AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Lun 3 Déc - 15:15

Vendredi 7 Septembre – 12 : 11 P.M.
La nuit après leur emménagement avait été… conclue ; un progrès par rapport à la fois précédente ? Plusieurs même : déjà, l’italienne n’avait pas eut autant de difficulté que la première fois, les blocages semblant comme évaporés. Ensuite, contrairement à leur seconde tentative, elle était parvenu à aller jusqu’au bout malgré l’amplification de sa libido entrainée par ses capacités cognitives surnaturelles, son état émotionnel suffisamment stable pour lui permettre de garder le contrôle sans avoir besoin d’une pseudo-pause toilette pour ce calmer (à noter qu’elle n’avait du fait pas retrouvé de Caitlyn endormie comme une étoile de mer à son retour). Enfin, les capacités physiques et sensitives améliorées rendaient l’acte bien plus intense. Elle s’était arrêtée quant Caitlyn avait voulut stopper ; si elle n’avait passé les instants suivants dans un état de bien être et de plénitude, elle aurait presque put en garder un goût amer, car ce n’était pas elle, hésitante et maladroite, mais bien Amaranth, la créature physique qu’elle était devenue.

Cependant, à la nuit avait succédé le jour, un jour d’importance pour elle. Elle avait dû se lever relativement tôt, pour faire des essaies de tailleurs. Aller-retour à NY, cela lui avait prit une heure et demie, et elle avait rendez-vous à onze heure au bureau du professeur Xavier pour un entretient d’embauche. Elle voulait devenir surveillante à mi-temps, pour s’investir encore plus dans l’Institution et que son rang d’X-Men ne soit pas qu’un titre ; oui, elle restait une étudiante en ces murs, mais elle voulait s’intégrer au personnel. Le Prof X lui avait accordé un créneau horaire, et comme à son habitude l’italienne voulut faire les choses biens ; le tailleur était la tenue réglementaire pour les entretient ainsi elle avait tenu à en posséder un, bien qu’il fut financé par l’Institut. Levée huit heures, neuf heures au magasin pour l’ouverture, de retour à l’institut à dix heures trente pour avoir le temps de se préparer. Matin pourtant simple mais où cela avait été une prémices à son retour aux cours et à son planning des plus chargés, planning dont elle discuterait le soir même avec son aimée, pour obtenir son aval.

Ressortant du bureau du professeur après une heure d’entretient, le premier véritable entretient de toute sa vie, considérant que ses précédents jobs avaient été la plonge dans un restaurant et du bénévolat comme assistante en italien à l’Institut, Amy ralluma son téléphone. Caitlyn lui avait envoyé plusieurs messages pour savoir où elle en était ; elle avait bien fait d’éteindre son appareil avant de rentrer dans le bureau de son mécène. Désormais sortie, elle lui renvoya un simple texto : « T’es où ? ». Même en italien, sa langue maternelle, elle avait toujours rédigé ses SMS, quitte à devoir en payer plusieurs lorsqu’elle s’embarquait dans un message quelque peu long. La réponse ne tarda pas, trois simples lettres : « DTC » ; charmant. Elle avait suffisamment côtoyé Cait’ pour savoir ce que cela signifiait, cela n’avait rien de compliqué à comprendre.

Le Distributed Transaction Coordinator était un composant des versions récentes de Microsoft Windows, permettant de coordonner des opérations qui s'étendaient sur plusieurs gestionnaires de ressources, telles que les bases de données, les files d'attentes de messages et les systèmes de fichiers ; et oui, la geek-attitude de Caitlyn commençait à avoir une influence sur elle, surtout désormais que sa mémoire était phénoménale. Mais qu’est-ce que cela venait faire là ?

Elle s’apprêtait à renvoyer un message lorsqu’elle reçu un nouveau SMS, « Visite dortoir garçons » ; okay, c’était vrai qu’elle avait rendez-vous avec un nouveau aujourd’hui, pour son accueil, et qu’elle devait y être aidé par Enora.

Amy se dirigea donc vers le dortoir des garçons, suivant le couloir qui y menait, passant à côté des chambres de X-Men. Elle était vêtu d’un tailleur noir, avec pantalon de même couleur, chemise blanche et escarpin, son arrivée étant précédée de leurs claquements, claquements désagréables à l’oreille mais moins difficiles à supporter que les chausses elles-mêmes ; c’était tout simplement atroce ces trucs, surtout pour elle qui se chaussait de basket et autres chaussures simples depuis son enfance dans le Mezzogiorno. Elle était allé jusqu’à se coiffer, mais dans le genre bien, les cheveux réunis en un chignon à l’arrière de son crane à l’exception d’un mèche partant de la frange pour aller discrètement se glisser derrière son oreille. Méconnaissable, même pour Amaranth.

Arrivant dans le dortoir du sexe opposé, elle chercha du regard, de l’audition et de l’odorat son aimée, repérant des personnes qu’elle connaissait plus ou moins, et parvenant rapidement à trouver celle qui l’intéressait : Caitlyn. Une fois son odeur captée, elle n’eut qu’à la suivre, la voix puis l’image arrivant peu après. Elle reconnue sans peine la voix d’Enora également, et la troisième ne lui disait rien, mais l’odeur était étrange, pas totalement humaine.

"Sanzo... J'ai envie de te dire... Bienvenue à l'Institut !"

"Merci j’apprécie vraiment. L'endroit est magnifique et l'accueil charmant"


- Oui c’est très beau, faites gaffes aux arbres, ils brulent facilement et y’a des guêpes. Bon on continue, on va t’montrer ta chambre ? Je brise d’emblée tes rêves, c’est pas mixte. Y’a une aile pour les filles et une pour les garçons… y’a aussi une aile réservée aux X Men.

"et tu es dans lequel ?"

- Celui des X-Men,
répondit-elle d’une voix clair et forte, annonçant son arrivée impromptue en répondant à la question qui avait été posée à sa moitié.

Continuant de marcher d’un pas égal, bien consciente que les quelques secondes séparant son apparition à son arrimage au petit groupe atypique lui seraient plus que suffisantes à remarquer et analyser tous les détails, elle les trouva au détour d’un couloir, devant l’une des chambres dont la porte était ouverte. Ses yeux désormais bleus sautèrent d’un point à un autre avec une vitesse presque surnaturelle, à l’inverse de son corps qui se déplaçait « normale », bien que les plus observateurs puissent voir sa démarche comme une démarche calculée et jouée, au sens théâtral du terme.

Son regard d’abord et avant tout attiré par sa dame de cœur qui était coiffée comme l’as de pic ; cheveux en bataille, allure débrayée unissant jupe en denim et t-shirt vert flashy, tant de petits détails qu’elle remarquait sans peine et qui l’amusaient passablement, Fuzzy n’ayant visiblement pas tenu son horaire. De la faute de Nephilim, elle plaidait coupable mais ne culpabilisait en rien.

Proche de Cait’ se trouvait Enora, qu’elle n’avait pas vu depuis bien avant sa transformation, et qu’elle détailla à nouveau, avec la vivacité de son esprit, ne s’attardant qu’une seconde ou une seconde et demi ; le bleu allait plutôt bien à la blonde, bien mieux que le gris en tout cas, sa tenue combinant jean, t-shirt de la première couleur susnommée et pull de la seconde. Les nouveaux détails comme l’odeur ou le grain de peau furent enregistrés et les petites imperfections saisies, Amy ayant l’impression de redécouvrir les gens désormais. La blonde présentait le dortoir au nouveau, dont elle avait permit à Nephilim de saisir le nom.

Enfin, l’italienne analysa de ses yeux le seul qu’elle ne connaissait pas ; Sanzo. Mutation apparente : hybridité félidé ; une queue et des yeux de félin. Grand, plus que toutes les trois et d’une demi-douzaine de centimètres par rapport à elle-même, fin et gracieux, avec des cheveux étranges, tant dans la couleur, blanche/grise, que dans la longueur, descendant jusqu’au bas du dos, un fin duvet de poils, surement rattaché à son hybridité, de même que son visage qui possédait la caractéristique morphologique particulière d’avoir des yeux très rapprochés. Ses chaussures étaient étranges, permettant à Amy de conclure quant à une autre mutation physique du nouveau venu : il devait se tenir comme les félidés, les doigts et non sur les pattes. Il était surement le plus jeune de toutes, également, et malgré une légère androgynie, elle parvint sans difficulté à le reconnaitre comme un garçon – logique en même temps, considérant le dortoir.

- Ciao Amore mio, déclara-t-elle en se dirigeant droit vers Caitlyn, aux lèvres de qui elle déposa un premier baisé, puis un second, selon la tradition qu’elle avait instaurée, avant de se tourner vers le reste du groupe.

Elle avait elle-même tant changé depuis sa dernière rencontre avec Enora qu’il était impossible à cette dernière de la reconnaitre physiquement : elle n’était plus Amy de Lauro aux yeux du monde, mais Amaranth. Elle avait quitté l’adolescence pour l’âge adulte, prenant plusieurs années en quelques heures, et ses traits étaient devenu plus fins et sculpturaux, son corps ayant prit en formes, quittant devenant celui d’une femme, tandis qu’elle avait prit une dizaine de centimètre, et tout autant de kilogramme, bien qu’une partie dépendait d’atouts invisibles à l’œil nu : ses ailes, bien dissimulées sous l’épiderme de son dos, de part et d’autre de sa colonne vertébrale. Mais ce qui différentiait véritablement Amaranth d’Amy, c’était la couleur de ses yeux, qui étaient passé du brun lumineux à un bleu cristallin. Enora ne la connaissait pas suffisamment pour voir tous les parallèles entre les deux apparences qu’elle avait eus, mais son habitude et sa position vis-à-vis de Caitlyn suffisaient à indiquer son identité.

- Ciao Enora, commença-t-elle avant de faire un pas en avant, dans l’idée de faire la bise à cette dernière. Je n’ai pas eut l’occasion de te remercier comme il se doit pour l’aide que tu m’as fournie au Triskelion, mais ton père passe plus souvent que toi ici ; maintenant que les cours reprennent, j’espère qu’on pourra se voir plus souvent. En tout cas, si jamais tu as besoin d’un truc, hésite pas à me demander, je verrais ce que je peux faire.

Elle avait parlé avec sincérité, Amaranth exprimant toute la sincérité qu’un masque put, un léger sourire aux lèvres et la voix claire. Se détournant de la blonde, elle reporta son regard sur la seule personne légitimement présente dans ce dortoir. Lui tendant une main, elle lui sourit.

- Amy de Lauro, déclara-t-elle avec la prononciation italienne (ami dé laouro), a.k.a. Nephilim, ou Amaranth, selon ta préférence. Enchantée.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Lun 3 Déc - 16:36

Sanzo sourit au sourire d'Enora. Il appréciait vraiment les 2 jeunes filles. Il était surement encore un peu tôt pour les considérer comme des amies mais c'était des copines .. du moins pour lui. Les filles l'appréciaient toujours aussi bien pour son physique que pour sa gentillesse et sa galanterie. Il pouvait être maladroit mais qui ne l'est pas à 16 ans 1/2 . Contrairement à beaucoup de garçon, il ne jouait pas les gros bras pour les impressionner, il ne montrait pas non plus sa richesse bref il restait lui meme. Et passé le premier moment de gêne et de flottement, l'attraction se faisait naturellement.

"Si monsieur veut bien se donner la peine d'entrer dans son humble demeure..."

Rentrant dans le jeu, il lui fit une petite courbette en riant et s'avança. Il stoppa bien vite devant la vision qui s'imposa : la chambre était … spartiate. Pas vilaine mais bien loin des 40 m² qu'il avait chez lui. Deux lits simples, deux bureaux, deux armoires. Un lieu pour 2, une vie pour 2 …

D'après ce que je sais, tu seras seul dans la chambre pour l'instant. Après, si il y a quelqu'un avec qui tu t'entends bien, tu peux toujours demander à changer et t'installer avec lui. Et pour tout ce qui est règles de vie et tout, c'est les mêmes que dans un internat classique. Les douches et les toilettes sont un peu plus loin sur le palier, communs à tout le dortoir..."

Un léger soupir marqua son soulagement. La chambre était si minuscule qu'il n'était pas sur de réussir à vivre avec quelqu'un. Au fond il aurait du s'en douter mais à vrai dire il n'y avait pas réfléchit. Ses affaires étaient sur son lit, et son ordinateur sur le bureau.
La pièce était lumineuse et le soleil rentrait à flot c'était déjà ça. De plus, pas de barreaux à la fenêtre … bon tout n'était pas si nul.

Un claquement de talon sur le sol marquant le pas décidée d'une femme, une voix claire et forte se fit entendre derrière lui répondant à sa question. Un peu surpris, il se retourna. Une magnifique jeune femme apparut l'air décidé. Elle était adulte, c'était certain, légèrement plus petite que lui. Un tailleur noir bien coupé qui faisait ressortir sa féminité. Son pantalon noir, loin de gêner sa démarche la rendait encore plus sensuelle. Ses cheveux bien coiffées étaient réunis en un chignon qui aurait pu passer pour strict et sévère si une mèche rebelle n'avait été glissé derrière l'oreille lui donnant un coté coquin et jeune. Cette femme était vraiment canon. Bon trop vieille pour lui c'est sur … et puis elle avait tout de la prof … peut être meme était elle mariée …


- Ciao Amore mio, déclara-t-elle en se dirigeant droit vers Caitlyn, aux lèvres de qui elle déposa un premier baisé sur ses lèvres, puis un second, selon la tradition qu’elle avait instaurée, avant de se tourner vers le reste du groupe.

Il reconnut son accent, une italienne …Il la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle embrasse Caitlyn et ce n'était pas une bise de 2 copines mais un véritable baisé d'amour.
{ha … d'acc }pensa t il {chasse gardé du Feu follet }
Il ne put s’empêcher de comparer les 2 jeunes femmes … bon ok les extrêmes s'attirent mais là … Elles ne semblaient avoir aucun point commun. Le jour et la nuit, le feu et la glace … Certe les italiennes avaient une certaine réputation. Sanzo avait été quelques jours à Rome avec son père. Comme ce dernier y était pour le travail, le jeune homme avait été seul le plus souvent enfin seul … … … il sourit c'était vraiment un bon souvenir … enfin c'était du passé …
il reporta brièvement son attention sur Enora mais la jeune femme le devança



- Ciao Enora, commença-t-elle avant de faire un pas en avant, dans l’idée de faire la bise à cette dernière. Je n’ai pas eut l’occasion de te remercier comme il se doit pour l’aide que tu m’as fournie au Triskelion, mais ton père passe plus souvent que toi ici ; maintenant que les cours reprennent, j’espère qu’on pourra se voir plus souvent. En tout cas, si jamais tu as besoin d’un truc, hésite pas à me demander, je verrais ce que je peux faire.

Elle avait parlé avec sincérité, Amaranth exprimant toute la sincérité qu’un masque put, un léger sourire aux lèvres et la voix claire. Se détournant de la blonde, elle reporta son regard sur la seule personne légitimement présente dans ce dortoir. Lui tendant une main, elle lui sourit.

- Amy de Lauro, déclara-t-elle avec la prononciation italienne (ami dé laouro), a.k.a. Nephilim, ou Amaranth, selon ta préférence. Enchantée.


Elle lui tendit la main dans un geste charmant en se présentant

"ciao felice di fare la vostra conoscenza" (bonjour, ravi de faire votre connaissance) c'était à peut près la seule phrase dont il se souvenait. Il prit la main et lui embrassa délicatement les doigts avant de la relâcher. Un geste machinal que son père lui avait appris lors des rencontres avec les jeunes (et moins jeunes) femmes de la haute société. Il ne savait pas si Amy en faisait parti mais elle en avait le standing.
Il continua laissant tomber l'italien.
"Aoe, Sanzo Aoe" puis se souvenant de son pseudo de mutant "Silver Cat " il balança sa queue de droite à gauche en riant "pas très original."
Il jeta un coup d'oeil à Cait et à Enora avant de revenir à Amy, une attention polie sur le visage.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Lun 3 Déc - 20:57

- Celui des X-Men

Cool ! Pas besoin de répondre finalement ! La voix, elle la connaissait parfaitement, et elle choisissait super bien son moment pour faire une entrée fracassante qui aurait pu passer pour le plus gros « J’me la pete » que la Petite Italienne avait pu produire à ce jour. Amy n’était cependant pas du genre à s’imposer et à dégager un charisme impressionnant lorsqu’elle entrait dans la pièce, même si Amaranth était un masque qu’elle utilisait avec une facilité trompeuse et naturelle, sa nature en elle-même introvertie et peu sure d’elle qui lui donnait cet aspect fragile et touchant qu’aimait Cait et qui restait bien ancrée en profondeur bien en dessous des masques.

Non de Dieu qu’elle était belle en tailleur ! La bouche de Cait formait un « waouh » muet alors que son visage tout entier s’illuminait d’un sourire grandiose en la voyant comme si l’on venait de souffler sur des braises déjà bien avivées au demeurant. Pour tous ceux qui savaient observer, ce changement était vraiment perceptible même si ses gestes et ses mots restaient identiques : tout était dans cette lumière diaphane au fond de ses iris amoureuse.

Elle s’avança vers elle, la salua et l’embrassa, Cait lui prenant immédiatement les bras dans ses mains en un geste de tendresse absolue.

- Che sei bella!

Répondit-elle en souriant de plus belle avec une sincérité immense dans la voix, son regard pétillant de malice, la transfigurant complètement. Elle la laissa se présenter, croisant les mains derrière son dos en l’admirant de plus belle. Elle comprenait mieux ce qu’elle avait dû ressentir la veille de sa passation lorsqu’elle-même était venue à elle complètement métamorphosée en femme fatale avec une longue robe fendue bleutée et ses bas noirs, perchée sur ses escarpins.

Alors qu’en parfaite professionnelle, elle se présentait à Sanzo, ce dernier baragouina quelque chose en italien que Cait ne comprit pas, maitrisant seulement des expressions toute faite plus pour plaire à son amour que dans un réel désir d’apprentissage de la langue à proprement parlé. C’est alors que le jeune imbécile osa l’impensable ! Un baise main ! La tronche de Cait fut quelque chose d’assez cocasse tellement elle sembla se décomposer, blêmissant presque, si son regard avait pu effectivement envoyer des éclairs, c’est simple, il était foudroyé sur place en quelques secondes et on allait pouvoir manger du chat grillé pour le souper…Fin si c’était comestible.

Avec un feulement de tigre contrarié somme toute assez amusant, elle se déplaça pour venir se coller, il n’y avait pas d’autres mots, à sa bien aimé avec une mine franchement contrariée, passant son bras derrière sa taille et posant sa main à sa hanche pour bien marqué son territoire et sa jalousie maladive ( chose qu’elles partageaient toute les deux, Amy étant même bien pire dans le domaine, la pauvre Laurette et l’Infortuné Gypsy le Castor en peluche pouvant en témoigner)

- Aheum…oui NOUS habitons toutes LES DEUX dans une chambre dans l’aile des X Men…et..et nous sommes fiancées. Voilà voilà…donc bon…on continue ou pas, hein ? Enora ? S’il te plait. ?

Changer de sujet pour évacuer cette brusque monté de jalousie possessive et surtout conserver un semblant de dignité humaine. En aparté, elle glissa un mot à l’oreille de sa compagne.

- Te moque pas..hum..Et sinon ? Cet entretien ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Lacourt-Bourdieux
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Mar 4 Déc - 10:22

L'arrivée se devait être soignée lorsqu'elle est inattendue. On n'arrive jamais avec de gros sabots lorsque l'on doit être aussi gracieuse qu'une danseuse. Et pour ça, certaines personnes étaient plus douées que d'autres. En l'occurrence, la jeune femme qui venait de répondre à Sanzo à la place de Cait connaissait tout ça. Sa voix était claire, forte et déterminée. Les trois paires d'yeux se tournèrent dans sa direction. Et pour ma part, je la dévisageai.

Un tailleur, un chignon. Pour peu, cette jeune femme eut un air sévère qui ne lui correspondait pourtant pas. Mais quelque chose m'étonna vraiment. Avez-vous déjà eu l'impression de croiser quelqu'un que vous connaissiez sans pour autant pouvoir véritablement le reconnaître? C'était ce qui m'arrivait. Cette femme avait tout d'une inconnue et pourtant, certains de ses traits l'étaient familiers. Je l'avais déjà croisé, c'était certain. Mais où? Elle s'avança vers nous, d'une démarche assurée et déterminée. Son allure semblait être capable à elle seule de faire vibrer les montagnes.

Mes yeux se posèrent alors sur Cait et je crus comprendre de qui il s'agissait. Mais en même temps, cela semblait impossible. La dernière fois que j'avais vu Amy, elle était plus petite que moi et n'avait pas des traits si... Adultes. Elle avait le même âge que moi, moi et mes traits si juvéniles. Et pourtant, lorsqu'elle embrassa Caitlyn, ce fut une réalité. Les paroles de Caitlyn prirent un sens. "Quelques changements". En l'occurrence, c'était même une métamorphose qu'avait subit la jeune femme. Oui, jeune femme. C'était l'appellation qui semblait nécessaire pour la désigner.

Après avoir posé avec douceur deux baisers sur les lèvres de Caitlyn, elle posa ses yeux sur moi. Les miens s'écarquillèrent devant les siens. C'était des lentilles qu'elle portait où ça aussi c'était une nouveauté? Puis, elle s'approcha. Je lui souris machinalement, même si mes pensées étaient orientées vers une tonne de question. Elle me fit la bise et me sortit de ma torpeur. Mes yeux verts se collèrent à ses yeux bleus et je lui souris.

"Salut Amy... Tu me pardonneras, l'italien et moi, ça a toujours fait deux... Ne me remercie pas, il était légitime que quelqu'un intervienne... En tout cas, je suis heureuse que toute cette histoire ce soit bien finie..."

Mes yeux de posèrent sur Caitlyn.

"... Pour toutes les deux. Et ne t'inquiète pas, si j'ai un souci un mon tour un jour, je penserais à toi! Au fait... Plutôt chouette le tailleur..."

Je la regardai de haut en bas, observant ce corps nouveau que je ne lui connaissais pas. Voilà qu'elle était devenue une belle plante, au sens littéral du terme. J'adressai un clin d'œil à Caitlyn, assez complice dans le sens "t'as eu le bon poisson"! Puis, Amu se présenta à Sanzo... Qui lui balança une phrase en italien. Bon dieu, c'était devenu la langue internationale pendant la nuit? Puis, il lui baisa la main. Mes yeux se posèrent sur Cait et j'étouffai un rire. Pour peu, elle l'aurait transformé en pâtée pour chiens. C'était comme si il venait de violer une règle des plus primordiale. Finalement, les deux jeunes femmes semblaient être au même niveau en ce qui concernait leur jalousie.

Puis, comme marquant son territoire - une véritable histoire de bête je vous dis - Caitlyn agrippa le bras de sa compagne et me demanda avec empressement de poursuivre la visite. Cette scène était vraiment drôle. Je souris jusqu'aux oreilles et contint mon rire avant d'attraper le bras de Sanzo.

"Allez viens, charmeur Cat... Je vais te montrer où sont les douches avant que l'une des deux ne t'arrache la tête...

Je l'entraînai un peu plus loin dans le couloir avant de m'arrêter devant une porte. Je l'ouvris et fit signe à Sanzo de jeter un coup d'œil à l'intérieur. En vérité, il n'y avait pas grand chose à voir mais ça avait au moins le mérite de laisser les deux amoureuses entre elles.

"Douches, toilettes juste à côté." Je désignait une autre porte. "Et puis... On va redescendre à l'étage inférieur voir tout ce qui est salles de cours... Et si ma mémoire est plutôt bonne... On aura fini ou presque..."

_________________

Messages RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Mer 5 Déc - 20:41

Elle avait fait une entrée remarquée ; cela avait été un peu le but, faire bonne impression dès le premier regard, mais l’entretient était terminé. Du fait, elle était presque malaisée de l’accueil, même s’il faisait plaisir. Le visage de Caitlyn se fendant dans un sourire béat, avec sa frimousse en bataille, était ravissant, agrandissant son propre sourire et lui faisant battre le cœur. Rajouter à cela un compliment en italien, et main dans la main, rendait ses simples retrouvailles belles, magiquement belles. Elle allait commencer à choisir ses vêtements si cela faisait briller les yeux de Cait’.

Bon, cela avait fait aussi briller les yeux de Sanzo, chose à laquelle elle n’était pas réellement habituée, mais qui n’avait suffit à la ralentir ; elle devait s’assumer, maintenant. Enora n’avait elle exprimée que la surprise, la connaissant sans la connaitre, c’était elle qui aurait probablement le plus de difficultés avec la réaction. Mais cela se passa bien, les surprises s’enchainant mais ne causant nulles autres réactions, ni négatives ni positives, et la blonde accepta sa bise sans sourciller, souriant d’un sourire automatique, encore sous le coup de l’étonnement. La regardant dans les yeux, Pearl sourit réellement et lui répondit : elle ne parlait pas l’italien, et trouvait sa présence légitime ; outre qu’elle ne l’était pas, puisque rien ne l’avait obligée à lui venir en aide, l’italienne trouvait juste de la remercier pour ses bontés. Et oui, malgré les chaos du destin, l’histoire c’était bien finie et avait survécut à d’autres choses depuis, s’en sortant toujours plus forte. A charge de revanche, cela fut accepté, pour son aise, et elle eut même le droit à un nouveau compliment. En un sens, heureusement que ses expressions faciales s’exprimait, de part la réactivité de ses muscles, plus rapidement, parce qu’elle n’allait pas tarder à être gênée. Son « merci » le traduisit plutôt bien, d’ailleurs.

"ciao felice di fare la vostra conoscenza" commença le nouveau, avec un excellent accent mais une faute grammaticale flagrante, qui n’enlevait rien au tout.

- Molto bene l’accento, ma la forma di cortesia, in italiano, è la terza persona singolare, répliqua-t-elle dans l’instant, toujours aussi souriante et ravis d’avoir trouver une personne avec qui converser en sa langue maternelle.

Sanzo lui prit la main, mais non pour la serrer, la portant à sa bouche pour un baisemain. Si la surprise fut parfaitement invisible du visage d’Amaranth, ses capacités d’analyses lui faisant comprendre l’acte avant même qu’il ne se déroule, Amy resta interdite un instant, rougissant la seconde suivante pour redevenir normale celle d’après, bien que la montée du rose aux joues, si brève fut-elle, n’échapperait surement à personne.

Elle venait du Mezzogiorno, et si sa tenue et son port actuel n’en laissaient rien paraitre, c’était une fois de plus un rôle ; le tailleur n’était pas son vêtement de prédilection, à l’inverse des jeans et autres vêtements simples et résistants, bien qu’il risquait de grimper sur la liste de ce qu’elle portait au vu des yeux de son aimée.

D’ailleurs, nouvelle réaction, qui attira le regard de Nephilim avant même de s’être conclue ; une inspiration de Cait’, et déjà Amaranth la regardaient du coin des yeux, et lorsqu’elle fit les lèvres se positionner pour émettre le son, elle eut du mal à ne pas rire : Caitlyn Emilie Elioth défendait son territoire, retournant le feulement de guerre du chat contre lui !

"Aoe, Sanzo Aoe. Silver Cat pas très original," poursuivit l’intéressé, jovial tant du visage que de sa queue de chat.

- T’inquiète pas pour ça. Le principal c’est qu’il t’aille bien, déclara-t-elle, retournant ses yeux vers Sanzo, ses mouvements si vifs qu’ils en paraissaient flous aux yeux des humains, si elle ne les ralentissait pas.

Un pas sur le côté, et la Ptite Rousse fut collée à elle, d’une façon assez littérale, passant son bras derrière sa taille et posant la main sur sa hanche; main bien vite couverte par celle de Nephilim : terrain conquit et occupé, pas de doutes à avoir. Cependant, elle était contente d’une réaction aussi puérile, la comprenant parfaitement, penchant la tête sur le côté en souriant de toutes ses dents. A, quel couple : elle qui se méfiait des plantes (aussi bien des petites et discrètes de compagnie comme Laurette que des potiches gonflées à l’hélium servant de présentoirs comme Husk), et Caitlyn se méfiait des chats ; c’était assez parodique, et parfaitement mignon. Un peu méchant pour Sanzo, peut-être, mais ce n’était pas son idée.

- Aheum… oui NOUS habitons toutes LES DEUX dans une chambre dans l’aile des X Men… et… et nous sommes fiancées. Voilà, voilà… donc bon… on continue ou pas, hein ? Enora ? S’il te plait ?

Vas-y Eno’, sauve-nous encore une fois !

Amy était presqu’aussi amusée qu’Enora, toutes deux souriantes face à la situation, mais le jeu d’Amaranth rendait plus facile à retenir le fou-rire.

"Allez viens, charmeur Cat... Je vais te montrer où sont les douches avant que l'une des deux ne t'arrache la tête, répliqua leur aime en prenant le nouveau pas le bras, l’emmenant.

La voix de Fuzzy raisonna dans son oreille, demandant des nouvelles et lui demandant de ne pas se moquer.

- Me moquer, moi ? Non, je suis contente, au contraire. Mais t’inquiète pas, propriété privée, répondit-elle en passant sa main libre à travers le col de sa chemise, sortant des tissus le pendentif en croix. Ca c’est bien passé, un peu la course, mais je suis prise. Je commence lundi, mais j’ai pas réellement de salaire, je préfère leur reverser sous forme de dons. Donc, me voilà pionne et étudiante, cela me changera de faire la plonge. Et sinon, toi, ta matinée ? Pas trop fatiguée ? T’as trouvé le nouveau charmeur de la maison ? Il a l’air gentil. Mais rassure-moi, c’était du flan cette histoire de lui arracher la tête, ou ce sont les bruits qui court sur nous, maintenant ?

Retournant son regard vers la pièce à laquelle elle faisait face, Amy porta son regard à l’intérieur ; chambre deux places, deux lits, de bureaux une place, deux armoires une personne. Tiens, c’était pas la même qu’elles avaient eut, avec Caitlyn. Bah, logique qu’ils fassent des chambres à deux et des chambres à quatre, fonction de la taille des pièces originelles du manoir, qui devaient avoir un usage bien différent. Bon, du coup, il avait les toilettes communes et non des privées, là où Fuzzy avait eut grand usage de ceux de leur chambre.

Il était seul, visiblement ; quelques sacs déposés sur le lit et un ordinateur sur l’un des bureaux. Les yeux vifs, Amy collecta les données tirant les conclusions qui s’imposaient à son esprit.

- Vous avez prit la première chambre de libre ou il a demandé à être seul ? Il m’a l’air d’être plutôt social, même si son éducation n’a pas dû être faite dans des écoles publiques ; il est possible qu’il ait choisit une chambre ainsi, sans colocataires, pour pouvoir l’occuper à lui seul, car il ne doit pas être habitué à la vie en communauté et encore moins à partager un lieu aussi intime. Il faudra voir à ce qu’il s’intègre bien, même s’il m’a l’air suffisamment ouvert et confiant pour ne pas se renfermer sur lui-même, comme tant le font leur premier mois ici. Il ne rentrera pas souvent chez lui, probablement qu’aux vacances, mais ne vit pas cela comme un abandon, plus comme un internat, chose qui facilitera son habituation. Ses parents sont aisés et ouverts d’esprit : ils l’ont envoyé ici avec son accord, pour qu’il se familiarise avec sa mutation, surement. Manières aristocratiques, plusieurs sacs, chaussures faites sur-mesure pour sa mutation, son style vestimentaire et la tenue de son apparence malgré une hybridation, je dirais classe moyenne-supérieure ou supérieure. Il risque d’éprouver quelques difficultés avec les résidents aux expériences malencontreuses, mais devrait être satisfait de l’enseignement. Il compte suivre quelles études ? Vu son âge, je dirais qu’il n’a pas finit l’Hight School, mais plusieurs éléments tendent à contredire cela : d’abord, son baisemain t’as surprit, donc il n’en a pas été de même pour Enora ou toi ; il s’adapte à la condition à laquelle semble appartenir l’autre, et ce par reflexe. Éducation stricte, mais il n’était pas formel, donc c’était conditionné par des capacités cognitives non de l’endoctrinement. Il est possible qu’il ait plusieurs années d’avance, donc il doit alors être en école supérieure. Si je devais parier, je dirais quelque chose de créatif, comme de l’art ; il a reçu une éducation plus complète que toi ou moi, donc il est forcément instruit en art, et est gaucher, hors il est prouvé que les gauchers font plus appellent au côté droit de leur cerveau, lequel contient les centres émotionnels et créatifs. J’ai vu sa main directrice lorsqu’il a prit la mienne : la gauche a frémit, preuve de son habitude à l’utiliser, alors que je lui ais tendu la droite et…

Elle regarda Caitlyn un instant, étouffant un petit rire. Elle avait parlé vite, mais elle avait aussi parlé trop tôt.

- Et je suis encore partie dans des conjectures qui ne servent à rien puisque même si tu n’as pas les réponses, il me suffira de lui demander. On va les rejoindre ?

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Jeu 6 Déc - 22:02

Cait’se balançait légèrement dansant sur place d’un pied sur l’autre en regardant la chambre qui allait devenir celle de Drogos Cat. Elle souriait tendrement tout en jouant avec le bracelet que sa compagne lui avait offert et l’écoutant d’un air distrait. Elle tiqua soudainement à une partie du discours de sa belle, replongeant immédiatement ses iris émeraude dans les siennes en une expression un peu étonné.

- Heinnnn ? Comment ça sous forme de dons ? Notre compte en banque commence vraiment à faire la tronche là, moi j’veux bien jouer les mécènes mais quand on en a les moyens aussi. J’gagne pas des mille et des cents avec ce job, j’aimerai bien qu’on mette de la thune de côté pour des projets plus…heu..couteux, tu vois…J’aimerai bien voyager un jour avec toi, pis-aller voir l’Irlande et l’Italie…C’est pas donné. Enfin, on a l’temps mais faut commencer à épargner si on doit s’frotter à l’avenir : les temps tout comme les œufs sont durs.

Amy lui demanda alors comment c’était passé sa mâtiné ce qui eut comme effet de lui faire pousser un soupir de lassitude tout en désignant ses sandales dépareillées.

- Levée à la bourre, tu t’en doutes. Ah et ..heu..j’ai niqué l’réveil. C’est d’sa faute, il voulait pas s’taire même Gypsy pourra témoigner. Comme tu vois, j’ai pas autant la classe que toi, j’ai l’air d’un épouvantail post grunge mélangé une surveillante de Poudlar, c’est super impressionnant pour mon premier jour en tant que méga super conseillère en socialisation et son mirobolant salaire que je reverserais pas en don : mes fesses ! Sanzo ? Boah…Il fait la grosse queue mais c’est un chaton. Il a voulu montrer ses griffes et j’l’ai remis à sa place fissa, tu m’connais…correcte et tout hein, même pas violente Charles aurait versé sa p’tite larme ! Pis Nono est une super padawan ! Bon, elle n’a pas un super sens de l’humour et à l’air d’avoir un balais dans l’fondement en permanence avec ses manières de Française j’crois qu’elle ose pas s’détendre en fait : on devrait l’emmener en soirée, j’suis sûre que j’arriverai à la désinhiber.
Les bruits qui courent ? Huhuhu ! Tu sais bien qu’on ne pourra jamais les arrêter les bruits et des fois ils ont un fonds de vérité, nan ? Tu t’souviens ce qu’on disait de toi et moi au début, non ?


Comme pour joindre le geste à la parole, elle s’amusa avec un sourire malicieux à lui passer une main aux fesses pour en « apprécier le tissus de son tailleur » puis l’écouta se lancer dans un long monologue d’analyse avec un sourire s’élargissant de plus en plus au fur et à mesure qu’elle se perdait en conjectures dans une fine analyse d’une cocasserie amusante. Elle se contenta d’appuyer d’un rire léger la fin du palabre et d’hausse les épaules en un geste de douce impuissance avant d’ajouter.

- Tu la cache où ta loupe et ta pipe sous ton tailleur, ma belle ? Et pis t’as oublié la couleur de son slip sinon t’aurais pu faire un quasi sans faute : dommage ! J’ai pas tes capacités d’analyses mais je te fiche mon billet qu’il apprécie particulièrement la gente féminine et queue la queue qu’il te montre là n’est pas celle qui frétille le plus ! Je te suis ma princesse, on y va.


Elle lui emboita le pas pour continuer et conclure cette visite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Ven 7 Déc - 9:02

Plusieurs choses arrivèrent simultanément. Amy lui répondit en italien une phrase qu'il ne comprit pas. Il avait épuisé ses maigres connaissances dans cette langue. Souriant, il allait lui répondre quand Caitlyn s'approcha agressive et s'empara d'Amy comme si c'était sa propriété. Sanzo fut blessé par cet acte dont il ne comprit pas le sens. Qu'avait il encore pu faire pour déclencher une telle attitude ??

- Aheum… oui NOUS habitons toutes LES DEUX dans une chambre dans l’aile des X Men… et… et nous sommes fiancées. Voilà, voilà… donc bon… on continue ou pas, hein ? Enora ? S’il te plait ?

Mais que venait faire cette précision .. c'était évident qu'elles étaient ensemble … et puis lui il était un garçon … Cait n'avait rien à craindre de lui … bien moins que d'Enora … puisqu'Amy et elle étaient ensemble et s'aimaient … La jalousie de Caitlyn n'avait aucune raison d’être. Et puis c'est sur qu'Amy était une belle femme mais c'était un prof et elle était bien trop vieille pour lui … Toutes ses pensées se bousculaient dans sa tête et pouvaient se voir sur son visage qui s'était fermé d'un seul coup, quand il fut attrapé par le bras par Enora qui elle rigolait.

"Allez viens, charmeur Cat... Je vais te montrer où sont les douches avant que l'une des deux ne t'arrache la tête...

Je l'entraînai un peu plus loin dans le couloir avant de m'arrêter devant une porte. Je l'ouvris et fit signe à Sanzo de jeter un coup d'œil à l'intérieur. En vérité, il n'y avait pas grand chose à voir mais ça avait au moins le mérite de laisser les deux amoureuses entre elles. 

"Douches, toilettes juste à côté." Je désignait une autre porte. "Et puis... On va redescendre à l'étage inférieur voir tout ce qui est salles de cours... Et si ma mémoire est plutôt bonne... On aura fini ou presque..."


Il l'écouta distraitement, une oreille captant ses paroles tandis que l'autre était toujours dirigée vers Cait et Amy. Elles n'étaient pas très loin et Amy parlait de lui. Elle avait du lire son dossier meme si quelques unes de ses remarques étaient fausses. Puis Cait évoqua leur problème d'argent et Sanzo cessa d'écouter, c'était privé et personnel.

Il lança un regard morne et sans intérêt aux douches et toilettes avant de s'appuyer sur le chambranle de la porte les yeux fixés sur un lavabo étincelant. Au moins tout était propre.

"dis moi tu la connais bien Cait ?? qu'est ce que j'ai dit ou fait de mal … Elle et Amy sont bien ensemble … et vu comment Amy l'a embrassée elle est raide dingue amoureuse … alors je vois pas bien pourquoi Caitlyn a réagi aussi méchamment … elle a rien à craindre .. je suis un mec et toi tu lui as fait la bise sans qu'elle ne dise rien … "

il avait plus l'air d'un petit garçon pleurnicheur que d'un "presque" adulte mais il n'y pouvait rien... il voulait savoir et comprendre.
Il releva les yeux vers Enora "c'est un truc de fille ?"

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Lacourt-Bourdieux
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Dim 9 Déc - 11:19

Sanzo parut aussi intéressé par ce que je lui montrai qu'un loup affamé devant une touffe d'herbe. Depuis que Caitlyn avait pris la parole en marquant dignement son territoire devant Sanzo, il semblait refroidi. Était-ce parce que j'avais explosé de rire? Ce n'était en aucun cas pour le vexer. J'avais commis cette mince erreur d'entrée, je n'avais pas l'intention de la refaire. Puis, comme s'il pouvait lire mes pensées, il finit par s'accouder au chambranle de la porte avant de me dire clairement ce qui n'allait pas.

"dis moi tu la connais bien Cait ?? qu'est ce que j'ai dit ou fait de mal … Elle et Amy sont bien ensemble … et vu comment Amy l'a embrassée elle est raide dingue amoureuse … alors je vois pas bien pourquoi Caitlyn a réagi aussi méchamment … elle a rien à craindre .. je suis un mec et toi tu lui as fait la bise sans qu'elle ne dise rien … C'est un truc de filles?"

Je lui souris. Était-ce de la naïveté ou un réel souci de logique. Glissant un léger regard à l'extrémité du couloir, je m'assurai que les deux jeunes femmes y soient encore. Puis, mes yeux verts se reposèrent dans ceux dorés du chat sauvage.

"Ce n'est rien contre toi... Caitlyn a un caractère assez... Franc. Disons qu'elle ne pèse pas toujours ses mots et que lorsqu'elle est dans une situation qui n'est pas à son avantage, elle ne peut que surprendre. Elle sait qu'elle n'a rien à craindre de toi - même si Amy pourrait très bien changer de bord - mais elle préfère s'en assurer... Elle élimine la concurence, si tu vois ce que je veux dire..."

Je lui dis un clin d'œil avant de m'avancer vers lui d'un pas, comme si je lui présentai véritablement les toilettes, ce qui en soit, es peut être beaucoup plus suspect que de parler sans rien faire.

"Quant à leur réaction vis a vis de moi... Disons qu'Amy et Caitlyn ont traversé de dur moments et que j'ai si les aider du mieux que je le pouvais quand elles en eurent besoin... Et puis... Entre toi et moi... Je pense que je ne pourrais jamais m'entendre avec une fille sans lui crêper le chignon..."

Je lui souris de nouveau avant de voir arriver les deux jeunes femmes arriver dans notre direction. Je me raclai la gorge avant de déclarer.

"Bien, on en a fini ici... Il reste les salles de cours à voir bien qu'il n'y ait pas grand chose à voir... Ah et puis Sanzo adore lire, j'en suis sûre... Donc on ira faire un tour à la bibliothèque!"

_________________

Messages RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Dim 9 Déc - 14:31

Caitlyn n’appréciait pas qu’elle reverse son salaire sous forme de dons à l’Institut, argumentant pour son parti ; il y aurait eut nombres de choses à dire, mais Amy ne voulait d’un débat. Pour elle, il lui semblait juste de rendre à ceux qui la nourrissaient, la logeaient et l’éduquaient un travail bénévole, s’investissant dans la structure de l’Institution non-pas pour son profit personnel, mais pour celui de la communauté. Certes, elle était X-Men, donc de son point de vue devait s’investir et ne pas vivre en parasite, mais elle n’avait pas de compétences pour enseigner ou même faire un boulot autre que surveillante, le bas de l’échelle alimentaire ; pour un salaire aussi bas, inutile de se prendre la tête. Mais elle avait déjà une idée de comment rattraper le coup, même si cela risquait de lui coûter sur son emploi du temps déjà surchargé, emploi du temps dont elles discuteraient le soir même, d’ailleurs.

Elle aussi aimerait bien voyager, mais durant les six années à venir, cela risquait d’être plutôt dur. Sa question sur la matinée fut presque un moyen discret de changer de sujet, du fait.

Le résumé fut à la mesure de la personne : levée à la bourre et un réveil au champ d’honneur, référence filmique et autre pour désigner sa tenue « au naturel », « grosse queue » pour parler de son nouveau protégé, sans qu’Amy ne sache réellement de laquelle Fuzzy parlait, avec un « tu m’connais » laissant présager la grande diplomatie des salutations, et Enora à nouveau qualifiée selon une référence filmique et une attitude rigide… qui n’était pas propre aux Français, il suffisait d’en rencontrer quelques uns pour savoir qu’ils n’étaient pas rigide et parfois très Caitlynnien du langage. L’emmener en soirée ? Pas faut, mais quant à la décoincer… Comment dire ? Caitlyn aurait double travail, Nephilim n’ayant jamais mit non-plus les pieds en soirée, et n’étant pas sure que cela lui réussirait très bien, malgré les masques d’Amaranth. Bah, elle ferait Sam, celle qui conduit c’est celle qui boit pas (pas forcément parce qu’elle ne buvrait pas, juste qu’elle n’était pas sensible à l’alcool).

Quant aux bruits qui courraient sur elles ; ils avaient eut raison la première fois, même s’il avait fallut des mois pour que cela se concrétise. Alors quoi ? Amaranth était une violente ? C’était cela l’image qu’on avait d’elle ? Blessant, pas forcément immérité considérant d’une part sa tendance à la jalousie et d’autre part ce qu’elle avait fait du dortoir numéro 19 lorsqu’on lui avait prit Caitlyn, mais tout de même blessant.

Bon, la blessure fut chassée par une main aux fesses, qui si elle mit longtemps à arriver, rappela à l’italienne que l’important n’était pas ce que pensaient les autres.

- Tu la cache où ta loupe et ta pipe sous ton tailleur, ma belle ? Et pis t’as oublié la couleur de son slip sinon t’aurais pu faire un quasi sans faute : dommage ! J’ai pas tes capacités d’analyses mais je te fiche mon billet qu’il apprécie particulièrement la gente féminine et queue la queue qu’il te montre là n’est pas celle qui frétille le plus ! Je te suis ma princesse, on y va.

- J’ai pas vu la couleur de son slip, mais je pense qu’il me croit trop vieille pour lui ; logique en même temps, Amaranth est bien plus mature que moi. Tu me donnerais combien ? 25-30 ? P’tain, j’ai 19 ans quoi, et la semaine dernière, je faisais pas encore mon âge. Passons, j’ai pas envie de parler de ça. Puis mon cœur est déjà prit et c’est pour la vie.


Elle l’embrassa, tant pour appuyer ses propos que pour ne laisser la morosité de ses propres paroles la ronger, puis une seconde, honorant une habitude qu’elle ne voyait pas comme telle, le contact des lèvres de son aimée trop unique pour devenir routinier.

Sanzo et Enora, après une brève visite d’un des lieux les plus inintéressants de l’Institut, acte accomplit dans l’unique but de leur laisser un peu d’intimité, recommencèrent à parler, le premier s’inquiétant de ce qu’il avait fait de mal et pourquoi Caitlyn avait défendu son territoire de manière aussi agressive, terminant par un « c’est un truc de filles » qui amusa beaucoup Amy, dont l’ouïe était plus que suffisamment fine pour entendre leurs paroles et dont les capacités intellectuelles largement suffisantes à entreprendre deux actions simultanément.

"Ce n'est rien contre toi... Caitlyn a un caractère assez... Franc. Disons qu'elle ne pèse pas toujours ses mots et que lorsqu'elle est dans une situation qui n'est pas à son avantage, elle ne peut que surprendre. Elle sait qu'elle n'a rien à craindre de toi - même si Amy pourrait très bien changer de bord - mais elle préfère s'en assurer... Elle élimine la concurrence, si tu vois ce que je veux dire..."

Un flou s’empara du visage d’Amaranth à ces mots, alors même qu’elle passait avec douceur sa main sur celle que Caitlyn, entreprenant de marcher de concert avec cette dernière.

Alors voilà ce qu’on disait d’elle aussi ? Infidèle ? Blessant, surtout si l’on croyait que les autres étaient apte à mieux nous connaitre que nous-mêmes. Elle était peut-être curieuse, et peut-être que oui, certains individus d’un sexe comme de l’autre lui faisaient envie, mais c’était Caitlyn qu’elle aimait, uniquement Caitlyn, et jamais elle ne la trahirait. Mais visiblement, les autres n’y croyaient pas.

- Ca te plait le tailleur hein ? Je le mettrais plus souvent rien que pour que tu me regardes comme cela, lui sourit-elle, sincère dans ses mots.

Qu’ils aillent se faire foutre, tous autant qu’ils étaient. Des idiots et des aveugles, tellement pris par les masques d’Amaranth qu’ils extrapolaient par-dessus. C’était triste, car de fait, il n’y avait plus qu’une seule personne à la connaitre vraiment, mais c’était un sacrifice qu’elle avait consenti à faire : un mensonge aux yeux du monde, pour se montrer dans toute sa faiblesse aux deux de celle qu’elle aimait, les seuls qui importaient vraiment.

Oui, Enora avait su les aidés lorsque les cœurs avaient été brisés et laissé à la rue et à l’inhumanité d’une tempête maritime devant l’embarquement pour le Triskelion, mais c’était il y avait une autre vie, déjà. Elle c’était montrée bienfaisante, mais en définitive, ne les connait pas le moins du monde. Une étrangère, au même titre que Sanzo.

Mais cela lui permettrait d’apprendre à connaitre Amaranth, non Amy, chose qui était, somme toute, un mal pour un bien.

Pearl leur sourit lorsqu’elles les rejoignirent, se raclant la gorge avant de déclarer qu’il leur restait à voir les salles de cours et la bibliothèque récemment rénovée à cause des événements suscités, comme quoi le monde était petit.

- Et après la bibli, rien ne nous empêche de faire un tour au réfectoire ; c’est l’heure de manger, et puis, c’est agréable de discutailler à table, non ?

Sa proposition ne trahissait en rien ses pensées précédentes, déjà loin dans le flux constant et déchainé qui était son esprit, et son sourire était aussi aimable que ses paroles. Apprendre à connaitre les autres, sans les analyser version Sherlock Holmes la culture G en moins, et les laisser confronter leurs idées reçues aux masques d’Amaranth. Et pourquoi pas, passer un bon moment.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Dim 9 Déc - 21:57

- je pense qu’il me croit trop vieille pour lui ; logique en même temps, Amaranth est bien plus mature que moi. Tu me donnerais combien ? 25-30 ? P’tain, j’ai 19 ans quoi, et la semaine dernière, je faisais pas encore mon âge. Passons, j’ai pas envie de parler de ça. Puis mon cœur est déjà prit et c’est pour la vie.

Elle hocha la tête et enroula son bras autour de sa taille en lui décrochant un sourire merveilleux tout autant chargé de tendresse que d’amour.

- Et moi tu m’donnes combien ? 15 ou 20 ? Qu’est-ce qu’on en a à foutre. Oui tu fais plus femme et après : l’est où le problème, moi ça m’plait tout autant qu’avant Amaranth…M’en fout de comment t’appelle ça : Neph, Ama, Yougy le clown, tu restes mon amour, mon amour point barre et dans mon regard, ton âge, je m’en contre-fiche avec une énergie dont t’as même pas idée tellement c’est vaste.


Elle lui palpa outrageusement les fesses avec un sourire carnassier et un regard pétillant.

- Et pis quoi ? Ton cœur est à moi et ça aussi tant que j’y suis et n’oublies pas que ton corps, c’est un peu l’mien à présent : on partage tout et même plus ! T’as gagné une extension rousse aux yeux verts et aux p’tits seins, mais tu sais déjà qu’j’ai bien d’autre qualités nan ? Sinon je te ferais une piqure de rappel dès ce soir et t’auras interro’ écrite juste après.

Le baiser qui s’en suivit fut une fois de plus un moment particulièrement délicieux et savoureux, comme à chaque fois qu’elles s’embrassaient car alors, le monde ne semblait plus réellement exister autour d’eux. Cet univers si doux n’appartenait qu’à elles seules et c’est presque avec regret qu’elle la laissa mettre fin à ce moment son visage enfantin renvoyant vers elle un amour infini.

- Ca te plait le tailleur hein ? Je le mettrais plus souvent rien que pour que tu me regardes comme cela,

Son visage s’illumina et elle parla avec l’exaltation d’une fillette découvrant ses cadeaux de Noël au pied du sapin au petit matin. Joignant le geste à la parole et roulant des yeux, son débit de parole et son intonation montant et descendant avec l’emportement dû à l’expression de ses sentiments.

- Oh mais oui ! T’es vraiment superbe ! T’as eu ça où ? T’as la méga classe comme ça, tu fais super sérieuse, presque sévère : on dirait un mélange entre une agente du BAM et une hôtesse de l’air ! T’es hyper méga sexy à mort. Il faudra que je remette plus souvent ma robe bleue, tu sais…celle avec les bas noirs, tu t'souviens hein ? J’ai que ça et ça m’a couté un bras déjà. Hum. Faudra que je me mette à niveau, j’achèterais bien de la lingerie aussi parce que le Lovely Castor ben c'est limite sex faut dire c’est toujours un problème de thunes : c’était plus simple par le passé, franchement. Mais bon, j’ai faut un choix de vie et je vais m’y tenir.

Elles finirent par rejoindre le groupe et lorsque Enora lui parla de la Bibliothèque, Cait ne put s’empêcher d’avoir un bref pincement au cœur et d’ajouter avec une voix mal assurée.

- Oui…La bibliothèque. Elle vient juste d’être rénovée suite à un …incident…qui l’a un peu…Détruite. Il manque encore pas mal de livres mais ils sont en commande et le parc informatique a entièrement été rénové. Bientôt..Elle..elle sera comme avant.


Non en effet, la triste vérité restait que depuis le jour où l’Over run avait ravagé la bibliothèque d’une véritable tempête de foudres, La Ptite Rousse n’avait pas trouvé la force d’y remettre les pieds souffrant d’un véritable blocage du à a culpabilité d’avoir été à l’origine de tant de dégâts. C’est Amy qui la sauva de son expression contrite et véritablement peinée.

- Et après la bibli, rien ne nous empêche de faire un tour au réfectoire ; c’est l’heure de manger, et puis, c’est agréable de discutailler à table, non ?

Elle leva vers elle un visage ou se dessinait un faible sourire accompagné d’un acquiescement de la tête.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Lun 10 Déc - 8:29

"Ce n'est rien contre toi... Caitlyn a un caractère assez... Franc. Disons qu'elle ne pèse pas toujours ses mots et que lorsqu'elle est dans une situation qui n'est pas à son avantage, elle ne peut que surprendre. Elle sait qu'elle n'a rien à craindre de toi - même si Amy pourrait très bien changer de bord - mais elle préfère s'en assurer... Elle élimine la concurence, si tu vois ce que je veux dire..."

Je lui dis un clin d'œil avant de m'avancer vers lui d'un pas, comme si je lui présentai véritablement les toilettes, ce qui en soit, es peut être beaucoup plus suspect que de parler sans rien faire.
"Quant à leur réaction vis a vis de moi... Disons qu'Amy et Caitlyn ont traversé de dur moments et que j'ai si les aider du mieux que je le pouvais quand elles en eurent besoin... Et puis... Entre toi et moi... Je pense que je ne pourrais jamais m'entendre avec une fille sans lui crêper le chignon..."


Bien … la réponse d'Enora le rassura .. un peu. Il soupira très fort … les filles qu'est ce qu'elles pouvaient être compliquées quand meme. Toujours insatisfaites .. je voudrais être blonde, brune, rousse (ne rien rayer) avoir les cheveux longs, courts, raides, frisés (ne rien rayer non plus), plus grande, plus petite, une plus grosse poitrine, moins de ventre … (toujours ne rien rayer). "chéri tu me trouves pas trop grosse …."
Quoi répondre … : "heu non t'es parfaite" "tu dis ça uniquement pour que je te laisse tranquille " (ben oui) et si tu as le malheur de répondre "heu oui un peu maintenant que tu me le dis" … c'est la drame...


Meme s'il n'avait pas beaucoup d'expérience personnel dans ce domaine, Sanzo en avait eu un bref aperçu avec Océane. Il avait aussi entendu des jeunes (et moins jeunes) employées de son père parler.
Au moins entre garçon les relations étaient bien plus simple. "si tu regardes ma copine je te mets un coup de poing … (bang) voilà je t'avais prévenu on va boire un coup ??"


Mais là Cait était une fille en plus avec des réactions de propriété tout à fait masculine … Sanzo ne pouvait quand meme pas la frapper et puis à vrai dire surtout il se fichait d'Amy.


Bon au moins, Enora lui a clairement dit que les filles c'est pas son truc … Un timide sourire revint sur ses lèvres.


Des pas le tirèrent de ses pensées lugubres. Amy et Cait revenaient … Sanzo ne savait plus du tout comment se comporter. S'il se montrait amicale envers Amy, Cait allait de nouveau faire sa crise de jalousie … oui mais les ignorer .. il passerait pour un rustre et puis les filles risqueraient non plus de ne pas apprécier … c'était encore un travers typiquement féminin… S'il avait été le héros d'un dessin animé l'auteur l'aurait fait exploser avec une grosse bulle marquée "boum"


Enora lui parla de la bibliothèque … excellente diversion il adorait effectivement lire. Et puis en générale il fallait éviter de parler … ce qui pour l'instant lui convenait parfaitement


Sanzo acquiesça donc à la proposition l'air sincèrement ravi "Effectivement j'adore lire … mais il faudra que tu m'en sortes de force" lui répondit-il en rigolant. Aucun problème de conversation avec Enora.


Les filles étant arrivées il entendit Cait faire une remarque bizarre sur la bibliothèque d'une voix tremblante … {qu'est ce qui s'était encore passé } pensa t il. Décidément l'Institut était vraiment une énigme constante


Demander .. pas demander … lui parler … ne rien dire … il alla de nouveau frôler l'explosion quand Amy fit éclater sa petite bulle en leur proposant d'aller manger ensemble par la suite. Sanzo la regarda surpris, inquiet … idiot (ne rien rayer). Bon que dire …
oui c'était se mettre de nouveau en danger, ils étaient 4 et il allait immanquablement se retrouver assis à coté de Cait et/ou Amy …
non … au risque de encore passer pour un rustre … et surtout il mourait d'envie de manger avec Enora …


Trop de pression et de stress d'un coup firent réagir le coté "félin" de Sanzo et il se mit à ronronner. Ce n'était pas un ronronnement de bien être et sa queue qui se balançait furieusement le prouvait. Il ferma les yeux pour essayer de se calmer et surtout ne pas céder à l'irrésistible envie de fuir qui allait le submerger, réflexe conditionné suivant lorsqu'il se sentait pris au piège, meme si pour l'instant le piège était mentale et non pas physique. 

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Lacourt-Bourdieux
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Mer 12 Déc - 10:45

J'étais un boulet. Véritablement. Bah oui, comment avais-je pu y aller aussi franchement alors que la bibliothèque était un sujet légèrement sensible depuis que Caitlyn l'avait totalement réduite en cendres. Je la regardai d'un air gêné tandis que Caitlyn se justifiait du mieux qu'elle pouvait quant à l'état de ce lieu. Pour ma part, j'avais totalement oublié ce qu'il s'était passé dans ce lieu. Totalement. En même temps, je n'y mettais les pieds qu'occasionnelement et je n'avais pas cherché à y aller ces derniers temps. Heureusement, Sanzo nous vint en aide. Il acquiesça avec un certain enthousiasme. Je lui souris lorsque qu'il me parla de le sortir de force.

"Ne t'inquiète pas, quand il s'agit d'être convainquante, si j'ai de bons arguments, ça marche toujours..."

Puis, Amy intervint en proposant autre chose.

Et après la bibli, rien ne nous empêche de faire un tour au réfectoire ; c’est l’heure de manger, et puis, c’est agréable de discutailler à table, non ?

Je lui souris. Voilà qui était une excellente idée. Nous l'avions tous bien mérité. Amy avait eu un entretien et pouvait se détendre, j'avais accomplit ma mission avec un certain brio, Sanzo semblait s'intégrer très bien et Cait... Cait avait mal commencé la journée et méritait de repartir sur un meilleur pied. Cependant, la réaction de Sanzo m'étonna. Il se mit à grogner. Sa queue argentée fouettait l'air dans un battement régulier et il en fut presque effrayant. Qu'étions-nous censés faire ? je jetai un coup d’œil rapide aux deux autres jeunes femmes avant de me racler de nouveau la gorge.

"Euh... Sanzo? Tu... grognes.... Ça va ?"

Je lui adressai un regard inquiet. Qu'est ce qui le mettait dans un tel état ? Était-ce une faute de lui proposer de venir déjeuner avec nous ? Je ne comprenais pas en quoi. C'était pure sympathie de la part d'Amy et puis, ça permettrait à Sanzo de véritablement s'intégrer. Il n'y avait pas de traquenard, pas d'entourloupe. Pour ma part, déjeuner avec les deux jeunes femmes et Sanzo m'enthousiasmait. Voilà que mon projet de sociabilisation prenait forme. Je tentai alors de remettre tout le monde en selle.

"On verra à la fin de la visite ce qu'on fait, ok ? Je crois qu'il est impatient de voir les rangées de bouquins..."

_________________

Messages RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Ven 14 Déc - 16:36

Après le baisé, Fuzzy ne la laissa pas aller à la morosité non-plus, se collant à elle et lui répliquant avec le sourire, non sans appuyer encore son geste coquin du sourire, du regard et bien entendu de la main ; il fallait qu’elle se calme, où elles risquaient de commettre un acte dans la chambre de Sanzo qui ne serait pas aux goûts de ce dernière, assurément. Il n’en fallait pas beaucoup à Amy pour se lancer et le simple fait que Caitlyn la touchait et la regardait de cette manière lui donnait déjà envie.

Inutile de rappeler la propriété privée et le don du cœur, mais quant à l’extension l’une de l’autre, elle ne le voyait pas forcément comme cela ; ayant déjà connue une mésaventure impliquant une possession de son corps et un mélange d’esprit par le passé, elle savait le niveau d’intimité presque forcé que cela impliquait, venir à douter de qui l’on était véritablement, l’un ou l’autre, et commencer à se synchroniser psychiquement, et si elle n’avait jamais retenté l’expérience, elle se souvenait toujours de la vie de Franklin comme si c’était la sienne. Elle ne vivrait jamais cette expérience avec Cait’, mais pour peu que cela soit contrôlé, elle aurait aimé atteindre ce point où il n’était plus question de deux faces d’une même pièce, mais d’une même pièce uniquement. Après, le choix de la partenaire facilitait beaucoup cette envie chimérique, dont elle ne dit rien.

- Une interro’ écrite ? Pourquoi pas orale ? répliqua-t-elle avec le sourire, avant de passer à la suite.

Un nouveau baisé, et la réplique d’Enora sur sa fidélité, Caitlyn s’empressant de soigner une blessure dont elle ignorait l’existence ; la classe entre une agente du BAM et une hôtesse de l’air ? Elle était heureuse que cela plaise autant, et encore plus que cela donne l’envie à Caitlyn de ressortir la robe bleue, robe qui aurait bientôt une jumelle, à une couleur prêt. Mais cela, elle le gardait pour leur diner romantique.

- Pour les thunes, j’ai une idée, mais il faudra voir cela plus tard ; par contre, j’espère que je serais là s’il y a extinction de Castor, pour regarder, ricana-t-elle, sa phrase parfaitement à double sens.

Bon, il fallait stopper les sujets aussi personnels, elles arrivaient, Enora parlant de la bibliothèque et Sanzo acquiesçant avec ravissement. Autant, les maladresses blessantes envers elle, Nephilim les encaissait sans trop sourciller, autant celle envers Caitlyn beaucoup moins. Son visage se figea lorsque la culpabilité prit le visage de son aimée, parfaitement inexpressif à l’inverse de celui de cette dernière.

Fuzzy avait remboursé la majorité des dégâts fait à la bibliothèque avec les fonds de son époque de Maraudeuse, mais n’y avait jamais remit les pieds, Amy s’étant portée volontaire pour aller lui chercher les livres de droits étudiés sans rien dire. Trouver une parade face à ce destin qui tentant de les ramener à la réalité des faits dès qu’elles s’élevaient un peu trop dans les cieux des idées bienheureuses.

- Et après la bibli, rien ne nous empêche de faire un tour au réfectoire ; c’est l’heure de manger, et puis, c’est agréable de discutailler à table, non ?

Elle ne mangeait pas ; c’était un fait assez connu, d’ordinaire elle ne mangeait pas. A moins que piquer de temps à autres une chips sur le plateau de Caitlyn était considéré comme manger, ce qui était pour elle plus une manière de marquer son territoire qu’autre chose en réalité. La biomasse contenait tout ce qu’il lui fallait pour se nourrir, se régénérer et même, Amaranth en était une résultante, s’améliorer. Elle buvait, oui, beaucoup, environ un litre par heure de photosynthèse plus deux litres normaux pour renouveler l’eau de son corps, n’étant pas une plante elle devait le faire comme de norme malgré qu’elle n’eut aucun autre aliment pour lui apporter du liquide, chose qui la portait en moyenne à six litres d’eau par jour, chose qui diminuerait avec son nouvel emploi du temps mais ne lui nécessiterait pas moins de grandes pauses pipi. Vivre d’amour, d’oxygène, de soleil et d’eau fraiche, qui n’en rêvait pas ?

Malgré la bonne humeur injectée dans ses paroles, seule Enora et elle semblèrent enthousiaste ; Caitlyn la remercia du regard, Amaranth lui souriant, mais Sanzo sembla avoir du mal à se placer, un petit sourire disparaissant à leur arrivée. Surprise, peur, honte, tout cela passa sur le visage du nouveau assez rapidement ; il stressait, mais pourquoi ?

"Euh... Sanzo? Tu... grognes.... Ça va ?"

Il ne grognait pas, il ronronnait. Parce qu’il stressait, surement, les chats domestiques ronronnaient tant en situation de plaisir que de souffrance, faisant office de sourire comme de soupire, et possédant de par ses fréquences des vertus curatives ; il tentait de ce calmer, yeux clos et queue fouettant l’air violemment. Peur, très marquée, cette fois-ci.

Enora ne semblait prendre la mesure du mal-être de Sanzo, tandis qu’Amy cogitait sur la raison ; hypothèse une, son arrivée avec Caitlyn. Elles avaient peut-être dérangé, considérant les questions posées à Eno précédemment ou informations sous-entendues par Fuzzy. En ce cas, elles ne pouvaient pas faire grand-chose à part se barrer, hors le job de Cait’ lui imposait d’être ici, même si elle ne faisait que superviser les opérations. Hypothèse deux : l’agressivité de Fuzzy pour protéger son territoire avait blessé Sanzo ou autre, déclenchant un comportement instinctif : dominance du territoire. Là, c’était mauvais, il fallait agir vite pour désamorcer la situation. Certains hybrides avaient des instincts tellement puissant qu’ils les avertissaient du danger, d’autres qu’ils pouvaient adopter de véritables comportement animaux. Facteur de dangerosité ? Négligeable. Hypothèse trois : le repas en communauté l’ennuyait, c’était après l’évocation du déjeuné que tout avait commencé à basculer. Bien, cela serait simple à désamorcer dans ce cas là : pas de repas.

Alors que Pearl tentait de distraire Sanzo de l’hypothèse numéro trois, Amy relâcha Caitlyn, s’avançant d’un pas en avant vers l’hybride. Elle n’était pas stupide, elle n’irait pas au contact physique au risque de le voir répliquer comme face à une agression, bien qu’elle puisse sans peine éviter tous mouvements que pourrait tenter le mutant à moins qu’il ne dispose également d’une vitesse améliorée.

- Tu sais, s’il y a quelque chose qui ne te plait pas, dis-le, simplement, inutile de te stresser pour cela ; il n’y a pas de peur à avoir ici, les bâtiments sont impressionnants et certaines personnes tout autant, mais en définitive, tu t’y feras vite. Il y a des gens de tous horizons, c’est vrai, depuis l’orpheline italienne à l’héritier de famille riche, mais cela n’importe pas. On vit en communauté, on se parle les uns les autres et on s’aide. Si tu as des difficultés ou autre, n’hésite jamais à en parler. Que ce soi scolaire, avec tes pouvoirs ou avec des personnes, on t’aidera. D’accord ?

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Sam 15 Déc - 11:41

Plusieurs longues minutes s'écoulèrent durant lesquelles Sanzo tentait de se calmer. C'était stupide il s'en rendait bien compte mais il n'y pouvait rien. Ruminer dessus ne faisait qu'empirer le problème. Il préféra donc faire taire sa partie "humaine" et laisser sa mutation s'exprimer. De plus tout était personnel et intérieur … bon à part que les filles l'entendaient ronronner. Enora ne semblait pas comprendre

"Euh... Sanzo? Tu... grognes.... Ça va ?"

il sentait bien son inquiétude dans son ton mais s'il ouvrait la bouche il risquait d'etre agressif ou de s'enfuir en courant … il se contenta de hausser les épaules, cherchant toujours le moyen de se sortir de cet état le plus … dignement possible.

- Tu sais, s’il y a quelque chose qui ne te plait pas, dis-le, simplement, inutile de te stresser pour cela ; il n’y a pas de peur à avoir ici, les bâtiments sont impressionnants et certaines personnes tout autant, mais en définitive, tu t’y feras vite. Il y a des gens de tous horizons, c’est vrai, depuis l’orpheline italienne à l’héritier de famille riche, mais cela n’importe pas. On vit en communauté, on se parle les uns les autres et on s’aide. Si tu as des difficultés ou autre, n’hésite jamais à en parler. Que ce soi scolaire, avec tes pouvoirs ou avec des personnes, on t’aidera. D’accord ?

Malgré les yeux toujours fermés il sentit Amy s'approcher, se fut instinctif il recula. Elle non plus ne semblait pas comprendre. Le problème était elles … enfin c'était plus compliqué que cela … ça n'avait absolument rien à voir avec les bâtiments ni meme avec les gens, c'était elles, Amy et Cait … et lui …
quoiqu'il fasse il avait peur … peur d'etre rejeté voir agressé par l'une ou l'autre des jeunes femmes.
Prise séparément elles semblaient charmante mais ensemble …Elles ne formaient plus qu'une seule et meme entité, impossible à séparer.
Son ronronnement finit par faire effet, il se sentait un peu plus détendu et ouvrit les yeux. Sa queue avait diminuée son balancement furieux, ses oreilles se redressèrent. Son regard passa plusieurs fois d'Amy à Cait puis de Cait à Amy …
Un pitoyable sourire se dessina sur ses lèvres mais sans s'étendre aux yeux.
"désolé" que dire de plus …
il se força cependant à poursuivre
" ça va … allons voir la bibliothèque ou manger. Je vous suivrais. Vous avez été vraiment super gentilles avec moi .. merci"

plus il prononçait ces mots moins il se trouvait convainquant .. mais que faire ?? que dire ??
enfant unique il n'avait quasiment aucune sociabilisation depuis ses 11 ans. Son adolescence, partie important dans la vie d'un humain, il l'avait passé à coté de 3 adultes dont 1 de plus de 60 ans, un souvent absent et un mutant … comment pouvait il réagir face à 3 jeunes femmes aussi complexes que ça …
Il réagissait donc de la seule façon qu'il connaissait … la fuite … En ce moment elle n'était pas physique .. de toute façon il était coincé dans les toilettes, Amy et Cait se tenant devant lui il n'avait aucun échappatoire …
Il s'enfuit donc dans les mots qu'il prononça, préférant tout prendre sur lui plutot que de retomber dans cette spirale infernale et provoquer une réaction agressive de l'une des jeunes femmes

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Sam 15 Déc - 12:30

Sanzo semblait rencontrer quelques difficultés, il ronronnait, chose qui au lieu de surprendre Caitlyn, la fit sourire légèrement lui rappelant une fois de plus qu’elle tenterait à nouveau de demander à sa compagne l’autorisation d’avoir un chat un jour même si la jalousie maladive de sa moitié lui faisait craindre le pire pour le petit animal. On y allait par étape dans le couple Elioth/De Lauro : Laurette d’abord, Gypsy s’était limite ! Alors Minette, là : elle allait se retrouver tondue avant d’avoir poussé son premier Miaou. Amy tenta de trouver une explication au malaise du jeune mutant en lui conseillant de mettre à plat les choses si cela lui posait problème mais la réponse peu convaincante de ce dernier et le jeu de regard ping pong allant d’elle à sa fiancée lui fit clairement comprendre où se situait l’épicentre du séisme qui lui hérissait le poil et lui faisait faire la « grosse queue ».

Fuzz’ s’avanca avec une expression sérieuse, croyant avoir compris le message et passa un bras dans le dos d’Amy pour s’agripper à sa hanche en un geste de soutien mutuel et non de protection. Elle prit une légère inspiration, portant d’abord son regard à sa padawan devant qui elle devait montrer l’exemplarité de sa tâche.

- Écoute…Si t’as un problème avec l’homosexualité, c’est pas grave. J’veux dire…Chacun à ses opinions et ça m’dérange pas qu’on puisse être un peu gêné, parce qu’une femme en aime une autre ou un homme en aime un autre. Seulement, nous avons Amy et moi traversé des épreuves douloureuses et terribles, bien plus qu’aucune autre personne ne pourrait en supporter et nous ne nous cacherons plus aux yeux des autres. On ne changera pas notre façon d’être ensemble parce que ça peu heurter des gens, on pense avoir gagné le droit de s’aimer en toute liberté sans avoir besoin de rendre des comptes à la moral ou à une autorité. On a tellement faillit se perdre et on a tellement lutté pour se retrouver même devant la mort et l’enfer, que personne ne pourra plus nous séparer. Il faudra faire avec. Mais j’suis cool avec ça si t’as des problèmes moraux à ce sujet. Ca peut se comprendre, on pourra en parler si tu le désires parce que j’ai plus rien à cacher sur ce sujet… Mais non, jouer la comédie devant les autres pour arrondir les angles ça non j’ferais plus.

Elle inclina la tête légèrement vers la droite pour capter le regard d’Amy et lui décocher un sourire amer, un peu triste mais où se reflétaient une expression d’amour absolu et une tendresse infinie.

- J’l’aime plus que ma vie, elle est ma raison de vivre : c’est pas plus compliqué que ça. Si ça dérange, ben tant pis, détournez le regard et laissez nous passer sur notre chemin parce que c’est la plus belle vérité qu’on puisse apprendre en ce monde que d’aimer et d’être aimé en retour.


Elle reporta son attention sur le jeune homme en lui offrant enfin un sourire des plus sincères.

- C’est pas une maladie, Sanzo et c’est pas contagieux. Moi c’est la chose dont j’suis l’plus fier et je le souhaite a tout l’monde : l’Amour !
On va manger ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Mar 8 Jan - 10:27

Sanzo ouvrit la bouche plusieurs fois, tel le poisson hors de l'eau. Décidément Caitlyn ne semblait rien comprendre du tout. "mais ça n'a rien à voir .. tu comprends vraiment rien …"un silence retentissant se fit et voilà encore une fois il avait parlé sans réfléchir. Il se mordit la lèvre et reprit avant de subir les foudres de l'une ou l'autre des deux amoureuses. "je veux dire je me fiche que tu aimes une femme. Pourquoi tu penses ça … Je trouve ça bien … enfin si vous etes heureuses c'est bien … C'est juste que …" {oh puis zut } pensa t il avant de reprendre, de toute façon elles allaient encore surement s'en prendre à lui donc autant dire tout ce qu'il pensait … "mais je comprends pas pourquoi vous me sautez dessus à chaque fois que je parle à l'une ou l'autre … comment je dois me comporter … si je suis sympa avec l'une ou l'autre ça ne vous plait pas … qu'est ce que je dois vous dire … des méchancetés. " il fixa Cait un moment "tu sais t'as pas à avoir peur de moi … je suis pas un "concurrent". J'essaie juste de me comporter comme mon père me l'a apprit : avec respect et courtoisie. Mais j'ai l'impression que tu y vois autre chose et … ben du coup je sais plus comment faire … J'ai pas l'habitude des f... .... " il se mordit les lèvres en pensant {femme}

Sanzo n'avait pas vraiment d'étaler son ignorance de la gente féminine surtout devant Enora mais il voulait faire comprendre à Caitlyn sa "position". Tout ce qu'il demandait c'était de n'etre pas agressé en permanence. C'était un truc auquel il réagissait toujours très mal et qu'il détestait. Au fond il appréciait beaucoup Cait et sa franchise. Elle avait ce quelque chose qui l'obligeait à aller plus loin. Ils n'étaient vraiment pas issus du meme milieu mais c'était ce qui faisait son charme. "j'aimerais vraiment qu'on soit … copain .. " il pensa "ami" mais c'était surement trop tot, bien trop tot.

Voilà tout était sorti, inquiet il regarda les jeunes femmes prêt à s'en prendre "plein la figure" mais cette fois il ne fuirait pas. Il se contrôlait pour ne pas ronronner mais sa queue avait repris son balancement et ses oreilles bougeaient dans tous les sens ...

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Mar 8 Jan - 21:34

Sanzo s’apprêta à reculer, Amy stoppant instantanément son mouvement pour adopter une immobilité parfaite, trahissant de ses capacités surhumaines tant de réactions que de mouvements. Elle n’en abandonnait pas moins ses paroles ; paroles qui n’eurent aucun effet, d’ailleurs, balayant ses hypothèses une à une. Difficulté d’adaptations exclues, repas retardé, donc c’était soit une réaction territoriale soit le fait que les deux jeunes femmes le gênaient ; hypothèse sur l’homosexualité du couple ? Impossible, il n’y avait pas de dégoût face à elles. Donc ; dernière hypothèse, à réaction violente réaction violente. A ce souvenir.

L’hybride finit par ce calmer et s’excuser, acceptant l’une ou l’autre des options sans se prendre le droit de choisir, allant même jusqu’à remercier ses accompagnatrices, Amaranth recommençant à ce mouvoir à partir de l’instant où il lui sourit, lui rendant un sourire bienveillant. La situation semblait désamorcée, mais cela ne dura pas : Caitlyn s’avança pour prendre la parole, avec le plus grand sérieux du monde.

- Écoute… Si t’as un problème avec l’homosexualité, c’est pas grave.

Seigneur-Dieu… c’était quoi l’expression ? « Faut m’aimer » ? Oui, pour le coup, fallait l’aimer ; chose que l’italienne faisait, assurément, ses reproches pour son aimée disparaissant aussi vite qu’ils étaient venus, même si cela ne changeait pas son erreur. Sanzo n’avait rien contre leur couple, mais ne savait pas comment réagir face à lui, en cause la réaction de toute à l’heure. Amy aurait peut-être tenté de stopper Caitlyn si les paroles de cette dernière de l’avait touchées au cœur, défendant leur droit à l’amour comme leur amour, et elles-deux. Cette fois-ci, ce fut l’italienne qui ne sut comment réagir, et cela se perçut par une immobilité complète d’Amaranth, qui cessa même de respirer.

- Mais non, jouer la comédie devant les autres pour arrondir les angles ça non j’ferais plus, déclara Fuzzy avant de se tourner vers elle, un sourire amer sur les lèvres, mais le regard charger d’amour ; peut-être regrettait-elle de vexer Sanzo, mais elle protégeait leur couple par les mots.

L’immobilisme d’Amaranth se brisa en des flous, avant même que Caitlyn eut continué un discours s’adressant autant à Sanzo qu’à Amy. Même si elle aurait dût essayer de rattraper la situation, l’italienne n’en fit rien, se perdant de le regard de son aimée alors même que cette dernière déclarait de belles paroles ; des paroles qui lui allèrent droit au cœur encore une fois. Elle ne put retenir un sourire alors qu’elle fondait d’admiration et d’amour pour la Ptite Rousse. Aimer l’autre plus que sa vie, y voir sa seule raison d’exister, qu’importe le regard des autres ; l’italienne approuvait, et plutôt deux fois qu’une. Tout le contrôle qu’elle pouvait avoir sur les muscles faciaux d’Amaranth ne lui fut d’aucune utilité pour retenir les flous, ou les signes de son amour ; une larme à l’œil, rien de moins. Et deux mots qu’elle n’avait pas besoin de prononcer : je t’aime.

Fuzzy fut la première à détourner le regard, reprenant la parole pour rassurer le jeune homme et se montrer optimiste et généreuse, avant de conclure sur le fait qu’elles allaient manger, sous la forme interrogative, lui laissant la décision finale bien qu’orientant son choix vers la proposition la plus favorable pour elles.

La réaction de Sanzo fut moins primaire qu’Amy s’y était attendue ; du doute, plus réellement de panique ou de colère.

"mais ça n'a rien à voir… tu comprends vraiment rien…" une pause, le temps qu’il se rende compte de la froideur de ses propos, qu’il montre des signes de regret et qu’il renchaine, voulant terminer : " je veux dire je me fiche que tu aimes une femme. Pourquoi tu penses ça… Je trouve ça bien… enfin si vous êtes heureuses c'est bien… C'est juste que…"

Amy fit un pas pour rejoindre Caitlyn, ce collant contre son dos et l’enlaçant des bras, passant ses mains sur celles de son aimée, sans pour autant arrêter de regarder Sanzo qui s’expliquait ; c’était autant pour démontrer son affection envers Fuzzy que pour lui indiquer de légères pression du corps si elle allait encore commettre un impair, déposant sa tête sur l’épaule de sa compagne, profitant par la même de sa chaleur corporelle, de sa présence et de son odeur. Après les paroles déclamées, la distance du cœur d’Amy s’était réduite face à celui de Caitlyn, et le physique le traduisait bien.

Sanzo réagissait effectivement face à l’agression de Caitlyn, étant de ce fait perdu à cause de la symbiose comme du protectionnisme de l’une envers l’autre, bien qu’Amy ne se soit en rien montrée hostile jusque là, seule les paroles d’Enora la mettant en cause. Il avait l’impression que se rapprocher de l’une lui entrainait l’inimité de l’autre, allait jusqu’à leur demander s’il devait se faire détester des deux.

Les paroles suivantes furent franches et adressée à l’irlandaise, l’italienne restant autour d’elle en attente de sa réaction, ne craignant pas face à l’honnêteté de cette dernière, mais redoutant un manque de diplomatie ; Sanzo c’était montré aussi franc que Caitlyn, chose que cette dernière apprécierait surement, mais si Amy ne la voyait pas s’emporter, elle s’attendait à quelques travers dans sa réponse, rien de méchant, juste des maladresses. Hors c’étaient les maladresses qui les avaient conduits jusque dans cette situation.

Sanzo finit par se taire, se coupant tout seul, avant de conclure sur le fait qu’il voulait juste leur amitié, sans oser la demander telle qu’elle.

C’était un peu de la faute de l’italienne, à y réfléchir ; si elle restait fidèle à Caitlyn, l’aimant de tout son cœur, elle ne pouvait s’empêcher de regarder aussi bien la gente féminine que masculine, chose faisant craindre à son aimée qu’elle ne trouve « mieux qu’elle », même s’il n’existait de telles choses pour Amy. Du fait, Fuzzy devait « surveiller deux fois plus » que Nephilim, même si elles se faisaient confiance pour ne pas se trahir, on ne doutait que des choses importantes, ainsi ce doute resteraient et persisteraient, stupide mais toujours là, une peur irrationnelle. Amy était jalouse, elle n’avait jamais eut ni famille ni petit(e) ami(e) et n’aimait pas partager cela, vraiment pas, mais elle savait faire la différence entre une tentative de drague et un simple comportement galant (si si, elle en était convaincue), parce qu’elle avait une idée bien précise de la galanterie, cependant elle comprenait que face au baisemain qui avait suivit la phrase en italien, Caitlyn put ne pas la croire insensible ; c’était assez vrai, elle avait été interdite et avait rougit, mais ce n’était rien.

Sanzo stressait, attendant leur réponse légèrement effrayé ; il était cependant résolut. Il n’escomptait pas paniquer, mais son visage comme ses attributs félins le trahissaient plus bien. Amy ne pensait pas réellement que ce soit à elle de parler, mais être « copine » avec le jeune homme ne la dérangeait pas le moins du monde. En rien Amaranth n’était agressive, tant dans la position que dans les expressions, regardant d’un œil bienveillant le courage dont faisait preuve le nouveau, avec une certaine admiration d’ailleurs. Depuis l’épaule de Caitlyn, elle lui sourit, mais ne dit rien, confiante en son aimée pour avoir les bonnes paroles.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Dim 13 Jan - 16:23

Heureusement qu’elle était là. Heureusement qu’elle l’aimait, sa gardienne du temple, la championne de son âme. Lovée dans son dos comme repliée sur elle en une seconde peau essentielle et parfaite, cœur contre cœur. Leurs regards n’étaient qu’un mais Sanzo adressait ses mots à Cait et sous l’assaut, elle comprenait la portée du malentendu. Ce n’était qu’elle qui était à l’origine du trouble du jeune homme, elle et sa stupide jalousie territorialiste. Elle baissa le regard désirant disparaitre à la vue de tous ou se cacher au plus profond des ailes de son aimé. Une vague de culpabilité énorme la traversa car elle n’était en rien, ni méchante, ni cruelle.
Toutes ses colères, toute son arrogance et son je m’en foutisme n’était que du cinéma, une manière comme une autre de se protéger des autres et de cacher son extrême fragilité. Fragilité véritablement exposée aux yeux de tous, pierre précieuse à peine taillée dans les bras de l’écrin Amaranth, là voilà rougissante et confuse, expression évidente d’un embarras honteux. Non seulement, elle n’avait rien compris à la situation mais en plus venait de faire une leçon de morale à deux balles dans un vent aussi violent que celui qui circulait entre les deux oreilles de Husk. La présence de sa promise l’empêcha de s’enfuir en prétextant une tâche urgente, un coup de fil à passer ou une diarrhée foudroyante, que sais-je. En plus, se payer la méga honte devant Enora, il y avait mieux pour son premier jour de « guidage ».
Elle bafouilla, accentuant la pression sur les mains caressantes de Amy.


- Heu..je…c’est…ha ? Oui…oui…on peut etre amis, il n’y a pas de problèmes…J’veux dire..les gens sont cools et et et…y’a d’la place et pleins de choses à faire, sans parler des cours qui sont..surement…très très très intéressants. On mange bien et et et..et..heu…T’as vu la vue, Enora à raison, c’est cool hein ? Y’a un grand parc et tout, t’aime la nature ? Et y’a des toits, les chats ca aime les toits et heu..non, mais les chambres…on peut mettre une télé, c’est important, c’est…Par le sang du Christ, dites le-moi si j’attaque la falaise à force de ramer…arrêtez moi où je vais finir par vous raconter une histoire drôle.

Elle prit une profonde inspiration puis soupira.

- Je suis désolée…j’voulais pas te gêner.. .C’est pas contre toi, c’est moi qui ai un problème dès que quelqu’un la…la..touche….quelqu’un que je ne connais pas. Pardon, t’es pas méchant, j’le vois bien…j’suis un peu conne dès fois. Moi aussi j’aimerai bien qu’on soit copain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Lacourt-Bourdieux
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 25

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Mar 15 Jan - 7:32

J'avais gardé le silence durant tout l'échange. Sanzo grognait, quelque chose n'allait pas. Enfin, il ronronnait, mais pas de plaisir. Sa queue qui fouettait l'air n'était pas non plus là pour demander une boule de laine. Amy s'avança vers lui, cherchant à comprendre le mal être de l'hybride. Mais pour toute réponse, il eut un léger mouvement de recul. Puis, ce fut le tour de Cait. Et dans le genre, le castor roux sauta à pieds joints dans le plat.

Un problème avec l'homosexualité? J'avais envie de lui faire de grand signe pour lui faire comprendre qu'elle sortait un tas de bêtises. Sanzo lui même m'avait conférence auparavant que ce n'était pas le problème. Le vrai problème, c'était la réaction des deux femmes. Il ne semblait pas réussir à trouver une place sans que l'une ou l'autre et, plus particulièrement Caitlyn, ne réagisse au quart de tour. Il ne faisait rien de mal, il vouait juste leur parler, agir comme avec tout le monde. Mais là, Cait ne facilitait pas le truc. À la fin de son speech, j'eus envie de disparaître sous terre. Je m'attendais à quelque chose d'assez grand de la part de l'hybride mais non. Sanzo garda une certaine contenance. À sa manière, il craqua, s'agaçant devant l'incompréhension de la jeune femme.

Puis, il tâcha de lui expliquer le véritable problème. Il ne voulait pas la guerre, bien au contraire. Tout ce qu'il cherchait, c'était un peu de réconfort dans son arrivée et surtout, la possibilité de devenir ami avec nous. Il ne voulait pas de solitude mais Caitlyn ne lui laissait pas entrevoir cette possibilité. Je pincai délicatement mes lèvres tandis que mes yeux se posèrent sur le couple Amy/Caitlyn.

La première se rapprocha de sa compagne, un léger sourire sur les lèvres. Quand à la seconde, elle perdit toute contenance, se mettant à blablater sur la pluie et le beau temps. Pour peu, j'aurais bien ri. Caitlyn passait de nouveau pour un clown, comme cette fois ou elle n'avait pas lu correctement mon nom sur une feuille. Je souris à nouveau, la voyant se confondre en excuse et conclure cette potentielle amitié qui venait de se créer. Et ce fut à ce moment que je choisis de resortir de mon coin.

« Bon.. Ben... Champagne? »

Je lâchai mon plus beau sourire à mon mentor avant de tourner la tête vers Sanzo.

« On à plus qu'à retourner au réfectoire manger un petit quelque chose pour fêter cette nouvelle amitié! »

_________________

Messages RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Jeu 17 Jan - 10:19

Sanzo poussa un leger soupir de soulagement intérieur. Sa queue et ses oreilles s'immobilisèrent et son ronronnement se fit plus doux, plus calme. Le félin était tranquillisé et l'humain aussi. Il avait réussi, réussi à leur parler, à leur dire ce qu'il pensait et ce qui l'ennuyait. C'était en quelque sorte la première fois et il se sentait (bêtement) fier. Il fit un léger signe de tête à Amy pour la remercier, son geste d’apaisement ne lui ayant pas échappé. Grace à elle, Caitlyn n'avait pas "explosé" bien au contraire. Il s'était meme trouvé un peu bête devant la maladresse de ses mots mais n'était pas intervenu. Peut être grâce à son instinct ou à son éducation il avait senti ce qu'elle cachait derrière cette maladresse. Cait n'était pas aussi sur d'elle que ça. Elle le lui confirma d'ailleurs

- Je suis désolée…j’voulais pas te gêner.. .C’est pas contre toi, c’est moi qui ai un problème dès que quelqu’un la…la..touche….quelqu’un que je ne connais pas. Pardon, t’es pas méchant, j’le vois bien…j’suis un peu conne dès fois. Moi aussi j’aimerai bien qu’on soit copain

il s'approcha un peu d'elle(s) tout en laissant une distance correcte et lui (leur) sourit "je te … vous remercie. Maintenant que je sais je ferais attention." il regarda par la fenêtre " et tu as raison c'est vraiment très beau ici. "

la tension avait disparu et il se sentait de nouveau à l'aise, très à l'aise meme. Enora leur fit une proposition qui l'enjoua

« Bon.. Ben... Champagne? »
Je lâchai mon plus beau sourire à mon mentor avant de tourner la tête vers Sanzo. 
« On à plus qu'à retourner au réfectoire manger un petit quelque chose pour fêter cette nouvelle amitié! »

il regarda les jeunes filles tour à tour avant de reprendre avec un grand sourire espiègle "tu as raison .. une bonne grosse souris ferait bien l'affaire non ????"

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Sam 19 Jan - 13:50

Amaranth senti avec aisance la crispation de son aimée à mesure que Sanzo parlait, et n’eut pas besoin de la voir pour ressentir la honte et l’envie de s’effacer, de devenir invisible ; Oh c’te honte n’aurait pas été suffisant, pour le coup, et il ne fut même pas tenté. Caitlyn parla avec difficulté, se rassurant du contact en lui serrant les mains. Amy était là, il n’y avait pas à douter, elle était là et elle le resterait.

- Heu… je… c’est… ha ? Oui… oui… on peut être amis, il n’y a pas de problèmes… J’veux dire… les gens sont cools et et et… y’a d’la place et pleins de choses à faire, sans parler des cours qui sont… surement… très très très intéressants. On mange bien et et et… et… heu… T’as vu la vue, Enora à raison, c’est cool hein ? Y’a un grand parc et tout, t’aime la nature ? Et y’a des toits, les chats ca aime les toits et heu… non, mais les chambres… on peut mettre une télé, c’est important, c’est… Par le sang du Christ, dites le-moi si j’attaque la falaise à force de ramer… arrêtez moi où je vais finir par vous raconter une histoire drôle.

L’italienne pencha la tête sur le côté, laissant sa mèche libre s’échapper sur le torse de Fuzzy, ne pouvant s’empêcher de sourire, non-pas face à la gène de sa compagne, mais face à la manière de gérer cette gène.

- Il a comprit, t’inquiète pas. Et la falaise tient toujours debout, déclara-t-elle doucement, alors que Fuzzy reprenait la parole avec plus de simplicité.

Ce fut Enora, jusqu’à lors en retrait, qui posa le point final à cet échange, se contenant de rire mais non de sourire.

« Bon… Ben... Champagne? »

Les premières pensées de l’italienne furent sur le fait que les élèves mineurs n’avaient pas le droit à l’alcool, puis sur le fait qu’il était dur de trouver n’importe quel alcool dans l’Institut (exception faite des réserves de certains X-Men), et enfin que c’était probablement une expression. Du coup, à défaut de savoir que dire, elle se tut, tout du moins jusqu’à ce que Pearl eut finit, et que Sanzo lança sa blague avec un grand sourire. Tout était redevenu calme et normal, une ambiance bonne enfant, Amaranth souriant de toutes ses dents.

- Chacun sa bouffe, tant que c’est pas un élève, ça me va.

Elle ne savait pas comment serait prise sa surenchère, mais cela n’importait pas en réalité, Amy heureuse pour son aimée qu’ils évitent la bibliothèque. Une bise sur la joue de Caitlyn, à la dérobée, et Amaranth rompit la position, se plaçant à côté de Fuzzy en lui prenant là main.

- Andiamo, s’enclin-t-elle, motivant la troupe.

Elle suivrait le rythme ma adapterait son pas pour éviter une hiérarchisation du groupe, ou encore la formation de deux groupes distincts ; il n’y aurait pas Enora et Sanzo d’un côté et Caitlyn et elle de l’autre, mais une seule ligne, dont elle saurait être l’une des extrémités. En toute logique, Silver Cat se retrouverait entre Enora et Caitlyn, placement trahissant le fait que tous eut passés l’éponge sur les évènements précédents, ou bien si Enora se retrouvait entre le jeune homme et sa compagne, cela trahirait d’un malaise non avoué, et il faudrait remédier cela au réfectoire.

Amaranth resterait en extrémité, contre Caitlyn, bien consciente qu’elle était, en tant que dernier élément arrivé, la personne la plus en retrait dans ce groupe, chose logique et qui ne la gênait pas : ils n’en étaient pas à avoir un temps de parole. L’italienne escomptait cependant participer aux discussions, n’étant pas figurante.

Le chemin qui les ferait quitter le dortoir des garçons pour se rendre au réfectoire n’était pas bien long, et une fois qu’ils auraient traversé le couloir, ce serait la première pièce sur la gauche, au rez-de-chaussée. Grand endroit ouvert sur l’extérieur, avec en panorama les terrains de sport de l’Institut et le Lac Breakstone ainsi que le parc de l’Institut en fond de paysage, si Sanzo aimait vraiment la vue il s’y plairait. Table de quatre, six ou huit, c’était plutôt bien aménager, avec un self service sur le côté, offrant des plats préparés par le custo de l’Institut, soit la possibilité de faire sa cuisine soi-même (ou d’aider le cuisinier), et de fait d’éviter la queue ; car oui, il y aurait du monde et probablement la queue au self, puisqu’il était l’heure de manger pour les élèves et professeurs, mais cela ne gênerait guère : outre que le jeune homme devrait s’y habituer, ils n’étaient pas pressé, et Amy n’en était pas encore à user du fait qu’elle appartenait au personnel de l’Institut pour passer plus vite.

Il y eut cependant une question qui trotta dans l’esprit de l’italienne durant le trajet, et qu’elle de put s’empêcher de poser.

- Sanzo, tu l’as en langue scolaire l’italien ou ?

Il avait un bon accent, donc soit c’était des voyages en Italie, soit c’était un excellent professeur, chose tout à fait possible considérant sa condition ; après, sa grammaire laissait un peu à désirer, donc cela éliminait la langue familiale. Mais plutôt que de réfléchir sur cela, elle demandait simplement, histoire de savoir si elle se trouverait un autre compagnon de discussion en sa propre langue maternelle, qu’il soit intéressé par s’améliorer en ladite langue ou simplement apte à tenir une conversation. Ce ne serait pas comme avec Samuele, qui était aussi italien qu’elle-même, mais c’était toujours sympathique, et depuis le départ de Karma Nephilim ne pouvait plus assister la professeure en langues étrangères, chose qui ne manquait certes pas à son emploi du temps mais signifiait aussi qu’elle parlerait moins.

Chose qui pour une bavarde comme elle, était plus que dommage. Et puis, si elle pouvait aider Sanzo dans sa scolarité, pour peu qu’il en ait besoin, elle le faisait bien volontiers.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Mar 5 Fév - 8:37

- Sanzo, tu l’as en langue scolaire l’italien ou ?

Sanzo eut un sourire un peu contrit, non il n'avait pas repris l'italien. D'ailleurs les langues n'étaient pas vraiment son truc. Non pas qu'il ne puisse pas les apprendre mais il n'aimait pas ça plus que ça. Il n'était pas forcément paresseux mais bon … y avait des limites.

"non désolé, y a que cette phrase dont je me souviens. J'y suis allé avec mon père et comme il bossait … " il ne finit pas sa phrase. En fait ce souvenir n'était pas particulièrement un très bon souvenir … ce n'était pas un mauvais à proprement parler mais certaine chose l'avait particulièrement gêné et il préférait laisser tomber.

Il vit qu'Amy avait pris la main de sa chère et tendre se plaçant ainsi à une extrémité. Sanzo avait le choix, soit il se plaçait à l'autre ce qui pouvait lui sembler logique vu qu'il était un garçon soit il se mettait entre la douce et tendre Enora et la volcanique Cait. Il ne prit pas le temps de vraiment réfléchir et de sa main droite il attrapa celle d'Enora en lui souriant. Sa main gauche effleura celle de Cait timidement. Il la prit mais ne referma ses doigts lui laissant la possibilité de refuser. Son geste était interrogateur …
Mais malgré tout Sanzo se sentait en confiance. Il était heureux d'etre là. Il s'était fait 3 nouvelles amies et allait apprendre tout un tas de chose. Il avait fait le bon choix. L'Institut était plus qu'un simple lieu scolaire, c'était l'école de la vie. Une vie que Sanzo ne connaissait pas.
Et comme à chaque fois qu'il était heureux il se remit à ronronner, un ronronnement puissant et relaxant.




HRP:
 

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   Jeu 7 Fév - 21:15

Ca faisait un peu cliché il est vrai, un resucée d’un clip des Destiny Childs avec un Chat en prime, à les voir comme ça marchant d’un bloc en route vers leur destin qui se voudrait glorieux, fait de mille tourments et d’aventures mirifiques et fabuleuses où les gentils gagnaient toujours à la fin face aux innombrables forces du mal qui….bon on arrête juste les conneries cinq minutes, ils allaient bouffer la cantine, ni plus ni moins ! Et à part génocider les frites, y’avait pas non plus de grandes batailles décisived pour la mutanité à livrer à part réclamer du rab’ comme à chaque fois parce que de toute façon Amy lui ferait perdre ce qu’elle prendrait du cul après quelques séances nocturne de grimpettes acharnées.

Elle ébaucha un sourire niais à l’idée de ces activités en devenir lorsqu’elle sentit une main inconnue se glisser dans la sienne. Avec une grimace de dégout et étouffant une interjection de désagréable surprise, d’un geste brusque et sans appel : quasiment un réflexe, elle ôta sa propre main et la cacha rapidement dans son dos tout en adressant à Sanzo un regard peiné et embarrassé à l'extrême. Elle ne voulut pas en rester là pour ne pas ruiner les efforts de socialisations qui avaient été fait de part et d’autres, presque aussitôt elle murmura à l’oreille du félin en finissant par un sourire d’excuses désarmant.

- Heu, Sorry. Je n’supporte pas qu’on me touche, ou il me fait un certain niveau d’intimité avec la personne pour que j’puisse accepter. C’est..heu…maladif. Rien de personnel la dedans, rassure toi.


Elle espérait qu’elle puisse comprendre sa réaction et se contenta de jeter un regard inquiet vers Amy en serrant un peu plus fort sa main. Ce blocage ne passerait jamais, elle le savait comme elle savait qu’on ne lui demanderait pas d’en relever l’origine en public. Chacun vivait avec ses blessures du passé et pour l’heure chacun marchait vers les espérances en l’avenir. Seul un endroit comme l’Institut état capable de leur fournir une telle opportunité et cette pensée en plus de la pousser à avancer lui donnait la force de toujours s’améliorer et de chercher en les autres ce qu’il pouvait offrir de meilleur.

Assurément à ses yeux, le jeune Sanzo avait beaucoup à offrir !







RP terminé pour Miss Elioth.

Thanks All ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]
» Nouvelle boutique à la Part-Dieu Lyon
» Nouveau départ capillaire !
» Motivation pour un nouveau départ...
» Un nouvelle ville pour un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: