir d'autres gens ?

Paroles innocentes et naïves d’un enfant, blessante de part leur indélicatesse. Elle ne devait pas se laisser atteindre, cependant. Pourquoi avait-elle fait quoi ? Le changement ou de ne pas être venu le voir ? La peur, dans les deux cas, l’idiotie dans le premier, également. Elle avait dépassé ses limites dans sa peur d’échouer et de décevoir, et cela lui avait couté qui elle était, et elle n’était pas revenu à lui à cause des problèmes sous-jacents à sa nouvelle condition, aussi bien d’X-Woman que d’Amaranth. Et elle qui n’arrivait pas à s’accepter, elle avait plus que tout peur d’être rejetée, encore plus qu’avant, surement.

Elle le laissa approcher sans rien dire, voyant la peur sur son visage et le regardant affronter cette peur, cédant place à de l’incompréhension. Elle devait, même si c’était atrocement long, lui donner le temps de parvenir à ses conclusions. D’une immobilité inhumaine, elle attendait, ne respirant même plus, et ne silla que lorsqu’il sorti la main de l’eau pour lui toucher le visage ; rompant la pause, elle baissa la tête.

Il n’arrivait pas à la reconnaitre, et lui demandait si cela lui avait fait mal ; cela lui avait fait mal, non, elle avait perdue conscience trop tôt pour cela. Mais cela lui faisait du mal. Pire, cela avait fait mal à quelqu’un d’autre, à quelqu’un qu’elle aimait. Rien de telle qu’une innocence d’enfant pour mettre en lumière la véritable horreur des choses. Amy soignerait les plaies qu’elle avait infligées à Caitlyn, toutes, dusse-cela lui prendre la vie entière. Elle la donnait sans hésité à son aimée et espérait que leur amour serait un ciment assez fort ; on ne doutait que des choses les plus importantes, alors elle avait bien le droit de douter de cela.

Franklin s’attristait seul avec ses propres peurs, croyant qu’elle ne voulait plus le revoir. Un mois, il avait onze ans, c’était long pour lui. Il l’enserra dans ses bras d’enfant, commençant à pleurer. Amaranth passa ses bras autour de lui, lui frottant doucement le dos pour le rassurer. Cela la peinait de le voir ainsi, mais elle ne savait pas vraiment comment réagir ; son apparence ne laissait plus la place aux actions enfantines qu’elle aurait put avoir, et le seul modèle qu’elle avait pour la rassurer elle était synonyme de leur intimité à elle-deux ; heureusement qu’elle réfléchissait à grande vitesse, sans quoi ses gestes auraient put paraitre saccadés, là où ils étaient parfaitement fluides.

Elle courba le coup et déposa un baisé dans sa chevelure.

- Ne t’en fais pas, ça va aller. Je vais tout t’expliquer, d’accord ?

Elle lui laisserait le temps de se remettre de ses émotions, continuant à le garder dans ses bras tant qu’il le faudrait, avant de reprendre, la voix calme, presque murmurante.

- Cela ne m’a pas fait mal, et je ne suis pas fâchée contre toi ; pourquoi le serais-je ? Je ne préfère pas voir d’autres gens, mais j’ai eut pas mal de problèmes, de gros problèmes, dernièrement. Ma mutation, des amis dans le besoin, des missions X-Men… Désolée de ne pas être venue te voir plus tôt, mais…

Elle se tut un instant, un long instant, deux ou trois secondes, avant de s’accroupir pour se retrouver au niveau de Franklin.

- J’avais peur, peur de ta réaction. Beaucoup de choses ont changé, je suis devenue X-Woman, surveillante aussi, je vais me marier, mes pouvoirs se sont encore modifiés et… et il y a cette nouvelle apparence. Je sais que tu as du mal, j’ai eut du mal aussi ; ne pas se reconnaitre dans la glace, se surprendre avec le son de sa propre voix, c’est pas facile. Beaucoup de choses ont changé, mais au fond, je suis toujours la même. Tu veux bien me croire ?

Elle était sincère ; l’esprit n’avait pas changé, elle avait refusés les changements de son esprit à défaut de pouvoir bloquer ceux de son corps, et le décalage entre Amy et Amaranth provenait de cette inadéquation. Sa fragilité et son incertitude également, mais elle les cachait, et comme les autres, Franklin ne devrait rien en savoir. Elle n’acceptait peut-être pas Amaranth, mais sinon, Amy avait tout pour être heureuse, et c’était sur ce côté qu’il fallait insister, non sur les points noirs, sans quoi elle n’avancerait jamais.

- J’ai ouïe dire que tu essayais de t’améliorer à la nage, tu pense que je peux t’y aider ?

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Dim 6 Jan - 18:03

Franklin se sentait un peu bête, même si leur rencontre ne remontait pas à plusieurs années, il connaissait assez bien Amy pour avoir partagé leurs esprits l'espace d'un moment et il devait savoir qu'elle n'était pas du genre à le juger. Il était dans cette piscine, était venu pour y apprendre à nager, en toute discrétion et contait profiter d'un moment de solitude mais, les choses avaient été bien différents. En effet, quand il avait croisé cette femme dans l'eau, il avait été persuadé d'y rencontrer une nouvelle tête, hors, il en était tout autrement et cet inconnu n'était autre que son amie, Amy qui avait disons, un peu changé, même beaucoup. Il faudrait un certain temps à cette femme pour se reconnaitre elle-même alors pour Franklin, c'était normal qu'il est aussi du mal. Non, ce n'était pas le problème et s'il se sentait gêné, c'était simplement dû au fait qu'il s'en voulait de ne pas avoir reconnu la jeune femme et de plus, il semblait lui en vouloir. Il avait fait quelques reproches à la jeune femme et rien n'était mérité, si vraiment il était son ami, il ne devait pas douter d'elle, elle ne l'avait jamais trahi et il savait maintenant que son absence était justifié, alors où était le problème?

Le petit blondinet restait collé à Amy qui lui promettait des explications et hésitait encore à demander si elle avait changé de nom. Il ne savait pas réellement si le changement s'en tenait au physique ou si intérieurement elle était différentes, la transformation le troublait et ce n'était pas l'envie qu'il lui manquait de pénétrer son esprit, un esprit qu'il avait bien connu mais, avec le temps et peut être inconsciemment, il s'était sortit de l'esprit les souvenirs d'Amy. Pénétrer l'esprit des gens était un vilain défaut chez lui mais, il ne savait pas trop comment parer à ce mauvais réflexe qui ces temps-ci lui attirait quelques ennuis. Personnes n'étaient encore venu lui demander de cesser d'utiliser son don à tout bout de champ mais, il écopait de mauvais regards de la part de certain de ses camarades.

Tendit qu'Amy lui expliquait un peu son changement, le gamin retrouva peu à peu le sourire et était ravi d'apprendre que son ami allait se marier. Il savait de qui elle était amoureuse même s'il n'avait pas rencontré l'heureuse élu qui était également une femme, cela lui était plutôt indifférent, du moment que la jeune femme était heureuse, il ne pouvait que partager ce sentiment. Amy n'avait pas vécu que de bonne choses, il avait eu connaissance de ses souvenirs et de ses craintes et elle méritait ce qui lui arrivait. Quand à la transformation, quand il aurait passé le cap de cette différence soudaine, il savait qu'il se montrerait plus curieux, car au-delà du simple enfant mutant qu'il était, Franklin s'intéressait beaucoup aux mutations et à ce que cela impliquait chez les êtres vivants. Parfois, quand il regardait les mutants jouer dans la cours de l'institut, il s'imaginait dans un grand laboratoire et caressait même l'espoir d'y faire quelques expériences, une fois adulte. Pour le moment, il se contentait d'assister le professeur MCcoy au coté de Claudia, une autre mutante et profitait de ses connaissances sans limites.

Tout comme la jeune femme qui venait de changer de mutations, le Fauve avait connu ce genre de transformation. Franklin n'avait pas trop osé le questionner sur ce sujet mais, les rumeurs allaient vite dans l'école et beaucoup savait ce qu'il c'était passé, bien des années auparavant. Le petit mutant, sortit de l'étreinte et de la douceur d'Amy, qui comme il venait de l'apprendre était devenu x-men et surveillante. Décidément, beaucoup de choses s'étaient passés en peu de temps, un nouveau départ pour elle, pensât-il et il espérait que c'était vraiment ce qu'elle voulait.


- Si tu es heureuse, je suis aussi très content pour toi, j'espère que tu vas m'inviter à ton mariage. Maintenant que tu à des responsabilités, on vas peut être ce voir moins souvent....

Franklin soupira en espérant se tromper et au contraire pouvoir se rapprocher davantage de son amie qui semblait plutôt épanouis, malgré un stresse presque palpable.

- Je t'en veut pas du tout, c'est à moi de m'excuser d'avoir pensé que tu voulais, plus me voir, j'ai été bête. Tu sais, même si tu as changé, pour moi tu sera toujours mon ami, je t'aime beaucoup, ça me fait juste bizarre de te voir comme ça mais, ça passera, t'inquiète pas et tu es aussi jolie qu'avant, tu parais juste un peu plus vieille mais, pas trop.

S'apercevant qu'il avait fait une remarque plutôt mal placé, Franklin s'empressa de sourire à la mutante qui l'interpella sur son apprentissage de la natation. Il en avait presque oublié pourquoi il était venu et même si au départ il avait voulu être seul, l'idée de s'entrainer avec Amy, lui réchauffait le corps et malgré ce qu'il venait de découvrir et tous les chamboulements, il décida de se montrer plus joyeux et éclaboussa la jeune femme en rigolant, avant de sortir de la piscine et de se mettre sur le plus petit des plongeoirs en parlant à son amie qu'il était bien content d'avoir retrouvé. L'abcès était crevé et des explications avaient eu lieux et même s'il n'avait pas tout compris au sujet de la métamorphose et qu'il mourait d'envie de poser davantage de questions, le petit génie était prêt à reprendre sa séance de natation et à s'amuser un peu. Être un peu heureux et passer du bon temps sans trop réfléchir n'était pas une chose qu'il avait l'habitude de faire mais, une fois n'était pas coutume il allait s'y exercer, même s'il n'était pas doué pour ça.

Franklin se trouvait sur le petit plongeoir, à quelques mètres d'Amy qui se trouvait dans l'eau et lui fit un petit signe de la main.


- Je sais un peu nager mais, j'aimerais bien apprendre à mieux le faire et aussi à plonger, parce que ça, j y arrive pas du tout. Tu sais comment on fait pour pas que le saut ressemble à une bombe humaine?


Le jeune mutant grelottait sur le plongeoir et son allure plutôt frêle, ainsi que son maillot de bain bleu fluo, ne lui faisait vraiment pas ressembler à un plongeur mais, plutôt à une petite grenouille mal nourrit.


Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Lun 7 Jan - 23:00

Les bonnes nouvelles firent sourire Franklin, qui acceptait de la croire, elle n’en doutait pas. Il était content pour elle, et voulait venir au mariage ; cependant, le jeune garçon craignait qu’elle n’en soit moins disponible, chose qui serait vraie, à l’évidence. Mais Amy avait apprit, et essayait de calmer sa manie de tout mettre dans des cases ; la routine ne rassurait pas, elle volait le temps. Oui, entre ses études, son entrainement, son travail à mi-temps et sa compagne, elle verrait moins son faux-petit frère, mais elle trouverait toujours du temps s’il avait besoin d’elle, elle était confiante en ce fait.

Après un nouvel appel au courage, il s’avança de nouveau, toujours effrayé, voulant s’excuser de son erreur ; Amaranth lui sourit, un sourire bienveillant pour le rassurer. Elle savait qu’il l’aimait beaucoup, et qu’il avait du mal à s’adapter, la plupart était dans ce cas et il n’avait rien d’étonnant, il était même rassurant, en un sens, car elle savait ne pas être la seule à être perdue. Le blondinet termina même sur des compliments, maladroits et sans doute pour se rattraper, mais qui la firent sourire quant même. Elle ne dévoilerait rien de son immortalité, ce n’était pas le sujet.

L’innocence et la naïveté de Franklin n’avaient pas bougées, ni l’une ni l’autre, et elle le vit parfaitement lorsqu’il appuya son compliment d’un sourire empressé, voulant surement encore montrer l’absence de méchanceté de ses propos. Et ce fut avec le sourire qu’elle se proposa de l’aider.

Pour toutes réponses, elle eut droit de se faire arroser, lâchant un petit « Ey » et mettant les bras devant son visage après que l’eau l’eut heurtée. Puis Franklin commença à s’enfuir, l’italienne le poursuivant pour lui rendre amicalement la monnaie de sa pièce, ne le rattrapant pas avant qu’il fut sorti, à dessein. Mais cela ne l’empêcha pas d’arroser copieusement les pieds du garçonnet avec les vagues déclenchées par d’amples mouvements de bras.

Le blondinet se dirigea jusqu’au plongeoir le plus proche, le plus petit, tout en lui disant qu’il était content de l’avoir retrouvé. Plaisir réciproque, Amy heureuse que malgré le malaise et la peur envers Amaranth, Franklin tentait de continuer à la voir elle, non son physique. Une fois installé, il lui fit coucou, avant de reprendre la parole, s’évaluant et énonçant ses objectifs, se mettant en place d’une drôle de façon.

- Pour pas que ça ressemble à une bombe humain ? Surement, gloussa-t-elle en s’approchant, sourire aux lèvres, pour sortir de l’eau et son tour et s’improviser pour de natation.

Elle hésita un instant sur la façon de sortir de l’eau, qu’elle pouvait tout aussi bien faire normalement que de façon spectaculaire, et choisit la norme ; Franklin pouvait tout autant être émerveiller des capacités d’Amaranth qu’y voir la différence entre elle et Amy, donc mieux valait brider celles-ci pour l’instant. Mains sur le rebord, l’italienne se sortit à la force des bras, ne réagissant pas vraiment à son propre poids, puis posa un genou à terre « sèche » avant de se relever et d’aller se positionner vers Franklin.

- Alors, pour plonger, déjà… c’est pas un mouvement de brasse, tes jambes sont mal pliées. Rapproche tes genoux, un peu, commença-t-elle, se plaçant sur le côté pour l’aider par des gestes. Ensuite, pour faciliter l’entrée dans l’eau, tu tends tes bras au-dessus de ta tête, et tu joins les mains. N’ais pas peur, je te tiens, tu ne perdras pas l’équilibre, alors vas-y, fais-le. Enfin, faut rentrer ta tête sous les bras, que ce ne soit pas le visage qui heurte l’eau. Voilà… comme ça. Là, t’as plus qu’à te tendre tout entier et tu plonge. Un conseil, ferme les yeux, même avec les lunettes de piscine, elles foutent le camp neuf fois sur dix ; après, si tu garde les yeux ouverts sous l’eau, tu peux essayer sans, t’es grand, tu fais comme tu le sens.

Elle lui souriait toujours, voulant le mettre en confiance, qu’il soit sur de lui. Qu’il n’y arrive pas correctement au premier essai n’était pas grave, c’était pour cela qu’il y en avait d’autre. S’il lui en faisait la demande, elle pourrait lui faire la démonstration, plongeant sans plongeoir mais non sans grâce et habileté, entrainée à cela, capable de traverser la piscine de 50m seulement avec son impulsion de départ, et sans sortir la tête de l’eau, regardant les bandes au fond de l’eau pour savoir quant opérer son virage. Il était vraie qu’elle avait un avantage, par rapport aux autres, en cela ; les membranes nictitantes protégeaient son œil du clore, et elle pouvait garder les yeux ouverts sous l’eau aussi aisément qu’à l’air libre. D’ailleurs, cela expliquait qu’elle ne les ait pas rétractées, bien qu’elles lui servaient également à donner à son regard un aspect familier que ses yeux désormais bleus ne pouvaient pas avoir.

Si ne lui demandait rien, elle l’aiderait à corriger les erreurs qu’elle voyait autant de fois qu’il le voudrait, la patience étant l’une des vertus les plus développées par Amaranth. Elle ne se départirait pas de son sourire, heureuse de retrouver cette familiarité comme de pouvoir l’aider lui. Commencer par le plongeon n’était peut-être pas le plus malin, mais ce n’était pas grave, et son aimée ne la disputerait pas si elle arrivait en retard après avoir réussit à retrouver son protéger, et quelques fragments d’elle-même par la même occasion. Car retrouver son passé et vivre unie aux yeux des autres lui permettait d’essayer de mieux s’accepter. De se donner le temps, encore et toujours, de faire de nouveaux essais et de s’entêter jusqu’à réussir ; comme elle le ferait avec Franklin et son plongeon, somme toute.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Mar 8 Jan - 20:13

Franklin grelottait sur le plongeoir en observant Amy qui s'apprêtait à sortir de l'eau. Dire qu'il reconnaissait physiquement la jeune femme aurait été un grand mensonge, il ne reconnaissait pas non plus sa voix, ni même sa manière de se déplacer mais, c'était pourtant bien elle. Après avoir parlé avec cette fausse inconnu, il avait été certain de ne pas se tromper et les explications de la jeune femme avait été plutôt claire, même si elle n'était pas rentrée dans certains détails. Franklin aurait aimé la questionner davantage, savoir ce qu'elle ressentait et ce qu'elle comptait faire de cette métamorphose. Se sentir différent, était une chose que Franklin connaissait assez bien, ayant plusieurs fois été rejeté par des enfants qui étaient effrayés par ses dons. Mais, être différent dans le vrai sens du terme devait être très dur à accepter et la jeune femme devait être très courageuses pour s'accepter ainsi. Souvent, le petit mutant s'était imaginé changer, devenir quelqu'un de normal sans aucun pouvoir mais, jamais il n'avait imaginé ce qu'il pourrait se passer si un matin il ne se reconnaissait plus en se regardant dans la glace.

Le jeune mutant regarda son amie sortir délicatement de l'eau et faisait tout son possible pour garder sa bonne humeur et ne pas trop dévisager la jeune femme. Pour lui, elle était toujours celle qu'il avait connu et même si regarder ce corps inconnu lui était plutôt difficile, il s'imaginait qu'elle se trouvait devant lui, sous l'aspect qu'elle possédait autre fois. Il y avait quand même un changement positif qu'il trouvait chez la mutante, elle semblait en effet plus sur d'elle, marchait d'un pas certain et dissimulait très bien le stress qu'elle pouvait avoir en imaginant ce qu'il pouvait ressentir. Il avait envie de lui dire qu'il ne la reconnaissait pas, que plus elle parlait et plus il était inquiet mais, il préférait garder ses petits problèmes pour lui et se contentait de sourire en la voyant s'approcher de lui.

Franklin se mit dans la position qu'il pensait être la bonne pour plonger mais, manifestement il se trompait sur toute la ligne. Il écouta alors Amy lui donner quelques conseils sur la position qu'il devait adopter et il essaya de reproduire les mouvements qu'elle lui montrait avec plus ou moins de résultat. Il fixa l'eau devant lui en se disant que tout de même, porter des lunettes de piscine lui aurait été assez pratique, une fois sous l'eau. Il savait un peu nager et se débrouillait pour ne pas couler mais, il agissait plutôt par instinct et il devait reconnaitre qu'il avait un peu peur de nager sous l'eau. Quand il était dans l'eau, il se sentait un peu bizar, ses pouvoirs ne lui servaient à rien et il se sentait impuissant même si parfois, il trouvait cette situation plutôt agréable.

- Bon allez, je...je me lance...à la une! A la deux à la...non! Me pousse pas hein? Je suis pas prêt!

Le petit blondinet reprit position en rougissant de honte, quand il avait été sur le point de plonger, il s'était retenu au dernier moment, pris un moment de panique en se demandant ce qu'il se passerait s'il faisait un plat et d'une autre part, il avait un peu peur de passer pour un incapable devant la belle jeune femme. Il continua de fixer l'eau un moment et fini par s'élancer, tête la première. Son plongeon avait été un très beau loupé, il s'était plutôt bien élancé mais, avait perdu position et quand il était arrivé au contact de l'eau, son plongeon s'était transformé en bombe humaine, tout ce qu'il ne fallait pas faire.

Franklin sortit la tête de l'eau et nagea avec un certain affolement jus-qu'au rebord ou se trouvait Amy. En arrivant au contact de l'eau, le gamin avait ouvert la bouche un bue un peu la tasse, ce qui avait provoqué une petite panique chez lui. Il était maintenant accroché au bord et reprenait doucement son souffle en regardant Amy. Soudain et sans trop savoir pourquoi, il se mit à éclater de rire en repensant à son plongeon. Rigoler un peu lui faisait beaucoup de bien et surtout en présence de celle qu'il avait cru perdre à tout jamais. En très peu de temps à l'institut, Amy était devenu comme Rachel pour lui, des personnes indispensables à son équilibre, des amies et des gens à qu' il pouvait se confier sans craindre le moindre reproche ou critique.

Franklin ressortit de l'eau et après quelques nouveaux essais de plongeon, plus ou moins réussi grâce à Amy, il décida de rester dans l'eau pour y nager un peu, il fallait aussi qu'il apprennes à mieux le faire mais, cela lui paraissait plus réalisable que faire des plongeons athlétiques. Sa mère lui avait déjà un peu appris à nager mais, elle n'avait hélas pas pu lui accorder au temps de temps qu'elle aurait voulu, elle possédait aussi des pouvoirs et d'assez grande responsabilité, faisant partie d'un groupe de super héros, bien connu.

- Hey! Amy! viens nager avec moi! Je crois que j'ai besoin de toi!

Franklin attendit que la jeune femme le rejoigne dans l'eau et lui tourna au tour en faisant des bruits d'animaux et soudain, sans qu'elle ne s'y attende ou peut être le faisait-elle exprès, le gamin se mit à l'éclabousser, avant de prendre la fuite en nageant à l'autre bout de la piscine. Ses mouvements étaient incertains et il mélangeait brasse et crawl. Arrivé au bout de la piscine, il s'arrêta en rigolant et tentait de reprendre un peu son souffle.

- Whoua! tu nages drôlement vite! Comment tu fais ca? J'avais jamais vue que tu te déplaçais comme ca? Est-ce que c'est un nouveau truc de ta..je veux dire...enfin tu sais?

Franklin avait repris un air sérieux et un peu inquiet mais, pour ne pas alarmer et mettre mal à l'aise Amy, il préféra détourner la conversation, se demandant si cela n'était pas trop tard.

- Tu peux m'apprendre à nager le crawl? Heuu.. Amy, tu vas bien? C'est parce que je t’ai demandé si...?
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Mer 9 Jan - 19:36

- Bon allez, je... je me lance... à la une! A la deux à la... non! Me pousse pas hein ? Je suis pas prêt !

Si Amy avait put être surprise, elle l’aurait été, et le visage d’Amaranth afficha clairement cette surprise ; elle, le pousser ? Non, jamais ! Encore que maintenant qu’il proposait… L’italienne leva les mains au niveau de ses épaules et recula d’un pas, bien consciente de l’évitement subtil employé par son protégé pour gagner un peu de temps ; elle ne l’aurait pas poussé, ce n’était pas son genre, mais le laissait faire, lui libérant de l’espace vital tout en ce demandant quelle serait la prochaine excuse.

Il n’y en eut pas, Franklin s’élançant après avoir rougit de gêne ; dès le départ, il ne sut maintenir la position dans les airs, et heurta l’eau au lieu de s’y glisser. Amaranth contempla la scène au ralenti, identifiant les erreurs qu’elle connaissait. Au moins, le blondinet avait eut les mains devant le visage avant de se crasher sur l’eau ; car il s’agissait bien d’un crash : ce n’était pas une bombe humaine, c’était un obus !

Mais la seule chose qui inquiétait véritable Amy fut le fait qu’il se soit fait mal, et lorsqu’elle le vit remonter à la surface totalement paniqué, elle bondit à son tour dans l’eau pour s’en aller l’aider, ne se préoccupant pas de la vitesse normée des humains. Lui prenant le bras, elle le ramena vers le bord et le laissa s’y accrocher avec un simple « ça va ? » ; oui, plus de peur que de mal, elle le voyait bien, il avait juste but la tasse et paniqué, mais il valait mieux que Franklin en prenne conscience lui-même. Il la regarda en reprenant son souffle, avant d’éclater de rire ; c’était encore plus positif que tous les « ça va » du monde, ce simple geste, et elle lui souri également, de toutes ses dents.

Le blondinet finit par ressortir de l’eau, suivit par la brune prête à reprendre ses explications.

- Garde les bras et les doigts bien tendus, faut pas que tu ais peur du contact de l’eau. T’as plié les bras pour protéger ton visage, laisse-les tendus et garde la tête dessous, ça passera beaucoup mieux.

Ses conseils donnés, Amaranth le regarda, immobile, faire ses essais ; elle frissonnait assez, c’était vrai, mais cela tenait plus du détail qu’autre chose, et elle ne s’enrhumerait pas. Franklin progressait vite, bien qu’il y eut encore plusieurs ratés et ses réussites étant malhabiles, c’était déjà bien ; il saurait plonger correctement très vite.

Après un certain temps, le jeune homme se décida à rester dans l’eau, la regardant elle sur le bord à se frotter le dos pour se réchauffer, avant de l’enjoindre à le rejoindre ; chose qu’elle ne se fit pas réellement prier, lui montrant ce que c’était qu’un véritable plongeon : prenant la pause une seconde, elle sauta dans la suivante, essayant de ménager ses forces. Atterrissant avec précision à côté de Franklin, Amaranth disparut sous l’eau, filant rapidement. Les yeux ouverts, parfaitement consciente de son environnement, Amy s’approcha du fond jusqu’à le toucher, s’y accroupissant pour prendre appui avant de s’élancer en arrière, en direction du garçonnet, passant sous se dernière avant de ressortir la tête de l’eau, rouvrant simplement la bouche sans réellement prendre une inspiration.

Franklin commença à lui tourner autour pour s’amuser, elle-même pivotant sur place toute en ce maintenant là tête et les épaules hors de l’eau par des mouvements asynchrones des bras et des jambes, rigolant avec lui mais ne pouvait s’empêcher de continuer à l’évaluer. La nage du jeune homme laissait témoigner d’un apprentissage sur le tas, par l’observation, et non scolaire ; dire qu’il savait nager était un bien grand mot, qu’il se débrouillait était plus juste : mélangeant la brasse et le crawl, il avançait chaotiquement et irrégulièrement, le tout dans une ellipse douteuse. Au moins, il ne faisait pas le chien ; enfin, pas niveau nage, puisqu’il imitait des bruits d’animaux. C’était là encore quelque chose de très intéressant à observer, le choix des animaux qu’il imitait : exotiques, pour la plupart, trahissant soit d’une grande érudition, soit du fait qu’il ait beaucoup voyagé, les classiques également, mais sur une gamme étendue, il n’avait donc pas d’animaux de compagnie chez lui.

Puis il prit une inspiration, s’arrêtant dans ses bruits avant de crisper les muscles de son tronc comme de ses bras, sa malice parfaitement visible sur son visage ; il allait l’arroser, et comme la dernière fois, elle subit, jouant la réaction qui lui semblait appropriée, et qu’elle aurait aimé avoir : l’interdiction. Elle s’immobilisa, clignant deux fois des yeux, essayant de reproduire cette mimique qui lui donnait jadis l’air d’une chouette qu’on venait de réveiller dans une grange, en pleine journée ; ce fut un bel échec, les membranes nictitantes ainsi que le visage d’Amaranth ne se prêtant à du tout à l’exercice.

Mais ce ne fut pas tellement grave, puisque Franklin avait déjà fuit avec sa nage malhabile. Amaranth le regarda avec un petit rire, puis s’élança à sa poursuite en dos crawlé, passant à son côté rapidement pour le devancer jusqu’à ce qu’elle atteigne le rebord, où elle l’attendit.

Le jeune homme finit par arriver, s’accordant une pause, jovial, trouvant qu’elle nageait drôlement vite, lui demandant comment elle faisait ; elle faisait pour ce déplacer comme cela. Il était vrai qu’elle nageait vite, et si Amaranth avait amplifié cela, c’était déjà le cas avant : elle nageait plus vite qu’elle courrait, c’était sur. Mais le déplacement, il faisait surement référence à la vitesse inhumaine dont elle avait faite montre lorsqu’il avait eut quelques difficultés à nager, car elle n’avait pas réellement montré l’amplitude de ses capacités, sur terre ou dans l’eau. Capacités si différentes, si supérieures à celles d’Amy…

- Tu peux m'apprendre à nager le crawl? Heuu…

Elle avait recadrée son attention sur Franklin dès qu’il avait inspiré pour prendre la parole, lisant son inquiétude sur son visage et se rappelant d’un détail gênant : Empathie. Elle ne pouvait se laisser aller aux doutes sur elle-même ou sur Amaranth sans qu’il le sente, chose qui risquait d’être compliquée s’il tirait droit dans le mille avec ses mots.

Le visage d’Amaranth, d’abord impassible, se reprit dans la seconde, et sourit amicalement, sortant une main de l’eau pour la déplacer à vitesse normale, pour elle, créant un flou pour les yeux humains des spectateurs présents.

- Bien sur que je veux bien essayer de t’apprendre le crawl, mais on retournera là où on a pied d’abord ; et pour répondre à ta question, je suis en effet bien plus rapide qu’avant, aussi bien physiquement que mentalement. Mes bio-tissus se sont améliorés par ma mutation, c’est pour cela que j’ai changée d’apparence ; je dispose de capacités physiques et cognitives cinq fois supérieures à ce qu’elles devraient être. Mes mouvements, mes reflexes, mes pensées, mon intelligence, ma mémoire, ma force, etc., tout est amplifié ; je suis un génie aussi, maintenant.

Un point commun qui la rapprochait encore plus de Franklin, en un sens ; et elle lui sourit encore plus de ce fait, l’accompagnant en brasse alors qu’il retournait avec sa nage si spécifique à l’autre bout de la piscine, dans le « petit bassin ».

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Ven 11 Jan - 9:48

Franklin fut bien content de ne pas avoir offensé son amie et cette dernière lui expliqua même un peu davantage le changement qu'il s 'était produit. Elle était bien plus puissantes, qu'avant, plus rapide et encore plus intelligente. Le jeune garçon sourit quand la jeune femme se déclara être un génie. Beaucoup de gens disaient de Franklin qu'il en était un et même s'il était plutôt fier de l'être, parfois il aurait aimé être un peu plus normal et avoir un raisonnement plus proportionnel à son âge. Hélas, ce n'était pas le cas et plutôt que de raisonner naturellement, Franklin se mettait à tout calculer et quand il commençait à partir dans des discours sur la relativité absolu, bien évidemment les enfants de son âge étaient un peu largués et se désintéressaient totalement de lui. Avec le temps, le petit mutant avait appris à remanier ses discours et les choses allaient un peu mieux mais, une certaine frustration naissait en lui. Il ne pouvait en vouloir aux autres et d'une certaine façon, il les enviaient même, lui, n'était pas assez naturel et réfléchissait bien trop avant d'agir et en finalité il s'embrouillait l'esprit, bien plus qu'autres choses.

Le jeune mutant nagea ensuite jusqu'au petit bassin, il avait encore bien des progrès à aire et sa nage n'était que pur réflexe. Jusque là, il avait essayé de se débrouiller seul, il connaissait quelques bases et savait s'arranger pour ne pas se noyer mais, on ne pouvait pas dire qu'il était un bon nageur et il n'avait jamais vraiment osé demander conseils à qui que ce soit. Hors, aujourd'hui il avait enfin revue Amy et il savait qu'avec elle il pouvait se permettre beaucoup de choses et n'hésitait pas à lui demander des conseils. Arrivé du coté du petit bain, il recommençait à nager en profitant des conseils de la jeune femme, corrigeant ses mouvements quand elle le lui demandait. Cette dernière avait de très bons conseils et Franklin aimait sa patience. Ainsi, il l'écouta sans rien dire, profitant de ses connaissances et surtout de cet instant qu'elle partageait avec lui. Il connaissait Amy depuis quelques mois déjà mais, aujourd'hui il avait l'impression de redécouvrir la mutante, elle avait changé et aurait sans doutes besoins de temps pour s'accepter et d'une certaine façon, Franklin se sentait un peu plus proches d'elles grâce à cela.

Tendit qu'il nageait près d'Amy, Franklin du résister à la terrible envie de s'introduire dans la tête de la jeune femme. Il mourait d'envie de voir tous les changements qu'il s'étaient produits en elle et ce qu'elle pensait réellement de cette expérience. Le petit blondinet recula un peu, faisant de grands efforts pour éviter cette intrusion dans l'esprit d'Amy. La dernière fois qu'il l'avait fait, il avait fusionné l'espace d'un instant avec la jeune femme et n'était vraiment pas prêt à renouveler cette étrange expérience. Le petit blondinet se contenta donc de regarder la jeune femme dans les yeux, tout en reprenant son souffle car il devait l'admettre, il commençait à être très fatigué. Il sortit de l'eau et s'assit sur le rebord.

- Tu te rappels quand je suis rentré ton esprit? On a pas beaucoup parlé de ça après, tu as ressentit quoi exactement? Tu sais, il y a certaines de tes pensées que je n'ai pas vraiment oublié. Ho! Ne t'inquiète pas! je J'en est parlé à personnes, c'est juste, que cette expérience a un peu chamboulé ma tête. J'ai ce vilain défaut de m’introduire souvent dans la tête des gens et j'ai fait peur a beaucoup d'élevés comme ça. D'ailleurs, il y en a même qui ce son plaint et je vais peu être avoir un rendez-vous avec ta copine à cause de ça. J'espère qu'elle sera pas trop sévère!


Franklin resta un petit moment à parler avec Amy, puis, il fini par se lever en lui souriant et surtout en grelottant. En effet, il avait froid et était épuisé, il était temps pour lui qu'il se repose.

- Je vais rentrer maintenant, j'ai froid et je suis fatigué, je te remercie pour tout tes conseils, je suis pas encore un bon nageur mais, j’apprends vite et peut être qu'on pourra bientôt re-nager ensemble. Tu sais, tu a peu être changé mais, pour moi tu es toujours la même et je t'aime beaucoup.

Le petit blondinet déposa un baisé sur la joue de la jeune femme et lui fit un grand sourire. Il se rendit ensuite au vestiaire où de nouveau son esprit était en proie à un tas de pensée mais, cette fois, plus légère et toutes portées sur Amy. Il était heureux de l'avoir retrouvé, elle avait changé mais, au fond, pour lui elle était toujours la même et faisait partit de son cœur, elle était comme une grande-sœur pour lui et rien ne pourrait changer cela.

[Hrp: rp terminé ici pour moi, un grand merci à toi, après ta réponse, est-ce que tu pourras déplacer le topique, dans ceux terminés s 'il te plait? Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   Lun 14 Jan - 13:36

Le mot génie n’eut pas réellement la réaction escomptée chez Franklin, qui fut plus triste qu’autre chose ; cela, comme ses pouvoirs, le mettait à des autres, encore une fois. Et cela devait être encore plus dur à son âge d’être une tête pensante qu’à celui d’Amy, surtout lorsqu’on savait qu’elle, cela provenait de sa mutation, et qu’elle n’en exploitait qu’une infime partie. Amaranth ne dit plus rien et se contenta de regarder l’adolescent s’en aller vers l’autre bord de la piscine, réfléchissant quelques instants avant de le rattraper d’une impulsion des jambes contre le bord.

Une fois à un endroit où ils eurent pied tous deux, elle entreprit de faire ce qu’elle lui avait promit, lui montrant le crawl ; tout d’abord, une partie théorique sur les mouvements des jambes, une démonstration « à terre » des mouvements des bras, puis enfin une démonstration pratique de la nage, elle-même faisant un aller-retour dans la largeur de la piscine. Quant il eut comprit, écoutant dans un silence presque religieux, elle passa sa main sous le ventre du jeune garçon pour le porter, le maintenant droit sur la surface de l’eau ; c’était ainsi qu’il devrait être, et il pouvait s’entrainer aux mouvements sans risques de difficulté, puisqu’elle le soutenait. Lorsqu’il eut accomplit les bons mouvements avec suffisamment de confiance, Amaranth le lâcha, non sans le prévenir avant, puis le regarda nager un crawl approximatif mais vraisemblable, le visage souriant ; fière de lui comme contente d’être avec lui.

X-Men ne rimait pas forcément avec professeur, et elle n’était pas professeure, elle était encore une étudiante, évoluant trop vite. Cependant, elle s’était improvisée professeure pour son ami, et cela semblait bien se passer. S’il continuait ne serait-ce qu’à nager seul, Franklin pourrait le faire très bien assez rapidement.

Une fois lancé, le blondinet ne s’arrêtait pas, ainsi la jeune femme s’en alla nager à son côté, la brasse pour s’adapter à son rythme. Il maintenait parfois une certaine distance entre eux, comme frustré, sans doute de ne pas y arriver.

- Tu sais Franky, la natation était plus ou moins le seul sport qui m’intéressait quant j’étais au lycée, malgré le fait que je devenais toute rouge dès qu’on me regardait un peu trop. Essai de pas placer la barre trop haut, d’accord ? J’ai beaucoup d’heures d’apprentissage derrière moi, et c’est sans compter mes pouvoirs. Donc, normal que j’y arrive avec facilité, pas la peine d’essayer de faire aussi bien que moi, ok ?

Mais ce n’était pas un tel sujet qui occupait l’esprit du garçonnet, mais bien leur première mésaventure commune, et il l’avoua dès qu’il fut sur le bord de l’eau, assit, près à sortir tant il était fatigué.

Amaranth fatiguait lentement, très lentement : la meilleure nutrition apportée par la Photosynthèse lui permettait, déjà en tant qu’Amy, d’être plus endurante que sa constitution n’aurait dût le permettre, et désormais qu’elle disposait de bio-tissus améliorés, la fatiguer nécessitait des efforts particulièrement intenses ; efforts que des sportifs de haut niveau ne tiendraient même pas. C’était cela qui lui permettait de tenir son entrainement quotidien en combinant différents entrainements de différentes disciplines avec un niveau élevé.

- Tu te rappels quand je suis rentré ton esprit ? On a pas beaucoup parlé de ça après, tu as ressentit quoi exactement ? Tu sais, il y a certaines de tes pensées que je n'ai pas vraiment oubliées. Ho ! Ne t'inquiète pas! Je… J'en ait parlé à personne, c'est juste, que cette expérience a un peu chamboulé ma tête. J'ai ce vilain défaut de m’introduire souvent dans la tête des gens et j'ai fait peur à beaucoup d'élèves comme ça. D'ailleurs, il y en a même qui ce sont plains et je vais peu être avoir un rendez-vous avec ta copine à cause de ça. J'espère qu'elle sera pas trop sévère !

Amaranth sourit, voyant parfaitement qu’il n’avait pas réellement peur de rencontrer Caitlyn, malgré les réputations qu’elles se trainaient toutes les deux. Outre que Franklin ne devait pas être le genre de personne à écouter les ragots, il la connaissait suffisamment pour savoir qu’elle était bien différente de sa réputation ; enfin, de sa réputation consistant à arracher les têtes de tous ceux qui bavaient de prêt ou de loin sur Caitlyn. C’était amusant de voir comment une seule crise de Berserker pouvait bien plus marquer les esprits qu’un trio de morts.

Quant à la fusion psychique…

- T’inquiète pas, va : Caitlyn est pas méchante, malgré ce que certains de tes camarades doivent penser en prenant leurs joues à témoins. Pour la Télépathie, c’est comme l’Empathie, c’est intrusif. Peu de gens apprécient d’être décryptés comme si de rien était ou de se savoir en insécurité dans leur propre tête. Toute ton histoire, toute ta personne, tout ce que tu es et as été à la portée de quelqu’un d’autre sans que ce soit toi qui ait choisit cela, tu imagines ? Et là, c’est seulement de la lecture, si tu peux bidouiller après c’est encore pire. Il faut un sacré degré de confiance pour laisser quelqu’un rentrer dans sa tête. Après, si tu ne le fais pas exprès, t’éternise pas et ressort discrètement, ni vu ni connu. J’avais le défaut, étant petite, de lire sur les visages des autres pour me rassurer quant à ce qu’ils pensaient de moi, et il n’y avait rien de pire que cela à leurs yeux ; du coup, j’avais pas beaucoup d’amis. Aujourd’hui, je suis capable de déductions étonnantes rien qu’en regardant quelqu’un durant une seconde, et honnêtement, ça me rends triste des fois. J’arrive à connaitre un grand nombre de chose sur une personne sans même lui avoir parlé, donc, je ne la rencontre pas vraiment, je ne fais que confirmer ou infirmer des hypothèses que j’ai sur lui. Crois-moi, c’est très lourd à vivre, surtout quant on ne peut s’en empêcher. Si tu fais pas exprès de rentrer dans la tête d’autrui, ressors-en vite sans rien dire, et cela devrait passer.

C’était assez hypocrite sachant qu’elle avait passé sa vie à regarder les émotions des autres s’afficher sur leurs visages pour se rassurer, mais elle n’avait jamais posé de question gênant pour obtenir des réponses que les autres ne voulaient pas donner, et c’était à ses yeux toute la différence avec l’utilisation de la télépathie. Elle prit une pause d’une seconde, le temps d’inspirer et de soupirer, toujours debout dans l’eau à regarder Franklin grelotter, et à elle-même ignorer les informations de froid.

- Quant à la merdouille télépathique… Je m’en rappelle parfaitement, et je me souviens encore de pans entiers de ta vie comme si je les avais vécus. Je sais pas pourquoi cela m’a plus marqué que toi. Peut-être, puisque j’étais l’hôte, qu’il y a eut une sorte de copie de tes souvenirs dans mon cerveau lorsque tes ondes mentales s’y sont retrouvées ; c’est plausible considérant qu’il s’agissait d’un processus de fusion. Certains télépathes peuvent ainsi télécharger ou transmettre des informations, et j’ai déjà bénéficié de cela de la part de Mlle Frost ; mais c’était maitrisé et sans danger, contrairement à ce qu’on a fait. Après ça, j’ai eut quelques jours un peu étranges, notamment parce que j’ai dû m’habituer à ce que tu m’avais « appris », comme la réparation de bidules en tout genre.

Une pause, alors qu’elle taisait la suite de ses conclusions et ce qu’elle avait apprise à susciter avec d’autres télépathes de cette histoire, notamment concernant la réincarnation donc certains mutants pouvaient faire preuve, et qui aurait surement effrayé Franklin plus qu’autre chose. Savoir qu’un télépathe pouvait projeter son esprit de manière définitive dans un corps étranger et s’y installer tout en absorbant le précédent n’était pas rassurant pour un jeune garçon ayant des problèmes de télépathie, même si cela n’aurait pas été le cas pour eux.

Mais de toute façon, il y avait tant à faire avec la télépathie que pour un jeune garçon comme Franklin, en toute connaissance de son gène X, les limites restaient à définir, et seule l’éthique pouvait réellement l’arrêter. Vivre avec des Télépathes qui ne maitrisaient pas leurs pouvoirs était généralement dur, car on n’était pas à l’abri d’accidents, de la lecture involontaire à la possession involontaire, et comme disait Caitlyn : ce genre de personne, il fallait les aimer. Mais Amy avait confiance en Franklin, et l’Institut possédait un grand nombre de télépathes pour pouvoir guider les plus jeunes psychites.

Finalement, le garçonnet se retira, la laissant seule et se justifiant du pourquoi alors que c’était inutile, la remerciant. Il espérait qu’ils re-nageraient ensembles, et cerise sur le gâteau, il lui dit qu’à ses yeux, elle était toujours la même. Sachant qu’elle était en pleine crise d’identité, cela faisait plaisir à entendre, et lui décrocha un sourire sincère.

- Si tu veux, tous les mercredis soir, on peut se donner rendez-vous ici ; moi je m’entrainerais de toute façon, et c’est avec plaisir que j’essayerai de continuer à t’apprendre.

Promesse sincère, une de plus, mais plus facile à réaliser que les autres, malgré son voyage approchant ; voyage dont elle parlerait plus tard, car malgré son intelligence, Franklin ne pouvait tout assimiler d’un coup, ne serait-ce qu’émotionnellement.

Cette rencontre lui avait prit du temps, mais elle n’en regrettait rien : cela c’était bien passé. Le seul point d’ombre était ce qu’il avait put découvrir dans sa tête, lui avouant qu’il avait de la difficulté à ne pas se connecter aux autres. Il n’était pas passé au travers des masques, et considérant les difficultés qu’il avait rencontré la dernière fois face à sa cognition accélérée, Amy s’estimait presqu’au-delà de la portée du télépathe en herbe, du moins pour l’instant. Et puis, elle lui faisait confiance, comme il lui faisait confiance, malgré les changements. C’était cela qui importait le plus.

Forte de cette conviction, Amaranth commença à nager.

RP TERMINE pour Amy

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apprentissage partagé {Franklin Richards}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apprentissage partagé {Franklin Richards}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Culottes d'apprentissage lavables (enfant entre 10 et 15kg environ)
» Apprentissage de la Propreté difficile
» Franklin
» Benjamin Franklin
» question garde partagée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: