AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Ven 28 Déc - 19:21

Octobre 2012, Institut Xavier.



Sooraya Qadir, tout fraîchement arrivé d'Afghanistan il y à peine une semaine ne voulait pas intégrer directement l'institut, il lui fallait un petit moment d'adaptation, c'est avec l'accord de Professeur Xavier, qu'elle pris un hôtel pour cinq jours après cela, on l’emmènera à l'institut.
Les heures d'avions étaient les premières de Dust, et surtout un peu stressé et s'attendait au pire, un problème technique, mais non, rien, tout se déroulait parfaitement, le vol fut même un peu plus rapide que prévu, Hourra !

Une fois sortit de l'aéroport, elle fut accueilli par un x-men qui l'emmena à sa chambre cette rencontrer fut brève, Dust encore craintive.
Ne prononça aucun mot, elle avait pourtant appris l'anglais, assez rapidement elle savait faire des phrases compréhensives.
Après le taxi jaune classique, les tours, que des tours, Soraya n'avait jamais vue ça encore.
Des énormes bâtiments qui l'entouraient, plein de voitures, un énorme trafique.

Encore un peu déboussolé par l’environnement, le changement d'horaire, et bien sûr sa nouvelle vie qui lui ouvrait les bras, elle compris que sa vie changerais du tout au tout, et en pris conscience à se moment là.

Une fois devant l'hôtel, elle pris l'ascenseur, sa première fois aussi, bien que certain regarde furent en sa direction, cela ne l'interpella pas plus que ça, un femme en burqa, un peu osé.

Dans sa chambre les 4 premiers jours, à regarder la télé pour apprendre l'anglais et entre les livres et la tête par la fenêtres, elle n'avait rien fait d'autre.
Il lui restait un jour et ce jour elle voulait sortir, c'est ce qu'elle c'était mise ne tête.

Allongée sur son lit, elle ne parvenait pas à dormir..
Quand le matin se fit paraître, elle se lava, pria, et sortit de l'hôtel avec ses affaires et une adresse.
Tôt le matin la voilà elle l'arabe aux Etats-Unis, en plein ville.

Que faire ? Il était 9h du matin, et elle ne connaissait rien à ce pays, elle avait juste lu dans des manuels d'histoire, que il y avait de tout partout.

C'est ainsi que sa matinée c'est déroulé, avec ses affaires, à marché dehors et tout regarder autour d'elles, allant même jusqu’à rentrer dans un Mc do et prendre un menu végétarien, avec l'argent changé en dollars peu avant cela.
13h, elle pris le papier avec l'adresse préalablement rangé, et appela un taxi, direction l'institut Xavier.

Lentement mais surement, elle se fit à l'idée de vivre ici, aux USA.
Entre pensée et observation elle n'était plus loin et sorit du taxi et appela le numéro indiqué,

Bienvenue Sooraya, appel ce numéro quand tu désires venir,
Caitlyn Elioth viendra alors à ta rencontre.
06 ** ** ** .


Elle pris un portable des plus anciens pour appeler le numéro d'une voix franche avec un accent chaleureux elle parla la première :

*TUUUT*
Le Bonjour, je suis Sooraya je suis pas loin du institut.
Excusez moi pouvez vous venir à mon rencontre ?
Merci


Puis raccrocha aussitôt.
La fille au bout du fil compris parfaitement et n'attendait que son appel, les deux femmes était proches l'une de l'autre bientôt un premier contact entre ces deux mutants, allait s'établir.



Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Ven 28 Déc - 20:45





- Quoi ? Quoi ? C’est pas un jouet ? Ah merde hein ! Tu crois qu’ça m’amuse de rester planté là à attendre le bon vouloir de Charlie. Garde téléphone, ben attends, autant s’marrer et en profiter quoi, et pis, vous l’payez pas l’téléphone, j’le sais ….Arrêtes d’me regarder comme ça Darla ! T’as pas d’humour, c’est super fun, les blagues téléphonique…Sérieux, t’as perdu ton âme d’enfant.

Assise d’une manière désinvolte « sur » le bureau de l’intendance, Caitlyn jouait avec le portable en fouillant dans les fonctionnalités de l’engin en fredonnant sous le regard courroucée Miss Stinger qui visiblement (mais non ostensiblement) se désespérait de l’encombrante rouquine délurée et irrévérencieuse. Cependant, elle ne faisait que son job, rien de plus en comblant ses heures de Conseillère sociale par de l’accueil aux jeunes recrues. Oui, autant le dire, elle s’ennuyait grave en cherchant à tuer le temps comme elle pouvait. Sachant Amy en cours, elle afficha une expression diabolique en ricanant tout en envoyant en appel masqué un message sur le portable de sa compagne « Hu Hu , c’est Laurette, d’où je suis ,je vois Cait sous la douche !! Hin ! Hin ! ». Taquiner la belle sur son étrange jalousie envahissante envers sa plante d’appartement était devenu une sorte de rituel amusant entre elles, même si, il faut l’avouer L’hybride plantureuse avait tendance à le prendre un peu mal mais Cait savait toujours se faire pardonner.

Mine de rien, la journée s’avançait et elle n’avait pas été fortement constructive, être cloitrée avec Darla Stinger, une quasi autiste : autant faire a conversation à un Sims ! On lui avait bien confié le dossier de la nouvelle arrivante, mais bien entendu Cait n’y avait pas jeté l’ombre d’un regard argumentant que « la vie c’était d’la surprise ! Autant en garder la saveur ! « Non, arrêtons de nous la raconter, c’était juste qu’elle avait la rame de le lire, comme d’habitude. Elle balança en rythme ses jambes nues débordantes de sa robe verte dans une attitude de femme-enfant tout en composant un nouveau numéro : Wiccan « Hum, je t’attends dans la douche des garçons, je dois te parler, Paladin. ». Elle pouffa en pressant le bouton puis sauta du bureau pour faire quelques pas en s’étirant et baillant.

- Booouah, tu ne t’ennuies pas ? Comment tu fais pour supporter ce silence…moi ca m’rends dingue. J’dis ca mais connaissant mon frère, il doit pousser des hurlements de babouins qu’on castre dans son bureau, c’est un calme relatif…

Elle reporta son attention sur le téléphone montrant par ce geste qu’elle n’attendait aucune réponse de la part de la jeune fille qui partageait son temps d’attente. Puis cette fois ci choisit pour cible Enora en lui envoyant un texto « Service de répressions des téléchargements illégaux, des contenus pornographiques ont été repérés sur le portable de D. H. téléchargés depuis votre connexion internet ». Un léger rire à nouveau…Qui ensuite ? Josh ou Doigt de Fée ? Hum…les deux mon capitaine ! Et puis ne pas oublier Jub jub non plus…et Rachel ! Ah mains non, Rachel n’avait pas de portable, zut. Le portable sonna brusquement, provoquant un regard ahuris de a part de la jeune rousse qui se dit instinctivement que Hopes depuis les bureaux du BAM était parvenu à tracer l’appel et que ça allait chauffer pour ses fesses. Elle décrocha prête à tout foutre sur le dos de Darla avec un naturel déconcertant. « Alloooo ? » Oui , ce n’était pas sa réplique la plus mirifique.

Le Bonjour, je suis Sooraya je suis pas loin du institut.
Excusez moi pouvez vous venir à mon rencontre ?
Merci



Merde, E.T téléphone Maison ? On dirait une mauvaise blague avec l‘accent de Borat. Cait desserra les lèvres pour lui demander ce que « c’était que ce bordel de faire des blagues à deux balles sur les téléphones des braves gens » mais l’inconnue raccrocha sans lui laisser en placer une : ah ben merci !

Elle se tourna vers Darla avec un air de chouette réveillée de bonne heure.

- Heuuu tu connais un ou une sooraya ? Quoi ?...C’est elle que j’dois … ?? Mais c’est quoi ce nom ! C’est un pokémon ou une évadée du village de Konoa ? On dirait un sale truc tiré de l’époque de San Ku Kai ! Et pis elle me sonne comme un larbin, mais fuck off quoi ! Bon, vais donner un cours de politesse moi…

Elle jeta le téléphone sur le bureau tout en réajustant sa robe puis se dirigea vers la porte en répondant à l’interjection de Darla.

- Quoi diplomate ? C’est mon deuxième prénom…Ca va j'déconne, vais pas l’bouffer le narutoman.

Elle en était à se remémorer l’épisode 245 de Naruto lorsque le taxi s’arrêta enfin dans le parc laissant apparaitre son énigmatique passagère. Son visage marqua la surprise par l’immensité de ses grands yeux émeraude « Ah ben d’accord, v’la aut’chose… c’est plus du Melting Pot là, c’est du brassage ethnique-ta mère. » . Caitlyn était loin d’être intolérante, homosexuelle et mutante, manquerait plus qu’elle morde ! Mais elle n’avait jamais eu l’occasion de voir en vrai des femmes venues d’Afrique du Nord et en avait une image réduite à ce que lui montrait la télé, des fanatiques d’Al-Qaïda responsable du 11 Septembre. Préjugé, presque ! Appréhension : certainement.
C’est pourquoi elle resta un peu interdite, mains derrière le dos et sourire légèrement crispé, brisant un silence devenu un peu pesant.

- Heu..ben…Salut. Bienvenue à l’Institut Charles Xavier…Il s’excuse de ne pas te recevoir en roue et en os, il est actuellement parti au 24 H du Man pour tester ses nouveaux pneus. J’suis Miss Elioth, en charge de ton accueil.. T’as fait bonne route ? T’es v’nue en cham..hum en bateau ?


Bordel Cait, concentre-toi un peu ou tu vas créer un incident diplomatique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Sam 29 Déc - 1:18



Sooraya encore étourdit et pas très consciente de ce qui lui arriva, était arrivé à destination, et avait appelé le numéro donné si chaleureusement, elle s'attendait à un comité d’accueil enfin quelques personne et pourquoi pas un petit repas pour faire connaissance en sa faveur.
Quand elle avait raccroché la téléphone, elle se demanda si, il fallait peu être attendre la réponse en face, elle avait raccroché instinctivement, le message était passé donc, il n'y avait qu'a attendre.

Elle attendit.

Et.

Elle attendit encore.

Quand d'un coup elle à vue une fille habillée de manière exotique et coloré, la peau nue à certain endroit, pourquoi pas.
Je venais de la réveiller, c'est qui ? une mutante, enfin faut faire quoi ? elle me fonce dessus ou quoi ? de demandât-elle en se retournant pour voir si il y avait quelqu'un d'autre derrière elle au cas ou, où la fille en face visait quelqu'un d'autre...
Cette fille est folle, première impression de Dust, mais aucun jugement n'est à faire, laissons Dieu seul Juge WALLAH za.

Elle ferma les yeux et les leva au ciel.

La femme en face toute souriante semblait choquée de me voir accoutré de cette façon pourtant c'est l'habit normal, pour moi je suis normal ,et toi dans mon pays t'es qu'une chienne un pute à baiser, mais moi je suis pas comme dans mon pays, tout le monde s'entre tue..

Bref après avoir demandé pardon à son Dieu d'avoir pensé de tel obscénité envers une personne encore inconnu, elle avait la bonté de venir vers moi à ma rencontre.
C'est à encore quelque mètres qu'elle ouvra la bouche et prononça des mots :
- Heu..ben…Salut. Bienvenue à l’Institut Charles Xavier…Il s’excuse de ne pas te recevoir en roue et en os, il est actuellement parti au 24 H du Man pour tester ses nouveaux pneus. J’suis Miss Elioth, en charge de ton accueil.. T’as fait bonne route ? T’es v’nue en cham..hum en bateau ?

Sooraya se concentra, elle avait compris Bonjour, bienvenue, Xavier, je suis Miss Elioth chargé de mon accueil, j'ai fait bon trajet, et ensuite une blague de mauvais goût mais elle ria intérieurement jaune sans le montrer.
Avec pour vue une demeure immense, un magnifique château, ce qui surpris Dust, elle allait vivre dedans.

Elle lui répondit donc,
Bonjour je suis Sooraya, du téléphon porte table.
C'est ici que je vais vivre ? J'aime beaucoup le pierre château.
Aufait moi j'ai pris la avion, les chameaux, non mais des dromadaires oui miss folle.

Un petit blanc s'installa avant que le jeune maghrébine sourit froidement.
Je espère que je te ai pas choquée.
Je doit bien sûr te montrer mon pouvoir, c'est le chose à voir pour entrer non ?
Je te conseil de écarter des jambes avec ta robe miss folle.


Dust pencha sa tête vers le bas et se concentra, pour elle elle devait réussir, il n'y avait pas de raison toute façon elle savait faire.
* Pfhhhhhhhhhhhouuu *

Une petite vague de sable se souleva autour d'elles, elle se mit à frétiller et son corps devenu intangible, entre chair et sable...
La voilà sous son autre aspect, après sa démonstration elle disparu, et le temps que la miss folle remarqua qu'elle avait disparu elle réapparaissait humaine derrière, elle, apparemment elle ne connaissait rien de Dust.

Je suis dans le derrière de toi.
Prononçât-elle en relevant la tête et d'un souffle chaleureux, presque qu'en chuchotement.
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Sam 29 Déc - 12:10

Bonjour je suis Sooraya, du téléphon porte table. C'est ici que je vais vivre ? J'aime beaucoup le pierre château. Aufait moi j'ai pris la avion, les chameaux, non mais des dromadaires oui miss folle.

« Miss Folle » ?? Namého ! Qu’une semi-civilisée se permette de la traiter de cinglée en pleine face comme première phrase alors qu’elle lui souhaitait ouvertement la bienvenue, c’était gonflé ! Mais bon, vu le charabia approximatif qui lui servait de vocabulaire, elle devait mal maitriser le langage ce qui expliquait sans doute l’utilisation de ce lapsus fort peu élogieux de « miss folle » comme sobriquet. Caitlyn en avait tarté pour moins que ça et c’est pourquoi elle tenta de ravaler sa surprise et freiner son impulsivité en affichant une expression un peu contrariée, les mains toujours derrière le dos mais fortement et colériquement imbriquées l’une dans l’autre.

- Oui ben, re bienvenue Siiraya-du-telephone-portable….Oui c’est ici qu’en toute logique tu vas vivre, ca parait grand au premier abord mais ne t’inquiètes pas trop, tu vas vite t’y retrouver comme un poisson dans l’eau…Le temps de prendre tes repères et ça sera cool.

Elle jeta un regard vers la bâtisse derrière elle avant de saluer le taxi d’un signe de tête puisque son véhicule s’en retournait à son activité.
Je espère que je te ai pas choquée. Je doit bien sûr te montrer mon pouvoir, c'est le chose à voir pour entrer non ? Je te conseil de écarter des jambes avec ta robe miss folle.
Elle reporta son attention sur son vis-à-vis avec une expression concentrée puisque la compréhension des dires de cette dernière étaient assez compliquée.

- Hein ? Choquée ? Non…j’dirais pas ça c’est plutôt que..Hein montrer tes pouvoirs ? Heun Nan..c’est pas comme ça que ça fonct…C..comment ça écarter les jambes ? Hé ho ! Qu’est ce tu racontes et puis bordel tu vas arrêter d’m’appeler Miss Folle parce que ça commence à me gonfler sérieusement ! Et c’que j’t’appelle Pricillia Folle du Désert moi ? Nan ? bon alors un peu d’respect et tu ..
HOOO héé PAR LE SANG DU CHRIST !


Trop tard, elle avait disparu en se dématérialisant en tas de sable sous le regard ahurit de la Ptite Rousse n’étant pas parvenu à en placer une au moment le plus judicieux. Bon sang ces jeunes, ils comprennent jamais rien ! Après on s’étonnait que Amy ou elles s’arrachaient les cheveux en tentant de leurs expliquer les bases du contrôle des pouvoirs. En tout cas, Caitlyn n’était pas jouasse, même limite contrariée : ca allait être une journée de merde, ça débutait dans le style en tout cas. Il ne lui restait plus qu’à subir le numéro de la nouvelle arrivante avant de lui rabattre les oreilles sur sa façon de penser.
Un murmure dans son dos.

« Je suis dans le derrière de toi. ».
Oui alors évidemment, Cait serra les fesses instinctivement, heureusement que cette personne était une fille sinon ce genre de phrase aurait pris un tout autre sens bien plus trash dans ce genre de situation. Et puis qui dit qu’elle n’avait pas affaire à un trans ? La vie était si surprenante.
En tout cas, une chose était sure, elle détestait les surprise de ce genre et tout en serrant les dents, fit volte-face immédiatement en focalisant ses pensées sur ce fameux souvenir clé pour activer sa colère : Amy mourante dans ses bras et son impuissance à la sauver, le sentiment surgit aussitôt et aussitôt elle en convertit l’étincelle en énergie, faible comme à l’accoutumée dans ce mode d’activation, mais largement suffisant pour déployer durant quelques instants sa ZPCE ( Zone Personnelle de Champ Electrique) auréolant son corps d’un nappage de lumière blanche parcouru de micro décharges bleutés.

- T’approche pas où j’te grille, c’est clair ?

Première leçon, Caitlyn est peut être folle mais c’est une combattante de premier ordre et comme toute combattante, elle réagit d’instinct à une menace. Les traits de son visage beaucoup plus adulte, sa voix beaucoup plus tranchante et assurée. Elle attendit une micro seconde, posture prête à frapper, puis se détendit en levant la main, paume tourné vers Sooraya en geste d’attente et d’apaisement.

- On se calme…désolée pour ça…On ne fait pas ce genre de chose ici, laisse-moi juste le temps d’évacuer ça, c’est une sorte de réflexe. Voilà…ça va aller…Ici à l’Institut, on essaye de « contrôler » les pouvoirs pas de s’en servir ostensiblement à tout bout de chant, tu sais jamais sur qui tu vas tomber, certaines personnes peuvent tres mal prendre le fait qu’on se joue d’elles, tu comprends ? C’est pas les pouvoirs qui définissent ce que nous sommes, c’est notre personnalité. T’as pas besoin d’en faire étalage comme une carte de visite, ok ? Si tu viens ici, c’est que tu y es accepté, y’a pas d’épreuves…On est tous mutants.

La ZPCE finit par s’éteindre quelques secondes après l’activation alors que Cait tentait d’afficher un sourire d’excuse.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Sam 29 Déc - 15:21

Spoiler:
 


A peine nous nous étions rencontrées que, nous nous écoutons pas, moi je comprenais rien, et elle elle parlais tellement vite et surtout avec un accent de pâte à mâcher !
Impossible de tout comprendre et elle semblait vexée ou énervée, je l'appeler pourtant Madame Folle, son prénom..
Bref mon visage lui revenait pas...


Et elle m'appelait Siiiraya ? c'est normal ? je lui faisait défaut, je ne lui en voulais pas, pas facile de se coltiner une femme comme moi venu de loin WALLAH.

C'est donc ici que je vais vire après ces paroles, grand mais facile à s'adapter... En tout cas wait & see une expression que j'ai apprise. Je vais lui faire confiance.
Après avoir remercié le taxi, elle ne compris pas ma phrase, ni le fait que je use mon don.

Pourtant j'était là pour ça non ? En plus elle implore le sang du christ si j'ai bien compris hum.. dans mon pays elle serait déjà morte !

En tout cas sa réaction fut vive, et son visage changea sous plusieurs coutures.
Je pense entre la haine, la tristesse, et la défense, pourtant je lui avait dit de écarter ces jambes ! Pour ne pas la blesser.

Bref elle m'a lancée un pique, dont je ne faisait guère attention, jusqu'au moment où j'ai vue son visage, il était étrange, une autre personne semblât il ...
Dust sur la défensive à son tour.
Miss folle se justifia, elle était désolée, pour moi ce n'était rien, tout le monde se défends chez moi zaaaa.

Puis son visage se radoucissait, laissant place à une main comme signe de trêve.
Pas de problème.
Une aura assez puissante venait alors de s'évaporer sous mes yeux, qu'était ce ?
Elle s'excusa, elle semblait désemparer, la pauvre je ne voulais pas ça !
Ici il n'était pas utile de montrer son pouvoir pour rentrer, bonne chose à savoir.Pas d'épreuves, ce qui changea bien la vision des choses pour Dust, elle comptait beaucoup sur les entraînements et l'aide pour d'autres !
Son aura finissait pas éclatée et laisser place par la douce brise qui s'en était écartée.

Oui d'accord, désolé je crois on me comprend pas bien très.
Je m'appel Sooraya, et je veux collegues, je veut aider, je suis gentille dame.
Je suis nice to meet you. Mais c'était quoi le pouvoir ici ?

En espérant tout réparer et tout reprendre à zéro, pour elle s'était s'être dévoilé, elle attendait en retour un énorme geste aussi de sa part.
Sous son aspect et sa burqa, Dust était une brave fille, loyal et gentille prête toujours à aider ! Elle espérait être utile...

Sans raison et surtout incroyable à voir elle pleura, quand son père est mort c'était le dernier où elle c'était promise de pleurer, mais certainement sous la pression la larmes sortaient..

Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Sam 29 Déc - 19:40

Oui d'accord, désolé je crois on me comprend pas bien très. Je m'appel Sooraya, et je veux collegues, je veut aider, je suis gentille dame.e suis nice to meet you. Mais c'était quoi le pouvoir ici ?

Ah ! Les choses ne se déroulent pas toujours comme prévues, et c’est sûr que cette rencontre n’avait pas débutée sous les augures les plus favorables. L’important : ne jamais oublier qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire même si certains revirements ont parfois le gout de l’opportunisme plutôt que de celui du repentir. Problématique ! La rousse passait pour être l’élément de l’Institut le plus difficile à comprendre à cause de son phrasé particulier, de son utilisation embrouillé des mots et de son côté trash du à son passé d’errance et de délinquance dans les rues de San Francisco ou de New York, alors face à une étrangère maniant difficilement la langue, autant dire que c’était quasi mission impossible pour se faire comprendre correctement. Cait soupira en levant les yeux au ciel. Bon, elle n’avait pas l’air bien méchant l’amazone mais quelle galère pour lui expliquer les rudiments du fonctionnement de l’Institut.

- Bon…aheum…Moi Caitlyn, toi peut m’appeler Cait’ ou Fuzzy, c’est nom de code X Men à moi. Moi guider toi à grande maison de tarés..nan…grande maison de Mutants de Chauve qui roule ! Moi gentille mais pas casser pieds à moi ou moi te foutre sur la tronche car tres impulsive..Mais gentille quand même sauf si toi regarder copine future femme, écouter musique de merde ou me traiter de pas intelligente. Parce que moi intelligente, moi parler bizarre pas ma faute, moi bizarre de nature mais pas méchante. Moi origine Irlande, pays moutons qui font bééé..mais pas mouton qui font bééé ici moi adopter à San Francisco parce que famille mourir mais pas emmené moutons..Village People, YMCA et tout ! Moi venir New York travailler, moi fait pas bonnes choses alors triste et tout puis BAM , Men In Black ont fait boum et mis ici sous chauve roulette qui aide à contrôler pouvoir, moi ici aider les autres et rever moutons et mariage Irlande et pate d’amande et amis beaucoup et Amy aimer et..et…TAIN !! Non attend…je reprends. Pouvoir pas bien ! pouvoirs on doit faire attention ou blesser gens ou..ou moutons ? Tu vois moutons blessés et morts apres pas bonnes choses et gens tristes a leur cœur alors faire attention et ecouter gens comme moi qui..qui..heu..qui sauvent les moutons et…oh merde, qu’est ce que je disais ? J’y arrive pas. …Je peux peut être te faire des dessins ? Toi dessiner ? Moi montrer ?


Cait’ se gratter la tête d’n air embarrassé car franchement, elle ne comprenait pas comment elle pouvait aider au mieux cette jeune femme à s’intégrer, c’est alors qu’elle vit qu’elle pleurait ce qui bien évidemment la chagrina au plus haut point vue son degrés d’empathie.

- Ah heuuuu hééé pleure pas..j’voulais pas te faire peur…c’est heu..pleure pas ca va aller. Qu’est ce que j’ai dis ? Excuses moi ! pardon ..c’est parce que je parlais de moutons ? Toi aussi tu en connaissais dans ton pays ? Mais…tu sais on a des hybrides chat ou ce que tu veux ici, ca peut compenser peut-être, tu te feras des amis. On a même tarzan, il parle un peu comme toi !

Elle essayait de se montrer la plus gentille et douce possible mais ne pouvait pas s’avancer pour autant, se contentent de lui sourire avec indulgence en agitant le bras. Une fois de plus sa phobie des contacts physiques lui empêchait toute tentative de réconfort par les actes vu qu’elle ne supportait pas qu’on la touche ou qu’on tente de s’approcher d’elle physiquement si elle n’était pas l’origine du geste et avec quelqu’un qu’elle connaissait assez pour lui faire confiance( traumatisme d’enfant battu)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Sam 29 Déc - 20:56


[justify]Dust pleura, elle pleura et elle ne savait même pas pourquoi. Elle qui s'était promise de ne plus pleurer !
L'émotion, le stress, toutes ces nouveautés, enfin bref ses nerfs ont lâché et surtout ce début de rencontre qui n'arrangait rien...




La pauvre fille, elle venait d'arriver, parlait à peine, obligée de pleurer. La fille en face essayait de la rassurer, mais aucuns mots compréhensibles ne sortaint...


La rousse un peu folle s'exclamait de façon étrange pour me faire rire ou pour me faire comprendre quelque chose si bien qu'à la fin elle me parlait de faire des dessins...

Non pas besoins, je comprend l'essentiel, t'inquiètes je vais arrêter de pleurer.

Miss folle sembla embarrassée, elle se gratta même la tête...

A un moment Dust sentait qu'elle voulait la réconforter... mais en fermant les yeux la rousse n'a pas voulu finir son geste jusqu'au au bout.
Surement un problème...
Elle n'avait toujours pas répondu à propos de son pouvoir

Aussi Dust compris que les pouvoirs étaient en quelques sorte réglementés.

C'est à ce moment que Sooraya, essuya ses larmes et se repris,

Ne t'inquiètes pas viens, on va dans le château en pierre.

En pointant la main vers le château; Dust reprit son sérieux, et sa main gauche sur la valise, était prête à rentrer dans ce fameux institut.
Même si elle n'avait pas eu l’accueil escompté, elle avait déjà une connaissance: cette femme.
Bien que spécial car apparemment aimant les femmes, semblait très gentilles.
Dust lui fit un sourire puis marcha en direction des portes.
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Lun 31 Déc - 11:02

- Bah c’est pas que ça m’inquiète de voir les gens pleurer, c’est juste que c’est assez inhabituel pour moi, enfin surtout venant de personne que j’connais pas. Si tu m’comprends à peu près c’est bien, ça m’évitera de dessiner, j’suis nulle en dessin. Je suppose que tout ça , ca doit un peu d’paraitre étrange, non ? Ca doit te dépayser…Je crois que la meilleur manière de t’aider à t’intégrer ici, ca serait de te donner un référent pour t’aider à y voir plus clair. Tout d’abord on va faire ça dans l’ordre.


Elle embarqua avec elle une des valises de la jeune femme avant de l’inviter à franchir le perron de l’Institut et la faire pénétrer dans la bâtisse, refermant derrière elle la lourde porte de bois donnant sur un vaste couloir assez animé.

- Aloooors…L’institut est avant tout une école avec des profs et tout mais aussi un refuge. Certains mutants ne sont pas élèves mais y résident soit parce qu’ils n’ont pas d’autres endroit où aller, soit parce qu’ils sont dans une sorte de programme d’insertion en collaboration avec le BAM. D’autres mutants se destinent à perpétuer et suivre l’idéal de Charles Xavier et le défendre afin de jeter un pont entre humains et mutants, c’est ce qu’on nomme les X Men, tu as peut du en entendre parler à la télé, c’est mon cas. Tu trouveras donc de tout dans cet établissement, on cherche avant tout à préserver une bonne entente même si ce n’est pas évident tous les jours. Il y a autant de mutation différente que de personnes différentes. Avant tout essaye de garder à l’esprit que nous ne sommes pas ici pour chercher qui a le plus grand pouvoir ou le plus cool. Je déteste les gens qui font étale de leurs talent comme si leur personnalité se résumée à une démonstration de dons et encore « don » le mot m’fait doucement rigoler. Il est mal vu ici d’utiliser ses pouvoirs à des fins personnels ou pour épater la galerie, on apprend à les contrôler ou à les mettre au service d’une cause plus noble, c’est selon…

Tout en expliquant, Cait se dirigeait vers le secrétariat.

- On a eu l’idée d’imprimer un petit plan pour aider les nouveaux à se retrouver ici, je vais voir pour t’en fournir un. Tu trouveras tous les pièces nécessaires à un cadre de vie idéal ici : bibliothèque, réfectoire, douches, salle de classe, de détente et bien entendu les chambres à l’étage. Les élèves et résidents ont leurs dortoirs reparti entre femme et homme d’une part et d’autres : les X Men logent dans une autre aile, plus au-dessus. Il est interdit de descendre dans les sous-sols sans en avoir l’autorisation de l’un d’entre eux. Des questions ? N’hésites pas…J'vais un peu vite ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Lun 31 Déc - 14:42

- Bah c’est pas que ça m’inquiète de voir les gens pleurer, c’est juste que c’est assez inhabituel pour moi, enfin surtout venant de personne que j’connais pas. Si tu m’comprends à peu près c’est bien, ça m’évitera de dessiner, j’suis nulle en dessin. Je suppose que tout ça , ca doit un peu d’paraitre étrange, non ? Ca doit te dépayser…Je crois que la meilleur manière de t’aider à t’intégrer ici, ca serait de te donner un référent pour t’aider à y voir plus clair. Tout d’abord on va faire ça dans l’ordre.


Oui c'est vrai ça l'avait vraiment dépayser. Enfaîte elle était drôle et très souriante, assez gentille même si Dust ne comprenait que la moitié du blabla.
Un référent ? hum quelqu'un c'est ça? Sooraya ne comprenait pas tout, pas tout pas tout ..

- Aloooors…L’institut est avant tout une école avec des profs et tout mais aussi un refuge. Certains mutants ne sont pas élèves mais y résident soit parce qu’ils n’ont pas d’autres endroit où aller, soit parce qu’ils sont dans une sorte de programme d’insertion en collaboration avec le BAM. D’autres mutants se destinent à perpétuer et suivre l’idéal de Charles Xavier et le défendre afin de jeter un pont entre humains et mutants, c’est ce qu’on nomme les X Men, tu as peut du en entendre parler à la télé, c’est mon cas. Tu trouveras donc de tout dans cet établissement, on cherche avant tout à préserver une bonne entente même si ce n’est pas évident tous les jours. Il y a autant de mutation différente que de personnes différentes. Avant tout essaye de garder à l’esprit que nous ne sommes pas ici pour chercher qui a le plus grand pouvoir ou le plus cool. Je déteste les gens qui font étale de leurs talent comme si leur personnalité se résumée à une démonstration de dons et encore « don » le mot m’fait doucement rigoler. Il est mal vu ici d’utiliser ses pouvoirs à des fins personnels ou pour épater la galerie, on apprend à les contrôler ou à les mettre au service d’une cause plus noble, c’est selon…

Hum Dust comprit, prof, élèves mais aussi refuge, tous mutants intéressants, ce qui plaisait à Dust c'est d'aider.. Aider les gens différents.
Les x-men, oui bien sûr, ce groupe de mutants, hum elle en faisait partit surprenant quel était donc son pouvoir ?
Oui bien sûr ici pour apprendre et pas chercher à faire une armée super forte, il fallait juste s’entraîner et maîtriser...
Au début, Dust avait fait une grosse gaffe donc,tout montrer comme ça...

- On a eu l’idée d’imprimer un petit plan pour aider les nouveaux à se retrouver ici, je vais voir pour t’en fournir un. Tu trouveras tous les pièces nécessaires à un cadre de vie idéal ici : bibliothèque, réfectoire, douches, salle de classe, de détente et bien entendu les chambres à l’étage. Les élèves et résidents ont leurs dortoirs reparti entre femme et homme d’une part et d’autres : les X Men logent dans une autre aile, plus au-dessus. Il est interdit de descendre dans les sous-sols sans en avoir l’autorisation de l’un d’entre eux. Des questions ? N’hésites pas…J'vais un peu vite ?

Une fois dedans,
elle lui donnait un plan, un plan pour les nouveaux, mais ne comprenait pas toute les inscriptions dessus...
Pleins d'informations, pendant que Dust regardait le plan, elle lui disait, salle de bain...
Ca rentrait dans une oreille est essayait de pas ressortir par l'autre mais.. pas facile.

Excuse moi, j'aime bien le endroit, je veux savoir je veux aider me me entraîner avec autres X c'est possible ?
Que puis je faire ?


Avec toutes ses données à gober, elle ne savait ps ce qui lui était attribué..
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Lun 31 Déc - 15:52

« Excuse moi, j'aime bien le endroit, je veux savoir je veux aider me entraîner avec autres X c'est possible ? Que puis je faire ? »

Alors qu’elle stationnait devant la porte du Secrétariat, Caitlyn sentit son portable vibrer dans sa poche et s’en empara tout en répondant rapidement.

- Il existe une salle spécifique pour l’entrainement avec pouvoirs, elle se nomme « la salle des Dangers » mais l’accès à cette salle est toujours encadrée et fortement règlementée. De toute façon, tu peux suivre gratuitement des cours de « contrôle des pouvoirs » dispensés par des X Men expérimentés et spécialisés, Warren par exemple peut aider à voler dans les airs, Wolverine la survie en milieu hostile. Ah hé…oui c’est LUI , le milieu hostile. Jubilée et moi, on peut aider en combat au corps à corps…Emma Frost donne des cours de télépathie et accessoirement de sexologie….Il existe bien de moyen de s’entrainer et d’affuter ses dons. L’entrainement physique peut aussi se faire dans un gymnase, c’est le grand bâtiment juste dehors.
Pardonne-moi un instant.


Elle se tourna, l’appareil à l’oreille.

- Oui, Fuzzy à l’appareil…Oui je sais que c’est vous, c’est complètement con comme question…oui…pardon…scuzez…Hum ? C'est-à-dire que là je suis un peu occupée. Urgent à quel point ? Enfermé où ? Oui je le connais…Envoyez James pour le raisonner, il gueule plus fort que moi. Ah ok, jamais là quand il faudrait lui…Personne ne peut s’en charger ? Oui évidemment je conçois que c’est plus facile avec une mutante immunisée à la douleur physique, je vous avais dit que son intégration serait difficile, je ne vous dis pas que des conneries, Msieur Charles. Vous rentrez quand avec Emma ? Il fait beau là-bas ? C’est un pays que j’aimerai bien visi…ah..oui oui..urgent ok…scuzez, m’en charge.

Elle raccrocha en soupirant.

- Oui bon…Sooraya, j’ai une petite urgence, je vais devoir te laisser. De toute façon, mon rôle consistait à t‘amener devant le secrétariat pour régler les derniers détails de ton inscription. N’hésite pas à poser à la dame toutes les questions qui te passent par la tête, elle parle pas beaucoup mais c’est une chic fille. Si t’as un problème, tu demandes après Fuzzy, ok F.U.Z.Z.Y. J’essaye de te revoir dès que j’ai réglé ce contretemps, sinon, le point de ralliement c’est TOUJOURS le secrétariat, ok ?
J’espère que tu te plairas parmi nous !


Elle salua la jeune fille d’un sourire sincère avant de lui montrer la direction du secrétariat puis s’éclipsa.



RP terminé pour Miss Elioth, merci *__*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   Lun 31 Déc - 21:28

- Il existe une salle spécifique pour l’entrainement avec pouvoirs, elle se nomme « la salle des Dangers » mais l’accès à cette salle est toujours encadrée et fortement règlementée. De toute façon, tu peux suivre gratuitement des cours de « contrôle des pouvoirs » dispensés par des X Men expérimentés et spécialisés, Warren par exemple peut aider à voler dans les airs, Wolverine la survie en milieu hostile. Ah hé…oui c’est LUI , le milieu hostile. Jubilée et moi, on peut aider en combat au corps à corps…Emma Frost donne des cours de télépathie et accessoirement de sexologie….Il existe bien de moyen de s’entrainer et d’affuter ses dons. L’entrainement physique peut aussi se faire dans un gymnase, c’est le grand bâtiment juste dehors.
Pardonne-moi un instant.


Beaucoup d'info, oui il y en avait beaucoup, il faudrait que Dust se rappel de tout ces petits détails, des noms, du secrétariat...
Ça semblait l'endroit clef, bref, la fille en face répondit son téléphone et devait partir, bien gentille quand même pensa elle.

Au revoir lui fit elle tout en regardant déjà le chemin qu'elle allait empruntée.

Après un moment d'égarement et quelques questions à la secrétaire, elle préférait chercher d'elles même une chambre, tout en emmagasinant les infos, il faudra qu'elle reparle à cette miss folle, bien maintenant direction couloir, il y avait surement quelque chose pour elle, armée de sa valise, elle partit sous les yeux de la secrétaire qui la laissa, faire, au pire elle reviendrais...

Voilà Dust fin prête, résidente à l'institut Xavier.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une jeune femme poussière pour l'institut. [Dust+ Caitlyn Elioth]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vieille ou jeune femme
» TOP 6 des plus beaux tatouages pour femme
» Pour vous toutes : Beau poème sur la femme...
» jeune fille au pair
» Je suis Femme au Foyer et très occupée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: