AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 frère et soeur étrangers [PV Husk] [Flash Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: frère et soeur étrangers [PV Husk] [Flash Back]   Jeu 11 Oct - 19:26

Josh était à l'institut depuis deux jours. Il avait été interné de force et avait déjà réussi à se battre avec un colocataire. Enfin plutôt se faire battre vu son physique de crevette. Le jeune homme n'avait pas apprécié que celui-ci touche à sa guitare, son seul objet précieux en ces lieux. Le mutant qui avait le pouvoir de modifier la couleur des choses l'avait privé de ses cheveux et de ses ailes. En deux jours donc, l'adolescent avait vécu un nouveau stress car ses yeux refusaient de redevenir verts. Cela pouvait paraître stupide mais en plus de son environnement, désormais il devait dire adieu à ces mèches rousses avec lesquelles il avait toujours vécu. Jay en voulait beaucoup à ses parents, il ne comprenait pas pourquoi on le forçait à être ici alors qu'il pensait être un bon garçon. Pas trop d'insolence, participation aux tâches ménagères, aide aux devoirs pour les plus jeunes. Il avait aussi passé sa maîtrise d'art à distance, alors qu'attendait-on de lui? Qu'il accepte et apprécie même une mutation? Mutation qui avait valu la mort de Julia, l'isolement, les moqueries sur sa famille réputée pour donner des enfants tous atteints -sauf une exception.-et l'épuisement physique également.

Si les télépathes souffraient pendant leur adolescence d'horribles maux de tête, Josh avait été très malade. A ses 10 ans, tandis que ses poumons se modifiaient ainsi que ses os jusqu'à ses yeux, le jeune garçon sentait chaque jour ses os s'étirer, ses muscles se raidir et l'épuisement le guetter. Tout son corps était focalisé sur la préparation d'une évolution bien plus complexe que ce qu'elle laissait entrevoir. Puis vers ses 12 ans tout s'était lentement déclenché. En plus de subir l'arrivée de la puberté, Josh avait dû fournir assez d'énergie pour aider ses ailes à grandir. 5 mètres d'envergure qu'il dérangeait dans leur croissance dès que possible en les mutilant, ce qui empirait encore son état. De ce fait le garçon avait bien dû perdre quelques cm dans le combat. Son adolescence s'en était trouvée coupée en deux, il avait de ce fait prit en horreur son changement.

Pour chaque mutant, l'éveil du gêne X était plus ou moins réveillé, voir attendu. Paige sa soeur n'attendait que cela, Icare s'en souvenait plus ou moins. Lui s'était éloigné de ses proches par anticipation. Il avait peur de faire face à des frères et soeurs potentiellement dangereux avec leurs nouvelles capacités. Imaginer Paige jeter du feu partout et incendier la maison l'avait poussé à couper le contact, se contenter du minimum et faire ses études à distance. Il avait également détesté l'arrivée du gêne X chez ses proches car ceux-ci partaient alors à l'institut. Jay avait pris ce lieu en horreur, car même s'il restait éloigné d'eux dans la maison, dans son coin à chanter, le garçon tenait à ses proches. Il avait plus ou moins accepté son pouvoir concernant la voix car il adorait chanter, mais ensuite ses ailes s'étaient développées, ce qui avait surprit son père quand il l'avait découvert car cela n'avait strictement rien à voir avec ses dons boostés par le chant.

Paige avait donc été mis au courant par ses parents de son arrivée forcée ici. L'internement de Josh avait de quoi surprendre. Ses proches avaient toujours accepté le gêne X, mais lui y avait toujours été réfractaire avant même d'être touché et de perdre Julia à cause de sa mutation. Cet événement avait bien entendu empiré les choses. Son père l'avait découvert en train d'essayer de couper ses ailes, il lui avait donné une baffe avant de le prendre contre lui et de l'embrasser, terrifié par la vision qu'il avait eu. Suite à cela le géniteur avait promis de ne rien dire à Lucinda mais le chanteur n'avait pas réussi à s'améliorer, Tomas avait donc tout dit à sa femme et la décision était tombée. Ils avaient répondu aux nombreuses propositions de l'institut pour faire interner Josh. Tout le monde savait depuis longtemps que Jay était mutant, mais on pensait que son don se limitait à son chant de "chorale" et à sa montée de décibels impressionnant qu'il avait pu tester lorsqu'il avait apprit qu'il allait devoir se rendre dans cet institut pour "dégénérés".

La situation était donc délicate. Pendant ces deux jours, le chanteur en herbe n'avait pas eu le droit de voir qui que ce soit, il s'était déjà battu avec son colocataire et avait donc été mis dans une chambre seul pour se calmer. La mise à l'écart n'avait cependant pas duré car Josh n'était pas méchant de nature et l'autre l'avait tout de même bien provoqué avant d'attiser sa colère. L'artiste était donc assis sur son lit, dans une petite chambre tout à fait anodine, plus belle même que la sienne à la maison car l'endroit était très bien subventionnée, ayant des allures d'école pour surdoués assez luxueuse. La seule chose qui se démarquait par rapport à chez lui était les barreaux qui l'empêchaient de s'enfuir, car évidemment pour quelqu'un qui se régénérait comme lui-son troisième don- le suicide n'était pas franchement à craindre. Certes il risquait de s'y essayer, de se faire très mal mais surtout d'avoir fait cela en vain comme avait pu le voir le père de Julia. Son "gendre" s'était réveillé après qu'il lui ait tiré dessus alors que sa fille agonisait dans les bras de son "amoureux". Un amoureux qui s'était par la suite rendu compte que tout ça aurait pu être évité puisqu'il n'avait jamais éprouvé de sentiments tels pour Julia. Tout ceci ne faisait qu'ajouter à sa culpabilité et son impression d'être un monstre.

Affronter l'adolescence, le gêne x et l'homosexualité, s'en était trop pour le garçon qui ne savait plus vraiment quoi faire. Il se disait malgré lui que ses parents s'étaient débarrassés de lui car ils en avaient marre de sa petite personne monstrueuse. Accepter des mutants qui s'acceptaient était déjà une belle preuve de tolérance, mais il était vrai que Josh prenait trop de place avec ses soucis comportementaux. C'était un bon garçon mais il y avait d'autres enfants dans la famille, sans compter que ni Tomas, ni Lucinda ne savaient comment aider leur fils. Ils s'en voulaient autant que lui, bref, un cercle vicieux qui nécessitait l'aide de l'institut et des aînés peut-être aussi.

Ainsi Paige avait été mise au courant de l'arrivée de Josh, laquelle était de toutes manières prévisible mais pas forcément dans cette façon ci. Contrairement aux autres enfants Guthrie mis à part Joëlle, il avait intégré l'institut à reculons. Husk savait ce qui s'était passé avec Julia, elle ignorait toutefois que son frère avait subis trois mutations et non une seule; sa seule hypothèse était donc qu'Icare après avoir plus ou moins accepté son pouvoir de la voix grâce à sa passion pour le chant ait fait marche arrière et se soit rétractée. Une belle surprise l'attendait, car privé de ses courroies de cuir cruelles, le jeune homme ne pouvait plus se cacher. On lui avait aussi proposé des tee-shirt troués pour qu'il n'ait pas l'occasion de mettre un énorme pull étouffant. La solution était assez radicale mais présentement, ils n'avaient plus vraiment le choix.

Jay lui ne savait pas que Paige viendrait, il n'était pas au courant de la lettre inquiète que Tomas et Lucinda avaient envoyé à leur fille aînée. Leur joyau, le modèle pour tous les enfants de la fratrie à suivre, gentille, responsable, douce et forte à la fois; Paige était celle dont tout parent rêverait qu'elle soit mutante ou pas. C'était sans but qu'il regardait dehors les jeunes mutants jouer dans la cour, ayant quelques gestes de recul lorsqu'il voyait une flamme surgir d'une main ou une statue de glace mystérieusement apparaître dans le parc où la chaleur régnait. Sa vue nettement améliorée depuis l'apparition de ses ailes lui permettait de se distraire un peu ainsi, bien malgré lui car bien sûr, observer des mutants se conforter dans leur différence au lieu de lutter contre pour s'intégrer à la société discrètement n'était pas pour lui plaire. L'artiste n'avait rien contre les porteurs du gêne X, il ne les méprisai pas-sauf lui- car il pensait que c'était une maladie, personne ne pouvait juger quelqu'un ayant un cancer présentement c'était pareil mais pourquoi l'encourager à évoluer? à rester différent, à devenir dangereux? C'était cette mentalité qu'il ne comprenait pas. L'institut prônait, cultivait la différenciation qui ne pouvait que rendre malheureux.

C'était enfermé dans ces sombres pensées que le garçon regardait à travers les barreaux de sa prison dorée. Il tourna néanmoins la tête en entendant le clic de la serrure s'ouvrir. Ses grandes ailes plutôt encombrantes étant donné son manque de coordination dévoraient presque toute la surface du lit. L'adolescent leva les yeux, reconnaissant Husk.

-Paige?

Mais le reconnaîtrait-elle? Lui le chanteur en herbe un peu timide mais pétillant de joie, doté d'un inestimable talent pour la musique? Josh avait bien changé. La mutation épuisante lui avait fait perdre du poids, il était amaigri, aussi bien par l'obligation de nourrir ses deux immenses appendices lors de leur croissance que par la dépression. Ses cheveux avaient beaucoup poussé, il ne les avait pas coupé et surtout, depuis son altercation ils étaient d'un blond/blanc bien différent du roux flamboyant caractéristique de sa frimousse d'enfant, pareil pour ses yeux qui avaient viré au bleu. Pourtant c'était lui et la guitare posée juste à côté de lui, avec la bandoulière lâche mais en contact permanent avec sa main pour se rassurer.

Il trouva sa soeur magnifique malgré le moment plutôt critique, ne songeant pas au fait qu'elle était présente car ses parents lui avaient fait par de sa présence en ces lieux. Pour lui c'était juste un hasard, il revoyait enfin cette frangine disparue, happée par ses convictions de X-Men à cause desquelles ses parents tremblaient de peur à chaque mission imaginée. Bien sûr on ne leur disait rien mais ils savaient que leur fille et leur fils Samuel étaient constamment en danger. Josh détailla Paige du regard pour atterrir finalement sur son visage et lire les émotions qui s'y trouvaient, il n'arrivait plus à parler lui pour qui les mots coulaient habituellement de source.


_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: frère et soeur étrangers [PV Husk] [Flash Back]   Dim 14 Oct - 16:37

Elle s’appelait Paige Guthrie, et elle était la première fille d’une fratrie de 10 enfants. Tous plus motivés les uns que les autres à devenir X-men, il y avait cependant deux réticents dans l’affaire : Joëlle et Josh. Joëlle n’avait pas eu ce don, ce privilège de devenir une mutante, et cela avait valu de nombreuses frasques dont la plupart avaient pu être réglées par Paige et son grand frère, grand X-men. Joshua quand à lui était tout simplement différent du reste de la fratrie : par son caractère, sa personnalité et même par son évolution au sein d’une société encore bien difficile à vivre pour des mutants. Malheureusement la famille Guthrie n’avait que très rarement des nouvelles des autres membres de la famille : toujours en mission, enlevés, en fuite ou parfois désireux de couper le cordon une bonne fois pour toute. Mais chacun s’inquiétait de l’autre, sans trop attendre en retour. Les différences étaient devenues trop grandes pour qu’ils restent soudés à jamais, et leurs désirs variaient du tout au tout. C’était dans cette optique que vivait Paige, Alias Husk chez les X-men. Elle était en communication régulière avec le professeur X mais elle n’était pas encore X-men a ce moment là de sa vie, cependant, pour sa mère, elle était une figure maternelle par procuration. Elle avait l’habitude, et plus rien ne l’étonnait, surtout lorsqu’on parlait du jeune Josh : enfant compliqué, artiste dans l’âme et torturé, il était parfois considéré comme bien trop sensible pour aller de l’avant, mais la famille Guthrie, malgré l’absence lourde de cette image, croyait en lui et faisait son possible pour prendre soin de lui. Un beau jour, comme si l’idée était prévisible, Paige reçut un message de sa mère pour lui demander d’aller chercher Josh, encore partit se mettre dans de beaux draps. Sans hésiter, et sans même prendre la peine de prévenir qui que ce soit qu’elle allait devoir s’absenter, elle prit son sac et se dirigea à l’endroit dit : L’institut Xavier.

Elle n’avait pas eu concrètement des nouvelles quand a son petit frère, et ne savait même pas si elle allait le reconnaitre. Une chose était sure, il était mutant et sa mutation était particulièrement visible, du moins plus que la sienne. Elle avait eu vent d’une vague description, mais elle n’avait pas été témoin de cette découverte. C’était l’occasion, évidemment, de renouer contact et de commencer à le porter sous son aile (Pour une fois que la tendance était inversée)

Arrivant sur les lieux, habillée d’un slim noir, d’un haut blanc et de ses lunettes de soleil, le tout agrémenté de chaussures a talon noires, elle portait son sac sur l’épaule et s’approchait de l’entrée de l’institut en sonnant au portail. L’invitation à pénétrer dans les yeux clairement exprimée, elle avança sur les graviers tant bien que mal, accueillie sur le pallier de la bâtisse par le professeur Xavier. Elle le salua solennellement, sa passion pour cet homme clairement perceptible, puis l’écouta expliquer les faits. Visiblement, Josh avait eut un comportement qui n’était pas dans son habitude, et soucieux de l’état psychologique du jeune garçon, il avait prévenu la famille Guthrie pour tenter une approche plus calme et sereine. C’était ainsi que Paige avait été envoyée a l’institut. Elle n’en faisait pas encore réellement partie, mais elle y était presque résidente : en effet, son frère vivant là, et ayant déjà aidé officieusement ce dernier lors de mission (Miss « je m’incruste à l’abordage » oblige), son introduction à l’institut était en « pour parler ». Alors une fois arrivés dans les étages, elle fut abandonnée par le professeur qui ouvrit la porte a distance, comme lui seul savait le faire, puis après un clin d’œil complice presque gênée, elle ouvrit la porte, lentement, et silencieusement.

Elle entendit son frère prononcer son prénom, avec surprise, alors qu’elle-même affichait un air inquiet et sérieux a la fois. Comme certains disaient, elle avait copié sans le vouloir les mimiques de sa mère, et en tant que première fille de la famille, c’était légitime. Alors elle aperçut ses énormes ailes qu’elle trouvait évidemment impressionnantes, bien qu’elle gardait pour elle la surprise, enfermée dans l’optique d’arranger la situation et de comprendre ce qu’il se passait dans la tête de son frère cadet.

- Bonjour Josh.

Esquissant un sourire presque gêné, elle s’approcha de lui et ralentit à son approche. Elle s’installa lentement sur une chaise, incapable de l’embrasser tendrement ou de le serrer dans ses bras, tant les liens étaient fragile dans la famille Guthrie. Un peu douteuse quand à l’ambiance qui régnait dans cette pièce, elle enchaina sur une nouvelle réplique :

- Maman m’a demandé de venir te voir. Apparemment les choses sont difficiles pour toi ? Que se passe-t-il ?

Elle posa son sac au sol, croisa les jambes, et posa ensuite son coude sur son genoux relevé pour l’écouter sagement. Il ne se dévoilerait pas aussi facilement, c’était certain, mais il fallait bien faire une entrée en matière à un moment donné. Sa main fermée en poing, elle soutenait sa tête, qui faisait balancer quelques unes de ses mèches blondes qui habillaient ses épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Élève à l'Institut expérimenté(e) Beta
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 07/05/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: frère et soeur étrangers [PV Husk] [Flash Back]   Jeu 25 Oct - 13:30

Paige n'avait plus rien d'une campagnarde, c'était au contraire une femme très sexy. S'il avait été son grand frère l'esprit protecteur de Jay l'aurait poussé à enguirlander cette personne qui mettait un peu trop en avant ses atouts. Mais en tant que cadet et surtout dans la posture où il se trouvait, Josh ne pouvait qu'admirer le changement en priant pour qu'aucun homme ne lui manque de respect. Le chanteur trop occupé à détailler sa soeur de haut en bas, sans parvenir à cacher ses coups d'oeil insistants d'ailleurs ne répondit pas tout de suite. Cela lui permis de garder son calme lorsqu'il répondit, serein, pas du tout dérangé semblait-il. Avec ce comportement tranquille il semblait aberrant d'avoir fait interné Josh mais l'eau dormait. Lucinda et son mari avaient assisté à de terribles scènes pendant lesquelles, à bout, leur fils se mutilait lui-même.

-Bonjour. Rien, je veux dire, il n'y a aucun souci à part le fait qu'on ne me laisse pas rentrer à la maison. Je n'ai pas grand chose à faire dans cette école, tu me connais... Et je dois trouver du travail.

Si tenté que cela fut possible avec cette "malformation" plumeuse et duveteuse mais par instinct de conservation, le jeune homme ne termina pas sa phrase. Il avait en lui cette capacité à occulter que possèdent toutes les personnes atteintes à différents degrés psychologiquement. Le cas de Josh n'était pas héréditaire, et le garçon gardait un bon fond, il n'était donc pas totalement irrécupérable mais il était certain que le décès de Julia avait laissé un trou béant dans son âme. Sa haine pour les mutants n'en avait été que décuplé. Il ne ferait pas de mal à ces derniers pour ne pas copier le père de la jeune fille décédée dans ses bras mais irait vivre dans un endroit sans eux s'il le pouvait. Malheureusement le gêne X le poursuivait puisque lui aussi en était atteint. Ce flot de contradictions entamait donc autant son esprit que sa chair, n'importe qui avait de quoi devenir dépressif, abîmé et dangereux pour lui-même. Le jeune homme avait conscience qu'il peinait ses parents mais ne savait pas se sortir de cette boucle infernale. Autant le chanteur aimait ses frères et sœurs pourtant mutants en majorité, autant il ne supportait pas le gêne X. Comment faire pour concilier tout cela? Pour lui, les porteurs de ce problème d'ADN étaient malades, voilà pourquoi il n'irait jamais jusqu'à souhaiter leur éradication mais souhaiterait un vaccin. Les pauvres devaient être aidés, dont lui. Faire l’apologie de ce problème lui paraissait aussi fou qu'irresponsable. En effet, si une poignée de gens tenaient à utiliser ce qu'ils appelaient leur "don" pour faire le bien, une majorité-car l'homme est mauvais de nature c'est bien connu-s'en servirait (et s'en servait déjà) pour faire le mal. Sans compter que ceux qui voulaient aider, en ne se contrôlant pas pouvaient très bien tuer un innocent voir plusieurs. De même imaginons qu'un dit "gentil" soit sur-entraîné pour se servir de ses pouvoirs puis trahisse son camps? Ils seraient bien avancés sur le coup! Ce n'était pas de la paranoïa mais du réalisme. ça s'était déjà vu et avec des dons en plus, ce serait d'autant plus grave. De plus cette idée d'isoler les mutants dans une école au lieu de les forcer à s'intégrer après avoir apprit à contrôler leurs pouvoirs (non pas pour augmenter leur puissance mais ne plus les utiliser du tout même en colère.) lui semblait bizarre. Ils faisaient ici l'apologie de cette différence dangereuse.

Pourtant Josh ne pipa mot, il resta simplement assis sur son lit à regarder Husk d'un air aussi indéchiffrable qu'impassible. Aucune de ses émotions ou doutes ne transparaissaient. Comme les personnes ayant un problème psychologique mais très intelligentes, il savait cacher pour mieux retourner dans un lieu sans surveillance où ces "malades" se sentaient "bien". Pas bien mais un peu moins pris au piège que dans ce genre d'endroit tel l'institut où ils étaient surveillés et ne pouvaient pas vaquer en paix à leur vice préféré. Où ils étaient mis devant le fait accompli, droits face à leurs craintes et l'objet de leur mépris: eux-même.

-Je gagne un peu d'argent en travaillant à distance comme correcteur-Il avait eu une maîtrise d'art, comprenant donc une formation aux belles lettres. D'ailleurs souvent on n'en demandait pas tant au jeune homme qui se contentait de lire des textes insipides pour traquer les mots mutants, ceux qui étaient composés du gêne faute d’orthographe.- et je chante aussi. -peu hélas car si le talent n'était pas ce qui lui manquait, l'assurance si, sans parler de la discrétion dans un monde de plus en plus anti mutant. Comment apprécier ses "dons" quand ils vous empêchaient d'exercer votre passion?- je peux prendre un appartement tout seul. Il n'y avait pas besoin d'en arriver à de telles extrémités à mon avis. Tu as choisis ta voie, elle semble d'ailleurs te réussir même si je n'adhère pas, Samuel aussi, il serait juste qu'on me laisse libre, tu ne crois pas? J'enverrai de l'argent à la famille, j'y tiens trop pour les abandonner sans adresse, mais je veux ma liberté de choix. N'est-ce pas normal?

Philosopha le jeune homme d'un ton doux, posant ses yeux nouvellement bleus sur son interlocutrice.

-Je ne retrouverai jamais ma couleur d'yeux et de cheveux qui faisaient partie intégrante de moi. Cet institut nous prend vraiment tout et n'est pas si protégé qu'on veut bien le faire croire. J'ai eu affaire à un mutant qui change les couleurs, qu'est-ce que ça aurait été s'il maniait le feu? Pardon de ne pas me sentir à mon aise ici dès lors.

La plaidoirie fini, le garçon se contenta d'un léger soupir, il osa enfin s'adosser au lit tandis que sa soeur prenait ses aises sur une chaise. Icare lui jouait nonchalamment avec une mèche de cheveux blanc argenté qui tombait jusqu'au milieu de son dos. Il avait toujours eu une coiffure d'artiste, jouant sans même le savoir-car il ne s'acceptait pas à l'époque et le faisait encore difficilement aujourd'hui.- sur son côté androgyne. Un autre gêne qui avait dérapé... Mais si seulement il n'y avait que celui là, les choses iraient mieux, bien mieux. Cependant Josh n'évoquait rien de son mal-être directement. Il avait toujours été assez secret, s'apitoyant sur son sort mais en cachette car au fond, derrière ce masque de lâcheté se cachait un coeur bien courageux. Le problème étant que Josh comprenait ceux qui avaient besoin d'aide sans saisir que lui la nécessitait également. Avant eux même car son cas approchait de la pathologique. Mais malheureusement pour Paige, si la tête de son frère allait mal, elle n'en demeurait pas moins remplie. N'ayant jamais eu un physique imposant, sans être un manipulateur car de nature profondément douce, le chanteur avait cultivé son charisme. Husk aussi en avait... Et tous deux allaient s'entrechoquer dans une bataille de mots tantôt douce, tantôt brutale. Cela dépendait simplement des réponses de la belle blonde puis des réactions de son frère.


_________________
Dessin de la signature par Raythereign. Citation par Calli Kayan

L'Amour donne des ailes, mais aucune leçon de vol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: frère et soeur étrangers [PV Husk] [Flash Back]   Sam 8 Déc - 0:15

Ecoutant les mots de Joshua, qui semblaient d’ailleurs particulièrement pesés, elle n’eut aucun réflexe destiné à lui faire changer d’expression. Toujours neutre, comme a son arrivée, elle semblait s’être ordonné de ne pas laisser transparaitre d’émotion, probablement pour garder son rôle de grande sœur, de mère par procuration… aucune idée. Le fait était qu’elle avait l’air froide, distante, presque désintéressée. Et de ce fait, il n’en était rien, parce qu’évidemment, elle était prête à lui offrir tout son cœur et son savoir pour le comprendre, et le consoler, c’était juste une histoire d’intimité : tous les Guthrie étaient forgés de la même façon.

Il s’était retrouvé dans ce lieu qu’elle adorait plus que tout au monde, et visiblement il ne ressentait pas du tout la même passion, mais d’un coté il avait toujours été le bout en train de la famille, du moins ce qu’elle savait de lui. Aujourd’hui Joshua avait bien changé, il avait évolué dans tous les sens du terme, et il n’était pas prêt d’arriver à sa fin. Trouver les mots justes pour le convaincre que ses choix n’étaient pas forcément les meilleurs était un exercice difficile, mais d’une certaine manière il avait raison : tous avaient eu le choix, et lui avait le droit au même traitement que le reste de la fratrie. Alors toujours accoudée sur son genoux, le regard plongé dans le sien et son visage toujours aussi rigide elle prit la parole une fois le monologue terminé. Elle allait lui expliquer comment elle, voyait les choses : il suffisait parfois d’un autre point de vue pour se conforter dans son quotidien dans lequel les gens manquent souvent de recul.

- Tu sais Joshua. Nous avons tous eu des choix à faire, et tu as les tiens qui s’offrent à toi aujourd’hui. Ici, ce n’est pas une prison, et ils ne te feront aucun mal crois moi. Ce qu’ils veulent c’est que tu te sentes bien dans le monde dans lequel tu vis. Je ne suis pas sure que tu connaisses les différentes idéologies qui se confrontent aujourd’hui dans ce monde auquel tu rêve dehors, mais je reste persuadée au fond de moi que tu n’es pas fait pour ça.

Dépliant sa longue jambe afin de changer d’appui, elle posa ses deux mains sur les accoudoirs pour se laisser délicatement tomber dans le creux de la chaise, afin d’y poser son dos. Elle ajouta ensuite, en ramenant une des mèches rebelles derrière son oreille.

- Regarde Samuel. Il a adopté cette idéologie, et beaucoup l’ont fait avant lui. Je suis en passe de suivre le même chemin, mais ce n’est pas pour autant que je vais avoir une vie préconstruite… tu comprends ? Je vais avoir mes avis, mes opinions sur les choses que je vais vivre, mais en attendant, je me sentirais utile pour ceux qui auront été utiles à ma construction personnelle.

Elle marqua un temps d’arrêt puis repris avec pour la première fois, un sourire léger affiché sur son visage. Elle se pencha par la même occasion pour lui parler plus doucement et pour marquer l’instant de confidence.

- Entre nous, si tu n’essaye pas, tu ne peux pas savoir… sauf si bien sur tu n’es vraiment pas a l’aise et dans ce cas personne ne te forcera. Ce que nos parents veulent c’est ton bonheur, comme moi et tous les autres.

Il enchaina alors sur la couleur de ses yeux et ses expériences passées, histoire qui visiblement attira l’attention de la jeune fille, qui renfrogna ses sourcils, comme un signe qu’elle s’en inquiétait et qu’elle commençait à comprendre le mal qui grandissait en son frère. Elle pinça ses lèvres, en se disant que son mal être devait être bien plus profond que cela, mais n’osant entrer dans l’intimité de son frère, elle ajouta :

- Que tu sois ici ou ailleurs tu risque d’avoir à faire a des mutants dangereux ou incontrôlables. Il faut que tu te fasses ta place et que tu accepte ce monde auquel tu appartiens maintenant, celui des mutants. Ta façon de voir ce phénomène te donnera alors la voie qui sera faite pour toi.

Elle se leva et alla s’asseoir près de lui, toujours sans contact physique, mais son approche avait pour but de lui prouver qu’elle était avec lui, et qu’elle n’allait pas le laisser tomber. La famille était souvent absente, mais lorsqu’elle était là, elle mettait son cœur à l’ouvrage.

- Josh, je voudrais que tu t’affirme d’avantage. Tes différences ne sont pas ce qu’elles semblent être. Un homme sur de lui n’a besoin de personne pour lui dicter ses choix… alors précise tes pensées et une solution viendra a toi toute seule non ?

Il lui fallait plus d’informations sur son frère et ce qu’il vivait pour que ses mots soient plus ciblés et plus clairs. Elle ne voulait pas le perturber, encore moins le freiner, elle était sure d’une seule chose, si son choix pouvait lui faire du mal, du bien s’en ferait ressentir de l’autre coté, en la personne de Joshua.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: frère et soeur étrangers [PV Husk] [Flash Back]   

Revenir en haut Aller en bas
 
frère et soeur étrangers [PV Husk] [Flash Back]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allez zou bébé ! Va dormir avec ta soeur !
» FlashVortex toute une panoplie de boutons, menus, bannières, textes en Flash
» Recupérer des jeux en flash
» Livre aidant a comprendre l'arrivée du petit frere/Soeur
» Flash pots ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: